Dernières actualités sur «Mathilde Panot» dans le Val-de-Marne

Derniers articles :

Reportage | Créteil | 08/11
Accompagnement du handicap à l’école : la colère des AESH à Créteil Accompagnement du handicap à l’école : la colère des AESH à Créteil

Accompagnement du handicap à l’école : la colère des AESH à Créteil

«Nos contrats sont précaires, et beaucoup n’osent pas parler : ils se disent ‘si on parle, on risque de ne pas renouveler notre contrat ou d’être mal vus », témoigne Rama, assistante d’éducation pour les élèves en situation de handicap (AESH) et mère d’un petit Riyad, 8 ans, lui-même concerné.

Politique | Val de Marne | 16/10
Loi bioéthique : comment ont voté les députés du Val-de-Marne Loi bioéthique : comment ont voté les députés du Val-de-Marne

Loi bioéthique : comment ont voté les députés du Val-de-Marne

L’Assemblée nationale a voté mardi soir la loi sur la bioéthique, qui permet notamment l’élargissement de l’assistance médicale à la procréation (pma) aux couples de femmes et femmes seules. Le texte a recueilli 359 voix en sa faveur, 114 voix contre et 72 abstentions.

Mouvement social | Alfortville | 09/07
Stupeur et colère à Alfortville où Sanofi veut fermer son site Stupeur et colère à Alfortville où Sanofi veut fermer son site © Fb

Stupeur et colère à Alfortville où Sanofi veut fermer son site

Une centaine de salariés de Sanofi ainsi que des élus ont manifesté ce lundi devant le site d’Alfortville. Le groupe pharmaceutique a présenté le 3 juillet un plan de restructuration de son pôle recherche et développement et envisage de fermer le centre de Vitry-Alfortville.

Politique | National | 06/06
La députée LFI du Val-de-Marne se bâillonne dans l’hémicycle La députée LFI du Val-de-Marne se bâillonne dans l’hémicycle

La députée LFI du Val-de-Marne se bâillonne dans l’hémicycle

Les députés ont adopté mardi soir la réforme du règlement de l’Assemblée Nationale à l’issue d’un débat houleux. Ce texte qui tend, selon la majorité, à mieux prendre en compte les droits de l’opposition, n’a pas convaincu les principaux intéressés, qui ont boycotté le vote, considérant qu’il bride leurs prérogatives.

A lire aussi