Initiative | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 15/10
Réagir Par

A Créteil l’Echat, le supermarché coopératif Coop’Cot a éclos

A Créteil l’Echat, le supermarché coopératif Coop’Cot a éclos © Lina Tran

Couvé pendant près de trois ans, le supermarché coopératif Coop’Cot a ouvert cet été dans la galerie commerciale de Créteil l’Échat. Visite guidée avec Marie-Nöelle, l’une des initiatrices du projet.

Si les petites coopératives associatives d’acheteurs commencent à se développer pour encourager le bio, le commerce équitable ou encore les circuits courts, le projet de Coop’cot s’est d’emblée inscrit à une échelle plus large pour proposer des tarifs accessibles à tous et créer de l’emploi. Objectif : créer un supermarché dans l’esprit du pionnier La Louve à Paris. Pour rappel, le principe du magasin coopératif est qu’il appartient à ses adhérents et qu’il ne sert, en principe, que ses adhérents.

Pas question toutefois de griller les étapes. En 2018 et 2019, la première commence par beaucoup de réunions pour fédérer des coopérateurs prêts à porter le projet. L’association est créée et le groupement d’achat pour tester des produits et producteurs se constitue. La nouvelle étape, démarrée cet été, est celle de l’ouverture d’un premier local d’épicerie test sur 170m2, avant, si tout va bien de développer un vrai supermarché coopératif.

Pour rappel des étapes précédentes, lire :
Coop’Cot : elles planchent sur un supermarché coopératif en Val-de-Marne
Val-de-Marne: le futur supermarché coopératif Coop’Cot se précise

Situé au 1er étage de la galerie marchande de Créteil L’Échat, le local a été assez difficile à trouver car un espace vide dans le secteur est une denrée rare. « Il a fallu 3 ans pour trouver ce local. En moyenne, un supermarché met 2 à 3 ans pour trouver un local donc on est dans la moyenne », précise Marie-Nöelle, l’une des trois initiatrices du projet. Cet espace, qui appartient au territoire Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA), a été attribué à Coop’Cot pour un bail de 3 ans. De quoi roder le concept.

Retisser le lien consommateur-producteur

Si Coop’Cot a vu le jour, c’est aussi pour « reconnecter les gens avec ce qu’ils consomment ». « On veut faire du lien humain et redonner de la valeur à l’achat », explique Maud, l’une des deux premières salariées à mi-temps de la coopérative, financées par le département et Pôle emploi. Pour démarrer, l’association a bénéficié de l’aide du territoire Grand Paris Sud Est Avenir et du Conseil départemental du Val-de-Marne. A terme, l’objectif est de s’autofinancer.

Veiller à s’adapter à toutes les bourses

Concernant les prix, l’association essaie de s’adapter à toutes les bourses en travaillant avec des petits producteurs mais aussi des grossistes. À côté de la sauce tomate du producteur local, une sauce tomate du grossiste bio est par exemple proposée pour trois euros de moins.« On est moins cher ou équivalant à un supermarché bio. On prend une marge de 23% sur tous les produits alors que les enseignes bio ajustent en fonction du produit. Dans le panier final, nous sommes moins chers ».

© Lina Tran

Les salariées s’occupent des échanges avec les grossistes tandis que les adhérents gèrent les échanges avec les producteurs locaux. « Durant leurs vacances, les adhérents vont parfois trouver eux-mêmes des producteurs locaux », explique Marie-Noëlle. L’association peut ainsi compter sur 18 grossistes et 22 producteurs où sont organisés ateliers et visites pour faire le lien avec les consommateurs.

La Coopcot propose aussi des produits de beauté et ménagers. « L’objectif est de pouvoir faire toutes ses courses au même endroit», motive Marie-Nöelle. Ici aussi, papier toilette normand et cosmétiques bretons de petits producteurs côtoient des fabricants nationaux.

© Lina Tran

150 adhérents

Aujourd’hui, la Coop’cot compte 150 foyers adhérents. « Après le déconfinement, nous avons eu de nouveaux coopérateurs. Il y a eu un déclic provoqué par la crise sanitaire », se souvient Marie-Noëlle. Depuis l’ouverture de l’épicerie, la coopérative recense une vingtaine de nouveaux adhérents par mois. « Les débuts du magasin ont été timides car les adhérents étaient en vacances mais l’affluence a commencé à s’étoffer depuis septembre », explique la cofondatrice, également confiante dans le bouche à oreille. Pour rejoindre la coopérative, les adhérents paient une cotisation de 15 euros et s’engagent surtout à venir donner 3 heures de leur temps chaque mois.

Des réunions d’informations pour rejoindre la coopérative

Les prochaines réunions d’informations ont lieu au local de l’épicerie de la Coop’Cot, Ccial l’Échat – 92 Avenue du Général de Gaulle, 94000 Créteil :

Mardi 20 octobre – 19h00
Samedi 7 novembre – 18h
Mardi 17 novembre – 19h30
Samedi 5 décembre – 18h
Mardi 15 décembre – 19h30

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi