Dernières actualités sur «FO» dans le Val-de-Marne

Emploi | Créteil | 07/04/2013
Loi sur la sécurisation de l’emploi : manifestation à Créteil puis Paris Loi sur la sécurisation de l’emploi : manifestation à Créteil puis Paris

Loi sur la sécurisation de l’emploi : manifestation à Créteil puis Paris

C’est ce mardi 9 avril, au terme d’une semaine de discussions en séance, que l’Assemblée nationale doit voter le projet de loi sur la sécurisation de l’emploi élaboré à partir de l’accord national interprofessionnel (Ani) conclu le 11 janvier 2013 entre les organisations patronales (MEDEF, CGPME et UPA) et trois syndicats de salariés (CFDT, CFTC…

Grève | Rungis | 26/03/2013
Les salariés de Ricoh en grève Les salariés de Ricoh en grève

Les salariés de Ricoh en grève

Une centaine de salariés ont manifesté devant le siège de Ricoh France, à Rungis, mardi 26 mars, à l’appel à la grève lancé au niveau national par l’intersyndicale CGT, FO, CFDT, CFTC et CFE/CGC.

Mouvement social | Val-de-Marne | 09/01/2013
Rentrée sociale pour les syndicats CGT, FO et FSU Rentrée sociale pour les syndicats CGT, FO et FSU

Rentrée sociale pour les syndicats CGT, FO et FSU

Il n’y a pas que les taxis qui se mobilisent ce jeudi 10 janvier, trois syndicats (CGT, FO et FSU) font leur rentrée en Ile de France, et se retrouveront également du côté de l’école militaire à 12h30 (au siège du Medef National 55, avenue Bosquet) pour manifester leur refus des propositions faîtes par le Medef,

Justice | Fresnes | 25/04/2012

Nouvelles protestations de surveillants

Des surveillants pénitentiaires ont poursuivi mercredi, devant différentes prisons, et notamment la Maison d’arrêt de Fresnes (Val de Marne) leur mouvement national de protestation entamé le 4 avril à l’appel de FO et de la CGT pour réclamer un meilleur statut et des recrutements, à l’approche du second tour de la présidentielle.

Ikéa : tensions syndicales à Thiais

Deux délégués syndicaux, FO et CGT, du magasin Ikea de Thiais (Val-de-Marne) ont été menacés de “sanctions” mais la direction a assuré samedi que cela n’avait “rien à voir” avec l’affaire des surveillances illégales présumées de salariés et de clients.

A lire aussi