Dernières actualités sur «migrants» dans le Val-de-Marne

Société | Thiais | 06/12
Squat des Baudemons à Thiais: le maire relance la maire de Paris Squat des Baudemons à Thiais: le maire relance la maire de Paris

Squat des Baudemons à Thiais: le maire relance la maire de Paris

Depuis la mi-octobre à Thiais, une résidence sociale désaffectée appartenant à la ville de Paris a été investie par des familles de migrants, avec le soutien d’une association. La maire LR de la ville, Richard Dell’Agnola, vient d’écrire à nouveau à la maire de Paris pour la sommer d’intervenir.

Société | Thiais | 20/10
Thiais : les riverains de la résidence occupée vent debout Thiais : les riverains de la résidence occupée vent debout

Thiais : les riverains de la résidence occupée vent debout

Une semaine après l’occupation d’une résidence sociale désaffectée de la mairie de Paris par une association d’aide aux migrants, les riverains de ce quartier pavillonnaire de Thiais ne décolèrent pas et réclament l’évacuation, arguant de la vétusté du bâtiment. Pour l’heure, la cohabitation au quotidien reste néanmoins paisible dans la rue Beaudemons.

Reportage | Pantin | 28/09
A Pantin, le mur de la honte et un sentiment d’abandon A Pantin, le mur de la honte et un sentiment d’abandon © Charles Henry

A Pantin, le mur de la honte et un sentiment d’abandon

Quatre jours après l’évacuation des consommateurs de crack de la rue Riquet vers un square de la place Auguste Baron (19ème arrdt de Paris), en lisière de la Porte de la Villette, d’Aubervilliers et de Pantin, les riverains font savoir leur ras-le-bol tandis que les élus locaux de tous bords fustigent cette décision. Reportage.

Logements | Vitry-sur-Seine | 05/06
Vitry-sur-Seine: sortie de crise au foyer Manouchian Vitry-sur-Seine: sortie de crise au foyer Manouchian © Fb

Vitry-sur-Seine: sortie de crise au foyer Manouchian

Au terme d’un bras de fer de deux mois entre les habitants du foyer de travailleurs immigrés Manouchian et l’association gestionnaire Adef au sujet du nombre de personnes qui pourraient être relogées dans la résidence qui doit remplacer le foyer actuel, un accord a été trouvé.

A lire aussi