Dernières actualités sur «Légumes» dans le Val-de-Marne

Derniers articles :

Coronavirus | Val de Marne | 27/03
Dérogations pour maintenir les marchés, les élus du Val-de-Marne en appellent au ministre Dérogations pour maintenir les marchés, les élus du Val-de-Marne en appellent au ministre © Ville Nogent-sur-Marne

Dérogations pour maintenir les marchés, les élus du Val-de-Marne en appellent au ministre

« Les marchés représentent 40% de l’alimentation en Ile-de-France », chiffre le sénateur LR Christian Cambon. « Aujourd’hui, ils sont interdits tandis que la grande distribution continue, alors que les marchés peuvent offrir les mêmes garanties sanitaires, voire des garanties supérieures en évitant notamment aux clients de toucher les produits et en les empêchant de se croiser! »

Reportage | Vitry-sur-Seine | 27/11/2019
Contrôles sur le marché de Vitry-sur-Seine: ça rigole pas Contrôles sur le marché de Vitry-sur-Seine: ça rigole pas

Contrôles sur le marché de Vitry-sur-Seine: ça rigole pas

Dans le cadre des fêtes de fin d’année, les opérations de contrôle alimentaire s’accélèrent sur les marchés. Reportage avec l’équipe de la Direction départementale de la protection des populations du Val-de-Marne, qui avait jeté son dévolu sur Vitry-sur-Seine ce mercredi 20 novembre.

Environnement | Val de Marne | 19/12/2018
Le Val-de-Marne vote 20 actions concrètes pour développer l’agriculture, le bio et les circuits courts Le Val-de-Marne vote 20 actions concrètes pour développer l’agriculture, le bio et les circuits courts © EPA Orsa/Archikubik/Sbda

Le Val-de-Marne vote 20 actions concrètes pour développer l’agriculture, le bio et les circuits courts

Augmentation des surfaces cultivées, encouragement de l’emploi agricole, expérimentations innovantes,  intensification des circuits courts et bio dans les cantines et restaurants administratifs, partage d’expériences… Ce lundi 18 décembre, le Conseil départemental du Val-de-Marne a voté à l’unanimité un plan offensif pour maintenir et faire prospérer l’agriculture locale et poursuivre sa transition vers le bio.

Consommation | Val de Marne | 29/08/2018
Cantine : cinq lycées passent au bio dans le Val-de-Marne Cantine : cinq lycées passent au bio dans le Val-de-Marne © Roman-Sigaev-Fo

Cantine : cinq lycées passent au bio dans le Val-de-Marne

100% d’approvisionnement en circuit court et 50% de produits bio dans les cantines des lycées d’ici à 2024, tel est l’objectif affiché par la région Ile-de-France. Une centaine de lycées doivent expérimenter le bio dès cette rentrée, contre 83 l’an dernier,  dont cinq dans le Val-de-Marne, moyennant un investissement de 1,5 millions d’euros.

Environnement | Val de Marne | 15/01/2017
Petits légumes dans les jardins partagés ou sur les toits, l’agriculture urbaine pousse dans le Val-de-Marne Petits légumes dans les jardins partagés ou sur les toits, l’agriculture urbaine pousse dans le Val-de-Marne

Petits légumes dans les jardins partagés ou sur les toits, l’agriculture urbaine pousse dans le Val-de-Marne

Marc de café recyclé en champignons haut de gamme dans les caves du MIN de Rungis, projets de culture maraîchère sur les toits des installations du Grand Paris Express à Champigny, poule sur son balcon pour réduire ses déchets, jardins partagés… L’agriculture urbaine décolle, high-tech ou pas, à dominante productive, sociale ou les deux. Et les projets existants…

Initiative | Bry-sur-Marne | 11/05/2015
Bio Amap’orte : une nouvelle Amap à Bry-sur-Marne Bio Amap’orte : une nouvelle Amap à Bry-sur-Marne

Bio Amap’orte : une nouvelle Amap à Bry-sur-Marne

Bio Amap’orte : tel est le nom de la nouvelle Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) qui vient de voir le jour à Bry-sur-Marne, à l’initiative de Yohan Ankri, son président, par ailleurs conseiller municipal d’opposition PS de la ville.

Initiative | Val de Marne | 26/09/2014
Les Incroyables comestibles essaiment dans le Val de Marne Les Incroyables comestibles essaiment dans le Val de Marne

Les Incroyables comestibles essaiment dans le Val de Marne

Lancé par deux mères de famille en Angleterre en 2008, le mouvement des Incroyables comestibles, qui consiste à  installer en ville des bacs de plantes comestibles (fruits, légumes, aromatiques…) en proposant aux passants de les déguster, a commencé à prendre racine de ce côté de la Manche depuis 3 ans, impulsé par François Rouillay.

A lire aussi