Dernières actualités sur «Facebook» dans le Val-de-Marne

Culte | Noisy-le-Grand | 13/07
L’association des musulmans de Noisy-le-Grand perd son statut cultuel L’association des musulmans de Noisy-le-Grand perd son statut cultuel

L’association des musulmans de Noisy-le-Grand perd son statut cultuel

La décision préfectorale de supprimer le statut d’association cultuelle à l’association musulmane gérant une des mosquées de Noisy-le-Grand, pour “trouble à l’ordre public”, a été confirmée par le tribunal administratif de Melun. Le président de l’association qui gère la mosquée dénonce un “coup de pression” et fait appel.

Urbanisme | Fontenay-sous-Bois | 03/05
Fontenay-sous-Bois envisage un groupe scolaire sur le site de l’ex-manufacture Gaveau Fontenay-sous-Bois envisage un groupe scolaire sur le site de l’ex-manufacture Gaveau

Article réservé aux abonnés Fontenay-sous-Bois envisage un groupe scolaire sur le site de l’ex-manufacture Gaveau

Devancer la spéculation foncière liée à l’arrivée de la ligne 1 du métro à Fontenay-sous-Bois, tel est l’enjeu du projet urbain en cours sur le site du façonneur pharmaceutique Cenexi, en place de l’ancienne manufacture Gaveau. Une enquête publique destinée à permettre l’expropriation pour construire un groupe scolaire de 16 classes est en cours.

Emploi | Clichy | 08/01
Clichy: un ancien salarié fait saisir les comptes d’Amazon Clichy: un ancien salarié fait saisir les comptes d’Amazon

Clichy: un ancien salarié fait saisir les comptes d’Amazon

Un ancien salarié du site Amazon de Saran (Loiret), dont le licenciement avait été reconnu “sans cause réelle et sérieuse” par les prud’hommes d’Orléans en octobre, a fait saisir les comptes d’Amazon France logistique, dont le siège est à Clichy (Hauts-de-Seine), a annoncé son avocat.

Insolite | Saint-Maur-des-Fossés | 10/11/2020
Saint-Maur-des-Fossés: coiffeuses à poil contre confinement à géométrie variable Saint-Maur-des-Fossés: coiffeuses à poil contre confinement à géométrie variable © Andalasia

Saint-Maur-des-Fossés: coiffeuses à poil contre confinement à géométrie variable

La rébellion est partie du Havre. Mercredi 4 novembre, Jean-Charles Gérard, propriétaire du salon Torture Garden, prend la pose dans son salon vide. La posture ne laisse voir que les tatouages mais l’on comprend qu’il est à poil. C’est le message. Son sèche-cheveux, il l’a pointé sous son menton, comme un flingue…

A lire aussi