Comparatateur des programmes des élections municipales à Chennevières-sur-Marne

Les résultats des municipales à Chennevières-sur-Marne : Cliquer ici

Sélectionner deux candidats aux municipales 2020 à Chennevières-sur-Marne pour comparer leurs programmes :

Marie Christine Dirringer

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Relancer les transports scolaires par des véhicules propres
  • Créer une zone de circulation apaisée en centre-ville
  • Organiser des transports par navette sur la ville
  • Étendre le système d’alerte canicule aux périodes de grand froid

Nouveau parc
Agrandir le parc sur la totalité du site de l’ancienne école Corot pour en faire un espace arboré et végétalisé intergénérationnel : parc à jeux, espaces pour les enfants et les adolescents, balade pour les seniors, ouverture d’un espace pour les assistantes maternelles, salle de réception et création de places de parking.

Biodiversité

  • Promouvoir les milieux naturels et végétalisés en donnant la possibilité aux citoyens de planter sur les parcelles publiques,

  • Mettre en place une charte de l’arbre urbain et une politique visant à planter de nouveaux arbres,

  • Encourager le développement de jardins partagés et les cultures bio,

  • Favoriser en préservant les espaces verts le maintien et le retour d’espèces sauvages : oiseaux et petits mammifères (écureuils, hérissons…).

  • Exiger que tous les nouveaux équipements publics soient en basse consommation énergétique et imposer aux promoteurs la même performance,

  • Moduler les horaires d’éclairage public (nuit …),

  • Accompagner les particuliers dans une démarche «Consommation d’Energie Maitrisée»,

  • Réaliser un bilan d’émission de gaz à effet de serre.

Animaux

  • Engager une véritable politique autour de la gestion des chats errants de la ville : réaliser des actions concrètes notamment des campagnes de stérilisation et d’identification dans les différents quartiers et sensibiliser les riverains,

  • Ouvrir une maison de l’animal en partenariat avec Faune Alfort, regroupant un centre de soins de la Faune sauvage, un référent municipal et  des associations agissant en faveur des animaux et de la biodiversité,

  • Ouvrir des espaces dédiés et sécurisés aux chiens et à leurs maîtres de type « parcs canins » dans différents quartiers de la ville,

  • Lutter et sensibiliser contre les abandons et la maltraitance animale en renforçant le rôle du référent municipal,

  • Protéger les abeilles et insectes pollinisateurs, renforcer la sensibilisation du grand public et des écoles, accompagner l’installation de ruches supplémentaires en ville et des hôtels à insectes,

  • Soutenir les projets pédagogiques et intergénérationnels en lien avec les animaux

Urbanisme

  • Conserver un équilibre entre constructions et espaces verts dans les zones à bâtir,

  • Intégrer les problématiques du transport et les conséquences en matière de parking et de circulation pour toutes les constructions nouvelles,

  • Eviter les constructions dans les zones fortement urbanisées (Bois L’Abbé, Hauts de Chennevières, …) ou fragiles (coteaux),

  • Exiger des constructions en basse consommation énergétique dans une logique de développement durable et de haute qualité environnementale.

  • En concertation avec la population, des historiens et des urbanistes nous définirons un style architectural canavérois lié au cadre naturel et à l’histoire de notre ville, afin que les nouvelles constructions s’insèrent de façon harmonieuse dans le paysage urbain.

  • Notre ville est forte de la disparité de ses quartiers. Notre approche vise à les relier entre eux tout en conservant leurs particularités. La zone de la Maillarde, quand elle pourra être aménagée, servira de trait d’union entre les différentes parties de la ville. Nous souhaitons dans un premier temps relier tous ces quartiers par une voie de circulation douce.

  • Transformer la rue du Général de Gaulle, puis l’avenue du Maréchal Leclerc en zone de rencontre en créant un espace ouvert à tous les modes de transport en donnant la priorité aux piétons.
  • Création d’un réseau de circulation douce reliant les parcs, les quartiers et les bâtiments municipaux.
  • Sécurisation des abords des écoles.
  • Améliorations des trottoirs pour rendre l’accueil plus facile aux fauteuils roulants et aux poussettes.
  • Sécurisation de la RD4.
  • Sécurisation des feux tricolores et passages piétons accidentogènes.
  • Rénovation des chaussées, des trottoirs et enfouissement.
  • Aménagement du cimetière.

Propreté

  • Déployer en complément des collectes habituelles sur la ville des bornes de tri intelligentes de type R3D3, 

  • Rechercher, via une lecture ciblée des caméras sur la ville, les responsables des dépôts sauvages et déchets sur la voie publique,

  • Installer des poubelles publiques et des bornes de recyclage,

  • Lutter contre les incivilités (déjections canines),

  • Engager la commune dans une logique Zéro Déchet, Zéro Gaspillage : écoles, services municipaux, entreprises et particuliers,

  • Sensibiliser le public et organiser avec les comités de quartier, les associations et les écoles des journées « ville propre ».

 

Bois l’Abbé

Nous nous opposerons à :

  • La mise en place d’une voie de circulation qui dénaturerait le quartier (passage au milieu de la colline et traversant les villas Corse, sauf s’il s’agit d’une voie de circulation douce : piétons, vélos),

  • La déconstruction d’immeubles et la densification du quartier par la revente du patrimoine foncier de la ville,

  • Le transfert de l’école des Hauts de Chennevières.

Nous défendrons :

  • La réhabilitation du centre du quartier autour du magasin, de l’église et du centre social, notamment l’amélioration du parking,

  • La rénovation des immeubles et l’amélioration des services à la population du quartier,

  • L’obtention d’un nombre plus important d’appartements au profit de la commune.

  • La municipalité fera pression sur les bailleurs sociaux dans le cadre de l’exonération de 30 % de la taxe foncière en renégociant la convention, annexée au contrat de ville, en concertation avec les associations de locataires afin d’obtenir de réelles améliorations au profit des habitants.

Le Belvédère

  • Dans la zone la plus étroite entre la zone industrielle et le Belvédère, installer un équipement public qui servirait d’écran supplémentaire entre les habitations et les nuisances de la zone industrielle,

  • Organiser les constructions autour du concept d’éco-quartier, dans une logique de développement durable,

  • Insérer ces constructions dans ou autour d’un parc arboré

 

Logements

Voir urbanisme

Sécurité

  • Augmenter le nombre de policiers municipaux pour renforcer leur présence sur le terrain,

  • Recentrer la police municipale sur ses missions essentielles et en faire une police de proximité,

  • Lutter contre toutes les formes d’incivilités (dépôts sauvages, tags, trouble du voisinage…),

  • Développer les nouvelles technologies pour optimiser l’efficacité des interventions,

  • Mettre en place des systèmes anti-intrusion pour protéger les sites recevant du public,

  • Sécuriser les abords des écoles, collèges et lycées : limitations de vitesse, stationnements dépose-minute, renforcement des agents de sécurité de la voie publique (ASVP)…

Social

  • Relancer l’épicerie solidaire dans le cadre d’une association et non d’un service municipal
  • Créer un poste de référent pour les associations
  • Offrir un accompagnement aux associations : appui juridique, méthodologique, communication…
  • Créer un conseil des associations : structure de concertation les réunissant ainsi que la municipalité
  • Mettre à disposition des locaux et des parkings adaptés pour les associations
  • Lutter contre les exclusions, identifier et soutenir les plus fragiles en donnant les moyens au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de développer et renforcer ses actions, notamment à l’égard des personnes seules ou isolées,

  • Relancer l’épicerie solidaire dans le cadre d’une association et non d’un service municipal,

  • Agir pour lutter contre le racisme, le sexisme, les discriminations, les violences faites aux femmes et en faveur de l’égalité femme-homme,

  • Faciliter les relations entre les bailleurs sociaux et les locataires afin d’améliorer la vie des habitants.

Santé

  • Renforcer l’offre médicale en favorisant l’installation de professionnels de santé dans des structures de groupe pluridisciplinaires et élargir l’offre de soins,

  • Soutenir et renforcer l’action du Relais Santé en faveur de la prévention et de la santé, en lui donnant les moyens nécessaires,

  • Ouvrir une maison de retraite médicalisée pour personnes âgées.

Handicap

  • Accélérer la mise aux normes d’accessibilité des 40 établissements recevant du public sur la commune sous 3 ans
  • Mettre en place à la mairie un poste de «référent handicap»
  • Développer un réseau de « testeurs d’accessibilité » (//handicap)
  • S’engager avec « la charte Ville Handicap, une ville accessible à tous »
  • Après consultation des autorités compétentes, notamment l’ARS (4), mais également les associations des personnes handicapées comme l’UNAPEI (5) et en lien avec les organismes spécialisés une étude sera menée pour la construction d’un centre d’accueil pour adultes handicapés. De trop nombreuses familles se retrouvent démunies et sans solutions sur notre territoire dans la prise en charge du handicap de leur proche.

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Informations et accès aux services publics 

  • Donner les moyens à chacun de s’informer, participer et s’engager,

  • Créer une charte d’accueil des services municipaux et optimiser les horaires d’ouverture pour les adapter aux rythmes de vie des habitants,

  • Développer l’information des Canavérois grâce aux nouvelles technologies et aux réseaux,

Participation à la vie de la cité 

  • Consulter la population sur les projets qui engagent la commune sur le long terme,

Transparence 

  • Filmer et diffuser les séances du conseil municipal,

  • Mettre en place un outil numérique de suivi des engagements de campagne,

  • Créer un processus d’évaluation de l’efficacité des politiques publiques.

Finances locales

Seniors

  • Nous proposons la construction, après consultation des autorités de tutelle, d’une résidence médicalisée pour personnes âgées de type EPHAD (3). A Chennevières les familles ont un réel besoin de résidences médicalisées pour prendre en charge leurs aînés. Le projet de résidence pour personnes âgées rue Aristide Briand n’est qu’un foyer logement pour personnes autonomes sans aucun encadrement médical.
  • Créer un forum des seniors
  • Organiser des séances d’information sur la retraite
  • Prévenir la perte d’autonomie, aider au maintien à domicile en soutenant les aidants,

  • Organiser un service de transport par navette,

  • Développer des initiatives de convivialité et diversifier les rencontres,

  • Étendre le système d’alerte canicule aux périodes de grand froid,

  • Organiser un suivi des personnes isolées dépendantes.

Education - Jeunesse - Petite enfance

Petite enfance

  • Adapter les crèches et les différents modes de garde aux rythmes des parents,

  • Faciliter le lien entre les familles et les assistantes maternelles,

  • Répondre aux besoins des assistantes maternelles en ouvrant une seconde structure sur le centre ville pour les activités collectives,

  • Créer des parcs à jeux dans différents quartiers.

Ecoles

  • Proposer des classes transplantées et des colonies de vacances
  • Réaliser les travaux d’urgence dans les écoles qui ne bénéficient pas de rénovations programmées
  • Créer des forfaits pour la garderie du matin et du soir
  • Proposer des activités périscolaires à thème (sensibilisation à la protection de l’environnement, à la prévention routière, aux premiers secours…),
  • Mise en place d’un conseil municipal des enfants (CME) élu par ses pairs, avec un projet à accompagner
  • Ouvrir une Maison de la Jeunesse
  • Ouvrir une seconde structure sur le centre ville pour les activités collectives pour les enfants avec les assistantes maternelles
  • Créer des parcs à jeux dans différents quartiers
  • Le centre aéré de la salle Jean Moulin doit être transféré à côté de la nouvelle école Germaine Tillion. L’actuelle salle Jean Moulin fait partie du paysage et des habitudes des habitants des Bordes et du Bois L’Abbé. Elle sera reconstruite sur place avec une maison des familles attenante pour accueillir les événements municipaux ou familiaux des Canavérois.

Jeunesse

  • Ouvrir une Maison de la Jeunesse permettant aux jeunes de tous les quartiers de se rencontrer autour d’activités communes,

  • Soutenir des projets proposés par les jeunes,​

  • Créer des infrastructures sportives et de loisirs : City Park, Pump Park, Street Workout…​

  • Créer une « bourse aux stages » pour faciliter la mise en relation des stagiaires et des entreprises,

  • Soutenir tout projet visant à réduire le décrochage scolaire (mission locale…).

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Créer une « bourse aux stages » pour faciliter la mise en relation des stagiaires et des entreprises
  • Travailler en concertation avec le territoire en charge du développement économique,

  • Favoriser l’implantation et la revitalisation de commerces et d’artisans de proximité,

  • Aider les artisans et les commerçants dans le développement de leur activité,

  • Accompagner ceux qui le souhaitent à passer le virage du numérique,

  • Encourager la mise en place d’animations commerciales,

  • Créer un comité de quartier des commerçants avec l’association des commerçants canavérois,

  • Développer un espace de coworking et des bureaux partagés,

  • Créer un incubateur d’entreprises et miser sur le numérique.

Loisirs Culture

  • Accueillir des propositions artistiques nouvelles dans l’espace public : sculptures, arts de la rue, expositions
  • Réaliser l’aménagement et la construction avec le Territoire d’un espace aquatique et ludique
  • Proposer des activités culturelles : spectacles, activités et rencontres/partages d’expérience avec des YouTubers et des influenceurs…
  • Ouvrir l’offre culturelle du théâtre à tous les genres : comédie, one man show, concerts
  • Équiper le théâtre en nouvelles technologies afin d’offrir des spectacles aux scolaires
  • Créer un poste de référent pour les associations,

  • Offrir un accompagnement : appui juridique, méthodologique, communication…

  • Créer un conseil des associations : structure de concertation les réunissant ainsi que la municipalité,

  • Mettre à disposition des locaux et des parkings adaptés en fonction des besoins réels exprimés.

Sport

  • Augmenter les amplitudes horaires des infrastructures sportives : soirées, week-ends, et vacances scolaires
  • Créer des infrastructures sportives et de loisirs : City Park, Pump Park, Street Workout
  • Créer des compétitions inter-écoles
  • Imaginer un évènement canavérois autour du sport réunissant tous les quartiers
  • Aec l’aide financière du GPSEA, construction à la place de l’actuelle piscine des Bordes vieillissante, d’un véritable parc aquatique avec de multiples bassins, intérieurs, extérieurs, pour le sport, pour les loisirs, agrémenté d’espaces de jeux et de détente.
  • Après consultation des responsables des associations sportives, le stade Armand Fey et son gymnase seront rénovés avec la mise en place d’une pelouse synthétique.

Carine Borduy

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Créer une maison de l’environnement : ce lieu accueillera notamment les établissements scolaires autour d’activités ludiques sur le thème de la biodiversité et du développement durable.
  • Mettre en valeur et préserver les espèces protégées, les sources.
  • Créer des jardins partagés : lieux de détente, d’échange, de convivialité et de contemplation.
  • Lutter efficacement contre les inondations : un véritable plan d’alerte sera mis en place décrivant précisément les moyens à mettre en œuvre avec une alerte très en amont de l’ensemble des riverains et une réflexion sur les moyens les plus adéquats dont il faudra les équiper (sacs de sable, batardeaux,..).
  • Installer des ruches, nichoirs à oiseaux, à chauve-souris pour maintenir la biodiversité.
  • Mettre en valeur les espaces verts et s’adapter au réchauffement climatique.
  • Proposer un achat groupé d’électricité, de gaz afin de réduire la facture énergétique des canavérois

Urbanisme

  • Assurer la propreté de la ville en déployant des moyens adaptés pour le nettoyage des rues et en luttant efficacement contre toutes les incivilités qui polluent le quotidien (poubelles, voitures tampons,…).
  • Mettre en place du mobilier urbain adapté : poubelles, bancs, garages à vélos…
  • Enfouir les réseaux électriques et informatiques
  • Remplacer l’éclairage public par de l’éclairage à leds.
  • Créer des liaisons douces sur plus de 14 kilomètres pour permettre aux piétons, vélos et trottinettes de circuler en toute sécurité. Ces aménagements ne viendront pas supprimer les voies de circulation routière.
  • Installer des bornes électriques.
  • Développer des places de stationnement.
  • Afin de préserver notre ville en maîtrisant la qualité architecturale et l’harmonisation des constructions, nous modifierons le PLU (Plan Local de l’Urbanisme) actuel afin de protéger la ville des contraintes que l’État impose en matière de construction de logements. Nous respecterons nos obligations mais pas à n’importe quel prix !!!
  • Le Fort : dans la continuité des travaux déjà engagés, nous aurons recours à des chantiers bénévoles de restauration du patrimoine afin de sensibiliser les jeunes à la sauvegarde du patrimoine.
  • Église Saint-Pierre : à la suite de la restauration de celle-ci, nous souhaitons conférer au lieu une dimension touristique en proposant de nouveaux aménagements, nous poursuivrons avec la revalorisation du quartier historique. Nous entamerons une réflexion sur le devenir de certains bâtiments dont l’ancienne mairie annexe.
  • Un audit de l’ensemble des bâtiments communaux vides sera réalisé afin de leur donner une nouvelle destination.

Logements

  • Bois l’Abbé : dans le cadre de l’ANRU, nous redéfinirons avec les habitants les priorités qui doivent être données. Nous prenons l’engagement de refuser aux bailleurs sociaux les garanties financières que la commune leur accorde actuellement dès l’instant que les travaux nécessaires au confort et à la sécurité des habitants ne seront pas entrepris dans les bâtiments et appartements.

Sécurité

  • Remettre l’autorité au centre de l’espace public en redonnant à la police municipale les moyens d’agir avec notamment une amplitude horaire élargie et un renforcement de sa présence sur le terrain.

Social

  • Le développement d’une application mobile pour permettre aux habitants de solliciter les services municipaux à tout moment.
  • Harmoniser les espaces publics en créant des espaces de convivialité en accord avec les quartiers.
  • Créer une trame verte permettant de relier tous les quartiers et ainsi créer une unité et une identité à l’ensemble de la commune.
  • Mettre en place une navette communale faisant le tour des quartiers afin de permettre à chacun de se déplacer.
  • Pôle de santé : • Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour installer des médecins sur la commune. • Nous mettrons en place des animations visant à soutenir des associations œuvrant pour la recherche médicale telle qu’une « Course d’octobre rose » (lutte contre  cancer du sein)
  • Mettre à disposition une application pour smartphone de covoiturage dans une logique favorable à tous en développant des partenariats avec les entreprises de la ville : « Conducteur, faites des économies sur votre budget auto (jusqu’à 2000 €/ an). » « Passager, laissez votre voiture au garage et faites-vous conduire »
  • Des négociations pour exiger des opérateurs téléphoniques une couverture du réseau identique dans TOUS les quartiers.
  • Proposer une mutuelle collective de santé à chacun, quelle que soit sa situation, pour bénéficier d’une complémentaire santé.
  • Dynamiser l’épicerie solidaire.
  • Favoriser les échanges intergénérationnels.

Handicap

  • Assurer la réfection et la mise aux normes des trottoirs pour faciliter les cheminements piétons (personnes à mobilité réduite, poussettes,…).

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Mise en oeuvre d’une véritable concertation grâce à un minibus sillonnant tous les quartiers lors de permanences des élus qui viendront régulièrement à votre rencontre pour échanger avec vous. Véritable outil d’une démocratie participative mobile et nomade.

Finances locales

  • Permettre un retour à un niveau d’impôts acceptable (taxe foncière).

Seniors

  • La mise en place de formations informatiques pour les seniors mais aussi l’accompagnement dans leurs différentes démarches.

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Un nouvel espace sera créé pour permettre aux jeunes de tous les quartiers de se retrouver, de faire des sorties, des loisirs, des séjours,…
  • Nous poursuivrons les actions déjà engagées et qui fonctionnent comme le permis de conduire financé moyennant des travaux pour la collectivité.
  • Offrir aux 4 – 20 ans, sans condition de ressources, un ticket « culture et sports » valable au sein des associations, des équipements publics et des commerces partenaires.
  • École : Nos priorités sont les suivantes : • Confort et rénovation / réhabilitation des bâtiments.
  • Réaménagement des cours de récréation (ilots récréatifs et espaces de fraîcheur avec des espaces verts).
  • Sensibilisation à l’écologie en partenariat  en partenariat avec la ville
  • Création d’une école de la 2nde chance Pour offrir une solution aux jeunes qui sortent du système scolaire chaque année et se retrouvent confrontés à la difficulté d’entrer dans le monde du  travail.
  • Remettre en service le ramassage scolaire.
  • Classes transplantées.
  • Initiation au numérique.
  • Gestes 1er secours.
  • Forfait pour les accueils du matin et du soir dans les écoles.
  • Réflexion sur des jumelages d’échanges scolaires pertinents

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Le développement d’une application afin de permettre aux commerçants de Chennevières de partager leurs bons plans, réductions, offres exceptionnelles et d’être visibles. Pour les habitants, il s’agit de rechercher en un clic, les enseignes, les marques ou les produits disponibles chez les commerçants de la ville.
  • Développer un partenariat avec les entreprises du territoire pour favoriser l’emploi local : accueil des stagiaires, des apprentis, contrats d’alternance,….
  • Mettre en place une convention avec une association départementale pour l’octroi de prêts à taux 0 aux créateurs ou repreneurs d’entreprises.

Loisirs Culture

  • Mise en place de moments forts tout au long de l’année avec des animations : patinoire avec son village de Noël, fête foraine, feu d’artifices avec retraite aux flambeaux, bars éphémères dès l’été 2020, festival food-truck, fête de la musique, journée du sport, ciné plein air,…

Sport

  • Création de zones de loisirs : skatepark, city stade, terrain de pétanque…
  • Les espaces sportifs devront être réhabilités.

Alain Audhéon

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Le défi planétaire du développement durable doit concilier écologie et économie.
  • La prochaine équipe municipale signera le projet d’aménagement de rénovation urbaine du Bois Labbé.

Urbanisme

  • Les transports en commun seront un axe central du développement du futur de notre ville. La municipalité à venir doit se mobiliser pour renforcer le bus 208. Elle doit aussi s’atteler à la venue du projet Altival.
  • La prochaine équipe municipale mènera le projet d’aménagement des emprises routières qui structurera la commune pour les décennies à venir.
  • Les habitants des quartiers périphériques du Bois l’Abbé (résidences des Hauts de Chennevières, des Bordes, Jean Mermoz, quartier pavillonnaire de Paris Chennevières…) vont aussi bénéficier de nouveaux équipements construits dans le cadre de ce NPRU.

Logements

  • La construction de nouveaux bâtiments publics profitera à l’ensemble des habitants de cette partie de notre ville.
  • Du logement de grand standing est construit de façon importante sur notre ville. Pour la Droite, c’est la volonté affirmée de contraindre une partie de la population à quitter la ville et l’agglomération.
    Au contraire, nous devons construire de façon harmonieuse des logements de tous types, privés et sociaux. Construction pour accueillir des nouveaux habitants ne signifie absolument pas bétonnage de la ville. Par exemple, nous sommes résolument opposés à la construction d’immeubles en lieu et place du centre de loisirs Jean Moulin.
  • Face à la spéculation immobilière, nous signerons des chartes avec les promoteurs.

Sécurité

  • Nous sécuriserons les accès aux écoles.
  • Nous privilégierons la proximité, la prévention et la dissuasion dans les missions de la Police Municipale. Nous agirons pour davantage de moyens et d’effectifs de la Police Nationale au Commissariat de Chennevières afin de garantir une présence de policiers de jour comme de nuit sur la commune.

Social

  • Nous impulserons l’installation d’une maison médicale sur le quartier du Bois l’Abbé.
  • Nous agirons pour développer en grand la vie associative et citoyenne. Nous donnerons un essor à la vie associative, véritable atout humain pour notre commune, en développant largement le soutien municipal.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Alimenter le débat démocratique indispensable !
    Nous voulons que le débat public soit la règle et non l’exception. D’autant que des enjeux nouveaux
    surgissent avec le développement de la Métropole présentant le risque de projets autoritaires, contraires aux besoins et aux souhaits des habitants.

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Nous imposerons dans les appels d’offres, qu’un pourcentage minimum soit réservé aux entreprises de Chennevières et aux actions d’insertion professionnelle.
  • Nous faciliterons l’implantation de commerces de proximité sur le site du Franprix et de la Poste du Bois l’Abbé Chennevières.
  • Nous favoriserons l’extension de la zone industrielle, laquelle devra tenir compte des logements existants. En conséquence, nous nous opposerons à l’implantation d’activités bruyantes et polluantes.

Loisirs Culture

  • Concernant la reconstruction de l’actuelle piscine des Borde, celle-ci devra être intégrée au stade Amand Fey et être équipée d’un bassin de natation et d’un bassin ludique.

Sport

Bernard Haemmerlé

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Jean-Pierre Barnaud

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Alors que le ratio d’espaces verts accessibles au public recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé est de 10 m² par habitant, ce sont 20 hectares d’espaces verts et 55 hectares sur la Plaine des Bordes qui sont aujourd’hui accessibles aux Canavérois, soit 41 m² par habitant (hors jardins privatifs et jardins des résidences privées).
    Chennevières bénéficie donc d’une situation très privilégiée, que j’ai tenu à préserver tout au long de ma première mandature, notamment par l’adoption en 2014 d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU) très
    protecteur en matière d’environnement. J’améliorerai encore cette situation lors de mon second mandat par l’aménagement et l’ouverture au public du Parc du Fort (voir encadré page 7), véritable nouveau poumon vert dans la Ville, puis, dans un second temps, par le rachat et l’aménagement d’une partie du parc du Château des Rêts qui a déjà été placé en zone naturelle (ZN) dans notre PLU. Nous favorisons également, aux côtés du Département, l’émergence de projets environnementaux sur le terrain de la Plaine des Bordes.
  • Plus généralement, les Canavérois ont pu constater lors de ma première mandature mon attachement au
    combat pour la préservation de notre planète, qui, j’en suis convaincu, devra être mené d’abord au niveau local.
    Ce combat, j’ai souhaité le porter à travers des actions concrètes contre le réchauffement climatique, en passant un marché à performance énergétique permettant une économie d’énergie allant jusqu’à 80 % sur les éclairages,
    en ayant des exigences très fortes en matière de construction des nouveaux équipements de la Ville et de
    réhabilitation des bâtiments existants, en initiant la conversion « verte » de la flotte de véhicules municipaux ou encore en adoptant une charte promouvant au sein du Territoire les achats écoresponsables.
  • Ce combat se traduit enfin par des mesures de défense et de préservation du biotope. Cela restera un fil
    directeur lors de mon second mandat.

 

  •  Ce que j’ai fait : > L’élaboration et l’adoption d’un PLU très protecteur en matière d’environnement, limitant notamment
    la constructibilité dans les secteurs sensibles de notre Ville (Coteaux, Bords de Marne…)
    > Le classement en catégorie « zone naturelle » du parc du Château des Rêts et de la plaine des Bordes
    > La limitation de notre consommation en énergie, notamment par le renouvellement de l’éclairage
    public et la labellisation éco-énergie du projet « Corot 2 »
    > La conversion d’une partie de la flotte des véhicules municipaux à l’énergie verte
    > La création d’une délégation à la cause animale et la préservation du biotope
    > L’accueil des associations Faune-Alfort pour la préservation de la faune sauvage et APAC pour
    l’accueil des animaux de compagnie abandonnés
    > L’attention apportée à la Plaine des Bordes, avec un soutien de la Municipalité aux différentes
    associations présentes sur le terrain
    > La signature d’une charte favorisant les achats écoresponsables

 

  • Le marché à performance énergétiques  D’une durée de six ans, ce marché a débuté le 1er janvier 2018 avec pour objectif une rénovation de 60 % de l’éclairage de la Ville d’ici la fin du contrat. Il sera prolongé pour assurer la rénovation complète de l’éclairage public à horizon 2030. Cette opération est essentielle afin de lutter contre l’obsolescence de ces luminaires, leur surconsommation (80 % d’économies d’énergie ainsi réalisées) et la puissance moyenne souvent trop faible, occasionnant une insécurité nocturne dans certaines rues de Chennevières.
  • Les opérations de rénovation thermique dans les groupes scolaires
    Je tiens à ce que nos groupes scolaires soient exemplaires en matière d’économies d’énergie : Je veux que le futur ensemble architectural « Corot 2 » soit un modèle de bâtiment écologie ; il bénéficiera d’ailleurs de nombreuses subventions de la Métropole du Grand Paris et du Conseil Régional d’Île de France au titre de la qualité technique et environnementale du projet ; je m’engage à ce que l’ensemble des nouveaux équipements (stades, écoles des Hauts des Chennevières, etc..) présentent le même degré d’exigence. Des opérations de rénovation thermique sont d’ores et déjà prévues au Moulin à Vent et à Maurice Rousseau.
  • Maintenir et renforcer le ratio actuel de 41 m² d’espaces verts accessibles au public par habitant grâce à l’ouverture du parc du Fort puis l’acquisition et l’ouverture d’une partie du parc du Château des Rêts et l’extension du parc Corot ; réserver un espace dans le parc du Fort à la préservation de la biodiversité
    Préserver un ratio de 70 % de foncier non constructible dans les Coteaux pour lutter contre la densification de ce secteur de respiration urbaine, défendre les intérêts de la Ville dans le cadre de l’élaboration du PLU intercommunal
    • Renouveler le marché à performance énergétique
    • Renforcer l’isolation thermique des bâtiments communaux, notamment de l’école du Moulin, du gymnase du Moulin et des appartements communaux, ainsi que de l’école Maurice Rousseau
    • Passer la totalité de la flotte des véhicules municipaux à l’énergie verte
    • Dès 2020, mettre en application anticipée la loi EGALIM pour la restauration scolaire en faveur du bio
    et exigeant l’usage de véhicules propres par les prestataires
    • Créer une maison de l’animal en ville pour la défense du biotope et l’accueil des animaux abandonnés
    • Se mettre en adéquation avec les demandes des Voies Navigables de France pour faciliter l’accès à la Marne.
  • La signature d’une charte favorisant le développement des achats écoresponsables au sein de Grand Paris Sud-Est Avenir Cette charte a vocation à aboutir à la mise en oeuvre d’une politique d’achats plus respectueux de l’environnement et s’inscrivant dans les objectifs de meilleure performance énergétique, de réduction des gaz à effet de serre, de préservation des ressources naturelles et de restriction des déchets et polluants.
  • Alors que la flotte de la Ville ne comptait qu’un seul véhicule « propre » en 2014, la Municipalité s’est équipée depuis de douze véhicules roulant au bioGNV (gaz naturel véhicule), un carburant écologique et économique. 28,5 % de la flotte est désormais « propre » (quand l’obligation légale est de 20 %), et cette conversion sera totalement achevée lors du prochain mandat.
  • J’ai mis en place, dès le début de ma mandature, une délégation à la cause animale, afin de sensibiliser
    les Canavérois au sort des animaux familiers ou sauvages présents sur notre territoire. De nombreuses actions de sensibilisation sont organisées dans ce cadre en partenariat avec différentes associations et écoles de la Ville. Parmi les actions importantes en la matière, on peut citer la préservation de la faune sauvage avec notamment l’accueil dans des locaux au Fort de l’association Faune Alfort pour la préservation du biotope. Ces locaux comprennent une nurserie, des salles d’élevage pour les nombreuses espèces d’oiseaux et les quelques mammifères recueillis, une salle de vol et une infirmerie. Un local proche est doté de grandes volières de réhabilitation. Cette action sera poursuivie par la création d’espaces réservés au biotope dans le Parc du Fort une fois réhabilité. On peut également citer le soutien à l’APAC, association qui agit en faveur des animaux de compagnie ou abandonnés. Lors du second mandat, des caniparcs seront également créés.
  • Le Parc du Fort sera bientôt entièrement réhabilité et ouvert aux Canavérois, ce qui permettra aux habitants de disposer d’un véritable poumon vert au coeur de la Ville. Certains espaces seront réservés à la préservation du biotope. Ce projet a été considéré par la Métropole du Grand Paris et par la Région Île-de-France comme prioritaire. 1,5 millions d’euros lui ont été consacrés à ce titre par ces deux institutions.
  • Les fossés qui entourent le Fort seront réaménagés et rendus accessibles. Le Théâtre de verdure sera rénové et des animations pourront s’y tenir. Un parcours sportif sera également construit à côté du collège Molière. Des espaces seront réservés au biotope, avec l’installation en particuliers de ruches et de
    volières de rétablissement des oiseaux. Sur l’ensemble du site, des cheminements seront créés. Ils permettront de relier les différents espaces et entrées du parc. Une nouvelle entrée piétonne sera d’ailleurs aménagée depuis la rue Aristide Briand, permettant d’accéder à la Poudrerie, agrémentée par la création d’un square. Un parking non imperméabilisé au nombre de place plus élevé sera reconstitué.
    Les travaux se dérouleront sur plusieurs phases, dont la première sera achevée au printemps 2020.

 

Urbanisme

  • Poursuivre de façon volontariste la rénovation des voiries et de l’éclairage public
    • Redonner au centre-ville historique sa dimension patrimoniale, et oeuvrer à l’installation de nouveaux commerces
    • Créer une polarité complémentaire au Nord de la ville en prolongeant le lien transport/logement avec l’arrivée d’Altival, y construire un nouvel équipement sportif à proximité du collège Molière
    • Créer un mail piétonnier reliant le centre-ville à l’ensemble Corot 2, puis au futur quartier d’Entrée de ville Nord et au Transport en Commun en Site Propre. Des liaisons piétonnes seront également créées notamment au sein du Parc du Fort.
    • Engager de manière volontariste les travaux de rénovation urbaine au Bois l’Abbé, avec le démarrage anticipé de la réhabilitation de la résidence Clément Ader et du stade Armand Fey
    • Accueillir un centre culturel de 3 600 m² financé par le Territoire ainsi qu’une résidence pour personnes âgées avec centre médical à proximité du théâtre
  • La réhabilitation et l’ouverture au public du parc du Fort ;
    • La construction à proximité du collège Molière (qui sera réhabilité par le Département) d’un nouvel équipement sportif en remplacement du stade A. Briand, comprenant un stade omnisport et un gymnase, pour un ensemble de type campus cerné d’espaces verts ;
    • La requalification de la RD4 ;
    • La création autour du tracé du TCSP d’une trame verte et bleue.
  • Une dynamique renforcée et repensée autour du centre-ville historique, dont le périmètre s’étendra de la rue du Général de Gaulle à l’ouest à la rue Aristide Briand à l’est, et de la rue des fusillés de Châteaubriant au Nord à la rue de la république au Sud. Avec la construction d’un centre culturel de 3 600 m² et d’une résidence pour personnes âgées  à proximité du théâtre. Avec un projet urbain qui devra permettre de regagner en attractivité, notamment commerciale, et de valoriser l’espace environnant de l’Église et de la rue du Général de Gaulle. Le bâtiment de l’ancien conservatoire restera dans le domaine communal ; Avec la création d’un mail urbain reliant ce périmètre au nouvel ensemble Corot 2 en centre-ville puis à la RD4 et aux Hauts de Chennevières, pour créer des connexions avec le reste de la Ville. Des liaisons piétonnes seront également créées notamment au sein du Parc du Fort.
  • La réhabilitation tant attendue du quartier du Bois-l’Abbé  Après que la Ville a obtenu l’avis favorable de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) pour le renouvellement du quartier du Bois l’Abbé à Chennevières et Champigny, un protocole de préfiguration a été approuvé en Conseil municipal le 12 décembre 2018, puis signé le 5 février 2019 avec toutes les parties prenantes. Cette opportunité offerte à la Ville est le fruit d’un long travail entrepris par l’actuelle Municipalité en étroite collaboration avec l’État, la commune de Champigny, les établissements
    publics territoriaux Grand Paris Sud Est Avenir et Paris Est Marne et Bois. C’est surtout un acte fort pour le quartier du Bois l’Abbé, qui avait été totalement négligé par les municipalités précédentes. Celles-ci n’avaient en effet même pas jugé utile de proposer son inclusion dans le plan ANRU 1 qui était pourtant mieux financé par l’État, contrairement à Champigny qui a saisi cette opportunité pour entamer dès le
    premier plan la requalification de la partie campinoise. Notre conception de l’action locale, c’est qu’elle
    doit profiter à tous les Canavérois, où qu’ils vivent. Nous tenons à ce que tous les quartiers de la Ville soient également attractifs, ce qui profitera à l’ensemble de Chennevières.
    Le plan doit permettre de définir, en concertation avec les habitants du quartier, des actions autour
    des cinq axes suivants :
    • La requalification des espaces publics et opérations de désenclavement du quartier
    • La réhabilitation de l’habitat dégradé, et notamment de la Résidence Clément Ader
    • La requalification des espaces publics
    • La création d’une maison médicale
    • Le renforcement de l’offre commerciale
  • Travaux bénéficiant d’un démarrage anticipé : La réhabilitation de la Résidence Clément Ader en lien avec le bailleur social I3F La reconstruction du complexe sportif Armand Fey À moyen terme, l’école des Hauts de Chennevières sera également reconstruite
  •  L’arrivée de nouveaux modes de transports, parmi lesquels le Transport en Commun en Site Propre
    (TCSP) Altival pour lequel j’ai oeuvré activement avec le Territoire et la Métropole du Grand Paris tout
    au long de ma première mandature, répond à cette exigence. Altival rendra possible une mise en oeuvre
    équilibrée et harmonieuse des projets d’aménagement de la Ville, et offrira une liaison avec le réseau du Grand Paris Express.
    Je souhaite aussi développer les circulations propres et douces à l’usage des Canavérois, pour répondre aussi bien à l’enjeu écologique qu’à l’évolution des besoins et des modes de vie des habitants. Un mail urbain sera créé, reliant les différents quartiers de la Ville entre eux et à Altival, de même que des mails piétonniers et cyclables. Nous ferons également, en lien avec le territoire, en sorte que les Bords de Marne soient desservis et raccordés au RER dès 2020.
    Enfin, une réflexion portant sur l’installation de bornes électriques à Chennevières a été ouverte avec la Région Île-de-France, et les moyens d’une promotion de location de vélos électriques sont également à l’étude. Le soutien de la Métropole du Grand Paris a également été sollicité.
  • Obtenir l’extension du tracé du bus en site propre ALTIVAL à d’autres points de la Ville
  • Réaménager la RD4 en complément de l’arrivée d’ALTIVAL, avec la création de pistes cyclables et de trottoirs aux normes
  • Favoriser les circulations douces par la création d’un mail urbain allant du centre historique à la RD4 et aux Hauts de Chennevières, et de mails piétons et cyclables
  • Créer dès 2023 deux niveaux de parking souterrains en remplacement du parking en face de l’Hôtel de ville, financés par le Territoire, ainsi qu’un parking de 160 places dans le futur ensemble Corot 2
  • Accueillir la desserte en transport des bords de Marne rue de Champigny en 2020
  • Étendre à Chennevières le réseau Vélib Métropole
  • Mettre en place des bornes de recharge électrique en relation avec les communes voisines

Logements

Sécurité

  •  Des recrutements dans la police municipale
    > La relocalisation des locaux de la police
    municipale en centre-ville
    > L’armement des fonctionnaires de police
    > Le redéploiement de la vidéoprotection
    > La signature du Contrat de Reconquête Républicaine au Bois l’Abbé et l’arrivée de la Police de Sécurité du Quotidien
    > La mise en place du dispositif Canavérois vigilants au Belvédère et à Mon Idée
    > Le renforcement de la sécurité routière par la mise en place de « zones 30 » aux abords des écoles ainsi que de petits bonshommes jaunes sur les lieux stratégiques de passages des enfants
    > L’effort financier en faveur de la propreté avec notamment le nettoyage mécanisé des rues à la balayeuse laveuse tous les mois
  • La nouvelle Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, signée en 2018 pour la
    période 2018-2021, a pour objectif de décloisonner les interventions des professionnels du champ
    éducatif, de la prévention, de l’intervention sociale, de la police et de la justice.Le 29 novembre 2018 a été signé le Contrat de Reconquête Républicaine (CRR) du quartier du Bois l’Abbé–Mordacs en présence du Préfet du Val-de-Marne. Cette convention doit permettre de renforcer la présence des forces de l’ordre dans ce quartier.
  •   L’extension systématique des horaires de la police municipale le samedi soir afin d’éviter les tapages nocturnes et la mise en place de brigades de nuit.
    • Le renforcement des effectifs de la police municipale dans les secteurs sensibles ou devenus sensibles
    • L’augmentation du nombre de caméras de 20 % et l’augmentation progressive de leur qualité et de leur efficacité
    • L’extension du dispositif Canavérois vigilants aux quartiers qui en feront la demande dans le cadre des comités de quartier.
    • L’amélioration de l’éclairage public (60 % de l’éclairage public renouvelé en 2023 – la totalité en 2030), qui contribue à la sécurité des habitants
    • Le renforcement de l’effort de sensibilisation à la sécurité routière déjà entrepris dans les écoles, la
    nomination d’un conseiller municipal délégué à la sécurité routière
    • Le renforcement des efforts en matière de propreté urbaine notamment dans les endroits les plus critiques et dans les lieux de dépôts sauvages, grâce à l’exploitation du renforcement de la vidéo surveillance et des caméras nomades.

Social

  •  Le projet de renforcement des services de l’espace socioculturel désormais dénommé « La Colline » permettra, par un regroupement des services emploi, santé et social, de faciliter leur accès aux habitants du Bois l’Abbé, et contribuera à lutter contre la fracture numérique dont sont victimes bon nombre de nos concitoyens.
  • Projet de Résidence pour personnes âgées, doublée d’un centre médical et paramédical accessible à tous ; construit sur une exigence de très grande qualité, et sur la volonté de promouvoir le lien intergénérationnel.
    Ainsi, la Résidence disposera de nombreuses installations et services ouverts au grand public, et notamment aux écoles et aux associations :
    • Un restaurant en rez-de-chaussée, avec une production des plats sur place ;
    • Une salle de projection en rez-de-chaussée également ;
    • Une salle de sports, une piscine couverte et des salles de soins au sous-sol ;
    • Un centre médical avec six médecins.
  • Développer l’action du CCAS sur la base d’une étude en cours sur les besoins sociaux de la Ville
  • Rapprocher les services municipaux de la population par la mise en place d’une gestion simplifiée avec les usagers en développant notamment les bornes d’accès automatisées au CCAS et au centre municipal La Colline, actuellement espace socioculturel
  • Etendre l’action du nouvel espace du Bois l’Abbé en faveur des jeunes en relation avec le Point Rencontre Informations Jeunesse
  • Renforcer les liens et interactions entre le centre municipal La Colline, le CCAS, le PRIJ et l’Epicerie solidaire

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Des Comités de quartiers ont été créés à Chennevières dès mon arrivée en 2014
    Par ailleurs, j’ai cherché tout au long de ma mandature à être en permanence en contact avec les Canavérois.
    J’ai ainsi tenu, pendant ces six années, à les recevoir tous les samedis matin afin de répondre à leurs sollicitations  Ces rencontres seront maintenues. En outre, un conseil municipal de la jeunesse sera créé lors de mon second mandat pour poursuivre dans cette voie. Enfin, une mission de sensibilisation des jeunes Canavérois à la vie démocratique et l’engagement citoyen sera créée pour lutter contre le désinteressement des jeunes à la politique.
  • Affecter un budget participatif aux comités de quartier
    • Créer un Conseil municipal dela jeunesse
    • Maintenir les rendez-vous du samedi
  • Focus Projet    Les budgets participatifs des comités de quartier  Lors de la seconde mandature, seront mis à disposition des différents comités de quartier de la Ville des enveloppes de budgets participatifs. Les habitants pourront ainsi décider ensemble et en autonomie la mise en oeuvre de projets pour leur quartier (jardins partagés…), financés par ces enveloppes.

Finances locales

  • Maintenir Chennevières parmi les villes les moins imposées du Territoire (GPSEA)
  • Réaliser les travaux de construction ou de rénovation nécessaires et non engagés sur les précédents  mandats, tout en maitrisant l’équilibre du budget communal.  Malgré un retrait financier massif de l’Etat lors de mon mandat, Chennevières reste parmi les villes les   moins imposés du territoire.

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Le projet « Corot 2 » sera prêt à la rentrée scolaire 2020 Le projet « Corot 2 » sera construit dans un secteur aujourd’hui non construit, entre l’Entrée de ville Nord également en projet de développement. Il comprendra le groupe scolaire Germaine TILLION, composé de douze classes (4 maternelles et 8 élémentaires), doté d’un service de restauration scolaire, d’un accueil périscolaire maternel et élémentaire, et d’espaces extérieurs adaptés aux besoins des écoles. Un équipement polyvalent (salle de sport, de spectacles…) permettant d’accueillir jusqu’à 1 000 personnes et construit en complément du centre Jean Moulin.
    Cet équipement, à usage scolaire et périscolaire, pourra également être utilisé pour accueillir
    des activités festives municipales. Un terrain multisports extérieur de type « city stade » et un jardin pédagogique ; Un parking souterrain de 160 places pour permettre l’accès à ces différents équipements. Les bâtiments sont certifiés Haute Qualité Environnementale. L’ensemble sera mis en service pour la rentrée scolaire 2020. Le projet « Corot 2 » bénéficiera de subventions de la Métropole du Grand Paris pour sa qualité environnementale et du Conseil Régional d’Île-de-France, pour un montant total de 1,3 millions d’euros.
  • Prolongation du projet « Corot 2 » par la création d’un espace vert récréatif et la création d’un mail urbain
  • Rénovation, dans le cadre d’un marché à performance énergétique, des écoles du Moulin et Rousseau ainsi que du gymnase du Moulin
  • Reconstruction de l’école des Hauts de Chennevières dans le cadre de l’ANRU 2
  • Opérations d’embellissement et de remise aux normes (accessibilité, sécurité) au sein des groupes scolaires du Moulin à Vent et de Maurice Rousseau
  • Ouverture d’un point relais pour la jeunesse au Moulin
  • Poursuite des voyages éducatifs
  • Ouverture plus large de l’accès à la culture pour les enfants
  • Extension des rencontres entre groupes de jeunes avec toutes nos villes jumelées
  • Intensification des rencontres intergénérationnelles

Jeunesse

  • Sensibilisation des jeunes à la vie démocratique Compte tenu du désintérêt croissant, voire de la défiance, des citoyens et particulièrement des plus jeunes d’entre eux pour la vie politique, une mission sera conduite afin de sensibiliser les jeunes Canavérois à l’engagement citoyen et à la vie démocratique de leur Ville.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • L’amélioration dès 2020 de la restauration scolaire en application de la loi Agriculture et Alimentation (EGALIM), notamment via l’amélioration des
    infrastructures des cuisines

Développement économique

Loisirs Culture

  • Poursuivre les travaux de l’église Saint-Pierre
  • Réhabiliter le Fort
  • Continuer la labellisation des maisons remarquables de Chennevières
  • Créer un musée à Chennevières au sein d’un bâtiment public visité par les Canavérois et les publics scolaires
  •  Préserver et restaurer le bâtiment de l’actuel conservatoire pour un usage valorisant le patrimoine de Chennevière
  • Nouveaux équipements :
  • Un centre culturel de 3 600 m², comprenant médiathèque, conservatoires de musique et de danse, accueil des associations culturelles et un parking en sous-sol  sera construit à côté du Théâtre Roger Lafaille. Cet équipement disposera en outre d’un espace terrasse sur le toit. Il sera entièrement financé par GPSEA.

Sport

  • Construire un centre culturel de 3 600 m² à Chennevières
  • Étendre les horaires d’ouverture des équipements sportifs et culturels y compris le dimanche
  • Réhabiliter le théâtre Roger Lafaille (mise aux normes d’accessibilité, amélioration du confort et de l’acoustique, embellissement du hall d’entrée, création d’un foyer à l’étage
  • Reconstruire la piscine des Bordes, reconstruire et relocaliser le stade Aristide Briand
  •  Réhabiliter le gymnase du Moulin
  • Reconstruire le complexe sportif Armand Fey à brève échéance dans le cadre de l’ANRU 2
  • Un stade omnisport doublé d’un gymnase sera construit dans le cadre du développement de l’Entrée de ville Nord ;
  • Le Gymnase du Moulin sera également rénové, et un terrain multisports extérieur de type « city stade » sera construit dans le cadre du projet « Corot 2 » ;
  •  Le complexe sportif Armand Fey sera reconstruit à court terme dans le cadre de l’ANRU 2 ;
  •  La piscine des Bordes sera reconstruite sur sa localisation actuelle et complétée par un terrain multisports et une piste d’athlétisme, le tout financé par Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA).
Toute l'actualité des municipales à Chennevières-sur-Marne : Cliquer ici Toute l'actualité des municipales dans le Val-de-Marne : Cliquer ici

A lire aussi