Dernières actualités sur «Restructuration» dans le Val-de-Marne

Derniers articles :

Santé | Val de Marne | 27/09
Après le transfert de la greffe hépatique de Mondor à Brousse: les questions qui restent en suspens © Fb

Après le transfert de la greffe hépatique de Mondor à Brousse: les questions qui restent en suspens

Le transfert de la transplantation hépatique de l’hôpital Henri Mondor de Créteil vers l’hôpital Paul Brousse de Villejuif est une réalité depuis le 1er juin. Si l’étape opérationnelle a été franchie, les aspects politiques et économiques restent en revanche à traiter. Au-delà de cette étape traumatique, Mondor va devoir désormais rebondir et ce sera l’enjeu…

Santé | Créteil | 23/11/2017
Suppression de greffe hépatique: jeu de billard à l’AP-HP Mondor

Suppression de greffe hépatique: jeu de billard à l’AP-HP Mondor

Suppression de la greffe hépatique puis cardiaque, enterrement de première classe pour le projet de bâtiment RBI (Réanimations, Blocs, Interventionnel), fragilisation des pôle recherche et de la fac de médecine de l’Upec, et spécialisation progressive de l’hôpital Henri Mondor en géronto-chirurgie…

Service public | Val de Marne | 18/11/2016
Fermeture des bureaux de Poste en Val-de-Marne: les élus réagissent

Fermeture des bureaux de Poste en Val-de-Marne: les élus réagissent

Alors que le syndicat Sud Ptt alerte sur la programmation de fermeture d’un quart à un tiers des bureaux de Poste en Val-de-Marne, et a adressé il y a une semaine une lettre ouverte à tous les maires du département pour décrire la situation, les élus continuent de leur côté à se mobiliser.

Emploi | Val de Marne | 21/09/2015
Plus d’emploi aidé, moins de plans sociaux mais plus de chômage partiel en Val-de-Marne

Plus d’emploi aidé, moins de plans sociaux mais plus de chômage partiel en Val-de-Marne

Plus de 5600 emplois aidés signés en 2014 dans le Val-de-Marne, des plans sociaux en baisse de 20%, une reprise des contrats de professionnalisation mais une diminution des contrats d’apprentissage, moins de plans sociaux mais plus de chômage partiel… la situation de l’emploi dans le Val-de-Marne comme ailleurs reste fragile.

Entreprises | Rungis | 17/02/2015
La Semmaris gérera le MIN de Rungis jusqu’en 2050

La Semmaris gérera le MIN de Rungis jusqu’en 2050

Suite à un amendement à la loi Macron déposé par le député PS de Fresnes Jean-Jacques Bridey, l’Assemblée nationale a décidé de prolonger la mission d’aménager et de gérer le Marché d’intérêt National (MIN) de Paris Rungis par la Semmaris jusqu’au 31 décembre 2050.

Manifestation | Créteil | 14/01/2014
Manifestation devant le Centre des Finances Publiques de Créteil

Manifestation devant le Centre des Finances Publiques de Créteil

Quelques 80 agents des impôts ont manifesté ce lundi 13 janvier devant le Centre des finances publiques de Créteil à l’appel de la CGT 94, Force Ouvrière et Solidaires finances publiques. Ils protestent contre les suppressions d’emploi et la réorganisation des services qui comprend notamment la fermeture au public le jeudi après-midi.

Entreprendre | Val de Marne | 19/11/2013
Le président de la CCI 94 s’inquiète des coupes budgétaires

Le président de la CCI 94 s’inquiète des coupes budgétaires

Dans l’éditorial de la newsletter de la CCI du Val de Marne de novembre, « les Essentiels », le président de la chambre de commerce, Gérard Delmas, s’inquiète des restrictions de budget demandées aux chambres dans la loi de finance 2014.

Manifestation 12/07/2012
Grosse mobilisation chez Sanofi

Grosse mobilisation chez Sanofi

Les salariés de Sanofi Vitry sur Seine (Val de Marne) n’étaient pas les derniers à manifester au siège de l’entreprise à Chilly Mazarin (Essonne) ce jeudi 12 juillet, aux côtés de leurs collègues de Toulouse. Quelques centaines de personnes, 500 selon les syndicats (CFDT, GCT, CGC et CFTC) étaient au RDV, dont une centaine du…

Entreprises | Gentilly | 09/07/2012
Sanofi restructure sa recherche médicale

Sanofi restructure sa recherche médicale

Sanofi va réorganiser ses activités de recherche de médicaments, de production de vaccins et les fonctions support en France, a annoncé jeudi le président de Sanofi France, Christian Lajoux, ce que les syndicats interprètent comme un plan de restructuration avec suppressions d’emplois.