Dernières actualités sur «Antonio Ferrara» dans le Val-de-Marne

Justice | Joinville-le-Pont | 16/05/2012

Antonio Ferrara acquitté!

Fin de partie judiciaire pour Antonio Ferrara. Le roi de la belle n’aura plus besoin de chercher de nouveau stratagème pour s’échapper de prison comme il l’avait déjà fait à deux reprises, qui vient d’être acquitté au terme d’un procès en appel. 

Justice | Joinville-le-Pont | 16/05/2012

Procès d’Antonio Ferrara : la défense dénonce une enquête bâclée

Alors que l’avocat général a requis hier dix à douze ans de prison pour Antonio Ferrara, ses avocats ont dénoncé ce matin devant la cour d’assises de Paris une enquête bâclée et des charges selon eux insuffisantes pour condamner leur client pour le braquage du bureau de poste de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) le 28 juillet 1999.

Justice | Joinville-le-Pont | 15/05/2012

Dix à douze ans de requis contre le roi de la belle

Le parquet général a requis mardi entre dix et douze ans de réclusion criminelle devant la cour d’assises de Paris à l’encontre d’Antonio Ferrara, pour le braquage du bureau de poste de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) en juillet 1999.

Justice | Joinville-le-Pont | 09/05/2012
Le roi de la belle en appel Le roi de la belle en appel

Le roi de la belle en appel

Le procès en appel d’Antonio Ferrara, surnommé “le roi de la belle” pour s’être évadé deux fois, et d’un complice présumé, Issa Traoré, s’est ouvert ce matin devant la cour d’assises de Paris pour le braquage du bureau de poste de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) en juillet 1999.

Société | Val-de-Marne | 10/11/2011
Braquage de joinville : 10 ans de prison pour Issa Traoré Braquage de joinville : 10 ans de prison pour Issa Traoré

Braquage de joinville : 10 ans de prison pour Issa Traoré

Le braquage du bureau de poste de Joinville en juillet 1999, c’est déjà de la vieille histoire. Les acteurs principaux : Antonio Ferrara, alias Nino pour les intimes du bandit italien ou le “roi de la belle” en raison de ses nombreuses évasions, et Issa Traoré, avaient dérobé 40 000 Francs (environ 6000 €) à…

A lire aussi