Dernières actualités sur «police nationale» dans le Val-de-Marne

Derniers articles :

Manifestation | Villejuif | 20/12/2018
Manif contre une taxe sécurité de l’OPH de Villejuif Manif contre une taxe sécurité de l’OPH de Villejuif

Manif contre une taxe sécurité de l’OPH de Villejuif

La CNL organise ce jeudi 20 décembre après-midi une manifestation devant le site centre de l’OPH de Villejuif pour proposer contre le proposition du bailleur social d’augmenter le loyer de 15 euros par mois à partir de janvier pour conserver les agents de sécurité dédiés à la sécurisation des halls d’immeuble.

Police | Créteil | 20/12/2018
Créteil : épuisés, les policiers réclament plus de moyens Créteil : épuisés, les policiers réclament plus de moyens © Fb

Créteil : épuisés, les policiers réclament plus de moyens

Très sollicités au cours des dernières semaines pour contenir les mouvements des gilets jaunes et lycéens, une centaine de policiers ont manifesté à leur tour leur colère ce mercredi devant la direction territoriale de la sécurité publique à Créteil. Ce rendez-vous initié par le syndicat Alliance Police nationale a été rejoint par les syndicats SGP…

Logements | Villejuif | 17/12/2018
L’OPH de Villejuif propose d’augmenter le loyer pour maintenir la sécurité L’OPH de Villejuif propose d’augmenter le loyer pour maintenir la sécurité

L’OPH de Villejuif propose d’augmenter le loyer pour maintenir la sécurité

Les dealers qui traînent et les occupations des halls d’immeuble constituent l’un des problèmes récurrents du site centre de l’OPH de Villejuif, notamment dans les rues Le Bigot et Sévin.  C’est dans ce contexte que l’OPH a proposé il y a un an d’installer un agent de sécurité et un agent cynophile, en sollicitant un…

Société | Val de Marne | 13/12/2018
Blocus lycéens et réactions policières : situation très tendue en Val-de-Marne Blocus lycéens et réactions policières : situation très tendue en Val-de-Marne

Blocus lycéens et réactions policières : situation très tendue en Val-de-Marne

Alors que les blocus lycéens et les incidents autour des établissements ont commencé il y a déjà huit jours, atteignant leur paroxysme en début de semaine avec une soixantaine d’interpellations lundi et autant mardi, depuis une dizaine de villes, la situation reste très tendue en cette mi-décembre. Ce jeudi matin encore, une dizaine d’interpellations ont…

A lire aussi