Dernières actualités sur «réforme des rythmes scolaires» dans le Val-de-Marne

Derniers articles :

Mouvement social | Alfortville | 20/09/2016
Manif d’animateurs périscolaires à Alfortville Manif d’animateurs périscolaires à Alfortville

Manif d’animateurs périscolaires à Alfortville

Un animateur pour 14 enfants au lieu de 10 en maternelle, et un animateur pour 18 enfants en primaire au lieu de 14. Ce décret, adopté le 1er août dernier a suscité la mobilisation chez les animateurs périscolaires, en grève à l’échelle nationale ce lundi 19 septembre. A Alfortville, une soixantaine d’animateurs ont manifesté devant les locaux…

Education | Chennevières-sur-Marne | 11/11/2015
A Chennevières-sur-Marne, les enseignants ont manifesté pour garder leur salle de classe A Chennevières-sur-Marne, les enseignants ont manifesté pour garder leur salle de classe

A Chennevières-sur-Marne, les enseignants ont manifesté pour garder leur salle de classe

A l’appel des syndicats SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SE-UNSA, Sud Education et CGT Educ’action, une trentaine d’enseignants, quelques parents et directeurs d’école se sont rassemblés devant la mairie de Chennevières-sur-Marne ce mardi 10 novembre pour protester contre la décision de la ville de réglementer l’accès aux salles de classe par les enseignants après l’école en exigeant notamment des demandes officielles à la…

Education | Chennevières-sur-Marne | 09/11/2015
Manif d’enseignants pour l’accès aux salles de classe à Chennevières-sur-Marne Manif d’enseignants pour l’accès aux salles de classe à Chennevières-sur-Marne

Manif d’enseignants pour l’accès aux salles de classe à Chennevières-sur-Marne

Dans quelles conditions les enseignants peuvent-ils accéder à leur salle de classe en dehors des heures de cours? A Chennevières-sur-Marne, un courrier du maire-adjoint à l’attention des directeurs d’établissement, demandant à ce que toute occupation des locaux en dehors des heures d’école soit soumise à l’approbation du maire a suscité la colère des enseignants, dans un…

Education | Val-de-Marne | 01/06/2015
Samedi matin travaillé : le PEEP ne désarme pas Samedi matin travaillé : le PEEP ne désarme pas

Samedi matin travaillé : le PEEP ne désarme pas

Alors que seules 6 communes* sur les 47 du Val-de-Marne ont opté pour le régime dérogatoire du samedi matin travaillé à la rentrée 2015, dans le cadre de la seconde année de mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires, la PEEP du Val-de-Marne réclame des gages.

Education | Val-de-Marne | 17/04/2015
La Peep 94 réclame la fin du samedi travaillé au préfet et à la ministre La Peep 94 réclame la fin du samedi travaillé au préfet et à la ministre

La Peep 94 réclame la fin du samedi travaillé au préfet et à la ministre

Alors que six communes prévoient de reconduire le samedi travaillé à la rentrée de septembre 2015 dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, parfois contre l’avis des parents d’élèves et conseils d’école, la fédération des parents d’élèves Peep dans le Val-de-Marne a écrit au préfet et à la ministre de l’Education nationale pour…

Education | Ormesson-sur-Marne | 16/04/2015
524 pétitions contre le samedi travaillé à Ormesson-sur-Marne 524 pétitions contre le samedi travaillé à Ormesson-sur-Marne

524 pétitions contre le samedi travaillé à Ormesson-sur-Marne

Décidément, le samedi travaillé ne séduit pas les parents. Sur les seules huit communes du département qui avaient choisi cette option plutôt que le mercredi lors de la mise en place de la semaine de 4,5 jours à la rentrée 2014, deux l’ont abandonné et la gronde se poursuit chez les parents des six restantes.

Education | Val-de-Marne | 14/04/2015
16 villes du Val-de-Marne changeront de rythmes scolaires en septembre 16 villes du Val-de-Marne changeront de rythmes scolaires en septembre

16 villes du Val-de-Marne changeront de rythmes scolaires en septembre

Les rythmes scolaires à la rentrée 2015 seront définitivement validés en CDEN (Conseil départemental de l’Education nationale) ce vendredi 17 avril dans le Val-de-Marne. 16 des 47 communes ont apporté une modification, parfois minime, à leur emploi du temps actuel, selon la grille de travail de l’Education nationale à l’étude (à télécharger ci-dessous).

A lire aussi