Comparateur de programmes entre les candidats aux municipales 2020 dans le Val-De-Marne

Les résultats des municipales villes par villes : Cliquer ici

Sélectionner deux candidats aux municipales 2020 dans le Val-de-Marne pour comparer leurs programmes :

 Jean Djebara

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Agathe Martin

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Alain Audhéon

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Le défi planétaire du développement durable doit concilier écologie et économie.
  • La prochaine équipe municipale signera le projet d’aménagement de rénovation urbaine du Bois Labbé.

Urbanisme

  • Les transports en commun seront un axe central du développement du futur de notre ville. La municipalité à venir doit se mobiliser pour renforcer le bus 208. Elle doit aussi s’atteler à la venue du projet Altival.
  • La prochaine équipe municipale mènera le projet d’aménagement des emprises routières qui structurera la commune pour les décennies à venir.
  • Les habitants des quartiers périphériques du Bois l’Abbé (résidences des Hauts de Chennevières, des Bordes, Jean Mermoz, quartier pavillonnaire de Paris Chennevières…) vont aussi bénéficier de nouveaux équipements construits dans le cadre de ce NPRU.

Logements

  • La construction de nouveaux bâtiments publics profitera à l’ensemble des habitants de cette partie de notre ville.
  • Du logement de grand standing est construit de façon importante sur notre ville. Pour la Droite, c’est la volonté affirmée de contraindre une partie de la population à quitter la ville et l’agglomération.
    Au contraire, nous devons construire de façon harmonieuse des logements de tous types, privés et sociaux. Construction pour accueillir des nouveaux habitants ne signifie absolument pas bétonnage de la ville. Par exemple, nous sommes résolument opposés à la construction d’immeubles en lieu et place du centre de loisirs Jean Moulin.
  • Face à la spéculation immobilière, nous signerons des chartes avec les promoteurs.

Sécurité

  • Nous sécuriserons les accès aux écoles.
  • Nous privilégierons la proximité, la prévention et la dissuasion dans les missions de la Police Municipale. Nous agirons pour davantage de moyens et d’effectifs de la Police Nationale au Commissariat de Chennevières afin de garantir une présence de policiers de jour comme de nuit sur la commune.

Social

  • Nous impulserons l’installation d’une maison médicale sur le quartier du Bois l’Abbé.
  • Nous agirons pour développer en grand la vie associative et citoyenne. Nous donnerons un essor à la vie associative, véritable atout humain pour notre commune, en développant largement le soutien municipal.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Alimenter le débat démocratique indispensable !
    Nous voulons que le débat public soit la règle et non l’exception. D’autant que des enjeux nouveaux
    surgissent avec le développement de la Métropole présentant le risque de projets autoritaires, contraires aux besoins et aux souhaits des habitants.

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Nous imposerons dans les appels d’offres, qu’un pourcentage minimum soit réservé aux entreprises de Chennevières et aux actions d’insertion professionnelle.
  • Nous faciliterons l’implantation de commerces de proximité sur le site du Franprix et de la Poste du Bois l’Abbé Chennevières.
  • Nous favoriserons l’extension de la zone industrielle, laquelle devra tenir compte des logements existants. En conséquence, nous nous opposerons à l’implantation d’activités bruyantes et polluantes.

Loisirs Culture

  • Concernant la reconstruction de l’actuelle piscine des Borde, celle-ci devra être intégrée au stade Amand Fey et être équipée d’un bassin de natation et d’un bassin ludique.

Sport

Alain Audoubert

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Alain Fresko

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Alain Philippet

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Interdiction des pesticides nocifs
  • Produire et consommer des produits locaux
  • Utiliser des sources d’énergies propres

Urbanisme

  • Préserver les zones pavillonnaires, les espaces verts, la ferme et les terres agricoles en révisant le plan local d’urbanisme
  • Stopper la construction d’immeubles
  • Maintenir la population à 20 000 habitants maximum
  • Créer de nouvelles places de stationnement gratuites pour les véhicules individuels

Logements

  • Instituer la transparence dans l’attribution des logements sociaux, donner la priorité aux plesséens et à leurs familles

Sécurité

  • Augmentation du nombre de policiers municipaux
  • Augmentation des caméras de vidéoprotection
  • Création d’un dispositif « voisins vigilants »
  • Révision du contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance
  • Stopper l’immigration massive et le communautarisme

Social

  • Améliorer les aides pour les séniors et les personnes en état de handicap

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Consultations citoyennes sur les sujets importants

Finances locales

  • Diminuer les impôts locaux
  • Renégociation de tous les contrats

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Créer des commerces de proximité dans les quartiers dortoirs
  • Augmenter le nombre d’entreprises par des incitations fiscales

Loisirs Culture

Sport

Alain Weber

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Opérations de désimperméabilisation des sols : augmenter les espaces verts qui pourront être partagés avec les habitants , création d’un « ruban vert » en parc linéaire entre la place du 8 mai et l’hôpital du Kremlin Bicêtre, 3 arbres plantés pour 1 arbre coupé
  • Remise en état des espaces verts dans les quartiers sud
  • Signer le pacte pour la transition
  • Inclure des dispositions sociales, environnementales et locales dans les cahiers des charges de la ville
  • Mise en place d’une Charte environnementale qui s’appliquera à chacun des services municipaux
  • un concours pourra être proposé aux différentes structures de la ville afin de promouvoir la créativité en matière de mesure éco-responsable
  • Généraliser l’utilisation de produits certifiés de l’écolabel européen au sein des services municipaux
  • Renouvellement du parc de véhicules
  • Audit et révision du mode d’éclairage public
  • Se fournir en électricité d’origine renouvelable
  • Mise en place d’un programme de sensibilisation
  • Suppression des contenants alimentaires en matière plastique, en priorité ceux à usage unique
  • Un cahier des charges exigeant doit être rédigé pour les événements de la ville (couverts jetables lors de fêtes municipales, etc.)
  • Modifier la politique d’achat de la ville et soutenir les projets de vente de vrac et de dispositifs de consigne
  • Soutenir le compostage domestique et collectif, notamment en pieds d’immeubles
  • Prendre en charge la mise en place et la formation de jardiniers maîtres composteurs
  • Mettre en place un dispositif de récupération d’eau de pluie
  • Permettre de trier le papier et les plastiques dans les poubelles de rue, multiplier les bornes d’apports volontaires des déchets en verre
  • Etudier la mise en place de nudges, ou « coups de pouce »
  • Faire un concours de la biodiversité, en lien avec le concours des jardins ou balcons fleuris, visant l’utilisation de végétaux plus adaptés au climat local, en créant des partenariats avec des pépiniéristes et fleuristes
  • Supprimer l’utilisation de pesticides et herbicides sur la voie publique ainsi que Zéro engrais ou pesticides de synthèse pour nourrir, soigner ou entretenir les espaces verts
  • Mise en place, avec le Kremlin-Bicêtre d’une consultation dès juin 2020 pour permettre un dialogue entre Ile-de-France Mobilités et les habitants, pour avoir une liste de propositions, budgétisées et qui seront soumises au vote des Villejuifois
  • Développement des pistes cyclables et de parkings à vélos
  • Créer des zones à faibles émissions de CO2 : objectif de neutralité carbone en 2030

Urbanisme

  • Imposer aux promoteurs privés des concours d’architectes pour les bâtiments construits dans les lieux les plus emblématiques
  • Lancer un Plan Local d’Urbanisme
  • Imposer un pourcentage obligatoire de parc public pour les constructions
    sur des terrains de grande capacité
  • Création d’un nouveau parc public dans la partie nord de la ville
  • Installer des jeux pour enfants, des équipements de loisirs pour la pratique
    du sport de rue
  • Mettre à disposition un terrain pour permettre la construction d’une nouvelle
    mosquée dans le respect de la loi, en concertation avec les habitants et en
    garantissant la transparence des financements dans la construction de la
    Mosquée

Logements

  • Transparence dans les attributions de logements sociaux : système de points, ouverture au public des commissions d’attributions, publication des résultats, ou avis demandé à une commission municipale de sélection des candidats constituée d’élus de la majorité, de l’opposition, d’habitants tirés au sort
    et de représentants des associations de locataires avec voix consultative
  • Rénover les logements anciens
  • Mettre en place l’encadrement des loyers
  • Mise en place d’un Permis de louer sur certaines parties du territoire
  • Encourager le logement locatif intermédiaire
  • User du droit de préemption pour transformer en logements conventionnés ou sociaux, les logements privés dégradés
  • Plan massif d’isolation thermique des logements via une permanence municipale d’aide à la rénovation thermique pour accompagner les habitants
  • Mis en place de coopératives de logement pour viser un logement participatif

Sécurité

  • Former et accompagner les agents à la médiation
  • Mettre en place des actions de sensibilisation avec les policiers municipaux dans l’ensemble des quartiers de la ville
  • Revoir les horaires des rondes et les adapter aux quartiers de la ville
  • Mise en place d’une équipe de médiateurs
  • Mettre en place un « contrôle démocratique » du déploiement de la  vidéosurveillance par un audit indépendant tous les 5 ans du dispositif
  • Décentraliser le CLSPD dans les différents quartiers de la ville
  • Présenter les chiffres de la délinquance de la ville pour faire l’objet
    d’une présentation annuelle en conseil municipal
  • Formation et sensibilisations des agents municipaux et interprofessionnels sur les violences faites aux femmes
  • Organisation de journées de sensibilisation aux violences faites aux femmes
    et à l’égalité Femmes-Hommes au sein des services dédiés à la jeunesse de
    la ville, dont les accueils périscolaires et maternelles ;
  • Mise en place d’un pôle au sein de la direction de la citoyenneté qui devra
    mettre en place en lien avec la maison de la justice et du droit des permanences pour venir en aide aux femmes agressées
  • Organiser un forum citoyen pour l’égalité Femme Homme de manière
    annuelle pour mieux orienter les politiques publiques contre les violences
    faites aux femmes
  • Réaliser une campagne publique contre les discriminations par l’entremise
    du conseil municipal des jeunes
  • Création d’une délégation ayant pour mission la lutte contre toutes les discrimination au sein de la commune
  • Organiser des rencontres annuelles entre les différents cultes

Social

  • Adhèrer au réseau Ville Santé soutenu par l’OMS
  • Soutenir l’actiondes centres de santé municipaux, au préalable rénovés et disposer de liquidités suffisantes pour investir dans de nouveaux équipements plus modernes
  • Faire vivre le conseil local de santé en articulation avec l’ensemble des acteurs
    de la santé
  • Soutenir les innovations (maison de santé, télémédecine, infirmière en pratique et les partenariats libéraux entre les médecins généralistes et les infirmiers
  • Lancement d’un appel à projet en faveur d’une maison intergénérationnelle où pourraient être accueillies des personnes âgées comme des étudiants des établissements implantés à Villejuif
  • Mettre en place un service public municipal de lutte contre les nuisibles (punaise de lit..)

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Transparence dans les comportements et les règles de fonctionnement de la future municipalité
  • Diffuser en direct (et rendre disponible à la demande sur le site internet de la Ville) les séances des conseils municipaux
  • S’engager à respecter les « 30 propositions pour des communes plus éthiques » de l’association Anticor : moduler le montant des indemnités allouées aux conseillers municipaux en fonction de leur participation effective aux séances plénières, mise en place des formations déontologiques, proposer la présidence de la commission des finances à un élu minoritaire, mettre en ligne le montant des indemnités perçues par chaque conseiller municipal, ainsi que la liste des bénéficiaires de logements ou de voiture de fonction, associer la population aux décisions par le biais de consultations ou de référendums locaux
  • Étendre les horaires d’ouverture de la maison des projets et de faire d’en faire un espace de débat et de concertation
  • Concertation préalable avec les riverains, les comités de quartieret les  associations d’habitants, avant de délivrer un permis de construire impactant l’environnement
  • Mise en place d’une consultation de la vie citoyenne dès le mois de juin 2020 pour identifier les bonnes pratiques mises en place par les agents municipaux puis proposer une série de mesures dès la rentrée
  • Prévoir la création d’une nouvelle MPT dans la zone ouest de la Ville
  • Transformer la Maison des Citoyens en Maison Pour Tous dans le quartier du
    centre
  • Prévoir un budget propre utilisable par les MPT dans les quartiers
  • Organiser une consultation pour l’élection d’un référent – sur une période
    d’un an – pour chaque comité de quartier
  • Prévoir dans les futures constructions des locaux pour permettre aux
    habitants de se réunir
  • Pour le conseil des crèches, organisation d’au moins trois réunions par an
  • Etablir un conseil municipal pour les jeunes citoyens âgés de plus de 16 ans
    qui aura à charge un budget alloué pour le financement de Contrats de
    Réussite Solidaire ainsi que la lutte contre le harcèlement
  • Créer un Conseil des étrangers

Finances locales

Seniors

  • Consulter le conseil des seniors dès qu’une décision portera sur la vie des séniors
  • Multiplier les initiatives de type “atelier à la mémoire”

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Transparence dans l’attribution de places en crèches
  • développer les plages d’ouverture des crèches et mettre en place des accueils ponctuels pour les parents demandeurs d’emploi et les familles monoparentales
  • développement du relais assistantes maternelles avec la création de deux antennes dans les quartiers de la ville
  • Offrir de nouveaux espaces d’accueil aux enfants
  • Mise en réseau des professionnels de l’enfance et leur formation via des analyses et partages de pratiques, des rencontres thématique
  • Ouvrir les équipements publics (médiathèque, crèches, maison des parents…) aux plus petits les soirs et week-ends
  • Pour les parents : mise en place des temps d’information sur des thématiques pour le développement de l’enfant
  • Réaliser un bilan des besoins en nombre de classes et d’écoles puis lancer un plan d’investissements pour construire ou étendre les équipements nécessaires
  • Rénover les groupes scolaires vétustes
  • Créer une “bourse aux stages” pour aider les jeunes du collège (stage obligatoire de 3ème) jusqu’aux formations professionnelles
  • Créer un “club de tuteurs” pour accompagner individuellement les jeunes en recherche d’emploi
  • Mise en place de pesée de déchets, de sensibilisation au tri des déchets et aux économies d’eau, etc au sein des écoles et des services municipaux

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Suppression des contenants jetables dans les cantines scolaires
  • Remplacer les barquettes plastique des cantines par des bacs réutilisables en inox
  • Augmenter les produits issus de l’agriculture biologique dans les repas des cantines scolaires, ceux livrés aux personnes âgées et à la cantine du personnel de la ville

Développement économique

  • Lancer une concertation sur l’avenir du Marché Auguste-Delaune
  • Organiser des assises des commerçants à l’automne 2020 pour récolter leur
    point de vue dans le développement de la ville
  • Mettre en place des pôles du commerce dans la ville
  • Création d’une commission extra-municipale sur le commerce et l’animation
    avec les associations de commerçants de la ville

Loisirs Culture

  •  Tarifs privilégiés et dégressifs pour les habitants de la ville au théâtre Romain Roland, médiathèque et sa salle culturelle, école des beaux-arts, conservatoire…
  • Multiplier les actions « hors les murs » des équipements municipaux
  • Développement de l’art urbain avec un concours de graf
  • Offrir la possibilité aux habitants d’organiser de manière autonome des événements, des actions collectives en lien avec les écoles (carnaval, fêtes de quartiers)
  • Développer les manifestations culturelles telles que l’Art de Rue et ne pas les concentrer en centre-ville mais également dans les quartiers périphériques.
  • Accueillir des propositions artistiques (sculpture, arts de la rue, expo) dans l’espace public, plus régulièrement
  • Ouvrir la maison de la citoyenneté pour y allouer de nouvelles salles ;
  • Rendre accessible la salle culturelle de la Médiathèque aux associations qui
    le demandent

Sport

  • Faire un état des lieux de l’offre de sport et soutenir les associations

Alexandre Gaborit

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Alfred Spehner

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Ali Id Elouali

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Renforcement des équipes de propreté en centre-ville et dans les quartiers, aidées par la police municipale dans les zones les plus exposées.
  • Révision des horaires de passage des agents pour une meilleure efficacité
  • Réévaluer l’efficacité des sociétés privées au regard des objectifs et des résultats. Le cas échéant, une reprise du service en régie municipale du service, associée à sa modernisation sera réétudiée.
  • Supprimer la collecte mensuelle des encombrants qui transforme nos rues en une vaste décharge une fois par mois, création d’un service d’enlèvements des encombrants et des déchets verts sur demande.
  • Agir auprès des conseils syndicaux et des bailleurs sociaux pour prévenir et sanctionner les actes d’incivilités et les dépôts sauvages.
  • Aménager des toilettes publiques, des aires pour les déjections canines dans chaque quartier de la ville.
  • Sensibiliser puis sanctionner les commerçants contrevenants et mettre en place un plan zéro mégot dans la rue.
  • Installer de la vidéo-surveillance dans les endroits les plus touchés par les dépôts sauvages.
  • Envoyer un signal fort aux contrevenants par une politique sévère : verbalisation systématique des actes incivils ; augmentation des tarifs des amendes qui doivent être affichés dans les espaces les plus visibles de la ville.
  • Donner les moyens à chacun d’être un acteur de la propreté dans la ville grâce à des applications gratuites qui permettent le signalement aux services communaux d’anomalies dans l’espace public.
  • Créer une ressourcerie pour la réutilisation et le réemploi des objets de consommation.
  • Nous agirons pour réduire les déchets à la source, en particulier les emballages inutiles. Nous développerons le compostage, en particulier en pied d’immeuble.
  • Pratiquer le vélo deviendra plus facile et sûr, dans le respect de tous les usagers de la rue: automobilistes, cyclistes et piétons.
  • Nous compléterons et sécuriserons le réseau cyclable, avec en priorité des liaisons entre les points d’intérêt les plus utilisés par les Choisyen.ne.s: gare RER, écoles, collèges, lycées, centre-ville, parc interdépartemental, médiathèque, piscine, cinéma.
  • Les enfants bénéficieront d’une éducation au vélo dans les activités périscolaires. Leur stationnement sera triplé: arceaux de rues, garages dans les écoles, la gare.
  • Les ateliers de réparation et d’entretien seront développés.
  • Créer des espaces de vie sûrs et dignes pour les animaux : création du premier parc canin à Choisy-le-Roi, de terrains clos pour chats, de nichoirs pour les oiseaux, les chauves-souris et les insectes ; installer des enclos dans chaque quartier pour les déjections canines.
  • Améliorer la condition des animaux de la ferme pédagogique.
  • Créer un numéro de téléphone et une adresse mail courriel « SOS animaux » dédiés au signalement d’animaux perdus, dangereux ou des actes de maltraitance ainsi que pour orienter le public vers les associations.
  • Mener des campagnes de stérilisation, de vaccination des chats errants, en s’appuyant sur les associations et des partenariats avec les vétérinaires.
  • Création d’un guide de l’animal en ville : s’informer pour bien choisir son animal de compagnie, sur les responsabilités du propriétaire, les droits des animaux dans la législation, éducation et vie en ville avec un animal.
  • Interdire l’installation de cirques avec animaux dans tout le territoire de la ville.
  • Le bien-être animal c’est aussi interdire la viande issue de l’élevage intensif et augmenter la part des repas végétariens dans les cantines scolaires.
  • Nous planterons des arbres dont des fruitiers partout où c’est possible.
  • Nous doublerons les espaces des jardins familiaux et partagés.
  • La ferme pédagogique sera un haut lieu d’éducation populaire à l’écologie

Urbanisme

  • Suspendre toute nouvelle construction, le temps pour la Ville de répondre aux besoins de la population existante.
  • Le Plan local d’urbanisme (PLU) sera réexaminé pour y inscrire des prescriptions contraignantes qui favorisent la végétalisation, préservent la ville de la bétonisation et la préparent aux changements climatiques.
  • Pour participer au sauvetage des abeilles,des ruchers associatifs seront encouragés, de même que des zones refuges de biodiversité et plantations mellifères.
  • Nous créerons des îlots de fraîcheur, des lieux d’accueil et de repos, pour aider les habitants à supporter la chaleur en cas de températures élevées
  • Tendre vers une énergie 100% renouvelable, réduire notre consommation et lutter contre la précarité énergétique : isolation thermique des équipements communaux, installation de panneaux solaires sur les toits des bâtiments publics, essor de la géothermie et du chauffage urbain dans les constructions pour faire baisser la facture des ménages.
  • Casser l’isolement dont souffrent les quartiers de la Prairie et des Navigateurs.
  • Augmenter la fréquence du Choisybus, réaménager la passerelle entre la Prairie et les Navigateurs.
  • Le quartier du centre Nord étant particulièrement bétonné, nous étudierons les moyens de le végétaliser.
  • Non à la destruction de la Calypso ! La Calypso est un lieu de vie et de mémoire pour les habitants des Gondoles. C’est pourquoi nous agirons pour la préserver, et définir un lieu plus adapté à l’installation d’un 4e collège aux Gondoles.
  • Plus belle la Seine dans notre ville : créer une continuité de promenades et des itinéraires cyclables le long de l’eau en partant des parcs et jardins publics.
  • La Ville pourrait se porter acquéreur en propriété ou location d’une péniche, pour transformer celle-ci en espace convivial dédiée à des activités de loisirs
  • Nous développerons les parcs et jardins et la végétalisation de toute la ville. Dans les équipements municipaux (toitures, façades, cours d’école) mais aussi dans les espaces privés afin d’améliorer la qualité de la vie, de l’air et la biodiversité.
  • Nous transformerons tous les espaces verts et les tiers lieux (friches, interstices, berges) en véritables jardins et lieux conviviaux.
  • Développer des zones piétonnières notamment dans le quartier historique, et faire de Choisy une «Ville 30» en limitant partout la vitesse à 30 km/h, sauf sur certaines artères principales.
  • Développer un véritable réseau de pistes cyclables: créer de nouvelles liaisons sécurisées entre les points d’intérêt les plus utilisés par les Choisyen.ne.s : gare RER, écoles, collèges, lycées, centre-ville, parc interdépartemental, médiathèque.Renforcer le réseau Vélib’ avec l’arrivée de nouvelles stations en ville.
  • Nous mettrons en place de nouveaux abris vélos sécurisés (écoles, gymnases, collèges, services publics, logements collectifs, commerces, etc.). Promouvoir le covoiturage grâce à la création d’une plateforme locale dédiée à ce service, à l’image de ce qui se pratique dans plusieurs villes.Nous agirons pour le transport fluvial dans la ville.
  • L’activité de l’association “Passeurs de rive” doit être développée et soutenue pour offrir aux Choisyen.ne.s des traversées régulières, toute l’année, entre les deux rives de notre ville.
  • Limiter fortement le passage des camions dans le centre historique et sur l’avenue Villeneuve-Saint-Georges.
  • Les fréquences du Choisy Bus au quartier de la Prairie seront revus à la hausse pour réduire la distance entre le quartier et le centre-ville.
  • Organiser avec les commerçants la desserte des marchandises afin que celle-ci ne gêne pas la circulation.
  • L’avenue Anatole France qui connaît des tensions bénéficiera d’une régulation de la circulation, assurée par les agents municipaux, aux heures de pointe.

Logements

  • Rétablir l’équilibre entre le ratio du parc social et du parc privé afin de pouvoir assurer à tous un cadre de vie et des services publics, notamment des écoles, de qualité.
  • Favoriser l’accession sociale à la propriété pour permettre à des ménages modestes de devenir propriétaires.
  • Promouvoir une mixité sociale réussie grâce à un cadre de vie propre et sécurisé qui maintient les classes moyennes dans les différents quartiers de la ville.
  • Face aux dégradations que subissent les locataires dans leurs logements, nous exigerons des bailleurs sociaux des garanties pour préserver le cadre de vie des résidences et apporter une qualité de service : propreté, sécurité, réactivité dans les réponses à apporter aux locataires.
  • Rénover les logements et les petites copropriétés dégradés afin de limiter la déperdition énergétique et les charges de chauffage.
  • Encourager la location intergénérationnelle : entre solidarité et lutte contre la solitude de certains seniors, l’habitat intergénérationnel permet à un étudiant d’être logé par une personne âgée disposant de place chez elle en échange de services et de moments partagés ou encore moyennant un loyer modeste.
  • Promouvoir l’habitat participatif afin de permettre à des groupes de citoyens de concevoir, créer et gérer leur habitat collectivement.
  • Mettre en place une commission logement transparente, avec des dossiers de candidature sans nom.• Ouvrir les commissions d’attribution aux élus de l’opposition municipale.

Sécurité

  • Créer une Police municipale dotée d’un Centre de supervision urbain alimenté par des caméras aux points stratégiques: vidéoprotection contre les vols et agressions,intervention sur les marchés, régulation de la circulation routière et sécurisation des abords des écoles, mise en fourrière des voitures ventouses, lutte contre les cambriolages, le stationnement anarchique, les dépôts sauvages, le bruit de voisinage et les rodéos.
  • Engager des éducateurs de rue et des médiateurs pour développer un large service public dédié à la prévention et à la médiation. Une équipe de nuit interviendra en cas de conflits de voisinage, de violences familiales et pour lutter contre l’isolement.
  • Face aux dégradations que subissent les locataires, nous exigerons des bailleurs sociaux des garanties pour sécuriser et préserver le cadre de vie des résidences.Les parents des enfants mineurs commettant des incivilités, seront accompagnés dans la mise en place de solutions. Les jeunes contrevenants devront effectuer des stages de prévention éducative et des actions citoyennes encadrés par les éducateurs de la Ville.
  • Faire respecter la charte “Chantier à faible nuisance” par les entreprises des chantiers sous peine de sanction ou de non-renouvellement de contrat sur l’ensemble de la ville.
  • Encourager l’utilisation d’une application sur smartphone pour faire remonter les doléances en temps réel, photos à l’appui.
  • Créer un numéro unique d’alerte 24h sur 24pour tous les troubles du quotidien

Social

  • Faciliter l’accès de toutes et tous aux services publics par le développement des outils numériques et les démarches en ligne, qui, conjuguées à une politique d’accompagnement des usagers, doivent devenir la règle.
  • Rendre les services plus efficaces, par la simplification des documents administratifs, la centralisation des informations,
  • Adapter les horaires d’ouverture des différents services aux usagers et modes de vie des habitants, créer des ouvertures en soirée pour certains services.
  • Le numérique doit permettre de simplifier notre quotidien, d’être plus efficace pour répondre aux attentes des Choisyen.ne.s et de leur faire éviter des déplacements inutiles ou des attentes interminables. Il pourrait être intéressant de communiquer sur les créneaux les moins fréquentés pour effectuer des démarches en mairie

Santé

  • Agir pour l’installation de professionnels de santé dans la ville, notamment en pédiatrie, gynécologie, ophtalmologie, soins dentaires et médecine généraliste en offrant des possibilités de cabinets de groupe accessibles dans les nouvelles opérations de logements.
  • Proposer aux 16-25 ans un parcours santé de dépistage et de prévention (ophtalmo, soins dentaires, contraception, etc.) soit par le biais des services de santé locaux, soit grâce au bilan de santé gratuit proposé par l’assurance maladie dès l’âge de 16 ans.
  • Développer un plan santé pour les jeunes : lutte contre les addictions, prévention des maladies (endométriose, dépression, diabète,…), comportements à risque, planning familial.
  • Porter une attention particulière aux jeunes en souffrance psychique
  • Mettre en place des ateliers de sensibilisation à la santé prioritairement à destination des jeunes (addictions, obésité, cancer…), à la prévention des violences (harcèlement, racket…)
  • Face aux risques liés aux installations technologiques ( ex. l’arrivée de la 5G, Linky, les lignes à hautes tensions, etc.), la Ville agira systématiquement en bouclier pour protéger la santé des habitants et faire valoir leurs droit
  • Pour lutter contre la désertification médicale que connaît notre ville, et notamment dans le quartier des Gondoles, nous nous engageons à y réaliser en partenariat avec les professionnels de santé une véritable maison médicale soumise à des exigences écologiques qui préserve les arbres, et sans être un prétexte pour une opération immobilière.
  • Nous prendrons des mesures incitatives et attractives pour y installer des nouveaux soignants et notamment des spécialistes sur notre ville.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Offrir aux Choisyen.ne.s le vote d’une part du budget de la Ville sur des projets de proximité.
  • Retransmettre les séances du conseil municipal sur internet
  • Transformer le magazine municipal en un véritable journal d’informations locales et d’ouverture sur le monde, avec des tribunes d’expression élargies à la société civile et aux associations.
  • Encourager la version électronique du journal municipal afin de réduire le gaspillage en papier et les coûts de sa distribution.
  • Donner un nouveau souffle aux conseils de quartiers. Deux habitant.e.s seront élu.e.s dans un chaque quartier pour co-gérer les préoccupations locales avec les élus.Partager les données publiques. Les habitants auront accès à tous les documents auxquels ont accès les élus.
  • Ouvrir les locaux scolaires aux associations : en soirée et le samedi, des espaces des équipements scolaires et municipaux seront mis à disposition des associations et des pratiques amateurs. En fonction des besoins associatifs, un plan d’évolution des équipements sera envisagé.
  • La Maison des Associations sera réorganisée pour devenir un véritable lieu ressource pour celles-ci.
  • Les espaces d’affichage de libre expression seront développés et des panneaux seront réservés aux manifestations culturelles.
  • La plupart des 4x3m seront supprimés pour libérer de la publicité

Finances locales

  • Dès le début du mandat, réaliser un audit financier sur les finances de la Ville, par un cabinet indépendant et un comité d’habitants.
  • Nous nous engageons à ne pas augmenter la pression fiscale de la Ville.
  • Afin de desserrer l’étau fiscal sur les ménages, nous conduirons une politique favorable à la création de nouvelles recettes fiscales. Il s’agit notamment de mesures incitatives à l’arrivée de nouvelles entreprises ainsi qu’à l’arrivée et au maintien des classes moyennes et des ménages solvables.
  • Réduire les dépenses par une maîtrise des coûts et une suppression des dépenses superflues (les dépenses protocolaires et de communication)
  • Faire la chasse aux gaspillages et aux dépenses inutiles qui alourdissent l’impôt local. Ainsi, on limitera le recours à des prestataires extérieurs qui font souvent doublon avec les services municipaux.
  • Saisir l’opportunité de la révolution numérique pour adapter la municipalité et son administration pour améliorer la performance des services locaux et réduire les coûts.
  • Enfin, une formation des citoyens sur les budgets de la commune sera mise en place pour permettre aux habitants de comprendre les choix effectués.

Personnel municipal

  • Reconnaître l’engagement des agents du point de vue salarial et valoriser l’utilité sociale de leurs missions.
  • Redonner de la motivation aux agents afin d’encourager l’investissement personnel et collectif et lutter contre l’absentéisme et les risques psychosociaux.
  • Améliorer la qualité de vie au travail : préserver l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle. promouvoir le management de proximité.
  • Instaurer des temps d’échanges entre agent.e.s et chef.fe.s de service.
  • Encourager la formation interne, la participation à des rencontres thématiques avec d’autres collectivités.
  • Mettre en place le télétravail pour les agent.e.s dont le travail le permet.
  • Organiser des temps conviviaux interservices.
  • Maintenir un COS en faveur des droits sociaux.
  • Lutter contre la précarité au sein du personnel communal : proposer aux agent.e.s des emplois stables, de préférence sur des temps complets.
  • Conduire les agent.es non titulaires vers des emploi pérennes. Lutter contre la précarité statutaire : accompagner les agent.es dans les démarches de candidature sur les postes, création d’un pôle ressources pour les aider à réussir le concours de la fonction publique (entraînements à des oraux blancs, préparation des épreuves écrites et orales, mise en place de révisions communs, etc)
  • .Encourager la formation professionnelle de tous les agents pour moderniser notre service public local et mieux répondre aux besoins et aux attentes des habitants. Informer de l’évolution des lois de la formation professionnelle.
  • Poursuivre les efforts en matière d’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes
  • .Plan de développement des compétences : faire de l’évaluation des compétences un levier de développement professionnel.
  • Accompagner les agent.e.s dans l’évolution des carrières en organisant des entretiens professionnels et non seulement des entretiens d’évaluation.
  • Favoriser les évolutions et la mobilité en interne.
  • Informer des postes vacants pour favoriser la mobilité interne des agent.e.s et développer leurs compétences.
  • Favoriser la participation des agent.e.s à l’amélioration du service public : encourager un management créatif qui stimule la participation et l’intelligence collective, et qui fait des agents, des acteurs qui modernisent le service public et le portent avec fierté.

Seniors

  • Développer les services à domicile pour maintenir les personnes âgées dans leur logement le plus longtemps possible: portage de repas et de livres, musique et films, aide à l’adaptation de l’habitation, (aménagement de l’espace, mobilier, dispositif de sécurité…), petits travaux d’intérieur payés par chèque emploi-service, etc
  • Faciliter le déplacement des personnes âgées par l’installation de bancs, de places assis-debout et de toilettes publiques; la réfection des trottoirs et des passages piétons; l’adaptation des feux à une marche lente; la mise à disposition de navettes des “aînés” (Choisy bus ou véhicule municipal) y compris au niveau intercommunal, et la mise en œuvre de l’autopartage, pour se rendre à un rendez vous médical ou une activité.
  • Diversifier les activités proposées aux retraités (sorties, repas conviviaux, mais aussi ateliers informatique, ciné-clubs, activités physiques douces, conférences…) et les ouvrir à un plus large public.
  • Encourager les liens intergénérationnels (échanges de savoirs comme les jeunes qui les épaulent sur les usages numériques) et renforcer l’aide aux “aidants”.
  • Mettre à disposition, dans des points de passage (La Poste, salles d’attente de médecins et dentistes, centre de santé…) et dans les services municipaux (CCAS, médiathèque, Théâtre-cinéma, foyers …) une information complète sur tous les services locaux et départementaux concernant les personnes âgées; réserver une part du bulletin du CCAS à cette information.

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Doubler le nombre de places en crèches par l’ouverture de nouvelles structures municipales, associatives et privées dans les nouveaux quartiers (ex. Les Hautes-Bornes).
  • Créer des modes de garde diversifiés: crèches haltes-garderies, réseau d’assistantes maternelles.
  • Nous veillerons à la santé des petits par la réduction des pollutions à l’intérieur des crèches grâce à des contrôles réguliers de la qualité de l’air. Le bio et les couches lavables seront généralisés.
  • Mettre en place des horaires d’accueil adaptés aux rythmes des nouvelles familles.
  • Augmenter le nombre d’assistantes maternelles,participer à leur formation et au développement de leur réseau.
  • Reconnaître les assistantes maternelles dans leur métier :dans le respect du choix des familles, et en lien avec la Caisse d’Allocations Familiales et le Département, la Ville soutiendra les familles et les assistantes maternelles dans leurs relations, développera les Relais et autres lieux et temps collectifs et accompagnera les assistantes maternelles dans leur professionnalisation et la reconnaissance de leur métier.
  • Dès le début du mandat, nous adopterons un plan d’investissement sur 10 ans et des mesures d’urgence pour la rénovation des écoles : réhabilitation et entretien de l’existant, isolation thermique et végétalisation.
  • Doter les écoles d’une aide technique et administrative pour faciliter la vie des parents, enseignants et directeur.rice.s.
  • Attribuer aux écoles des moyens logistiques et numériques : les méthodes d’enseignement évoluent, de nouveaux outils apparaissent, la municipalité doit être capable d’accompagner ces transformations en étant toujours au plus près des besoins des enseignant.e.s. la vie aux équipes enseignantes en modernisant les moyens de communication avec les services de la mairie, en étant le plus réactif possible face aux besoins.
  • Réétudier le quotient familial en cours d’année, en cas de changement de situation familiale, professionnelle (ex: en cas de chômage, divorce, séparation, décès, naissance).
  • Sécuriser les abords des écoles par la présence des agents municipaux et prévenir la violence à l’école (harcèlement, racket…) en organisant des campagnes de sensibilisation.
  • Défendre les intérêts des Choisyen.ne.s auprès du Département pour les collèges et auprès de la Région pour les lycées.
  • Favoriser la scolarisation et l’inclusion des enfants en situation de handicap, former le personnel communal à l’accueil des enfants en situation de handicap, accompagnement des parents dans les démarches pour faire valoir les droits de leurs enfants.
  • Une nouvelle école doit être construite dans les quartiers du Lugo et du Port pour anticiper l’arrivée de nouvelles populations.
  • Faire de nos écoles des établissements éco-responsables : expérimentation du pédibus (accompagnement collectif à pied des enfants), gestion économe de l’eau, prévention des déchets et du tri, lutte contre le gaspillage alimentaire, renforcement des potagers dans les écoles, priorité à l’éducation à l’écologie dans les activités périscolaires.Introduire dans les activités périscolaires des apprentissages pour aider les enfants à mieux connaître leurs émotions, gérer leur stress et développer des aptitudes psychosociales, favorables à leur bien-être
  • Lutter contre le décrochage scolaire, (re)donner le goût d’apprendre et de se former : maîtriser les fondamentaux de la langue française, pratiquer l’expression orale et écrite. Pour cela, développer l’accompagnement scolaire, le tutorat, mais aussi, en lien avec les établissements scolaires, les services culturels, le service jeunesse, proposer des projets, permettant de jouer avec la langue, de la pratiquer, en utilisant aussi les outils informatiques.
  • Nouer des partenariats avec des entreprises locales pour développer des formations en alternance et l’apprentissage.
  • Disposer d’un vivier d’entreprises prêtes à accueillir des élèves en stage, de même qu’en mairie.
  • Proposer des bourses pour préparer le Bafa et le permis de conduire, en échange de services citoyens ou d’un travail associatif.
  • Créer une plateforme d’aide aux projets personnels et professionnels des jeunes : emploi, formation, jobs d’été, chantiers internationaux, séjours linguistiques.
  • Création d’un café culturel à la médiathèque: un espace de révision pour les jeunes étudiants qui permet aux jeunes artistes locaux de bénéficier d’espace d’exposition.
  • Valoriser l’engagement collectif et le volontariat:soutenir les pratiques et les projets liés à la solidarité, la défense de l’environnement, et à l’aide aux personnes en difficulté ;
  • Instituer une journée du bénévolat (opération “ville propre”, lutte contre l’isolement, etc)

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Après avoir abandonné sa cuisine municipale, la Ville a délégué le service des cantines au Siresco qui produit plus de 44 000 repas par jour, pour servir 19 villes jusqu’à la Région des Hauts-de-France. Résultat, avec une telle “usine en cuisine”, nos enfants mangent des repas non cuisinés sur place, trop gras, trop sucrés, bourrés d’additifs et chauffés dans des barquettes en plastiques. Parce que la santé de nos enfants n’a pas de prix, nous agirons pour :• Sortir au plus vite du Siresco et moderniser notre cuisine centrale.• Atteindre progressivement 100% d’une alimentation Bio, locale et de saison.• Introduire des repas végétariens pour réduire la consommation de viande, nocive pour la santé et la planète.• Réchauffer les repas dans des plats en inox• Lutter contre le gaspillage alimentaire et investir les économies réalisées dans des aliments de qualité.• Former nos agents communaux pour qu’ils reprennent goût à leurs métiers au lieu de servir d’ouvre-boîtes dans les usines du Siresco

Développement économique

  • Aménager un véritable “coeur de ville” : les zones commerçantes (avenue Anatole France, quartier Saint-Louis) feront l’objet d’un cadre de vie propre et attractif, qui facilite la déambulation à pied, la circulation à vélo, et donne aux familles l’envie de s’y rendre.
  • Requalifier le marché du centre-ville avec des exposants extérieurs mieux installés, de véritables allées pour circuler (même en poussette ou fauteuil roulant) et propre (aucun sac plastique ne doit rester sur l’espace public)
  • Préempter des locaux commerciaux pour maîtriser et diversifier l’offre commerciale, grâce à la création d’un société d’économie mixte.Assurer des animations de qualité (brocante, braderie, marché de Noël, concerts, jeux concours) avec les associations de commerçants pour promouvoir l’activité commerciale et dynamiser les quartiers.
  • Encourager l’installation de commerces et de services de proximité dans des quartiers excentrés comme la Prairie, les Navigateurs et Chantereine, les nouveaux logements de l’ancienne Fonderie.
  • Développer les initiatives issues de l’économie sociale et solidaire grâce à des « régies de quartier» associatives dans laquelle des demandeurs d’emploi locaux pourront trouver des emplois d’insertion.
  • En lien avec la place centrale qu’occupe l’eau dans l’histoire et la culture de la Ville, nous ferons de Choisy-le-Roi un pôle d’excellence scientifique, technique et économique sur les métiers, l’ingénierie, la recherche universitaire et de formation sur les questions de l’eau.
  • Encourager les jeunes choisyens à entreprendre:mise à disposition des jeunes, des locaux pour le coworking, leur permettre d’accéder aux sources de financement, , aux structures d’accompagnement existantes, aux relations qui leur permettront de développer leurs activités.
  • Attirer et maintenir des entreprises par des mesures incitatives tels que des allégements fiscaux conditionnés à l’embauche des Choisyen.ne.s.Simplifier la vie aux entreprises et aux commerçants par la mise à disposition un site internet et une application dédiés à des services et des informations telles que des simulateurs relatifs à la fiscalité locale.
  • Créer un espace de coworking pour les télétravailleurs, les entrepreneurs, les travailleurs indépendants, les porteurs de projet de création d’activités.Afin de stimuler et encourager le goût d’entreprendre, créer un prix de la Ville pour récompenser les meilleurs entrepreneurs de l’année.
  • Nous voulons des marchés qui valorisent le commerce local et les quartiers. Nous reprendrons en main la gestion des marchés. Le délégataire sera rappelé à ses obligations sous peine de sanctions financières et de rupture du contrat. Nous exigerons de lui une offre commerciale de qualité, centrée sur l’alimentaire et non plus sur le textile et la quincaillerie.
  • Une offre de produits Bio et circuits-courts sera proposée dans tous les marchés de la Ville. Le périmètre du marché du centre sera réduit pour contenir son étalement. Action préventive et répressive pour la propreté avant, pendant et après les marchés, et lutte contre le gaspillage alimentaire par la distribution obligatoire des invendus aux associations solidaires. Une politique anti-plastique sera menée avec détermination et fermeté. La police municipale sera garante du respect des règles sur le marché.

Loisirs Culture

  • Pour le développement de pratiques artistiques, sportives et culturelles innovantes: autour de la Maison de la Jeunesse et dans les quartiers, en lien avec les services municipaux et les associations : arts de rue, street art, ateliers d’écriture, slam, création numérique

Sport

André Alain Afflatet

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Création d’une piste cyclable reliant la gare des Ardoines à celle du centre
  • Végétalisation des toitures des bâtiments de la ville
  • Pose de panneaux solaires
  • Installation de récupérateurs d’eau de pluie au sein des locaux municipaux
  • Encourager les initiatives personnelles (pose de composteurs, plantations privées, fleurissements …), la végétalisation des murs de clôtures,
  • Développement, avec les associations de réinsertion de cultures maraîchères raisonnées et d’une ferme pédagogique sur le plateau
  • Pour les terrains en friche ou en attente d’aménagement, créer des espaces de verdure temporaires ou la mise à disposition de ces parcelles pour en faire des
    jardins partagés
  • Stopper le développement de la collecte pneumatique et lancer un audit sur sa pertinence
  • Favoriser l’économie circulaire en suivant les préconisations de la loi anti-gaspillage

Urbanisme

  • Plan pluriannuel d’investissements et de rénovations de tous les bâtiments municipaux (scolaires et sportifs)
  • Création d’un pôle ouvert 24h/24h dans le centre-ville : Police Nationale et Municipale, un poste de contrôle de la SmartCity/Ville Intelligente, un Service d’Accueil Médical Initial (SAMI), une crèche H24 (avec berceaux d’accueil) pour les urgences, un parking sous-terrain
  • Restructurer le marché du centre-ville
  • Déplacement des serres municipales sur le plateau pour l’agrandissement des EMA (Écoles Municipales Artistiques)
  • Quartier Port à l’anglais : Relancer et moderniser la zone d’activités économiques en compatibilité avec le nouveau collège et préserver les pavillons en bois de la rue Pasteur
  • Installer une déchèterie dans la zone industrielle à la limite de Choisyle-Roi
  • Dans le quartier du Moulin Vert : restaurer la place Jean de La Fontaine
    (commerces et services), donner une nouvelle vie à la maison sociale (maison médicale ou espace de coworking) et sanctuariser la Cité-jardin
  • Installer les serres municipales aux abords du parc des Lilas

Logements

  • Rénovation du parc social existant
  • Habitat privé : les futures constructions seront en partie en accession à la
    propriété (à un prix avantageux pour les Vitriots)
  • Révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU)

Sécurité

  • Création d’une déchèterie fixe avec tri, accessible gratuitement pour les particuliers
  • Création d’une brigade spéciale antigraffiti et affichages non autorisés
  • Réglementation des marchés afin de diminuer le temps de nettoyage
  • Installer la vidéoprotection
  • Redéfinir les missions de la police municipale
  •  Sécuriser les zones à risque et les sorties des écoles

Social

  • Création d’un garage coopératif qui permettra aux particuliers de réparer
    leur véhicule à moindre coût dans un environnement éco-responsable
  • Maintenir les deux cliniques privées
  • Soutenir la création de Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP)
  • Favoriser le maintien et l’installation de cabinets médicaux et paramédicaux à Vitry
  • Une réunion avec les professionnels de santé pourrait être institutionnalisée une fois par an
  • Faciliter la mise en place des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS)
  • Mettre en place une plateforme connectée, rassemblant les informations  relatives aux offres médicales (mises à jour en temps réel) et permettant d’assurer la prise de rendez-vous
  • Actions d’information sur la lutte contre la toxicomanie (en lien avec les
    services de santé, les associations spécialisées et les services sociaux)
  • Développer les actions de prévention santé (hygiène, suivi médical, campagne anti-tabac, alcool, etc.)
  • Créer un groupe de parole ouvert aux familles, aux femmes et aux jeunes

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Toutes les informations et les démarches concernant l’administration, la santé, l’agenda culturel et sportif, l’offre de biens et de services disponibles sur la ville seront diffusés sur une plateforme accessible par tous (SMART CITY)
  • Le journal municipal sera un relais des informations, consacré exclusivement à Vitry
  • Une maison de la démocratie sera créée pour accueillir les partis politiques, les associations de quartier,
  • La présidence des conseils de quartier sera partagée entre élus et habitants
  • L’ordre du jour sera fixé conjointement avec les habitants du quartier
  • Les comptes rendus devront être validés par tous
  • Une conférence des présidents de quartiers sera organisée deux fois par an avec le maire

Finances locales

  • Les subventions seront renouvelées chaque année après examen d’un compte rendu réel d’activité
  • Pas d’augmentation des impôts locaux
  • Relancer les investissements en direction des équipements publics (crèche, école, gymnase, etc.)
  • Diversifier les sources de revenus pour la ville, par une politique incitative de retour des entreprises diverses sur son territoire
  • Suivre les recommandations de la CRC (Chambre Régionales des Comptes)

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • En cas de grève entraînant la fermeture d’une école, instaurer un service minimum d’accueil des enfants et une restauration de remplacement
  • Inciter les entreprises, artisans, commerçants locaux, et les professionnels libéraux à accueillir les jeunes de Vitry dans le cadre d’un stage ou d’une formation
  • Des créneaux culturels seront réservés à la jeunesse en accord avec les temps scolaires
  • Développer un partenariat avec les établissements de formation  professionnelle (travail en réseau)
  • Tutorat et parrainage par des bénévoles, anciens professionnels expérimentés ou actifs motivés
  • Développer les initiatives de forums, de visites d’entreprises, de stages de
    découverte
  • Faciliter les rencontres avec les acteurs publiques (agents municipaux, force de l’ordre, services judiciaires, services de l’aide à l’enfance, armée)
  • Dispositif coup de pouce qui permettra de financer un projet (permis de conduire,  études, formation), en échange d’une action citoyenne auprès de
    la ville ou des associations
  • Élargir les heures d’ouverture de la bibliothèque, le soir et les week-ends
  • Proposer création avec l’association de la région, d’un lycée international sur le site A. Chérioux
  • Envisager l’agrandissement du Centre de Formation d’Apprentis (CFA) restauration Rabelais et envisager son agrandissement
  • Lancer un projet de financement d’heures supplémentaires d’enseignement dans les écoles après la classe, par les enseignants volontaires (ou sous
    leur contrôle), et des retraités de l’enseignement ou des étudiants, rémunérés par la ville.
  • Création de crèches, d’écoles maternelles et primaires

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Encourager le circuit court en partenariat avec les agriculteurs d’Île-de-France
    pour la restauration municipale

Développement économique

  • Favoriser, par micro-crédit, la création entrepreneuriale
  • Projet à long terme : création d’une zone d’activités énergiquement autonome, basée sur le développement de technologies à visée écologique

Loisirs Culture

  • Développer les activités culturelles autour de Gare au Théâtre : lieux de convivialité et de restauration (Halle Gourmande)
  • Aménager les quais de Seine et y installer des activités diverses : promenades, pistes cyclables, points de restauration, œuvres d’art à ciel ouvert, etc.
  • Faire découvrir les Écoles Municipales Artistiques à tous les enfants
    de Vitry par un accès à des cours gratuits
  • Mettre en place des matinées théâtrales ou cinématographiques pour la jeunesse, en accord avec les temps scolaires et pour les seniors
  • Mettre en valeur le patrimoine historique architectural et le « Street
    art » de la ville en mettant en place des « balades découvertes» à pied
    ou à vélo
  • Réaliser un musée à ciel ouvert sur les berges de Seine

Sport

  • Créer une «plaine sportive et ludique» à flanc de coteau (carrière hippique, parcours vélo-cross…)
  • Création de parcours et de complexes sportifs (voir le projet cadre de vie)
  • Recherche de subventions et sponsors
  • Organisation d’évènements interclubs ou interquartiers
  • Ouverture des stades en dehors des heures scolaires (weekends et vacances)

André Yon

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Renforcer les transports collectifs (en particulier la ligne 6 insuffisamment desservie)

Urbanisme

Logements

  • Un logement pour tous ! Dehors les spéculateurs !
  • Offrir de véritables logements HLM

     

Sécurité

  • Boissy n’est pas une zone de non droits !
  • Non à la paupérisation ! Mettre fin aux trafics et à l’insécurité !

Social

  • Propreté de la ville, non à la prolifération des rats : retour en régie municipale des ordures ménagères et de l’eau!
  • 100 % services publics
  • Non à la précarisation des agents communaux
  • Non à la baisse des allocations de chômage !
  • Le retour des ordures ménagères et de l’eau en régie municipale, l’arrêt de toute privatisation des services publics, le déblocage de tous les moyens indispensables au rétablissement d’une situation répondant à l’hygiène et la dignité des personnes, sous le contrôle direct et effectif de la population et de ses élus municipaux
  • Rouvrons le centre de Sécurité sociale
  • Aidons les personnes à la recherche d’un emploi, donnons un vrai travail et un vrai salaire
    à tous…
  • Interdire les licenciements et à rétablir tous les postes supprimés
  • Recrutons tous les agents nécessaires
  • Renationalisons EDF et la Poste pour rouvrir les bureaux,

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Non à la disparition de la commune dans le Grand-Paris ! Démocratie communale !

Finances locales

  • Que l’Etat rembourse à Boissy les 4,64 millions de baisse des dotations ! Non à l’austérité !

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Priorité à l’Ecole ! Droit de nos enfants à l’instruction ! L’Education doit rester nationale !
  • Donnons à l’école les moyens d’assurer à chaque jeune instruction et diplôme,

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Reconstruisons le centre commercial

Loisirs Culture

Sport

Anne Saintier

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Les problèmes essentiels des travailleurs sont l’emploi, les bas niveaux des salaires et des pensions, les conditions de travail. Ils ne peuvent pas être résolus par la municipalité mais par l’organisation des travailleurs conscients de leurs intérêts.

Nos candidats affirment que personne ne refera le monde à l’échelle municipale. Ils ne font pas de démagogie ni de promesse mensongère. En effet, rien ne viendra d’en haut pour les travailleurs, pour les exploités, pour les plus pauvres. Nos candidats appellent les travailleurs à ne pas se résigner ni à l’exploitation, ni au capitalisme.

Ils affirment la nécessité pour le monde ouvrier de se battre contre la classe capitaliste pour en finir un jour avec sa domination qui mène toute la société à la catastrophe.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Arnaud Dussud

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Nous mettrons en place des espaces piétonniers arborés, des modes de transports alternatifs à la voiture en faveur des piétons et du vélo (pistes cyclables sécurisées, garages à vélo), un éclairage et des consommations d’énergie maitrisés, en inscrivant La ville dans une véritable transition écologique.

Urbanisme

Nous voulons maîtriser de manière raisonnée le développement urbain de notre ville en révisant le Plan Local d’Urbanisme, puis en adoptant un PLUi, pour obtenir :

une architecture de qualité et cohérente avec l’existant

la protection des bâtiments remarquables de la ville

la conception de constructions bioclimatiques et le développement des énergies renouvelables

la création de parking pour les vélos dans les bâtiments collectifs et professionnels

la réhabilitation énergétique des bâtiments existants, notamment publics

le contrôle et le respect des mesures de protection des espaces boisés, des arbres remarquables et des cœurs d’îlot, afin de préserver la qualité paysagère et la biodiversité

la création d’un espace végétalisé d’au moins 30% de la surface de chaque nouvelle construction

Nous mettrons en œuvre un programme local de l’habitat pour prévoir la construction de logements sociaux de manière réfléchie accessible pour les plus modestes, mais aussi les classes moyennes pour ne plus avoir à payer chaque année 1.4 million d’euros de pénalité pour non-respect de la loi SRU. Nous serons attentifs à la délivrance des permis de construire pour maîtriser au mieux les nouvelles constructions en faisant respecter réellement les règles fixées et les impératifs écologiques.

Nous favoriserons les projets coopératifs créant des espaces de vie en commun et la construction de résidences étudiantes.

Nous mènerons un travail sur le parc immobilier dégradé en recensant les bâtiments concernés, en faisant connaître à leurs propriétairesZ les dispositifs publics d’aide à la réhabilitation (ANAH,…) et en y associant les services municipaux.

Logements

Sécurité

Social

Nous créerons une crèche municipale à tarification sociale.
Nous installerons un centre de santé sans dépassement d’honoraires, avec tiers payant, pour faire face à la pénurie des services médicaux dans le secteur et faciliter l’accès aux soins notammentdes plus modestes.
En travaillant avec nos villes voisines, nous porterons le projet d’un EHPAD public intercommunal.
Nous nous battrons pour la réouverture de la Poste des Joncs Marins et porterons le projet d’une maison des services publics.

Nous développerons une offre de commerce et de services spécifique dans le quartier des Joncs Marins.
Nous initierons la réouverture du marché des Joncs Marins : un marché 100% bio et de producteurs locaux.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Nous nous engageons auprès de tous les habitants pour les associer à chaque décision concernant notre ville, en ayant recours à des ateliers participatifs, en instaurant un référendum citoyen local et en donnant une existence réelle aux comitésde quartier, qui seront dotés d’un budget propre. Nous donnerons l’exemple en construisant le nouveau PLU en lien avec tous les habitants et les associations.

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Nous installerons une crèche municipale pour renforcer l’offre d’accueil pour les plus jeunes, avec une tarification sociale.
Nous accompagnerons les élèves du CP au CM2 en allouant à chaque jeune une dotation en matériel commun pour l’école.
Nous mettrons en place un accueil périscolaire gratuit afin d’assurer l’égalité des accès aux activités municipales.
Nous créerons un dispositif municipal d’aide aux devoirs, en collaboration avec l’Education Nationale pour assurer la réussite de tous nos jeunes.
Nous rendrons obligatoire la présence d’auxiliaires de vie scolaire en nombre suffisant, pour réussir l’école inclusive.

Enfin, nous porterons un Plan Educatif Local avec : des aides pour l’accès aux activités sportives et culturelles pour les moins de 18 ans (« contrats bleus », « plan mercredi », des excursions pour que chaque jeune puisse partir en vacances) et un quotient familial pour les tarifications des activités périscolaires, notamment pour l’accès au Conservatoire

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Dans les cantines, nous porterons à 100% la part de l’alimentation bio, en priorisant les produits de saison et locaux et mettrons en place des actions de sensibilisation au bien « manger » dans les écoles, autour de potagers pédagogiques qui seront créés dans chaque cour d’école et du développement de menus végétariens.

Développement économique

Nous soutiendrons la création d’une recyclerie, un espace de réparation pour encourager l’économie circulaire.
Initierons une pépinière d’entreprise avec des incitations fiscales et/ou une prise en charge partielle des loyers et des espaces dédiés au télétravail.
Accompagnerons les initiatives innovantes : Fablab, fermes urbaines, Makers’place…
Apporterons notre aide aux associations des commerçants et favoriserons la diversification des commerces en centre-ville, notamment de bouche.

Loisirs Culture

Sport

Nous aménagerons une partie des bords de Marne pour favoriser les rencontres et les pratiques sportives autour d’un parcours sport-santé (skate-parc, location de vélo, guinguette…). Nous créerons une navette électrique qui relierales quartiers isolés au centre-ville et à la gare.

Arnaud Védie

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Protéger le cadre de vie des Pérignons et préserver notre environnement :
• Défendre notre urbanisme à taille humaine et le cadre de vie de notre village lors de l’élaboration du PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) au Territoire Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA)
• Obtenir une fleur pour le label Village fleuri
• Regrouper nos forces avec Mandres-les-Roses pour travailler sur la veille du foncier agricole de nos deux communes
• Révision du zonage de la partie agricole en partenariat avec les agriculteurs
• Création d’une liaison douce entre la cascade et la Maison de la Nature en longeant le rû La Rigaude
• Installer les jardins familiaux et les développer avec le territoire GPSEA
• Création de la Journée des Maraîchers
• Développer les Journées citoyennes de ramassage et nettoyage des bords de l’Yerres

Urbanisme

Entretenir et mettre en valeur le patrimoine communal en l’adaptant au développement durable, aux besoins des usagers et des services.
• Assurer la sécurité des personnes et des biens :
• Poursuivre l’accessibilité des bâtiments et les programmes de rénovation des voiries
• Lancer une étude d’un plan de circulation (stationnement, Grande zone 30 km/h, favoriser les circulations douces et multimodales)

Logements

• Un parcours résidentiel favorisé : Périgny est souvent montrée du doigt. L’Etat veut nous imposer par la force la construction de 25% de logements sociaux. Il nous faudra être force de proposition dans les aménagements futurs pour que chaque projet s’appuie sur les besoins des Pérignons, respectant notre urbanisme à taille humaine.
• Permettre aux habitants d’accéder à des logements adaptés à leur projet de vie dans le but de maintenir nos jeunes et nos anciens sur la commune
• Aider les jeunes familles pérignonnes qui veulent faire le choix de rester à Périgny. Nous souhaitons développer un dispositif particulier : l’accession sociale à la propriété reposant sur des Prêts d’Accession Sociale (PAS).
• Développer l’habitat intergénérationnel.
• Créer des logements-ateliers d’artistes..

Sécurité

• Etudier la possibilité de rejoindre la police intercommunale avec Mandres et Santeny
• Développer la vidéoprotection
• Développer le système Voisins Vigilants dans tous les quartiers
• Continuer à porter le dossier sur la déviation N19 et le contournement de notre village
• Continuer à porter le dossier d’extension de la route du SIVOM jusqu’à la Francilienne

Social

• Maintien des aides sociales déjà en place
• Renforcer l’offre de santé sur notre commune avec un partenariat avec le CHU Mondor
• Création d’un guide des aides disponibles sur le handicap et la dépendance
• Mise en place de cafés des intervenants pour permettre l’accès aux informations

Handicap

• Création d’un guide des aides disponibles sur le handicap et la dépendance

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

• Rendre les Pérignons acteurs de leur commune et communiquer en misant sur l’information et en favorisant l’échange
• Mise en place d’une nouvelle communication en sensibilisant à la gestion communale les Pérignons et en les rendant acteurs de leur commune
• Mise en avant des acteurs locaux
• Refonte du site internet pour une adaptabilité mobile et pragmatique
• Création réseaux sociaux
• Point-rencontres chaque mois dans un quartier, soit 10 rencontres élus-habitants par an.
• Poursuivre la mise en place du projet d’une
Maison France Services
• Faire une réunion publique annuelle sur le budget et l’action municipale
• Recueils et consultations d’avis de la population
• Continuer le projet d’extension de l’annexe de la mairie

Finances locales

• Maintenir une gestion financière saine pour mettre en oeuvre le projet municipal, en s’assurant des marges de manœuvre et en préservant l’avenir
• Renforcer l’attractivité et l’activité économique de la commune
• Grâce à un autofinancement suffisant, poursuivre nos investissements sans augmenter les taux d’imposition communaux
• Développer le commerce local en faisant installer un boulanger et un café-librairie.
• Concevoir un Plan Pluriannuel d’Investissement adossé à un plan de financement réaliste
• Chercher des subventions auprès de partenaires institutionnels pour la mise en oeuvre de nos projets

Seniors

Maintien du Périclub et des Repas-Club chaque mois
• Implanter une maison autonomie/béguinage : le béguinage est un mode de vie collectif pour les seniors. Il cultive des valeurs de proximité et de fraternité avec pour ambition de maintenir le lien social et d’offrir une alternative à l’isolement.

Education - Jeunesse - Petite enfance

Tout faire pour l’accueil et la réussite de nos enfants :
• Rénover la cour de l’école élémentaire Georges Huré
• Réfléchir à la mise en place d’une cuisine centrale territoriale
• Réviser les tranches du quotient familial
• Développer les aides aux devoirs par les anciens afin de
favoriser les liens intergénérationnels
• Mettre en place des lectures à la maternelle par les seniors bénévoles
• Implantation d’une nouvelle micro-crèche
• Création de plus d’activités pour les adolescents, type colonies
• Lancer une concertation avec les autres communes du plateau briard pour la création d’un lycée

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

• Création d’un(e) adjoint(e) délégué aux associations et manifestations
• Maintien des animations actuelles
• Porter le projet de rénovation du colombier à son terme
• Mise en place des Journées du Patrimoine : mise en place de circuits de visites
• Poursuivre la mise en place des circuits de visites proposé par le Conseil des Sages
• Relancer les Feux de la Saint-Jean
• Créer une Fête des Sports et de la Musique
• Organiser des cafés citoyens et conférences débat
• Obtenir le label “village d’artistes”
• Mise en place d’ “1 saison à Périgny” : un artiste vient à Périgny pour créer un atelier éphémère
• Rénover les oeuvres de Franky Boyle et Miss Tick
• Relancer le jumelage

Sport

• Création d’un terrain de football synthétique
• Refaire les sols des agrès StreetWorkout /
• Faire un City stade / Skate parc
• Créer un parcours santé

Béatrice Willem

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Création de piste cyclable
  • Création de parking à vélos sécurisés sur les places Louis XII, du Lagué et du Général de Gaulle
  • Aide à l’achat et à la location de vélo
  • Création ateliers vélos
  • Création de nouvelle borne de recharge pour les véhicules électriques
  • Accompagnement et aide à la réalisation de diagnostic énergétiques dans le domaine privé
  • Aide à l’acquisition de récupération d’eau de pluie et de composteur de déchet
  • Développer une offre de co-working

Urbanisme

  • Création d’un parking public à l’agro-quartier de Montjean
  • Mise en place d’une navette reliant le centre-ville à la station Pont de Rungis de la ligne 14 avec IDF Mobilités
  • Création d’un annexe de la Maison de la Santé, une ressourcerie et des services décentralisés sur la place du Lagué

Logements

Sécurité

Social

  • Création d’un comité d’accueil et d’insertion pour les nouveaux habitants

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Réunion publique annuelle pour débattre des orientations budgétaires

Finances locales

  • Budget alloué à un citoyen lauréat du “concours d’idées”

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Création d’un poste de coordinateur et d’un site internet pour développer le jumelage entre Rungis et la ville anglaise de Stansted Mountfichet
  • Proposer le télétravail pour certains personnels municipaux
  • Création d’un espace de co-working

Loisirs Culture

  • Installation d’une exposition permanente d’oeuvres d’art
  • Création d’une artothèque à la Méridienne
  • Développement du réseau des boîtes à livres

Sport

Benoit Crespin

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Une forêt urbaine (photo de une) au-dessus de l’autoroute A6a pour recoudre la ville. « Ce projet prévoit à la fois la couverture de l’autoroute sur une longueur d’environ 400 m entre le périphérique et la petite passerelle piétonne qui relie deux quartiers de Gentilly : le Chaperon vert et le Plateau », explique l’équipe du candidat. Reste à financer le projet… « L’investissement reviendrait autour de 60 millions d’euros pour 400 mètres de couverture. Bien-sûr, l’enjeu est de trouver des partenaires (région, État…), ce n’est pas la ville qui financera », précise-t-on dans l’équipe.
  • Créer un programme « Îlots verts 400 » pour permettre à chaque habitant d’être à moins de 400 mètres d’un espace vert
  • Transformer le parking de l’église St Saturnin en jardin public. Regagner de l’espace vert en remplaçant le stationnement en surface par le stationnement enterré partout où cela est possible
  • Désenclaver le Chaperon Vert en couvrant l’A6a, selon un principe de développement durable : structure en bois (plus rapide et moins cher), forêt urbaine, limiter le bâti et imposer une faible densité permettant d’implanter des locaux d’artisans, de commerçants, d’artistes ou encore d’associations
  • Faire de l’îlot Paix/Reims un laboratoire de la biodiversité, en concertation avec les acteurs locaux. Créer un équipement public de proximité permettant plusieurs usages dans la journée (associations, mini-crèche) et des lieux de vie
  • Réhabiliter et valoriser les parcs existants en rénovant tous les jeux d’enfants et en créant de nouveaux équipements dans chaque quartier (terrains multisports, etc.)
  • Lancer un appel à projet auprès de la population pour créer des jardins partagés dans tous les quartiers, au pied des immeubles et sur les terrains aujourd’hui délaissés ou mal entretenus, à l’image de ce qui a été fait dans le quartier Victor Hugo
  • Végétaliser et désimperméabiliser les rues, les cours d’école et planter 1500 arbres durant la mandature
  • Impliquer les habitants avec des permis de végétaliser dans toute la ville pour fleurir aux pieds des arbres ou dans des jardinières de rue.
  • Réduire de 30% les factures municipales d’eau et d’énergie en lançant un plan de rénovation du patrimoine municipal et en construisant tous les nouveaux équipements à énergie positive
  • Obliger les bailleurs sociaux à faire des travaux de rénovation énergétique pour bénéficier de l’exonération de taxe foncière pour les bailleurs sociaux. Étendre l’exonération aux particuliers lorsqu’ils effectuent des travaux de rénovation énergétique
  • Encourager l’économie sociale et solidaire, par exemple pour la valorisation des déchets, des biens abîmés ou inutilisables comme le recyclage des téléphones mobiles effectué par la société Recommerce localisée à Gentilly
  • Eduquer à la protection de l’environnement, notamment dans les écoles
  • Encourager les mobilités douces en installant des box à vélo sécurisés, des bornes de recharge électriques
  • Développer des pistes cyclables pour créer un véritable couloir « RER vélo »
  • Élaborer une “Charte cyclable” qui mettra en place : un comité de pilotage composé d’élus et de représentants d’acteurs locaux (associations d’habitants et de cyclistes, commerçants, parents d’élèves etc.) ; une équipe projet composée des spécialistes (voirie, topographe etc.) chargée de la mise en oeuvre du cahier des charges ; un budget spécifique et conséquent au vélo, alloué à 10 euros/habitant (sachant que la moyenne nationale est à 9 euros/habitant) ; un plan pluriannuel d’aménagement du réseau cyclable en collaboration avec les communes voisines (Arcueil, Le Kremlin-Bicêtre, Montrouge, Paris, Cachan) ; un chargé de mission mobilités douces comme interlocuteur unique
  • Prendre en compte le vélo sur les lieux de travail (stationnement, sécurité, mise en place de l’indemnité kilométrique pour les agents municipaux)
  • Intégrer la dimension vélo dans tout projet de réaménagement ou d’aménagement d’infrastructure et d’urbanisme 
  • Rendre accessible l’usage du vélo pour tous les publics notamment les enfants en lançant un appel à projet auprès des associations de promotion du vélo

Urbanisme

  • Subventionner la rénovation de toutes les façades 
  • Nettoyer tous les jours les axes principaux, les entrées de ville (gares, notamment) et devant les écoles. Assurer le nettoyage de chaque rue au moins une fois par semaine
  • Créer une brigade d’intervention rapide pour traiter les signalements effectués par les habitants grâce à un numéro vert ou avec une application mobile fonctionnelle
  • Mieux équiper, encadrer et former les agents de propreté
  • Demander systématiquement la prise en charge de la remise en état ou un travail d’intérêt général par les auteurs d’incivilités (dépôts d’ordures, tag, stationnements sauvages etc.) avec l’aide de la police municipale
  • Généraliser les chantiers citoyens organisés par les Conseils de quartier permettant des actions de fond pour rénover et embellir la ville dans la convivialité et l’entraide
  • Mener des campagnes de prévention et de communication régulières sur la propreté notamment dans les écoles et lors des différentes manifestations
  • Nommer un « référent propreté » dans chaque Conseil de quartier pour faire le lien entre le terrain et les services
  • Mener une action d’urgence de dératisation dans les zones envahies par les rats
  • Revoir la fréquence du ramassage des poubelles pour éviter qu’elles débordent ; assurer le ramassage régulier des déchets verts et promouvoir le compostage
  • Prévoir le remplacement des poubelles qui stationnent sur les trottoirs par des containers enterrés
  • Favoriser le mécénat des entreprises et des particuliers pour financer la création et l’amélioration de patrimoine naturel et bâti : parcs et jardins, écoles, gymnases, etc
  • Créer des tiers lieux permettant des usages partagés et temporaires
  • Créer de nouveaux espaces de parking à vélo, de nouveaux services comme l’implantation de distributeurs de billets de banque inexistants dans certains quartiers, réparateur vélo etc
  • Favoriser le vélo et les mobilités douces (voir Ecologie)
  • Multiplier les dispositifs sûrs de stationnement dans les logements, près des commerces, des services, des équipements, ainsi que dans les pôles d’emplois et d’études. Et, envisager la possibilité que ces dispositifs soient créés à partir du moment où un certain nombre d’habitants en fait la demande
  • Assurer la liaison vers les pôles générateurs intra et extra muros : mettre en place des mini-navettes électriques pour faciliter les déplacements dans toute la ville et relier les stations ferroviaires (T3, RER B, ligne 7, future gare de la ligne 14)
  • Lancer une grande concertation en lien avec les villes limitrophes sur la ville 30 pour permettre tous les usages de façon apaisée sans générer des bouchons, notamment pour les personnes nécessitant une voiture au quotidien
  • Favoriser la création de ralentisseurs et zones piétonnes (10km/h) aux abords des écoles
  • Accélérer le calendrier de la couverture du RER B en impliquant tous les habitants
  • Réaménager et sécuriser la gare à l’occasion de la couverture du RER B avec le concours d’Ile de France Mobilité qui a déjà financé l’étude (la mairie et le territoire n’ayant pas souhaité le faire à ce jour)
  • Obtenir un arrêt systématique du RER B à Gentilly

Logements

  • Réserver des logements sociaux pour des femmes victimes de violences. Sensibiliser à la lutte contre les violences faites aux femmes
  • Rendre publics les critères et la commission d’attribution des logements sociaux

Sécurité

  • Mettre en place une police municipale dès 2020 
  • Développer la vidéoprotection 
  • Renforcer les actions de prévention et de médiation avec le recrutement de médiateurs dans chaque quartier et une sensibilisation accrue dans les écoles
  • Mettre à disposition un numéro vert pour les commerçants et les gardiens d’immeubles, en lien avec la nouvelle police municipale
  • Réunir régulièrement les gardiens d’immeubles, les associations, les bailleurs sociaux et les syndics de copropriétés pour résoudre les problèmes d’incivilité et d’insécurité 
  • Initier la collaboration de toutes les forces de sécurité du territoire (police municipale, nationale, ferroviaire) 
  • Cofinancer les équipements de sécurité et de vidéo protection pour tous les professionnels de santé

Social

  • Proposer une mutuelle de santé pour baisser de 30% le coût de la complémentaire santé, notamment pour les personnes âgées
  • Rénover le centre municipal de santé (CMS) 
  • Collaborer avec le centre de santé d’Arcueil afin d’offrir des soins et des services complémentaires (spécialités, planning, etc.)
  • Accompagner l’implantation de nouveaux médecins en créant des mini-maisons de santé
  • Lutter contre tous les racismes et les discriminations et promouvoir l’égalité femmes-hommes, notamment dans les écoles en menant une politique de prévention et de découverte de toutes les cultures et le travail dans un cadre multiculturel

Handicap

  • Informer et accompagner les personnes dépendantes dans leurs démarches pour obtenir des aides (l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), prestation de compensation du handicap (PCH) etc.)
  • Rendre les services publics plus accessibles pour les personnes handicapées (Colonie, mobilité etc.) avec le concours des associations spécialisées

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Créer un Conseil municipal des aînés qui fera chaque année des propositions d’amélioration à la ville pour les séniors et encourager la solidarité entre les générations
  • Participer au financement de la téléassistance pour sécuriser le maintien à domicile des personnes âgées

Finances locales

  • Réaliser un audit des comptes de la commune dès le lendemain de l’élection par un cabinet indépendant et le rendre public sur le site de la mairie
  • Mettre en oeuvre la totalité des recommandations de la Cour des Comptes, y compris celles contenues dans son rapport de 2017 sur la gestion de l’actuelle municipalité
  • Publier un tableau de bord annuel des finances et de la gestion de la ville sur le site Internet et dans le bulletin municipal, réalisé par un cabinet indépendant

Seniors

  • Créer un Conseil municipal des aînés qui fera chaque année des propositions d’amélioration à la ville pour les séniors et encourager la solidarité entre les générations
  • Participer au financement de la téléassistance pour sécuriser le maintien à domicile des personnes âgées

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Financer le permis de conduire à hauteur de 500 euros pour les jeunes de moins de 25 ans en contrepartie d’heures de bénévolat dans la commune
  • Créer un Conseil municipal des Jeunes pour permettre l’implication des plus jeunes et mettre en œuvre des projets qui les intéressent vraiment
  • Créer une structure de soutien scolaire gratuit pour le primaire dans chaque école
  • Reconstruire l’école Henri Barbusse 
  • Octroyer une dotation d’urgence de 15 000 euros pour chaque école primaire et maternelle dès la rentrée 2020 pour l’achat d’équipements (photocopieurs, tableaux numériques, vidéoprojecteurs, salle informatique, petits équipements sportifs)
  • Mobiliser les artistes et associations pour permettre à chaque enfant d’avoir une initiation à l’art (musique, théâtre) dans les classes de maternelles et de primaires
  • Mettre en place un service minimum d’accueil lors des grèves afin d’offrir aux familles une solution de garde et notamment aux familles monoparentales
  • Aider les jeunes parents avec une prime à la naissance de 250 euros remise lors d’une séance d’échanges et d’informations à la parentalité
  • Augmenter le nombre de places de garde d’enfants par tous moyens possibles : mini-crèche, etc

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Augmenter la part de bio et de produits issus de circuits courts dans les cantines scolaires, tout en diminuant le coût des repas

Développement économique

  • Créer une maison de l’entraide pour donner une seconde chance à tous sur le modèle des écoles de la deuxième chance (formation au code de la route etc.)
  • Accompagner les projets de création d’entreprises
  • Nommer un “manager de ville” pour développer et animer le commerce et les entreprises de Gentilly (en lien avec l’ACTIG, les fédérations, les associations, et la CCI)
    Repenser le centre-ville : son organisation, la circulation et le stationnement avec :
  • Créer des Halles couvertes sur la place du marché avec un parking enterré
  • Installer des commerces de bouches et des restaurants en remplacement des caves Fillot en lien avec les propriétaire
  • Transmettre les fonds de commerce facilitée et mieux réglementer l’installation des commerces pour diversifier l’offre
  • Envisager la taxation des locaux commerciaux vides pour faciliter l’implantation de jeunes commerçants ou de nouvelles activités (préférer une petite activité artisanale à pas d’activité du tout)
  • Créer un club des entreprises de Gentilly pour encourager les échanges et soutenir la formation et l’emploi local des Gentilléens. Permettant de découvrir les métiers, les offres d’emplois et d’envisager un parrainage par un professionnel dans le cadre d’une recherche d’emploi, ou aux élèves de 3ème de trouver un stage à côté de chez eux
  • Généraliser le très haut débit sur toute la ville dès 2021 en travaillant étroitement avec les opérateurs.
  • Développer la signalétique dès l’entrée de la ville (gares, rues principales) pour les principaux lieux de Gentilly (équipements publics et culturels, entreprises, hôtels, etc.).
  • Ouvrir Gentilly aux nouveaux modes de travail (co-working, incubateur de startups, etc.)
  • Lancer une concertation sur le devenir du périphérique et de l’avenue PVC visant à faire baisser la pollution, le bruit et défendre vos propositions auprès de la Mairie de Paris pour éviter qu’elle impose son projet

Loisirs Culture

  • Création d’un « Chèque Sport et Culture » de 50 euros pour l’adhésion dans une association sportive et/ou culturelle de Gentilly pour les jeunes de moins de 21 ans
  • Augmenter dès 2020 le nombre de salles disponibles pour les associations en utilisant les salles des écoles, collège (sous réserve de l’accord du Département) et du lycée professionnel 
  • Créer un poste d’ « assistance associative » pour aider les associations dans leur gestion quotidienne (administrative, informatique etc). Et mettre à leur disposition des outils pour leurs permettre de se concentrer sur leurs adhérents
  • Assurer un service minimum d’accueil des associations culturelles et sportives en cas de grève
  • Réunir une conférence annuelle des associations pour échanger et assurer enfin la transparence et l’équité entre elles : bonnes pratiques, planning, subventions
  • Créer un kit d’aide à la création d’une association locale pour savoir quelles démarches entreprendre
  • Créer une webradio pour mettre en avant la ville
  • Mettre à disposition temporairement les bâtiments et friches inoccupés ou en transition pour les projets culturels

Sport

  • Mettre à la disposition des associations sportives un véhicule pour celles qui participent à des compétitions sportives
  • Encourager la création d’un club e-sport pour les amateurs de jeux vidéo
  • Rénover toutes les salles associatives durant le mandat

Bernard Haemmerlé

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Bernard Semser

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Nature

  • Préserver la forêt de Gros Bois contre les promoteurs
  • Valorisation de la faune et la flore
  • Protection des animaux sauvages, lutte contre la chasse et cause animale
  • Création d’une régie municipale de l’agriculture pour développer une ferme (Production de légumes, fruits et oeufs
    pour les écoles Production de légumes rares Élevage de poules et de lapins Introduction de ruches et d’abeilles)
  • Aménagement de jardins partagés aux pieds des immeubles gérés par les habitants dans chaque quartier
  • Concours de légumes anciens
  • Bourse aux graines entre habitants
  • Initiation au jardinage et au respect de l’environnement
  • Préservation des espaces verts contre tout projet de construction
  • Récupération des eaux de pluie qui alimenteront les jardins partagés

Energie

  • Création d’un service dédié aux énergies renouvelables et aux énergies positives
  • Mise aux normes environnementales des bâtiments en isolation thermique et phonique
  • Favoriser la construction d’habitations à énergie positive
  • Lancement d’une étude pour chauffer les habitations par géothermie
  • Étude sur la pose de panneaux solaires et végétalisation des toitures

Propreté

  • Lutter contre la prolifération des rats
  • Mise en place de conteneurs enterrés pour ne plus avoir des poubelles dans les rues qui débordent
  • Verbalisation des dépôts sauvages
  • Améliorer l’offre de tri sélectif et développer des actions de sensibilisation
  • Consignes pour les canettes, bouteilles en plastique et en verre
  • Actions de sensibilisation sur «le vivre ensemble» et la propreté urbaine
  • Verbalisation des personnes qui sont prises à jeter des déchets dans les espaces publics
  • Verbalisation des propriétaires d’animaux en cas de non-respect des normes d’hygiène

Transports publics

  • Réalisation d’une étude pour la construction d’un téléphérique qui reliera Boissy au métro Pointe-du-Lac, ainsi que les villes de Lésigny, Marolles, Sucy, Boissy, Bonneuil et Créteil et qui desservira les quartiers : Bois Clary, Centre/progrès et Savereau, RER A et Haie Griselle

Vélos

  • Aménagement de pistes cyclables sur l’ensemble de la ville
  • Matérialisation et sécurisation des cyclistes et des espaces piétons
  • Favoriser et inciter la pratique du vélo
  • Aide à l’achat de vélos électriques

Urbanisme

  • Finalisation et ouverture de la déviation de la RN19
  • Aménagement de la tranchée couverte en espace de jeux pour les enfants (Quartier Centre et Progrès)
  • Requalification de l’avenue du Général Leclerc avec des voies bus, vélos et élargissement des trottoirs
  • Réfection de l’ensemble des rues du quartier du Bois Clary et Savereau
  • Enfouissement des réseaux électriques
  • Mise en place de «tourne-à-gauche» direction Paris sur les routes «Sente des Pressoirs et «rue Chirol» au niveau de la RN19
  • Mise en place d’un stationnement résidentiel
  • Nous maintiendrons une passerelle pour accéder au RER
  • Accès personnes handicapées au RER
  • Maintien d’une activité commercial pendant les travaux de démolition du centre commercialM
  • Mise en place de commerces de proximité
  • Création d’un marché sur la place du Forum

Logements

Sécurité

  • Lutter contre les trafics de drogues
  • Tolérance zéro contre les actes de délinquance
  • Renforcer la vidéo surveillance
  • Renouer les liens avec le commissariat et demander plus d’effectifs de police
  • Lutter contre les incivilités (rodéo de moto, déchets sauvages)
  • Mise en place d’éducateurs de rue pour prévenir les actes de délinquance
  • Redéfinir les missions de la police municipale
  • Mise en place d’une police de proximité et mission d’îlotage auprès des commerçants et des habitants
  • Renouer le lien social par le sport et la culture

Lutte contre les violences faites aux femmes

  • Mise en place d’un point d’accueil confidentiel pour écouter et recevoir les personnes
  • Lutter contre les stéréotypes à l’école et dans la rue
  • Actions et débats dans les écoles autour du droit des femmes
  • Lutter contre les propos sexistes dans l’espace public
  • Travail avec la police nationale et municipale sur les risques encourus en cas de violence conjugale, propos sexiste, ou atteinte à l’intimité ou l’intégrité d’une personne

Social

Santé

  • Création d’une maison de la santé pour favoriser l’implantation de médecins et spécialistes
  • Aider et accompagner les personnes âgées en retour d’hospitalisation
  • Coordonner les actions gérontologiques communales et oeuvrer en réseau local

Handicap

  • Diagnostic complet sur l’accessibilité et renforcement des mesures
  • Former le personnel communal à l’accueil des personnes porteuses de handicaps
  • Mise en accessibilité de la voirie, des espaces publics et des bâtiments
  • Respecter la législation sur l’accessibilité numérique
  • Favoriser la pratique sportive et culturelle Soutien aux grandes manifestations sportives handisport
  • Nous maintiendrons une passerelle pour accéder au RER

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Démocratie locale

  • Mise en place d’une permanence des élus
  • Création des comités de quartier, élus par les habitants, disposant d’un budget voté par le conseil municipal
  • Retransmissions des conseils municipaux en direct
  • Participation des Conseils syndicaux et associations d’habitants à la gestion de l’ASGE
  • Signature de la Chartre ANTICOR pour assurer la transparence du fonctionnement de la mairie.
  • Mise en place d’un nouveau jumelage voté par les habitants
  • Retrouver le niveau de subventions supprimées par les gouvernements
  • Mise en place d’un Conseil des Aînées sur les grands projets de la ville

Services publics

  • Retour en gestion publique des réseaux d’eau et d’assainissements
  • Mise en place d’une régie publique d’électricité
  • Concertation avec les habitants sur l’intégration du budget d’entretien des espaces verts de l’ASGE sur le budget de la ville
  • Pétition et lutte pour retrouver le bureau de poste rue de Paris
  • Mettre fin à la précarisation des agents de la ville pour un meilleur service rendu aux habitants

Numérique

  • Mise en place d’une application et d’un portail citoyen
  • Alerter en temps réel d’un problème ou signaler des désordres sur l’espace public et suivre son évolution
  • Suivi des projets et travaux
  • Plateforme participative pour l’organisation de débat public
  • Information sur les entreprises de la ville
  • Développer un réseau social des habitants sur différents sujets
  • Refonte du site internet de la ville
  • Aide et assistance pour les personnes isolées

Finances locales

Seniors

  • Création d’un Conseil des aînés qui aura pour fonction de donner avis et recommandations
  • Identifier les personnes en situation de rupture sociale
  • Créer du lien intergénérationnel avec des activités communes notamment dans la «transmission des savoirs»
  • Assurer le bien-être, le bien-vivre, la dignité et l’égalité des traitements de nos aînés
  • Mise en place d’ateliers, conférences et rencontre autour de la prévention et la sécurité avec la police municipale
  • Service «petits travaux» et «informatique » en lien avec des ateliers d’insertion

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Rénover et moderniser l’ensemble des écoles de la ville
  • Rénovation du matériel informatique dans les classes
  • Végétaliser les cours d’école
  • Mise en place d’actions d’éducation au civisme en lien avec l’intérêt général
  • Ouverture de salles de classe
  • Création d’une ferme urbaine gérée par les enfants des centres de loisirs
  • Remettre les stages multisports
  • Simplifier les démarches administratives pour les parents
  • Renforcer les modes de soutien à la parentalité
  • Mise en place pour tous les jeunes un parcours d’accompagnement à la citoyenneté
  • Action dans les écoles sur l’égalité filles-garçons
  • Éduquer les jeunes aux risques des médias et à l’usage des réseaux sociaux dans le cadre d’une violation de l’intimité de la personne et de son intégrité

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Cantine gratuite pour tous
  • Limiter les aliments gras, salés et sucrés et mise en place de repas bio
  • Favoriser les légumes de saison
  • Reprise de la restauration scolaire en régie publique
  • Suppression des couverts plastique
  • Opération «Zero déchets»
  • Mise en place de circuits courts dans la restauration avec la création d’une agriculture municipale et responsable
  • Mise en place de composteurs collectifs à l’usage des écoles et des habitants

Développement économique

  • Favoriser l’implantation de nouveaux commerces de proximité dans tous les quartiers (notamment au Bois Clary et Savereau)
  • Ouverture d’une épicerie biologique en lien avec les producteurs locaux
  • Interdire la transformation de commerces en habitations
  • Concertation avec les commerçants pour la mise en place d’événements commerciaux
  • Création d’un marché dans le quartier de la haie Griselle
  • Mise en place d’un conseiller emploi en lien avec la mission locale pour orienter les personnes et les demandeurs d’emploi
  • Création d’un réseau d’échange des savoirs intergénérationnels
  • Mettre en place un partenariat avec les entreprises de la ville pour les personnes en stage ou en recherche d’emploi
  • Aide, conseil et accompagnement à la création d’entreprises

Loisirs Culture

  • Construction d’un centre culturel avec salle de spectacle et salles de réunion.
  • Créer un «Pass Culture» donnant accès à tous les spectacles de la ville
  • Convention avec une Compagnie de théâtre à résidence
  • Partenariat avec les associations pour la mise en place de tarifs «découverte» à chaque début de saison.
  • Réorganiser la fête de la musique sur l’ensemble des quartiers

Sport

  • Construction d’un nouveau gymnase
  • Mise en place d’une assemblée annuelle des associations pour écouter les attentes et les remarques
  • Refonte des critères d’attribution des subventions basés sur le projet sportif
  • Augmenter les créneaux des salles de réunion
  • Remise en place des stages multisports pendant les vacances scolaires
  • Soutien aux pratiques sportives des séniors
  • Soutien aux actions pour la pratique du sport pour lutter contre l’obésité
  • Création d’un «Pass Sport» pour la découverte des activités en partenariat avec les associations

Bertrand Potier

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Brenda Labat

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • La gratuité des transports en commun
  • Diminution radicale du temps de travail sans perte de salaire contre le chômage et le productivisme
  • Opposition à la reconstruction de l’incinérateur d’Ivry

Urbanisme

Logements

  • Plafonnement des loyers et réquisition des logements vides
  • Utiliser les terrains vacants pour du logement social et les services qui vont avec

Sécurité

Social

  • Pas un salaire, pas une pension, pas un minimum social en dessous de 1 800 euros nets
  • Augmentation des salaires de 300 euros par mois pour toutes et tous
  • Embauches massives dans les services publics
  • Liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

  • Prendre sur les profits pour défendre l’environnement

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Interdiction des licenciements et des suppressions de postes

Loisirs Culture

Sport

Bruno Chiche

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

  • Réhabiliter sans augmentation de loyer et ni de charge les logements sociaux et si nécessaire municipaliser les logements sociaux

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

  • Refuser d’adopter un budget d’austérité
  • Annuler les hausses de cantine décidées en 2016
  • Rétablir les postes d’employés territoriaux supprimés

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Nommer une ATSEM dans chaque classe d’école maternelle
  • Retirer la signature de la ville à la mise en place de la cité éducative Blanquer

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Bruno Marcillaud

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Pour développer une politique climato-responsable et réduire notre impact carbone : Nous travaillerons à la désartificialisation du maximum de sols, dans les espaces publics
Pour répondre aux problèmes de stationnements amplifiés par la livraison des logements du Parc Icade et la construction du nouveau Conservatoire : Nous réaménagerons les parkings République et de la mairie (angle rue Ste Geneviève et rue de la Pirouette) en ajoutant un niveau supplémentaire semi-enterré avec façades végétales et nous y installerons des bornes de charge pour les véhicules électriques.
Pour participer à notre niveau à la transition énergétique : Nous testerons les dalles au processus photocatalyse qui s’activent en présence de lumière et convertissent les gaz polluants en produits neutres permettant ainsi la dépollution de l’air. Nous utiliserons la domotique pour une meilleure gestion des lumières et du chauffage dans les
espaces et les bâtiments publics. Nous développerons les pistes cyclables et les voies piétonnes entre Rungis et les communes limitrophes, et créerons une liaison avec la station de métro ligne 14 de Pont de Rungis.
Pour valoriser la gestion des déchets, et éviter l’intrusion des rats, des pies et autres nuisibles : Nous reverrons la technique de la collecte des ordures ménagères.
Nous renforcerons le recyclage des déchets organiques des différentes cantines de la ville et autres
bâtiments accueillant du public en étudiant leur valorisation énergétique.
Pour déployer une agriculture urbaine et promouvoir une chaîne d’approvisionnement responsable : Nous développerons sur la Plaine de Montjean un écosystème en créant un espace totalement dédié à l’agriculture urbaine pour favoriser les circuits courts et permettre d’approvisionner à terme, en produits frais, les Rungissois et les cantines. Nous créerons un espace de cueillette urbaine sur des murs végétalisés.

Nous créerons sur la Plaine de Montjean un « Pollinarium sentinelle » dans lequel seront réunies les principales espèces de plantes (plantain, armoise, graminées…), arbustes et arbres sauvages (bouleau, noisetier…) de la région dont le pollen est allergisant. L’objectif est de les observer quotidiennement afin de détecter le début et la fin d’émission de pollen de chaque espèce et de transmettre ces informations aux personnes allergiques inscrites à l’Alerte pollens.

Nous commanderons une nouvelle étude sur le « Bruit à Rungis » dans l’esprit de celle qui avait été faite en 2012. Et cette fois-ci, nous traiterons les problèmes identifiés.

Et pour nos animaux
Et « si mon animal va bien, je vais bien ». Nous voulons que Rungis devienne la ville qui aime les animaux : promouvoir le respect du bien-être de la santé des animaux de compagnie ; renforcer et valoriser la place de l’animal de compagnie notamment auprès des personnes fragiles ou porteuses de handicap.

Urbanisme

Pour fluidifier le trafic dans et autour de Rungis
Mise en place immédiate de moyens humains le matin et le soir, pour une solution d’urgence aux carrefours d’entrée de ville.
En lien avec les instances départementales, réaménagement du carrefour de l’Europe.
Rencontre avec le Préfet afin de proposer des actions concernant la question des auto-écoles.
Négociations directes avec les instances politiques (Région et Département) et économiques (SEMMARIS, ICADE, SOGARIS, parc Hôtelier) afin : d’élaborer et financer ensemble des infrastructures d’accès à la Ville, de procéder à la ré-ouverture de voies ayant déjà existé pour éviter la circulation de transit, relancer le projet de déviation par la voie des Avernaises.
Négociations avec Ile-de-France Mobilité pour augmenter la fréquence des transports en commun, afin de répondre au plus vite à l’accroissement de la population d’ici à 2020.
Développement de navettes propres inter-communales.

Pour améliorer le stationnement
Mise en place de propositions alternatives de stationnement lors de la pause déjeuner : vélos libre-service, rotations de navettes propres assurant la liaison entre la Ville et le Parc ICADE.
Aménagement des parkings rue de la Pirouette et République, sur deux niveaux semi enterrés et végétalisés.
Mise en place de macarons « résidents » pour toutes les zones bleues.

Pour multiplier les liaisons douces
Organisation de voies multi-modales pour faciliter les circulations douces entre Rungis et les villes avoisinantes : liaisons vélos et navettes « propres » depuis Rungis vers la future station ligne 14, cheminement doux reliant Rungis au Bois de Montjean, réouverture de la liaison piétonne entre Rungis et Fresnes (Parc Médicis).

Nous renforcerons autour et sur les passages piétons la signalétique en nous appuyant sur les innovations technologiques, pour accentuer le rappel de limitation de vitesse à 30 km/h

Nous aménagerons les entrées et sorties de ville et notamment dans le quartier de la gare de la Fraternelle et dans le parc hôtelier.

Pour éviter l’encombrement à l’heure du déjeuner, nous mettrons en place des navettes municipales propres permettant une rotation et une liaison entre le Parc Icade et les points de restauration de la Ville.

Nous organiserons des voies multimodales pour faciliter les circulations douces entre Rungis et les villes
avoisinantes : liaison vélos et navettes propres depuis Rungis vers la future station de la ligne 14, cheminement doux reliant Rungis au Bois de Montjean, réouverture de la liaison piétonne entre Rungis et Fresnes (parc Médicis).

Nous défendrons la ligne Orly Val qui dans le cadre de l’extension de la ligne 14 risque d’être supprimée et nous proposerons la création d’une station, en connexion avec Rungis la Fraternelle. L’intérêt pour Rungis serait d’avoir une correspondance de cette ligne avec le RER C, le T7 et les lignes de bus.

Plaine Montjean
Nous rendrons la Plaine aux Rungissois en aménageant des allées propices à la promenade pédestre ou à vélo, en lien avec l’Agence des Espaces Verts (AEV).
Nous renforcerons le réseau de circulation douce pour relier le bois de Montjean, les pépinières et la colline Cacao.
Nous créerons un bois en proposant à chaque famille de parrainer la plantation d’un arbre. Nous disposerons ainsi d’un espace paysager.
Nous interdirons les pesticides sur toute la plaine, pour le bien être de tous et pour obtenir la labellisation APIcité® créée à l’initiative de l’Union Nationale pour l’Apiculture Française (UNAF).
Nous réhabiliterons l’ensemble de la ZAD des Malouines, ainsi que les abords de l’espace « l’Évasion » avec un projet sportif ambitieux.
Nous voulons donc, pour garantir le maintien de notre poumon vert : Créer un espace totalement dédié à l’agriculture urbaine pour favoriser les circuits courts et permettre d’approvisionner à terme, en produits frais, les Rungissois et les cantines.
Proposer des échanges transversaux au sein de cet espace, si proche du MIN de Rungis, du parc Icade et de la prochaine Cité de la gastronomie.
S’appuyer sur ces partenaires, qui tous à leur manière tentent de répondre à la problématique de l’agriculture urbaine, si importante pour les générations futures.

 

Logements

Sécurité

Nous veillerons à ce qu’elle devienne avant tout une Police de proximité, attentive et disponible aux attentes de chacun.
Dans le cadre de la Smart city que nous voulons créer et dans un souci de développement durable,
nous l’équiperons : de tablettes connectées aux caméras de vidéoprotection de la ville, qu’elle pourra embarquer lors de ses patrouilles. Une manière efficace de gagner du temps, lorsque se produisent une effraction ou un accident et de mieux appréhender la situation avant d’arriver sur les lieux, d’applications sur ses téléphones portables internes lui permettant d’être plus réactive et avertie quasiment en temps réel, lors d’un signalement sur la voie publique.
Nous reverrons le parc des caméras de vidéoprotection en l’augmentant et le modernisant afin d’avoir une plus large couverture.

Nous proposerons de subventionner un « Pack sécurité » novateur, qui existe déjà sur le marché et dont l’intérêt réside en plusieurs fonctions permettant d’alerter (et d’anticiper) lorsque les seniors, les personnes en situation de handicap et les personnes vulnérables habitent seules et peuvent être victimes d’un malaise, d’une chute etc. un réfrigérateur qui n’a pas été ouvert de la journée et notamment au moment des repas, des lumières, qui s’allument dès qu’il fait sombre sur le passage d’une personne dans son appartement.

 

Social

Nous voulons renforcer la politique sociale existante et :
Créer une maison citoyenne numérique : sorte de « conciergerie » pour les seniors proposant divers travaux (aide aux impôts, écrivain public, aides au montage de dossiers pour obtenir des aides financières, petits travaux domestiques etc.).
Étendre le remboursement du Pass Navigo : aux retraités aux personnes en recherche d’emploi, sans ressources
Augmenter l’allocation du Pass’sport.
Créer une commission permanente pour l’attribution des logements sociaux.

Santé

Dans le cadre de la CPTS de la Bièvre, nous voulons :
Valoriser l’accueil et l’installation d’un nouveau médecin salarié (non libéral, rémunéré par la commune) au sein de la maison de santé.
Créer un centre paramédical et handicap incluant un pôle de prévention annexe à la maison de santé existante.
Organiser grâce à une application numérique dont nous avons déjà parlé (cf notre tract sur la démocratie participative) la mise en lien de tous les acteurs de notre territoire en matière de santé (professionnels, usagers, établissements).
Planifier chaque année, un Forum santé avec : des professionnels de la santé (Médecins généralistes et spécialistes, médecins du sport, professions paramédicales, pharmaciens, psychologue) ; des professionnels sociaux ( droits en matière de santé) ; des ateliers (nutrition, IMC, handicap, cardio, gestes de premiers secours etc.) ; des animations et conférences santé.

Handicap

Nous voulons consolider et développer une démarche volontariste en faveur de l’autonomie et de l’intégration des personnes en situation de handicap (visible ou invisible) et quel que soit leur âge et pour cela :
Élaborer et Signer une « Charte Ville Handicap » avec différents partenaires associatifs et professionnels sur 8 engagements
Sensibilisation et intégration des enfants porteurs de handicaps dans les accueils de loisirs et sportifs.
Offrir un vrai statut, (une reconnaissance et un accompagnement) aux aidants familiaux.
Mettre à disposition le camion PMR qui appartient à la Ville.
Ouvrir le CCAS à toutes les personnes porteuses d’un handicap.
Permettre la mise en place d’un accompagnement aux diverses manifestations et événements sur la Ville grâce à une plateforme numérique (cf notre tract sur la démocratie participative).

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Nous présenterons dès notre premier Conseil municipal une Charte d’éthique et d’engagement de probité des élus.
Chaque année, le maire rendra compte des choix et des actions de son équipe.
Nous filmerons chacun de nos Conseils municipaux pour une diffusion sur le site Internet de la Ville.

Nous organiserons deux réunions publiques par an dont une consacrée à la présentation du budget communal.
Nous définirons des Comités de quartier en divisant Rungis en quatre parties avec, pour chacune, un référent-citoyen, qui aura mission de remonter régulièrement les problématiques du terrain.
Nous mettrons en place un Budget participatif pour la mise en oeuvre de projets.
Nous créerons au sein du Bureau municipal, une délégation à la démocratie participative.

Nous voulons faire de Rungis une SMART City (ville connectée) et utiliser au mieux les moyens actuels (domotique, numérique) pour permettre une consultation citoyenne connectée.
Nous créerons une application numérique « ville de Rungis » afin d’être en permanence en lien avec les Rungissois (qui remonteront informations, besoins, questions…) et qui permettra de tisser un maillage entre les habitants et les acteurs de notre ville.
Afin de travailler en bonne intelligence avec les agents territoriaux, nous nous engageons à une écoute bienveillante envers tous les personnels.

Pour maintenir le bien être des Rungissois : Nous encouragerons la création d’une application numérique propre à Rungis mettant en lien tous les acteurs du territoire afin de simplifier la vie des Rungissois. Elle offrira : Un agenda culturel et sportif interactif et collaboratif Le portail des associations La mise en lignes des activités municipales et des démarches administratives Une plateforme de réservation des salles municipales, pour faciliter leur gestion administrative Et tout autres déclinaisons que l’usage fera émerger

Finances locales

Seniors

Nous voulons mettre en place une cohabitation solidaire intergénérationnelle entre un étudiant/ jeune travailleur et une personne âgée et pour cela : Créer une maison « séniorale » (non médicalisée offrant des lieux de vie privés et communautaires) Organiser un vrai laboratoire pour organiser des ateliers de cuisine entre les seniors, les jeunes avec la venue de chefs

Nous consoliderons auprès de nos séniors les solutions de téléassistance en les modernisant, grâce à la domotique.

Education - Jeunesse - Petite enfance

Familles
Geler les tarifs (quel que soit le quotient familial) de toutes les prestations liées aux scolaires, sur la durée de notre mandat
Rétablir la gratuité des navettes vers toutes les activités
Rétablir les accueils de loisirs par demi-journée le mercredi matin pour les élémentaires
Lancer une nouvelle consultation dans toutes les écoles et au sein du CISL pour décider ou non du maintien de la distribution des « goûters ville »
La Ludothèque : Accessible à tous, dès 3 ans Ouverte toute l’année avec des horaires adaptés

Tout-petits
Améliorer le confort et l’environnement des tout-petits et des personnels
Limiter le bruit par des travaux d’acoustiques au sein de la Maison de la Petite Enfance pour améliorer le quotidien
Créer des espaces « Snoezelen » : outil pédagogique permettant la détente, l’exploration sensorielle et le relationnel
Revoir les budgets de la petite enfance afin de favoriser la diversité et le renouvellement des activités, des jeux, etc.

Enfants
Ajuster les horaires de sorties des centres de loisirs afin de faciliter l’accès aux activités
Créer des cours et des murs végétalisés (OASIS) dans les écoles pour : offrir un environnement confortable et plaisant, réduire les effets caniculaires,  participer à la biodiversité en milieu urbain
Généraliser l’apprentissage des gestes de premiers secours à tous les enfants
Ouvrir à tous les niveaux de classes en élémentaire, la possibilité de proposer des voyages scolaires

Pour les professionnels de l’enfance
Favoriser des petits groupes pour l’étude (Groupe de 15 élèves)
Lancer des travaux pour réduire les effets de la chaleur
Développer les collaborations transversales avec les différents services de la Ville (Conservatoire, Médiathèque, Ludothèque, Police municipale, Service des sports…), et proposer la venue d’intervenants (anglais,…)

Nous voulons réhabiliter et remettre au goût du jour les métiers d’animations en proposant des formations diplômantes* par alternance à tous ceux qui souhaitent s’engager auprès des jeunes : (BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS) ainsi que le BAFA et le BAFD.
Nous pourrons ainsi intégrer davantage nos jeunes Rungissois, dans les équipes d’animation de la Ville.
Nous aiderons les jeunes, quelle que soit la structure, sportive, culturelle, associative dans laquelle ils ont choisi d’évoluer, d’être acteurs de leurs projets. Nous proposerons, par ailleurs un référent de la ville pour les 14/17 ans.
Nous répondrons à la problématique de l’organisation des Jeux Olympiques 2024, notamment en aidant les jeunes Rungissois à postuler aux emplois proposés par les instances organisatrices.
Nous tenterons de mettre en place des facilités d’accueil pour les jeunes handicapés, quelle que soit la nature de leur handicap.
Nous reverrons la méthode d’inscription aux différents séjours afin d’éviter aux jeunes de devoir faire la queue la nuit.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Jumelages
Développer d’autres jumelages pour compléter le trio des langues enseignées au collège : avec une ville des États-Unis dans la région de Boston (MA), ville déjà identifiée ; avec une ville espagnole dans la région de Madrid ; avec une ville allemande près de Kempten.
Favoriser un voyage annuel pour les collégiens.
Mettre en place des correspondances régulières dans toutes les écoles pour favoriser l’apprentissage des langues étrangères.
Associer toutes les associations rungissoises pour mailler davantage avec nos villes jumelles.
Permettre aux étudiants et aux jeunes professionnels des passerelles lors de leurs stages et semestres à l’étranger.

Patrimoine
Matérialiser par un parcours reconnaissable le patrimoine architectural et arboré de notre ville.
Mettre en lumière le travail d’archivage numérique fait par « Rungis Fréquence Vidéo », mémoire vivante de l’histoire de Rungis.
Réhabiliter la grange « des petits loups » avec l’accueil d’ateliers d’artistes auxquels pourront participer les jeunes et les adultes.

Culture
Projet phare de notre mandature, la construction d’un nouveau conservatoire à l’entrée de la ville répond à une large ambition :
Offrir un pôle culturel en entrée de ville : avec la proximité du Théâtre, de la Méridienne, ce conservatoire signera en entrée de ville notre volonté de diversité culturelle, facteur de rayonnement.
Mettre en valeur en réhabilitant la cour carrée de l’ancienne ferme, la grange et la façade de l’ancienne mairie.
Proposer en un même lieu l’accueil de toutes les variantes de la pratique musicale : cours, orchestre, harmonie, art lyrique, danses classique et contemporaine. Un studio d’enregistrement de musique amplifiée sera à disposition des groupes de musiciens amateurs rungissois.
Accueillir dans un lieu moderne et fonctionnel les 900 élèves qui pratiquent une activité musicale.

Le Festival PIANO-PIANO
positionner le rayonnement de la Ville de Rungis en matière culturelle, mais surtout permettre la participation des Rungissois en recevant de jeunes artistes virtuoses du monde entier et en s’appropriant ce festival avec des spectacles « hors les murs », « à la maison » etc.

Le soutien renouvelé à la création artistique
Il va de soi que nous continuerons à soutenir toutes les initiatives culturelles et à favoriser la création artistique au sein du Théâtre, de la Méridienne, des Parasols et de toutes les associations qui participent au foisonnement de l’art.

Sport

Nous continuerons à travailler au plus près des associations sportives et serons à leur écoute.
Nous voulons construire un nouveau complexe sportif sur le quartier dit des Malouines. Ce quartier qui se situe dans le prolongement de la rue du Marché a besoin d’être totalement réhabilité. Pour le dynamiser, nous remplacerons l’Evasion, aujourd’hui vétuste et peu accueillant pour les Rungissois et les associations sportives, par un nouveau complexe au sein duquel nous intègrerons :
• Le réaménagement global des terrains de tennis en insérant un espace dédié aux 5-8 ans.
• La création de salles de sport, plus confortables et adaptées aux différentes pratiques des associations,
dont une réelle salle de renforcement musculaire.
• La possibilité :
– d’un parcours initiatique de golf
– d’une piste d’athlétisme
– d’une surface de jeu de type C

Nous réhabiliterons et moderniserons le Skate parc de la petite voie des fontaines.
Nous travaillerons avec la Ville de Paris, propriétaire du site pour mettre aux normes le stade Lucien Grelinger afin d’avoir enfin, un équipement homologué pour les différents championnats.
Nous voulons offrir des garanties sportives à toutes les personnes porteuses d’un handicap. Nous créerons des créneaux qui leur soient dédiés et nous aiderons les associations à avoir les moyens de les accueillir.

Carine Borduy

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Créer une maison de l’environnement : ce lieu accueillera notamment les établissements scolaires autour d’activités ludiques sur le thème de la biodiversité et du développement durable.
  • Mettre en valeur et préserver les espèces protégées, les sources.
  • Créer des jardins partagés : lieux de détente, d’échange, de convivialité et de contemplation.
  • Lutter efficacement contre les inondations : un véritable plan d’alerte sera mis en place décrivant précisément les moyens à mettre en œuvre avec une alerte très en amont de l’ensemble des riverains et une réflexion sur les moyens les plus adéquats dont il faudra les équiper (sacs de sable, batardeaux,..).
  • Installer des ruches, nichoirs à oiseaux, à chauve-souris pour maintenir la biodiversité.
  • Mettre en valeur les espaces verts et s’adapter au réchauffement climatique.
  • Proposer un achat groupé d’électricité, de gaz afin de réduire la facture énergétique des canavérois

Urbanisme

  • Assurer la propreté de la ville en déployant des moyens adaptés pour le nettoyage des rues et en luttant efficacement contre toutes les incivilités qui polluent le quotidien (poubelles, voitures tampons,…).
  • Mettre en place du mobilier urbain adapté : poubelles, bancs, garages à vélos…
  • Enfouir les réseaux électriques et informatiques
  • Remplacer l’éclairage public par de l’éclairage à leds.
  • Créer des liaisons douces sur plus de 14 kilomètres pour permettre aux piétons, vélos et trottinettes de circuler en toute sécurité. Ces aménagements ne viendront pas supprimer les voies de circulation routière.
  • Installer des bornes électriques.
  • Développer des places de stationnement.
  • Afin de préserver notre ville en maîtrisant la qualité architecturale et l’harmonisation des constructions, nous modifierons le PLU (Plan Local de l’Urbanisme) actuel afin de protéger la ville des contraintes que l’État impose en matière de construction de logements. Nous respecterons nos obligations mais pas à n’importe quel prix !!!
  • Le Fort : dans la continuité des travaux déjà engagés, nous aurons recours à des chantiers bénévoles de restauration du patrimoine afin de sensibiliser les jeunes à la sauvegarde du patrimoine.
  • Église Saint-Pierre : à la suite de la restauration de celle-ci, nous souhaitons conférer au lieu une dimension touristique en proposant de nouveaux aménagements, nous poursuivrons avec la revalorisation du quartier historique. Nous entamerons une réflexion sur le devenir de certains bâtiments dont l’ancienne mairie annexe.
  • Un audit de l’ensemble des bâtiments communaux vides sera réalisé afin de leur donner une nouvelle destination.

Logements

  • Bois l’Abbé : dans le cadre de l’ANRU, nous redéfinirons avec les habitants les priorités qui doivent être données. Nous prenons l’engagement de refuser aux bailleurs sociaux les garanties financières que la commune leur accorde actuellement dès l’instant que les travaux nécessaires au confort et à la sécurité des habitants ne seront pas entrepris dans les bâtiments et appartements.

Sécurité

  • Remettre l’autorité au centre de l’espace public en redonnant à la police municipale les moyens d’agir avec notamment une amplitude horaire élargie et un renforcement de sa présence sur le terrain.

Social

  • Le développement d’une application mobile pour permettre aux habitants de solliciter les services municipaux à tout moment.
  • Harmoniser les espaces publics en créant des espaces de convivialité en accord avec les quartiers.
  • Créer une trame verte permettant de relier tous les quartiers et ainsi créer une unité et une identité à l’ensemble de la commune.
  • Mettre en place une navette communale faisant le tour des quartiers afin de permettre à chacun de se déplacer.
  • Pôle de santé : • Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour installer des médecins sur la commune. • Nous mettrons en place des animations visant à soutenir des associations œuvrant pour la recherche médicale telle qu’une « Course d’octobre rose » (lutte contre  cancer du sein)
  • Mettre à disposition une application pour smartphone de covoiturage dans une logique favorable à tous en développant des partenariats avec les entreprises de la ville : « Conducteur, faites des économies sur votre budget auto (jusqu’à 2000 €/ an). » « Passager, laissez votre voiture au garage et faites-vous conduire »
  • Des négociations pour exiger des opérateurs téléphoniques une couverture du réseau identique dans TOUS les quartiers.
  • Proposer une mutuelle collective de santé à chacun, quelle que soit sa situation, pour bénéficier d’une complémentaire santé.
  • Dynamiser l’épicerie solidaire.
  • Favoriser les échanges intergénérationnels.

Handicap

  • Assurer la réfection et la mise aux normes des trottoirs pour faciliter les cheminements piétons (personnes à mobilité réduite, poussettes,…).

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Mise en oeuvre d’une véritable concertation grâce à un minibus sillonnant tous les quartiers lors de permanences des élus qui viendront régulièrement à votre rencontre pour échanger avec vous. Véritable outil d’une démocratie participative mobile et nomade.

Finances locales

  • Permettre un retour à un niveau d’impôts acceptable (taxe foncière).

Seniors

  • La mise en place de formations informatiques pour les seniors mais aussi l’accompagnement dans leurs différentes démarches.

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Un nouvel espace sera créé pour permettre aux jeunes de tous les quartiers de se retrouver, de faire des sorties, des loisirs, des séjours,…
  • Nous poursuivrons les actions déjà engagées et qui fonctionnent comme le permis de conduire financé moyennant des travaux pour la collectivité.
  • Offrir aux 4 – 20 ans, sans condition de ressources, un ticket « culture et sports » valable au sein des associations, des équipements publics et des commerces partenaires.
  • École : Nos priorités sont les suivantes : • Confort et rénovation / réhabilitation des bâtiments.
  • Réaménagement des cours de récréation (ilots récréatifs et espaces de fraîcheur avec des espaces verts).
  • Sensibilisation à l’écologie en partenariat  en partenariat avec la ville
  • Création d’une école de la 2nde chance Pour offrir une solution aux jeunes qui sortent du système scolaire chaque année et se retrouvent confrontés à la difficulté d’entrer dans le monde du  travail.
  • Remettre en service le ramassage scolaire.
  • Classes transplantées.
  • Initiation au numérique.
  • Gestes 1er secours.
  • Forfait pour les accueils du matin et du soir dans les écoles.
  • Réflexion sur des jumelages d’échanges scolaires pertinents

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Le développement d’une application afin de permettre aux commerçants de Chennevières de partager leurs bons plans, réductions, offres exceptionnelles et d’être visibles. Pour les habitants, il s’agit de rechercher en un clic, les enseignes, les marques ou les produits disponibles chez les commerçants de la ville.
  • Développer un partenariat avec les entreprises du territoire pour favoriser l’emploi local : accueil des stagiaires, des apprentis, contrats d’alternance,….
  • Mettre en place une convention avec une association départementale pour l’octroi de prêts à taux 0 aux créateurs ou repreneurs d’entreprises.

Loisirs Culture

  • Mise en place de moments forts tout au long de l’année avec des animations : patinoire avec son village de Noël, fête foraine, feu d’artifices avec retraite aux flambeaux, bars éphémères dès l’été 2020, festival food-truck, fête de la musique, journée du sport, ciné plein air,…

Sport

  • Création de zones de loisirs : skatepark, city stade, terrain de pétanque…
  • Les espaces sportifs devront être réhabilités.

Caroline Tacchella

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Cédric Tartaud-Gineste

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Création d’une piste cyclable rue Charles de Gaulle
Mise en place d’un moratoire sur les ondes électromagnétiques (compteurs Linky,…)
Aménagement des berges de Seine
Délégation d’élus à la propreté et à la cause animale
Fleurissement du mobilier urbain
Mise en place de composteurs publics
Plan communal de recyclage des eaux pluviales
Développement durable des espaces verts pour une gestion différenciées bannissant les interventions destructrices de la biodiversité et en favorisant la renaissance d’écosystèmes
Développer l’agriculture urbaine
Réhabilitation paysagère des secteurs très densifiés
Plantation d’arbres fruitiers
Augmentation des moyens  préventifs pour ramasser les déjections canines
Interdire les cirques avec animaux vivants
Mise en place d’un partenariat avec les fourrières et refuges
Création d’un cimetière pour animaux
Création d’un caniparc le long des voies SNCF secteur Verdun
Dénomination de voies à la mémoire des animaux
Mise en place de campagnes de stérilisation d’animaux errants

Urbanisme

Refonte du plan de circulation
Élargissement des voies piétonnes du pont du Port à l’Anglais pour une meilleure utilisation du vélo
Création d’une passerelle pédestre et cycliste sous l’A86 vers Choisy-le-Roi
Casser les habitudes traversières des camions en renvoyant leur circulation sur les quais
Création d’une navette municipale gratuite de la MCF2 à Chinagora avec des arrêts au pont du Port à l’Anglais, au centre aquatique, au POC et à la mairie notamment
Création de zones de dépose sécurisée pour les bus 103 et 214
Construction de parking publics autour de la mairie, de la gare Maisons-Alfort-Alfortville et du cimetière
Limitation du stationnement payant au profit d’une zone bleu (verbalisation toujours possible)
Installation d’un feu décalé pour emprunter le pont du Port à l’Anglais pour fluidifier le trafic et éviter l’engorgement du croisement vers le quai Blanqui
Création d’un escalier reliant la berge au pont du Port à l’Anglais
Inventaire et reprise des voiries défectueuses
Intégrer dans les contraintes urbanistiques des critères de résilience et de performance environnementale
Requalification des entrées de ville

Logements

Favoriser l’accession sociale à la propriété
Lutter contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil
Finaliser le projet de renouvellement urbain
Nouer des partenariats avec d’autres bailleurs
Développer le logement locatif intermédiaire
Destruction systématique des biens en ruine
Immobilisation de plusieurs logements d’urgence pour répondre à des situation imprévues (violences conjugales, expulsions locatives, incendies, sdf,…)

Sécurité

Déployer jusqu’à 100 caméras de vidéosurveillance (dont vidéoverbalisation)
Passer de 15 agents de police municipale à au moins 50
Mise en place du dispositif « Voisins vigilants »
Lutte contre les quartiers mal éclairés
Pose d’un radar à la fin de la rue Dolet dans le but de faire respecter la zone 30
Mise en place de séparateurs (notamment rues Dolet, Vaillant Couturier,…) pour éviter les dépassements intempestifs
Pose de ralentisseurs doubles aux abords des écoles
Implantations de chicanes végétalisées

Social

Création d’une ressourcerie municipale
Alignement de la grille tarifaire des salles de la MCF2 sur le principe sur celle du quotient familial
Anticipation du vieillissement des médecins en développant des maisons médicales
Mise en place d’une « navette du service public » électrique pour transporter les usagers
Création d’un guichet unique pour aider les Alfortvillais dans leurs démarches administratives
Mise en place d’une armoire solidaire au niveau du pont du port à l’Anglais comme les boîtes à livre mais pour des dons de vêtement

Handicap

Mise en place d’un plan d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite
Pose d’un ascenseur à la mairie
Mise en place d’une politique inclusive pour répondre aux situations de handicap (centre aquatique, équipements publics, passages piétons,…)

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Mise en place d’une charte éthique avec les associations

Finances locales

Mise en place d’un audit des finances publiques
Mise en place d’un vrai plan d’évolution de carrière pour les agents communaux
Réduction des frais de fonctionnement
Mise en place d’un service minimum d’accueil pour tous les parents les jours de grève

Seniors

Mise en place d’un dispositif intergénérationnel avec les écoles pour lutter contre l’isolement des seniors
Suivi régulier par le CCAS des personnes âgées et isolées
Création d’un conseil municipal des seniors
Création de nouvelles résidences de personnes âgées

Education - Jeunesse - Petite enfance

Réflexion sur l’extension ou la construction d’un futur groupe scolaire
Plan de ravalement et de modernisation des écoles
Mise en place d’une commission déontologique avant tout recrutement d’animateur périscolaire et mise en place d’un test psychologique
Augmenter et diversifier les capacités d’accueil de la petite enfance dans la ville, implantation de crèches parentales et monoparentales, favoriser l’implantation de crèches d’entreprise

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Stimulation du tissu économique grâce à un élu en charge de la vie économique agissant tel un « VRP »
Création d’un marché artisanal et bio
Mise à disposition des locaux vacants pour l’installation de commerces, d’entreprises, surtout au-delà du boulevard Carnot, pour les jeunes du sud d’Alfortville
Lancer un forum municipal de l’emploi et mise en place d’un « job dating »

Loisirs Culture

Création d’une association des cultes d’Alfortville
Jumelage avec une commune d’Écosse pour marquer son attachement à l’Union européenne ainsi qu’avec des territoires de chrétiens d’Orient et de Yézidis
Étudier l’implantation d’un consulat arménien et d’une antenne artsakhiote
Création d’un équipement culturel type salle de spectacle place Achtarak sur le site de l’ancien dépôt-vente

Sport

Installation d’un parcours cardio sur les quais et en différents points de la ville pour encourager l’effort physique
Lancer une nuit des sports avec l’ensemble des équipements ouverts au grand public
Identification de parcelles pour créer plus d’aide aux jeux sécurisés pour les enfants

Chantal Cazals

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Créer dans l’écoparc des Carrières une maison de l’environnement, au service du public, pour accueillir, conseiller, informer, former, trouver des solutions avec des experts
  • Intégrer la maison de l’environnement dans un service municipal dédié à l’environnement également en charge de la rénovation des bâtiments municipaux, de la relation avec les entreprises et des institutions
  • Créer un observatoire citoyen, chargé de contrôler et mesurer les actions menées
  • Créer un conseil de l’écologie, réunissant les élus, les citoyens, les entreprises et les agents municipaux
  • Former et sensibiliser le personnel municipal sur les problématiques environnementales
  • Rejoindre la Zone de Faible Emission de polluants.
  • Limiter la bétonisation  par une limitation de l’artificialisation des sols
  • Avoir un vrai contrôle de la pollution des sols, en commençant par en assurer la cartographie pour permettre le développement de potagers en toute sécurité
  • Limiter la vitesse à 30Km/h en particulier sur Joffre et Verdun, remettre à plat le plan de circulation, mettre en place une circulation douce au niveau des écoles
  • Faciliter le stationnement résidentiel
  • Développer un réseau opérationnel de bornes de recharge pour véhicules électriques
  • Privilégier les circuits courts et l’économie circulaire pour les achats municipaux et mettre en place au niveau de la municipalité une vraie politique d’achats durables et responsables sur l’énergie, les fournitures, le matériel
  • Créer à Fontenay une Ressourcerie en lien avec les associations et la déchetterie
  • Favoriser les liens de proximité en créant des activités accessibles à tous : Réparer, recycler objets, vêtements inutilisés et leur donner une seconde vie, créer du lien social mettant en relation les savoirs faire locaux et les besoins des fontenaysiens (aide informatique, bricolage…)
  • Sensibiliser à l’éco-citoyenneté dans les écoles en animant des projets autour de la réduction de la production de déchets et de la surconsommation, éducation à l’éco-responsabilité
  • Encourager les achats groupés entre voisins avec des points relais accessibles dans chaque quartier
  • Privilégier les maraichers de la région sur les marchés
  • Aider à l’installation de nouvelles AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) afin de favoriser les circuits courts (producteur-consommateur)
  • Aider à la création de nouveaux jardins partagés
  • Encourager les commerçants locaux à limiter les emballages
  • Mettre en place un « cadastre solaire » : identifier les zones où l’énergie solaire peut être développée
  • Mettre en place un plan de récupération des eaux pluviale

Urbanisme

  • Développer de façon harmonieuse les services publics de la ville en anticipant l’augmentation de la population (crèches, écoles, équipements sportifs et culturels, transports, professionnels de santé, sécurité) au fur et à mesure de la construction des logements.
  • Rénover les gares de Fontenay-Sous-Bois et  Val-de-Fontenay et leurs voies d’accès par des programmes d’urbanisme ambitieux
  • Reprendre avec la population les projets de quartier Redoute, Larris, Parapluies, Alouettes avec programmation d’investissement et calendrier lisible
  • Revoir le projet d’aménagement de Péripole, pour en faire un écoquartier qui soit un lieu de vie et pas uniquement un espace d’immeubles de bureaux
  • Donner plus de pouvoir aux agents municipaux pour faire respecter des règlementations d’urbanisme
  • Soutenir la modernisation du centre commercial
  • Construire une école pour accueillir les enfants des Parapluies, de Danton et des Rigollots
  • S’appuyer sur les associations pour favoriser les parcours d’intégration pour une mixité réussie

Logements

  • Garantir l’équité et la transparence dans l’accès au logement social en rendant public les critères d’attribution
  • Développer le parcours résidentiel, créer une vraie bourse d’échanges pour le logement social
  • En s’appuyant sur les compétences de la maison de l’environnement, mettre en place des programmes d’aide à la rénovation
  • Inciter les bailleurs à lancer des plans d’accession à la propriété et d’achats de logements sociaux dans les zones où il n’y a que du locatif

Sécurité

  • Renforcer les effectifs et les moyens de la police municipale en recrutant 5 policiers

Social

  • Faire du CCAS un guichet unique
  • Développer le pass-solidaire en l’étendant aux droits aux vacances pour les familles, notamment monoparentales, les personnes âgées isolées
  • Lutter contre les freins à l’emploi, à la formation qui entravent les demandeurs d’emploi et les précaires grâce à des aides financières ciblées : aide à la garde d’enfants, à la mobilité, au logement (caution, premiers loyers…)
  • Faire du centre social des LARRIS en lien avec la CAF, un véritable centre de formation et de rencontres (apprentissage du français, écrivain public, consultation d’assistantes sociales pour une meilleure connaissance des aides, la tenue de budget, maitrise énergétique …)
  • Créer une halte-garderie ouverte 24/24
  • Apporter des aides pour le départ en vacances, à l’accès aux loisirs, au soutien scolaire
  • Aider les associations sportives et culturelles à mettre en place des garderies ou des activités enfants pour que les parents puissent faire des activités
  • Utiliser certains bâtiments publics pour créer des lieux de convivialité et d’entraide, notamment en utilisant les écoles
  • Créer une fondation de territoire (mécénat d’entreprise et dons des particuliers) pour aider les fontenaysiens les plus en difficultés à entreprendre un projet de réussite grâce à une aide pour les études, le logement, la mobilité, l’entreprenariat
  • Atténuer les effets de seuil qui disqualifient trop souvent les classes moyennes dans les aides municipales
  • Monter une plateforme de microcrédit avec l’ADIE avec abondement de la mairie pour développer des projets d’entreprenariat social
  • Faire de l’épicerie sociale un véritable lieu d’insertion en capacité d’accompagner la personne dans la construction de son projet personnel
  • faire des entreprises de la ville des acteurs de l’insertion des jeunes les plus en difficultés et notamment les décrocheurs, les précaires grâce à un partenariat avec les entreprises de la ville (stages, emploi, alternance), un accompagnement en lien avec l’ensemble des acteurs : Région, Education nationale, mission locales, associations, sur les questions financières et juridiques : emploi, formation, création d’entreprises, orientation, coaching…
  • Créer un Pass’Réussite, une aide financière pour permettre à chacun d’accéder au soutien scolaire
  • Aider financièrement les élèves accédant au supérieur, en fonction de leurs revenus

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Remettre les conseils de quartier au centre de la vie démocratique
  • Mettre en place le référendum local, mieux communiquer sur les consultations publiques et relancer les commissions
  • Créer une charte des élus de l’opposition
  • Créer un conseil des seniors et des conseils municipaux des enfants et des jeunes

Finances locales

  • Rendre public le plan d’investissement
  • Mettre en place un budget participatif de quartier : chaque conseil de quartier aura chaque année une dotation financière inscrite dans le budget global de la ville, l’affectation de ces crédits sera décidée par les citoyens habitant le quartier dans le cadre du conseil
  • Créer une fondation de territoire (mécénat d’entreprise et dons des particuliers) pour aider les fontenaysiens les plus en difficultés à entreprendre un projet de réussite grâce à une aide pour les études, le logement, la mobilité, l’entreprenariat…
  • Mettre en place une fiscalité avantageuse pour le développement du commerce de proximité

Seniors

  • Créer un conseil des seniors
  • Développer les compétences des travailleurs sociaux de la mairie sur les possibilités de services offerts par la loi
  • Renforcer le partenariat avec l’Espace Autonomie en charge des personnes âgées du département du Val de Marne pour mener des actions conjointes pour repérer les personnes en difficultés et mettre des solutions en place
  • Rompre l’isolement des aidants en créant un café des aidants et en mettant en place une plateforme d’échange de service en lien avec des associations
  • Location de voitures par des seniors qui utilisent peu leur véhicule de façon occasionnelle
  • Eco-voiturage entre seniors
  • Location de pièces inutilisées à des étudiants ou des jeunes travailleurs
  • Expérimenter des appartements collectifs pour personnes âgées

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Renforcer les liens entre les différents acteurs : en complément du conseil d’école, animé par le directeur d’école sur les thèmes liés à l’enseignement et à la pédagogie, créer un conseil du péri-scolaire qui réunit trimestriellement les parents d’élèves, les animateurs, les directeurs d’école, les associations, les employés municipaux, les élus…
  • Construire un projet avec des actions d’éducation autour de la santé, de l’alimentation et de la lutte contre le gaspillage
  • Créer des liens entre enseignants et agents territoriaux sur certains projets comme le tri des déchets (qui sont aujourd’hui la prérogative exclusive du service de restauration scolaire) et apporter le soutien de la mairie sur les projets d’école liés à ces sujets
  • Construire une école pour accueillir les enfants des Parapluies et des Rigollots
  • Aménager des locaux adaptés pour le péri-scolaire dans chaque quartier
  • Assurer la formation des animateurs en lien avec le projet municipal en la confiant à un organisme de formation spécialisé
  • Monter des partenariats avec les entreprises : apprentissage, stages, parrainage…
  • Mettre en réseau les acteurs pour faciliter l’orientation
  • Mettre en place des parrainages éducatifs et d’orientation, faire intervenir des professionnels, femmes et hommes dont le parcours peut servir de modèle et inspirer les collégiens et les lycéens, aider à désacraliser les études supérieures, en particulier scientifiques
  • Resserrer les liens entre la municipalité et la mission locale et créer un espace associatif de rencontre pour les jeunes (type carré Vincennes)
  • créer un Pass’Réussite, une aide financière pour permettre à chacun d’accéder au soutien scolaire : Financer l’aide aux devoirs pour tous ceux qui en ont besoin et tout au long du parcours scolaires, du primaire au supérieur et organiser de vraies études surveillées
  • Favoriser le travail en binôme ou en groupe en aménageant des espaces dédiés à la médiathèque et en augmentant ses horaires d’ouverture
  • Aider au traitement des difficultés scolaires : décloisonner, monter des partenariats avec des assos spécialisées

 

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Créer une Maison de l’emploi, de l’entreprise et de la formation
  • Avoir un maire adjoint spécifiquement en charge du développement économique et des entreprises
  • Mettre en place des espaces de co-working dans les différents quartiers de la ville

  •  Créer une pépinère d’entreprises spécialisées dans l’urbanisme adapté aux personnes âgées et aux personnes handicapées

Loisirs Culture

  • Repenser le projet du théâtre avec les Fontenaysiens
  • Créer un espace des cultures de rue : Street-Dance, musiques urbaines, arts graphiques autour de la salle Jacques Brel
  •  Dans le cadre du réaménagement de Péripole Val de Fontenay, encourager l’installation d’un cinéma multiplex, qui viendra compléter l’offre municipale du Kosmos.

Sport

  • Moderniser et mettre aux normes tous les équipements sportifs de la ville par un véritable plan d’investissement et de rénovation des gymnases, vestiaires, terrains de tennis, foot, athlétisme.
  • Travailler en concertation avec les associations sportives locales sur les besoins locaux et les projets d’aménagements (rencontre trimestrielle).
  • Construire au moins un gymnase supplémentaire pour permettre aux clubs sportifs de fonctionner correctement.
  • Profiter des aides de la Région Ile-de-France pour rénover les terrains synthétiques de foot et de rugby et les rendre écologiques et neutres d’un point de vue sanitaire
  • Créer un « pass sportif  solidaire » permettant aux fontenaysiens et fontenaysiennes (sous condition de ressources) de s’inscrire dans plusieurs activités sportives
  • Aider les associations sportives et culturelles à mettre en place des garderies ou des activités enfants pour que les parents isolés puissent pratiquer des activités
  • Promouvoir le handisport en collaboration avec la MDPH et les clubs sportifs de la ville

  • Encourager le sport à l’école dans le cadre de rencontres entre établissements scolaires (rencontre athlétiques des Jeux de Val-de-Marne à redévelopper, rencontres sportives tennis de table, volley-ball, basket, football ainsi que tournois de scrabble, d’échecs)
  • Développer les partenariats entre les associations sportives et le périscolaire les mercredi (élargir l’offre du CIS existant), en semaine entre 16h30 et 18h30 afin de proposer aux enfants des activités sportives.
  • Favoriser l’apprentissage du vélo pour les petits et les grands en créant des « classes vélo »

Charles Aslangul

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

• Lancer un grand plan de végétalisation et d’embellissement de la ville.
• Arborer les grands axes : avenue de Rigny, rue Henri Cahn, avenue Georges Clemenceau, quai Ferber, boulevard Gallieni etc.
• Végétaliser et fleurir les axes et rues secondaires.
• Végétaliser les toits des bâtiments communaux et tous les abribus.
• Penser une coulée verte reliant la Marne aux Hauts de Bry.
• Implanter des fontaines dans tous les quartiers.
• Fin des sacs plastiques à Bry : dans les établissements municipaux + charte avec les commerçants.
• Déployer les pistes cyclables.
• Replanter de la prune Belle de Bry.
• Aider à l’achat de vélos électriques (pour les habitants des Hauts de Bry, les différentes pentes sont un frein à l’usage d’un vélo classique).
• Interdir l’emploi des pesticides chimiques.
• Réduire et passer d’ici 2030 à un parc automobile municipal 100% hybride.
• Lancer un concours « jardins & balcons fleuris ».
• Obtenir les 4 fleurs « Villes et villages fleuris ».
• Améliorer la propreté et lutter contre les dépôts sauvages avec une forte amende et le principe du retour au pollueur.
• Organiser une opération « Ville propre » tous
les ans avec les Bryards.
• Créer une brigade de la propreté au sein de la police municipale.
• Créer un numéro de téléphone « allô propreté » pour signaler les incivilités.
• Créer une option « signalement propreté » sur l’application mobile de la ville.
• Retirer tous les panneaux publicitaires de la voirie.
• Permettre le compostage à Bry-sur-Marne.
• Créer de nouveaux jardins partagés.
• Lutter contres les déjections canines avec plus de sacs à disposition et une forte amende pour les contrevenants.
• Nommer un Maire-Adjoint à la transition écologique

Urbanisme

• Rédiger une charte verte pour les promoteurs.
• Imposer plus d’espaces verts aux promoteurs.
• Imposer des constructions éco-responsables : matériaux, énergie durable, récupération eaux pluviales, etc.
• Végétaliser les toits des futurs collectifs.
• Ne jamais accepter de logements sur le foncier des studios de Bry.
• Préserver les quartiers pavillonnaires et l’identité Bryarde.
• Préserver le patrimoine bâti : Gymnase Bellan, Gymnase Clemenceau, Château Lorenz, Villa Daguerre etc.
• Classer les demeures d’exception avec les propriétaires volontaires.
• Conserver le stationnement gratuit.
• Construire un parking souterrain en centre-ville.
• Réserver le parking du RER A en priorité aux Bryards avec une carte résidents.
• Augmenter l’offre de stationnement autour du Parc des sports pour les sportifs et futurs usagers du métro 15 du Grand Paris Express.
• Améliorer la rotation du stationnement en centre-ville : détecteurs de présence reliés à la police municipale.
• Installer l’éclairage automatique des piétons aux passages piétons.
• Mettre en place des navettes électriques municipales pour relier les quartiers.
• Lutter contre les voitures ventouses avec la police municipale.
• Rénover la voirie : nids de poules, revêtements anti-bruit et anti-chaleur.
• Adapter les trottoirs aux personnes à mobilité réduite, aux personnes handicapées et aux poussettes.
• Repenser la circulation de la rue Franchetti et de la rue des Gilbardes.
• Rétablir le double-sens de circulation devant la Mairie.
• Relancer les négociations pour les arrêts du RER et, s’il le faut, engager une action judiciaire pour rupture d’égalité entre les usagers.

Logements

• Annuler les 4000m2 de logements et la destruction du gymnase Clemenceau.
• Limiter la bétonisation, le nombre et la hauteur des gros collectifs.
• Respecter la loi SRU de 25% de logements sociaux.
• Pour respecter la loi SRU, il faut construire moins et mieux car le béton appelle le béton (taux de 25% calculé sur les logements existants).
• Faire du logement social à taille humaine, en harmonie avec le cadre de vie.
• Privilégier les Bryards en priorité pour les logements sociaux.
• Privilégier l’accession à la propriété avec exonération de la taxe foncière pour les primo-accédants (sous conditions d’âge et/ ou de ressources).
• Créer des logements intergénérationels partagés.

Sécurité

• Nommer un Maire-adjoint à la sécurité.
• Moderniser et développer la vidéo-protection : doubler le nombre de caméras.
• Créer des comités de voisins vigilants (-40% de cambriolages selon le Ministère de l’Intérieur).
• Renforcer les moyens de la police municipale.
• Renforcer la coopération avec la police nationale.
• Renforcer la présence policière dans les secteurs identifiés.
• Mettre en place des Bryards référents inondations pour les crues de la Marne.
• Organiser des formations des agents et de la population en cas de crues de la Marne.
• Saler les routes en amont des épisodes neigeux.
• Lutter contre les violences faites aux femmes et créer une antenne municipale d’accompagnement des femmes en souffrance.
• Tolérance zéro pour les trafics de stupéfiants.
• Proposer des boitiers SOS reliés à la police dans les commerces.

Social

• Augmenter le budget social de la ville (seulement 2% du budget actuel).
• Fin du gaspillage alimentaire à Bry : dans les établissements municipaux + création d’une chaîne solidaire entre les commerces de bouche et les associations caritatives.
• Organiser un grand loto annuel en faveur du centre communal d’action sociale.
• Soutenir les associations à caractère social : subventions, communication, matériel, etc.
• Créér une mutuelle municipale (négociation de tarifs réduits).
• Ne plus jamais laisser de SDF sans aide dans nos rues.
• Créer un numéro d’urgence pour signaler des situations de pauvreté.

Santé
• Attirer les médecins et acteurs médicaux par une fiscalité attractive.
• Installer des défibrillateurs dans toute la commune.
• Organiser des formations de secourisme.
• Créer un atelier communal de prévention santé avec des conférences régulières.
• Créer un atelier mémoire pour lutter contre la maladie d’Alzheimer.
• Organiser un grand événement municipal pour le Téléthon.
• Insérer une rubrique santé dans La Vie à Bry.
• Organiser des permanences santé gratuites : dépistages, conseils et prévention.
• Créer une maison médicale.

Handicap

• Rendre la ville plus inclusive pour les personnes handicapées et à mobilité réduite.
• Permettre l’inclusion des personnes autistes et handicapées dans la vie locale (école, emploi, vie citoyenne etc.).
• Lancer un grand plan de pratique « handisports ».

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

• Recourir aux référendums locaux pour les grands projets (Clemenceau par exemple).
• Recourir aux sondages pour les projets du quotidien.
• Créer des comités de quartiers.
• Créer un budget participatif (les citoyens décident de l’usage des fonds).
• Créer un conseil des associations.
• Créer un conseil des commerçants.
• Créer une application mobile collaborative (sondages, signalements d’anomalies, suivi des travaux, etc.).
• Tester la diffusion des Conseils municipaux en direct sur les réseaux sociaux.
• Nommer un Maire-Adjoint à la démocratie participative.

Finances locales

• 0% d’augmentation d’impôts.
• Lancer un audit des finances.
• Réduire les dépenses de fonctionnement de 1%/an et épargner la hausse structurelle de nos ressources : gain de 10 millions € sur le mandat.
• Lancer une chasse au gaspillage.
• Ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.
• Ramener nos dépenses de fonctionnement à un niveau raisonnable (En 2020 : 1 837€/Bryard contre 1 162€/habitant) des autres villes de même taille.
• Rationaliser et anticiper les investissements avec un rétro-planning 2020-2026.

Seniors

• Créer une grande et belle résidence services séniors.
• Étendre le Rayon de Soleil Bryard.
• Intensifier l’aide aux séniors isolés : navettes, repas à domicile, soins, démarches administratives en ligne, etc.
• Soutenir les aidants (maladie Alzheimer, etc.) : aides aux démarches, soutien psychologique, soutien médical, divertissements, etc.
• Intensifier le plan surveillance canicule.
• Favoriser le maintien à domicile par un accompagnement accru et une meilleure prévention.
• Prévenir la perte d’autonomie par un suivi régulier.
• Créer un numéro d’urgence pour signaler les seniors isolés.
• Proposer des boitiers SOS connectés aux secours pour les seniors isolés
• Augmenter l’offre de sorties culturelles, de conférences et d’animations.

Education - Jeunesse - Petite enfance

• Créer un Conseil municipal des parents d’élèves.
• Augmenter le nombre de places en crèches.
• Créer un nouveau Relais Assistantes Maternelles à Clemenceau.
• Mettre un agent pour sécuriser chaque sortie d’écoles.
• Organiser des formations de secourisme dans les écoles.
• Lancer un plan de prévention contre les drogues dans les écoles.
• Organiser des formations sur la nutrition dans les écoles.
• Intensifier les relations avec les écoles privées.
• Offrir les grands classiques littéraires aux enfants (lutte contre les écrans et le tout numérique).
• Lancer un projet « devoir de mémoire » en lien avec les anciens combattants.
• Augmenter l’offre de sorties périscolaires : colonies de vacances, sorties, activités.
• Créer un espace jeunesse dédié aux lycéens, étudiants et jeunes actifs.
• Financer le permis de conduire en contrepartie d’aide aux séniors.
• Accompagner le Beth Habbad de Bry dans son projet d’extension en harmonie avec le secteur.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

• Cantines 100% Bio, local et circuits-courts.
• Fin des plastiques dans les cantines scolaires

Développement économique

• Diversifier les commerces.
• Éviter de nouvelles banques, agences immobilières ou coiffeurs.
• Implanter de nouveaux commerces dans les Hauts de Bry (Pharmacie, distributeurs de billets, enseigne connue de surgelés, buraliste & presse, boucher, etc.).
• Créer un conseil des commerçants.
• Créer une pépinière d’entreprises & un espace de coworking.
• Organiser des « job-dating » entre employeurs et chercheurs d’emploi.
• Rénover et embellir la grande rue.
• Installer une maison de la presse dans la grande rue.
• Remettre des enseignes au-dessus des commerces.

Audiovisuel
• Envisager un jumelage avec Los Angeles (Hollywood) pour faire rayonner notre pôle audiovisuel.
• Soutenir les studios de cinéma.
• Développer le pôle image (Studios, INA, Daguerre) en lien avec le Maire sortant.
• Créer des partenariats avec les professionnels du
secteur (Ministères, Producteurs, Réalisateurs, Acteurs, Techniciens).
• Créer un cinéma.
• Créer un partenariat avec le Festival de Cannes.
• Créer un festival audiovisuel au rayonnement national.

Loisirs Culture

• Créer un Conseil des associations.
• Créer une Maison des associations.
• Permettre l’essor du théâtre municipal avec la nouvelle salle Daguerre et une programmation riche et éclectique.
• Créer un cinéma.
• Créer des alertes smartphones pour les manifestations associatives, sportives & culturelles.
• Créer une salle d’attente à Malestroit.
• Optimiser l’espace extérieur (jardin Berthet) de Malestroit pour la culture (concerts, spectacles, etc.).
• Organiser une brocante de printemps dans les Hauts de Bry.
• Organiser un grand bal populaire : fête de la musique ou le 14 juillet (choix sur référendum).
• Remettre un bistrot-guinguette à la place du restaurant chinois de la Passerelle.
• Créer des lieux de détente et de rencontre dans la ville.
• Implanter un Carrousel en centre ville pour les enfants.
• Conserver les jumelages actuels et envisager un jumelage avec Los Angeles (Hollywood) pour le pôle image et l’apprentissage de l’anglais pour nos enfants.
• Créer un marché de Noël.
• Créer un marché aux fleurs au printemps.

Sport

• Rénover les gymnases Clemenceau et Bellan et conserver leur destination sportive.
• Envisager la pratique du padle à Bellan.
• Créer des parcours sportifs & de santé en libre accès dans nos espaces verts.
• Créer un grand festival nautique annuel autour de la Marne : démonstrations et compétitions nautiques, barques de plaisance.

 

Christel Royer

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

▶ Rendre la ville encore plus propre :
▶ Augmenter la présence des agents sur le terrain
▶ Installer des poubelles à capteurs solaires et équipés de détecteur de niveau de remplissage pour rationaliser les collectes
▶ Mettre en place des cendriers connectés avec filière recyclage de 100 % des mégots
▶ Accentuer la verbalisation des dépôts sauvages et des incivilités
▶ Créer un Jardin pédagogique
▶ Rénover écologiquement le Mail Michel Fabre (remplacement des dalles béton par des noues permettant l’infiltration des eaux et le développement de la biodiversité) subvention de la Région avec bonus écologique. Christel Royer a défendu ce dossier en tant que Conseillère Régionale.
▶ Installation de panneaux solaires sur le toit de l’école Jules Ferry
▶ Végétaliser les trottoirs à l’image de la rue Denfert-Rochereau
▶ Expérimenter l’implication des riverains dans la gestion des pieds d’arbres
▶ Amplifier les défis zéro déchet
▶ Mettre en place le Plan Climat Air Energie territorial (batterie de mesures contre le réchauffement climatique)
▶ Objectif de 100 % de denrées alimentaires issues des circuits courts et éco-responsables dans les cantines
▶ Favoriser le développement des véhicules propres et circulations douces

Urbanisme

▶ Préserver 60 % de la ville en zone pavillonnaire
▶ S’opposer à l’uniformisation des banlieues. Le Perreux doit conserver son charme et sa qualité de vie
▶ Sauvegarder le patrimoine architectural et naturel de notre ville (Bords de Marne, maisons remarquables, espaces verts classés)
▶ Refuser les permis de construire de collectifs contraires à l’identité du Perreux
▶ Modifier le PLU pour contraindre davantage les constructions et augmenter les surfaces d’espaces verts
▶ Engager un réaménagement du secteur du Nord du rond-point Leclerc (friches industrielles, habitat dégradé etc.), proche du pôle de transports de Val de Fontenay, là où l’État veut construire en priorité. En faire un quartier éco-responsable, agréable à vivre mêlant logements, activités professionnelles, gymnase public, commerces et laissant une large place au végétal. Tout cela en améliorant les circulations et tous les modes de déplacement, que l’on soit à pied, en vélo, ou en voiture.
▶ Créer de nouveaux équipements publics (école, terrain de sport, salle associative…)
▶ Mettre en place une charte des chantiers avec des règles strictes sur le bruit, la propreté, le stationnement pour que les promoteurs respectent davantage les riverains

▶ Créer une ligne de bus Nord/Sud pour relier Val de Fontenay au sud (en cours de validation auprès d’île-de-France Mobilités)
▶ Accompagner l’arrivée de la ligne 15 EST par un réaménagement urbain et commercial de la place Belvaux laissant une large place au végétal à l’issue des travaux
▶ Créer un Comité d’Usagers (piétons, automobilistes, usagers des transports publics, cyclistes…) pour imaginer un nouveau plan de circulation respectueux de tous
▶ Multiplier par deux les voies cyclables
▶ Installer des bornes de recharge pour véhicules électriques
▶ Organiser un Troc à la Mobilité (vélo, trottinette, etc.)
▶ Expérimenter la piétonisation des Bords de Marne les week-ends de l’été (2 km entre la rue de l’Embarcadère et le Pont de Bry), en veillant à maintenir l’accès des riverains
▶ Restructurer des carrefours pour améliorer la sécurité et la fluidité du trafic
▶ Réaménager le Rond Point Leclerc pour accompagner la refonte du secteur en éco-quartier en entrée de ville. Tous les modes de déplacements doivent y trouver leur place
▶ Maintenir un haut niveau d’entretien des rues

Logements

Sécurité

▶ +7 agents pour poursuivre le développement de la Police Municipale
▶ Extension de la vidéo-protection pour couvrir davantage de secteurs et notamment les entrées et le Nord de la Ville
▶ Recrutement de vidéo-opérateurs afin d’améliorer l’exploitation des images de vidéo-protection
▶ Sécurisation renforcée des carrefours
▶ Intensification de la lutte contre les dépôts sauvages et les incivilités

Social

▶ Maintenir le soutien aux associations et personnes fragilisées
▶ Maintenir un juste équilibre entre création de logement social et préservation de l’identité de notre Ville
▶ Mettre en place une offre de mutuelle protectrice à bas coût pour tous les Perreuxiens (négociation de contrat de groupe)
▶ Réserver un logement d’urgence pour les victimes de violences familiales
▶ Créer une résidence étudiante
▶ Financer une partie du permis de conduire en échange d’un engagement bénévole social
▶ Accentuer les actions communes avec les établissements spécialisés (IME, école inclusive …)

Santé
▶ Aider de nouveaux médecins à s’installer (locaux municipaux avec un loyer modéré, aide matérielle et logistique…)
▶ Accompagner la relocalisation et la modernisation de la clinique de soins de suite Korian avec développement de cabinets de consultations médicales ouverts à tous
▶ Participation de la ville à la mise en place d’une CPTS (Communauté professionnelle territoriale de santé pour faciliter le parcours du patient et la mise en réseau des médecins)

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Nous voulons conserver cette proximité au quotidien, aller plus loin par le développement d’outils de consultations numériques au service de tous (boîte à idée digitale) et mettre en place un budget participatif dans le cadre d’un appel à projets sur des thématiques ciblées.

Devoir de mémoire

▶ Formation des Porte-Drapeaux auprès de nos jeunes volontaires
▶ Participation aux cérémonies patriotiques et mémorielles
▶ Commémoration de 1890 : évènement autour de la Bataille de Champigny et du Siège de Paris
▶ Création d’un ossuaire dans le Carré militaire pour les tombes en déshérence et mise en place du rosier de la mémoire
▶ Poursuite des voyages dits « de mémoire » avec les collégiens du Perreux et des mercredis de la mémoire : expositions (Germaine Sablon…), conférences, témoignages

Finances locales

Objectif 0 % d’augmentation d’impôt
▶ Assurer des investissements d’avenir (école, équipements sportifs, écologie urbaine)
▶ Maintenir un fort soutien financier et matériel aux associations
▶ Diversifier une offre de services publics de qualité

Seniors

▶ Lutter contre la fracture numérique en proposant un accompagnement pour les démarches en ligne
▶ Lutter contre l’isolement (animations à intensifier, intergénérationnel)
▶ Maintenir le soutien aux associations
▶ Réalisation d’une résidence autonomie
▶ Développer le sport santé
▶ Ateliers « Préparer sa retraite »

Education - Jeunesse - Petite enfance

▶ Un JOB DATING annuel pour permettre aux parents de rencontrer et choisir leur assistante maternelle ou garde à domicile
▶ Poursuivre le soutien à la parentalité et à l’éveil de l’enfant
▶ Organiser une journée de la petite enfance (troc à la puériculture, ateliers thématiques etc.)

▶ Ouvrir le Groupe Scolaire Germaine Sablon en 2022
▶ Poursuivre un haut niveau d’investissement pour maintenir la qualité des écoles
▶ Mettre en place un test de conduite en vélo
en complément du permis 2 roues.
▶ Définir un plan triennal de subvention des classes autogérées
▶ Subventionner le passage du BAFA entre contrepartie d’heures de travail pour la ville afin d’assurer le recrutement d’animateurs

▶ Création d’un festival de la jeunesse (activités sportives, spectacles, jeux interactifs, tournoi de jeux vidéo , escape games…)
▶ Poursuite de la redynamisation du Conseil Municipal des Jeunes
▶ Diversification des activités des Centres d’Initiation Sportive
▶ Participation au financement BAFA en échange d’heures pour la ville
▶ Permis de conduire cofinancé en contrepartie
d’un engagement bénévole social dans la ville
▶ Mise en place d’un Café des langues pour permettre de pratiquer une langue étrangère
▶ Un concours de talent par an (écriture, mangas, chant…)
▶ Concours photo Instagram « J’aime le Perreux »
▶ Espace actu-jeunesse dédié sur le site internet de la ville et dans le magazine.
▶ Ouverture d’une résidence étudiante

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

▶ Objectif de 100 % de denrées alimentaires issues des circuits courts et éco-responsables dans les cantines

Développement économique

Commerce
▶ Développer les terrasses aux beaux jours
▶ Créer de nouveaux arrêts minute
▶ Appliquer une charte des devantures pour les nouveaux commerces
▶ Mettre un local à disposition pour favoriser le développement d’une activité et la création d’entreprises éco-responsables (ateliers ou boutiques éphémères, Fablab…)
▶ Améliorer la signalétique des zones de commerces
▶ Créer une application mobile permettant de faire ses courses en ligne chez nos commerçants et de récupérer la commande en boutique

Loisirs Culture

▶ Des séances de ciné plein air
▶ Un Pass Culture Jeunes (avantages spectacle/ciné/médiathèque)
▶ Etendre les horaires d’ouverture de la médiathèque
▶ Maintenir le soutien aux associations et équipements culturels
▶ Accompagner les talents perreuxiens
▶ Créer un festival de la Jeunesse (sport, culture, spectacle)

Sport

▶ Réaliser l’extension des Salles APS
▶ Créer un nouvel équipement sportif au Nord du Perreux
▶ Maintenir le soutien aux associations
▶ Compléter le parcours de santé des Bords de Marne
▶ Mettre en place une bourse aux équipements sportifs
▶ Faire vivre le Label Terre de Jeux 2024 que la ville vient d’obtenir pour faire rayonner les pratiques sportives

Christian Fautré

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Revoir le plan de développement existant des voies et pistes cyclables
  • Implanter de nouveaux parkings à vélo sécurisés dans la ville
  • Développer les stations Vélib’ en les équipant de vélos électriques, en lien avec le schéma des voies cyclables
  • Mettre en place la semaine du vélo
  • Organiser des balades guidées en vélo sur les bords de Marne le soir
  • Créer le « savoir pédaler » avec pour objectif que chaque enfant quitte l’école élémentaire en sachant rouler en ville
  • Mise en place de dispositifs « à l’école sans voiture » : pour que les parents déposent leurs enfants sans utiliser la voiture
  • Étendre les « zones 20 »
  • Favoriser la marche à pied : réfection et entretien des trottoirs et leur élargissement quand cela est possible
  • Actions de sensibilisation et de formation des enfants, des jeunes et des habitants à la transition écologique : cycles documentaires, actions participatives, animations…
  • Réduction des déchets, isolation des bâtiments
  • Augmenter la part communale des achats publics responsables
  • Une station de dépollution des eaux pluviales du ru de la Lande avant rejet
    en Marne sera réalisée dans la ZAC des Bords de Marne, en partenariat avec le
    département et le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération parisienne (SIAPP)
  • Réalisation d’une « Maison de la Marne, de la nature et des oiseaux » pour mettre en valeur la biodiversité existante et déployer des actions permettant de faire œuvre pédagogique
  • Objectif de réduire de 15 % les quantités de déchets ménagers
  • Favoriser l’émergence d’un réseau local de réparateurs, adossé à une ressourcerie
  • Proposer une convention « Zéro gaspillage/ 100 % Tri » avec les acteurs économiques, la restauration rapide et la grande distribution
  • Favoriser l’émergence d’un lieu de démonstration Zéro déchet, une seconde
    vie pour les déchets au moyen de composts collectifs, boites à partage, Ressourcerie…

Urbanisme

  • Bois l’Abbé : Rénovation de tous les immeubles (2/3 des logements) en urgence, reconstruction de l’école maternelle et élémentaire Jacques-Solomon, reconstruction d’une piscine intercommunale avec Chennevières, reconstruction de la Mission locale, études sur des travaux de réhabilitation et d’extension des équipements sportifs

Logements

  • Des logements pour les femmes victimes de violence dans le cadre d’un prochain programme immobilier
  • Des mesures pour empêcher la densification dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU)
  • Maintenir la Charte de bonne conduite avec les promoteurs immobiliers
  • Aider les habitants qui ont des ressources modestes à accéder à un bien sans avoir à supporter le prix du foncier (celui-ci représente 15 à 30% du prix de l’accession), via le Bail Réel Solidaire (BRS), outil légal et juridique
  • Mise en place d’un permis de louer
  • Une bourse d’échanges entre organismes HLM
  • Réhabilitation des logements : Prairial, résidence du Plateau, YvesFarges, la Louvière, les Peupliers et les cités Langevin et Engels
  • Subventionnement de travaux d’isolation par la Ville

Sécurité

  • Créer au sein des services municipaux  une Direction de la tranquillité publique/ lutte contre les incivilités/respect de l’espace public
  • Redéfinir le rôle des Agents de surveillance de la voie publique (ASVP) avec des missions élargies
  • Développer l’action de la Brigade Propreté en termes de moyens, visibilité, prérogatives
  • Créer un dispositif numérique de signalement volontaire des dépôts sauvages
  • Poursuivre le déploiement de caméra mobiles pour traquer les incivilités, les dépôts sauvages
  • Exiger avec les habitants l’ouverture d’une annexe du commissariat
  • Lancer un audit par quartier pour établir avec les habitants les zones où un
    éclairage public plus important doit être déployé
  • Prolonger la durée les contrats locaux de propreté avec les bailleurs, les syndics ou les commerçants avec des engagements réciproques, notamment en termes de propreté
  • Poursuivre la lutte contre les nuisances sonores avec des arrêtés pour réglementer l’activité nocturne de certains commerces en centre-ville et sur les grands axes
  • Relance et amélioration du Réseau local contre les violences conjugales crée en 2004
  • Lancer une commission extra municipale co-présidée par un élu et un citoyen sur les problématiques de propreté/déchets/économie circulaire/tranquillité publique
  • Actions plus nombreuses pour développer le civisme, sensibiliser les enfants,
    organiser des ateliers citoyens de nettoyage de la ville avec mise à disposition par la mairie de sacs, de gants, et de la documentation pédagogique expliquant la démarche

Social

  • Ouvrir un cabinet médical au 106 boulevard Stalingrad pour 2021 (5/6 médecins généralistes et 2 infirmières)
  • Avoir 3 ophtalmologistes rue de Verdun fin 2020, 5 médecins généralistes prévus dans le projet Ilot Jaurès en centre-ville
  • Ouvrir une « pépinière santé » installée rue Alexandre-Fourny avec la mise à  disposition par la Ville de 4 cabinets de médecine générale équipés aux normes d’accessibilité en vigueur
  • Reconstruire le CMS Maurice-Ténine, en obtenant des subventions de l’ARS, afin d’offrir de meilleures conditions de travail aux agents et d’accueil aux patient
  • Création d’une mutuelle communale en lançant un appel d’offres
  • Ouverture du Centre Technique Municipal, qui regroupera sur le même site 200 personnes

Handicap

  • Accessibilité dans l’espace public et au sein des bâtiments communaux dont les écoles

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Dès les premiers mois, organiser des ateliers pour un plan guide pour une ville durable avec les citoyens
  • Mise en place d’un budget participatif à l’échelle de la commune, ouvert à des appels à projet
  • Renforcer dans les structures municipales (annexes, Maison pour tous…) l’aide des personnes en difficulté d’accès et d’utilisation des outils numériques
  • Valoriser davantage le portail des associations et éditer un annuaire sur support papier
  • Dans le quartier des Quatre-cités ouvrir un lieu permettant les réunions et de tenir des activités
  • Tenir des Assises du service public communal au cours de l’année 2020
  • Etudier l’ouverture plus tardive de l’état-civil (à 20 heures, une fois par semaine), une journée d’accueil en continu en mairie ou encore l’accueil le matin dans les écoles dès 7h30

Finances locales

  • En 2020, une baisse de 6,8% de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères
  • Pas d’augmentation d’impôts

Seniors

  • Mener des actions de prévention renforcées en direction des seniors (nutrition, mémoire, activités physiques et culturelles…)
  • Renforcer les partenariats existants avec les associations caritatives locales (Restos du cœur, Secours Populaire, Secours catholique, J’aide la chance,
    Petits frères des pauvres…)
  • Maintenir Ehpad municipal (77 résidents), résidences d’autonomies (158 logements occupés), aide à domicile, plan canicule (500 personnes âgées isolées
    appelées), banquet des retraités (2 030 participants), aide aux déplacements, bons cadeaux aux plus de 75 ans…

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Organiser le tri dans les écoles de Champigny
  • Continuer la distribution des pochettes de fournitures scolaires à chaque rentrée, organisation des classes de découvertes, cars municipaux pour faciliter les sorties culturelles et les classes de découverte, actions de prévention sur la santé, de sensibilisation à la sécurité routière, cycles sportifs (natation, patinage, canoë-kayak), accueillir les enfants dès 2 ans…
  • Augmenter le nombre d’encadrants des enfants de 25% le midi
  • Renforcer les projets artistiques et culturels à l’école
  • Deux nouvelles reconstructions d’écoles : maternelles et élémentaires Jacques-Solomon et Eugénie-Cotton
  • Ouvrir un nouveau groupe scolaire sur le Plateau (secteur VDO)
  • Entérinement de l’agrandissement de l’école Henri-Bassis
  • Créations de postes permettant d’accueillir au maximum 25 élèves dans toutes les classes
  • Mandater le Conseil consultatif des parents pour étudier la possibilité d’ouvrir
    l’accueil du matin dès 7h30
  • Maintenir l’accueil de la petite enfance : 8 crèches collectives, un Relais Assistantes Maternelles, des lieux d’accueil enfants/parents, l’accueil des moins de 3 ans dans les écoles, un multi-accueil
  • Aux Mordacs, construction d’un pôle Petite Enfance pour septembre 2021 (comprenant notamment la relocalisation de la crèche familiale et la création d’un nouveau multi-accueil)
  • Une nouvelle crèche départementale de 60 berceaux, boulevard de Stalingrad, pour février 2021
  • Poursuivre l’action pour le droit au logement des jeunes actifs et étudiants, en réservant 30% des logements sociaux aux jeunes de moins de 30 ans, et en continuant à construire des logements qui leur seront réservés
  • Maintien de l’antenne de la Mission locale
  • Poursuite du dispositif « SOS Rentrée » pour aider les jeunes sans affectation
    scolaire en lien avec le Département
  • Faire des espaces dédiés et des horaires adaptés au rythme de vie des étudiants dans les médiathèques
  • Soutien à l’engagement et les projets des jeunes pour la transition écologique (atelier coopératif, solidaire, participation aux campagnes de sensibilisation…)
  • Création d’un Conseil municipal des jeunes

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Élimination des plastiques dans la restauration collective (écoles, crèches…) et
    progressivement des produits de nettoyage et d’entretien afin de réduire  l’utilisation de biocides et de détergents
  • Augmenter la part de bio dans la restauration scolaire et les crèches pour atteindre 30% d’ici 2022

Développement économique

  • Passer de 60 à 120 emplois dans la zone Marais-de-Gaulle avec l’entreprise Sonvidéo.com
  • Faire un nouveau éco-quartier : les Simonettes Nord qui accueillera le musée et la cité artisanale des Compagnons du Tour de France. (former chaque année 300 artisans d’excellence dont 50 jeunes Campinois par an suite à un  engagement obtenu par la municipalité)
  • Ouvrir de nouvelles structures : un supermarché de proximité dans la grande halle Stalingrad un magasin bio et une enseigne de sport à la fourchette de Champigny
  • Place Lénine : installation de bureaux de commerces nouveaux et de commerces de proximité, qui passeront de 10 à 17, avec la création en souterrain de 300 places de parkings à usage public
  • Projet Union Jaurès : en face du cinéma Studio 66, il y aura un café-restaurant, un supermarché avec des rayons « à la coupe » (fromagerie, charcuterie, poissonnerie), 150 places de parking à usage public, 314 logements (dont 70 % en accession à la propriété et 30% de logement social)
  • Programmes Carnot et Verdun : 3 800 m2 de locaux commerciaux et une offre mixte de 320 logements

Loisirs Culture

  • Champigny Plage
  • Soutenir les dispositifs du type « Allo voisins » pour partager les compétences
  • Etudier le principe de la participation à la journée européenne de solidarité intergénérationnelle du 29 avril
  • Développer les visites de la ville
  • Ouverture du Studio 66, avec le nouveau musée de la Résistance nationale et la Maison des arts plastiques
  • Deux nouvelles médiathèques :
  • adaptée aux nouvelles technologies, avec des espaces de travail pour les étudiants
  • Maintien du festival Cour et Jardin
  • Biennale d’art contemporain
  • Mise en relation et en mouvement de l’ensemble des acteurs locaux et talents
  • Donner une part de plus en plus importante de l’art au sein de l’espace public (culture « Hors les murs », arts urbains en centre-ville)

Sport

  • Amenager la plage de Champigny pour faciliter la baignade dans la Marne autorisée en 2022
  • Etudier les mesures à prendre pour favoriser la pratique sportive la plus large
    au bénéfice des familles en difficulté
  • Rénover la piscine Auguste-Delaune dès l’année 2020

Christian Larger

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Planter des arbres fruitiers, créer d’autres jardins et potagers partagés
  • Installer des ruches et créer des zones de Bzzz (semences de fleurs mellifères)
  • Envisager l’écopâturage
  • Encourager les AMAP et marchés bio en circuit court
  • Interdire dans les services municipaux et dans les écoles l’usage du plastique à usage unique
  • Mettre en place des achats écoresponsables : papier recyclé, fournitures et matériels pédagogiques fournis par des fabricants engagés
  • Proposer d’adopter une poule pour réduire les déchets alimentaires
  • Végétaliser les murs de certains bâtiments et les toits des abribus
  • Faire des ateliers « zéro déchet » pour apprendre à fabriquer soi-même ses produits ménagers
  • Installer de nombreux arceaux de fixation pour vélos, généraliser le double sens cyclable et les « cédez-le-passage cycliste au feu
  • En cas de chute de neige importante, mettre en place des procédures de dégagement des voiries piétonnes et véhicules, sans dépôt de sel, faire appel à la collaboration des riverains
  • Utiliser la grille des indicateurs objectifs de propreté (IOP) de l’association AVPU (association des villes pour la propreté urbaine)

Urbanisme

  • Aménager les clôtures pour favoriser la circulation des petits animaux
  • Aménagement de la rue du Général Leclerc : trottoirs élargis, une voie cyclable dans le sens de la montée, une voie de bus dans le sens de la descente partagée avec les vélos, une seule voie dans chaque sens pour la circulation résiduelle (automobiles, deux-roues motorisés et camions), couverture de la tranchée couverte comme les délaissés de terrains seront en priorité consacrés aux espaces naturels, aux lieux de promenade et de convivialité, aux cultures partagées, aux circulations douces
  • Accroître la fréquence de la ligne 23 Boissy-St-Léger – Créteil, et ouvrir le couloir de bus inutilisé entre la déviation et la Haie Griselle
  • Faire une charte des chantiers pour réduire les nuisances
  • N’autoriser les gros chantiers que dans le cadre d’une planification pour en
    limiter le nombre en simultané sur la ville
  • Etudier la possible extension du Plan de Gêne Sonore sur la totalité de la commune ouvrant droit à indemnisation des travaux de rénovation acoustique

Logements

Sécurité

  • Créer une police territoriale qui mutualisera les polices municipales existantes au sein de GPSEA (Grand Paris Sud Est Avenir, notre territoire)
  • Les motos et scooters qui font des rodéos seront systématiquement saisis

Social

  • Mettre en place un partenariat avec le CIDFF du Val-de-Marne, le Planning Familial , Tremplin 94 SOS femmes et d’autres organismes venant en aide aux femmes victimes de violence
  • Activer un réseau d’entraide avec des référents par quartier (élus ou pas)
  • Créer une Maison des solidarités pour y installer des associations ou organismes caritatifs
  • Agir au sein de GPSEA pour mettre en place sur le territoire une aire de grand passage pour les Gens du voyags et un village d’accueil permettant l’installation des Roms
  • Instituer une nouvelle cérémonie annuelle pour célébrer la Paix, en hommage aux victimes de conflits, en France et ailleurs dans le monde

Handicap

  • Mettre des bandes podotactiles sur tous les passages piétons et sur les allées de la Haie Griselle
  • Installer des bornes sonores pour signaler l’entrée des bâtiments publics
  • Insérer des articles dédiés aux handicaps dans les cahiers des charges des entreprises intervenant dans la commune
  • Verbaliser les véhicules stationnés sans carte spécifique sur les places handicapés ou sur les espaces réservés aux piétons ou aux cyclistes
  • Organiser régulièrement des déambulations exploratoires pour constater les difficultés auxquelles sont confrontés les handicapés visuels et moteurs

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Rétablir les forums de quartier, avec une autonomie et des moyens financiers
  • Les habitants intéressés, français et étrangers, seront invités à s’inscrire sur une liste à partir de laquelle les membres des forums de quartier seront tirés au sort
  • Permettre à l’opposition municipale de présenter un point à l’ordre du jour de chaque conseil municipal qui fera l’objet d’une délibération
  • Réunir au moins une fois par trimestre les responsables des groupes d’élus pour transmettre les informations et débattre des sujets d’actualité sur la ville
  • Modifier les statuts de l’ASGE pour y associer les habitants, les membres des conseils syndicaux ou d’amicales de locataires ainsi que les personnels
  • Créer une maison des associations, avec un agent communal pour les aider dans leur fonctionnement, les démarches administratives, l’élaboration des fiches de paie, la recherche de subventions, la communication
  • Mise en place d’un référendum local d’initiative citoyenne (« espérons que la loi, qui l’interdit pour le moment l’autorisera bientôt »)

Finances locales

  • Participer financièrement à la création d’une Maison de Santé pluridisciplinaire

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Construction d’une nouvelle école ou l’agrandissement des écoles existantes

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Revoir le fonctionnement du SIRM (Syndicat Intercommunal de Restauration Municipale), envisager de remunicipaliser la cuisine

Développement économique

  • Mettre en place une « boutique éphémère » dans un local que la ville achètera
  • Faire une signalétique correcte de la zone d’activité de la Haie Griselle, et la renommer pour ne pas la confondre avec le quartier d’habitations

Loisirs Culture

  • Exposer dans la ville des poèmes ou d’autres œuvres d’art
  • Créer une scène ouverte permettant aux amateurs ou aux professionnels de se produire et de se rencontrer
  • Créer un Café littéraire, rencontres musicales et théâtrales
  • Organiser chaque année une semaine des cultures, pour rendre hommage au multiculturalisme
  • Préserver et renforcer le jumelage avec Lauda-Königshofen, engager un autre jumelage, avec une ville d’un autre pays de l’Union Européenne, ou une ville hors UE

Sport

  • Faire une journée multi-sports avec les clubs pour les plus jeunes

Christine Mazurier

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Christophe Fogel

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Christophe Jaubert

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Développer la végétalisation en plantant des arbres adultes supplémentaires dans tous les quartiers
  • Installer des panneaux solaires, des toitures et des murs végétalisés ainsi que des cuves de collecte d’eaux pluviales sur le parc d’immeubles municipaux ou collectifs existant
  • Expérimenter la création d’un point centralisé de collecte des déchets non admis dans la collecte sélective (toners d’imprimante, capsules de café, piles, ampoules, etc.) en vue de déployer ce dispositif dans les quartiers s’il s’avère concluant
  • Proposer la collecte des déchets verts (actuellement réservée aux pavillons) dans tous les immeubles collectifs
  • Installer des cendriers publics qui permettront le recyclage
  • Renforcer et généraliser le dispositif de compostage dans la ville, en immeuble ou à domicile
  • Proposer dans chaque quartier un espace public cultivable, en pleine terre ou en bacs, géré par des Vitriots (associations, amicales ou comités de quartier)
  • Développer dans toute la ville le mouvement participatif citoyen des Incroyables Comestibles
  • Étendre le dispositif du Passeport Végétal aux fruits et légumes
  • Création d’un espace maraîcher communal, potentiellement au Parc des Lilas avec la collaboration du conseil départemental
  • Mettre à disposition dans les écoles maternelles et élémentaires un jardin potager, créer des ateliers de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage quotidien (alimentaire, énergie, eau, déchets…)
  • Soutenir des initiatives telles que la Ruche qui dit oui et les associations qui récupèrent les invendus alimentaires
  • Militer auprès de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités pour la création d’une ligne de bus transversale est/ouest
  • Doubler le nombre de kilomètres d’aménagements cyclables
  • Développer les ruchers sur les toits d’immeuble et dans les parcs
  • Soutenir les organisations qui œuvrent dans la ville pour la protection des animaux
  • Poursuivre le déploiement d’hôtels à insectes (naturels, donc efficaces), sur les emprises municipales ainsi que dans les habitats collectifs et pavillonnaires
  • Dématérialiser les bulletins de paie, proposer un service d’archivage centralisé avec un service tel que Digiposte,
  • L’administration municipale répondra à une demande reçue par voie électronique avec une réponse par e-mail, et non par courrier postal

Urbanisme

  • “Champs-Élysées de Vitry” (avenue Paul Vaillant Couturier) : avec la collaboration du conseil départemental, recréer un cœur de ville qualitatif, avec une liaison apaisée entre la gare RER de Vitry-sur-Seine (intégrer un contre-sens cyclable) et la place de l’église, une offre commerçante diversifiée, et une rénovation des façades d’immeuble sur cet axe
  • Réaménagement des règles adoptées dans le Plan Local d’Urbanisme
  • Exercer un contrôle accru sur l’équité et la mise en application des permis de construire
  • Mettre en place un plan de rénovation des ensembles Colonel Fabien, Lucien Français et Commune de Paris : rénovation et sécurisation des entrées d’immeuble, réhabilitation des extérieurs
  • Accélérer le réaménagement de la dalle Robespierre
  • Créer ou valoriser, dans chaque quartier, une place qui constituera un marqueur d’identification
  • Réorganiser les horaires de collecte des ordures ménagères
  • Créer des zones 30 km/h sur les secteurs accidentogènes, avec des aménagements incitant à la prudence : renforcer la signalisation (marquages au sol et panneaux) ainsi que les équipements (bandes rugueuses, ralentisseurs ou coussins berlinois, radars pédagogiques)
  • Déployer des bornes intelligentes de stationnement courte durée, aux abords des commerces et des écoles, et verbaliser tout contrevenant
  • Créer de nouvelles places de parking, étendre ou surélever les parkings existants
  • Rénover les trottoirs les plus endommagés
  • Mener un plan de revue exhaustif des passages piétons : déplacer ceux qui sont dangereusement situés (par exemple dans un virage ou sans visibilité), rénover et repeindre ceux qui doivent l’être, installer des aménagements aux abords de ces passages pour freiner la vitesse, prévoir des éclairages spécifiques de nuit
  • Mettre en place un plan de rachat par la ville des portions de routes abandonnées, actuellement détenues en copropriété
  • Militer auprès de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités pour l’extension du service Batobus jusqu’à Vitry-sur-Seine – aux alentours de la période estivale et lorsque le port urbain de Vitry-sur-Seine sera achevé
  • Embellir les entrées de ville
  • Aménager les espaces publics qui servent actuellement de lieu de dépôt sauvage, notamment avec l’aide du service Espaces Verts
  • Envisager la création d’une déchetterie
  • Assouplir les conditions de collecte à domicile auprès du service encombrants
  • Assurer un moyen de transport collectif aux scolaires pour chaque établissement
  • Mettre en place un système d’analyse des conditions de trafic, en mutualisant l’investissement réalisé pour la vidéoprotection et en enfouissant des boucles électromagnétiques dans la chaussée, lors des travaux de voirie.
  • Résorber la végétation sauvage avec des techniques de désherbage écologiques, sans produits phytosanitaires

Logements

  • Sur le parc social, réduire le montant des charges : revoir les contrats de maintenance et d’approvisionnements, mutualiser et engager des travaux de rénovation énergétique en faisant appel aux subventions d’État disponibles
  • Soutenir la bourse d’échanges des logements sociaux et y faire adhérer tous les bailleurs présents sur la ville
  • Proposer des solutions d’hébergement : femmes victimes de violences, personnes en mobilité ou en transit, personnes âgées, personnes en grande précarité… en encourageant la création de structures spécifiques comme co-living, foyer pour femmes seules, second EHPAD
  • Revoir le fonctionnement du foyer Adoma (ex-SONACOTRA)
  • Mobiliser le foncier disponible

Sécurité

  • Mettre en place la vidéoprotection dans tous les quartiers subventionnés par l’État et la Région Île-de-France
  • Créer une Maison de la Tranquillité Publique qui regroupera sur un même lieu les effectifs des polices municipale et nationale
  • Police municipale de proximité avec un renouvellement et doublement des effectifs, augmentation des patrouilles pédestres, sélection et formation renforcées des agents, équipement, vélos
  • Les commerces sensibles pourront disposer d’un dispositif d’alerte d’urgence
  • Dépôt de plainte : accompagner les victimes par un traducteur, mettre à disposition un référent unique pour orienter et accompagner les victimes
  • Renforcer la prévention des cambriolages notamment au travers de l’Opération Tranquillité Vacances
  • Mettre en place une cellule dédiée à la protection des enfants, notamment face aux cyber-risques, au harcèlement scolaire et à la maltraitance
  • Revoir l’éclairage public et l’aménagement de la voirie, rénover et sécuriser les parkings publics
  • Ouvrir un service téléphonique en horaires étendus
  • Envisager une collaboration entre policiers municipaux et nationaux, visant à communiquer sur leurs métiers auprès des scolaires (écoles, collèges et lycées)
  • Fournir une application sur smartphone pour signaler les désordres nécessitant une intervention de la municipalité : obstacle dangereux sur la route, poubelle trop pleine, dépôts interdits, véhicules ventouses ou véhicules épaves, tags, dégradations, etc
  • Refonder la brigade de lutte contre les incivilités sur la voirie composée de personnels du Centre Technique Municipal et de policiers municipaux avec la la possibilité de verbaliser les contrevenants
  • Coordonner les actions de la police municipale avec la police nationale et la fourrière, de manière à retirer les véhicules ventouses de la voie publique

Social

  • Étudier la mise en place d’un bus municipal à la demande, notamment accessible aux personnes âgées ou ayant des difficultés de se déplacer
  • Rénover le Centre Médico-Psycho-Pédagogique (CMPP) : en faire un lieu agréable, accueillant et rassurant pour les familles
  • Permettre la création de maisons médicales
  • Renforcer l’attrait de la ville auprès des médecins en leur proposant des structures autonomes, qui regroupent plusieurs généralistes et spécialistes sous le même toit, ainsi qu’un secrétariat mutualisé
  • Incitations pour modérer les dépassements d’honoraires (Option Pratique Tarifaire Maîtrisée, OPTAM), assurer la prise en charge du tiers payant et de la Couverture Médicale Universelle (CMU)
  • Mettre en œuvre un dispositif d’accueil et d’accompagnement auprès des internes en médecine
  • Lancer une campagne de sensibilisation à l’échelle de la ville et une Journée de la Prévention, en lien avec les conseils départemental et régional (collèges et lycées) sur les IST
  • Réaménager le Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic (CeGIDD) en collaboration avec l’association nationale Aides
  • Créer des Maisons de Quartier : décentraliser et rendre itinérants les établissements culturels de la ville (Écoles Municipales Artistiques, Théâtre Jean-Vilar, Exploradôme…) dans ces pôles de quartier
  • Mettre en place une charte d’engagement avec chaque association subventionnée
  • Publier la liste exhaustive des associations financées par la mairie ainsi que l’étendue de ce soutien, en euros ou en moyens matériels ou immatériels.
  • Publier sur Internet les comptes de chaque association que la mairie subventionnera, ainsi qu’un rapport d’activité précis, détaillant ses apports dans la vie de la cité
  • Créer un Hôtel des Associations qui, à l’instar des pépinières d’entreprises, permettra de proposer aux associations qui en ont besoin des locaux ainsi que des moyens matériels (copieurs, connexion internet très haut débit, salles de réunion, espace détente) et immatériels (permanences d’experts tels des juristes, experts-comptables ou spécialistes en gestion des ressources humaines)
  • Créer un garage associatif, dont l’accès sera ouvert pour tous, à très faible coût
  • Former les agents à l’égalité de traitement, y compris dans l’approche en Ressources Humaines du personnel communal
  • Renforcer la colocation intergénérationnelle et mettre en service une plateforme de mise en relation, entre personnes âgées et étudiantsCréer un pôle dédié au Bel Âge dans chacune des Maisons de Quartier avec des activités qui seront spécifiques aux seniors

Handicap

  • Créer une Commission Handicaps et Accessibilité qui devra obligatoirement statuer avant tout aménagement (travaux, voirie, etc.)
  • Organiser un forum dédié à l’emploi des personnes en situation de handicap, soit dans le cadre d’un événement autonome, soit dans le cadre de la rencontre annuelle candidats-entreprises
  • Diffuser des vidéos avec sous-titrages pour permettre aux personnes sourdes et malentendantes d’être guidées dans leurs démarches administratives les plus courantes. Lors d’une diffusion en direct d’une événement important organisé par la commune, prévoir une interprétation en Langue des Signes Française (LSF)
  • Proposer un référent spécialisé en mairie, qui accompagne dans les différents services et démarches

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Intégrer les conseils de quartier à la prise en compte des questions de sécurité, en assurant la représentation de chaque conseil de quartier à notre CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance)
  • Retransmettre en direct sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) les conseils municipaux et autres réunions clé, et permettre aux habitants de réagir et d’échanger en direct avec la mairie
  • Rendre publics les critères d’attribution de bourses ou de subventions (permis de conduire, BAFA, voyages via le Projet Jeunes Majeurs, etc.), préférer le tirage au sort, dans le cas de dossiers conformes nécessitant d’être départagés, avec une priorité aux jeunes
  • Dresser le bilan, tous les six mois, de l’action municipale et de l’utilisation des finances publiques
  • Chaque adjoint au maire et chaque conseiller municipal disposant d’une délégation rendra compte précisément de son action, ceux ayant reçu une délégation et ne respectant pas ce contrat verront leur délégations retirées
  • Instaurer le Référendum d’Initiative Citoyenne à l’échelle de la ville, permettant à 10% des Vitriots inscrits sur les listes électorales de soumettre une question au vote du conseil municipal
  • Mettre en ligne l’intégralité des documents administratifs
  • S’engager à répondre aux demandes des Vitriots dans un délai de dix jours maximum
  • Instaurer dans tous les conseils de quartier un ordre du jour participatif (préparé par les habitants, et non la mairie)
  • Diffuser les comptes-rendus au plus tard quinze jours après la réunion, y compris les comptes-rendus détaillés des conseils municipaux
  • Intégrer aux conseils de quartier des “laboratoires” pour expérimenter des innovations relatives au cadre de vie
  • Mise en place d’un Conseil Municipal de la Jeunesse lequel, en complément du Conseil des enfants pourra intervenir en début de conseil municipal
  • Ouvrir un guichet de la démocratie locale avec un point d’accueil physique en mairie, téléphonique et par Internet : demandes de communication de documents administratifs, affaires règlementaires communales, élections, initiatives citoyennes, budget participatif…
  • Adhérer à la charte du Mouvement Européen en Val-de-Marne : informer sur la citoyenneté européenne et les élections européennes, sensibiliser à l’importance de l’inscription sur les listes électorales des ressortissants européens vivant à Vitry-sur-Seine, faire vivre le comité de jumelage en réalisant deux actions chaque année, etc.
  • Mettre en place un compte citoyen accessible par Internet, au travers duquel seront rendues accessibles les informations et inscriptions aux services municipaux
  • Augmenter le nombre de caractères autorisé dans les tribunes des groupes d’opposition, dans le mensuel municipal
  • Créer une cellule d’alerte déontologique que chaque agent municipal, “lanceur d’alerte” pourra solliciter : cette cellule aura pour obligation de saisir le Conseil Déontologique de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP), dans le cadre des signalements qui lui seront transmis

Finances locales

  • Réorienter la part affectée au budget de fonctionnement vers la section investissement
  • Référencer l’intégralité des engagements hors bilan de la commune et les réduire pour restaurer la capacité d’autofinancement
  • Pas d’augmentation d’impôt
  • Réduire la dette de la ville en modérant sensiblement le recours à l’emprunt
  • Examiner la solvabilité et la rentabilité de chaque nouveau projet des bailleurs
  • Actions pour la transparence et l’utilisation efficiente des finances publiques locales : s’inspirer des propositions de l’association Anticor (association contre la corruption et pour l’éthique en politique), mettre en œuvre les recommandations des derniers audits de la ville dont celui de la Cour des comptes
  • Définir une politique tarifaire efficace des services publics municipaux
  • Réduire l’exercice du droit de préemption de la commune relatif aux logements,
  • Organiser le Débat d’Orientation Budgétaire au minimum deux mois avant le vote du budget

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Renforcer l’équipe d’ASEM (Agent Spécialisé des Écoles Maternelles, anciennement ATSEM)
  • Revoir les horaires d’ouverture des écoles pour permettre aux parents de déposer leurs enfants le matin
  • Favoriser la création de nouvelles places en crèche, à la fois en interne (crèches municipales) et en externe (crèches privées)
  • Maintenir et améliorer le sac à dos “fournitures scolaires”, en recentrant les moyens alloués sur des fournitures de qualité qui soient durables et, donc, écologiques
  • Nommer un référent en charge de la lutte contre toute pratique discriminatoire, développer une prise en charge juridique et psychologique dédiée
  • Équiper chaque classe d’un Tableau Numérique Interactif
  • Remettre sur la table la question des rythmes scolaires et des temps méridiens, avec tous les parents Vitriots
  • Généralisation d’une offre de soutien scolaire, dans les écoles, les maisons de quartier et en bibliothèque, étendre le dispositif tout au long de l’année, notamment pendant les vacances de décembre et d’avril
  • Initier un plan d’urgence pour réinvestir dans les locaux des écoles

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Proposer chaque semaine un repas bio, végétal et local, dans les cantines communales (écoles et agents)
  • Contribuer au développement de l’offre en produits bio et d’épicerie en vrac
  • Sensibiliser les plus jeunes aux dangers d’une mauvaise nutrition aussi bien pour des raisons de santé que pour des raisons écologiques. Avantager les circuits courts pour les cantines et organiser des ateliers

Développement économique

  • Mettre en œuvre le projet de transformation majeure “Vitry, capitale végétale européenne”, prioritairement sur la ZAC Gare Ardoines
  • Organiser un salon annuel du recrutement au Palais des Sports ainsi que des rencontres individuelles (job datings) autour de thématiques spécifiques
  • Créer un pôle Entreprises, Entrepreneuriat et Commerces
  • Engager l’acquisition et la rénovation de locaux de bureaux, en centre-ville, dans nos Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) et Zones Franches Urbaines – Territoires Entrepreneurs (ZFU-TE)
  • Proposer des locaux, aux entrepreneurs qui souhaitent domicilier leur société en petite couronne francilienne, situés en centre ville, ces locaux leur permettront de bénéficier d’exonérations de charges (Contribution Foncière des Entreprises et Impôt sur les Sociétés), des conditions sont associées à ce dispositif, pour le recrutement de Vitriots domiciliés dans ces quartiers
  • Sécuriser Via Bella pour y faire revenir les grandes enseignes
  • Intégrer dans les critères d’évaluation des managers municipaux leur présence régulière sur le terrain, auprès de leurs subordonnés, de même que pour les élus dont l’activité des agents rentre dans leur délégation
  • Obtenir une rénovation accélérée du centre commercial Auchan Market
  • Valoriser la marque employeur “Mairie de Vitry-sur-Seine”
  • Aider les élèves de troisième à trouver leur stage en entreprise, en avançant le Forum Avenir et Formation aux vacances d’octobre, et y intégrer pleinement les élèves de quatrième
  • Ouvrir les équipements sportifs aux entreprises avoisinantes, pendant les créneaux d’inoccupation
  • Créer un pôle “Économie & Avenir” afin que Vitry-sur-Seine puisse se porter candidate en tant que ville pilote pour chaque nouvelle technologie : 5G, chauffage collectif via des data centers (centres informatiques qui regroupent des serveurs), voitures autonomes, usage des drones, etc
  • Faciliter le télétravail pour les Vitriots qui ont accès à cette possibilité

Loisirs Culture

  • Investir dans des équipements et instruments mis à la disposition de tous, dans les Maisons de Quartier (par exemple piano, guitare, harpe…)
  • Entretenir et valoriser les œuvres d’art
  • Réinstaller des marchés dans les quartiers les plus excentrés
  • Développer les livraisons silencieuses en centre ville
  • Fournir des sources de données ouvertes (open data)
  • Mobiliser les Vitriots, au travers de concours avec des lots à gagner, pour
  • Encourager la participation active au concours des Villes Fleuries
  • Encourager la décoration des vitrines et des immeubles lors des fêtes de fin d’année
  • Relancer les Fêtes du Lilas à travers toute la ville
  • Encourager le développement de lieux de loisirs (e.g. bowling, laser game, billard…)

Sport

  • Élargir les plages horaires des activités sportives, pour permettre aux adultes d’y participer

Claude Lédion

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Claudine Cordillot

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Corinne Gorlier

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Daniel Gendre

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Le programme municipal de Lutte ouvrière se concentre essentiellement sur un objectif : être un point d’appui pour les travailleurs de la commune dans les combats collectifs qu’ils doivent mener pour vivre.

Des élus de Lutte ouvrière défendront les quelques mesures utiles à la population : prise en charge des personnes âgées ou handicapées, aides à la scolarité, un meilleur accès aux soins, aides aux personnes en difficulté.

Mais nous savons et dirons que cela ne peut pas empêcher les ravages engendrés par les licenciements, le chômage, les bas salaires, les cadences de travail qui usent et qui tuent.

C’est pourquoi les élus de Lutte ouvrière seront du côté des salariés en grève contre leurs patrons, du côté des locataires menacés d’expulsion, du côté des usagers contre les multinationales de l’eau, du gaz ou de l’électricité.  Ce sont ces mobilisations qui seront essentielles, car même un arrêté municipal favorable à la population peut être annulé par le préfet : arrêté interdisant les expulsions, par exemple.

Et surtout, ils œuvreront auprès des travailleurs de la commune pour qu’ils prennent conscience qu’ils appartiennent à une classe sociale ayant la capacité de changer le monde.

Car aucune municipalité, même avec la meilleure volonté, n’a les moyens de protéger les travailleurs de la crise économique qui peut s’aggraver du jour au lendemain et menace la société de s’écrouler, ni d’un système fou qui détruit la planète à petit feu et plonge des millions de femmes et d’hommes dans des guerres infâmes.

Dès lors, nous mettrons tout en œuvre pour que le camp des travailleurs s’affirme à Créteil et se prépare moralement aux luttes conscientes qu’il aura à mener, dans le cadre du combat général pour renverser les grands capitalistes.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Daniel Wappler

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

David Cousy

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • créer 100 jardins partagés de pieds d’immeuble dans la mandature
  • Mettre en place des mesures de protection et de valorisation de la biodiversité locale, notamment au lac et sur les bords de Marne
  • Proposer aux Cristoliens volontaires de devenir des « ambassadeurs de la biodiversité »
  • Planter 10 000 arbres d’ici 2026, en pleine terre, en priorité des essences locales ainsi que des arbres fruitiers
  • Créer des jardins et une ferme pédagogiques en association avec les écoles et crèches de la ville
  • Généraliser les programmes de sensibilisation aux questions environnementales dans tous les établissements accueillant des enfants et des jeunes
  • Réduire la pollution lumineuse nocturne en donnant la priorité aux trottoirs, passages piétons et liaisons cyclables
  • Réduire la circulation des véhicules les plus polluants, dans le cadre des initiatives de la Métropole du Grand Paris : instaurer la Zone à Faibles Emissions sur l’ensemble de la ville dès 2020
  • Créer un observatoire local de la qualité de l’air en lien avec Airparif et l’UPEC, pour réaliser des analyses locales de l’air grâce à des capteurs dans la ville, informer le public en temps réel
  • Réaliser un audit de la qualité de l’air intérieur et extérieur dans tous les établissements scolaires, les crèches et les bâtiments hébergeant des personnes âgées, en priorité ceux situés près de l’A86 et de la RD1
  • Etendre les zones 30 dans tous les quartiers résidentiels
  • Mettre en place un comité vélo-mobilités actives pour donner la parole aux associations cyclistes et de piétons sur les besoins et la réalisation des aménagements cyclable
  • Transformer Cristo’lib pour le rattacher au Vélib’ métropolitain, développer l’offre de location longue-durée du type Véligo
  • Proposer une aide financière à l’achat de vélos électriques
  • Mettre en place 1000 places de parkings vélos sécurisés supplémentaires à proximité des stations de transports en commun, accessibles par piste cyclable, et autant dans l’habitat collectif ainsi que pour desservir les centres d’activité importants (mairie, équipements sportifs, commerces…)
  • Assurer la conversion électrique de la flotte automobile des services municipaux et mettre en place des vélos de service
  • Mettre en place une fiscalité locale incitative pour réduire de 30 % la production de déchets ménagers et d’activités d’ici 2025
  • Mettre en place une charte incitative de gestion durable des commerces (déchets, consignes, emballages)
  • Instaurer dès 2021 une collecte séparée des bio-déchets et déchets alimentaires pour les orienter vers les filières de valorisation
  • Mettre en place des composteurs en pieds d’immeubles en lien avec les bailleurs sociaux et les copropriétés
  • Recourir à 100% d’énergie renouvelable pour tous les équipements municipaux et l’éclairage public

Urbanisme

  • Adopter dès 2020 des règles d’urbanisme qui luttent contre le changement climatique : coefficient de pleine terre, seuil minimum d’espaces verts, exigence de qualité écologique des constructions et des rénovations

Logements

  • S’inscrire dans le dispositif d’encadrement des loyers expérimenté en Île-de-France

Sécurité

Social

  • Mettre en place une structure d’accueil, de sensibilisation et de prévention de toutes les formes de discrimination et de violence, y compris via les réseaux sociaux
  • Créer des points d’information et d’orientation vers les lieux de santé les plus adaptés à la situation de chacun
  • Missionner les gardes urbains sur un strict respect des règles de stationnement, des trottoirs et des aménagements cyclables ainsi que sur la prévention et la répression des dépôts et décharges sauvages d’ordures et de déchets sur l’espace public
  • Développer des programmes de logement d’insertion et d’habitat participatif, intergénérationnel et innovant.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Assurer la transparence et l’information du public sur les antennes relais de téléphonie mobile et anticiper un plan d’étude et de protection pour l’implantation de la 5G
  • Retransmettre en direct les séances des Conseils municipaux et Conseils territoriaux sur le site internet de la ville et mettre en ligne tous les rapports et documents à l’ordre du jour
  • Mettre en place une convention citoyenne permanente chargée de proposer et de suivre les initiatives locales contribuant à la lutte contre le changement climatique
  • Instaurer un droit d’initiative citoyenne sur l’ordre du jour du conseil municipal
  • Créer un conseil indépendant de la vie associative, consulté sur les attributions de moyens et de subventions aux associations
  • Instaurer un budget participatif annuel correspondant à 3 % du budget d’investissement de la ville (soit environ 15€/habitant, c’est à dire 5 fois plus que ce qui est aujourd’hui alloué aux conseils de quartier), afin de réaliser des projets collectifs proposés et votés par les citoyens
  • Mettre en place une gestion publique de l’eau
  • Développer un programme d’éducation à la citoyenneté numérique : réseaux sociaux, identité numérique, logiciels libres
  • Instaurer des référendums d’initiative citoyenne, ouverts aux Cristoliennes et les Cristoliens de plus de 16 ans, qu’ils soient français ou étrangers
  • S’engager à ne pas exercer plus de 3 mandats successifs de conseiller municipal

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Développer l’offre de transports « pédibus » pour les enfants, puis piétonniser à 100% les abords des écoles aux heures d’entrée et de sortie

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Instaurer 50 % de bio au menu des restaurations collectives (écoles, personnes âgées..) dès 2022 et introduire des plats préparés et cuisinés à partir de produits régionaux
  • Adopter le « lundi vert », menu végétarien hebdomadaire dans la restauration collective

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

David Donadei

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Denis Couvrechel

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Mettre en place des potagers urbains en accès libre
  • Exiger le niveau de normes maximal d’isolation pour les constructions et rénovations municipales
  • Installer des panneaux photovoltaïques ou des toits végétalisés pour chaque nouvelle construction municipale ou rénovation de toiture
  • Lutter contre les nuisances aériennes en renforçant notre partenariat avec l’association DRAPO
  • Installer des bornes de recharge pour les voitures électriques
  • Installer des parkings adaptés autour des bâtiments municipaux
  • Développer le réseau cyclable
  • Lutter contre les dépôts sauvages en revoyant le système de fonctionnement des déchetteries
  • Réaménager les espaces verts de la ville afin d’obtenir le label « Ville Fleurie » et relancer le concours des « Balcons et jardins fleuris »
  • Créer un comité à la cause animale

Urbanisme

  • Requalifier les entrées de ville pour les rendre plus accueillantes
  • Harmoniser le mobilier urbain (abris bus, panneaux lumineux… )

Logements

Sécurité

  • Créer une brigade d’ASVP (Agent de Surveillance de Voie Publique)
  • Créer une police propre à Noiseau
  • Installer un (Centre de Surveillance Urbain) , avec un opérateur vidéo derrière les écrans
  • Mettre en place le programme « Voisins Vigilants » en lien avec la Police Municipale et Nationale
  • Rénover la signalisation horizontale et verticale
  • Développer le nombre et renforcer le signalement des passages piétons

Social

  •  Renforcer les permanences juridiques et sociales
  • Renforcer l’offre de médecins généralistes et spécialistes sur la commune en sollicitant la faculté de Créteil
  • Organiser des conférences thématiques sur la santé et le handicap : Alzheimer, Parkinson, endométriose…
  • Créer une permanence fiscale et une aide aux démarches administratives en ligne
  • Poursuivre et diversifier les activités proposées par le CCAS à destination des jeunes et des séniors

Handicap

  • Créer un forum du handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Organiser des conseils de quartier deux fois par an
  • Concerter les riverains lors des réfections de rue et sur les projets municipaux
  • Intensifier la communication à tous les niveaux (administrés, associations) sur des supports variés (papier, internet, réseaux sociaux, stand lors des manifestations, panneaux lumineux)
  • Créer une permanence des élus avec un Maire et des élus disponibles, qui recevront les habitants chaque semaine

Finances locales

  • Établir un plan pluriannuel d’investissement pour la réfection des rues (chaussées, trottoirs, éclairage)
  • Négocier la diminution de la pénalité concernant le nombre de logements sociaux
  • Ne pas augmenter les impôts

Seniors

  • Construire une résidence sénior de 150 logements
  • Organiser des rencontres intergénérationnelles autour de diverses activités
  • Créer une bourse intergénérationnelle des savoirs et d’échanges

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Rénover écoles, élémentaire et maternelle (extérieur et intérieur)
  • Organiser des conférences thématiques : sommeil, écrans, harcèlement
  • Modifier l’entrée de l’école élémentaire afin de sécuriser ses abords
  • Faire de la prévention au risque de noyade avec un objectif « 100% d’enfants nageurs » avec le cycle de natation de l’école élémentaire et la Maison des Jeunes
  • Engager un programme d’aide aux devoirs du CP à la Terminale
  • Créer la Bourse au permis de conduire et la Bourse aux projets pour nos jeunes

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Créer une boutique éphémère qui accueillera chaque semaine des commerçants et artisans différents afin de compléter ponctuellement l’offre sur notre commune
  • Lancer un marché des producteurs locaux
  • Développer le commerce de bouche et de services sur la commune : boucherie, traiteur, fromager… informatique, fleuriste, cordonnier…
  • Accueillir un marché nocturne et animé le vendredi soir entre 17h et 21h, avec quelques Food-Trucks

Loisirs Culture

  • Diversifier les animations sur la ville : carnaval des enfants, fête de la musique, chasse aux oeufs, cinéma en plein air, fête nationale et retour des Noiséens
  • Créer Noiseau Plage pendant la période estivale
  • Perpétuer le devoir de Mémoire avec la participation des écoles, du Conseil Municipal des Jeunes, de l’école de musique et des associations
  • Lancer le jumelage avec une ville du Portugal
  • Construire une vraie salle de réception avec cuisine et sonorisation, accessible à tous sur réservation
  • Harmoniser les tarifs des conservatoires du Territoire et développer l’activité
    de l’école de musique en créant des cours pour les adultes
  • Faire participer les associations culturelles aux diverses manifestations et créer un agenda prévisionnel annuel visible de tous

Sport

  • Construire de nouvelles infrastructures sportives
  • Mettre en place une association de basket pour petits et grands
  • Organiser un week-end sportif handisport, chaque année
  • Organiser la course Run & Bike de Noiseau

Didier Dousset

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Mettre en place un plan de « circulation douce » qui facilitera les trajets à pied, à vélo
    ou en trottinette
  • Créer un service de navettes électriques pour faciliter les déplacements
  • Créer un cani-parc
  • Plan d’isolation thermique pour les bâtiments municipaux
  • Créer un service d’accompagnement pour la rénovation énergétique dans les co-propriétés
  • Réserver un budget participatif pour un projet environmental

Urbanisme

  •  Veiller à un PLU plus protecteur en termes de hauteur limite et de qualité du bâti
  • Rénover la halle du marché

Logements

  • Favoriser l’autopartage dans les co-propriétés

Sécurité

  • Poursuivre l’implantation de caméras de vidéoprotection
  • Développer le dispositif « voisins vigilants »
  • Mettre en place une police équestre

Social

  • Ouvrir une maison de Santé
  • Organiser un bilan annuel de l’action social
  • Réviser l’aide facultative du CCAS

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Créer des conseils de quartiers
  • Mise en place d’une charte du projet local

Finances locales

  • Investir pour garder le patrimoine communal en bon état et assurer aux agents municipaux les meilleures conditions de travail
  • Garantir une bonne solvabilité de la commune

Seniors

  • Soutenir la création d’une nouvelle résidence sénior qui bénéficiera également d’un département EHPAD

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Création d’une maison dédiée aux jeunes et à la culture
  • Agrandissement des bâtiments scolaires, en fonction des besoins
  • Ouvrir une halte-garderie qui renforcera l’accueil des tout-petits
  • Réaliser un audit sécurité autour et dans les écoles
  • Mise en place d’un portail numérique petite enfance pour faciliter les démarches
  • Mettre en place un « chantier école » pour favoriser l’insertion

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Révision de la politique tarifaire de la restauration scolaire et de l’AJE pour proposer
    un quotient familial plus adapté

Développement économique

  • Soutenir le commerce local, en particulier avec la mise en place d’un Manager du Commerce
  • Création d’une boutique éphémère
  • Accompagner la mise en place de circuits de distribution courts

Loisirs Culture

  • Organiser les animations déjà appréciées : Plesstival, Games Day…

Sport

  • Construction d’une nouvelle salle de sport
  • Développer la pratique sportive en accès libre
  • Appui pour une nouvelle piscine intercommunale à Chennevière-sur-Marne
  • Rénover le bassin d’initiation

Didier Gonzales

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Nature en ville

Une forêt linéaire Voie de Seine
Pour structurer l’axe de la gare à la Seine, nous travaillons à la création d’une forêt linéaire le long de la Voie de Seine puis au réagencement de la coulée verte avec 5 ambiances végétales différentes.
Etat d’avancement : étude menée en partenariat avec l’école du paysage Tecomah.

Frais-Rosset : nouveau parc public
Un parc ouvert aux Villeneuvois est programmé dans le cadre du projet d’école des sports et de Relais Assistantes Maternelles sur le site de l’ancienne mairie-école rue Foch.
Etat d’avancement : inclus dans le dossier de « contrat régional » déposé par la Ville.

Frais Rosset : Coulée verte et serres
Il est envisagé de créer dans le quartier du Frais- Rosset une activité d’agriculture urbaine sous serres, combinée à l’aménagement du bassin Voltaire avec des noues végétalisées et un nouvel espace vert.
Etat d’avancement : étude menée en lien avec Aéroports de Paris, propriétaire des terrains, le Syage, syndicat d’assainissement et le soutien appuyé de la Métropole du Grand Paris dans le cadre de Nature 2050

Objectif : 4 000 arbres
La Ville est lauréate de la Métropole du Grand Paris pour passer de 2970 à 4000 arbres.
Etat d’avancement : projet accepté et subventionné dans le cadre du programme métropolitain « Nature 2050 ».

Végétaliser et désimperméabiliser la voirie
La voirie doit revêtir partout où cela est possible une fonction environnementale : lutte contre les îlots de chaleur, désimperméabilisation des sols, corridors écologiques, biodiversité urbaine. Ce dispositif est donc inscrit dans le plan de réfection en profondeur de la voirie.

Ouvrir les berges de la darse aux Villeneuvois
Dans le cadre de l’aménagement prévu derrière la gare RER, il est envisagé de permettre l’accès aux espaces naturels des berges de la darse, ce qui représente 1.4 kilomètre de berges supplémentaires qui seront partiellement accessibles aux Villeneuvois. Etat d’avancement : inclus dans le dossier que dépose la Ville auprès de la Région au titre des « 100 quartiers innovants et écologiques ».

Favoriser la biodiversité

Quartier de la gare : végétaliser et partager les toitures La Ville a demandé un traitement végétalisé des toitures des deux immeubles de la future place de la gare et de la résidence pour personnes âgées, l’installation de ruches, de jardins et de potagers partagés. Ces aménagements complètent la végétalisation de la nouvelle place de la gare.

Poursuivre et développer l’éco-pâturage Les animaux participent déjà à l’entretien écologique de plusieurs parcelles enherbées. Nous l’étendrons aux écoles Cités Unies et Painlevé.

Partenariat avec la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux)
La Ville réalise une zone refuge au fond du parc de la mairie pour favoriser la biodiversité végétale et animale. Deux ruches viennent aussi d’y être implantées. Ce secteur, parmi d’autres, est au coeur de la convention qui sera signée dans les prochaines semaines avec la LPO. La Ville encouragera également les signatures de convention entre la LPO et les particuliers villeneuvois pour mettre à profit le patrimoine remarquable des jardins privés et ainsi favoriser la biodiversité et la qualité de notre environnement.

Désimperméabiliser les cours d’école Un premier projet, porté par le Conseil municipal des enfants, est en cours de réalisation dans la cour de l’école Painlevé. Ces opérations de végétalisation permettent aussi de lutter contre les îlots de chaleur.

Renforcer les économies d’énergie

Lancement d’un marché à performances énergétiques
L’ensemble de l’éclairage public passera en format LED plus écologique et plus économique. La robustesse du réseau s’en trouvera renforcé. Ces investissements lourds sont vertueux, ils permettent des économies et une gestion durable de notre cadre de vie.

Réfection et isolation des bâtiments communaux
Les travaux de rénovation et d’entretien du patrimoine communal visent à mieux isoler pour réduire la facture énergétique. Un diagnostic général a été établi et les prochains travaux programmés sont : 1. Réfection de la toiture de la mairie 2. Réfection du gymnase Jules-Ferry 3. Salle Pierre Martin 4. Ecole Jean Moulin

Nuisances aériennes : préserver notre cadre de vie
Poursuivre notre combat pour : 1. Faire respecter le couvre-feu et les trajectoires 2. Améliorer le dispositif d’aide à l’insonorisation 3. Limiter le nombre d’avions gros-porteurs 4. Lutter contre la privatisation d’Aéroports de Paris. 5. Une répartition plus équitable du trafic sur différentes pistes

Urbanisme

Rénovation de la voirie

Rénovation en profondeur de la rue des Myosotis et de l’avenue Leclerc Ces travaux lourds conforteront le caractère résidentiel du quartier. Les travaux préparatoires (assainissement, enfouissement) sont déjà menés. La reprise de ces rues sera complètement réalisée d’ici l’été 2020.

Rénovation de la rue des Pierrières Ces travaux sont menés courant mars 2020 pour une reprise résidentielle totale de la rue transformée en « zone de rencontre » comprenant des surfaces végétalisées plus importantes.

Reprise en profondeur des rues Le Guillernic, Caillat et de la Gare Dans le cadre du projet d’écoquartier de la Gare, les voiries qui desservent la future place de la Gare seront reprises en profondeur. L’assainissement, notamment rue Le Guillernic, sera également mis aux normes. Ces rues seront végétalisées pour éviter les îlots de chaleur et désimperméabilisées pour limiter les inondations. Elles favoriseront les circulations douces.

Rénovation des rues Galliéni et Henri-Laire À l’issue du chantier du tramway, la rue Galliéni bénéficiera d’un programme lourd de travaux comprenant la réfection de l’assainissement et de la voirie. Quant à la rue Henri-Laire, elle nécessite une intervention lourde qui reprendra la chaussée, les circulations sur les trottoirs et le stationnement.

Les entrées de ville Des études sont déjà lancées pour requalifier les entrées de ville. Ces espaces de passage ont vocation à être rénovés et doivent permettre une meilleure fluidité de toutes les circulations. La place du Colonel Arnaud Beltrame fera notamment l’objet d’une attention particulière ainsi que les entrées de ville Cours de Verdun et Avenue Didier Daurat. Elles marqueront l’identité de notre ville.

Ecoquartier de la gare

Réaliser un parking souterrain gratuit
Le premier levier dans la réalisation d’un nouveau quartier consiste à déplacer le parking au sous-sol. Ce parking souterrain qui restera gratuit, comportera le même nombre de places, en plus de celles réservées aux futurs résidents de la place.

Rénover aussi la voirie
Pour obtenir un quartier cohérent et valorisé, nous souhaitons rénover les rues qui donnent sur la place de la Gare : rue H. Caillat, rue de la Gare, rue Eugénie Le Guillernic. Ces axes seront traités en profondeur ce qui inclut une reprise de la chaussée, une mise aux normes de l’assainissement, une voirie désimperméabilisée pour mieux infiltrer les eaux de pluie et une végétalisation pour lutter contre les îlots de chaleur et préserver la biodiversité.

Un quartier écologiquement exemplaire
Au-delà de la végétalisation de la future place et des rues adjacentes, les atouts de ce projet d’écoquartier de la Gare ont conduit la Ville à déposer un dossier à la Région au titre des « 100 quartiers innovants et écologiques ». Un effort particulier a été mené pour proposer des toitures accessibles incluant des potagers, jardins partagés, ruches… Ce quartier comprend aussi des études sur l’aménagement de l’autre côté des voies ferrées pour constituer un cheminement mettant en valeur les berges de la darse. Le Chemin latéral deviendrait également un lien urbain multimodal végétalisé. Une attention particulière a été portée sur la question du bruit.

Ouvrir la gare vers Parc en Seine
Le quartier de la gare est un secteur pivot dans l’aménagement de notre ville. Il établit un lien entre les secteurs historiques du coeur de ville, le quartier Parc en Seine et via le chemin latéral requalifié (végétalisé avec Parking) vers le lycée Brassens et l’avenue Le Foll. Côté Seine, la Ville propose la réalisation d’un nouveau parvis de la gare. De celui-ci, les voyageurs sortant du train auront une perspective de 700 mètres de long vers la darse et son île aux oiseaux. L’aménagement de ce côté des voies ferrées laisse l’opportunité de mieux organiser la desserte de la gare par les autobus. Démarches déjà entreprises auprès d’Ile-de-France mobilités et de la SNCF.

Coeur de ville

Le concept de « voirie partagée »
La municipalité a décidé de mettre en œuvre un programme pour transformer la rue en « galerie commerciale à ciel ouvert ». La rue va devenir véritablement semi-piétonne. Organisée sous la forme d’une zone de rencontre, la circulation sera partagée avec une priorité aux piétons. L’accès en voiture sera possible mais à vitesse réduite. Des places en dépose-minute seront créées (avec davantage de places que dans la situation actuelle). Le traitement de la rue comprend une présence végétale qualitative pour absorber les eaux de pluie et réduire les températures en cas de fortes chaleurs. Les espaces de circulation sont en pavés de granit. L’éclairage (équipé de LED) et le mobilier urbain sont également neufs, tous les réseaux enfouis et la rue sonorisée.

Aménagement du bas de la rue du Général de Gaulle Une fois la première tranche réalisée ainsi que la place du marché, la Ville lancera les études pour réaliser la deuxième partie de la rue commerçante en prenant en compte les spécificités de ce secteur et notamment la rénovation de la bibliothèque, médiathèque et tiers-lieu.

Valoriser notre patrimoine Au-delà de la rénovation complète de la rue commerçante, le projet prévoit de mettre en valeur le patrimoine historique de la Ville, tout en gagnant aussi des stationnements arrêts minute. Le mur actuel qui masque l’église et la salle paroissiale sera remplacé par une grille rendant plus visible les édifices historiques en meulières caractéristiques de l’identité de la Faisanderie.

Rénover et renforcer l’attractivité du marché  Les travaux préparatoires étant déjà réalisés, le marché entamera sa profonde rénovation dans les prochains mois. Des ascenseurs permettront d’accéder au parking du marché. Une halle sera réalisée en façade avec la rue commerçante à la place des escaliers actuels. L’aménagement intérieur et l’éclairage seront repris en incluant un espace ludothèque garderie pour les enfants.

Fibre

Nous veillerons à ce que SFR tienne ses engagements d’une connexion totale de la ville fin 2020.

Logements

Sécurité

Renforcement de la Police Municipale
La police municipale est un service de proximité qui agit pour sécuriser notre territoire et accompagner les Villeneuvois au quotidien. Aujourd’hui la Police Municipale ce sont : des policiers municipaux, des agents de surveillance de la voie publique, des opérateurs vidéo et un maître chien. Comptant actuellement 17 agents, les effectifs sont appelés à augmenter progressivement pour encore mieux répondre aux attentes et aux sollicitations des Villeneuvois.

Adapter l’éclairage public pour sécuriser
Le Marché à Performance Energétique que nous programmons permettra d’adapter le niveau d’éclairage aux exigences de sécurité suivant les lieux et les heures.

Étendre les horaires des patrouilles
Grâce au renforcement des effectifs de la police municipale, les patrouilles peuvent élargir leur présence dans les rues de notre ville. Aujourd’hui, les agents patrouillent de 6h à minuit tous les jours de la semaine. Prochainement : élargissement des horaires des patrouilles en semaine jusqu’à 2 heures du matin.

Limiter les vitesses excessives 1. Mise en place de « zones 30 » : Pour sécuriser les quartiers résidentiels. Assorties de contrôles de vitesse. (Ex. Galliéni, Voie de Seine) 2. Réalisation de « zone de rencontre » : (zone 20) sur des axes dédiés (De Gaulle par exemple)

Développement de la vidéoprotection
Une nouvelle phase de déploiement des caméras de vidéoprotection est en cours. Au total, 45 caméras sont aujourd’hui opérationnelles. Elles sont utilisées par les vidéo-opérateurs travaillant dans le nouveau Centre de supervision urbain (CSU) inauguré par le Préfet. Une nouvelle phase de déploiement de caméras est déjà programmée pour le mandat à venir pour atteindre 100 caméras. Ce dispositif permet par ailleurs de vidéo-verbaliser les contrevenants (notamment en cas de flagrant délit de dépôt sauvage passible d’une amende de 200 euros par m3).

Développer les services de proximité La police municipale c’est aussi des services proposés aux Villeneuvois pour : • sensibiliser la jeunesse • relier son alarme au poste de police ; • surveiller son logement pendant son absence (« Opération Tranquillité Vacances » valable aussi hors vacances) ; • protéger les commerces (kit anti-détresse en partie finançable) ; • obtenir des conseils de professionnels (consultation d’avocat, conciliateur de justice…)

Social

Santé

Réaliser une maison de santé au centre ville
La Ville est propriétaire d’un bâtiment situé au 27 avenue Joffre. Ce site adapté comprend aussi son propre parking d’une dizaine de places. Nous avons déjà lancé des études pour transformer cet équipement en maison médicale. Plusieurs professionnels de santé sont déjà intéressés par cette démarche. Nous allons déposer des demandes de subventions, notamment auprès du conseil départemental et de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Création d’une antenne médicale au pôle communal du Bord de l’eau La municipalité et des praticiens villeneuvois travaillent à la mise en place d’une antenne médicale dans le pôle communal nouvellement construit au cœur du quartier du Bord de l’eau. Des consultations médicales et paramédicales pourraient s’y tenir. Des demandes de subventions seront déposées, notamment auprès du conseil départemental et de l’Agence Régionale de Santé.

Création d’une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) La Ville accompagne les professions médicales et paramédicales en lien avec l’Agence régionale de santé en vue de mettre en place une communauté professionnelle territoriale de santé avec les communes riveraines. Ce dispositif vise à faciliter l’exercice des professionnels de santé et à améliorer l’organisation des prises en charge coordonnées des patients. Cette communauté est constituée de l’ensemble des acteurs locaux de santé et décline un projet de santé adapté aux enjeux du territoire.

Développement de la mutuelle communale pour tous les Villeneuvois L’accès aux soins ne doit pas être freiné par des considérations financières. Or, les mutuelles représentent un surcoût non négligeable. C’est la raison pour laquelle la ville a signé un contrat avec la Mutuelle générale de santé. La seule condition pour en bénéficier est d’être un résident villeneuvois. Les cotisations ont été négociées par la Ville en profitant de l’effet de groupe.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Les accueils certifiés « Qualivilles »
Les accueils du service public municipal (Accueil unique, Etat-civil, police municipale, Forum, Centre communal d’action social), viennent d’être labellisés par la certification nationale « Qualivilles ». La plupart des démarches administratives peuvent être effectuées à l’accueil unique du centre administratif qui a récemment fait l’objet de travaux de réaménagement afin d’offrir une meilleure qualité de service. Prochain objectif : certifier les centres de loisirs, « Qualiloisirs » et les crèches, « Ecolo-Crèches ».

Nouveaux services pour le Bord de l’eau
Nous développons et garantissons le service public de proximité : crèche, agence postale communale, annexe du Forum, centre de loisirs, Fab Lab ….et bientôt un centre médical communal

Mieux vous informer
De nouveaux écrans dynamiques d’accueil seront implantés au pôle communal en plus de ceux présents au centre administratif, CCAS, résidence Jean-Rostand, Espace culturel. Proche de vous : l’espace mairie L’espace municipal du marché est le lieu de rencontre sans rendez-vous du Maire et de ses élus. Ce point d’échange du dimanche matin sera étendu et réaménagé pour encore plus de services et de proximité.

Nouveau site Internet Le nouveau site internet propose de nombreuses démarches en ligne dans un format qui s’adapte à tous les supports numériques (mobiles, tablettes, ordinateurs). La version développée n’est pas figée et permet d’être améliorée en temps réel. Des évolutions seront donc proposées dans les mois à venir.

Finances locales

Depuis notre élection, nous agissons dans un cadre clair. Nous n’augmentons ni les impôts, ni la dette. Autrement dit, nous ne dépensons pas l’argent que nous n’avons pas.

Seniors

Proposer le portage de repas aussi le week-end
Les agents sociaux de la commune apportent aux personnes âgées qui en ont besoin un repas à domicile le midi en semaine. Nous prévoyons d’offrir la même prestation le samedi midi et le dimanche midi pour garantir un service permanent.

Plus de bénéficiaires des soins infirmiers à domicile
La Ville et le Centre communal d’action sociale développent des services qui permettent de rester chez soi y compris en cas de problèmes de santé. La Ville a décidé de confier la gestion des soins infirmiers à l’association Arpavie qui intervient déjà dans les villes voisines. Grâce à ce partenariat, nous pourrons servir 30 bénéficiaires contre une dizaine auparavant.

Nouvelle résidence séniors à la gare.
Notre commune dispose d’une résidence sociale à destination des séniors (résidence Jean-Rostand) ainsi que d’une résidence services pour personnes âgées dans le quartier de Parc-en-Seine. Cette offre sera étoffée par la construction d’une résidence de près de cent places au sein du nouvel éco-quartier de la gare.

Développer les animations pour nos séniors
Le Forum va poursuivre et renforcer ses activités auprès des séniors. Le Fablab du Bord de l’eau permettra aussi aux retraités bricoleurs de s’initier à de nouvelles machines numériques. Quant à la résidence Jean-Rostand, elle poursuivra ses animations régulières.

Education - Jeunesse - Petite enfance

Petite enfance

Une nouvelle crèche en horaires flexibles
La Ville souhaite rénover et valoriser le pavillon Besniard (situé derrière l’accueil Jules-Verne), bâtisse emblématique du patrimoine villeneuvois, pour confier à un opérateur la gestion d’une minicrèche de 12 berceaux. L’avantage de cet équipement : offrir aux parents des horaires de garde de plus grande amplitude allant de 6h45 jusqu’à 20h.

Création d’un nouveau Relais Assistantes Maternelles (RAM)
Situé au sein de la structure droite des Petits pas, le RAM sera déplacé dans une aile de l’ancienne mairieécole de l’avenue Foch (qui deviendra une école des sports). Des travaux sont déjà lancés dans ce sens. À terme des jeux extérieurs seront implantés à l’arrière des locaux du RAM. Ce RAM sera mutualisé avec les assistantes maternelles d’Ablon, lesquelles pourront accueillir des enfants villeneuvois.

Ouverture d’une halte-jeux
Le départ du RAM libèrera des créneaux pour organiser une halte-jeux au sein de la structure des « Petits pas ». Le principe est de sociabiliser les tout petits par des jeux pendant des séances de quelques heures, de manière occasionnelle ou plus régulière. C’est encore un service complémentaire pour les familles.

Montée en puissance de la nouvelle crèche des Oisillons
Ouverte en novembre, cette toute nouvelle structure accueille 22 enfants pour ses premiers mois de fonctionnement. Il est prévu une montée en puissance rapide jusqu’à doubler sa capacité puisqu’elle a obtenu un agrément pour 44 places Création d’une garderie- ludothèque au marché
Le projet de rénovation complète du marché couvert prévoit la création d’un espace garderie-ludothèque pour enfants pour que les parents puissent faire tranquillement leurs courses. C’est un élément qui entre dans la stratégie de dynamisation du marché.

Ecoles

Rénovation de l’école élémentaire Jean-Moulin
L’école Jean-Moulin a bénéficié d’un programme de réhabilitation complète avec notamment la création d’un self. Nous entamerons prochainement le dernier chantier de cette rénovation : le remplacement des fenêtres pour une meilleure isolation phonique et thermique des classes.

Une nouvelle maternelle à Parc-en-Seine Pour accompagner l’installation de familles dans le quartier Parc-en-Seine, la ville a créé une nouvelle école maternelle. Toute en courbes et en rondeurs, dans l’attente des effectifs suffisants et après décision de l’académie, nous avons pu ouvrir les 2 premières classes le 24 février 2020. Cette école nommée Camille Claudel pourra accueillir jusqu’à 7 classes

Des centres de loisirs thématiques
Les centres de loisirs accueillent les enfants villeneuvois les mercredis et lors des congés scolaires. Nous souhaitons que ces centres apportent une plus-value pédagogique dans les activités proposées. Nous allons donc les thématiser autour de sujets fédérateurs comme l’environnement ou la comédie musicale. Dans cet esprit, nous créerons un centre de loisirs dédié au sport (école des sports dans l’ancienne mairie-école de la rue du Maréchal Foch). Le nouveau centre de loisirs Paul-Bert (au nouveau pôle communal) bénéficie désormais aussi d’un terrain d’évolution sportive. La thématisation des activités de loisirs pourra être étendue aux centres de loisirs qui accueillent les élèves des écoles maternelles. Enfin, la ville s’est engagée dans une démarche de qualité : la certification Qualiloisirs pour chaque centre.

Restructuration de l’école maternelle Cités-Unies
La Ville étudie les différentes possibilités de rénovation mais aussi de réaménagement de l’école Cités-Unies. Des réserves foncières ont d’ores et déjà été réalisées dans ce but.

Lutte contre le harcèlement scolaire
Le harcèlement de nos enfants est insupportable. Nous souhaitons accompagner les campagnes de prévention et de sensibilisation des enfants au danger, aux dérives et aux conséquences auxquelles le harcèlement à l’école peut conduire

Jeunesse

Le Fab Lab un véritable atout pour nos jeunes
Le nouveau FabLab implanté au sein du pôle communal du bord de l’eau permettra le développement d’activités numériques et de conceptions de projets pour et avec nos jeunes

Éducation à la sécurité routière
Les adolescents villeneuvois sont sensibilisés aux dangers de la route et initiés à la conduite des deux-roues par la police municipale et l’Automobile club de l’Ouest qui organise un stage pratique sur la commune. Nous poursuivrons ces formations indispensables à la sécurité de nos jeunes.

Passeports « éducatifs »
Les activités proposées par le service municipal de la Jeunesse visent à épanouir la personnalité des jeunes, tout en apportant une véritable plus-value à leur projet professionnel. Les jeunes participent aux ateliers/sorties/événements dans le cadre d’un « passeport » qui leur est délivré à la fin du parcours pédagogique sur des sujets comme la citoyenneté, la santé, le numérique..

Développement des minis-chantiers
Ces mini-chantiers s’adressent aux jeunes Villeneuvois de 18 à 25 ans et leur permettent de travailler lors des congés au sein des services techniques municipaux. Ils acquièrent aussi des compétences et de l’expérience utiles pour renforcer leur parcours d’insertion professionnelle.

Bourse jeunesse
Les jeunes se verront attribuer une bourse pour financer un projet personnel en échange de la réalisation d’une action d’intérêt général au profit d’une association.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  1. CONSTRUCTION DE SELF-SERVICE : La Ville poursuit la construction de restaurant de type selfservice dans les écoles communales. L’école Paul- Painlevé sera ainsi la prochaine à se voir doter d’un self.
  2. QUALITÉ DES REPAS : depuis début février 2020, la commune a décidé que les repas seraient constitués à 50 % au moins de produits issus de l’agriculture biologique. Au total, 80% de la nourriture provient de produits durables, gage de qualité, de traçabilité, et de respect de l’environnement. Par ailleurs, un repas végétarien par semaine figure au menu des enfants de la commune. Nous poursuivrons en ce sens.
  3. SENSIBILISER À LA VALORISATION DES DÉCHETS : Nous allons aussi mettre en place des tables de tri dans les selfs de la commune afin de mener des actions de sensibilisation et valorisation des déchets alimentaires.

Développement économique

Loisirs Culture

Saison culturelle
La création d’une vraie salle de spectacles permet d’offrir des concerts, des pièces de théâtre, des séances de cinéma et des expositions de qualité. L’Espace culturel est aussi à la disposition, des usagers du Conservatoire et du Forum, pour un certain nombre de manifestations adaptées  à cette salle. Nous poursuivrons cette politique culturelle riche et variée, s’adaptant chaque année aux demandes des Villeneuvois.

Réfection lourde de la salle des fêtes Pierre-Martin
Notre salle des fêtes accueille de nombreuses manifestations municipales ou associatives. Cet équipement majeur de notre vie locale va bénéficier d’un programme de rénovation visant à reprendre l’entrée, la toiture et l’aménagement intérieur. Par ailleurs, la Ville travaille sur un dispositif limitant le bruit émis par les usagers de cette salle.

Partenariats avec les artistes et les associations
La Ville travaille avec les associations par le biais de partenariats afin de soutenir l’offre culturelle locale. Il en va ainsi avec la chorale Atout Choeur qui va renforcer sa présence (stages de Gospel) ou avec le Césaf.
Par ailleurs, dans le cadre du développement du projet pédagogique des centres de loisirs, la ville met en place des activités tournées vers la comédie musicale qui rencontrent un vif succès. Ce type de dispositif sera renforcé. Enfin, les équipements culturels villeneuvois sont prêtés à des artistes en résidence pour préparer et monter leur spectacle en échange de représentations gratuites pour les Villeneuvois. Certaines pièces de théâtre sont filmées pour une diffusion à la télévision. Nous poursuivrons ces partenariats artistiques appréciés par les Villeneuvois.

Création d’une médiathèque en centre-ville
Notre bibliothèque possède de belles ressources à disposition des Villeneuvois. Elle est même l’une des seules du département à être ouverte le dimanche. Néanmoins, cet équipement qui date a besoin d’une rénovation. Cela passe par la création d’une nouvelle infrastructure de type médiathèque qui trouvera complètement sa place en coeur de ville. Cette médiathèque regroupera les fonds de la bibliothèque à laquelle viendra s’ajouter la ludothèque actuellement implantée dans les locaux de l’école Jules-Ferry.

Des animations encore renforcées
Les moments forts de la vie communale continueront à rythmer le calendrier des manifestations de la ville : Fêtes d’Automne, Pâques dans ma ville, Noël dans ma ville, le Téléthon, les Foulées Villeneuvoises, Journées de l’Environnement, Fête des Voisins … Les animations que nous avons récemment créées viendront compléter ce large éventail : « soirée zen » à la piscine, « salon du bien-être », des « Jeux dans ma ville », ou bien la « fête de l’été » organisée à la piscine, sur le solarium et dans le jardin Arpino. Nous renforcerons encore la programmation cinéma et nous appuyerons sur les nouveaux équipements comme le pôle communal du Bord de l’eau ou la future médiathèque pour continuer à faire de Villeneuve-le-Roi une ville festive où il fait bon vivre

Un nouveau pôle d’animation au Bord de l’eau Le pôle communal du Bord de l’eau nouvellement construit abrite 5 équipements distincts dont deux dédiés à l’animation de la ville et du quartier.
– L’Espace d’animation est une antenne du Forum et propose des activités pour les familles du quartier. Un projet de « mini-school » en anglais est envisagé ainsi que des actions pour lutter contre la fracture numérique.
– Le FabLab, qui vient d’ouvrir ses portes au mois de février 2020, est un outil pour tous les publics villeneuvois. Disposant de matériels ultra-moderne s(imprimantes 3D, découpeuse laser, matériel professionnel de découpe du bois, brodeuse numérique, scanner 3D), il permet à tout un chacun de venir y créer des objets de loisirs et de décoration, sculpter, floquer des vêtements… Au sein de cet espace ouvert, règnent le partage des compétences et l’esprit de créativité.

Valoriser notre patrimoine Les travaux d’entretien de notre patrimoine communal vont se poursuivre.
– Une nouvelle tranche de travaux concernant l’église du Haut-Pays est déjà en cours avec des interventions sur la toiture de cet édifice.
– L’aménagement de la rue du Général de Gaulle a aussi pour objectif de valoriser l’église de la Faisanderie et ses bâtiments.
– La nouvelle école des Sports du Frais-Rosset redonnera de l’éclat à l’ancienne mairie-école . La mini-crèche sera l’occasion d’achever la réhabilitation du pavillon Besniard.
Nous allons développer les animations prévues lors des « Journées du Patrimoine ». Nous continuerons à mieux faire connaître nos édifices historiques tout en faisant découvrir des facettes moins connues de notre commune (chantiers de la Haute-Seine, darse…)

Jumelages

Au cours du dernier mandat nous avons établi des liens d’amitié et de jumelages avec deux villes, du Portugal (Sao Pedro do Sul) et d’Italie (Arpino). Cette dernière va concourir au titre de capitale culturelle d’Italie 2021. Nous profiterons de cette mise en lumière pour renforcer nos échanges et la découverte du patrimoine italien. Par ailleurs, la ville réalise une maison de la culture lusitanienne, au carrefour de l’avenue de la République (ancienne discothèque la Cigale). Un partenariat avec l’association francoportugaise et avec Radio Alfa sera bientôt conclu pour faire de cet équipement un outil au service de la culture de notre ville jumelle

Sport

Création d’un espace bien-être à la piscine
Après la réfection totale de la piscine, puis celle du solarium, la municipalité prévoit de réaliser au rez-de-chaussée un espace « bien-être » détente et relaxation.

Coulée verte : parcours sportif
Ce nouvel équipement sportif est en cours de réalisation au bout de la coulée verte de Parc-en- Seine. Situé dans un environnement favorable aux pratiques sportives et de détente (coulée verte, promenade des Mariniers, berges de Seine) il accueillera les sportifs de tous âges et sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Des animations pourraient y être mises en place notamment avec les séniors (car implanté à proximité immédiate de la résidence séniors).

Lycée Brassens : nouveaux équipements
Le maire, qui est aussi conseiller régional, a obtenu que la Région reconstruise sur place le lycée Brassens et l’ensemble de ses équipements, quand certains voulaient le délocaliser sur Orly. En septembre 2022, les associations pourront, en dehors des horaires scolaires, utiliser le nouvel anneau d’athlétisme, les terrains couverts et le gymnase lui aussi rénové, agrandi et complété.

Frais Rosset : création d’une école de sport
La Ville prévoit ainsi de réaliser une école des sports dans les locaux rénovés de l’ancienne mairie école, rue du Maréchal Foch. Le projet consiste en la réhabilitation de trois bâtiments qui seront transformés en Ecole des Sports. Cet équipement accueillera les enfants de 3 à 11 ans les mercredis et pendant les vacances scolaires. Avec le recrutement d’un animateur sportif supplémentaire, nous envisageons ainsi de doubler les activités proposées aux enfants. Ce projet fait l’objet d’un cofinancement avec la Région.

Gymnase Anne Frank : nouvelle salle pour la boxe
Lors du mandat précédent, les premières études ont été menées en vue de réaliser une salle dédiée à la pratique de la boxe et des arts martiaux en lien avec le gymnase Anne-Frank.

Réhabiliter le Gymnase Jules Ferry
La Ville mène aujourd’hui un programme de travaux en vue de réhabiliter la salle sportive de l’école Jules-Ferry, qui sert aussi aux élèves du collège qui ne possèdent pas de gymnase. Les diagnostiques et la programmation sont lancés.

Accompagner nos associations et développer les animations sportives
« Soirée zen » à la piscine, animations « Jeux dans ma ville », « Foulées villeneuvoises »…nous poursuivrons ces nouvelles animations qui allient bien-être physique et convivialité, dans l’esprit de notre commune.

Didier Guillaume

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Création d’une maison du développement durable, lieu ressource pour permettre aux citoyens de bénéficier notamment des aides à la rénovation thermique
  • Mise en place expérimentale de toilettes publiques et écologiques, pour commencer dans le parc de la Mairie
  • Développement d’une application mobile et d’un portail citoyen, permettant à chaque habitant.e d’alerter en temps réel les services municipaux sur un dysfonctionnement constaté, et d’être informé des suites données à son signalement.
  • Élaboration d’une charte communale de l’espace public et des espaces verts, affirmant des règles et principes partagés (usage règlementaire, respect et partage des espaces, protection de la biodiversité, appropriation citoyenne). Les agents de tranquillité publique dont les policiers municipaux seront chargé de la faire respecter
  • Transformation de la ferme des Gondoles en centre pédagogique pour l’environnement
  • Nous amplifierons la végétalisation de la ville, avec : la renaturation de l’espace public (squares, parcs, places, esplanades) l’installation de nouveaux espaces verts en pleine terre ou en bacs, au pied des immeubles, et le fleurissement des pieds d’arbres. L’action de la commune et des habitant.e.s contribuera au maintien des 3 fleurs du label « Ville fleurie ». un accompagnement renforcé de l’implication des riverains (jardins cogérés ou partagés, permis de végétaliser sur l’espace public…). la poursuite de la gestion écologique des espaces verts, avec zéro pesticides pour protéger la biodiversité la transition vers le principe de « ville comestible » par la plantation d’arbres fruitiers dans certains parcs publics et dans les jardins partagés
  • Nous garantirons la règle d’un arbre coupé = un arbre replanté.
  • Nous renforcerons la sensibilisation au geste de tri, à la réduction à la source des déchets et à leur réemploi (déchets verts, textiles, électrique, électronique, électroménager).
  • Nous inciterons les habitant.e.s aux éco-gestes par l’utilisation de la déchetterie et de la ressourcerie intercommunales.
  • Nous proposerons une réflexion partenariale aux acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire pour ouvrir une recyclerie.
  • Nous diversifierons les actions auprès des enfants pour travailler en profondeur le thème de la biodiversité tout au long de l’année scolaire dans les écoles, centres de loisirs et centres sociaux
  • Dans les appels d’offres publics, nous serons attentifs au développement du transport fluvial.
  • Aux Gondoles Sud, un espace de baignade, de loisirs et d’activités sportives verra le jour
  • Nous poursuivrons la rénovation thermique des bâtiments municipaux afin de les rendre plus économes en énergie
  • Nous poursuivrons le passage à l’électrique du parc de véhicules municipaux (50% à ce jour) et développerons les mobilités douces pour nos agent·e·s par la mise à disposition de vélos électriques
  • Nous continuerons à utiliser des produits éco-détergents pour l’entretien
  • Nous renforcerons, dans les commandes publiques, les clauses sociales et environnementales, notamment pour aller vers le « zéro plastique

Urbanisme

  • Poursuite des études urbaines mais ralentissement des grands travaux notamment au centre-ville
  • Réduction de la pollution lumineuse dans la ville, limitation des enseignes commerciales
  •  Nous finaliserons les opérations d’aménagement déjà engagées, dans les ZAC du Port et des Hautes Bornes.
  • Nous mènerons à bien les deux opérations urbaines majeures de la prochaine mandature : la rénovation urbaine des Navigateurs et l’Opération d’Intérêt National au Lugo. Ces opérations correspondent à notre participation à l’effort de construction de logements, à la diversification de l’habitat mais permettront aussi la réalisation d’espaces verts, d’équipements publics et de développement économique.
  • Suite à l’étude déjà réalisée, nous engagerons une réflexion sur les moyens à mobiliser pour la nécessaire rénovation ou mutation de la Dalle du centre

Logements

  • Maintien de 34% de logement social sur le parc de la ville
  • Nous poursuivrons notre action afin : d’informer les locataires du public ou du privé sur leurs droits et devoirs d’assurer le partenariat nécessaire auprès des amicales de locataires de veiller à l’éradication de l’habitat insalubre en accompagnant les copropriétés dégradées
  • Nous contribuerons, comme cela a été fait dans le mandat précédent, avec le Territoire et les bailleurs sociaux, à critériser les conditions d’attribution de logements et à les rendre publiques.
  • Nous renforcerons le travail partenarial pour lutter contre le logement insalubre et les « marchands de sommeil », pour que cessent ces situations intolérables.
  • NOUS AMPLIFIERONS LES ACTIONS DE LUTTE CONTRE LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE ET LA DÉPERDITION THERMIQUE, EN ÉTABLISSANT UN PLAN COMMUNAL DÉDIÉ À CETTE QUESTION, COMPRENANT : un accompagnement pour les propriétaires et particuliers souhaitant solliciter les aides existantes pour changer leurs fenêtres, refaire leur isolation…
  • Nous aiderons les Choisyen.ne.s à y avoir accès via une permanence dédiée à la Maison du développement durable ; la formation des locataires aux économies d’énergie dans les logements sociaux ; un accompagnement à la modernisation des cheminées. Les vieilles cheminées et poêles à bois sont une des premières causes d’émission de microparticules et de perturbateurs endocryniens en Île-de-France ; le développement de la géothermie dans l’habitat collectif et les bâtiments publics.
  • Nous accompagnerons les riverains des voies ferrées auprès de la Région, de la SNCF et de la Métropole afin d’obtenir des aides financières pour l’isolation phonique de leurs logements.

Sécurité

  • Études préalable à l’implantation de caméras de vidéosurveillance pour prévenir et sanctionner les incivilités
  • Création d’une application pour alerter les services municipaux et signaler des dysfonctionnements
  • Nous développerons un programme concernant la place des femmes dans l’espace public. Il concernera aussi bien la tranquillité et la sécurité des femmes dans la rue qu’une juste affectation des espaces de jeu, souvent consacrés à des activités essentiellement pratiquées par les garçons.
  • Nous poursuivrons les actions de sensibilisation à l’occasion de la semaine de l’égalité femmes/hommes (spectacles, débats, conférences, films, expositions) permettant de changer les mentalités.
  • Nous contribuerons à la création d’un centre d’accueil des femmes victimes de violences

Social

  • Nous développerons le rôle des centres sociaux municipaux. Ces équipements de proximité ayant pour mission première l’animation de la vie sociale dans les quartiers sont aujourd’hui au nombre de deux. Ils permettent de s’informer, de participer à des projets et d’agir ensemble pour plus de solidarité et de vivre-ensemble. Notre ambition est de proposer à terme une structure par quartier : c’est pourquoi nous voulons lancer la réflexion sur la création d’un nouveau centre durant la mandature dans le quartier du Lugo.
  • Nous développerons les réseaux d’échange de savoirs.
  • Nous favoriserons l’accès à la santé en maintenant notre investissement dans le Centre Municipal de Santé ; en créant une maison de santé dans le quartier des Gondoles et un centre de santé en centre ville sur la dalle ; en favorisant l’installation des jeunes médecins.
  • Nous tenterons de négocier un tarif préférentiel d’accès à une mutuelle pour les Choisyen.ne.s qui n’en disposent pas.
  • Nous serons aux côtés de nos concitoyen·ne·s victimes de catastrophes, comme nous avons pu le faire suite aux incendies et inondations.
  • Nous permettrons l’accès gratuit à la restauration scolaire pour les familles privées temporairement de ressources, sur avis d’une commission.
  • Nous favoriserons l’accès aux droits, en développant des permanences dans tous les centres sociaux et en renforçant l’action de la Maison des Droits et de la Citoyenneté

Handicap

  • Nous compléterons le plan de mobilité et d’accessibilité des bâtiments publics.
  • Nous inciterons les petits commerces, les lieux culturels privés, les cabinets médicaux… à se rendre accessibles. L’installation de rampes d’accès par les commerçant.e.s sera exonérée de la taxe d’occupation du domaine public.
  • Nous permettrons l’accès au logement des personnes en situation de handicap avec l’aide des bailleurs sociaux.
  • Nous soutiendrons et développerons la commission communale d’accessibilité.
  • Nous formerons les personnels municipaux à la prise en charge des handicaps
  • Nous achèverons la mise aux normes des équipements scolaires et périscolaires, et profiterons de chaque rénovation de bâtiment public pour en assurer l’accessibilité. Dans bien des cas, ce qui est fait pour faciliter le déplacement des fauteuils roulants bénéficie aux poussettes et à tous celles et ceux provisoirement entravé.e.s dans leur mobilité.
  • Nous renforcerons l’encadrement pour accueillir les enfants porteurs de handicaps dans les centres de loisirs et de vacances en prenant en compte la diversité des situations, des entraves à la mobilité aux troubles du comportement

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Droit de pétition et inscription de sujet à l’ordre du jour du conseil municipal à partir de 400 signatures
  • Nous maintiendrons l’existence du Conseil Local de la Vie Associative (CLVA) et renforcerons son rôle d’instance de participation.
  • Nous ferons évoluer la Maison Hubertine Auclert afin d’y accueillir des rencontres-débat, de garantir un accompagnement renforcé des porteurs de projets citoyens et de mieux faire connaître les démarches de participation citoyenne existantes.
  • Nous organiserons sur une semaine un « festival de l’engagement », temps de valorisation, d’échange, de partage et de découverte de l’action citoyenne dans différents domaines d’activité.
  • Nous mettrons en place des « assisses de la vie associative et citoyenne » pour construire ensemble le tissu associatif et citoyen en tenant compte de son évolution, de ses problématiques et de ses besoins
  • Nous continuerons à favoriser l’implication des jeunes dans la vie municipale.
  • Le conseil citoyen des enfants, élu par les enfants des écoles élémentaires trouvera un prolongement dans un conseil citoyen des adolescents élu au sein des collèges et dans la création d’un conseil local des jeunes, instance reflétant la diversité des jeunes Choisyen.ne.s, au delà du collège. Ces conseils rendront des avis aux élu.e.s sur les politiques dédiées à l’enfance et la jeunesse.
  • Nous développerons les actions citoyennes du service Jeunesse, pour promouvoir une culture de la participation et du débat chez les jeunes.
  • Nous développerons l’e-participation, c’est à dire toute forme de participation par la voie des médias électroniques pour s’adapter aux nouveaux modes de communication. Nous mettrons en place d’une charte de la participation pour améliorer et renforcer le partenariat avec les habitant.e.s
  • Nous poursuivrons le travail de mémoire engagé avec les jeunes générations autour des commémorations des guerres qui ont déchiré le monde, afin de ne pas avoir à revivre de tels cataclysmes.
  • Nous continuerons à donner du sens aux jumelages avec nos villes partenaires, en développant les échanges entre jeunes.
  • Nous favoriserons les partenariats économiques dans nos secteurs de compétence, notamment le traitement de l’eau.
  • Nous prendrons en compte les origines et l’histoire des Choisyen.ne.s pour mobiliser des partenariats, comme c’est le cas actuellement pour la création d’un marché au Mali.
  • Nous soutiendrons les projets internationaux favorisant l’avenir de notre planète. Nous contribuerons à l’aide d’urgence apportée aux populations victimes de catastrophes

Finances locales

Seniors

  • Nous mettrons en place une visite annuelle systématique des services municipaux auprès des personnes âgées de plus de 85 ans pour faire le point sur leurs besoins.
  • Nous développerons un réseau d’entraide et de lien social pour lutter contre l’isolement des seniors.
  • Nous intégrerons les aîné.e.s comme acteurs et utilisateurs avertis en leur donnant la parole dans un conseil consultatif comme c’est le cas pour les habitants des résidences autonomie.
  • Nous développerons les relations intergénérationnelles, en proposant notamment aux séniors des salles de réunions et d’activités dans les centres de loisirs réaménagés.
  • développerons notre partenariat avec l’association « le pari solidaire» pour favoriser la collocation intergénérationnelle dans le parc public et privé, sous condition de conventionnement grâce au travail partenarial (CCAS, centres sociaux, service Jeunesse, Habitat et bailleurs).
  • Nous améliorerons les services à domicile, notamment la qualité des repas et leur adéquation aux besoins spécifiques des usagers.
  • Nous accompagnerons le maintien à domicile et privilégierons les séniors dans l’affectation des logements sociaux aménagés à leur intention

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Nous ferons largement connaître les critères d’attribution des places en crèches et des logements sociaux afin que la transparence des décisions soit entendue et comprise de tous
  • Nous développerons l’accompagnement des 18-30 ans dans leurs démarches administratives afin de leur faciliter l’accès aux droits, à la santé, au logement, dans le cadre de permanences à la Maison de la Jeunesse et dans les centres sociaux.
  • Nous continuerons à offrir une programmation culturelle de qualité en direction de la jeunesse.
  • Nous continuerons à développer les offres de la carte Jeune Choisyen en matière de culture, de sport et de loisirs.
  • Après la web-radio, nous créerons avec les jeunes une web-télé.
  • Nous poursuivrons l’aide à la révision des examens et concours dans de bonnes conditions par la mise à disposition de locaux, de documents et de conseils dans les médiathèques.
  • Nous accompagnerons les jeunes mineur.e.s dans leur accès à la citoyenneté et leur implication dans la cité à travers la création de junior-associations.
  • Nous accompagnerons les jeunes dans leur insertion professionnelle, notamment au travers des forums annuels pour l’insertion et l’orientation, organisés avec l’aide de professionnel.le·s à leur écoute pour réfléchir et construire leur avenir avec eux.
  • Nous créerons un conseil de parrainage de l’orientation des jeunes, mobilisant toutes les compétences des Choisyen.ne.s pour présenter leur métier, accueillir des stagiaires ou des apprenti.e.s, accompagner des jeunes dans leur insertion professionnelle et aider ainsi celles et ceux ne disposant d’aucun « réseau ».
  • Nous développerons et enrichirons le service spécifique de recherche d’emploi pour les jeunes sur « emploi.choisyleroi.fr ». Au-delà du moteur de recherche proposant des offres d’emplois et de la possibilité de publier son CV, un espace « coaching » permet au jeune de bénéficier d’une aide spécifique pour rédiger son CV, sa lettre de motivation ou de s’entraîner à un entretien d’embauche
  • Nous concevrons un programme d’aide au permis de conduire comprenant une journée de formation citoyenne, des heures d’engagement solidaire et une aide au permis de conduire pour les 18/25 ans.
  • Nous augmenterons le nombre de places en crèche et aiderons à la diversification des modes de garde (maison des assistantes maternelles, crèches parentales…).
  • Nous continuerons à valoriser le professionnalisme des assistantes maternelles par la formation et l’organisation d’un salon annuel.
  • Nous travaillerons à la mise en place d’une allocation d’aide à l’emploi d’une assistante maternelle, sous condition de ressources.
  • Nous augmenterons les moyens consacrés au Programme de Réussite Éducative (PRE) permettant un accompagnement individualisé pour des enfants de 2 à 16 ans, concernant aussi bien la scolarité que ce qui peut contribuer à leur réussite (habitat, culture ou santé).
  • Nous poursuivrons l’accompagnement à la scolarité d’une centaine d’enfants chaque année, pour redonner du sens à l’apprentissage, favoriser la maîtrise de la langue et l’apprentissage de la lecture.
  • Proposer aux enfants rencontrant des difficultés d’apprentissage de la lecture des séjours de loisirs leur permettant, sur un mode ludique, d’apprivoiser l’écrit.
  • Nous poursuivrons la rénovation et l’adaptation de nos écoles, de nos centres de loisirs et de vacances, en prenant en compte les évolutions climatiques et les pratiques sociales
  • Nous construirons un nouveau centre de loisirs dans le quartier de la Prairie.
  • Nous réaliserons un nouvel équipement scolaire de plus de 20 classes pour répondre à l’évolution de la population.
  • Nous accompagnerons le Conseil départemental dans la construction d’un quatrième collège qui sera l’un des premiers bâtiments à consommation énergétique quasi nulle du département.
  • Nous développerons les interventions culturelles et sportives sur le temps scolaire, en partenariat avec les enseignant.e.s, afin de corriger les inégalités et de faire partager un patrimoine et des pratiques.
  • Nous poursuivrons le développement des technologies éducatives. Facteurs de lutte contre l’échec scolaire, elles offrent un enseignement plus concret et interactif qui mobilise l’intérêt des enfants. Elles permettent de lutter contre la fracture numérique à l’école en proposant un accompagnement non seulement à la maîtrise des technologies mais aussi au traitement de l’information.
  • Nous concevrons un programme d’éducation à la citoyenneté et à un comportement éco-responsable.
  • Nous développerons une ferme pédagogique, centre d’éducation à l’environnement, en transformant en profondeur la ferme des Gondoles pour y accueillir les enfants, les jeunes et leurs familles, sur les temps scolaires et périscolaires, dans le cadre d’un projet éducatif ambitieux comprenant ateliers, stages de formation et production d’outils pédagogiques.
  • Nous développerons des actions pédagogiques auprès des enfants et des jeunes pour sensibiliser les enfants au bien-manger, avec des rencontres avec des producteurs et des visites de fermes

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Nous développerons la qualité de la pause méridienne : qualité des repas, éducation au goût, lutte contre le gaspillage alimentaire, éducation au respect de l’autre, à la convivialité et au vivre ensemble.
  • Nous agirons activement au sein du syndicat public intercommunal, le SIRESCO, pour diversifier nos marchés et développer une restauration qualitative donnant une large place à une alimentation respectueuse des humains et de l’environnement.
  • Nous atteindrons en 2022 30% de produits alimentaires bios et 50% de produits labellisés (loi Egalim).
  • Nous développerons les circuits courts et disposerons du label « mon restau responsable ».Nous préparons la sortie définitive des produits en plastique

Développement économique

  • Création d’un tiers-lieu avec un fab-lab et un espace de co-working pour les travailleurs isolés ou pratiquant le télé-travail
  • Réflexion sur la création d’une société de portage foncier pluricommunale pour maîtriser les prix des locaux commerciaux en pied d’immeuble
  • Nous favoriserons l’accueil sur la commune d’activités économiques diversifiées (notamment TPE et PME) pouvant être intégrées à des incubateurs d’entreprises (avenue Anatole France, ateliers-relais…).
  • Nous soutiendrons l’économie sociale et solidaire, qui contribue à faire émerger une autre forme d’économie prenant en compte les impacts sur l’environnement et les droits des salarié.e.s. Pour nous cela participe pleinement au développement économique.
  • Nous encouragerons la création et l’implantation de SCOOP et autres structures coopératives.Nous prendrons en compte cette réflexion dans l’évolution des marchés des Gondoles et de Choisy Sud.
  • Nous mettrons en place une mission chargée des commerces de proximité et du lien avec le secteur économique du Territoire Grand Orly Seine Bièvre.
  • Nous soutiendrons les associations de commerçant.e.s afin que celles-ci valorisent les activités et encouragent l’implication de leurs adhérent.e.s dans l’animation de semaines commerciales sur différentes périodes de l’année.
  • Nous créerons une commission municipale et citoyenne afin de mettre à plat la gestion des marchés forains.

Loisirs Culture

  • Nous développerons les expositions réelles et virtuelles du service des Archives
  • Nous créerons un musée dans la maison de Rouget de Lisle
  • Nous développerons les balades urbaines historiques
  • Nous créerons un site pédagogique sur l’histoire de Choisy, aussi bien royale qu’industrielle et artistique et développerons le travail de mémoire avec les associations et les établissements scolaires
  • Nous développerons les pratiques culturelles autour du numérique. Notre ville, qui a reçu le label « ville internet », déploiera la fibre sur l’ensemble de la commune, ouvrira des lieux d’accès à Internet et d’initiation au numérique dans chaque quartier.
  • Nous continuerons d’accueillir le festival « Pas sage en Seine ».
  • Nous développerons un parcours des arts sur la trajectoire du nouveau tramway avec le Territoire Grand-Orly Seine Bièvre.
  • Nous favoriserons l’accès du plus grand nombre aux institutions culturelles de notre ville par une politique tarifaire adaptée (gratuité pour la médiathèque, bas tarifs et abonnements pour le théâtre et le cinéma, tarifs modulés selon les revenus pour le conservatoire) et par une programmation très diversifiée, susceptible de concerner tous les publics.
  • Nous amplifierons le rayonnement des médiathèques en renforçant le rôle et la formation du réseau des médiateurs du livre dans les crèches, les écoles et les centres de loisirs.
  • Nous améliorerons la connaissance des publics pour proposer des parcours culturels plus adaptés.
  • Nous proposerons à chaque enfant un parcours d’éducation artistique et culturelle cohérent depuis sa petite enfance jusqu’à ses 25 ans et au-delà en veillant particulièrement à la période charnière où il quitte l’encadrement scolaire. Ce parcours doit permettre progression dans le temps et articulation entre les temps de l’enfant au sein de l’école, dans le cadre périscolaire et dans le cadre familial.
  • Nous déploierons l’action culturelle dans l’espace public (usine Hollander, parcs, squares, esplanades, berges de Seine) pour investir davantage les quartiers en diversifiant l’offre et en la rendant plus accessible (poésie, expositions, arts de la rue, musique de chambre…).
  • Nous développerons la pratique amateur et les projets participatifs entre artistes et habitant.e.s, avec l’appui des structures culturelles et des associations.
  • Nous développerons la diversité culturelle et linguistique dans les projets afin de favoriser l’ouverture sur l’Europe et sur le monde, l’échange et et le vivre ensemble.
  • Nous ferons une large place à la création contemporaine et aux nouvelles formes d’expression des cultures populaires (slam, rap, hip-hop et danses urbaines, graphes, installations et arts numériques, arts de la rue et du cirque…)

Sport

  • Nous ouvrirons un nouveau gymnase à la rentrée 2020 dans le quartier des Hautes Bornes. Cet équipement polyvalent, accessible à tout.e.s sera composé d’une salle principale multi-activités de 1400m2.
  • Nous développerons l’activité de baby gym pour les enfants accueillis par les assistantes maternelles de la ville.
  • Quatre fois par an, une cinquantaine d’enfants bénéficieront de parcours de motricité dans les gymnases de la ville, encadrés par des éducateurs sportifs et les équipes des RAM.
  • La quasi-totalité des enfants bénéficieront d’un parcours sportif d’un trimestre chaque année avec les éducateurs sportifs.
  • Il sera proposé aux enfants sur les temps périscolaires de découvrir des disciplines sportives non abordées sur le temps scolaire. Ces découvertes sur une dizaine de séances peuvent créer des appétences qui pourront se développer au sein des clubs sportifs (arts du cirque, hockey, baseball, tir à l’arc…). Les classes de découverte ou les séjours de vacances à Morillon et à Penthièvre seront également l’occasion de découvrir de nouvelles disciplines sportives, voile, char à voile, natation en mer, canoé, ski…
  • Nous développerons l’action de l’école d’initiation et d’orientation sportive : ouverte aux enfants entre 3 et 11 ans, elle propose tout au long de l’année la pratique de différents sports par cycles de deux à trois semaines : sports collectifs, sports de raquette, gymnastique, athlétisme… 3 600 enfants fréquentent chaque année l’école des sports ; 4 000 enfants en seront bénéficiaires en fin de mandat
  • Nous favoriserons l’accès aux plus de quarante clubs sportifs accueillant les Choisyen.ne.s dans des sports extrêmement variés allant des sports individuels aux sports collectifs, des sports aquatiques aux sports de combat, des sports classiques aux sports issus de la culture urbaine.
  • Le Centre communal d’action sociale (CCAS) et la Caisse d’allocations familiales (CAF) offriront la possibilité à certaines familles d’obtenir une aide pour financer les frais d’adhésion, de licence et d’équipement liés au sport des enfants. Le sport est le moyen pour des jeunes de développer des talents spécifiques. La ville s’attachera à permettre à de jeunes choisyens d’effectuer des parcours de haut niveau après avoir fréquenté les clubs de la ville

Dominique Adenot

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Elisabeth Arend

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Végétaliser les rues, pieds d’immeubles, écoles et toits
  • Développer les jardins partagés, potagers, fermes urbaines…
  • Plans vélo, marche et piétonnisation : sécurisation de la circulation, rues piétonnes aux abords des écoles…
  • Isolation des bâtiments publics et des logements sociaux, accompagnement des particuliers
  • Filières locales d’économie sociale et solidaire (ressourceries, « repair café », fab-Lab, coopératives…)

Urbanisme

  • Retour en régie publique avec les premiers mètres cubes gratuits

Logements

  • Référendum local immédiat proposant un moratoire de 2 ans sur toute nouvelle construction pour évaluer les besoins : type de logements, accueil des seniors, services publics, impact écologique
  • Plafonner les loyers sociaux et privés
  • Créer un permis de louer
  • Réhabiliter les logements dégradés
  • Augmenter le nombre de logements sociaux
  • Transparence de l’attribution de logements sociaux
  • Création d’une bourse d’échange des logements sociaux

Sécurité

  • • Désarmer la police municipale, réorienter ses missions en police de proximité
  • Créer des postes d’éducateurs de rue

 

Social

  • Aider à l’installation de professionnels médicaux et paramédicaux

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Référendum communal obligatoire pour toutes les décisions essentielles
  • Les élus rendront régulièrement compte de leurs actions dans chaque quartier
  • Création de conseils d’habitants disposant d’un budget sanctuarisé dans tous les quartiers
  • Soutenir les associations par des subventions pluriannuelles et un accès aux locaux
  • Transparence dans l’attribution des places en crèches, des logements sociaux, des subventions, aux associations
  • Création d’un bus des services publics itinérant dans tous les quartiers

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Soutenir le fonctionnement des écoles : agents, fournitures, propreté, rénovation des locaux, classes transplantées
  • Doubler les moyens des accueils de loisirs
  • Révision du quotient familial et du portail famille
  • Redynamiser les services d’accompagnement de la jeunesse : Maison Pour Tous, antennes jeunesse, séjours de vacances, bourses aux projets…
  • Augmenter les places en crèche avec un soutien aux associatifs
  • Transparence dans l’attribution des places en crèche
  • Accompagnement renforcé des assistantes maternelles et des parents

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Manger bio et de saison dans les cantines avec un soutien aux circuits courts

Développement économique

Loisirs Culture

  • Dans chaque quartier : aide à l’installation de commerces de proximité, marchés alimentaires, lieux de convivialité, services publics…
  • Transparence pour l’accès aux conservatoires et à l’école des Beaux Arts
  • Faire des événements culturels dans tous les quartiers
  • Proposer des résidences et ateliers d’artistes avec 1% artistique dans les bâtiments publics
  • Soutien aux lieux alternatifs culturels
  • Faire des fêtes populaires de quartier dans les écoles et sur les places publiques

Sport

  • Convoquer des assises du sport pour définir la politique municipale
  • Favoriser les pratiques libres
  • Subvention des clubs sur des critères de mixité et d’ouverture aux personnes porteuses de handicap

Emmanuel Gilles de la Londe

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Re-végétaliser les berges contre les crues et préserver la biodiversité
  • Création d’un comité de l’animal en ville
  • Création de jardins partagés autour des écoles et de l’habitat collectif

Urbanisme

  • Classer les arbres et maisons remarquables
  • Concertation sur le projet Cœur de ville : les citoyens voteront la réalisation de 3 projets
  • Organisation des transports pour accéder à la nouvelle gare Bry-Villiers-Champigny
  • Mise en place d’un service de navettes électriques pour rapprocher tous les quartiers
  • Finalisation d’un plan des circulations douces de la ville (plan vélo et trottinettes, plan piéton avec les temps de parcours
  • Création d’une maison des associations

Logements

  • Développement du logement intermédiaire

Sécurité

  • Dispositif “Bry Mairie & voisins vigilants et solidaires
  • Augmentation de l’éclairage public
  • Modernisation du système de vidéoprotection avec des images en temps réel
  • Augmentation des moyens de la police municipale

Social

  • Mise en place des RDV à domicile pour faciliter les démarches administratives des personnes à mobilité réduite
  • Organisation d’un échange intergénérationnel de compétences notamment avec l’aide aux devoirs et l’aide au numérique
  • Budget participatif pour le Conseil Municipal des seniors
  • Création d’un salon de la retraite active
  • Aide au permis de conduire ou au BAFA en échange d’heures de bénévolat

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Forums citoyens et moments d’échanges culturels et civiques : café philo, comité de lecture, débat civique

Finances locales

  • Pas d’augmentation du taux des impôts locaux
  • Augmentation des subventions externes
  • Création d’un service achat pour négocier les coûts

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Augmentation du nombre de places en crèche et ouverture au public des commissions d’attribution

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Développement des circuits courts, du bio et du zéro déchet, proposition d’une offre végétarienne

Développement économique

  • Aide à l’implantation de commerces de proximité diversifiés dans tous les quartiers
  • Création d’espaces de co-working au centre-ville, RER et dans les Hauts de Bry
  • Développement de l’identité bryarde autour du « programme du pôle Image »
  • Développement du tourisme autour de l’image et des bords de Marne

Loisirs Culture

  • Mutualisation de l’offre culturelle avec les villes voisines
  • Création du 1er festival du film à Bry en partenariat avec l’INA et les Studios de Bry
  • Transformation de la salle Daguerre en salle de spectacles et de cinéma
  • Animation des bords de Marne (esprit guinguette, Bry plage, concerts, expositions éphémères, marché fluvial, Food truck…)
  • Programmation de nouvelles animations : spectacle son et lumière sur les bords de Marne, concours d’élégance canine

Sport

  • Accès libre aux terrains sportifs avec un règlement d’usage

Eric Chamault

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Objectif zéro déchets

La collecte et le traitement des déchets coûte cher et pollue.

Nous développerons auprès des familles, des plus jeunes et au sein des établissements scolaires, un projet pédagogique et éducatif visant à intensifier le tri sélectif des déchets et à en limiter le volume.

Dès le début de notre mandat, Nous réaliserons une étude des flux de déchets émis par la commune. Ses conclusions permettront de mettre en œuvre des procédures et des routines ayant pour objectif une réduction radicale des volumes.

Nous mettrons à disposition des éco-composteurs individuels et collectifs, et des collecteurs d’eau de pluie. Nous encouragerons la valorisation des déchets organiques d’origine ménagère et jardinière.

Pour minimiser les déjections canines et l’utilisation des machines de nettoyage des espaces publics, nous créerons et entretiendrons des parcs canins répartis dans différents points de la ville.

Nous lutterons sans relâche contre les dépôts sauvages et créerons un dispositif de surveillance et de sanctions. Soyons clairs : lorsque nous identifierons les auteurs de ces tristes pratiques, les dépôts seront collectés et ramenés à leur dépositaire qui sera fortement verbalisé.

4000 nouveaux arbres plantés dont un verger

Nous replanterons 4000 arbres dans la ville, sur les quais de Seine, dans les dents creuses urbaines, au Pré aux licornes à proximité des pistes.

Nous récréerons, par exemple, un mini-bois sur les terrains promis au bétonnage rue Nungesser.

Nous implanterons un jardin écologique pour les écoles et un verger dans les terrains municipaux laissés abandonnés derrière l’ancienne mairie.

Vivre la « ville-nature »

Nous recréerons un partenariat étroit avec la Ferme pédagogique du Parc des Meuniers.

En relation avec le Conseil départemental, nous participerons au développement de l’espace naturel sensible de la Pierre Fitte et à l’aménagement des berges de la Seine.

Nous engagerons avec la société foncière qui en est propriétaire, des discussions, pour la reconquête de la darse de Seine et l’aménagement d’un pont pour circulation douce entre les quais et la gare qui ouvrira l’Espace naturel sensible du département et donnera accès à l’ile existante. La première tranche, la plus urgente, concernera la dépollution du site par son propriétaire qui doit assumer ses responsabilités.

Nous engagerons la « vélorution » : le vélo dans la ville

Nous créerons donc 10 kilomètres de pistes cyclables en ville dans le mandat.

L’eurovéloroute numéro 3 qui est sensée traverser notre ville par les quais mais qui s’arrête en fait à nos portes pour reprendre à Ablon, sera aménagée par le département et la région comme ces collectivités l’ont proposé.

Nous installerons des parcs à vélos sécurisés à la gare et dans les différents quartiers de la ville.

Nous restaurerons, entretiendrons et sécuriserons les nombreux sentiers piétonniers qui parcourent la ville en tous sens mais sont pour la plupart en quasi abandon.

Les équipements publics à énergie positive

Les bâtiments municipaux à énergies positives seront la norme pour toute nouvelle construction ou toute rénovation structurelle.

En quelques années, nous équiperons de systèmes photovoltaïques ou solaires thermiques tous les bâtiments municipaux adaptés. Lorsque ça ne sera pas possible pour des raisons techniques ou règlementaires, nous envisagerons la géothermie basse énergie ou de surface.Nous rénoverons tout le réseau en l’équipant d’éclairage LED.

Lutter contre la pollution de l’eau

Nous bouclerons le réseau d’assainissement séparatif (distinguant les eaux usées des eaux pluviales et empêchant ainsi les rejets en Seine) là où il n’existe pas.

Les propriétaires seront accompagnés et aidée pour raccorder les maisons lorsque ce n’est pas encore le cas.

Des bacs retenant les déchets seront installés dans les avaloirs d’eau pluviale.

Sauver, préserver et valoriser notre patrimoine Une maison du patrimoine et de l’écologie

Nous créerons un lieu d’information, d’étude et de diffusion des connaissances, dédié au patrimoine et à l’environnement. La Maison Besniard, patrimoine architectural du début du XXe siècle à l’abandon, qui appartient à la commune, accueillera la Maison du patrimoine et de l’écologie. Un jardin pédagogique y sera également aménagé.

Les grands cèdres dont certains ont plus de 200 ans seront protégés. Les propriétaires de maisons où ils se situent seront aidés pour leur entretien.

L’ancienne école de la rue Foch, datant du 19ème siècle, laissée à l’abandon, sera revalorisée et transformée en maison des associations.

La dernière grande ferme située dans le Haut-Pays – qui était menacée de destruction pour y aménager un parking de supermarché – sera réhabilitée pour y accueillir, en partenariat avec le conseil départemental, un établissement public pour personnes âgées dépendantes.

Nuisances aériennes

Nous nous battrons pour limiter les nuisances aériennes que nous subissons.
Il nous faut un pacte de territoire avec l’aéroport pour améliorer le cadre de vie des villeneuvois.

Avec les élus des villes avoisinantes et le conseil départemental, nous négocierons l’extension du couvre-feu d’une demi-heure le matin et d’une demi-heure le soir. Nous exigerons le retour au plafonnement effectif à 200.000 mouvements aériens par an sur la plateforme (235.000 aujourd’hui) et le respect des trajectoires.

De même, nous demanderons l’interdiction à Orly, aéroport enclavé au cœur du tissu urbain, des avions les plus anciens et des gros porteurs.
Nous nous mobiliserons pour le retour à la prise en charge à 100% des travaux d’insonorisation (qui a existé durant 4 ans seulement) et la suppression de l’absurde date de référence à 1975.
Obtenir la relocalisation du site pétrolier classé Seveso 2 seuil haut et interdire, dans l’intervalle, les constructions de logements à proximité.

Cette implantation est très dangereuse (la récente catastrophe de Rouen en a démontré le danger)
Nous défendrons sa relocalisation en dehors des zones urbanisées et soutiendrons la proposition faite par notre conseiller départemental d’un transfert sur le site pétrolier de Grandpuits.
A court terme, nous remettrons en cause la réduction du périmètre de sécurité du site, portée par le maire sortant et qui permet désormais de construire des immeubles sur les terrains à proximité immédiate du site.

Prévenir et agir contre les crues de la Seine au niveau local

Deux crues importantes ont touché notre ville en 2016 et en 2018.

L’imperméabilisation des sols est l’une des causes premières de ces inondations répétées. Nous nous opposerons donc aux constructions dans la zone la plus menacée du plan de prévention des risques inondations.

Nous soutiendrons le projet du conseil départemental de rehaussement des murets anti crues le long des quais qui doit permettre de limiter les débordements.

Avec le département, nous aménagerons une nouvelle station de pompage anti crues, avenue du Front de Seine, afin de lutter contre les remontées d’eaux par les réseaux d’assainissement.

Nous élaborerons un vrai plan communal de sauvegarde en cas de crues et associerons enfin Villeneuve-le-Roi aux exercices organisés par l’Etat pour y faire face.

Enfin, nous doterons les personnels communaux des formations et équipements leur permettant de mieux aider et protéger les riverains touchés et de disposer des installations utiles (groupes électrogènes, bastins, barques).

Urbanisme

Nous programmerons la rénovation des rues les plus dégradées en 6 ans, à partir du diagnostic précis de l’état de la voirie que nous avons fait : 24 kilomètres de voirie à refaire.
Nous mobiliserons ainsi 24 millions d’euros sur les 6 ans soit en moyenne 4 millions par an sur une capacité annuelle d’investissement variant de 15 à 20 millions. Nous solliciterons les subventions régionales auxquelles nous avons droit pour les travaux de sécurité routière.

Ces réfections structurelles de voirie intègreront des cheminements piétons et cyclistes et une végétalisation avec replantation d’arbres.

Les aménagements seront définis en étroite concertation avec les riverains qui seront associés au projet dès le début.

Nous négocierons avec le propriétaire de la zone industrielle, la réfection totale de la partie de la voirie dont il a la responsabilité.

Nous mobiliserons du personnel et du matériel pour assurer l’entretien régulier des rues et des trottoirs.

Nous développerons le traitement thermique des mauvaises herbes sur les trottoirs.

Nous réinstallerons un vrai service régulier de ramassage devant les domiciles, des encombrants complétant le dispositif sur rendez-vous.

Nous lutterons contre le dépôt sauvage d’immondices et de gravats partout dans notre ville par un système de vidéosurveillance étendue et une vigilance de la Police Municipale.

Une 3ème fleur pour Villeneuve-le-Roi
Si ce n’est pas une fin en soit, ce label est le signe d’un cadre de vie de qualité nous nous donnerons les moyens d’y parvenir.

Nous restructurerons l’aménagement des entrées de ville pour les rendre plus attrayantes.

Nous aménagerons, en particulier, un square valorisant l’entrée de ville sur le terrain vague municipal et le dépôt DDE autour de la tête de Pont de Villeneuve avec des jeux pour enfants, un parcours sportif et un lien avec la Seine.

Transports

Prolongement du tramway T9 par le haut de Villeneuve-le-Roi
Nous nous battrons pour qu’il soit prolongé jusqu’à l’aéroport d’Orly en remontant le Cours de Verdun depuis le magasin Leclerc jusqu’au carrefour du Cadran à Villeneuve-le-Roi (au magasin Lidl) puis en empruntant l’avenue Daurat (vers Air France Industrie).
Ce tracé permettra d’ouvrir une nouvelle desserte vers Paris et la plateforme d’Orly depuis le haut de notre ville.
Améliorer la desserte en bus
Les lignes actuelles de bus répondent mal aux besoins. Nous redéfinirons l’ensemble du réseau avec l’Autorité de transports compétente pour l’améliorer. Outre le maintien et le renforcement de la ligne 3, nous développerons des navettes électriques qui relieront tous les quartiers de la ville

Agir pour la modernisation du RER C

Le RER C fonctionne mal.
Nous nous associerons aux villes voisines pour obtenir de la SNCF une amélioration du réseau et un renforcement de la desserte (6 trains par heure aux heures de pointe, 4 en heures creuses) comme cela a été possible pour d’autres stations de la ligne.

Nous négocierons avec la SNCF la modernisation et la rénovation de la Gare de Villeneuve-le-Roi qui sera rendue accessible aux personnes à mobilité réduite.

Un parking gratuit et sécurisé, accessible avec le pass Navigo, sera aménagé derrière la gare, sur l’un des délaissés industriels. Un parking à vélo sécurisé sera installé.

Développer la place des circulations douces dans la ville

Un réseau de pistes cyclables sera aménagé et les cheminements piétons améliorés ou renforcés (voir page 5). Leur continuité sera définie en lien avec les communes environnantes.

Un nouveau franchissement de Seine
Faire baisser les émissions de gaz à effet de serre et de particules fines, c’est, bien sûr, proposer des alternatives à la voiture mais c’est aussi limiter les embouteillages.
Or, notre ville est très impactée par l’engorgement du pont de Villeneuve-Saint-Georges et des autres sorties de ville.
Le nouveau franchissement envisagé à Athis-Mons n’est pas satisfaisant en l’état. Son tracé doit être retravaillé. Mais nous soutiendrons et porterons la nécessité de deux nouveaux ponts. Nous nous mobiliserons aussi pour obtenir la construction d’une passerelle pour piétons et vélos.
Limiter le trafic des poids-lourds en transit
Par ailleurs, nous exigerons de la préfecture l’interdiction du trafic de poids-lourds de transit de plus de 7 tonnes sur l’avenue de la République et l’avenue Le Foll. Nous mobiliserons également la police municipale pour verbaliser les camions de plus de 3,5 tonnes (hors desserte locale) dans les petites rues de notre ville (notamment au Val d’Ablon) qui recherchent des solutions alternatives aux embouteillages.

 

Logements

Villeneuve-le-Roi est enclavée entre la Seine, les voies ferrées et l’aéroport. Un apport trop important de population aggraverait considérablement les problèmes de stationnement et de circulation.

Par ailleurs, nous ne disposons pas des services et des infrastructures nécessaires pour satisfaire nos besoins en matière de services publics, d’écoles, de garde d’enfants, de médecins….

Nous réviserons le plan local d’urbanisme adopté par le maire actuel et qui fait la part belle aux opérations de promotions immobilières même dans certains quartiers de l’ancienne zone C du PEB pourtant impacté par les nuisances aériennes.

Nous bloquerons – comme d’autres communes l’ont déjà engagé comme Le Perreux-sur-Marne reconnu pour sa qualité de vie – les permis déposés par les promoteurs et qui menacent de destruction 400 pavillons.

Nous limiterons également la densification du quartier Parc en Seine qui comprend déjà 850 logements et doit conserver une dimension humaine.

Nous développerons des espaces naturels et de plantations dans les espaces libres plutôt que des immeubles.

Nous privilégierons la construction de pavillons ou de maison de villes, et à ne pas dénaturer notre environnement.

En collaboration avec la Région, nous aiderons les propriétaires des pavillons en meulière, patrimoine typique de notre région, à les rénover et les protéger.

Avec les aides publiques de l’Etat, de la Région et du Conseil départemental, nous soutiendrons la rénovation des copropriétés dégradées.

Les projets de réhabilitation des résidences Henri Dunant, Leblanc-Barbedienne, Raguet-Lépine et Raoul Delattre seront mis en œuvre en concertation avec les locataires, sans destruction de logements.

Sécurité

Nous redéfinirons les missions de la police municipale pour en faire une véritable police de proximité efficace, et au service des citoyens. Les règles de déontologie et de respect seront rappelées à tous, policiers comme usagers.

Nous élargirons son fonctionnement et ses horaires afin qu’elle soit pleinement opérationnelle.

Nous renforcerons le partenariat avec la police nationale afin de rassurer, accompagner, aider les citoyens, mais aussi verbaliser lorsque c’est nécessaire.

Nous créerons des antennes de la Police municipale dans les quartiers du bord de l’eau et celui de la Grusie afin de rendre un service au plus proche des habitants.

Dans le respect de la liberté des citoyens, dans un but de prévention et pour limiter les incivilités routières, nous utiliserons les moyens de vidéo protection notamment contre le passage des poids lourds dans les zones non autorisées.

Le rattachement de Villeneuve-le-Roi et d’Ablon au commissariat de police nationale de Choisy-le-Roi, obtenu par le conseiller départemental, est une bonne nouvelle. Mais l’implantation physique de ce commissariat est encore trop éloignée de notre ville. Nous nous battrons pour la construction d’un nouveau commissariat central pour les villes d’Orly, Choisy-le-Roi, Villeneuve-le-Roi et Ablon plus adapté et plus proche et nous exigerons le renforcement des effectifs de policiers de terrains.

Nous exigerons, également, la réouverture d’un bureau de police nationale de plein exercice avec des moyens d’intervention dédiés. Nous proposerons son implantation dans la future Maison France Services – permanence locale des services publics – dans l’ancien centre de sécurité sociale, avenue Victor Hugo.

Nous créerons un observatoire de la tranquillité publique pour coordonner l’action de la police nationale et municipale, de la justice et du milieu associatif pour faciliter les échanges d’informations avec les communes voisines.

Outre l’éducation au civisme et au respect à laquelle la commune doit contribuer, nous développerons les actions avec les associations de prévention qui assure un accompagnement et une écoute essentiels

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Nous améliorerons la qualité des colis et des repas des séniors afin de renforcer la convivialité et rompre l’isolement de certains séniors.

Nous renforcerons les offres de loisirs, de sorties et de séjours en proposant des tarifs attractifs, tenant compte du pouvoir d’achat de chacun.

Nous dynamiserons les activités culturelles, en ouvrant notamment l’espace culturel aux anciens par des spectacles et animations plus nombreuses et diversifiées.

Nous créerons « la boutique des seniors », lieu convivial de loisirs et d’information et assistance à la gestion des dossiers administratifs.

Nous recréerons de l’animation au foyer Rostand notamment en renforçant l’ouverture sur la ville. Nous offrirons des repas de qualité, fabriqués localement mettant fin à leur fabrication en usine par un industrielle, nous les déploierons également au service de portage à domicile.

Nous proposerons, pour le réveillon du Nouvel an, un grand repas festif et intergénérationnel.

Nous rétablirons et renforcerons les moyens du service de soins et d’aide à domicile pour les personnes âgées ou en situation de dépendance.

Des rencontres inter générationnelles, notamment avec des scolaires ou les centre de loisirs, seront organisées.
Avec le Conseil départemental qui en assurera le cofinancement, nous rachèterons la dernière grande ferme de Villeneuve-le-Roi – située dans le Haut-pays pour y aménager un établissement public d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.
Il accueillera prioritairement les villeneuvois avec des services de soins et d’hébergement de qualité pour un prix beaucoup plus accessible que les structures privées.

Education - Jeunesse - Petite enfance

Nous poursuivrons avec la Région la reconstruction du lycée Brassens.
Nous exigerons que cette opération soit complétée par de vrais équipements sportifs et non, comme le prévoit la mairie, par une simple réhabilitation du gymnase vétuste de l’actuelle cité scolaire.

Nous accompagnerons également le conseil départemental qui va lancer la reconstruction, le long de l’avenue Le Foll, d’un nouveau collège et défendrons le principe d’un établissement neutre en énergie.

Nous construirons deux nouvelles crèches.

L’une sera réalisée avec le conseil départemental, en centre-ville, ce qui limitera le coût pour le contribuable villeneuvois. L’autre, sous forme de crèche multi-accueil, dans le quartier du Val d’Ablon.

Nous renforcerons l’équipe de la crèche familiale et assurerons l’équité et la transparence dans la proposition aux familles des assistantes maternelles agréées de la commune. Nous mettrons en œuvre un véritable réseau partenarial avec les assistantes maternelles.

Les critères d’attribution des places en crèche seront publics. Une commission communale d’attribution, pluraliste, avec des représentants des familles, sera constituée et prendra ainsi les décisions en toute transparence.

Nous accompagnerons la scolarité de nos enfants

Les budgets pédagogiques des écoles de Villeneuve-le-Roi ont fondu ces dernières années. Nous les revaloriserons pour permettre aux enseignants de développer des projets plus ambitieux.

Nous favoriserons les relations intergénérationnelles et organiserons une aide aux devoirs gratuite en impliquant des étudiants et des retraités volontaires.

Nous soutiendrons les projets éducatifs des écoles et augmenterons le financement des intervenants et les sorties scolaires.

Nous développerons les sorties scolaires intra-urbaines en partenariat notamment avec la ferme pédagogique du Parc des Meuniers et l’espace naturel sensible de la Pierre Fitte.

Nous élargirons les possibilités d’utilisation par les classes de l’espace culturel, de la piscine et des gymnases.

La maison du patrimoine et de l’écologie et la médiathèque centre des savoirs et de la convivialité seront des espaces ressources pour les enseignants.

Les écoles Paul Bert (récemment construite et pourtant déjà en mauvaise état), Cités Unies, Fratellini, Kergomard, Éluard seront réhabilitées et les écoles élémentaires dotées de tableaux numériques et d’équipements technologiques.

Le retour de classes de neige, vertes et de découvertes

Outre les voyages pédagogiques qui seront cofinancés, nous ouvrirons la possibilité à chaque enseignant qui le souhaite, de partir en classes de découvertes avec ses élèves vers des destinations diversifiées.

Nous rétablirons notamment des classes de neige en nous appuyant, par exemple, sur les villages de vacances dans les Alpes du conseil départemental.

De vraies activités périscolaires

Un enfant qui fréquente l’accueil périscolaire et le centre de loisir passe plus de temps avec son animateur qu’avec son enseignant. Les activités qui y sont proposées doivent ouvrir nos enfants à de nouveaux horizons. Ce n’est pas, pour nous, une garderie, mais bien un cadre pédagogique.

Les centres de loisirs et de vacances seront donc dotés de moyens pour répondre à cet objectif majeur et permettre l’organisation d’activités ou de sorties.

Nous professionnaliserons les animateurs périscolaires en leur proposant de vraies formations qualifiantes.

Nous développerons un projet pédagogique municipal.

Nous aménagerons un centre de loisirs dans le quartier de la Grusie.

La réouverture des centres de vacances municipaux de Meyras et de Verlin

La ville est propriétaire de deux centres de vacances.

L’un, à Verlin, dans l’Yonne, dédié aux maternelles, est abandonné.

L’autre à Meyras, dans l’Ardèche, est confié en gestion à un organisme.

Parce que nous défendons le droit aux vacances pour tous les enfants et qu’un centre de vacances communal est un lieu d’échanges, une référence citoyenne commune, un vecteur de brassage social et de partage, nous reprendrons en gestion ces deux centres et les rouvrirons aux petits villeneuvois.

Des séjours de vacances y seront proposés et ils serviront de destination pour certaines des classes de découvertes.

Nous créerons un véritable service de la jeunesse pour aider et accompagner les jeunes dans leur parcours scolaire, éducatif, professionnel, citoyen ou de loisirs.

Il s’agit de leur permettre de disposer des lieux et des outils pour s’orienter.
Le rôle de la mission locale sera renforcé et ses actions développées pour la formation et l’insertion des jeunes mais aussi la recherche de logements, de stages, …

Un espace numérique leur sera dédié afin qu’ils puissent surfer, rechercher des informations et déposer des candidatures, …

Nous y favoriserons les rencontres entre les jeunes en recherche d’emploi et les acteurs économiques locaux et aiderons les étudiants dans leurs recherches de jobs pour financer leurs études

Des stages, plus nombreux, seront proposés dans les services municipaux et l’alternance y sera développée.

Parce que le droit aux vacances s’applique aussi aux adolescents et aux jeunes adultes, nous développerons les offres vacances et les aides au départ.

Nous aménagerons, avec le conseil départemental qui les finance à 50% de leur coût, une piste de skate, un parcours VTT et des lieux de loisirs (sportifs et de détente), sur les terrains délaissés par l’aéroport en haut de Villeneuve.

Nous aménagerons une maison des jeunes nouvelle génération à la Grusie et au bord de l’eau avec des activités encadrées mais aussi un espace libre et ludique et des outils numériques.

Nous créerons un pôle d’animateurs de quartier, au contact direct les jeunes en leur proposant des activités sportives, culturelles ou ludiques.

Ce pôle aidera les jeunes à définir, monter et déposer des projets collectifs ou individuels qui seront financés en partie.

Le permis de conduire est souvent nécessaire pour aller travailler ou tout simplement se déplacer pour les loisirs. Nous mettrons en place, comme d’autres villes, l’ont déjà fait, une aide au permis de conduire. En échange de 80 heures de stage dans les services communaux ou des associations pour des travaux d’intérêt général, les jeunes villeneuvois pourront bénéficier d’une aide de 1000 € pour leur permis de conduire.

Chaque collégien qui aura obtenu son brevet ou chaque bachelier qui aura obtenu son diplôme avec mention très bien se verra remettre une bourse 100 €, gage de reconnaissance par la commune de ses efforts scolaires.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Nous dénoncerons le contrat qui nous uni à la société industrielle et qui les produit en usine et recréerons une cuisine centrale qui garantira une préparation des repas en proximité, par du personnel qualifié à partir de produits sains, obtenus en circuits courts et le plus souvent issus de l’agriculture biologique.

Nous ne nous engageons que sur des objectifs atteignables : dès septembre 2020, 50% des plats seront bios. 100% des produits servis serons bios à mi-mandat en 2023.

En accord avec le Conseil départemental, nous établirons un contrat avec un maraîcher bio qui s’implantera sur le site naturel de la Pierre Fitte et produira des légumes destinés à la restauration scolaire locale et aux repas des séniors.

Développement économique

Nous souhaitons favoriser le développement, chaque fois que possible, de l’emploi à proximité du domicile.

Pour cela, nous relancerons l’activité économique de la zone des Vœux-Saint-Georges en favorisant l’implantation de nouvelles entreprises.

Les espaces de la zone industrielle, laissés à l’abandon, seront requalifiés avec la foncière qui en est propriétaire.

Nous créerons un club des entrepreneurs de la ville –promis par la mairie mais jamais sérieusement mis en place – afin de coordonner les actions publiques et privées et développerons avec les acteurs économiques des clauses favorisant l’insertion et l’emploi local.

Nous nous mobiliserons pour faciliter l’accès des villeneuvois aux 160.000 emplois de la plate-forme Orly-Rungis comme l’ont fait les villes environnantes.

Nous conduirons, bien sûr, à bien, le réaménagement de ce secteur en y intégrant les rues adjacentes non prévues par la mairie (rue Risser, rue Péri, rue du marché) et la partie basse de la rue du Général de Gaulle.

Pour y relancer l’activité commerciale, nous négocierons l’implantation de quelques enseignes de référence.

De même, comme d’autres villes le font déjà, nous préempterons les locaux commerciaux vides afin d’y réimplanter de façon volontariste des commerces de proximité, de bouche, de vêtements et une nouvelle librairie. Pour nous, la rue du Général de Gaulle ne peut pas devenir une juxtaposition d’agences bancaires et de friches commerciales.

Nous ferons de même autour de la gare ou dans le Haut-Pays.

Nous favoriserons également le partenariat avec l’association des commerçants que la ville soutiendra afin de développer des animations régulières.

Le marché couvert est un poumon économique et commercial. C’est aussi un moteur de la vie locale. La réfection de sa façade, annoncée à la veille du scrutin municipal, est nécessaire mais loin d’être suffisante. La société à laquelle la mairie a confié la concession du marché doit réaliser les travaux promis à l’intérieur du marché. La mairie le lui imposera. Avec ces financements et les subventions auxquelles nous avons droit, nous referons à neuf l’intérieur de la Halle. Pour relancer son activité, la ville en reprendra ensuite, la gestion directe, comme cela a été fait à Vincennes. Pour le rendre plus attractif nous réduirons le prix des places et solliciterons des commerçants proposant des produits de qualité ou bios afin de marquer l’originalité. Des marchés saisonniers y seront développés sur l’esplanade et dans les rues adjacentes

Loisirs Culture

Une médiathèque – centre de savoirs

Nous créerons une médiathèque centre des savoirs et de la convivialité en faisant évoluer l’actuelle bibliothèque municipale vers des espaces de travail individuels ou collaboratifs et vers des ressources culturelles et numériques. Cet espace ouvert à tous, particuliers, étudiants, associations, écoles, résident du foyer Jean-Rostand permettra de nouvelles rencontres, notamment intergénérationnelles.

Des ateliers pour les petits et les grands et un espace de détente, qui pourra se transformer un moment en café-débat y seront aménagés. Ce lieu de convergence revitalisera la rue commerçante du cœur de ville.

L’Espace culturel enfin ouvert à tous

L’Espace culturel ne peut demeurer ce lieu de spectacles occasionnels, ouvert quelques jours par an seulement. Il sera, demain, un vrai pôle de vie culturelle et associatif ouvert sur la ville, aux écoles, aux citoyens, aux associations. Nous développerons une programmation plus riche, diversifiée et innovante pour tous les âges et notamment les très jeunes.

Nous engagerons une véritable coopération culturelle avec les villes voisines afin de coordonner nos programmations. Des partenariats pourront être organisés pour accueillir des troupes en résidence.

Faire vivre la culture partout dans la ville

Nous favoriserons l’éclosion des jeunes talents en mettant à disposition des salles de répétition et en créant un crochet musical.

Nous développerons les pratiques artistiques et le spectacle vivant en proposant des espaces temporaires d’exposition ou scéniques aux associations, dans les quartiers.

Développer les apprentissages culturels

La culture ne peut pas être le fait de quelques-uns. Dès le plus jeune âge chacun doit pouvoir se l’approprier.

C’est pourquoi nous doterons les écoles maternelles comme élémentaires de moyens renforcés pour les apprentissages de la musique et des arts plastiques.

La grille des tarifs du conservatoire, très excessive, sera, parallèlement, révisée.Un festival de la BD lors des fêtes d’automne

Les fêtes d’automne ne sont plus qu’une foire commerciale. Il faut redonner du souffle à ce moment festif ou se rencontrent tous les villeneuvois.

Un festival de la bande dessinée, à vocation régionale, sera organisé à cette occasion en s’appuyant sur les ressources de la Cité de la BD.

Sport

Nous aménagerons une Halle des sports dernière génération et à énergie positive
Sur les délaissés de la zone industrielle face à Parc en Seine, nous installerons un équipement dédié aux arts martiaux et aux sports collectifs. Cette Halle des sports accueillera l’entrainement des nombreux clubs de Villeneuve, et permettra l’organisation de compétitions officielles.

Nous rénoverons les gymnases Painlevé, Daniel Fery et Anne Franck, ainsi que la salle de sports Jules Ferry.

Nous reconstruirons le complexe sportif de la Grusie menacé par les bétonneurs et réhabiliterons le stade Gallieni
Nous mettrons un terme à l’opération immobilière de 600 logements et restructurons cet espace pour en faire un équipement mixte pour la pratique sportive et les loisirs des familles, en l’équipant de jeux de plein air, de promenades, et d’une aire de piquenique.
Parallèlement, le stade Gallieni sera réhabilité pour en faire un équipement sportif et un espace de détente au cœur du quartier du coteau. Nous y installerons un mini stade, conserverons et améliorerons le pas de tir à l’arc pour les archers de la licorne, et installerons une salle de sport polyvalente et un espace de loisirs.

Ces réhabilitations pourront bénéficier des subventions régionales et départementales, de l’agence nationale du sport et des fédérations sportives (jusqu’à 80% du montant total des travaux)

Nous soutiendrons le projet du conseil départemental – actuellement bloqué par la municipalité – d’aménager au Parc du Grand Godet et à ses frais des salles de sports pluri disciplinaires et un court de tennis couvert.

Développer le soutien à la pratique sportive

Nous créerons une carte multisports afin d’aider financièrement les familles à pratiquer une ou plusieurs activités sportives sur la ville.
Nous accompagnerons la création d’un club d’athlétisme dont l’équipement sera intégré à la refonte du complexe de la Grusie.

Nous proposerons des séjours de vacances à dominante sportive aux jeunes villeneuvois.
Nous aménagerons de petits équipements sportifs de quartiers (type city stade) financés à 50% par le conseil départemental comme il l’a déjà fait à Paul Bert.

Villeneuve-le-Roi, centre de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024

Au-delà du label « Terres de Jeux » purement symbolique, nous déposerons la candidature de notre ville pour accueillir, sur le futur complexe sportif de la Grusie et au Parc du Grand Godet, un ou des centres de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques (CPJ) pour le équipes qui participeront à Paris 2024.
Ces CPJ seront financés par les contributions des équipes qui s’y entraineront.

Eric Grillon

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Mise en place d’un plan vélo avec incitation à l’achat par subventions et poursuite du
développement des voies à circulation douce mises en place par notre équipe. Création de stationnements vélos en pied de gare.
Actions en faveur du développement durable et de la transition écologique (circuits courts, protection du patrimoine naturel et lutte contre la pollution).
Sauvegarde de nos espaces verts, sensibilisation des plus jeunes à travers des projets d’école aux questions environnementales de l’école maternelle a la fin de l’ecole primaire.
Protéger les arbres en ville et favoriser de nouvelles plantations plus résistantes au changement climatique.
Entretien des ruches de l’Espace culturel et utilisation accrue des plantes mellifères.
Installation de nichoirs pour oiseaux et chauve souris pour la lutte contre les moustiques tigre et autres.
Après le changement des chaudières dans les groupes scolaires et à la mairie, conclusion de cette action par le remplacement des dernières chaudières : Espace Culturel Alain-Poher et gymnase Pierre Pouget.
Travail d’information et de sensibilisation au tri et à la réduction des déchets, poursuite de l’installation de composteurs collectifs dans les résidences et cantines.
Continuation des journées ramassage et propreté dans la ville par les élus et les bénévoles.
Etude de conventionnement avec un prestataire pour la valorisation du parc des Sœurs exemple : installation d’un accrobranche.
Création d’une délégation au développement durable dédiée à un conseiller municipal délégué.
Création d’un jardin partagé sur le terrain angle rue Robert-Shuman et rue de la « Courre aux lièvres » avec des parcelles dédiées au jardinage dont une pour l’école maternelle Saint-Exupéry et création de places de parking végétalisées en partie basse. Cette parcelle de plus de 3 000 m2 est en cours d’acquisition par la municipalité.

Urbanisme

Réorganisation et rationnalisation immobilière des bâtiments municipaux : mairie, mairie-annexe et services techniques.
Poursuite du plan pluriannuel de rénovation des voiries, en complément du travail déjà réalisé en la matière. Un mètre linéaire de voirie coûte entre 1500 et 4500 Euros avec l’assainissement.
Suivant les études d’urbanisme réalisées depuis deux ans en concertation avec l’Etablissement public d’aménagement «ORSA,» et la Métropole du Grand Paris, mise en place d’un plan « Ablon pour le Futur » :
Aménagement du centre-ville et création d’une zone d’activités en pied de gare.
Réfection du parking de la gare, suite à la pose des portiques de sécurité et l’installation de la vidéo surveillance, avec une partie en zone bleue côté centre-ville facilitant le stationnement pour le temps des courses.
Continuation de la rénovation du cimetière. Remplacement de l’ossuaire, réfection des clôtures et des allées.

Logements

• Incitation à la rénovation du bâti ancien grâce au dispositif de l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) qui permet aux propriétaires d’obtenir des subventions pour procéder à la réhabilitation de leur bien. L’objectif étant de lutter contre la dégradation des bâtiments et l’habitat indigne.
• Travail en concertation avec les promoteurs pour la réalisation de programmes de qualité (Exemple rue du Bac en en lieu et place du garage), avec réalisation d’une place, création de commerces et de logements de qualité.
• sollicitation des bailleurs sociaux pour la rénovation de leur patrimoine (rue Saint Georges par exemple) dont une convention a été signée avec le bailleur social Essonne habitat. L’objectif étant d’améliorer le cadre du logement social et sa montée en gamme, à périmètre constant sans création de nouveaux logements sociaux.

Sécurité

Développement de la vidéo surveillance reliée au poste de la Police municipale et
extension du nombre de caméras porté à 40 d’ici 2026 (17 aujourd’hui).
Renforcement de la police municipale dont les taches sont multiples (constats
d’urbanisme, délinquance, sécurisation d’évènements municipaux, surveillance de votre
résidence par de nombreux passages lors de vos vacances).
Appui renforcé de la Police nationale, Ablon-sur-Seine et Villeneuve-le-Roi étant
désormais rattachées au commissariat de Choisy-le-Roi, doté à cette occasion de 20
personnels supplémentaires ainsi que deux véhicules d’intervention, pour une meilleure
efficacité.
Renforcement de la présence de proximité des ASVP pour les stationnements gênants
et dangereux.
Accroissement des contrôles de la vitesse et du respect de la signalisation sur les axes
rapides et dangereux comme la rue du Bac et les quais de Seine.
Sollicitation du département pour l’installation d’un éclairage LED sur les voies
départementales, les voies communales en étant déjà équipées (sécurité renforcée).
Développement de la prévention sur les risques inondation en complément du plan
communal de sauvegarde (PCS) et du document d’information communal sur les
risques majeurs (DICRIM), élaborés lors de notre mandature.
Installation de barrières amovibles interdisant la circulation automobile et acquisition
de passerelles pour le cheminement des piétons en cas de crue.
Création d’un «Caniparc» dans le parc des Soeurs (espace clos réservé aux chiens de
façon à garantir la sécurité des usagers).

Social

Handicap

Poursuite du développement du plan d’actions en faveur des personnes souffrant de handicap avec pour illustration l’aménagement d’un ascenseur desservant la salle des mariages et l’école Pasteur A.

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Création d’un espace participatif sur le portail mairie « vos idées vertes » pour faire émerger des solutions écologiques simples à mettre en œuvre.

Finances locales

Poursuite d’une politique d’économies rigoureuses menée depuis 2014.
Pas d’augmentation des impôts locaux.
Recherche systématique de subventions grâce aux liens tissés pendant six ans avec nos partenaires (Métropole du grand Paris, Région, Département, Préfectures, Sénat et Territoire). Pour exemple : 2014/2019 : 1 100 000 Euros obtenus.
Mutualisation avec Villeneuve-le-Roi pour la recherche d’économies dans la gestion des événements et d’utilisation des équipements publics.
Appels d’offres avec recherche du meilleur rapport qualité-prix.
Pérénisation du Conseil municipal des enfants avec dotation d’un budget pour financer des projets.
Création d’un conseil municipal des adolescents également doté d’un budget.
Création d’un budget participatif ouvert à tous les Ablonais pour financer des projets dans l’intérêt de la ville et de ses habitants.
Soutien aux associations et aux comités de jumelage par le biais de subventions.

Seniors

Poursuite des actions en faveur des seniors, activités, excursions, repas et Semaine bleue.
Renforcement de l’aide au maintien à domicile en partenariat avec le Clic 6. Mise en place de repas intergénérationnels en coopération avec les écoles.

Education - Jeunesse - Petite enfance

Mise à disposition de places dans le «Relais des assistantes maternelles» (RAM) conventionnées avec Villeneuve-le-roi.
Création d’une crèche familiale.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Maintien d’une restauration scolaire de qualité produite en local, en donnant une part de plus en plus importante aux produits BIO et en circuit court sensibilisant les enfants au mieux manger et à la réduction des déchets alimentaires.

Développement économique

Développement du numérique (école et mairie). Positionner le numérique comme levier de développement de la ville au service de ses principaux enjeux économiques, sociaux et sociétaux (éthique et écologie).
Là aussi création d’une délégation au numérique dédiée à un conseiller municipal délégué.

Loisirs Culture

ESPACE CULTUREL ALAIN-POHER : cet espace de rencontres incontournable de la vie Ablonaise nécessite d’importants travaux et une réorganisation de son occupation pour assurer son avenir. C’est pourquoi nous allons procéder à sa ré́novation thermique et phonique avec pose de panneaux photovoltaïques sur la terrasse rénovée et isolée. De même nous allons adapter le fonctionnement de l’espace aux nouveaux besoins des Ablonais et en faire un lieu de partage dédié à toutes les générations.
• Développement du nouveau cinéma numérique par une offre de programme élargie et des projections de films récemment sortis.
• Prolongement de notre accord avec les Bords de Seine (associations réunissant plusieurs villes) pour la promotion de la vie culturelle et la réalisation d’un programme de très grande qualité.

Retour d’une fête annuelle en bords de Seine «Ablon au fil de l’Eau».

Sport

Création d’un nouveau gymnase ou rénovation complète de l’ancien et construction de nouveaux vestiaires attenants au terrain de football.

Fabrice Ngaliema

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Utiliser des produits d’entretien plus respectueux de l’environnement
  • Éviter le jetable et réduire la consommation de papier
  • Re-végétaliser des espaces bitumés pour lutter contre l’imperméabilisation des sols
  • Planter des arbres et des jachères fleuries
  • Récupérer les eaux de pluie des toitures des bâtiments communaux
  • Organiser chaque année, quartier par quartier, avec leurs habitants, un nettoyage général des espaces publics
  • Améliorer l’isolation thermique des bâtiments communaux et des immeubles des bailleurs sociaux
  • Installer des panneaux photovoltaïques sur des bâtiments communaux (comme sur le gymnase A. Dunois)
  • Diffuser un guide aux habitants pour faire des économies d’énergie chez soi
  • Installer des bornes de recharge pour les véhicules électriques sur les parkings publics
  • Installer une « ressourcerie » avec le Territoire GPSEA
  • Installer des arceaux et des parkings à vélos
  • Développer l’agriculture urbaine : jardins partagés, échanges autour des récoltes, soutien au réseau des AMAP

Urbanisme

  • Multiplier les bancs sur les cheminements importants
  • Installer des bornes fixes afin d’empêcher un accès des véhicules non autorisés en zone piéton
  • Restaurer l’église (vitraux, nettoyage intérieur…)
  • Construire des logements relais pour accompagner la réinsertion de familles en difficulté, avec l’aide d’associations qualifiées sachant s’adapter aux situations (Fondation Abbé Pierre, …)
  • Construire un hôtel
  • Étudier la possibilité de rendre la rue de Paris à sens unique après la mise en service de la déviation de la Nationale
  • Sécuriser les parkings souterrains de la ville
  • Remettre en état de fonctionnement la maison solaire du gardien du cimetière
  • Négocier une augmentation de fréquence de bus le soir, le week-end, les jours fériés et pendant les vacances
  • Clarifier les critères d’attribution des logements et permettre à chaque demandeur de suivre l’avancée de son dossier à travers un site Internet dédié

Logements

Sécurité

  • Élargir les heures d’intervention de la police municipale
  • Développer les caméras de vidéoprotection
  • Réguler la vie nocturne en organisant une présence humaine de médiation
  • Accueillir et accompagner les victimes d’actes de délinquance
  • Ramasser sans exception les dépôts sauvages dans un délai maximal de 48h
  • Sanctionner systématiquement par des amendes très dissuasives, les individus salissant ou dégradant les espaces publics
  • Améliorer l’éclairage dans les lieux publics
  • Encadrer la pratique de moto-cross dans un lieu adapté

Social

  • Agir auprès des bailleurs et de la justice pour exiger le retrait du bail du conjoint violent
  • Créer une maison de santé
  • Favoriser la colocation intergénérationnelle par l’attribution d’une aide municipale.
  • Mettre en place un Conseil des Anciens et un réseau de seniors bénévoles pour leur ville
  • Créer au sein des structures de la ville un espace et du temps dédiés aux partages et aux échanges intergénérationnels
  • Ouvrir l’agence postale communale les samedis matin

Handicap

  • Favoriser le recrutement de personnes handicapées dans les services de la commune

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Organiser des permanences hebdomadaires du maire et des adjoints où les habitants rencontrent les élus sans RDV
  • Nouveau site Internet de la ville avec application et nouveaux services en ligne

Finances locales

  • Maintenir le taux des impôts locaux

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Équiper toutes les écoles avec du matériel numérique de qualité et adapté aux usages éducatifs
  • Encadrer les élèves temporairement exclus du collège et du lycée durant le temps de leur sanction
  • Former les enfants à la médiation
  • Proposer à la police d’organiser des campagnes de sensibilisation contre le harcèlement et la cyber-violence
  • Développer les classes citoyennes
  • Réduire le délai d’inscription dans les centres de loisirs
  • Réhabiliter les locaux d’accueil périscolaire de l’école Rostand
  • Donner accès à l’aide aux devoirs à tous les enfants de la ville
  • Proposer un service de ramassage scolaire à pied : le pédibus

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Réduire le délai d’inscription à la cantine scolaire
  • Éviter le gaspillage alimentaire dans les restaurants scolaires avec le tri des déchets
  • Choisir une vaisselle végétale pour les cantines scolaires contre les perturbateurs endocriniens
  • Mettre en place un service minimum pour les cantines et les accueils périscolaires

Développement économique

  • Créer une antenne jeunesse sur le haut de la ville
  • Créer un foyer de jeunes travailleurs
  • Instaurer des parrainages pour la recherche d’un emploi (un ancien parraine un jeune)
  • Créer un espace virtuel pour proposer les offres d’emploi
  • Créer une maison de l’emploi
  • Créer un espace de coworking
  • Ouvrir un marché dans le quartier de la Haie Griselle
  • Augmenter le nombre d’apprentis et stagiaires au sein des services municipaux
  • Chaque année, suivre au moins cinq jeunes en alternance

Loisirs Culture

  • Organiser un circuit pour visiter des villes de la Marque Ville Impériale
  • Équiper correctement les aires de jeux et en créer d’autres
  • Ouvrir l’Almo les mardi, jeudi et vendredi, de 16 h 30 à 18 h pour accueillir les enfants bénéficiant d’un accompagnement scolaire
  • Organiser des visites de la forêt de Grosbois
  • Créer une salle de spectacle polyvalente de grande capacité
  • Développer les échanges culturels, sportifs, associatifs, scolaires, avec la ville de Lauda, pour mieux partager les méthodes de gestion mises en œuvre par chacune des deux villes.
  • Créer un réseau d’hébergement des amis allemands chez l’habitant
  • Créer des espaces pour organiser des barbecues

Sport

  • Créer un Ticket Sport qui permettra grâce à une convention avec les associations sportives boisséennes de prendre en charge 50 % des frais d’inscription pour les habitants de moins de 25 ans et de plus de 60 ans
  • Ouvrir une salle de musculation municipale
  • Favoriser l’émergence d’un club de football amateur de haut niveau
  • Aménager un parcours de santé
  • Augmenter les heures d’ouverture de la piscine pendant les vacances scolaires
  • Remettre les stages multi-sports pendant les vacances scolaires

Farid Chibout

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Farid El Arche

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Estimation du budget carbone de la Ville et de chaque projet futur majeur (mesurer l’empreinte écologique de la Ville, optimiser les consommations énergétiques des équipements publics par des travaux de réfection, recours à l’énergie solaire, remplacement des véhicules municipaux par des vélos, charte écologique destinée aux constructeurs immobiliers, …)
  • Encouragement des mobilités douces et de l’auto-partage
  • Ouverture d’1 hectare d’espace vert
  • Aménagement de jardins potagers familiaux
  • Mise en place d’une Brigade Verte propreté
  • Création de politiques incitatives pour réduire la pollution et optimiser la gestion des déchets
  • Sensibiliser à la propreté et au tri par des campagnes d’information auprès des services de la Ville, des commerçants et de l’ensemble de la population notamment par la réalisation d’affiches rappelant les bonnes pratiques, par la mise en place d’ateliers de sensibilisation ainsi que par l’animation d’événements fédérateurs comme le “Clean Challenge”.
  • Donner la possibilité aux usagers de respecter les espaces publics par la mise à disposition de moyens : poubelles plus larges avec possibilité de tri sélectif, “sacs à chien” renouvelés régulièrement, mise à disposition et entretien des points de compostage, conteneurs collectifs quand cela est possible, collecte des déchets verts et augmentation de la fréquence de ramassage des poubelles jaunes.
  • Encadrer les règles de vie commune, les faire connaître et les faire respecter par la sanction des infractions notamment concernant l’encombrement des trottoirs.
  • Coordonner les actions de nettoyage et cartographier des zones critiques en termes de saleté en vue d’optimiser la fréquence de nettoyage (composteurs collectifs)

 

Urbanisme

  • Rénovation du complexe sportif Baquet et des écoles vétustes.
  • Création d’une place paysagère conviviale pour dynamiser le centre-ville (plan de circulation, implantation d’une offre commerciale variée)
  • Aménager les portes d’entrée de la Ville par l’intégration notamment des aménagements de la station du RER B et de la station de la ligne 14 de manière à faciliter les mobilités.
  • Améliorer les liaisons avec les communes voisines et défendre une vision harmonieuse du paysage.
  • Renforcer la trame verte pour créer plus d’îlots de fraîcheurs, accueillir de la biodiversité et la production végétale (jardins, agriculture urbaine)
  • Faciliter les déplacements doux (trame piétonne sécurisée, renforcer le maillage cyclable, …)

Logements

  • Faciliter l’accession sociale à la propriété aux Gentilléennes et Gentilléens aux revenus modestes par l’innovation et la collaboration avec les acteurs de l’immobilier.
  • Mettre aux normes tous les logements sociaux attribués aux personnes en situation de handicap afin que la charge des travaux ne repose plus sur ces personnes.
  • Rendre transparente l’attribution des logements sociaux en rendant publique la liste des logements disponibles, les critères d’attribution retenus et en permettant la participation des Amicales des locataires à la commission d’attribution.

Sécurité

  • Renfort de la présence municipale avec la création d’un comité citoyen représentatif de l’ensemble des quartiers qui aura pour mission d’émettre des recommandations en faveur d’une plus grande sécurité à Gentilly comme l’opportunité d’une police municipale, de la vidéosurveillance, d’un meilleur éclairage municipal.
  • Instaurer un service de médiation en cas de conflits entre riverains.
  • Renforcer le rôle du Service Qualité de Vie Urbaine, intermédiaire privilégié avec les habitants et la Police Nationale en permettant la verbalisation des infractions routières en complément du stationnement.
  • Tenir compte de l’état des lieux des infractions pour permettre à la municipalité de prendre les mesures nécessaires à leurs résolutions avec les acteurs du territoire et le Conseil Local de la Sécurité.

Social

  • Politique volontariste de valorisation, de montée en compétences et de bien-être au travail pour les agents municipaux de la Ville notamment par la mise en place d’un plan d’accompagnement au projet professionnel et d’un parcours de formation.
  • Développer les liens de solidarité et d’entraide par des expériences intergénérationnelles et la création d’événements et de rendez-vous hebdomadaires fédérateurs.
  • Faciliter l’accès des services municipaux sur Internet et par des horaires d’ouverture adaptés.

Handicap

  • Développement d’actions de sensibilisation au handicap comme l’organisation d’une journée du handicap où les écoles seraient impliquées.
  • Participation à la diffusion d’information des dispositifs d’aide aux aidants.
  • Formation des agents du service des affaires sociales à l’accompagnement et à la constitution des dossiers “handicap”.
  • Développement des services et des permanences d’associations pour renforcer l’accès à l’information.
  • Encouragement des associations sportives et culturelles à l’accueil des personnes en situation de handicap.
  • Ouverture de places spécialisées dédiées aux enfants en situation de handicap.

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Création de comités citoyens et leur participation active aux grandes décisions de la Ville.
  • Publication des informations sur lesquelles se fondent les décisions publiques (critères d’attribution des logements sociaux, des places en crèche, des salles municipales) et des documents de la Ville.
  • Création d’un conseil municipal des jeunes visant à les inciter à s’impliquer. Il pourra émettre un avis sur les décisions relevant notamment de la politique de la jeunesse mais aussi formuler des propositions et mener des actions.
  • Création de conseils citoyens thématiques : parents d’élèves, associations, seniors.
  • Insérer les femmes dans la vie politique et citoyenne (travail sur la place de la femme dans la Ville, réserver des créneaux dédiés aux femmes dans les équipements sportifs, accompagnement financier, logistique et juridique des Associations de femmes, …)

Finances locales

  • Travail sur toute la mandature de réduction de l’endettement et des charges de fonctionnement pour permettre, à terme, de financer de nouveaux projets tournés vers l’avenir.
  • Mise en place d’une politique de recherche de financements publics volontaires et de subventions.

Seniors

  • Lutte contre l’isolement en favorisant les rendez-vous dans les quartiers comme des rendez-vous sportifs hebdomadaires gratuits.
  • Création d’un réseau de bénévoles seniors pour proposer leurs services aux associations
  • Aide aux associations dotés d’un projet axé sur les seniors.

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Accompagnement à la création de crèches associatives.
  • Mise en place de classes modulaires et adaptables en fonction des effectifs.
  • Entretien du patrimoine scolaire via un plan pluriannuel d’investissement et de remise à niveau des équipements scolaires qui le nécessitent et son suivi via une plateforme de suivi des demandes de travaux.
  • Création d’une aide « parents en difficulté » en fonction de leur quotient familial pour l’emploi d’une assistante maternelle.
  • Réseau des Assistantes Maternelles envisagé comme un lieu d’information, de conseil et d’accompagnement pour les parents, et de professionnalisation pour les assistantes et assistants maternelles.
  • Réduire les inégalités de l’apprentissage (actions de sensibilisation contre toutes les discriminations comme le harcèlement, le sexisme, le racisme, seconder chaque enseignant des classes maternelles d’une AISEM, équiper les écoles de matériels informatiques, initiation à la nage avant le CM2)
  • Accompagner les jeunes tout au long de leur parcours scolaire au Point Information Jeunesse (aide aux devoirs et à l’orientation, programme d’insertion vers l’emploi pour les jeunes déscolarisés, formation aux entretiens, rédaction CV, plateforme de mise en relation pour les stages et l’emploi entre les habitants et les entreprises locales, …)
  • Mise en place d’actions stimulantes et encourageants (concours des arts oratoires, soirée des diplômés, championnat de sciences appliquées)
  • Faire des Jeux Paris 2024 un tremplin pour les jeunes en intégrant le programme « Bénévolat : vers Paris 2024 ! » (jeunes en service civique, formés à l’accueil et aux langues étrangères)

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Nouvelle restauration scolaire
  • Organisation d’un forum Sport/Santé/Nutrition.
  • Sensibilisation à l’alimentation par des rencontres entre les écoles, la Maison des Familles, par exemple, et des producteurs, des fermes, des réseaux en circuits-court.
  • Implantation de produits alimentaires de qualité et accessibles comme les épiceries solidaires, les groupements d’achat en vrac.

Développement économique

  • Faire des services de la Ville un lieu de ressources pour Les porteurs de projets individuels, associatifs ou entrepreneuriaux et les personnes en difficulté en renforçant l’entraide, la solidarité et l’accession à l’emploi.
  • Organisation d’un « Zig Zag de Noël » où commerçants de tous les quartiers, artisans et artistes ouvrent leurs portes à un moment propice aux achats de fin d’année.
  • Création d’une boutique éphémère en centre-ville pour accueillir des artisans locaux ou non et ainsi, enrichir et renouveler périodiquement l’offre commerciale.
  • Accueil de conteneurs mobiles et modulaires pour proposer des événements occasionnels comme une ludothèque en été, un marché de Noël en hiver.
  • Création d’un marché avec une offre de produits différente au Chaperon Vert.
  • Création d’une Maison des Initiatives et des Associations (espace de travail, café associatif, espace enfant, formations pour les bénévoles et futurs entrepreneurs, aide à la recherche de stage, …)

Loisirs Culture

  • Encouragement de la pratique de la culture urbaine tel que le cirque, les danses urbaines ou les arts de la rue en créant un lieu ouvert d’expression artistique
  • Création de synergies avec les communes limitrophes afin d’élargir et densifier l’offre culturelle, et plus particulièrement avec les communes d’Arcueil (Espace Jean Villar) et du Kremlin-Bicêtre (ECAM)
  • Adaptation des équipements de la Ville aux besoins de la population : ouverture à tous du studio de répétition de la Ville, élargissement des horaires de la médiathèque et du centre culturel, adaptation de l’auditorium de la médiathèque.

Sport

  • Réhabiliter le complexe sportif Maurice Baquet
  • Création d’une école municipale du sport le mercredi en demi-journée.
  • Mise en place de séances sportives gratuites en plein air dans tous les quartiers toute l’année.
  • Élargissement des créneaux horaires (8h-23h) des installations sportives tout en permettant, quand cela est possible, un accès autonome aux installations sur certains horaires.
  • Ouverture de nouveaux espaces disponibles pour les pratiques sportives (préau écoles, piscine).

Franck Gilleron

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Être du côté des exploités, des pauvres contre les riches en toute circonstance.
Être les yeux et les oreilles des travailleurs pour dénoncer les injustices dont les classes populaires sont victimes.
Soutien aux luttes des familles ouvrières en les aidant à porter leurs revendications.
Aide aux travailleurs dans les combats qu’ils doivent mener pour la défense de leurs intérêts : contre des licenciements en appuyant les grèves ; contre des expulsions locatives avec la réquisition de logements vides, contre les marchands de sommeil, contre les hausses continuelles des factures d’eau, de gaz, d’électricité, qui font le profit des grandes compagnies capitalistes

Appel à la mobilisation des travailleurs pour s’opposer aux directives de l’État qui vont à l’encontre des intérêts des classes populaires, aux réductions de crédits, aux mesures en faveur des promoteurs et des capitalistes.Les problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs découlent de la politique générale de l’Etat et nécessitent un combat général du monde du travail. Nous voulons œuvrer auprès des travailleurs pour qu’ils prennent conscience qu’ils appartiennent à une classe sociale qui a la capacité de changer le monde et qu’ils se préparent a mener le combat contre ce système capitaliste qui conduit à la ruine de l’humanité

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Franck Le Bohellec

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Création d’un conseil citoyen de la transition énergétique, écologique et du bien-être animal ouvert à tous
  • Création d’une brigade verte : des agents assermentés seront chargés de réprimer les dépôts sauvages et les pollutions de tout type
  • Plan 1000 arbres :  planter 1000 nouveaux sur le mandat
  • Fin effective du plastique à usage unique dans l’administration, dans les manifestations municipales et dans la restauration scolaire
  • Cendriers urbains : en lien avec une association, assurer le recyclage des mégots
  • Création d’un « repair café » à la maison de la nature
  • Poursuite du programme zéro déchet et création des défis «familles zéro carbone» et «familles énergie positive»
  • Développement de l’éco-pâturage méthode d’entretien naturel des espaces verts
  • Lancement d’une étude de faisabilité pour la création d’un cimetière animalier
  • Poursuite de la rénovation thermique des écoles et de l’ensemble des bâtiments municipaux
  • Végétalisation des cours d’école, création de patios et suppression progressive du bitume au profit de revêtements de sol «Oasis».
  • Obtention de la 2ème fleur du concours des Villes et des Villages fleuris
  • Organisation d’une collecte des déchets verts avec le Territoire (EPT)
  • Après réalisation du nouveau parking sous-terrain au sein du projet «Cristallerie», libération et végétalisation totale de la Place de la Pompe
  • Nouveau square public au sein du projet «Cristallerie» et création d’une coulée verte entre l’avenue de Paris et la rue Pasteur
  • Végétalisation de la Place Niemeyer, des allées des cimetières, la place du Moutier et réaménagement de la fontaine, des espaces publics quartier Paul Eluard / Clos Fleuri
  • Terrain des Monts Cuchets : ouvrir des négociations pour acquérir cet espace et en faire une zone naturelle ouverte au public
  • Projet Bizet : Création d’un espace boisé et nature à proximité de la maison de la biodiversité
  • Acquisition du terrain naturel situé face à l’école George Sand pour y créer une ferme pédagogique ouverte à tous
  • Nouveau square public à l’angle Saint Roch / Paul Vaillant Couturier
  • Développement de l’espace biodiversité au fond du cimetière des Pommiers
  • Rénovation totale du Parc Pablo Neruda et renaturation
  • Nouvelle trame verte publique au sein de l’éco-quartier Paul-Guiraud
  • Nouveau parc public de 4.000m² aux Lozaits Nord dans le cadre de la rénovation urbaine engagée
  • Création d’une coulée verte reliant le parc des Hautes-Bruyères et la rue de l’Epi d’or
  • Récupérateur d’eau et composteur dans chaque nouvelle construction et inciter à la création d’espaces potagers collectifs ou dédiés à la permaculture
  • Poursuivre le développement de nouvelles stations «Velib’» et des vélos électriques en location longue durée «Véligo»
  • Proposer une nouvelle offre de véhicules électriques et de bornes électriques publiques pour les particuliers
  • Demander au Département de passer les voiries départementales en zone 30
  • Matérialiser les bandes cyclables en bleu sur la RD7 (compétence du Département), poursuivre l’implantation d’espaces de stationnement vélo aux points stratégiques de la ville (Parking à vélos au terminus Aragon, …), créer des espaces d’entretien collectifs des cycles

Urbanisme

  • Nouveau PLU avait pour exigence de pleine terre sur chaque parcelle augmentée à 50%
  • Créer « La Liane » : un service de transport pour relier les quartiers de Villejuif
  • Renforcer l’exigence dans les matériaux et les modes de construction : une part d’éco-matériaux et de matériaux bio-sourcés, renforcement des mesures de lutte et de sanction contre les pollutions liées aux chantiers (pollution sonore, salissures des espaces publics, …), exigences en terme d’isolation et d’économies d’énergies(Conciergerie numérique, construction à énergie positive et raccordement à la géothermie…)
  • Renforcement de la préservation du tissu pavillonnaire en adaptant mieux le prochain PLU à certaines situations spécifiques
  • Poursuite de la logique de concertation étendue des riverains pour chaque projet
  • Installer des bancs ombragés dans tous les quartiers
  • Poursuite de l’équipement et renforcement de nos équipes en charge de la propreté des rues et de la lutte contre les tags

Logements

  • OPH de Villejuif : le Maire prendra la présidence (bénévole) de l’OPH
  • Chez tous les bailleurs sociaux, solliciter les rénovations nécessaires et la  résidentialisation
  • Poursuivre le projet de rénovation urbaine Lebon-Lamartine et des Lozaits en garantissant toujours à chacun d’obtenir la proposition de relogement qui lui conviendra

Sécurité

  • Doubler les effectifs de Police Municipale pour atteindre progressivement 80 agents au cours du prochain mandat
  • Poursuivre le déploiement de la vidéo-protection sur le territoire communal
  • Permettre un fonctionnement du service de police 24h/24 dès que possible
  • Étendre les horaires d’accueil du public à l’hôtel de Police Municipale : samedi toute la journée et jusqu’à 20h les soirs de semaine
  • Créer une brigade municipale motocycliste : équipée de motos électriques, cette brigade pourra intervenir plus rapidement encore, notamment contre les « rodéos sauvages »
  • Créer une brigade municipale spécialisée de proximité, dédiée à la prévention, la communication et la médiation
  • Acquérir un « Poste annexe mobile » (80k€) : ce véhicule permettra un accueil décentralisé des habitants par la Police Municipale en se rendant à intervalle régulier dans chaque quartier
  • Développer le partenariat avec la sécurité de la RATP (GPSR)
  • Instaurer le dispositif «voisins vigilants» et renforcer la participation citoyenne pour lutter contre les cambriolages
  • Proposer des visites de la Police Municipale au domicile des Villejuifois qui le souhaiteraient pour des conseils de sécurisation
  • Poursuivre les travaux du CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) et signer une nouvelle stratégie territoriale de prévention de la délinquance en application de la nouvelle stratégie nationale
  • Mise en place du Conseil pour les Droits et les Devoirs des Familles (CDDF) : un C.D.D.F est un dispositif d’aide à la parentalité fondé sur l’action sociale et éducative, piloté par le Maire.
  • Mettre en place la procédure de « rappel à l’ordre » : le « rappel à l’ordre » est un dispositif de prévention de la délinquance qui intervient en amont de la sphère pénale
  • Extension du projet d’inclusion par lequel les jeunes élèves temporairement exclus de leur collège sont accueillis en stage à la Police Municipale
  • Renforcer la prévention de la récidive en développant l’accueil de «Travaux d’Intérêts Généraux» à Villejuif

Social

  • Micro-crédit : la municipalité accompagnera les habitants exclus du système bancaire traditionnel dans l’obtention d’un micro-crédit pour amorcer le financement de leur projet d’insertion
  • «Foyer d’accueil tremplin» : jeunes actifs et femmes isolées avec enfants se verront proposer un accueil en foyer le temps de s’établir ou de se rétablir dans la vie
  • Après la création d’un hébergement d’urgence «femme battue» début 2020, le nombre d’hébergements de ce type sera triplé sur le mandat
  • Doublement des budgets consacrés au dispositif, voté en 2018, de soutien financier aux clubs sportifs créant des équipes féminines

Handicap

  • Créer de nouvelles classes ULIS (Unités locales d’insertion scolaire)
  • Renforcer l’offre de la nouvelle maison de la Santé et du Handicap et en offrant notamment un lieu ressource pour les aidants
  • Accélérer la mise en œuvre du plan d’accessibilité de la ville au travers par la création de «l’observatoire de l’accessibilité», composé de personnes à mobilité réduite
  • Soutenir la rénovation et l’agrandissement de l’ESAT (établissement et Services d’Aide par le Travail) des Lozaits Nord
  • Créer une «bourse municipale sport-handicap» pour participer au financement des matériels adaptés nécessaires à la pratique sportive des Villejuifois en situation de handicap
  • Lutter contre l’isolement des Personnes à Mobilité Réduite (PMR) en organisant leur accompagnement pour des sorties culturelles ou festives
  • Créer le «café des aidants» : quelques heures de repos entre aidants pendant lesquelles un assistant prend le relais
  • Organiser des «séjours aidants» : proposant aux aidants de partir quelques jours avec la personne en situation de dépendance avec assistance pendant le trajet et sur place

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • «Service public truck» : un camion d’accueil administratif se rendra dans les quartiers à intervalle régulier pour proposer la réalisation des démarches administratives
  • Création du poste de « médiateur municipal » : une personnalité du monde social ou judiciaire sera recruté pour exercer un rôle de médiateur municipal à la disposition des habitants pour résoudre leurs difficultés avec l’administration
  • Obtention de la certification «Engagement de service – Accueil Service Public Local»
  • Poursuite de la digitalisation de l’administration tout en garantissant la permanence d’un accueil physique
  • Conseil de quartier : un élu référent par quartier animera un comité de quartier composé de citoyens volontaires
  • Budget participatif de quartier : sur proposition du comité de quartier et approbation des habitants, financement d’actions de quartier pour le vivre-ensemble
  • Création d’une plateforme de participation citoyenne en ligne à l’image de celle mise en place pour les «Débats Expresso»

Finances locales

  • Maintien de l’engagement 0% de hausse des taux d’imposition communaux :
  • Poursuite le plan de réduction de la dette communale
  • Poursuite du plan d’investissement équipements publics : nouveaux équipements publics et rénovation des existants
  • Recherche active des subventions extérieures à chaque fois que cela est possible

Seniors

  • Ateliers de prévention santé-seniors
  • Augmenter le nombre d’ateliers informatiques seniors
  • Mise en place une résidence service senior numérique (« Ensembl’ ») : des bénévoles proposent de partager des activités, de l’assistance etc
  • Créer le dispositif «Mamies et Papis cantine» par lequel les retraités volontaires et sélectionnés viendront en renfort pour accompagner les enfants lors de la pause méridienne
  • Créer un nouveau Centre Municipal de Santé publique et soutenir le tissu de santé libérale
  • Poursuite et développement de l’expérimentation actuellement en cours de visites à domicile des médecins du centre municipal de santé
  • Ouverture en 2022 du centre pluridisciplinaire universitaire de santé dans les quartiers Nord (12 médecins) : soutenir l’offre libérale de santé c’est également soutenir la santé de proximité
  • Équiper progressivement nos parcs de parcours santé
  • Obtenir la certification «Ville amie des aînés» : soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé
  • Mettre en place une permanence d’accueil des seniors, de leurs aidants et de leurs familles au Service Municipal des Retraités pour les accompagner dans la mise en place de solutions face à la perte d’autonomie
  • Soutenir les initiatives de logement intergénérationnel
  • Café « senior tuteur » : partage de l’expérience de vie avec les jeunes et les familles

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Sensibiliser davantage les jeunes aux enjeux de la transition écologique afin qu’ils deviennent eux-mêmes des ambassadeurs autonomes et responsables
  • Avec un service jeunesse mieux formé
  • Les activités proposées dans nos antennes jeunesse formeront un socle de connaissances
  • Créer 120 places de crèche sur le mandat 2020-2026
  • Solliciter le département pour qu’il créer une nouvelle crèche départementale d’une cinquantaine de berceaux
  • Créer un forum d’Assistantes Maternelles avec l’association ASMAVI et créer une Maison des Assistantes Maternelles : les assistantes maternelles peuvent également être une solution de garde pour un certain nombre de familles
  • Faire évoluer l’offre de la maison des parents : augmenter les capacités d’accueil de la garderie éphémère et développer les nouvelles méthodes d’accompagnement à la parentalité (sophrologie, parentalité positive,…)
  • S’engager dans le réseau mondial Unesco des «Villes apprenantes»
  • Étendre l’apprentissage du jeu d’échecs, ateliers théâtre et chorale, dispositif DEMOS (apprentissage musical)  et en complément, engager des projets innovants d’apprentissage des langues
  • Continuer le renforcement du dispositif «Projet de Réussite Éducative» (PRE)
  • Poursuivre et renforcer l’accompagnement du soutien scolaire (Études dirigées, associations d’aide aux devoirs, Tutorat par des Etudiants des écoles de Villejuif de nos enfants, …)
  • Poursuivre le développement des potagers dans les écoles , de l’apprentissage du zéro déchet, du compostage, etc…
  • Déploiement des parkings à trottinettes et vélos dans les écoles
  • Création d’une Université Populaire et de Cafés des sciences
  • Créer une nouvelle MAJ (Mon Antenne Jeunesse) au cœur des quartiers Est et chacune d’entre elles aura désormais une spécialisation précise
  • Transformer le Conseil des Jeunes pour en faire un conseil consultatif et guider ses membres dans l’apprentissage de la citoyenneté
  • Renforcer les séjours et mini-séjours proposés par la Ville
  • Développer une structure d’insertion par le sport car nous savons que c’est un vecteur essentiel de sociabilisation de nos jeunes

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Les tarifs de la cantine scolaire seront divisés par deux sur chaque ligne de quotient familial, en maternelle et en élémentaire, à la rentrée de septembre 2021
  • Objectif « 100% bio et circuits courts » dans les cantines

Développement économique

  • Poursuivre le développement du service public local de l’emploi M2IE (Maison des Initiatives, de l’Insertion et de l’Emploi) : augmenter le nombre annuel de jobdating et de forums de l’emploi, doubler le nombre de jeunes accueillis en stage et en service civique au sein des services de la ville
  • Finaliser la réalisation de Cancer Campus
  • Renforcer l’attractivité économique de la ville
  • Poursuivre le développement d’espaces de coworking et d’incubateurs de startup à l’image de ceux déjà programmés au sein du campus ECLA aux Esselières, de l’écoquartier Paul Guiraud ou du Biopark 2 dans Campus Grand Parc
  • Une consultation citoyenne sera engagée pour créer un espace semi-piéton de la gare Aragon à la place de la Mairie, livraisons et création de terrasses végétalisées
  • Création du guide «Commerçants et Artisans d’à côté»
  • Augmentation de l’enveloppe budgétaire et du périmètre de préemption des commerces pour favoriser l’implantation de commerces de qualité
  • Accompagner le développement des commerces de proximité et renforcer les polarités commerciales de chaque quartier (Place Niemeyer, Centre-Ville, Place Rodin, Futur Campus Grand Parc,…)
  • Passer d’une demi-heure à une heure de stationnement gratuit en centre-ville
  • Accompagner le développement de l’association des commerçants afin de créer de nouvelles animations commerçantes et artisanales (marché des créateurs, extension du marché de Noël, etc…)
  • Co-construction d’une charte des commerçants (modèle d’enseignes, 0 déchet, vente en vrac,…) avec un soutien financier pour la mise en œuvre de la charte
  • Révision de la délégation de service public de gestion de nos marchés

Loisirs Culture

  • Étude de la reprise en gestion municipale des conservatoires de musique et de danse
  • «Les soirées au parc» : faire des parcs, notamment les soirs d’été, des lieux d’expression artistiques (musique, performance, théâtre d’improvisation…)
  • Nouvelle maison des arts et de la culture en 2022 : 1.000m2 d’espace de création pour les artistes villejuifois et 1.000m2 d’exposition pour leur permettre de mettre en valeur les talents artistiques de notre ville.
  • Création d’un annuaire et de moments de rencontre des artistes villejuifois
  • Développer une offre culturelle pour les tout-petits à la médiathèque et dans les «PULP»

Sport

  • Organiser de grands événements sportifs
  • Les créneaux libérés par les nouveaux équipements permettront d’accentuer la disponibilité pour le sport
  • Réaliser une étude d’opportunité pour reprendre le gymnase des Olympiades en gestion municipale

François Gerard

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

François Paradol

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Françoise Baud

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Frédéric Bourdon

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Récupération et réutilisation des matériaux pour les réhabilitations, les constructions neuves et les aménagements d’espaces publics
  • Introduire les déchets numériques dans les filières de tri et de recyclage des déchets
  • De réduire les charges des habitants en baissant la consommation d’énergie des bâtiments
  • Participer à l’appel à projets Nature 2050.
  • Stopper l’artificialisation des sols
  •  Réserver 30 % de pleine terre dans tous les projets d’aménagement
  • Les cours d’école et les toits seront végétalisés, avec création de jardins suspendus
  • Planter un arbre pour l’accueil de chaque nouveau-né vitriot
  • Réalisation d’un parc sur les bords de Seine, la création d’une forêt urbaine, la plantation d’arbres fruitiers dans les parcs et étendre la coulée verte départementale pour relier les quartiers
  • Engager une réflexion pour la création d’éco-quartiers dans le prochain développement urbain
  • Des casques verts de la propreté composés d’habitants, d’élus de quartier et d’agents municipaux pour informer, communiquer, éduquer
  • Autoriser la végétalisation des trottoirs et lancer un concours de libre fleurissement de l’espace public
  • Des jardins partagés et associatifs en pied d’immeubles
  • La création d’une ressourcerie facile d’accès et liée à une université du réemploi et la relocalisation d’une déchetterie à Vitry
  • La collecte séparée des bio-déchets, notamment des « gros producteurs » (restos, marchés, écoles)
  • Le développement du compostagepour habitats individuels, collectifs, établissements publics
  • Un dispositif spécifique de collecte du carton dans les commerces
  • L’installation de poubelles de tri dans les rues
  • Le soutien à l’économie circulaire (récupération des invendus, réemploi des objets, ateliers bricolo…)
  • Une campagne anti-gaspillage alimentaire accompagnée de conseils, d’ateliers de fabrication
  • Une opération « zéro papier gaspillé » pour les services publics
  • Un « stop pub » avec un service de signalement en ligne soutenant les réclamations
  • La création d’une signalétique de circulation piétonne
  • La signature de l’arrêté pour la zone à faible émission, avec des mesures sociales
  • La mise en place de capteurs de mesures de CO2 dans les établissements scolaires
  • Créer une application-ville pour covoiturer depuis ou vers Vitry
  • Mise en place d’un plan vélo concerté
  • D’apaiser les rues : éviter le trafic de transit, sens uniques voitures, doubles sens cyclables
  • Le soutien à la mise en place du Réseau Express Régional du Vélo (RER V), des pistes larges et continues
  • Généralisation du stationnement vélo dans la ville (lieux publics, commerces, au droit des passages piétons, logements sociaux, etc.) et 5% de stationnements vélo sur les gares du Grand Paris Express
  • L’apprentissage du vélo à l’école
  • L’aide à l’achat de vélos cargo
  • D’encourager la création d’une association de réparation de vélo et d’une Vélo-école
  • La création d’une signalétique de circulations cycliste
  • Créer une délégation locale à la Protection animale (la police municipale y sera associée) pour détecter les cas de maltraitance, sensibiliser sur l’intérêt des animaux dans la ville, protéger la biodiversité, y compris aquatique, et accueillir les oiseaux et les abeilles
  • Faciliter l’admission des animaux de compagnie dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), les foyers d’hébergements d’urgence et de réinsertion sociale (CHRS), les centres communaux d’action sociale (CCAS)
  • D’agir avec une trentaine de villes de l’Îlede-France pour créer des régies publiques de l’eau, assurant la gratuité des premiers m3
  • Dé-perméabiliser les sols des écoles, des parkings publics et de consacrer 30 % de pleine terre dans tous les nouveaux aménagements
  • Lancer le projet d’un puits d’énergie géothermique
  • 100% d’énergies renouvelables d’ici à 2050
  • Mettre en œuvre le plan « Climat Air Energie »
  • Recourir à Enercoop pour les contrats énergétiques de la ville, rationaliser les dépenses d’éclairage public, réhabiliter les équipements communaux
  • Adhérer à Paris-Sud soleil et mettre des toits à disposition pour le photovoltaïque
  • Inciter les bailleurs sociaux et les copropriétés anciennes à résorber les « passoires thermiques » avec le tiers financement de la SEM Île-de-France Energies
  • Créer une société coopérative d’intérêt collectif pour produire une électricité renouvelable
  • Créer des espaces de vie adaptés aux animaux domestiques (parcs canins, bassins) et non domestiques (oiseaux, ruches, maisons à insectes)
  • Promouvoir l’éthique animale dans les activités périscolaires, les accueils de loisirs et le Conseil municipal des Enfants
  • Refuser l’exploitation des animaux dans les activités de loisirs (cirques)

Urbanisme

  • Restaurer le parc « du Coteau », une fois le chantier du métro achevée
  • Un plan trottoirs pour les piétons, les poussettes, les personnes handicapées
  • Des zones à 20 km/h avec priorité aux piétons dans chaque cœur de quartier et en centre-ville
  • Revoir le maillage des bus vers les métros et entre les quartiers
  • Repenser les berges de la Seine comme espace de détente, de promenade et de circulations actives, pédestres et fluviales
  • La présence dans chaque quartier, de relais-mairie et de permanences sociales
  • Dispositif de soutien s’appuyant sur l’expertise et l’expérience du Centre Culturel de Vitry et
    de la Maison de la Vie Associative
  • Des dessertes de bus inter-quartiers seront mises en place
  • Retrait de la publicité de l’espace public
  • Du mobilier urbain (avec prise USB solaire)
  • Consulter les Conseils de quartier sur l’esthétique, les aménagements urbains, les nouveaux bâtiments et espaces publics, les noms des rues
  • Un plan antibruit à l’échelle de la ville en installant des radars de mesure, en rendant public les résultats pour trouver des solutions
  • Des marchés alimentaires de quartier en fin d’après-midi et des commerces de proximité, diversifiés, seront encouragés
  • Imposer pour toute nouvelle construction un niveau de performance énergétique élevée dans le plan local de l’habitat (bâtiments passifs à énergies positives)
  • Préserver le patrimoine remarquable (au Moulin Vert, avec la réhabilitation de la maison sociale)
  • Associer les habitants au dépistage de la saleté en utilisant des applications pour signaler les dépôts sauvages, organiser des opérations de nettoyage
  • Adapter les tournées de ramassage aux évolutions des déchets et des pratiques des habitants
  • Installer des poubelles en plus grand nombre avec des distributeurs de sacs à crottes
  • Sanctionner les entreprises par une redevance incitative et d’établir des PV dissuasifs pour les dépôts sauvages

Logements

  • Evolution des deux organismes : l’OPH et La Semise, se réalise en toute transparence, sur la base de bilans rendus publics
  • Eradication de l’habitat insalubre et un plan exceptionnel d’entretien du patrimoine social ancien
  • Meilleure anticipation en équipements publics relatif à l’augmentation de la population :
    crèches, écoles, collèges et lycées (avec le Département et la Région pour ces derniers)
  • La production du locatif social à coût bas pour les occupants (PLAI)
  • L’encadrement des loyers
  • Agir pour la revalorisation de l’APL (qui dépend de l’État)
  • Transparence des attributions de logements et des critères de priorité, la possibilité d’un suivi des dossiers en ligne
  • Que tous les travaux de rénovation, d’isolation et d’amélioration, fassent l’objet d’une concertation, dès le début, avec un dispositif de codécision réel
  • Faciliter l’accès aux logements d’urgence et de refuser toute expulsion sans solution de relogement
  • Encouragement aux projets d’habitat participatif

Sécurité

  • Que le Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) soit repensé en s’ouvrant à la population grâce à des groupes d’habitants relais
  • Encourager la sensibilisation et la formation des citoyens par la mise,à disposition d’outils pédagogiques (université populaire, nouvelles,technologies)
  • Etablir régulièrement des bilans actualisés de l’action de la police municipale, de la police nationale et de la protection judiciaire
  • Que les missions de la police municipale soient réorientées vers les incivilités et la petite délinquance en partenariat avec la police nationale
  • Des médiateurs de rue pourront expérimentalement travailler la nuit

Social

  • Encourager, en concertation avec les praticiens, la création de maisons de santé pluridisciplinaires pour les quartiers peu équipés
  • La signature d’un Contrat Local de Santé avec tous les acteurs du secteur et l’organisation d’un Forum santé
  • Un réseau nutrition de dépistage et prise en charge de l’obésité infantile
  • Un plan de prévention des ondes
  • La création d’une Mutuelle santé municipale à des tarifs préférentiels directement négociés par la ville
  • Inciter les cliniques privées à pratiquer le tiers payant
  • Une charte locale de l’accueil bienveillant, dans tout l’espace public, des personnes fragilisées, en particulier les mineurs étrangers non accompagnés
  • La création d’un dispositif public de premier accueil, construit avec les acteurs associatifs, pour les personnes étrangères en situation d’urgence
  • Une carte municipale de résident facilitant l’accès aux services (cantine pour les enfants, équipements sportifs, musées, événements locaux) aux personnes sans ressources
  • Encouragement aux projets sociauxculturels et le soutien à l’Ecole des adultes pour l’enseignement du français langue étrangère
  • Des projets européens et internationaux de solidarité, pour la paix et la coopération
    au développement, construits avec les associations
  • Un adjoint au Maire pour les droits humains afin de promouvoir le vivre ensemble et coordonner la lutte contre toutes les discriminations (genre, culture, religion…)
  • La création d’un réseau solidaire pour agir contre la solitude, accueillir les personnes
    en détresse, coordonner l’aide sociale d’urgence, l’aide judiciaire, psychologique
  • Pour répondre aux femmes victimes de violence, accueil 24h sur 24h avec des professionnels formés
  • Repenser l’offre de domiciliation avec les moyens nécessaires à l’exercice de cette
    compétence et l’attention aux associations à qui la ville a délégué cette mission
  • Augmenter les places d’hébergement pour les familles en quête d’abri, les femmes seules avec ou sans enfants, les jeunes et les hommes isolés
  • Participer à l’action en faveur d’un habitat digne pour les populations Roms
  • Soutenir les centres sociaux
  • Accompagner les associations qui agissent, contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie
  • Suivre les recommandations de la charte de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme
  • Lancer un plan de bon usage des écrans en direction des familles et des lieux qui accueillent des enfants
  • Mettre en place un accompagnement humain dans les points d’accès aux services publics numériques
  • Doter les écoles de Vitry d’équipements numériques équivalents, privilégiant les logiciels libres
  • Agir pour la protection des données, le respect de la citoyenneté numérique, d’utiliser des logiciels libres pour les équipements publics

Handicap

  • Une régie publique d’accessibilité universelle à tous types de handicap pour mutualiser les équipements permettant à toutes et tous de participer aux fêtes aux événements, à la ville (rampes, élévateurs, traduction en langue des signes, navettes…)

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Des débats contradictoires (experts et citoyens) avant les nouveaux projets et pour ceux de plus de 10 millions d’Euros, obligation d’une majorité de 60 % au conseil municipal et votation citoyenne
  • Soumettre les subventions des associations à un comité de « sages » (adhérents des associations et citoyens tirés au sort) avant le vote du conseil municipal
  • Transformer les journaux municipaux en journaux d’information créant le débat et un statut d’indépendance de la rédaction et des journalistes
  • Créer un droit de saisine qui permettra à 600 pétitionnaires d’interpeller le conseil municipal et de mettre en débat ce sujet
  • Recourir au Référendum d’Initiative Communale pour les enjeux très controversés
  • Elargissement des horaires d’ouverture des services d’urgence sociale, d’accueil, de garde ainsi que des équipements culturels
  • Nouveau service public articulé à l’intervention citoyenne dédié à la propreté de la ville
  • La création d’un service « espaces publics et nature en ville »
  • L’instauration de clauses sociales exigeantes et de critères environnementaux rigoureux pour
    l’attribution des marchés publics
  • Démocratiser le fonctionnement du Conseil municipal en donnant aux conseillers municipaux les moyens d’analyser, débattre et agir, en ouvrant les commissions aux citoyens.
  • Créer et écouter un Conseil des Jeunes.
  • Revitalisation des conseils de quartier, avec, pour animateurs et présidents, des habitants élus par les habitants
  • Des ordres du jour proposés par les citoyens
  • Des budgets participatifs pour des projets de quartiers
  • La participation des conseils de quartier aux décisions d’investissement de la ville
  • La création d’un Conseil des conseils de quartier, réuni une fois par an et doté d’un fond d’initiative pour réaliser des expertises indépendantes
  • La sollicitation de l’avis des conseils de quartier avant décision du Conseil municipal concernant le quartier
  • La méthode des « tables de quartiers » sera encouragée

Finances locales

  • Exiger une juste péréquation financière pour réduire les écarts de richesses
  • Agir pour la création d’une instance de régulation qui garantira une juste répartition des emplois et des logements à l’échelle du « Grand Paris »
  • Un plan pluri-annuel d’Investissements (PPI) doit être élaboré, suivi, débattu en conseil municipal et publiquement afin de clarifier les choix
  • La mise en place d’un « budget sensible au genre » visant à mesurer la répartition de l’argent public entre les sexes de manière à résorber les inégalités existantes dans l’attribution des crédits publics
  • Des critères sociaux et environnementaux dans tous les marchés publics
  • Le recours, de préférence, à des banques éthiques, en excluant tout établissement actif dans un paradis fiscal ou finançant de grands projets climaticides
  • L’audit par un tiers indépendant des investissements supérieurs à 10 Me
  • Établir une charte éthique de fonctionnement de la ville sur les principes de l’association ANTICOR

Seniors

  • La création de petites unités de vie et « domiciles partagés »
  • L’aménagement d’allées, coulées vertes, pour permettre aux séniors de conserver
    leur mobilité, ainsi que des bancs de repos et des toilettes publiques
  • La mise en place de service de voitures avec chauffeur pour des déplacements sur rendez-vous (examens et soins médicaux, visites familiales, courses)
  • Les expériences de transmission intergénérationnelle, notamment les rencontres enfants/séniors et les partenariats étudiants/retraités
  • La rénovation ou reconstruction des quatre résidences pour personnes âgées
  • La construction d’un 2e EHPAD (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes)
  • L’accueil des animaux de compagnie au sein des EHPAD

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Pour les collégiens et lycéens, la gratuité des trajets scolaires en transports publics
  • L’instauration de « Pédibus scolaires » et l’étude de la gratuité totale du service d’accueil dans les écoles
  • Ouverture de nouvelles places en crèches municipales, associatives ou d’entreprises (attribution lisible et transparente)
  • Révision des barèmes de tarification pour les rendre progressifs et équitables avec une tranche gratuite pour les familles les plus démunies
  • Instaurer de bonnes pratiques environnementales dans les lieux accueillant des enfants : alimentation bio, aération, produits et textiles éco-labellisés et sans perturbateurs endocriniens
  • Améliorer la formation des encadrants d’activités pour les enfants (assistants maternels, animateurs, vacataires de cantine scolaire, bénévoles d’associations)
  • développer une offre de vacances « nature » pour les enfants et leur famille
  • Rénovation des écoles vétustes et les travaux pour le dédoublement des CP et CE1
  • Harmoniser la sectorisation des collèges avec les écoles primaires et maternelles (enjeu d’équilibre des quartiers, de proximité et de réussite scolaire)
  • La création d’espaces d’écoute parents/enfants, l’ouverture de l’école sur le quartier, notamment pour lutter contre le harcèlement scolaire
  • Investir le Contrat État-Région pour un campus dédié aux éco-activités à Chérioux ; avec la création d’une résidence étudiante gérée par le Crous
  • L’accès à la formation continue des adultes (Greta et apprentissage notamment)
  • L’encouragement aux initiatives d’initiation, d’approfondissement de l’apprentissage du français avec une implication des institutions de service public
  • Accompagner tous les jeunes en formation: SMJ, Mission locale pour l’insertion, Ecole de la 2e chance
  • Favoriser la recherche de stages et d’emplois avec la mise en place de forums et de partenariats avec les entreprises
  • Prise en charge d’une partie des coûts liés à l’achat d’un vélo ou vélo électrique
  • La création d’un Conseil municipal des Jeunes doté d’un budget dédié pour réaliser leurs projets

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • L’élaboration d’un Projet alimentaire territorial (PAT) en co-production avec les associations et les habitants
  • Des cantines 100 % bio et locales qui proposent une offre végétarienne, de la viande provenant d’élevages qui respectent le bien-être animal
  • Limitation du gaspillage et du plastique
  • Le retour de l’agriculture en ville en suggérant de réserver 30 % du Parc des Lilas au maraîchage pour fournir la restauration municipale, des restaurants d’entreprises et des paniers aux habitants
  • La création de jardins partagés pour favoriser l’autonomie alimentaire avec la plantation
    d’arbres fruitiers
  • Soutien au développement des circuits courts pour fortifier le lien ville/campagne
  • La création d’une halle alimentaire bio sur le marché central

Développement économique

  • Organiser des assises du petit commerce et de la convivialité, en associant commerçants, associations et conseils de quartier
  • Utiliser le droit de préemption pour réserver des espaces permettant d’organiser un démarchage actif
  • L’axe mairie-gare sera revitalisé comme artère commerçante
  • L’ouverture de commerces de bouche, d’épiceries bio et la vente en vrac sera encouragée
  • Développer des marchés de quartier, certains en soirée. Ceux du centre et du 8-mai-45 seront repensés pour diversifier les stands et favoriser la convivialité
  • L’occupation éphémère des friches industrielles, avec l’installation d’artistes, d’artisans, la
    création de bars, restaurants, espaces de culture potagère et de fête sera soutenue
  • Exiger le départ effectif du dépôt pétrolier classé SEVESO c
  • Conditionner l’aménagement au juste équilibre 1 logement = 2 emplois, avec priorité à l’embauche de jeunes Vitriots
  • La création de nouvelles filières de l’économie sociale et solidaire, de petits commerces de proximité, d’espaces partagés d’activités et de pépinières d’entreprises
  • Attirer les entreprises créatrices d’emplois plutôt que des entrepôts logistiques pauvres en emplois
  • Favoriser l’installation de PME, de pépinières en aidant à trouver des locaux accessibles et en proposant une aide au loyer commercial
  • Expérimenter le dispositif d’ATD quart Monde Territoire zéro chômeurs de longue durée
  • Encouragement au décloisonnement des services
  • La prise en compte de la pénibilité au travail et des nouveaux risques psychosociaux
  • L’instauration d’une part de télétravail quand c’est possible
  • Le développement des formations des ATSEM et vacataires
  • La mise en œuvre d’une convention de participation pour doter les agents municipaux d’une couverture complémentaire santé mais aussi prévoyance
  • Indexer à l’indice et au niveau des revenus le montant des cotisations de Mutuelle et l’accès aux offres du Comité des œuvres sociales

Loisirs Culture

  • Favoriser de nouveaux lieux de divertissement dans différents quartiers (bowling et boîte de nuit)
  • Renforcer l’implantation d’équipements de détente et sport librement accessibles à tous
  • Soutenir les initiatives de pratiques culturelles et artistiques diversifiées
  • Un guichet d’animation commun de l’espace public (programmation à l’initiative des habitants, des associations, des groupes amateurs, des tiers lieux)
  • La création immédiate d’une salle des fêtes pour les rassemblements familiaux
  • Un service transversal des initiatives citoyennes pour accompagner les habitants dans la réalisation de leurs projets
  • Un lieu autogéré pour les associations et les compagnies (création, stockage, etc.)
  • L’aide à l’installation de lieux « alternatifs », le mixage et l’attention aux pratiques émergentes, l’encouragement des projets culturels associatifs
  • L’ouverture des équipements communaux aux pratiques amateures
  • L’encouragement des Écoles Municipales Artistiques au développement d’une démarche décloisonnée
  • Médiathèque ; gratuité, ouverture au public, agora de débats, centre d’apprentissages et de e-learning
  • Un « Pass culture » intercommunal
  • Un Musée de l’Histoire des générations et des cultures de Vitry-ville cosmopolite
  • Organisation d’assises annuelles avec une communication commune des offres culturelles
  • La création d’une maison du partage et du troc pour échanger et partager
  • Associer les conseils de quartier à la redéfinition de la fête de la ville
  • Création d’une Université populaire pour diffusion des savoirs, ouverte à tous

Sport

  • Veiller à organiser des événements à l’attention de publics spécifiques (handicap, grand âge etc.)
  • Les « licences solidaires » soutenues par des associations humanitaires seront accompagnées
  • Faciliter l’inscription tout au long de l’année en accord avec les clubs
  • Installer des équipements sportifs pour les pratiques libres (terrains de boules, parcours de
    santé etc.)
  • L’utilisation de salles vides pour accueillir de nouvelles activités (danse, yoga etc.)
  • Des promenades sportives à vélo ou rollers seront proposées
  • Qu’à l’occasion des J.O 2024, Vitry accueille l’équipe olympique des Réfugiés

Frédéric Lamprecht

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Nature

• Lutter contre le réchauffement climatique en créant des îlots de fraîcheur et en intensifiant la végétalisation de pleine terre.
• Augmenter la place de l’eau dans la ville (fontaines, ruisseaux urbains…).
• Mettre en place des jardins partagés dans les quartiers et les écoles.
• Désimperméabiliser les sols (cours de récréation, pieds d’arbre…).
• Sanctuariser les arbres remarquables, reboiser avec des essences locales non allergènes.
• Créer de nouveaux parcs publics, des espaces de convivialité et des aires de jeux dans chaque quartier dans le cadre de l’aménagement de la ville.
• Entretenir les espaces verts avec des méthodes plus respectueuses de l’environnement pour préserver la biodiversité (fauchage tardif, taille douce des arbres, récupération de l’eau de pluie pour l’arrosage…).

• Établir un bilan carbone de la ville et mettre en place un baromètre écologique de suivi des actions réalisées pour lutter contre le réchauffement climatique.
• Sensibiliser les citoyens au tri, en particulier dans les écoles, pour faire de Nogent une ville modèle du zéro déchet.
• Créer une commission extra-municipale (élus, membres des conseils de quartier et des citoyens) pour s’assurer de l’adéquation des grands projets avec les enjeux écologiques et climatiques.

Energie

• Accélérer la réduction de la consommation énergétique dans les lieux publics (éclairage basse consommation, pilotage du chauffage et isolation des bâtiments…).
• Augmenter le nombre de subventions pour la performance énergétique des copropriétés et des pavillons.
• Passer à l’utilisation des énergies décarbonées pour les bâtiments communaux (biogaz…).

Animaux

• Aménager plus de caniparcs.
• Garantir la transparence de l’activité des fourrières.
• Développer une politique de stérilisation des chats errants en partenariat avec des associations de protection animale.
• Organiser des campagnes de sensibilisation à la propreté des animaux et verbaliser les maîtres non respectueux.
• Favoriser l’installation et le maintien de la faune dans la ville (oiseaux, abeilles…).
• Installer des pigeonniers contraceptifs.

Urbanisme

  • Améliorer le Plan local d’urbanisme (PLU) en lien avec le territoire pour le rendre plus efficient et
    plus protecteur du cadre de vie.
  • Renforcer les exigences de la charte du mieux construire sur l’esthétique, l’efficacité énergétique
    et la qualité des constructions.
  • Effectuer un bilan carbone en amont du dépôt des permis de construire collectifs .
  • Imposer une réelle concertation avec les riverains sur les permis de construire d’immeubles collectifs
  • Stopper la progression du béton, en inscrivant le principe d’un arrêt de l’artificialisation des espaces
    naturels dans le Plan local d’urbanisme.
  • Accélérer la rénovation de la piscine et du Pavillon Baltard
  • Reconstruction du marché actuel comprenant la création d’une halle moderne, d’une grande place, d’un espace végétalisé. Ce projet sera mis en place avec une concertation publique par la création d’une Zone d’Aménagement Concerté.
  • Mettre en place une « Charte du bien construire »
  •  Installer un ascenseur public du bas de la corniche vers le RER A
  • Réhabilitation du pavillon Baltard, de la piscine, reconstruction de l’école Victor Hugo, fin de la dépollution de Marie Curie
  • Aménagement des bords de Marne
  • Développement de 150 places de parking supplémentaires en centre-ville
  • Garantir une égalité de nettoyage et d’entretien de la voirie dans tous les quartiers.
  • Créer un chemin vert de la rue de Plaisance à la rue Jean-Monnet pour un accès plus rapide au RER E.
  • Procéder à la réfection des trottoirs en mauvais état.

Transport et mobilités

Sachant que la ligne 1 du métro ne sera jamais prolongée jusqu’à Nogent…
• Agir auprès de Île-de-France Mobilités pour :
– prolonger la ligne 113 jusqu’à Château de Vincennes,
– renforcer la ligne 114 le soir,
– rendre accessible tous les arrêts de bus aux personnes à mobilité réduite
– organiser des transports de substitution lors des fermetures estivales du RER A.
• Agir auprès de la RATP pour :
– mettre en place, à tous les arrêts de bus, des tableaux indicateurs du temps d’attente.
• Favoriser l’implantation d’une logistique du dernier kilomètre pour éviter l’encombrement de la ville par la création d’un Espace logistique urbain (ELU) intercommunal, avec sa solution de livraison des colis par des véhicules électriques.
• Améliorer la circulation avec une navette écologique gratuite inter-quartiers.
• Installer un ascenseur public du bas de la corniche vers le RER A.
• Pérenniser le passeur de rives entre Nogent et Joinville.
• Offrir une heure de stationnement gratuit dans tous les parkings de la ville.
• Favoriser les déplacements à vélo, mieux les sécuriser, notamment sur le boulevard de Strasbourg, et implanter des arceaux
supplémentaires de stationnement.
• Développer les points de covoiturage.
• Réduire le transit des camions.
• Remettre en fonction la piste cyclable protégée de la Belle-Gabrielle.
• Ajouter une station Véligo au RER A et des stations de gonflage autonomes.
• Créer 150 places de parking pour soutenir le commerce de proximité dans le cadre du projet de rénovation du marché central.
• Augmenter le nombre de bornes de recharge pour les véhicules électriques à l’ensemble des quartiers.

Grands projets

• Rénover les équipements du 36, boulevard Gallieni : MJC, Pocket…
• Réhabiliter le pavillon Baltard.
• Refaire de l’ex-école Victor Hugo une école publique.
• Mettre à l’étude la couverture des voies SNCF pour y installer un terrain de sport.
• Étudier la réalisation d’une cuisine centrale (cantine scolaire, maisons de retraite et portage de repas).
• Reprendre le dossier de rénovation de la piscine : désamiantage, mise aux normes et modernisation.
• Installer un data center qui contribue au chauffage de la piscine et du bassin extérieur.
• Aménager et terminer la promenade des Bords de Marne jusqu’à Joinville-le-Pont et ouvrir une baignade surveillée.
• Finaliser la dépollution du site Marie-Curie et aménager un espace arboré.

 

Logements

  • Prendre des mesures pour que la construction d’immeubles collectifs soit soumise à l’avis des Nogentais
  • Transition pavillonnaire (développement de plusieurs logements à partir d’un pavillon)

Logement aidé

• Créer des logements communaux (réhabilitation ou construction) réservés aux Nogentais.
• Éradiquer les logements indignes et mieux contrôler les engagements des bailleurs sociaux (rénovation et maintenance).
• Mettre en place une grille aux critères objectifs pour l’attribution des logements.
• Et aussi : Faciliter le parcours résidentiel qui consiste à proposer un logement à toutes les étapes de la vie (étudiants, jeunes couples, parents, familles recomposées, retraités…) pour demeurer dans la commune.

Sécurité

• Intensifier les patrouilles de proximité de la Police municipale et créer une permanence 24h/24h.
• Installer une antenne de la Police municipale dans le quartier Plaisance.
• Poursuivre le déploiement de la vidéo-protection.
• Développer les mesures de prévention des cambriolages (diagnostic et conseils sécurité).
• Prévenir les incivilités et les discriminations par un plan de sensibilisation dès le plus jeune âge.

Social

• Soutenir la création et le développement d’un relais solidaire comprenant l’épicerie, des cours de cuisine, des ateliers créatifs… cours de couture.
• Organiser l’accueil d’urgence pour les
femmes en danger et les familles en situation précaire.
• Soutenir les associations en faveur du logement et de l’insertion des personnes en situation de précarité.
• Développer des actions pour sortir les personnes isolées de leur solitude : garderie et soutien scolaire par les seniors volontaires – mise en relation entre seniors et étudiants pour la location d’une chambre.
• Favoriser les projets d’habitat intergénérationnel impliquant jeunes et aînés tout en préservant l’indépendance de chacun.
• Animer la vie locale en créant la fête des quartiers.

Santé

• Former les Nogentais, notamment les 12/18 ans aux gestes de premiers secours.
• Prévenir les conduites à risques via des conférences et des publications municipales.
• Implanter un service d’accueil médical initial (SAMI) à Nogent pour assurer un accès aux soins quand les cabinets médicaux sont fermés
• Organiser une journée de dépistage des problèmes visuels et auditifs avant l’entrée en primaire.
• Renforcer le soutien aux aidants familiaux de proches dépendants.

Handicap

  • Intégrer les contraintes des personnes à mobilité réduite dans le nouveau plan de rénovation
    des rues de la commune.
  • Aire de jeux inclusive

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

• Donner une nouvelle dynamique aux conseils de quartier. Ils seront autonomes, investis de nouvelles responsabilités et disposeront d’un budget dédié.
• Faire participer les habitants aux grands projets en créant des commissions thématiques qui seront rapportées au Conseil municipal.
• Créer une plateforme numérique pour développer les consultations citoyennes.
• Relancer les appels à projets pour soutenir les actions innovantes citoyennes.
• Lancer les « P’tit déj du Maire » pour faciliter le dialogue de proximité entre les habitants et les élus.
• Assurer la transparence dans l’attribution des logements sociaux, places en crèche… notamment par la création et la publication des critères d’attribution.
• Évaluer annuellement la qualité des services rendus aux usagers (piscine, restauration scolaire, propreté des rues, stationnement, accueil du public à la Mairie) et mettre en place des actions correctives si nécessaire.
• Faire signer aux élus la charte de responsabilité éthique.

Services municipaux

• Créer un guichet unique en mairie pour toutes les demandes des Nogentais (urbanisme, services techniques, familles…).
• Adapter les horaires des différents services aux besoins des Nogentais (mairie, bibliothèque, pôle jeunesse…) avec au moins une nocturne par semaine.

Finances locales

• Ne pas augmenter les taux d’imposition durant toute la mandature.
• Réaliser un audit des comptes par un organisme indépendant pour faire un état des lieux de la situation financière de la ville.
• Diagnostiquer la situation financière des dossiers à risques : délégations de service public, équipements publics (piscine, Pavillon Baltard, terrain Marie-Curie, Nogentel, place Pierre-Sémard, marché…).
• Réaliser des économies en diminuant les dépenses courantes de la ville sans diminuer la qualité des services offerts aux Nogentais.
• Établir un plan de financement des grands projets de la mandature avec un contrôle de gestion renforcé.
• Créer de nouvelles recettes par le développement économique et commercial de la ville (activités du pavillon Baltard, tourisme, extension du port…)

Seniors

• Mettre à disposition des lieux de partage et des lieux festifs.
• Favoriser l’implantation d’une résidence senior (en locatif).
• OEuvrer en faveur du maintien à domicile des seniors avec une offre élargie et modernisée de services (visites, lecture, repassage, bricolage…).

Education - Jeunesse - Petite enfance

• Mettre en place un second RAM (relais assistantes maternelles) et l’ouvrir aux parents.
• Créer soixante nouvelles places en crèche.
• Repenser la journée dédiée à la petite enfance pour des rencontres entre parents, crèches et assistantes maternelles plus efficaces.
• Améliorer le portail famille sur le site internet de la ville.
• Adapter les aires de jeux afin de permettre aux enfants valides et aux enfants porteurs de handicap de jouer ensemble.

• Donner un vrai contenu au Conseil municipal des enfants.
• Refondre la tarification des activités périscolaires et abandonner la majoration des 50 % imposée pour réservation tardive.
• Améliorer la qualité et la diversité des activités des centres de loisirs.
• Réaménager les parcs à jeux pour enfants (ex : le parc Watteau).

• Organiser les premières journées de la jeunesse pour cibler ses besoins et ses attentes.
• Accompagner les jeunes dans leurs démarches d’accès à l’emploi : forum des jobs étudiants, parrainages pour la recherche des stages et accompagnement dans les projets d’entrepreneuriat.
• Favoriser les échanges linguistiques et culturels avec des villes européennes.
• Créer des nocturnes au Pôle jeunesse.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

1. Redonner du goût aux menus et privilégier les fruits et légumes de saison.
2. Augmenter la part du bio et favoriser les circuits courts.
3. Accélérer le passage au zéro plastique.
4. Réduire de moitié le gaspillage.
5. Étudier la réalisation d’une cuisine municipale.

Développement économique

• Favoriser l’installation de lieux de « co-working ».
• Soutenir les entrepreneurs avec des rencontres et des réunions thématiques… et aider au développement des réseaux d’entreprises
• Développer l’Office du commerce Nogentais.
• Sauvegarder les commerces de proximité et de bouche dans le centre-ville et dans les autres quartiers, et recourir au droit de préemption pour améliorer et équilibrer l’offre de commerces.
• Relancer l’attractivité commerciale dans tous les quartiers.
• Expérimenter un marché en nocturne.
• Mettre en place la plateforme « acheteznogentais.fr » permettant aux commerçants de proposer leurs produits en ligne.
• Accroître l’attractivité de la ville en faisant du pavillon Baltard une référence pour l’organisation de salons et congrès.
• Doubler le nombre d’anneaux du port de Nogent par son extension vers Joinville-le- Pont et favoriser le tourisme fluvial.

Loisirs Culture

• Repenser la programmation de la scène Watteau et du pavillon Baltard pour toucher tous les publics.
• Lancer un festival annuel inspirant, créatif et rassembleur.
• Augmenter la capacité d’accueil du conservatoire municipal.
• Créer des « Tiers lieux » : nouveaux lieux publics partagés et intergénérationnels.
• Dynamiser les jumelages pour favoriser les échanges culturels.
• Animer les bords de Marne (spectacles, promenades pédagogiques, plage familiale l’été…).

Associations

• Rendre transparents les critères d’attribution des subventions et des salles.
• Faciliter la communication des associations avec un espace dédié sur le site de la ville.
• Soutenir les projets inter-associatifs

Sport

• Créer un nouvel équipement sportif de plein air, avec un skatepark.
• Rénover les gymnases existants, à commencer par celui de la place Leclerc.
• Encourager la pratique sportive par la création d’un ticket sport et organiser le dimanche des cours ouverts à tous dans différents lieux de la ville avec « Sport Quartier ».
• Réserver des créneaux à la pratique handisport.
• Augmenter les créneaux horaires de mise à disposition des équipements pour le sport collectif et les attribuer de manière équitable.
• Profiter du label « Terre de Jeux 2024 » pour engager dès aujourd’hui les Nogentais dans l’aventure des Jeux olympiques.

Gaëtan Marzo

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Georges Urlacher

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Gérard Guille

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Espaces naturels

  • Assurer par la co-présidence de l’Arc boisé la préservation et la défense de nos espaces boisés de proximité (bois de La Grange et de Notre Dame) et de l’ensemble de l’Arc boisé.
  • Poursuite de la défense de notre espace forestier (bois de La Grange et de Notre Dame entre autres) avec les maires des communes limitrophes afin d’éviter sa destruction progressive.
  • Dans chaque quartier : création d’espaces verts de loisirs aménagés (jeux pour enfants, plantations, bancs, cheminements, etc.).
  • Parc du château : C’est un espace exceptionnel en centreville. Il est et restera un lieu où d’importantes manifestations festives (fête de la musique par exemple) et de détente peuvent se tenir. Il faut donc le préserver. Nous prévoyons des aménagements et plantations préservant l’espace central indispensable aux manifestations.
  • Opération plantation : – La plantation de nouveaux arbres dans notre ville est indispensable pour maintenir nos espaces verts grignotés par les constructions. Nous nous fixons l’objectif de planter 200 arbres dans notre ville dans les deux prochaines années. • Créer à l’école une journée dédiée à la protection de l’environnement.

Propreté

  • Objectif « zéro dépôt sauvage »   – Création d’une équipe dédiée au ramassage de ces dépôts et capable d’intervenir 7 jours sur 7 – Mise en oeuvre de la vidéo verbalisation par caméras à lecture de plaques d’immatriculation aux endroits potentiels de dépôts sauvages.
  • Limiter les désordres sur la voie publique > Déclaration par le SIR (Service d’Intervention Rapide) : – Création d’une nouvelle déclaration SIR internet simplifiée – Création d’une application SIR sur Smartphone pour effectuer une déclaration par photo et géolocalisation arrivant directement au service concerné.
  • Limiter la présence de déchets sur la voie publique > Objectif : réduire de moitié en 1 an le tonnage de déchets ramassés par les services municipaux – Poursuivre l’installation de poubelles aux endroits les plus propices au dépôt de déchets – Installer des cendriers de proximité près des poubelles de la ville. > Poursuivre et étendre la politique de Prévention/ Sensibilisation à la propreté dans la ville – Etendre la journée OGN (Objectif Grand Nettoyage), en partenariat avec le territoire GPSEA pour lui donner plus d’impact  Amplifier la participation des jeunes et des associations – Développer les actions de sensibilisation dans les écoles – Poursuivre les actions de communication, entre autres dans le MAG, en liaison avec GPSEA.

Développement durable

  • Poursuivre et terminer la mise en place des LED dans l’éclairage public.
  • Passer progressivement, dans les écoles, à l’éclairage LED « intelligent », permettant de limiter la consommation énergétique.
  • Remplacer les chaudières vétustes restantes.
  • Promouvoir auprès des Villecresnois tous les dispositifs permettant d’économiser de l’énergie.

Urbanisme

  • Modifier le PLU en liaison avec le territoire pour :
    – Prendre en compte de nouvelles nécessités de protections environnementales
    – Eviter l’anarchie dans l’urbanisation individuelle.
  •  Programmer avec GPSEA (le territoire Grand Paris Sud Est Avenir), dans l’année qui vient, la réfection de : la rue Cavaillès, et  la rue du Bois Prie Dieu, pour sa partie allant jusqu’à la rue du Lieutenant Dagorno

Patrimoine

  • Réalisation de travaux indispensables au FIEF pour éviter des dégradations importantes dues à l’humidité
  • Réalisation de travaux d’étanchéité de toiture dans divers bâtiments municipaux
  • Poursuite de la rénovation de notre patrimoine bâti, car de nombreux bâtiments sont encore dans un état de vétusté avancé (toitures qui fuient, moisissures, humidité).

Circulation et déplacements

  • Pour les piétons > Poursuivre la sécurisation des déplacements aux endroits dangereux (barrières de sécurité, balisage piéton) > Sécuriser les passages piétons par de nouveaux dispositifs de sécurité > Elargir les trottoirs là où cela est possible > Faire respecter les règles de stationnement des véhicules, les trottoirs devant être réservés aux piétons > Poursuivre la mise en oeuvre du plan d’accessibilité des bâtiments publics, incluant l’implantation d’une signalétique adaptée.
  • En général > Décliner le plan local de déplacement du territoire pour notre ville (amélioration des transports collectifs, zones piétonnes), et obtenir les subventions correspondantes. > Favoriser les circulations douces par : – La création ou l’identification de zones cyclables, plus particulièrement pour relier les espaces de loisirs qui seront créés dans chaque quartier. > Pour le futur aménagement de la RN19, obtenir un enfouissement dans la traversée de Villecresnes (nuisances sonores). > Pour la route de déviation poids lourds (route du développement durable) – Poursuite des actions engagées afin d’obtenir sa réalisation. > Etre à l’écoute des Villescresnois pour tout nouvel aménagement au travers des instances participatives (comités de quartiers, Conseil des Sages) et d’Internet.

 

 

Logements

  • Geler tous les grands projets de logements de toutes origines, au moins pour les trois prochaines années
  • Limiter la progression des logements sociaux, même sous la pression de l’Etat.
  • Etre très vigilant sur les constructions individuelles de manière à assurer une insertion convenable dans l’environnement.
  • Interdire tout immeuble dans un environnement pavillonnaire.

Sécurité

  • Vidéo-protection : > Poursuivre en 2020 l’implantation de caméras vidéo, par une 3ème phase. Ces caméras seront installées sur des lieux : – De délinquance présumée – De dépôts sauvages potentiels qui pourront être définis dans le cadre des réunions de quartiers > Recrutement d’opérateurs vidéo pour piloter les caméras et assurer une vigilance renforcée de la ville.
  • Police municipale : > Poursuivre le recrutement de policiers municipaux > Assurer en deux brigades la présence de la police municipale en ville, de 7h00 à 22h00 > Amplifier la surveillance de terrain et l’ilotage > Mettre en oeuvre de nouveaux radars de contrôle de la vitesse.
  • Voisins vigilants : > Amplifier le dispositif actuel, par une extension municipale sur une plateforme Internet permettant une surveillance accrue.
  • Dispositifs d’alarme individuels : > Les alarmes individuelles sont des dispositifs de dissuasion qui ont fait leurs preuves. Nous nous proposons d’inciter chacun à faire installer une alarme par l’attribution d’une prime de 100 € à l’installation chez un particulier.

 

Social

  • Poursuivre la bourse au permis, compte tenu du succès auprès des jeunes.
  • Poursuivre le service navette des jeudis et dimanches.
  • Compléter les services rendus par l’espace famille (permanences d’initiation à l’informatique).
  • Création d’un service d’information et d’orientation pour toutes les démarches de la vie quotidienne : loisirs, culture, habitat, transports, etc.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Conseil des Sages > Poursuivre la collaboration avec les sages qui ont déjà montré par le travail accompli la nécessité de ce type de dialogue avec la municipalité.
  • Le budget participatif > Poursuivre et amplifier la prise en compte des projets soumis par les Villecresnois.
  • Les réunions de quartiers > Pour le prochain mandat nous vous proposons : – D’élargir les choix budgétaires déterminés dans ces réunions, en particulier sur d’autres types d’aménagements par quartier dans un cadre budgétaire déterminé – De consulter les riverains afin de recueillir leurs remarques et d’effectuer les aménagements nécessaires (pour les voiries entre autres).

Finances locales

  • % d’augmentation des taux communaux sur la nouvelle mandature
  • Continuer à bénéficier du fonds de solidarité pour notre commune, fonds qui permet de faire payer par GPSEA (le territoire Grand Paris Sud Est Avenir) un certain nombre d’équipements (exemple : nouvelles voitures de police municipale).
  • Poursuite de la politique de contrôle de gestion mise en place afin d’assurer un contrôle rapproché des dépenses et des recettes.
  • Poursuite de la politique de contrôle des marchés par la nomination d’un élu en charge de la dépense publique.
  • Avec la Région, GPSEA, la Métropole du Grand Paris, et d’autres organismes, poursuite de notre politique de recherche de subventions indispensables à la réalisation de nos projets.

Seniors

  • Rétablir le banquet et les colis de Pâques pour les seniors.
  • Mise en place d’un passeport senior pour bénéficier des activités proposées par le CCAS. Toute personne souhaitant participer aux sorties à la journée, aux voyages à l’étranger, aux banquets de Noël et de Pâques, ou bénéficier des colis, devra être titulaire de ce passeport.
  • Mise en place d’ateliers mémoire et de prévention des chutes en lien avec le PRIF (Prévention Retraite Ile-de-France). • En liaison avec le conseiller départemental, demande d’un service de proximité du département à Villecresnes.

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Petite enfance > Favoriser la création de nouvelles micro crèches. > Créer un espace RAM spécifique permettant de détacher RAM et Multi accueil – Devant l’augmentation des demandes concernant ce type de service, il est indispensable à court terme d’effectuer cette extension. > Aider la recherche de nouvelles assistantes maternelles par la poursuite du « baby dating ». > Favoriser et soutenir les assistantes maternelles Villecresnoises. > Assurer une présence plus importante de la responsable du Relais auprès des assistantes maternelles en recrutant une professionnelle petite enfance supplémentaire. > Organiser des réunions débat avec les parents pour les aider dans leur rôle.
  • Futur groupe scolaire > La construction de ce nouveau groupe scolaire dans le respect du voisinage et de l’environnement est une urgence. Nous prévoyons une ouverture à la rentrée de septembre 2021. Il permettra de revenir à une organisation plus simple du scolaire et du périscolaire à Mélanie Bonis.
  •  Création de nouvelles aires de jeux dont une dans les quartiers nord de la ville.
  • Création au sein du Club Ados d’une structure pour les 15-18 ans.
  • Continuer à proposer l’aide financière aux jeunes qui veulent suivre la formation au BAFA.
  • Sensibilisation au développement durable, à la protection de la nature, à l’économie circulaire en proposant au Club Ados des activités éco-citoyennes.
  • Proposer et amplifier dans les écoles des cycles d’initiation aux activités sportives de base en partenariat avec les associations.  Associations Poursuite du soutien au tissu associatif (conseil, subventions).
  • Création de nouveaux espaces associatifs (voir patrimoine) et aménagements pour que les associations exercent leurs activités dans les meilleures conditions possibles.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

• Poursuivre, dans les écoles, la mise en oeuvre de dispositifs permettant de réduire le gâchis alimentaire.

Développement économique

  • oursuivre notre engagement aux côtés de l’UVAC en aidant à développer les initiatives de cette association.
  • Contribuer au développement du marché en partenariat avec l’association des commerçants du marché.
  • Créer un événement annuel « fête des commerçants ».

Loisirs Culture

  • Poursuivre les manifestations existantes en favorisant les rencontres entre Villecresnois.
  • Avec nos villes jumelles, poursuivre nos échanges et nos rencontres, en particulier avec les scolaires.
  • Poursuivre les partenariats avec la MAC de Créteil et le théâtre de Sénart.
  • Créer en octobre/novembre un salon de la gastronomie française et internationale (le maire a déjà rencontré Thierry Marx, chef bien connu, à ce sujet).
  • Créer de nouvelles boîtes à livres dans les quartiers de la ville.
  • Amplifier, dans les quartiers, le rôle de la médiathèque mobile.
  • Créer un musée numérique en partenariat avec GPSEA et la Région.

 

 

Sport

  • Villecresnes ville Olympique : > Dans le cadre de nos équipements sportifs du Bois d’Auteuil, proposer que Villecresnes soit centre d’entraînement pour les Jeux Olympiques. Cette orientation permettra d’obtenir des subventions nécessaires à la réfection du stade d’athlétisme et des tribunes. (Des actions ont déjà été effectuées dans ce sens et un dossier est en préparation, en liaison avec le centre équestre de Grosbois).
  • Piscine : > Notre piscine, achetée par Villecresnes, doit pouvoir être utilisée en priorité par les Villecresnois. Les incidents survenus l’été dernier nous conduisent à prendre de nouvelles dispositions, de manière à en faire une piscine où les familles et les enfants n’hésitent pas à venir passer un moment de détente. 3 Parmi ces dispositions : – Le relèvement des tarifs pour les non Villecresnois – La sécurisation des accès par :  La réfection du grillage extérieur   Le remplacement des tourniquets d’accès par des grilles infranchissables   La sécurisation des employés contrôlant les accès   La création d’une carte piscine « Villecresnois » individuelle.
  • Espaces associatifs et sportifs : > Poursuite des entretiens et des travaux nécessaires pour l’accès aux PMR (personnes à mobilité réduite). > Équiper le second stade du complexe sportif d’un gazon synthétique en partenariat avec la Région. > Pour répondre aux nouveaux besoins, il est impératif de prévoir de nouveaux équipements : – Dans la future école, une salle d’activité multisports sera disponible pour les associations – Création d’un Espace Multisports / Multi activités au stade Vandar à l’emplacement des bâtiments vétustes actuels et de l’ancien centre de loisirs.

Gildas Lecoq

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Création d’une « ferme pédagogique » dans le parc des Epivans
  • Organiser l’adoption d’un animal de la ferme pédagogique à chacune des classes élémentaires
  • Un service municipal de vétérinaires conseils pourra répondre aux questions des propriétaires d’animaux de compagnie
  • Installer de datacenters (centres de stockage des données numériques) dans les sous-sols des futures constructions afin de récupérer la chaleur générée et ainsi réduire les factures de chauffage
  • Rédiger avec les services municipaux une Charte 21 définissant les actions éco-responsables
    à mettre en œuvre : convertir le parc automobile municipal au 100 % électrique, plan de surveillance de la qualité de l’air, suppression des perturbateurs endocriniens…
  • Développer des achats groupés de biens de consommation durables ou d’énergie verte…
  • Créer une « bourse d’échanges et de partage » d’outils et de matériels divers
  • Créer un numéro d’appel gratuit et une application numérique « Fontenay propreté » pour
    renforcer le dispositif d’intervention et signaler les tags, les dépôts sauvages ou l’état de saleté d’un quartier
  • Accompagner la création d’un réseau de recycleries et d’ateliers de réparation participatifs
    dans la ville
  • Lutter contre les déjections canines en fournissant quotidiennement les distributeurs de sacs de ramassage et en créant des espaces « canisettes »
  • Installer en partenariat avec les bailleurs sociaux des « Automates de tri » afin d’améliorer la collecte sélective. L’installation de ces automates permettra à chacun de créditer sur une carte chaque emballage recyclable rapporté et de bénéficier d’une réduction des charges locatives ou d’être crédité sur le Pass Solidaire
  • Mise en œuvre d’un « plan propreté » : renforcer les équipes de nettoyage, doter les agents communaux de nouveaux vêtements de travail plus adaptés, mécaniser les outils de nettoyage, augmenter les corbeilles de rues et installer des corbeilles « compactantes », initier des opérations « Coup de balai propreté » hebdomadaires…
  • Préservation des espaces naturels existants, création de nouvelles places de quartier arborées, de nouveaux jardins partagés et la réintroduction de plantations dans l’ensemble des rues réhabilitées (arbres, murs végétalisés…)
  • Augmenter l’enveloppe de subventions destinée à soutenir l’achat de vélos-électriques neuf
  • Développer les parkings à vélo, renforcer la matérialisation des cheminements cyclables et systématiser les « sas » à vélos sur l’ensemble des carrefours

Urbanisme

  • Installer des toilettes publiques à proximité des parcs et jardins publics
  • Engager une révision des règles de constructions (PLU) afin de freiner la verticalisation et la sur-densification
  • Création du mur anti-bruit avenue des Charmes et solliciterons les financements nécessaires auprès des partenaires institutionnels
  • Mise en place dans les bâtiments municipaux d’un plan d’isolation avec des nouveaux revêtements, des panneaux solaires ou photovoltaïques ou des toitures végétalisées
  • Développer des « fontaines publiques » à partir des sources naturelles qui coulent sous la ville.
  • Réaménager et valoriser les entrées de la ville
  • Rénover les rues, élargir les trottoirs, et améliorer l’éclairage public (LEDs)
  • Rénover les gares RER, à Val-de-Fontenay : travaux de sécurisation et d’agrandissement, rénovation de la gare RER de Moreau-David
  • Repenser complètement le circuit de la navette : acquisition d’un véhicule moins polluant (électrique), circuit desservant l’ensemble des quartiers
  • Maintien de la gratuité du stationnement en surface
  • Création de nouveaux parkings souterrains
  • Réserver aux piétons certaines rues le week-end

Logements

  • Permettre aux locataires qui vivent dans leur logement social depuis de nombreuses années (ayant amorti le coût de construction) de pouvoir l’acquérir
  • Développer l’usage du Bail Réel Solidaire (BRS) qui permet la dissociation entre le foncier et le bâti
  • Maintenir le taux de 33 % de logements sociaux
  • Créer un « fonds de compensation solidaire » permettant aux locataires âgés qui le souhaitent de trouver un logement moins grand sans augmentation de loyer
  • La ville participera au financement du déménagement des personnes de plus de 65 ans
  • Création d’une offre de logements réservés aux jeunes travailleurs, étudiants et à nos aînés
  • Développer l’habitat intergénérationnel
  • Remettre en location les 1 000 logements vacants existant dans notre ville en actionnant un dispositif exceptionnel d’aides techniques et financières pour lutter contre l’habitat dégradé, « Opérations programmées d’amélioration de l’habitat »
  • Développer la construction de maisons individuelles (sociales et privées) dans les zones à forte densité
  • Pour les étudiants et les jeunes de moins de 30 ans la ville cautionne leur location en échange d’heures de bénévolat

Sécurité

  • Lutter contre l’affichage sauvage en retirant systématiquement les affiches illégales et en
    refacturant aux afficheurs concernés le coût de la prestation d’enlèvement
  • Créer un observatoire de l’intranquillité, des incivilités et de la délinquance
  • Installer des caméras de vidéoprotection aux carrefours accidentogènes de la ville
  • Installer des radars automatiques dans les rues de circulations dangereuses
  • Renforcer les effectifs et les missions de la police municipale
  • Créer un service public local de l’aide aux victimes de violences volontaires
  • Nommer des « Médiateurs de soirées » en partenariat avec les bailleurs sociaux afin
    d’améliorer la tranquillité résidentielle et apaiser les conflits de voisinage
  • Nommer un coordonnateur « Tranquillité, Sécurité et Prévention » appuyé par une équipe de référents dans chacune des directions municipales

Social

  • Étendre le quotient familial à toutes les prestations municipales
  • Création d’un « Accueil unique » permettant à chacun de bénéficier d’un accompagnement personnalisé
  • Augmenter le nombre de médiateurs sociaux dans tous les quartiers et notamment le soir
    et le week-end.
  • Ouvrir la formation des travailleurs sociaux municipaux, aux éducateurs et bénévoles des associations qui le souhaitent
  • Organiser un « Comité consultatif de la Solidarité active » qui regroupera autour des élus,
    les services municipaux, les bailleurs sociaux et les associations locales œuvrant dans ce secteur pour faciliter la détection des personnes en difficulté et agir en réseau avec plus d’efficacité
  • Augmenter le montant du Pass solidaire de 90 euros pour le porter à 200 euros (au lieu de 110 euros actuellement). Un supplément de 20 euros sera attribué à partir du deuxième enfant scolarisé même hors de Fontenay de la maternelle à l’université
  • Proposer aux habitants une mutuelle communale qui permettra sans condition
    de profession, d’âge ou de ressources de bénéficier d’une complémentaire santé à un tarif avantageux
  • Pérenniser l’offre médicale du Centre municipal de santé en réunissant les deux antennes
    existantes
  • Avoir une Maison de santé et de soins infirmiers regroupant des professionnels de santé libéraux, complémentaire du Centre municipal de Santé
  • Créer un « Pôle accueil des aidants et accompagnants » afin d’offrir aux parents ou
    enfants accompagnants
  • Proposer un service de prévention et de dépistage des troubles de la mémoire accessible
    gratuitement pour les plus de 60 ans
  • Avoir une Maison sport-santé pour lutter contre la sédentarité et la prévention des maladies
    chroniques associées
  • Développer un plan de formation et d’accompagnement à l’attention des agents municipaux et des bénévoles des associations sur la prévention, la détection et le traitement des discriminations
  • Doubler le nombre de logements relais (2 actuellement) réservés aux femmes victimes de
    violences et mutualiser ces logements, au sein d’un réseau de villes appartenant au Territoire, afin de garantir à ces femmes une mise en sécurité temporaire et un éloignement
  • Organiser un accompagnement et un suivi des personnes mises sous tutelle en liaison avec les aidants et accompagnants
  • Créer une « Fabrique d’initiatives associatives locales »
  • Mettre en place un service de baby-sitting à la Maison du citoyen pour faciliter la pratique d’une activité ou la présence à une réunion de travail

Handicap

  • Accélérer la mise en œuvre de « l’Agenda d’accessibilité programmée »
  • Réactualiser et étendre la Charte Handicap en y intégrant les nouveautés numériques et digitales
  • Réduction des potelets, abaissement et élargissement des trottoirs, la sonorisation de
    tous les feux tricolores, l’installation de bandes podotactiles, le renforcement de l’éclairage
  • Pour les véhicules, mettre aux normes les places GIC-GIG
  • Former les agents municipaux volontaires en charge de l’accueil à la langue des signes et à la réception des publics empêchés (handicaps mentaux et psychiques)
  • Proposer gratuitement ces formations aux acteurs de la vie associative et économique
  • Développer un service de transport dédié pour faciliter l’accès des personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite aux différentes manifestations organisées par la ville
  • Créer un « Comité consultatif du handicap » pour mutualiser les expériences et éclairer les décisions de la Commission d’accessibilité

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Transformer le magazine municipal en mensuel d’informations locales
  • Etendre le paiement numérique en ligne à l’ensemble des services municipaux
  • Développer l’information « push » (sms, alertes, notifications…) sur inscriptions gratuites
  • Créer une application pour Smartphone regroupant podcast audio et vidéo destinés à promouvoir les activités et les événements associatifs de la ville
  • Repenser les conseils de quartiers, qui seront animés et préparés avec « des professionnels de la démocratie participative » (?), en les dotant d’un budget participatif d’investissement
  • Mise en place de zones de ProjetUrbain Partenarial (PUP), en remplacement de la taxe d’aménagement dans certains quartiers où sont prévues de nouvelles constructions. Les choix de ces crédits d’investissement seront décidés au sein des conseils de quartiers par les citoyens
  • Désigner deux adjoints et des élus référents par quartier qui tiendront des permanences de quartier régulièrement
  • Mettre en place chaque année une rencontre publique de quartier avec le Maire autour de thématiques spécifiques
  • Organiser régulièrement des référendums locaux numériques permettant de recueillir l’avis des habitants en amont d’une décision
  • Créer trois conseils municipaux des enfants, des jeunes et des seniors
  • Organiser chaque année une Semaine intergénérationnelle
  • Intégrer les nouveaux habitants à travers un week-end annuel d’accueil et de rencontres.
  • Mettre en ligne un maximum de données en open data
  • Nommer un médiateur municipal chargé de régler les problématiques avec les administrations locales

Finances locales

  • Organiser un audit complet des finances locales
  • Optimiser les financements de projets de la ville en mobilisant à chaque fois les subventions du Territoire, de la Métropole ou de la Région

Seniors

  • Étendre l’attribution du « coffret festif de fin d’année » à tous les retraités de
    plus de 60 ans, sans condition de ressources
  • Favoriser la mise en place d’une plateforme simplifiée de services ouverte à tous et de la télé-assistance qui permet d’obtenir rapidement de l’aide en cas de malaise ou de chute
  • Expérimentation des solutions gratuites de transport accompagné
  • Favoriser les relations intergénérationnelles en ouvrant le samedi midi les clubs restaurants Gaston-Charle et Ambroise-Croizat aux habitants de toutes générations
  • Nous initierons l’organisation de colocations étudiants/seniors
  • Créer une bourse au bénévolat afin de permettre aux jeunes retraités de donner du temps aux associations locales
  • Lutter contre la fracture numérique en proposant aux séniors l’accès à un ordinateur et un accompagnement personnalisé
  • Accorder une « allocation de solidarité » de 600 € par an aux personnes âgées ayant un revenu inférieur au seuil de pauvreté et augmenter la participation financière versée par la ville à travers le « Pass + retraités » en le fixant à 200 € pour une personne seule (aux revenus inférieurs à 1 000 €) et 250 € pour un couple (aux revenus inférieurs à 2 000 €)

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Augmenter le nombre de places dans les structures collectives existantes en réhabilitant certaines crèches, notamment la crèche des Grands chemins et en créant une 2e halte-garderie
  • Créer une commission d’attribution publique transparente pour les places en crèche
  • Instaurer des places d’accueil d’urgence en crèches pour les familles monoparentales
  • Créer des vacations de psychologues pour les familles et le personnel de ces structures
  • Instaurer un conseil de parents au sein des crèches municipales
  • Adapter les horaires d’ouverture et de fermeture des crèches aux contraintes professionnelles des familles avec l’expérimentation d’une crèche de nuit pour les familles monoparentales travaillant en soirée ou de nuit
  • Créer une « Maison des Familles » ouverte aux parents et aux assistantes maternelles avec des salles d’activités, des espaces conviviaux et ludiques aménagés
  • Mutualiser les besoins pour réduire les coûts avec une passerelle entre toutes les structures et personnes dédiées à la petite-enfance afin de mettre en place des achats groupés de matériels
  • Maintenir la distribution gratuite des fournitures scolaires en privilégiant du matériel éco-responsable et fabriqué en France
  • Équiper toutes les écoles avec du matériel numérique adapté aux usages éducatifs
  • Maintenir les gardiens dans l’ensemble des établissements scolaires
  • Étendre les « clubs coup de pouce » Clé et Clem aux classes de CP et CE1
  • Développer les classes à horaires aménagés (musique, théâtre) et initier de nouveaux thèmes
  • Organiser chaque année des Assises de l’enfance
  • Étendre les activités de Fontenay-sous-Soleil jusqu’à la fin du mois d’août
  • Rénover et mettre aux normes toutes les aires de jeux et créer un city-stade dans le quartier ouest
  • Prévoir la construction d’un nouveau groupe scolaire (maternelle et élémentaire) destiné aux enfants vivant à l’ouest de la ville
  • Ouvrir un guichet d’entrée unique dédié à l’emploi en créant des synergies entre la Mission locale pour l’emploi des Jeunes, la Maison de l’emploi, de la Formation et de l’accompagnement, le Pôle emploi, Point information Jeunesse et la délégation interservices dédiée à la jeunesse
  • Créer une délégation interservices dédiée à la jeunesse qui interviendra dans l’ensemble des politiques publiques
  • Viser l’obtention du label Relais Programme Européen jeunesse (PEJ) et Information Jeunesse (IJ)
  • Créer une nouvelle antenne du SMJ dans le quartier Village-Bois-Clos d’Orléans et à Jean-Zay
  • Mise en place d’un programme d’égalité des chances : tutorat dès le collège par des élèves de grandes écoles
  • Organiser une semaine de l’Orientation
  • Etendre la bourse aux projets des jeunes à la création d’entreprise ou de micro-entreprise mais aussi au financement de stage ou de période de formation à l’étranger pour la validation d’un diplôme
  • Créer des soirées « École des parents », sessions de dialogues et d’échanges avec des professionnels et les familles sur divers thèmes
  • Accompagner et aider les jeunes à obtenir des « sésames » citoyens garants en proposant à chaque jeune de 16 ans à 25 ans de pouvoir passer son Bafa et son brevet de secourisme gratuitement et en soutenant financièrement ces mêmes jeunes à l’obtention du permis de conduire, en contrepartie, les candidats s’engageront bénévolement dans une activité  citoyenne ou associative

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Mise en place d’un nouveau marché à Val de Fontenay
  • Développer un marché 100 % bio ou circuit court
  • Augmenter la part du bio dans les repas scolaires et en systématisant l’utilisation de produits de saison issus de circuits courts
  • Lutter contre le gaspillage alimentaire par l’installation de « tables de tri » dans les restaurants scolaires de Fontenay

Développement économique

  • Renforcer le dialogue avec les commerçants et les entreprises locales en encourageant la création d’une association de commerçants et la création d’un club d’entrepreneurs permettant à la ville d’avoir des interlocuteurs identifiés
  • Développer les espaces de coworking afin de mettre à disposition des locaux aux auto-entrepreneurs
  • Créer une « Maison de l’emploi, de la formation et de l’accompagnement » au sein d’une pépinière d’entreprise, pour aider prioritairement : les jeunes de plus de 25 ans, décrocheurs scolaires, sociaux, judiciaires ou économiques, les familles monoparentales et les seniors. Proposition de masterclasses, un bureau des stages et des contrats de professionnalisation pour les collégiens, lycéens et étudiants

Loisirs Culture

  • Elargir le projet de futur théâtre à la danse
  • Repenser la future médiathèque : ajourner sa construction afin de la relocaliser dans un site accessible à tous. et y intégrer « la Forge », Fablab
    municipal
  • Décentraliser deux antennes de la médiathèque dans les quartiers Ouest et Est
  • Créer une « Maison des cultures urbaines » qui proposera des ateliers et enseignements de street art, rap, hip-hop, stand-up, vidéo, gaming, streetwear, studios d’enregistrements et de répétitions
  • Réaménager la Halle Roublot afin de permettre à « Musique au Comptoir » et « Le Pilier des anges » (Centre national de la Marionnette) de conserver leur labélisation
  • Création d’événements éphémères ou récurrents (expositions en plein air, festivals…)
  • Créer un Festival annuel des ensembles de musique et de danse locaux
  • Organiser des projections de cinéma en plein air
  • Instaurer des rencontres autour de lectures publiques dans les parcs et jardins de Fontenay pendant l’été
  • Transférer l’Office du Tourisme dans un lieu plus visible et accessible
  • Proposer des promenades thématiques mensuelles commentées (architectures, environnement, street art, …)
  • Organiser tout au long de l’année des expositions photographiques en plein air
  • Remettre en place le défilé de fanfares et de chars fleuris à l’occasion des fêtes de la Madelon
  • Initier de nouveaux jumelages vers des villes anglophones ou hispanophones
  • Nommer un élu chargé des relations européennes
  • Créer un bureau du cinéma facilitant l’accueil de tournages dans la ville pour renforcer son attractivité

Sport

  • Organiser au début du mandat les « Etats généraux du sport à Fontenay » afin de définir une nouvelle politique sportive
  • Créer un « comité consultatif des sports », ouvert à toutes les associations sportives, qui assurera le suivi des orientations définies lors des Etats généraux
  • Organiser chaque année une Fête du sport en liaison avec les associations et les écoles
  • Accompagner les familles et les jeunes qui le souhaitent vers le sport professionnel en créant le « Club orientation sport avenir »
  • Réserver un nombre de logements meublés aux sportifs de haut niveau afin qu’ils puissent continuer à vivre dans la ville
  • Créer le label local « Sport durable et solidaire » qui permet aux associations innovantes et/ou engagées dans le développement durable, de bénéficier d’aides complémentaires aux subventions
  • Viser l’obtention du label « Terre de Jeux 2024 »
  • Engager un programme pluriannuel d’investissement pour la rénovation des équipements sportifs et leurs annexes (vestiaires, sanitaires, locaux des responsables d’associations)
  • Construire un nouvel équipement omnisport et un dojo moderne

Gilles Carrez

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Gilles Hagège

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

VÉGÉTALISER les espaces publics et PROTÉGER les arbres de notre ville
• Assurer la végétalisation de notre ville et créer des îlots de fraîcheur en privilégiant les essences d’arbres les plus susceptibles d’accompagner la transition écologique (des arbres capturant le carbone ou permettant d’accueillir les insectes, des fontaines rafraîchissantes). Planter un arbre ou un végétal pour chaque naissance nogentaise.
• Créer de nouveaux square s et ré-ouvrir le parc des artistes totalement ou partiellement en fonction des discussions avec les locataires et lancer un concours d’artistes paysagers pour l’embellir (fontaines, promenades douces, jardin potager pour les scolaires).
• Interdire toute construction sur le parc des carmels actuellement en cours d’acquisition.
• Privilégier l’utilisation de revêtements perméables pour les espaces publics et protéger notre patrimoine riche en sources d’eau. L’objectif est de prendre exactement le contrepied du résultat de l’opération Nogent-Baltard, complétement bitumée.
• S’engager dans le projet d’école oasis qui permettra de végétaliser et rafraîchir les écoles nogentaises et participera à sensibiliser les jeunes générations.
LUTTER contre tous les types de pollution et FAVORISER
la biodiversité
• Installer des équipements favorable s à la biodiversité en ville (ruches, hôtels à insectes, nichoirs à oiseaux, …).
• Réduire les nuisances lumineuses (protection de la biodiversité, sobriété énergétique).
• Rester vigilants sur l’implantation des antennes et des relais électromagnétiques.
• Accompagner les nogentais dans l’application de la « zone à faible émission » dans le cadre de la Métropole du Grand Paris.
• Veiller à la bonne application de la charte «villes et territoires sans perturbateurs endocriniens».

AIDER les Nogentais à s’inscrire dans la transition énergétique
• Revaloriser le budget permettant d’aider les Nogentais à réaliser des travaux de rénovation énergétique (copropriétés et particuliers). L’enveloppe annuelle qui n’est que de 40 000€ sera augmentée progressivement tout au long de la mandature.
• Encourager les initiatives type ressourcerie, recycleries, tiers lieu, AMAP…
• Accompagner les démarches du Zéro déchet et du recyclage des biodéchets.
• Lancer un plan pluriannuel d’investissement pour la rénovation thermique des bâtiments municipaux (écoles, bâtiments administratifs, etc.).
• Utiliser des matériaux durables dans les équipements publics.
• Remplacer progressivement la flotte automobile municipale, en faveur de véhicules propres et non polluants.

Promenade cyclable
Mieux respirer avec l’élaboration d’une promenade cyclable sécurisée qui ne gênera pas les axes empruntés par les voitures
QUOI
• Une promenade végétalisée et agréable sera créée afin de permettre les déplacements sécurisés des cyclistes et des piétons.
• Cela nécessitera le partage équilibré de la voirie entre tous les modes de déplacement qui cohabiteront (voitures, vélos, trottinettes, piétons…) sans que l’un soit au détriment de l’autre.
• Elle passera par tous les quartiers et desservira les principaux points de rencontre de la ville (Mairie, gares, stade, etc.).
COMMENT
• Prévoir un projet d’aménagement après vous avoir consultés (Conseils de quartiers + application municipale + réunions publiques), afin qu’il corresponde au mieux à vos impératifs (places de stationnement, axes routiers, etc.) et attentes (mieux respirer, se déplacer en sécurité, etc.).
• Pour encourager cette démarche nous prévoirons également de :
• Installer des stationnements à vélos sécurisés au niveau des stations des
RER A et E, de la Mairie, des écoles et des commerces.
• Revaloriser la prime à l’achat d’un vélo électrique
COMBIEN
• Plusieurs partenaires (région Ile-de-France, département du Val-de-Marne, Ile-de-France Mobilités…) seront naturellement parties prenantes de ce projet d’aménagement urbain qui s’inscrit dans un plan pluriannuel d’investissement.

Une politique publique locale affirmée en faveur d’une transition écologique et énergétique, pour le développement plus durable de notre ville : mieux circuler
Nos solutions pour MIEUX CIRCULER
À PIED…
• Améliorer et sécuriser les espaces de déplacements des piétons, par réfection des trottoirs et en révisant les emplacements de mobiliers urbains (potelets, panneaux inutiles, etc.).
• Revoir les emplacements de certains passages piétons situés trop près de sorties de parkings ou d’intersections (ex: surélever le passage piéton devant la BNP Paribas, au carrefour Leclerc).
• Créer un service de pedibus pour convoyer à pied les enfants sur le trajet domicile-école.
À VÉLO …
• Multiplier des stationnements à vélos sécurisés au niveau des stations des RER A et E, des écoles, des commerces, des marchés, des espaces culturels et sportifs, etc.
• revaloriser la prime à l’achat d’un vélo à assistance électrique cumulable à l’offre régionale (de 500 à 600 euros) et multiplier par deux au moins l’enveloppe annuelle consacrée (aujourd’hui à 6 000 euros nettement insuffisante pour 33 000 habitants).
EN VÉHICULE S MOTORISÉS…
• Créer un service de covoiturage par le biais de l’application de la ville avec l’implantation de zones de prise en charge aménagées et mettre en place un autostop citoyen.
• Remettre en état de marche les anciennes bornes Autolib.
• réviser la gestion des feux tricolores pour désengorger Nogent et fluidifier le trafic : synchronisation des feux, suppression des feux à trois temps, mise en place de feux adaptatifs favorisant le respect des limitations de vitesse, suppression de certains feux, etc.
• Mettre en place un affichage du nombre de places de stationnement disponibles à l’entrée de la ville.
EN TRANSPORTS EN COMM UN…
• Améliorer l’offre des transports en commun en augmentant la fréquence des passages des bus en accord avec la RATP (notamment les 114 et 210 en direction du château de Vincennes).
• Ré-ouvrir en continu la sortie côté Nogent du RER E, la seule accessible pour les personnes en situation de handicap ou les familles avec des poucettes.
La proposition de création d’un réseau de navettes à énergie propre en circulation toute la journée complète l’offre de transports à l’intérieur de la ville et réduit l’usage de la voiture personnelle

 

Déploiement d’un réseau de navette s gratuite s à énergie propre pour nous déplacer plus facilement et relier tous les quartiers
QUOI
• Des navettes non polluantes, à énergie propre, gratuites en circulation en continu toute la journée pour compléter la navette municipale actuelle pour laquelle il est nécessaire de réserver à l’avance afin d’en bénéficier.
• Le dispositif sera doté d’une application permettant de géo-localiser en direct le trajet de la navette et de connaître en temps réel la durée qui lui reste à parcourir jusqu’à l’arrêt.
• Elles seront complémentaires du réseau de bus RATP avec 7 arrêts stratégiques créés.
COMMENT
• 4 navettes assureront une rotation toutes les 15 minutes et circuleront de 6h30 du matin à 20h.
• 3 chauffeurs se relaieront dans chaque navette pour couvrir l’amplitude horaire.
COMBIEN
• Sachant que l’on peut redéployer 6 postes sur 12, le montant estimé représente un coût inférieur à 300 000 € par an pour la commune. Il s’agit d’une charge tout à fait supportable par le budget de fonctionnement de la ville.
• Mise à disposition gratuite des véhicules par une société privée en charge de la publicité, en privilégiant les commerçants Nogentais.

Urbanisme

VEILLER à la qualité architecturale de notre ville
• Assurer la qualité et la durabilité des matériaux utilisés (pierre, briques, etc.)
grâce à une modification du PLU.
• Protéger les vues de Nogent en envisageant une modification du PLU qui interdira l’implantation de constructions susceptibles de porter atteinte aux vues remarquables.

FAVORISER les espaces verts dans les opérations immobilières collectives
• Augmenter le coefficient minimal d’espaces verts dans l’ensemble des zones du PLU.
• Rendre obligatoire le retrait végétalisé par rapport aux rues, dans certaines zones (notamment dans le centre-ville).
• Favoriser les cœurs d’ilot s (espaces verts dans les résidences) à l’ensemble des zones patrimoniales et non plus uniquement aux quartiers des Viselets et des bords de Marne.

GARANTIR l’exemplarité écologique et énergétique des constructions dans les opérations immobilières
• Obliger les constructeurs à ré pondre à l’impératif de la transition écologique et
énergétique en modifiant le PLU, totalement muet sur ce point : faire respecter la norme énergétique RT 2012 et accélérer la transition vers la future norme RT 2020.
• Inciter les promoteurs à doter les constructions de dispositifs de récolte des eaux pluviales pour les besoins en eau non potable (appareils ménagers, irrigation des espaces verts des constructions privées).

PROTÉGER les arbres de notre ville
• Réaliser l’inventaire exhaustif des arbres remarquables à protéger par les services de la ville et interdire clairement leur abattage dans le plu (sauf en cas de péril sanitaire).
• Préciser les essences et la taille des arbres à planter par les promoteurs, grâce à une modification du PLU et imposer des arbres dont la taille est significative dès la plantation. Cette liste veillera à privilégier des arbres reconnus pour leurs bienfaits écologiques et à proscrire les essences invasives et allergènes.
• Renforcer l’obligation de plantation d’arbres par place de stationnement à travers une modification du PLU (passer d’un arbre pour quatre places à un arbre pour deux places de stationnement.

Nos solutions pour MIEUX STATIONNER
• Mettre en place le dispositif du stationnement «intelligent» qui détecte les places en surface par des capteurs pour guider le conducteur vers les emplacements libres et lui permettre de payer en fonction du temps réellement passé (coût pour la ville environ : 25 000
euros pour 150 places).
• Engager des discussions avec notre délégataire privé pour que, sur la partie commerçante de la grande rue Charles de Gaulle (jusqu’au musée),
le stationnement « minute » gratuit soit étendu à 40 minutes (contre 20 minutes aujourd’hui).
• Créer deux niveaux de parking en centre -ville en sous-sol dans le cadre du projet d’urbanisme cœur de ville, en complément de deux autres existants.

 

Deux propositions pour le cœur de ville
Notre ambition pour Nogent est de concevoir un réaménagement du cœur de ville autour d’un grand marché central – un projet promis par Jacques JP Martin élection après élection – et des espaces publics esthétiques, arborés et de qualité en vous proposant deux projets différents qui préserveront le 36 rue Gallieni (avec une MJC rénovée et accessible, un Pocket théâtre agrandi). L’objectif est de redynamiser le commerce local autour d’une offre alimentaire enrichie et d’une convivialité retrouvée. Dès le début de la mandature, nous vous consulterons pour définir ensemble les contours de cette nouvelle réalisation et ainsi rédiger un cahier des charges qui réponde à vos véritables attentes.
1°MARCHE SEUL
QUOI
• Cette proposition de marché central couvert reprendra tous les commerces actuels et les volants à l’extérieur. Cette option proposera également une offre de restauration sur place (food court) et un square.
AVANTAGE
• Ce projet préserve un bel espace de végétalisation à proximité immédiate du marché (environ 1 500 m2).
INCONVÉNIENT
• Ouvert que trois matinées par semaine, cet aménagement ne favorisa pas le renforcement du dynamisme commercial du centre-ville les autres jours.

2°MARCHÉ + MONOPRIX
QUOI
• Cette proposition alternative de marché reprend les caractéristiques du projet 1 avec l’implantation d’un Monoprix « nouveau concept » sur la rue Ancellet qui présentera une offre enrichie, des places de stationnement supplémentaires en sous-sol et un square.
• Il est à noter que le Monoprix actuel fermera à court terme en raison de sa surface de vente insuffisante et les murs risquant d’être repris par un promoteur.
AVANTAGE
• Ce projet garantit une dynamique commerciale prouvée grâce aux synergies et à la complémentarité tout au long de la semaine entre le marché et le Monoprix comme c’est le cas au Perreux.
• L’espace sera végétalisé grâce à la présence du square et à des arbres sur la place.
• À l’emplacement du Monoprix qui existe actuellement, nous proposons d’y installer une véritable Médiathèque afin de maintenir un pôle d’activité face à l’hôtel de ville. Au rez-de-chaussée, un espace de coworking financé par une brasserie partenaire pourra être proposé (principe de l’Anticafé).
• De nouveaux parkings en sous-sols pourront être pensés et intégrés dans les travaux.
INCONVÉNIENT
• Le square restera dans sa forme actuelle.

Réhabilitation du pavillon Baltard en faveur du dynamisme touristique et commercial de Nogent
Notre ambition pour Nogent est de redéfinir un projet cohérent pour le Pavillon
Baltard idéalement situé entre la Marne et le Bois. Délaissé par le Maire actuel depuis de nombreuses années, ce haut lieu de l’identité nogentaise doit redevenir le fer de lance de Nogent et servir à la promotion du dynamisme économique et touristique de notre ville. Des partenariats noués avec des entreprises privées permettront de le
réhabiliter et de l’exploiter. D
QUOI
• La rénovation et l’exploitation du Pavillon Baltard permettront de promouvoir le patrimoine nogentais et de faire rayonner notre ville.
• L’organisation de manifestations et d’événements culturels et sportifs participera au dynamisme économique et touristique de Nogent avec des retombées positives pour la ville et le commerce local.
COMMENT
• La mise en place de convention de mécénats avec des entreprises privées permettra de rénover le Pavillon Baltard en échange d’une mise à disposition du lieu pour des événements d’entreprises ou des expositions une partie de l’année.
• Cette rénovation permettra une remise aux normes et une révision de certains dispositifs tels que l’isolation afin de limiter au maximum les nuisances sonores dans le quartier (avant, pendant et après les manifestations).
• Le Pavillon Baltard sera exploité le reste du temps par la Ville pour accueillir des manifestations publiques et privées (expositions culturelles et sportives, émissions de télévision, compétitions d’e-sport et gaming, …).
• La Ville fera appel à des professionnels du secteur événementiel et culturel pour trouver d’une part des mécènes et d’autre part des acteurs privés désireux d’organiser des événements dans ce lieu.
COMBIEN
• Aucun investissement pour la ville n’est à prévoir car des mécènes volontaires et la recherche de subventions spécifiques versées par l’État ou d’autres collectivités locales financeront les travaux de rénovation du Pavillon Baltard.
• Il s’agit d’une exploitation qui génèrera des recettes pour la ville, puisque la location du Pavillon Baltard permettra de percevoir des redevances.

Renforcer les moyens alloués à la propreté dans tous les quartiers sans exception
DÉPLOYER de nouvelles ressources pour un cadre de vie agréable
• Garantir la propreté des rues et des espaces verts dans tous les quartiers en les débarrassant des déchets jetés au sol : papiers, mégots, emballages, sacs en plastique, mais aussi les feuilles mortes et autres déchets végétaux.
• lutter contre toutes les formes d’incivilités.
• Assurer le curage de la Marne en association avec VNF.
• Créer une brigade rapide d’intervention contre les incivilités (dont les dépôts sauvages), c’est-à-dire une équipe municipale qui veillera en continu à la propreté dans tous les quartiers.
• Initier un grand nettoyage citoyen deux fois par an, sur une journée en y associant les écoles, les collèges et lycées et les conseils de quartiers.
• Multiplier les poubelles intelligentes mises en place par le Territoire, qui compactent les déchets et multiplient par 5 leurs capacités de stockage. Connectées à un GPS, elles permettent de déclencher la collecte dès que le taux maximum de remplissage est atteint, optimisant ainsi les tournées des agents de terrain. Entièrement sécurisées, elles peuvent
également être équipées de cendriers et permettre le tri sélectif.
• Installer des récupérateurs de mégots et prévoir leur recyclage avec un partenaire privé.
• Offrir à nos amis les chiens deux parcs de détente suffisamment grands et entretenus et privilégier les sacs biodégradables pour les déjections canines.
• Mettre en place des toilettes publiques, partout où il en manque et assurer leur entretien dans tous les parcs et jardins de Nogent.

Logements

• Garantir la transparence dans l’attribution des logements sociaux.

Sécurité

Renforcer les moyens alloués à la sécurité pour la garantir dans tous les quartiers S
EN MATIÈRE DE PROTECTION DES BIENS ET DES PERSONNES
• Réévaluer les besoins en termes d’effectifs (les augmenter si nécessaire) de la police municipale pour mieux lutter contre la délinquance et renouer le dialogue.
• Créer une antenne de police municipale pour faciliter la proximité et assurer une présence dissuasive sur une amplitude horaire aux dispositifs existants.
• Assurer la sécurité et lutter contre les agressions grâce à une bonne présence policière (police nationale et police municipale en coordination étroite) afin de :
• être présent à la sortie des écoles (racket, harcèlement…)
• lutter contre les incivilités
• Prévoir la présence de policiers en ilotage (à pied) pour recréer du lien avec les Nogentais.
• Recréer de la confiance et du lien par l’action sur le terrain en comptant sur l’action de 4 médiateurs de quartiers, avec un vrai budget de fonctionnement.
• Homogénéiser le déploiement des caméras de vidéosurveillance dans tous les quartiers.
• Doter les commerçants volontaires d’un bip d’alerte sécurité.
EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE
• Renforcer les dispositifs de sécurité routière avec des aménagements permettant de modérer la circulation et la vitesse automobile :
• garantir la meilleure cohabitation possible entre les différents modes de
déplacement afin d’améliorer la sécurité de l’espace public et en particulier des usagers les plus exposés (piétons et cyclistes).
• augmenter le nombre de radars pédagogiques et les contrôles préventions routières.
• Sécuriser les traversées piétonnes
• déployer des « passages piéton 3D » : ce dispositif assure la sécurité des piétons et en particulier les usagers vulnérables comme les enfants, les PMR et les personnes âgés, en offrant une meilleure visibilité (tant de la part des piétons que des conducteurs), grâce à une perception augmentée de la chaussée.
• étudier les carrefours à risque comme celui place Leclerc afin d’y réaménager les traversées et cheminements piétons.
• Sensibiliser et responsabiliser les nogentais aux règles fondamentales de la sécurité routière :
• mettre en place des actions pédagogiques et ludiques en partenariat avec les écoles (permis piétons et permis vélo).
• organiser des réunions thématiques d’information et de sensibilisation pour les seniors (sécurité routière, arnaques, faux démarcheurs, etc.).

Social

• Soutenir les associations « sociales » et renforcer la coordination des actions avec le CCAS.
• Accorder une « aide mode de garde » en fonction du quotient familial pour les familles ne pouvant pas bénéficier d’une place en crèche dans les structures municipales et départementales.
• créer un « pass solidaire » qui permettra aux plus démunis l’accès à des activités associatives sportives et culturelles à tarif réduit (via les subventions municipales).
• Mettre en place une permanence d’accueil et de relais pour toutes les personnes fragilisées en relation avec la maison médicale de proximité.
• Proposer un service « bla-bla pédestre » dédié aux personnes vulnérables ayant besoin de se déplacer ponctuellement avec l’aide d’un accompagnant, d’un point à un autre de la commune. Ce service gratuit sera pris en charge par le CCAS, dont l’objectif est de développer une nouvelle forme de solidarité et de lutter contre l’isolement en renforçant le lien social.
• Soutenir financièrement des formations (BAFA, secourisme…), des voyages éducatifs, l’accès au permis de conduire … Cette aide proposée aux jeunes de 18 à 25 ans sera en contrepartie de contributions citoyennes.
• Mettre à disposition des animaux de compagnie à vocation thérapeutique (maison de retraite, personnes vulnérables et isolée, etc.).

Santé

Le projet d’une ambition pour Nogent : mettre en place un service de soins (médicaux & paramédicaux) de proximité ouvert quotidiennement à tous, de 8h à 20h et qui assure les urgences de 20h à minuit
Notre ambition pour Nogent est de proposer aux Nogentais un nouveau service de soins, grâce à un espace dédié qui assurera les consultations de jour, ou des consultations d’urgence. Cela permettra aussi aux médecins d’assurer une permanence en ville 7j/7 de leurs spécialités, pour plus de flexibilité, plus de proximité, plus de services, et moins d’attente !
QUOI
• Pour permettre aux Nogentais d’avoir à disposition (avec et sans rendez-vous) des services de soins à toute heure de la journée (de 8h à 20h et de 20h à minuit), des médecins généralistes, spécialistes et certains paramédicaux loueront un espace municipal.
• Les Nogentais pourront obtenir des rendez-vous plus facilement et recevoir des soins médicaux rapidement et ainsi désengorger les urgences hospitalières. Les personnes les plus vulnérables pourront aussi trouver des réponses (administratives, paramédicales, …) auprès d’un conseiller présent sur place.
COMMENT
• Un espace municipal existant (de 350 m2 minimum) sera réaménagé pour accueillir des cabinets de consultation (avec une salle d’attente dédiée), une salle des urgences (avec une salle d’attente dédiée) et un secrétariat.
• Des médecins généralistes seront présents en continu et des spécialistes aménageront leurs horaires en fonction de leurs permanences hospitalières. Non seulement nous répondons à la question de l’engorgement des urgences, mais aussi aux attentes des jeunes médecins.
• La ville louera, à un loyer abordable, les salles de consultation aux médecins et elle mettra à disposition un conseiller pour accompagner les personnes vulnérables dans leur quotidien en collaboration avec le CCAS.
COMBIEN
• Un investissement d’environ 150 000 euros sera nécessaire pour le réaménagement intérieur puisque la ville mettra à disposition un espace existant pour répondre aux besoins des médecins.
• Ce service de proximité proposé aux Nogentais n’entraînera pas de coût supplémentaire pour la ville, grâce à un équilibre entre les coûts de fonctionnement et les recettes liées à la location des locaux aux médecins.
• Un partenariat avec les services de l’État, comme l’Agence Régionale de Santé, est envisageable pour soutenir ce projet et mobiliser des fonds supplémentaires.

Handicap

• Appliquer la loi de 2005 sur l’accessibilité dans tous les domaines relevant de la compétence de la commune.
• Faciliter le déplacement des déficients visuels :
• introduire des repères contrastés (couleurs et luminosité) en évitant le ton sur ton
• peindre les contremarches des escaliers des équipements publics pour créer un contraste
• repeindre régulièrement les bandes blanches des passages piétons
• équiper les potelets et tous les mobiliers urbains de bandes de contraste
• installer des rampes pour l’accès à chaque équipement public
• équiper les feux tricolores de dispositifs sonores et des signaux vocaux
• Accroître l’information vers les Nogentais en situation de handicap, notamment lors des travaux et des aménagements de zones piétonnes, en particulier en direction des déficients visuels et moteurs, afin de les aider à mieux se déplacer dans l’espace public.
• Créer une commission communale pour l’accessibilité aux personnes handicapées (CCAPH).
• Éditer un nouveau guide du handicap référencé et téléchargeable sur le site Internet de la ville, consultable en version audio.
• Veiller à l’intégration en crèche et scolaire des enfants porteurs de handicap.
• Rendre le site de la ville accessible selon le référentiel WCAG (Web Content Accessibility Guidelines : perceptible, utilisable, compréhensible, robuste) pour permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder facilement aux informations et aux services municipaux en ligne.
• sous-titrer systématiquement les événements municipaux retransmis en direct sur les réseaux sociaux.

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Plus de concertation…
• Associer systématiquement les habitants aux décisions majeures
• Impliquer les Nogentais dans la vie citoyenne par la mise en place d’un véritable budget participatif (avec un budget dédié en investissement sur la base de 10 € par habitant). Chacun pourra proposer un projet d’intérêt collectif soit à l’échelle d’un quartier, soit de la ville, qui sera étudié, puis soumis à l’approbation des habitants. Les projets retenus seront réalisés dans un délai maximum de deux ans après le vote du Conseil Municipal.
• Créer des commissions extra-municipales citoyennes dédiées aux lancements des grands projets.
• Développer la participation et la co-construction avec les Nogentais quel que soit l’âge, en mettant en place des outils de consultation participative (sondages, votes, etc…) afin de recueillir vos propositions et des outils d’évaluation dans le but d’une démarche de qualité et d’amélioration.
• Instaurer un calendrier annuel de consultation afin de porter à la connaissance des Nogentais, chaque début d’année, les thèmes ou projets sur lesquels vous serez amenés à donner votre avis.
• Remettre à l’ordre du jour de véritables conseils de quartier :
• réviser le règlement et la charte des Conseils de Quartiers pour qu’ils deviennent de véritables lieux de dialogues et de décisions.
• recréer les réunions inter-quartiers sur les grands projets transverses.
• s’appuyer sur les expertises et les compétences de chaque Nogentais.

Plus de communication…
• Améliorer les fonctionnalités du site internet et de l’application de la ville afin de mettre en place un véritable espace citoyen vous permettant de vous inscrire en ligne et de suivre le traitement de vos requêtes, de demander des documents administratifs… Et favoriser au maximum le paiement en ligne sécurisé de l’ensemble des prestations communales.
• Diffuser des messages d’information ou d’alerte par sms à tous les Nogentais qui le souhaitent.
• Augmenter la diffusion du magazine à 10 numéro s par an, pour une plus grande réactivité face à l’actualité. Cette nouvelle ligne éditoriale a pour objectif de créer un lien encore plus étroit entre la ville et les Nogentais.
• Retransmettre les conseils municipaux en direct et sous-titrés sur le site de la ville. Vous pourrez ainsi suivre de chez vous l’intégralité des séances du Conseil municipal.
• Ouvrir la cérémonie des vœux à tous les nogentais et faire de la soirée d’accueil des nouveaux nogentais un temps fort de la vie municipale.

Plus de transparence…
• Rédiger une Charte de Qualité des services publics sur le principe du « référentiel Marianne » qui garantit la qualité de l’accueil et le service rendu aux usagers.
• Mettre en place des outils permettant de recueillir l’avis des Nogentais sur la qualité des services publics municipaux afin de les améliorer continuellement.
• Soutenir une approche participative et citoyenne, avec la création du «café du Maire» une fois par mois. Gilles Hagège accompagné des membres de son équipe ira à votre rencontre dans les quartiers, autour d’un café, pour écouter vos remarques suggestions et échanger sur les actions et les projets.

Finances locales

CLARIFIER l’état de la situation financière de la ville et les risques liés à la gestion passée
• Commander un audit juridique et financier sur l’ensemble des dossiers sensible s et majeurs pour les finances futures de la ville.
• Demander à la cour régionale des comptes d’Ile-de-France une vérification des finances de la ville comme la loi le permet.
RENDRE compte de notre gestion rigoureuse tout au long de la mandature
• S’engager à ne pas augmenter les impôts lors de la prochaine mandature.
• Présenter chaque année de manière claire et lisible les dépenses et les recettes réalisées par la ville l’année passée en Conseil municipal, suivi d’une publication officielle (et non pas seulement le budget prévisionnel comme c’est le cas aujourd’hui).
• Vous informer sur le coût de chaque service et de chaque action afin d’utiliser l’argent de nos impôts de façon optimale.
ASSURER une gestion rigoureuse et efficiente de la dépense publique
• Garantir la maîtrise de la dette et optimiser les dépenses pour ainsi dégager des marges de manœuvre suffisantes pour faire face aux projets d’envergure à venir.
• S’appuyer sur de nouvelles recettes municipales sans recourir à l’impôt grâce à l’exploitation d’équipements sous-utilisés comme le Pavillon Baltard et la location de salles municipales à des entreprises privées.
• Choisir le système de la délégation de service public (DSP) uniquement dans les cas où il est le plus adapté, notamment lorsque la plus grande efficacité du secteur privé est reconnue.

Seniors

POUR LES AÎNÉS
• Développer les prestations de la maison sociale en faveur des aînés (ateliers cuisine, écriture, administratif, santé, accès aux droits, ateliers de prévention seniors…) et les permanences des autres organismes sociaux.
• Lutter contre l’isolement des personnes âgées et /ou fragilisées, par la mise en place d’une permanence téléphonique et d’un n° vert actif toute l’année, pour prévenir la solitude et la perte d’autonomie.
• Développer les activités socioculturelles gratuites (ateliers informatiques, gym, sorties culturelles, ateliers mémoire, jeux de société, etc.).
• Organiser un mercredi « jeux intergénérationnels » avec les centres de loisirs, les maisons de retraite et les adhérents au CCAS (un après-midi par mois).
• Créer un « pass seniors annuel » permettant de bénéficier de tarifs préférentiels pour des activités culturelles, sportives et de loisirs etc… et d’éviter les temps d’attente.

Education - Jeunesse - Petite enfance

POUR LES FAMILLE S
• Rénover les crèches existantes, s’engager à ouvrir deux nouvelles crèches et garantir plus de transparence quant à l’attribution des places.
• Prendre en compte les problématiques des modes de garde des familles et notamment celles des familles monoparentales :
SOUTENIR les associations qui pratiquent des gardes à domicile simples ou partagées, FAVORISER les crèches parentales…
• Ouvrir un second relais assistantes maternelles.
• Initier de nouvelles animations pour les familles : défis sportifs, sport en famille tous les dimanches en période hivernale, cinéma en plein air l’été, dîners de quartiers…
• Aménager tous les parcs de structures de jeux adaptées pour les enfants selon les âges, ainsi qu’un jardin potager dans le parc des artistes ré-ouvert.
• Sensibiliser les jeunes nogentais « au mieux manger » et profiter du temps périscolaire pour réaliser des plats simples, savoureux et équilibrés avec des mamies et papis volontaires (« j’apprends à faire la cuisine : équilibre, simplicité et saveurs »).
• Agrandir le réfectoire commun des écoles Guy Môquet et Paul Bert.
• Renforcer les travaux de rénovation et d’aménagement des salles de classe.

POUR LES JEUNES
• Proposer une maison de la jeunesse nogentaise installée dans le haut de Nogent pour faire des rencontres, découvrir et pratiquer des activités, jouer de la musique avec la mise à disposition d’instruments etc. Cet espace sera placé sous la responsabilité de la municipalité et des liens seront créés avec le pôle jeunesse et la MJC pour assurer la complémentarité.
• Aménager un skate park à l’écart des habitations derrière le stade Sous la Lune (compétence du Territoire).
• Couvrir le gymnase Christian Marty (rue François Rolland) et permettre aux jeunes de disposer d’un équipement sportif sous surveillance sur certains créneaux horaires.
• Réaménager (résine) et déplacer le terrain de jeu « city stadium », pour réduire les nuisances sonores.
• Créer un « pass jeune annuel » pour permettre aux jeunes Nogentais d’accéder à diverses activités culturelles, sportives ou de loisirs à des tarifs préférentiels.
• Soutenir financièrement des formations (BAFA, secourisme…), des voyages éducatifs, l’accès au permis de conduire. Cette aide proposée aux jeunes de 18 à 25 ans sera en contrepartie de contributions citoyennes.
• Accompagner les jeunes dans leur quotidien et dans la vie professionnelle (Forum des métiers nogentais ; journées portes ouvertes ; formations postbac BTS, Fac, prépas, écoles, programme de parrainage, rencontres avec professionnels, partenariat avec l’espace lycéen et la MJC, etc.
• Mettre en place une plateforme qui recense les entreprises susceptibles d’accueillir des collégiens et lycéens à la recherche de stages.
• Favoriser le recrutement des jobs d’été et les contrats d’apprentissage à la Mairie pour tous les jeunes Nogentais.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Création d’une cuisine municipale sur place pour proposer une restauration de qualité à nos enfants et à nos aînés : mieux manger
QUOI
• La cuisine de restauration préparera sur place des repas chauds et/ou froids pour les enfants et pour les aînés (2 300 personnes environ).
• Les repas seront composés de produits français de qualité, essentiellement issus de producteurs locaux et régionaux en circuits courts et labellisés.
• Les diététiciens auront pour objectifs d’assurer des repas variés et équilibrés, respectant des régimes alimentaires spécifiques et de promouvoir les bonnes habitudes alimentaires. Les repas propres à certaines allergies pourront être réchauffés dans les écoles.
• Des opérations « Halte au gaspillage » favoriseront l’évolution des pratiques à tous les niveaux de la fabrication des repas et de la consommation afin de limiter les excédents non consommés et gâchés. Parce que l’une des priorités d’Ambition pour Nogent est aussi le
« mieux aider », les restes alimentaires non utilisés par la cuisine seront donnés à une association solidaire comme Les Restos du cœur.
• L’expérience du personnel actuel des cuisines représentera un atout essentiel pour la mise en œuvre efficace de ce projet et il sera pleinement associé à sa réalisation.
COMMENT
La création de la cuisine prévoit :
• La construction d’un nouveau bâtiment sur des terrains appartenant à la ville rue Jean Monnet afin d’y installer une grande cuisine centrale, avec la préparation sur place des repas et une livraison :
• aux écoles où les repas seront servis chaque jour de 11h30 à 13h15 en maternelle et de 12h à 13h30 en élémentaire et dans les groupes scolaires
• pour nos aînés et le portage à domicile.
• Le recrutement d’agents qualifiés qui travailleront chaque jour à la confection des repas.

COMBIEN
• Coûts estimés pour la création de la cuisine équipée : environ 2 millions d’euros, pour une superficie de près de 700m2, largement supportable par notre budget d’investissement.
• Frais de fonctionnement : à terme, les coûts de fonctionnement de ce service seront approximativement les mêmes qu’aujourd’hui grâce à l’optimisation du coût d’achat des matières premières (mutualisation avec d’autres villes, suppression des intermédiaires) et au redéploiement du personnel municipal.
Ce projet sera impulsé dès le début de la mandature. Aussi, pour garantir dès la rentrée 2020-
2021 des repas conformes à nos critères, nous nous rapprocherons d’une commune voisine pour
pouvoir mutualiser la préparation des repas.

Développement économique

Rendre notre ville plus attractive grâce notamment à une politique qui place le dynamisme commercial, économique et touristique au cœur de son projet

RENDRE ATTRACTIVE l’offre commerciale dans tous les quartiers de Nogent
• Lancer le projet cœur de ville sur les critères que vous aurez choisis
• Redéfinir les missions du manager du centre-ville qui sera chargé de :
• analyser le tissu économique et du commerce local, dans les 5 quartiers nogentais et des villes voisines
• inventorier les activités commerciales manquantes et s’assurer de la diversité des secteurs économiques
• participer à la réflexion sur l’implantation d’entreprises si la situation révèle des opportunités.
• Relancer la carte de fidélité UCN (Union des Commerces Nogentais) ouverte à tous (Nogentais et non Nogentais) pour augmenter la fréquentation des commerces et fidéliser les clients.
• Revisiter les manifestations traditionnelles (comme la braderie des commerçants, le carnaval, la fête du P’tit vin blanc ré-imaginée, la Fête de la musique et créer de nouveaux rendez-vous avec de nouvelles animations, comme un marché de Noël.
• Privilégier des commerces en pied d’immeuble, notamment le long du boulevard de Strasbourg.
En outre, la mise en place d’une navette en rotation doit faciliter les déplacements des Nogentais et donc naturellement leurs achats en centre-ville ainsi que dans les autres quartiers.
• Utiliser le périmètre de sauvegarde existant en préemptant les locaux commerciaux lors des cessions dans tous quartiers confondus et/ou les louer à prix abordable afin d’assurer une plus grande diversité de l’offre commerciale et aider de jeunes créateurs d’entreprise à s’implanter.
• Mettre en place un ou deux distributeurs automatiques de billets le long du boulevard de Strasbourg.
• Engager des discussions avec notre délégataire privé pour :
• augmenter le stationnement « minute » gratuit de 20 à 40 minutes
• passer de 30 minutes à 1h de gratuité dans les parkings souterrains

AUGMENTER la visibilité des commerçants et promouvoir leurs activités en mettant à disposition de nouveaux outils numériques
• Répondre aux nouvelles habitudes de consommation en complétant l’offre commerciale physique existante avec la création d’une plate-forme e-commerce qui référencera les produits des commerces nogentais. Nous pourrons ainsi commander en
ligne et nous faire livrer.
• Animer un Facebook des commerçants pour les accompagner grâce à un relais efficace de leurs activités sur les réseaux sociaux de la ville.
Ces dispositifs seront soutenus par une importante campagne de communication municipale afin
de toucher le plus grand nombre de clients potentiels et mutualiser les moyens des commerces
indépendants face à la concurrence des grandes enseignes.

PROMOUVOIR les offres touristiques de la ville
• Développer des « packs Nogent événements » à destination des entreprises proposant, pour des congrès ou séminaires, une offre combinée de logements (hôtels), d’activités de loisirs, culturelles et sportives s’appuyant sur les infrastructures de clubs et/ou de la ville (centre nautique, aviron, tennis, …).
• Organiser la promotion de l’attractivité du territoire et la promotion de l’offre touristique par la mise en place d’un dispositif de communication autour des atouts de la ville. Cela sera facilité par des offres culturelles et sportives.

SOUTENIR l’emploi et son développement sur le territoire
• Mettre en place une véritable politique locale de l’emploi en rapport avec les objectifs de la ville et impliquer les associations et les structures qui s’en occupent en mutualisant les actions et les moyens qui leur sont alloués.
• encourager l’arrivée des métiers d’avenir avec la revalorisation et la promotion de la salle de coworking (dans le cadre du projet d’urbanisme cœur de ville).

Loisirs Culture

PROPOSER une programmation culturelle destinée à tousles publics et à toutes les sensibilités tout en tirant profitdes nombreux lieux culturels nogentais
• Redonner aux associations leur place de partenaire essentiel de la politique culturelle de la ville.
• Rénover la maison des jeunes et de la culture, aujourd’hui vétuste, et le Pocket théâtre. Les conserver au 36, boulevard Gallieni, afin qu’ils demeurent les lieux de partages et d’échanges culturels auxquels nous sommes tant attachés.
• Multiplier les lieux d’exposition dans la ville (peinture, sculpture, photographie et Arts plastiques). Chaque exposition pourra faire l’objet d’ateliers, de conférences et d’expositions-ventes en lien avec la thématique (par ex : des ateliers Pop Art pour l’art contemporain, des
conférences sur l’histoire de l’art, portes ouvertes des ateliers d’artistes etc.).
• Augmenter la capacité du conservatoire municipal en utilisant le rez-de-chaussée de l’hôtel des Coignard pour répondre à la forte demande des Nogentais.
• Proposer une programmation de la scène Watteau renouvelée et plus équilibrée entre des spectacles grand public et classiques et envisager des partenariats avec les établissements scolaires.
• Rénover et exploiter le pavillon baltard pour accueillir des événements culturels, artistiques, sportifs, associatifs et télévisuels grâce à un programme de mécénats >> RYTHMER l’année grâce à des temps forts dédiés à tous les arts
• Recréer une fête du petit vin blanc revisitée qui rassemblera l’ensemble des acteurs culturels et économiques de Nogent.
• Étendre la fête de la musique à tous les quartiers et ne plus la concentrer dans un lieu unique. Promouvoir à cette occasion les artistes nogentais.
• Recréer une foire d’art contemporain au Pavillon Baltard.
• Instituer un salon littéraire « Nogent en poche », événement littéraire en partenariat avec les librairies nogentaises et en présence d’écrivains.
• Initier un « festival des scénaristes » dédié au cinéma et à la fiction TV en partenariat avec le Royal Palace avec des avant-premières.
• Lancer un « Nogent zik festival » pendant la saison estivale pour promouvoir des artistes locaux qui joueront dans les bars et restaurants de la ville.
• Instaurer une guinguette éphémère estivale (dans le cadre de Nogent Plage) pour retrouver l’esprit de notre ville.

Sport

S’APPUYER sur les associations
• Veiller à une juste répartition des subventions municipales aux associations sportives et soutenir leurs projets, en apportant notamment une aide plus conséquente aux associations de sport haut niveau.
• Prévoir un budget municipal exclusivement consacré à l’investissement du petit matériel pour que les associations disposent d’équipements leur permettant de fonctionner correctement.
• garantir une commission d’attribution des subventions impartiale ouverte aux élus de la majorité et de la minorité pour une plus grande transparence.

CRÉER de nouveaux événements sportifs
• Aménager près des bords de marne (à distance des habitations), derrière le stade Sous la Lune, de juin à fin août, un « NOGENT PLAGE » avec un programme d’activités sportives et nautiques, où il sera également possible de se détendre et de se restaurer (Food trucks). La nuit, une surveillance du lieu sera assurée pour prévenir toute éventuelle nuisance.
• Organiser les « olympiades de Nogent » permettant de réunir les Nogentais le temps d’un weekend. Plusieurs équipes seront constituées (jeunes, seniors, pompiers, forces de l’ordre, commerçants…). À terme, l’objectif serait de pouvoir le décliner à l’échelle départementale voire régionale.
• Initier une course à pied semestrielle de ramassage des déchets.
• Proposer le « sport en famille » tous les dimanches en hiver, en lien avec les associations.

BÂTIR de nouveaux équipements adaptés
• Créer un espace multi-sport en accès libre (basket, handball, skate parc, etc.) SÉCURISÉ (sous vidéo-surveillance) pour permettre aux jeunes Nogentais de pratiquer du sport en dehors d’un club. Cela passera par la couverture du gymnase Marty pour une utilisation toute l’année et une plus large amplitude horaire, pour un investissement de
450 000 euros.
• Rénover l’accès aux gymnases afin de permettre un meilleur accueil des personnes à mobilités réduites et/ou des personnes âgées.
• Créer une commission extra-municipale pour préparer les JO et porter haut le label « Nogent Terre de Jeux 2024».
S’ADAPTER aux attentes des Nogentais avec des propositions
« sur-mesure »
• Faciliter l’accès aux équipements grâce à des amplitudes horaires plus adaptées.
• Soutenir le sport thérapeutique en lien avec la maison médicale de proximité (prévention du surpoids, réduction du stress, prévenir les risques de dépression et les maladies cardiovasculaires, etc.).
• Élargir plusieurs disciplines à la pratique du handisport.

Gisèle Pernin

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Guillaume Ahizi-Elliam

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Créer des jardins conviviaux animés par les habitants de chaque quartier.

Urbanisme

  • Renforcer la sécurité au sein et aux abords des écoles de la ville : sécurisation des passages piétons, portails sécurisés et barrières de protection…
  • Mettre en place un plan de salubrité des voies publiques : campagne de sensibilisation à la collecte et au tri des déchets, verbalisation des dépôts sauvages…
  • Réserver des zones de stationnement résidentiel, notamment sur le centre-ville

Logements

Sécurité

  • Renforcer la vidéosurveillance pour la sécurité des habitants et des bâtiments publics (écoles, gymnases et services municipaux).
  • Transformer les postes de Gardes Urbains en poste de Médiateurs de Paix et Tranquillité Publique (MPTP) pour rétablir du lien social, trouver des solutions aux conflits et lutter contre les stationnements gênants.
  • Favoriser le déplacement inter-cités à travers notamment des rencontres.

Social

Santé

  • Inciter, accompagner et aider les professionnels de santé à s’installer sur le territoire communal.
  • Offrir aux Valentonnais(es) une diversité d’accès aux soins et aux spécialistes pour lutter contre le désert médical.
  • Proposer un plan de prévention, de sensibilisation et d’animation au sein des écoles et des structures dédiées à l’accueil des usagers : enfants, parents, seniors…

Handicap

  • Rendre plus accessibles les services publics aux personnes en situation de handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Mutualiser les services d’aide aux usagers pour faciliter leurs démarches

Finances locales

Seniors

  • Proposer des actions intergénérationnelles et des animations sur tout le territoire.

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Développer un plan de remobilisation pluridisciplinaire pour les enfants en situation d’échec ou de décrochage scolaire.
  • Redynamiser et développer un service municipal dédié à la réussite scolaire (Mise en place d’un Programme de Réussite Educative – PRE).
  • Créer une maison de la parentalité et renforcer le Réseau d’Ecoute, d’appui et d’Accompagnement des parents.
  • Créer des postes d’accompagnants pour l’accueil et le suivi des enfants en situation de handicap au sein des structures de loisirs.
  • Proposer des séjours organisés et encadrés par nos services municipaux.
  • Installer des aires de jeux sécurisées pour les enfants de la commune.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Développer le self-service dans les écoles de la ville afin de répondre à la demande des parents, pour proposer une diversité et une meilleure qualité des repas.
  • Eviter le gaspillage alimentaire
  • Mettre en place un service 100 % bio d’ici la fin du mandat

Développement économique

Loisirs Culture

  • Mettre à disposition des lieux de vie à destination des habitants pour favoriser la rencontre, l’échange et la participation citoyenne (jeunes, mères de famille, personnes âgées, associations).
  • Réinventer une fête de la ville pour retisser des liens entre tous les habitants de la ville
  • Identifier un lieu dédié aux pratiques culturelles et musicales.

Sport

  • Créer un complexe omnisport sur les terrains de la Fontaine Saint martin : piste d’athlétisme, terrain de football homologué, terrain de tennis…
  • Installer des parcours sportifs, prévention de l’obésité…

Guy Gonsse

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Guy Mouney

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Hélène de Comarmond

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Créer un square dans le quartier Cousté-Dolet et étendre le square René-Louis Lafforgue
  • Elaborer une charte environnementale et un plan d’actions visant la réduction des gaz à effet de serre de 40% à horizon 2030 : préservation des espaces de pleine terre ; création d’îlots de fraîcheur par la végétalisation, les zones ombragées et des brumisateurs ; plan pluriannuel de rénovation thermique des bâtiments publics et construction de bâtiments sobres ou à énergie positive ; usage de matériaux biosourcés…
  • Développer les énergies renouvelables notamment la géothermie, implanter des panneaux photovoltaïques
  • Implanter de nouveaux composteurs collectifs
  • Définir un réseau de pistes cyclables protégées, continues et identifiées, implanter des bornes de recharge électrique, parkings vélos,…
  • Renforcer l’acquisition d’une flotte de véhicules électriques, vélos, dans l’administration…
  • Créer une police verte composée d’agents de surveillance de la voie publique, dédiée à la problématique des encombrants et des déchets
  • Déployer un ou plusieurs espaces canins

Urbanisme

  • Renforcer la sécurisation des abords des écoles,  envisager la création de « rues scolaires » qui, à l’heure d’entrée et de sortie des classes, seraient fermées temporairement à la circulation, créer une liaison piétonne sécurisée entre la rue Alphonse Melun et l’avenue Carnot
  • Faire de Cachan une ville 30 km/h (hors voies départementales), développer le permis vélo enfants, prévoir des dimanches « rue aux enfants »
  • Aménager les abords de l’hôtel de ville, de la place Gambetta et de la promenade de la Bièvre en favorisant la piétonisation et les espaces verts
  • Créer un écoquartier autour de la future gare Arcueil-Cachan

Logements

Sécurité

  • Renforcer les actions de prévention dans les quartiers avec les partenaires sociaux, centres socioculturels, AERA, éducateurs spécialisés du Conseil départemental…
  • Créer des postes supplémentaires de policiers municipaux et d’agents de surveillance de la voie publique
  • Renforcer l’usage de la vidéoprotection dans les lieux sensibles
  • Mettre en place d’une ligne directe pour joindre le référent sécurité de la ville, en contact avec les polices nationale et municipale

Social

  • Mettre à disposition des logements d’accueil d’urgence pour les femmes victimes de violence et une cellule d’urgence réunissant divers acteurs sociaux
  • Renforcer l’inclusion numérique en particulier des personnes âgées et les plus éloignées de l’emploi, en lien avec les centres socioculturels
  • Renforcer l’offre de santé et le parcours du soin sur la ville avec la création d’une Maison de Santé à la Plaine et d’une Maison de l’Enfance avec des pédiatres, le renforcement du Centre municipal de santé (CMS), et l’amélioration de la communication sur le centre de PMI à la Cité Jardins
  • Créer un « Pass Seniors », pour participer à des activités au-delà des séances gratuites proposées par la Ville, à des tarifs préférentiels, et pour l’accès aux équipements culturels et sportifs de la ville
  • Créer des logements sociaux dans les quartiers nord de la ville, avec au moins 30% de logements sociaux dans tout nouveau programme immobilier, et soutien aux bailleurs sociaux dans la réhabilitation de leur patrimoine
  • Promouvoir l’accession sociale à la propriété dans les futurs programmes de logements, avec des prix plafonnés, et un avantage donné aux Cachanais.e.s dans les premières semaines de mise en réservation des programmes

Handicap

  • Mettre en place d’un système d’aide à la mobilité pour les personnes âgées ne pouvant pas accéder aux différents équipements (théâtre, cinéma, marché,…) et événements de la ville
  • Rendre gratuit les spectacles et activités pour les accompagnants de personnes handicapées et à mobilité réduite

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Poursuivre Parlons ensemble de Cachan en organisant annuellement 2 réunions sur la mise en œuvre du programme municipal et des projets d’investissement
  • Mettre en place des ateliers citoyens pour tous les grands projets de la ville, composés d’habitants tirés au sort : leurs avis et propositions seront présentés en Conseil municipal
  • Ouvrir un budget spécifique dédié à la concertation pour chaque grand projet : mobilisation, formation des participants aux ateliers, garde d’enfants ou moyens de transport spécifiques lors des grandes réunions,…
  • Organiser des référendums locaux d’interpellation citoyenne ou sur des sujets du quotidien
  • Création d’une Maison des Associations et des Initiatives citoyennes

Finances locales

  • Ne pas augmenter les taux des impôts ménages pendant 6 ans
  • Désendettement de la ville
  • Privilégier les prestations en régie
  • Budget participatif

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Rénover les groupes scolaires notamment pour améliorer leur performance énergétique, étendre le groupe scolaire du Coteau, végétaliser les cours d’école
  • Poursuivre le programme de numérisation des écoles
  • Transformer la Caisse des écoles en une commission extra-scolaire où siègent élus, parents d’élèves et enseignants, avec budget dédié
  • Investir dans la rénovation des groupes scolaires

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Augmenter la part du bio avec un objectif de 60% d’ici 2026, tendre vers le zéro déchet, tri, généraliser le recyclage en méthanisation des déchets alimentaires dans toutes les cantines, supprimer le plastique à usage unique

Développement économique

  • Élaborer un pacte ville/TPE/PME pour faciliter l’accès aux marchés publics aux entreprises locales
  • Créer des surfaces de bureaux et d’activités dans futur pôle gare, la RD920 et le secteur Péri/Saussaies
  • Créer des espaces de coworking, notamment dans le futur éco-quartier de la gare
  • Créer des « démonstrateurs » pour donner à voir les innovations des start-up et les réalisations des artisans cachanais, notamment dans une boutique éphémère
  • Muter le site de l’ENS en « Campus Cachan », site industriel innovant avec les nouvelles écoles et formations, lieu de vie étudiante et espace paysager ouvert
  • Appuyer l’installation et la reprise des commerces et services par des aides à l’installation, réflexion sur des garanties d’emprunt, mises à disposition de locaux, animations pour les commerçants, aménager pôles commerçants rue Guichard, carrefour des Poulets
  • Créer un comité consultatif des entreprises et des commerces cachanais
  • Mettre en réseau des jeunes demandeurs d’emploi, élèves et étudiants en lien avec la Mission locale : forums des emplois et des services, mentorat par des cadres cachanais, coaching pro… et poursuite du Handicafé pour les personnes en situation de handicap,
  • Workshops et chantiers jeunes, en échange desquels les jeunes peuvent financer un projet de permis, de voyage, de BAFA, et mise en place d’une bourse aux stages et jobs d’été…
  • Territoire zéro chômeur

Loisirs Culture

  • Organiser un festival des jeunes talents, des concours d’éloquence, de slam, de poésies, de prix littéraires ou d’une soirée festive pour les 3ème et au lycée et ouverture de la programmation des lieux de culture aux artistes et événements locaux
  • Créer un musée numérique de proximité au sud de la Ville
  • Créer une École municipale des Arts sur le modèle de celle des Sports
  • Engager une réflexion sur l’ouverture du château Raspail au public comme lieu d’animation et de culture
  • Créer un annuaire des artistes cachanais et une galerie virtuelle de leurs œuvres
  • Poursuite du projet DEMOS en lien avec le conservatoire de musique afin de favoriser la découverte de la pratique instrumentale pour les enfants des familles qui n’en ont pas les moyens

Sport

  • Aménager de nouveaux parcours sportifs, notamment à la Cité Jardins, et un espace sportif dans le quartier ouest- nord derrière le 34 avenue Carnot
  • Extension des horaires des gymnases en soirée et le week-end
  • Promouvoir de nouvelles pratiques (basket, pétanque, sports innovants) et le sport santé : interventions de professionnels du sport et de la santé dans les établissements scolaires, les centres sociaux et maisons de retraite
  • Acquérir, par le Syndicat intercommunal du second degré dont la Ville est membre, du gymnase Jesse Owens et travaux d’amélioration
  • Participer à la rénovation de la piscine

Jacques J-P Martin

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Ville durable

DIMINUER L’EMPREINTE CARBONE
Économies d’énergie Plan pluriannuel de rénovation/isolation des bâtiments publics. Renouvellement du contrat de performance énergétique. Développement des conseils et actions envers les habitants (analyse des déperditions…). Poursuite des subventions pour travaux d’isolation. Pollution de l’air Il n’y a pas de frontière communale pour l’air, toutefois… Mieux informer les habitants par l’application mobile, installer des capteurs dans la ville. Étendre le 30 km/h à tous les axes, y compris les voies départementales. Diminuer la circulation automobile (lire mobilités), subventionner l’achat de vélos électriques, promouvoir les circuits courts (nouvelles halles, restaurants scolaires…). Appliquer la ZFE dans le cadre du Grand Paris.

DIMINUER LA PRODUCTION DE DÉCHETS
Rappel : la gestion des déchets relève du Territoire Paris-Est-Marne-Bois. Inciter les Nogentais à limiter leurs déchets (famille zéro déchets, etc.), à changer leurs modes de consommation. Poursuivre la chasse au gaspi et le tri dans les cantines scolaires. Favoriser le compost individuel, installer des composteurs publics. Promouvoir l’économie circulaire, la seconde vie des objets et vêtements (boutique solidaire…).

ANTICIPER LA CANICULE
Les spécialistes annoncent des étés de plus en plus chauds. Créer des îlots de fraîcheur, des murs d’eau et fontaines contemporaines sur la voie publique.

BUDGET PARTICIPATIF POUR DES ACTIONS VILLE DURABLE
Réserver l’appel à projets citoyens et son budget aux actions ville durable, en impliquant les Nogentais dans les choix.

Nature en ville

DE NOUVEAUX PARCS ET JARDINS
À court terme : trois espaces verts aménagés et ouverts au public
1. Une partie du parc de l’ancien château de Plaisance (1,3 hectare), entrée rue de Plaisance ou rue Lepoutre.
2. Le jardin actuel de l’INFA, entrée angle rue Thiers / rue Anquetil.
3. Un espace rue de Fontenay (sauvé d’un projet de construction collective). À moyen terme : création d’un jardin public 36 bd Gallieni Après la construction du pôle culturel en centre-ville et le départ du musée place Pierre Sémard.

UNE FERME URBAINE PÉDAGOGIQUE
Installation d’une ferme urbaine sur le toit du futur pôle culturel, avec une gestion associative.

UN ARBORETUM PÉDAGOGIQUE
Ramener de la nature en ville en transformant notre passé industriel en futur urbain durable, c’est l’objectif de cet arboretum sur la friche Marie Curie. Une sélection d’essences des 5 continents, un travail en collaboration avec l’ADEME (phytoremédiation).

DES JARDINS PARTAGÉS
L’emplacement n’est pas facile à trouver, une opportunité existe rue Jean Monnet, ainsi que la possible négociation avec le CIRAD d’un espace dans le jardin tropical.

LES BORDS DE MARNE
Préservation de la biodiversité, poursuite de l’aménagement de l’île des loups en parc de biodiversité. Renforcement des dispositifs d’alerte de prévention contre les crues.

Urbanisme

Marier le végétal et le minéral

UN PLAN LOCAL D’URBANISME PLUS VERT
Le PLU est en cours de modification, avec le Territoire Paris Est- Marne Bois pour corriger certaines faiblesses, apporter plus de verdure dans la ville, notamment boulevard de Strasbourg (par des îlots de verdure et de fraîcheur).
Un pourcentage de pleine terre exigé sur chaque parcelle constructible.
Des murs végétalisés pour les nouvelles constructions.
Fleurissement des terrains intégrés dans une construction.

L’ARBRE DANS LA VILLE
Objectif : planter 1000 arbres au cours de la mandature. Recenser et mettre en Open Data les arbres remarquables dans la ville.

UNE CHARTE DE CONSTRUCTION “VILLE DURABLE
Objectif : révision de la charte du constructeur intégrant des données complémentaires de développement durable. Économie circulaire : intégration de normes de réutilisation dans les permis de construire.

Propreté

UN CONTRÔLEUR QUALITÉ
Création d’un poste de contrôleur qualité, chargé de vérifier le travail fait par les équipes propreté, de signaler les points noirs liés aux incivilités. Il sera opérationnel rapidement.

UNE BRIGADE PROPRETÉ MOBILE
Cette brigade aura pour mission d’intervenir dans tous les quartiers sur les points noirs signalés (entre autres par l’appli Tout Nogent dans votre poche).

LES DÉCHETS SAUVAGES
En 2019, 2 160 m3 de déchets sauvages ont été ramassés. Les responsables sont hermétiques aux campagnes de communication du style : Dehors, c’est aussi chez moi ! Face à ces comportements, la seule solution est un renforcement de la verbalisation.

LES DÉCHETS DU NOUVEAU MARCHÉ
Un nouveau mode d’évacuation des déchets du marché permettra de ne pas salir les alentours, un ramassage plus rapide et discret, d’améliorer aussi le recyclage.

LES BORDS DE MARNE
Nos bords de Marne sont à préserver, ils sont le lieu de promenade privilégié des Nogentais et l’atout n° 1 pour le tourisme. Des opérations propreté sont indispensables (lire Nogent ville durable).

Les mobilités

PLAN TROTTOIRS POUR TOUS LES QUARTIERS
Plan pluriannuel pour réhabiliter les trottoirs et les rendre plus sûrs (enrobés, éclairage, chasse aux obstacles, sécurisation des piétons…). NOUVELLES NAVETTES À ÉNERGIE PROPRE
Mise en services de nouvelles navettes (15 à 20 places), non polluantes, pour desservir quotidiennement les quartiers situés en dehors des transports en commun : relier les quartiers du port, des bords de Marne, aux deux RER et au centre-ville.
VOIES CYCLABLES
Étendre les voies cyclables pour améliorer les circulations des deux roues, avec plus de sécurité. Les relier aux villes voisines et au bois de Vincennes.
STATIONNEMENT
Créér des places supplémentaires dans le parking centre-ville/marché. Développer le stationnement minute dans les secteurs commerciaux et les zones bleues.
DES BORNES DE RECHARGE
Installer des bornes de recharge électrique sur la voie publique, pour encourager la motricité électrique.
TRANSPORTS EN COMMUN
À court terme : relier le RER A à la ligne 1 du métro parisien par une navette autonome électrique (négociation avec Île-de-France Mobilités et la RATP). À 10 ans : renégocier le prolongement de la ligne 1 de métro (ouverture 2030) pour un tracé passant par la Porte Jaune.

 

Logements

Se loger à Nogent n’est pas facile pour tous. Il existe encore (hélas !) des logements insalubres, le plus souvent bien cachés, ce qui n’est pas sans conséquences sur la santé de leurs habitants. Tout en renforçant les règles de construction (charte du bien construire et modification du PLU en cours), la priorité reste l’éradication des logements indignes.

Sécurité

SUR LA VOIE PUBLIQUE
La vidéo protection doit être renforcée là où des problèmes sont détectés et où elle est demandée par les habitants. D’où la volonté de créer un réseau de “citoyens relais”. Renforcer aussi l’ilotage et les patrouilles, y compris la nuit.
RÉDUIRE LES CAMBRIOLAGES
Vidéo protection, citoyens relais et patrouilles participent à la prévention des cambriolages, encore trop nombreux. La prévention passe aussi par l’organisation de réunions sur la sécurité et la tranquillité publique dans chaque quartier, la réalisation de diagnostics de sécurité des habitations individuelles et des copropriétés, la présence des brigades de police municipale par quartier pour un meilleur maillage territorial (en collaboration avec la police nationale).
DES MÉDIATEURS QUARTIER PLAISANCE
Volontaires, connaissant les habitants de leur quartier – jeunes et parents, ces médiateurs installés au coeur du quartier auront des missions de prévention, d’apaisement, de recensement des problèmes, d’insertion sociale par l’animation et le sport.
ANTENNE DE POLICE MUNICIPALE PLAISANCE
Dans des locaux au coeur du quartier soumis à des agressions venues souvent d’ailleurs, une proximité préventive, dissuasive, voire répressive en cas de besoins.
CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES
Aider et accompagner les femmes victimes de violences conjugales, avec ou sans enfants, par la présence d’une policière municipale spécialement formée. L’hébergement des victimes restent une obligation
SÉCURITÉ ET MOBILITÉS
Obtenir le label Ville prudente. La limitation à 30 km/h sur les voies communales est déjà un atout, il faudra négocier avec le Département pour généraliser ce 30 km/h à toutes les voies. Il faut aussi renforcer les contrôles (feux, stops, passages piétons…), apaiser les relations entre vélos, trottinettes et piétons (sécuriser les trottoirs).
SANCTIONS ET REPARATIONS
Pour la petite délinquance, le maire peut agir par un rappel à l’ordre et des heures de travaux d’intérêt général. Le reste est de la compétence de la justice et de la police nationale dont les effectifs doivent être renforcés.

Social

Santé
Anticiper l’évolution de la médecine de ville dans les 10 ans à venir est indispensable (fermeture de cabinets sans repreneurs), une mise en réseau des acteurs devient nécessaire. Exemple : l’arrivée d’un cabinet d’ophtalmologie en 2020. Favoriser le maintien à domicile des personnes dépendantes. Les déserts médicaux ne sont pas tous en province !

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Les conseils de quartier, qui reposent sur le dévouement des conseillers, ont tendance à s’essouffler au fil des années. Instaurer une nouvelle forme de dialogue direct et permanent permettra de donner un nouvel élan à la démocratie participative. Plusieurs idées sont à l’étude : ateliers thématiques sur les grands sujets locaux du moment ; cafés-rencontres informels entre le maire, les élus et les habitants ; budget participatif citoyen ; nouvelle version de Tout Nogent dans votre poche avec débat pour plus d’interactivité.

BUDGET PARTICIPATIF POUR DES ACTIONS VILLE DURABLE
Réserver l’appel à projets citoyens et son budget aux actions ville durable, en impliquant les Nogentais dans les choix.

Finances locales

Seniors

Finaliser la modernisation de la résidence Le Cèdre, qui ouvre déjà son restaurant à tous les retraités le midi.
Créer un centre de services de jour, après l’achat récent du foncier à proximité du Cèdre.
Favoriser l’implantation d’une résidence senior (en locatif).

Education - Jeunesse - Petite enfance

Anticiper avec l’État ce que sera l’avenir de nos écoles, apprendre aux enfants à résoudre les défis écologiques ou sociaux qui les touchent, généraliser l’initiation aux langues étrangères.

Les 16-25 ans, voire les 16-30 ans, construisent leur avenir, souvent avec difficultés. Il est nécessaire de les encourager à s’intéresser à la vie de leur ville, mettre à leur disposition des ″outils″ spécifiques et des lieux de rencontres qui correspondent à leurs attentes, développer des partenariats avec le secteur privé (entreprises et commerces) pour faciliter l’accès à l’emploi et le quotidien.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Améliorer l’offre de restauration scolaire (traçabilité, circuits courts, produits bio), poursuivre le programme pluriannuel d’amélioration et de construction des équipements (petite enfance, écoles maternelles et élémentaires).

Développement économique

Attirer de nouvelles entreprises à forte valeur ajoutée, favoriser l’implantation de centres de coworking… Une solution pour apporter les ressources de fiscalité compensatoires pour le budget de la Ville et du Territoire, fortement impacté par la baisse des dotations et la suppression de la taxe d’habitation.

Les nouvelles technologies offrent des possibilités qui impactent et continueront d’impacter sensiblement notre mode de vie. Aujourd’hui la fibre est disponible sur toute la ville. Optimiser le mode de fonctionnement de l’administration, développer et compléter les outils à disposition des services, les promouvoir auprès des Nogentais.

Loisirs Culture

Des lieux de convivialité, de rencontres (cafés, piano bar…), qui proposent une offre des distractions permettant aux jeunes (et moins jeunes) de trouver sur place à Nogent ce qu’ils vont souvent chercher à Paris. Un atout pour le vivre ensemble.

Sport

Jacques Perreux

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Jean-Claude Kennedy

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Programme pluriannuel d’isolation des bâtiments publics (végétalisation de façades, peinture blanche sur les bâtiments…), objectif : gagner 20% d’énergie dans le mandat
  • 1000 arbres plantés dans le mandat
  • Multiplier les espaces libres, les petits espaces verts de proximité
  • Privilégier la pleine terre pour les espaces extérieurs, les cours intérieures et « débitumerons » dès que possible
  • Un comité de protection des arbres sera installé
  • Du jardinage traditionnel à la permaculture, toutes ces modes de culture sont des possibles
    à développer, ainsi qu’un circuit de distribution des productions locale
  • Vers un éclairage public intelligent et 100% LED
  • Les bords de Seine : un site de baignade est en projet avec le Conseil départemental du Val-de-Marne (JO 2024)
  • Bassins, pataugeoires, points d’eau, brumisateurs dans les quartiers
  • Utilisation variée des équipements par exemple, le marché couvert du 8-mai pourrait
    être également un site « petit producteur » en dehors des jours de marché.
  • Favoriser l’utilisation des toits et des façades comme espace végétal ou producteur d’énergie
    solaire
  • De la garde de des animaux de compagnie en cas d’accident de la vie à la prévention de l’abandon, une concertation avec les associations et les professionnels sera engagée
  • Faciliter de nouvelles façons de vivre, avec des espaces partagés (buanderies, jardins, salle de jeu…), des fonctions multiples (coworking, micro-crèches, locaux associatifs…), des logements évolutifs
  • L’arrêté « Zéro glyphosate » sera maintenu
  • Développement de bornes électriques, l’autopartage, une plateforme de co-voiturage, la ville zone 30, zones piétonnes le dimanche, mesures de pollutions… sont des pistes à envisager
  • Optimisation des parkings sous-terrain
  • Gagner la gratuité des transports en commun
  • Une navette inter-quartiers écologique sera étudiée avec la gratuité envisagée
  • Tendre vers 15% des budgets espace public pour la place du vélo à Vitry : développement des pistes cyclables, parkings vélo dans l’espace public comme dans le logement collectif,  sécurisation des cheminements sur la chaussée, création d’ateliers de réparation, étude pour un franchissement de Seine lancée…
  • Obtenir l’accompagnement économique et social pour aller vers une ZFE (Zone à Faible Émission)
  • Doubler la fréquence du 132, du 172 et du 180 et accélérer la mutation du diesel vers le biogaz pour le parc de bus
  • Développer le fret et diminuer les camions
  • Des campagnes contre le suremballage seront réalisées
  • La ville supprimera le plastique et les emballages inutiles dans ses achats
  • Élaborer un code de bonne conduite pour la gestion des déchets des marchés
  • Favoriser le compostage dans les quartiers
  • Accompagner les ressourceries
  • Dans le cadre des compétences actuelles (intercommunalité), une consultation des habitants sera organisée sur la création d’une régie publique de l’eau
  •  Imagine Vitry zéro carbone se tiendra la première année du mandat
  • Le Conseil local de l’environnement (une cinquantaine de représentants d’associations, de citoyens, d’acteurs économiques, d’élu.e.s…) travaillera à des propositions, notamment en
    élaborant les principes d’une « règle verte » pour Vitry
  • Ses travaux seront rendus publics
  • Une formation chaque année, consacrée à la lutte contre le réchauffement climatique et pour la biodiversité sera dispensée aux enfants dans les centres de loisirs

Urbanisme

  • Aménager les bords de seine en lien avec Voies Navigables de France et le département du
    Val-de-Marne avec l’installation d’une halte nautique et des péniches résidentes
  • Un nouveau parc urbain, « le Centrale Parc », au pied de la centrale EDF, devra remplacer le dépôt pétrolier Seveso, conserver les cheminées, créer un belvédère pour observer la ville et une maison de la mémoire ouvrière et industrielle
  • Développer une application alerte « dépôt sauvage » ou incivilités et étendre la brigade propreté
  • Amélioration du nettoiement et de la collecte des déchets
  • Ouverture d’une déchetterie gratuite ouverte 7/7
  • Etendre les marches exploratoires à l’ensemble des problèmes de tranquillité
  • Faire un audit de l’espace public et repenser l’implantation du mobilier urbain

Logements

  • Agir pour maitriser le foncier afin de maîtriser les loyers et les traites
  • Fluidifier les échanges de logement au sein du parc social
  • Création d’un outil vitriot pour le logement social afin de préserver la proximité et la justice sociale, malgré la loi ELAN
  • Lutter plus rapidement et au plus tôt la prévention contre le surendettement
  • Objectif : construire 1000 logements sociaux dans le mandat
  • Lutte contre l’insalubrité et les marchands de sommeil

Sécurité

  • Bilan de l’expérimentation de la vidéosurveillance sur la réduction des dépôts sauvages et consultation citoyenne sur son déploiement
  • Conforter les effectifs de la police municipale et réaffirmer ses missions

Social

  • Assurer l’hébergement d’urgence pour les victimes de violences conjugales et faciliter la décohabitation
  • Renforcer l’attractivité des quatre centres de vacances, simplifier les modalités d’inscription aux différents séjours et diversifier l’offre de séjours
  • Apprendre aux enfants des centres de loisirs à exprimer les émotions par des mots
  • Accompagner les mobilisations de parents et d’enseignants contre l’expulsion d’enfants scolarisés
  • Améliorer l’écoute multidisciplinaire de prise en charge des psycho-traumatismes des enfants et des adultes victimes de violences
  • Population Roms : éxiger une conférence régionale (État, région, départements, communes et associations)
  • Déployer des espaces de santé de proximité
  • Attirer les professionnels de santé, notamment en facilitant leur installation
  • Créer une maison de santé pluridisciplinaires de secteur 1
  • Réfléchir à l’ouverture d’une mutuelle communale
  • Développer le dépistage et la prévention de la malnutrition infantile
  • Faciliter l’accès à la contraception et à l’IVG
  • Aider les aidants familiaux
  • Inciter au partage « Les repas du Monde »
  • Conforter les TIKTAK PIKNIK
  • Maintenir et simplifier le soutien aux associations
  • Poursuivre l’aide au mouvement associatif et au Centre culturel de Vitry

Handicap

Faciliter la vie des personnes en situation de handicap est un défi permanent. 8 structures associatives y participent. A Vitry, des assistants de vie accompagnent les enfants dans les centres de loisirs et de vacances ! L’accessibilité dans l’espace public et la sensibilisation au handicap restent des priorités.

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Maintenir le service public communal et améliorer la proximité aux usagers
  • Créer un guichet unique pour accueillir les personnes en difficulté et faciliter l’ouverture des droits
  • Créer la mairie mobile pour aller vers les Vitriot·e·s
  • Ouverture des centres sociaux Centre-Ville et Plateau
  • Améliorer les réponses de la mairie au courrier des habitants
  • Des états généraux des conseils de quartiers
  • Des budgets participatifs, avec des moyens
  • Les référendums locaux, les consultations, les votations citoyennes seront ouverts aux résidents étrangers
  • Le Réferendum d’initiative citoyenne (3 000 pétitionnaires)
  • Un droit de saisine du conseil municipal (500 pétitionnaires)

Finances locales

Les impôts locaux à Vitry restent parmi les plus bas du Val-de-Marne

Seniors

  • Rafraîchir les résidences « séniors »
  • Développer les logements adaptés aux personnes en perte d’autonomie
  • Faciliter les échanges de logements
  • Créer des plateformes de proximité services pour les personnes âgées (portages courses, médicaments…)
  • Ouvrir une 2ème EPAHD et parvenir à 100 lits aux Lilas
  • Développer les pratiques de solidarité intergénérationnelle

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Accompagner l’ouverture d’une nouvelle crèche départementale
  • Conforter les relais assistantes maternelles
  • Renforcer l’accompagnement de la formation des assistantes maternelles
  • Créer une plateforme pour partager les gardes d’enfants
  • Favoriser les projets avec l’éducation nationale, par exemple le numérique, et des acteurs comme l’Exploradôme
  • Accueil jusqu’à 18h30 dans les écoles élémentaires
  • Poursuivre la sécurisation aux abords des écoles et favoriser les « pedibus »
  • Maintenir le bon niveau d’entretien des écoles de la ville
  • Favoriser l’accueil de stagiaires par la commune
  • Création d’une plateforme des stages disponibles sur Vitry et pour les « jobs d’étés » municipaux
  • Faciliter le dispositif « coloc » dans le logement social
  • Créer un espace représentatif de la jeunesse et doté de moyens
  • Développer « Je réussis ma vie avec ma ville »
  •  Création d’un Pass-culture : un accès illimité aux 3cinés, aux théâtres, à la médiathèque, aux tiers lieux…

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Réflexion à engager pour des repas sans viande tous les jours dans les cantines scolaires, en associant parents, éducateurs et nutritionnistes
  • Tendre le plus rapidement possible vers les 100 % bio et/ou circuits courts, labels production éthique et responsable

Développement économique

  • Ouvrir une nouvelle épicerie solidaire
  • La ville priorise les circuits courts, l’économie sociale et solidaire et le bilan carbone dans la commande publique
  • Créer des marchés « petits producteurs » : produits écoresponsables et accessibles aux familles
  • Créer une application locale « mon petit commerçant »
  • Créer un observatoire utile à l’actualisation du périmètre de sauvegarde et à la diversité de l’activité commerciale de proximité
  • Renforcer les budgets pour conserver le commerce de proximité
  • Développer les télé-services
  • Promouvoir les secteurs économiques « locomotives » et ancrés : santé, rail, énergie…
  • Favoriser des unités de production collaboratives de type «Fab-lab »
  • Implanter une pépinière d’entreprises dans le secteur des nouvelles technologies
  • Discuter une monnaie locale avec les acteurs économiques et associatifs

Loisirs Culture

  • Organisation d’un festival international de Street Art
  • La mise en ligne des collections municipales
  • Un guide de l’art dans la rue pour les petits
  • Conforter les initiatives populaires telle la Vivicita
  • Ouvertures de salles de fêtes familiales et polyvalentes
  • Faciliter l’implantation de tiers-lieux dans les quartiers
  • Evènement fédérateur annuel « Les Vitriots font découvrir Vitry »
  • Adhérer à la Fédération des offices de tourisme et des syndicats d’initiative

Sport

  • Ouverture du centre aquatique
  • Favoriser des équipements de proximité pour des pratiques diversifiés
  • Contribuer à l’émergence de talents ou de collectifs de haut niveau

Jean-François Clair

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Jean-François Harel

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Jean-François Voguet

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Jean-Marie Rougier

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Jean-Michel Schmitt

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Intégrer l’objectif d’économie d’énergie dans la politique de renouvellement et d’extension des bâtiments communaux en visant à la neutralité énergétique
  • Réaliser un inventaire des sources de pollution sur le territoire communal
  • Organiser un rendez-vous annuel de la ville durable à Champigny avec le concours des Campinois et les associations afin de faire un bilan de la mise en œuvre des bonnes pratiques écologiques et de décider des nouvelles initiatives à prendre
  • Soutenir la création de la Zone de faibles émission (ZFE)
  • Sécuriser le stationnement des vélos en particulier à proximité des gares
  • Aménager de nouveaux cheminements piétons et cyclables, continus et sécurisés à travers la ville avec 3 axes en priorités :  l’axe des 3 gares – de Nogent EOLE à la gare de Champigny-Centre (ligne 15 Sud) et Champigny-Saint Maur (RER A) ; l’axe parcs et sports du Parc du Tremblay par Stalingrad au terrain de sports Mandela et au Parc Départemental du Plateau ; l’axe d’accès piétons à la gare des « Trois communes » (RER E + ligne 15 Sud) depuis la rue de Fourny, en complément de celui proposé par la municipalité actuelle depuis les Boullereaux
  • Développer les stations « vélib » de façon à ce que chacun soit assuré de trouver un vélo à moins de 400 mètres de son domicile, ce qui signifie à terme entre 16 à 20 stations
  • Définir un schéma directeur des pistes cyclables sur la commune et ses étapes de réalisation, après avis des conseils de quartier et citoyens
  • Accompagner la montée en charge des moyens concourants à la transition énergétique : tri sélectif, action en faveur des économies d’énergie, etc.)
  • Adhérer aux trois principes énoncés dans le Pacte pour la Transition

Urbanisme

  •  Pérenniser la « charte promoteur » permettant de contenir la hausse des prix dans le secteur du neuf
  • Exiger des constructions dotées d’une architecture moderne et qualitatives, avec des matériaux résistant au temps y compris pour les logements sociaux
  • Mener une politique volontariste concernant la rénovation thermique des logements existants
  • Réexaminer le dossier ANRU du Bois l’Abbé pour accroître les mutations de ce quartier par la diversification de son habitat
  • Réexaminer les projets en cours (notamment le centre-ville) afin de les rendre conformes aux exigences sociétales au sens de la transition écologique
  • Repenser les circulations Quai Galliéni et envisager à terme une limitation progressive de la circulation automobile
  • Relancer le projet « TVM EST », joignant Saint-Maur à Noisy le Grand
  • Proposer la création d’une ligne nouvelle circulant sur l’axe D45E depuis le Bois l’Abbé jusqu’à la gare de Champigny centre et demander le report du terminus du 201 à Jeanne Vacher Maternelle
  •  Mise en place à Coeuilly de véhicules autonome sans chauffeur
  • Créer une gare routière à Champigny pour les trajets autocars longue distance, à proximité de la gare des trois communes
  • Instaurer après concertation, le stationnement payant dans la zone centrale de Champigny, incluant une période minimale de gratuité
  • Engager une réflexion pour faire face aux besoins de recharge des véhicules électriques.

Logements

  • Augmenter les parts du logement locatif privé ainsi que celles des différentes modalités d’accession à la propriété dans les nouveaux programmes de construction actuellement prévus
  • Créer une bourse d’échange pour les logements HLM en mutualisant le parc des différents bailleurs sociaux de la ville
  • Engager une totale transparence dans les attributions des logements sociaux
  • Créer du logement locatif privé de type intermédiaire avec des opérateurs institutionnels

Sécurité

  • Créer une police municipale territorialisée et de proximité
  •  Consulter la population pour définir les modalités de mise en œuvre de la police municipale
  • Proposer un service municipal de sécurité
  • Développer les missions des médiateurs de quartier, en lien avec les bailleurs sociaux et les éducateurs de rue
  • Renforcer l’efficacité du « numéro vert »
  •  Développer une application permettant de signaler à la police municipale tout incident en temps réel
  • Permettre à la police municipale d’accompagner la police nationale, sans se substituer à elle
  • Nommer un policier municipal référent dans chaque quartier
  • Valoriser les métiers de la sécurité et de la prévention auprès de la population et des associations
  • Développer la vidéo-surveillance en commençant par les sites les plus sensibles (écoles, zones accidentogènes)

Social

  • Rénover le centre René Rouquès en visant l’amélioration des conditions d’accueil des patients
  • Reconstruire le centre Maurice Ténine dans les cinq ans au plus tard
  • Assurer le co-pilotage de la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) de Champigny, pour accroitre l’offre de soins de premier recours à Champigny en secteur « 1 »
  • Développer les coopérations entre les centres de santé et les établissements hospitaliers
  • Garantir la pérennité de la permanence des soins le week-end par le SAMI de Champigny
  • Actions de terrain partenariales, en matière de prévention des maladies de longue durée (cancers, diabète) avec des opérations du type « semaine de la santé »
  • Rendre  opérationnel, le Conseil local de santé mentale (CLSM) et nous développerons les mesures d’accompagnement social en matière d’emploi et de logement prévues dans le projet porté par « Visa94 »
  • Actions de prévention soutenues par l’ARS, l’État et le Département, pour les enfants/adolescents, en matière de dépistage précoce des troubles du comportement et de lutte contre le surpoids, la mal nutrition, la surexposition aux écrans, le mal être et leurs conséquences en termes de conduites à risques
  • Invesrire dans la mise à disposition de locaux adaptés aux besoins de ces professionnels, en particulier dans les quartiers de la ville où ils sont le plus déficitaires (Coeuilly, Perroquets)

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Doter les conseils de quartier d’un budget dont ils détermineront l’usage selon une procédure transparente à adopter en Conseil municipal, le suivi de l’exécution des décisions prises fera l’objet d’une publication sur le site internet de la ville
  • Attribuer en transparence les moyens de fonctionnement, de communication, locaux et salles de réunion aux associations
  • Créer une commission extra-municipale de la vie associative, animée par un bureau, composé d’élus et de représentants des associations
  • Des permanences seront prévues pour les élus nationaux et des autres collectivités territoriales, dont la circonscription inclut le territoire communal
  • Créer un conseil municipal des enfants
  • Les séances du Conseil municipal seront filmées et accessibles sur le site de la ville

Finances locales

  • Augmenter les ressources propres de la commune apportées par la fiscalité locale
  • Augmenter la part de la population en capacité de contribuer au financement du budget communal
  • Augmenter progressivement la part du logement privé et intermédiaire, en locatif et en accession, dans les constructions neuves
  • Pas d’augmentation de la pression fiscale sur les ménages durant le mandat
  •  Engager le dialogue avec le territoire Paris Est Marne et Bois, pour réaliser des économies de dépenses de fonctionnement, via les gains d’efficacité résultant de la mutualisation des services au sein du territoire
  • Se mobiliser vis à vis du Conseil territoriale Paris Est Marne et Bois pour obtenir que la répartition des participations du territoire au financement de nos investissements tienne compte des écarts de richesse entre les communs membres

Seniors

  • Créer les conditions du « bien vieillir à Champigny » en favorisant le maintien à domicile des personnes âgées aussi longtemps que possible et nous programmerons la création d’un second Ehpad public ou à but non lucratif

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Diversifier les modes de garde et augmenter la capacité d’accueil des nouveaux nés
  • Développement de structures associatives de type « mini-crèche » et  familiales, de dimension plus modeste et plus souples en termes de fonctionnement
  • Soutenir la réalisation des projets de création de crèches multi-entreprises, dès lors qu’ils auront apporté la preuve de leur viabilité
  • Renforcer le contrôle des agréments accordés aux assistantes maternelles
  • Transparence dans l’attribution des places dans les crèches
  • Evaluer l’état du parc scolaire puis décider des priorités d’entretien et d’équipement des écoles avec les Campinois
  • Créer le label « les mercredis de Champigny » pour coordonner et promouvoir l’excellence de l’éducation périscolaire portée par la ville
  • Créer dans les différents quartiers de Champigny, des « labs », lieux d’apprentissage intergénérationnel dédiés à la transition numérique
  • Développer des jumelages à vocation éducative avec différents pays
  • Soutenir les projets de création de structures type « 2ème chance »
  • Co-organiser avec des entreprises des manifestations nationales et internationales pour promouvoir les métiers de demain
  • Mise en place des conventions avec des universités et des grandes écoles pour accompagner les jeunes Campinois
  • Créer des résidences et des structures d’accueil pour les étudiants
  • Créer un conseil local de l’éducation réunissant les élus et les partenaires de l’école pour évaluer le suivi du projet éducatif de la ville
  • Organiser tous les ans une fête de la jeunesse pour valoriser la réussite des jeunes
  • Organiser une bourse de stage pour les jeunes avec les entreprises du territoire
  • Subventionner le développement des échanges internationaux à l’attention des élèves des établissements scolaires de Champigny

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Evaluer la qualité des prestations de restauration scolaire et la tarification aux familles
  • Lutter contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective

Développement économique

  • Développer le maillage entre les écoles, les universités, les grandes écoles et les entreprises
  • Accompagner la mise en place dans l’ensemble des établissements de formation de Champigny, de conférences du type « TED’X » par le biais desquelles les entrepreneurs locaux viendront présenter leurs entreprises
  • Soutenir les jeunes qui souhaitent « se mettre à leur compte », par une offre de conseil adaptée et par le renforcement de la coopération avec la mission locale pour l’insertion et l’emploi des jeunes
  • Mise en place d’une pépinière d’entreprises, à la création de tiers lieux, du type boutiques éphémères
  • Mobiliser les moyens permettant de faire émerger un secteur d’économie solidaire sur la commune : installation d’entreprises de recyclage
  • Etudier la création d’un « garage solidaire », via les moyens de financement que pourrait fournir la Société Publique locale (SPL)
  • S’inscrire dès que possible dans le dispositif expérimental « territoires zéro chômeurs de longue durée » avec la création des entreprises à but d’emploi
  • Lancer un programme de lutte contre la fracture numérique par l’initiation au maniement des outils numériques, en premier lieu dans les quartiers politiques de la ville avec des actions de monitorat dans des « cyber café », qui pourraient être assurées par des jeunes du service civique
  • Mise en place des espaces de dialogues (« show rooms », « fablabs », espaces de « co-working »)

Loisirs Culture

  • Organiser les « états généraux de la culture » pour définir les lignes directrices de la politique culturelle
  • Construction d’une nouvelle salle de spectacle
  • Améliorer la coordination entre les différents acteurs de la culture et en particulier avec les enseignants
  • Créer dans le cadre de la déclaration de l’Unesco, un festival de la diversité

Sport

  • Créer un conseil stratégique du sport réunissant les différents acteurs du monde sportif campinois
  • Reconstruire la piscine Guimier sur la base d’un partenariat territorial
  • Mener dans chaque quartier, des actions de sensibilisation et de promotion des activités de plein air individuelles et collectives
  • Développer « Champigny plage » qui sera étendue du 1er juillet au 31 août avec les partenariats privés
  • Créer un bassin de nage sur la Marne dès que les conditions seront réunies
  • Favoriser dans les écoles des programmes d’apprentissage moteurs autour de 5 savoirs : nager, chuter, rouler à vélo, patiner et pagayer
  • Soutenir les associations sportives avec des moyens humains et administratifs, équipements, formation…
  • Favoriser l’engagement citoyen des jeunes Campinois par le sport en favorisant leur accès au service civique, à la réserve civique et au Service National Universel
  • Créer des parcours sportifs en libre accès dans les différents quartiers, en concertation avec les habitants
  • Créer le « rendez-vous sport » pour proposer des activités encadrées et gratuites pour tous (yoga, tai-chi, renforcement musculaire, marche, roller…)
  • Développer une application mobile « Champigny en poche » pour avoir toutes les informations sur le sport
  • Mise en place d’un « carnet d’initiation » permettant à chaque Campinois de bénéficier de trois essais gratuits dans les disciplines de son choix
  • Organiser des modalités d’accueil des bébés pour favoriser le retour à une activité physique pour les jeunes mères
  • S’engager dans le cadre du label « Terre de jeux 2024 » pour promouvoir le sport
  • Impulser la création d’un pool d’entreprises dédié au sponsoring du sport de haut niveau
  • Instaurer la « soirée des champions » couplée avec la « soirée des jeunes pousses »
  • Créer un évènement sportif d’envergure national (critérium cycliste, triathlon, semi-marathon…) permettant de valoriser Champigny (Bords de marne, Coteaux…).

Jean-Philippe Gautrais

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Espaces verts

  • Créer une Maison de l’écologie, un lieu co-animé par le service public, les associations et les habitants : informer, former, partager, faire, étudier.
  • Accompagner et favoriser les projets de développement des jardins partagés : mise à disposition d’espaces publics avec réalisation d’études de sol, installation de points d’arrosage et apport de terre et de broyat…
  • Créer de nouveaux espaces verts publics, dont le parc des Franciscains.
  • Poursuivre le développement de la coulée verte traversant la ville pour lutter contre le dérèglement climatique et les ilots de chaleur urbain, pour une commune plus respirable, qui favorise la biodiversité.
  • Développer la végétalisation des places, des murs et des toits des bâtiments publics, en commençant par le parvis de l’école Jules-Ferry.
  • Aménager les parcs et jardins pour la phyto-restauration de l’eau
  • Réaliser des infrastructures de collecte des eaux pluviales

Energie

  • Développer la Régie du chauffage urbain et mener des études pour accroître les énergies renouvelables (géothermie, biomasse…).
  • Renforcer l’accompagnement des copropriétés dans leur démarche de rénovation thermique.
  • 100 % d’énergie propre dans les bâtiments publics et plan de rénovation thermique des bâtiments publics et les équipements sportifs. Installation de capteurs solaires
  • Appliquer la loi qui interdit aux commerces de rester allumés une heure après la fermeture.

Gestion des déchets

  • Mettre en place un programme local de prévention des déchets dans une logique de « zéro déchets inutiles » afin de limiter le recours à l’incinération ou l’enfouissement et de diminuer les coûts de gestion : développer le
    compostage individuel et collectif ainsi que les lombricomposteurs, utiliser systématiquement des matériaux de construction biosourcés et réutilisables…
  • Développer les actions de sensibilisation sur la propreté : concours inter-quartiers, actions citoyennes, tri sélectif…
  • Lutter contre les dépôts sauvages et les incivilités : mieux faire connaître et développer la brigade verte, développer l’intervention de la police municipale, développer le rappel à la loi (comme alternative à la verbalisation), revoir la localisation et le nombre de corbeilles de rue, agir pour que l’établissement public territorial développe le ramassage des encombrants sur rendez-vous

Agriculture

  • Développer une ville comestible avec des plantes et des arbres fruitiers en libre accès
  • Créer une ferme urbaine biologique
  • Doubler le nombre de pistes cyclables et mieux les sécuriser, créer 1000 stationnements vélos supplémentaires
  • Créer une Maison de l’écologie, un lieu co-animé par le service public, les associations et les habitants
  • Créer un espace vert de 4000 m² et un équipement public de proximité aux Alouettes
  • Développer une ville comestible avec des plantes et des arbres fruitiers en libre accès.
  • Créer une ferme urbaine biologique pour l’éducation aux gestes indispensables à la transition alimentaire et énergétique et aider à renouer le lien entre les habitants et leur alimentation.
  • Élaborer un plan « Manger mieux » (projet alimentaire de territoire) : plus sain, plus accessible, plus proche.
  • Favoriser l’implantation de vente de fruits et légumes en circuit court dans tous les quartiers.

Mobilités

  • Favoriser le partage de l’espace public et renforcer la place des piétons : développer la piétonnisation de certaines rues, notamment devant les écoles, multiplier les zones de rencontre (vitesse limitée à 20 km/h), élargir les trottoirs trop étroits
  • Favoriser les déplacements à vélo : doubler le nombre de pistes cyclables et mieux les sécuriser, créer 1 000 stationnements vélos supplémentaires.
  • Renforcer l’offre de transports publics de proximité : négocier de nouvelles lignes de bus (Alouettes et Plateau) et des horaires réguliers
  • Soutenir activement les projets de la ligne 15 Est et du prolongement de la ligne 1 et du T1 et lutter pour obtenir le réaménagement du pôle gare Val-de-Fontenay.
  • Maintenir la gratuité du stationnement, étendre la zone bleue, obtenir la baisse du prix des places de parking auprès des bailleurs et la possibilité d’utiliser les parkings des surfaces commerciales la nuit.

Urbanisme

  • Préserver les espaces verts et la zone pavillonnaire : maintenir et renforcer la règle relative aux espaces de pleine terre, sanctuariser les espaces comme les Vergers de l’ilot et les espaces verts du Grand Ensemble.
  • Créer un espace vert de 4 000 m² et un équipement public de proximité aux Alouettes.
  • Créer des comités de suivi citoyen des grands projets d’aménagement (Alouettes, La Redoute…).
  • Renforcer la charte des promoteurs pour éviter la prolifération de projets privés non maitrisés et améliorer la qualité architecturale et environnementale des constructions (au-delà de la contrainte légale).
  • Créer une véritable halle couverte et fermée du marché Moreau-David, engager le réaménagement de la place pour mieux partager l’espace et obtenir la rénovation de la gare.
  • Achever les opérations de rénovation urbaine des Larris et de la Redoute.
  • Projets en cours : centre municipal de santé, équipement sportif polyvalent (gymnase + terrain d’extérieur), nouveau groupe scolaire, nouveau théâtre

Logements

  • Permettre l’accès à la propriété en développant le dispositif de bail réel solidaire (séparation du coût du terrain et du bâti).
  • Faciliter les échanges de logements entre locataires du parc social avec baisse du loyer en cas d’emménagement dans un logement plus petit.
  • Tendre vers 40 % de logements sociaux dans les opérations à partir de 20 logements (au lieu de 30 actuellement).
  • Mettre en place un observatoire des loyers et expérimenter l’encadrement des loyers dans le parc privé.
  • Accompagner la rénovation de la résidence de la Redoute.
  • Agir pour la suppression du supplément de loyer (SLS) sur toute la ville afin de favoriser la mixité sociale.

Sécurité

  • Renforcer les effectifs de la police municipale pour développer ses interventions de proximité.
  • Soutenir la création d’une équipe de médiateurs, en lien avec les bailleurs sociaux
  • Sécuriser la sortie des parcs et écoles : piétonnisation, aménagement de voirie pour réduire la vitesse…
  • Repérer les lieux mal éclairés dans la ville et les traiter dans le cadre du plan d’éclairage public.
  • Lutter contre les incivilités en développant les radars mobiles et la vidéo-verbalisation.

Social

  • Conserver une politique tarifaire accessible à tous et mener un débat sur l’extension de la gratuité des services publics.
  • Conserver une fiscalité locale maitrisée, en deçà des moyennes départementales.
  • Agrandir le centre social des Larris (InterG’)
  • Organiser des Assises du service public : associer élu·e·s, agents et habitant·e·s
  • Défendre la commune comme élément de proximité. Développer des permanences d’accès aux droits et d’accompagnement dans les démarches dans les équipements de proximité (centre social, Espace citoyen…).
  • Organiser, chaque année, une « Nuit de la solidarité », pour identifier les personnes vivant à la rue, recenser leurs besoins et les orienter vers les dispositifs existants.
  • Accompagner l’implantation d’un centre d’hébergement d’urgence.
  • Mettre en place le dispositif de « coffre-fort numérique » qui facilite l’accès aux droits des personnes en situation de grande précarité (permet le stockage des documents importants).
  • Rendre plus transparents les critères d’attribution des places en crèche et des logements sociaux.
  • Lancer un appel à projets annuel du fonds de dotation « Fontenay solidaire » pour soutenir les projets à vocation sociale.
  • Renforcer l’accompagnement et l’offre de logements pour les femmes victimes de violences.
  • Créer un observatoire des discriminations et organiser une semaine de lutte contre le racisme et les discriminations.
  • Accompagner les initiatives citoyennes solidaires pour l’accueil des personnes migrantes (mise en réseau, appui logistique…).
  • Adhérer à l’Association nationale des villes et territoires accueillants et à Maires pour la paix.
  • Pérenniser le centre d’accueil des réfugiés avec le Département et l’État dans les locaux de l’ancienne gendarmerie.
  • Mettre en oeuvre une démarche de budget sensible au genre afin d’évaluer l’impact de nos politiques publiques en matière d’égalité femmes – hommes.
  • Renforcer les actions de coopération décentralisée (Afrique, Amérique latine…).
  • Construire un nouveau centre municipal de santé pour améliorer et développer l’offre de soins.
  • Proposer des visites de médecins à domicile notamment pour faciliter l’accès aux soins des personnes âgées dépendantes.
  • Aider à l’installation de médecins pour lutter contre la désertification médicale
  • Créer une mutuelle santé communale afin de permettre une meilleure couverture complémentaire.
  • Surveiller l’installation des antennes de téléphonie mobile. Privilégier la fibre optique. Appliquer la loi qui interdit aux commerces de rester allumés une heure après fermeture. Aménager les parcs et jardins pour la phytorestauration de l’eau.
  • Sortir complètement de l’usage des produits chimiques toxiques, perturbateurs endocriniens… dans tous les équipements municipaux et de la vaisselle plastique dans la restauration collective.

Handicap

  • Étendre le dispositif «Pass +» aux personnes porteuses de handicap pour favoriser l’accès aux loisirs
  • Réserver des créneaux à la pratique handisport dans les équipements sportifs et aider les clubs à investir dans le matériel
  • Faciliter la circulation des personnes à mobilité réduite sur les trottoirs et accélérer la mise aux normes d’accessibilité des équipements publics
  • Poursuivre les actions de sensibilisation au handicap à l’école
  • Créer une aire de jeux inclusive permettant aux enfants valides et aux enfants porteurs de handicap de jouer ensemble

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Renouveler les modes de participation citoyenne à la vie municipale : conseils municipaux citoyens, référendum d’initiative citoyenne, urbanisme participatif, agoras dans l’espace public, organisation de rencontres dans des tiers-lieux et à des horaires adaptés pour faciliter la participation.
  • Améliorer l’accès à l’information pour toutes et tous et le fonctionnement du portail citoyen pour mieux répondre aux demandes des habitants.
  • Expérimenter et évaluer les usages, grâce à des aménagements temporaires, avant de décider et pérenniser des projets (par exemple avant de piétonniser une rue).
  • Créer une plateforme numérique pour développer les consultations citoyennes (avis sur un projet, dénomination d’une rue…).
  • Refondre les conseils de quartier pour les dynamiser et leur donner de nouvelles responsabilités démocratiques : budget participatif, tirage au sort, outil de suivi des décisions prises…
  • Créer des commissions municipales thématiques ouvertes aux habitant·e·s.
  • Intégrer les habitant·e·s et usagers aux réflexions sur les projets d’équipement (médiathèque, centre municipal de santé).

Finances locales

  • Mener un débat sur l’extension de la gratuité des services publics
  • Conserver une fiscalité locale maîtrisée, en deçà des moyennes départementales
  • Maintenir la gratuité du stationnement, étendre la zone bleue, obtenir la baisse du prix des places de parking auprès des bailleurs et la possibilité d’utiliser les parkings des surfaces commerciales la nuit

Seniors

  • Elaborer un plan « bien vieillir », associant tous les acteurs locaux (publics, privés, associatifs, citoyens), pour lutter contre l’isolement des ainé·e·s.
  • Soutenir le développement d’habitat alternatif pour personnes âgées et favoriser les projets d’habitat intergénérationnel qui impliquent les jeunes et les ainé·e·s et où chacun·e garde son indépendance.

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Créer au minimum 100 nouvelles places en crèche collective.
  • Soutenir la création d’une maison des assistantes maternelles.
  • Rénover, sécuriser et développer les aires de jeux pour enfants.
  • Développer les interventions artistiques et culturelles dans les centres de loisirs.
  • Poursuivre le développement des classes de découverte, des colonies de vacances et des mini-séjours.
  • Construire un nouveau groupe scolaire, écologiquement exemplaire, pour soulager les groupes scolaires Pasteur et Jules-Ferry.
  • Poursuivre les investissements dans nos écoles : isolation thermique et phonique, sécurisation, aménagements des abords, végétalisation des cours…
  • Soutenir la création d’une section sport études au collège Jean-Macé.
  • Maintenir le dispositif « Coup de pouce » pour les élèves en difficulté.
  • Créer une classe à horaires aménagés Arts plastiques, en complément des classes Théâtre et Musique.
  • Obtenir le label « 100 % EAC » (éducation artistique et culturelle) pour valoriser et conforter les interventions culturelles financées par la Ville à l’école.
  • Accompagner les jeunes dans leurs démarches d’accès à l’emploi : forum des jobs étudiants, parrainage pour la recherche de stages, conventions avec les entreprises de la ville, accompagnement des projets entrepreneuriat…
  • Développer le dispositif de colocation solidaire à destination des jeunes étudiants ou actifs.
  • Créer une structure jeunesse dans le quartier Jean-Zay.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Passer de 60 % à 100 % bio, diversifier les protéines proposées, augmenter le recours aux circuits courts dans la restauration collective, tout cela sans augmentation des tarifs
  • Supprimer la vaisselle plastique dans la restauration collective
  • Lutter contre le gaspillage alimentaire en impliquant les enfants : création d’une cuisine pédagogique à la cuisine centrale, groupe de réflexion avec les enfants sur les menus, visites scolaires chez les fournisseurs…

Développement économique

  • Créer une boutique éphémère, en partenariat avec la Chambre des métiers et de l’artisanat, permettant de mettre en valeur les artisans de la ville
  • Élaborer une charte des artisans commerçants pour faire connaitre les commerces locaux.
  • Mettre en place des permanences emploi dans les quartiers
  • Créer ou participer à la création d’une foncière de locaux commerciaux afin de maîtriser l’implantation des commerces et des activités artisanales dans les périmètres choisis.
  • Redynamiser le marché de Verdun en lien avec le projet de requalification de la Redoute.
  • Créer une fondation locale financée par les entreprises de Fontenay pour soutenir les projets locaux de créations d’entreprises et de formation de jeunes.
  • Devenir un pôle de développement de l’Économie sociale et solidaire : renforcer l’aide aux initiatives d’ESS et tout projet visant à créer de l’emploi local et l’aide aux activités d’utilité écologique et sociale.
  • Soutenir la création d’une ressourcerie solidaire et toutes les initiatives associatives de réemploi.
  • Proposer la candidature de la ville au dispositif « Territoire zéro chômeurs de longue durée ».
  • Mettre en place des permanences emploi dans les quartiers.

Loisirs Culture

  • Créer une classe à horaires aménagés Arts plastiques, en complément des classes Théâtre et Musique
  • Obtenir le label « 100 % EAC » (éducation artistique et culturelle) pour valoriser les interventions culturelles financées par la Ville à l’école
  • Créer une deuxième salle de cinéma municipale
  • Reconstruire la médiathèque et élargir les horaires d’ouverture
  • Renforcer l’offre en équipements de proximité et favoriser la création de tierslieux en menant une réflexion partagée sur l’usage des locaux disponibles.
  • Généraliser les fêtes de quartier et accompagner la mise en place d’animation interquartiers
  • Installer La Forge (tiers-lieu et Fab Lab public) dans des nouveaux locaux pour assurer sa pérennité et son développement.
  • Maintenir l’opération « Fontenay sous soleil » en diversifiant les activités proposées
  • Mettre en place une plateforme de mutualisation de moyens associatifs (formation des dirigeants, locaux en tierslieux, secrétariat, recherche de financements, commission municipale, intégration dans les conseils de quartier, communication…).
  • Construire le théâtre et moderniser la salle Jacques-Brel et renforcer sa vocation polyvalente.
  • Créer des évènements « scène ouverte » ou « programmation ouverte » dans les équipements culturels.
  • Assurer la pérennité de la Fonderie, lieu de création.
  • Étudier l’implantation d’une antenne du Conservatoire dans un autre quartier.
  • Poursuivre et élargir l’Université populaire pour développer le lien social, l’échange intergénérationnel et le partage des savoirs
  • Créer un espace de vie en soirée avec bar et scène ouverte, confié la gestion à une association

Sport

  • Construire un nouvel équipement sportif polyvalent (gymnase + terrain d’extérieur).
  • Développer les aires de sport en plein air (street work out) dans les quartiers et dans les parcs.
  • Mettre en place des animations « Sport dans les parcs » et développer le dispositif « Sport sur ordonnance ».
  • Mener un projet « Génération 2024 » en développant la pratique du sport scolaire (proposition de nouvelles disciplines) et en partenariat avec les clubs sportifs

Jean-Pierre Barnaud

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Alors que le ratio d’espaces verts accessibles au public recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé est de 10 m² par habitant, ce sont 20 hectares d’espaces verts et 55 hectares sur la Plaine des Bordes qui sont aujourd’hui accessibles aux Canavérois, soit 41 m² par habitant (hors jardins privatifs et jardins des résidences privées).
    Chennevières bénéficie donc d’une situation très privilégiée, que j’ai tenu à préserver tout au long de ma première mandature, notamment par l’adoption en 2014 d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU) très
    protecteur en matière d’environnement. J’améliorerai encore cette situation lors de mon second mandat par l’aménagement et l’ouverture au public du Parc du Fort (voir encadré page 7), véritable nouveau poumon vert dans la Ville, puis, dans un second temps, par le rachat et l’aménagement d’une partie du parc du Château des Rêts qui a déjà été placé en zone naturelle (ZN) dans notre PLU. Nous favorisons également, aux côtés du Département, l’émergence de projets environnementaux sur le terrain de la Plaine des Bordes.
  • Plus généralement, les Canavérois ont pu constater lors de ma première mandature mon attachement au
    combat pour la préservation de notre planète, qui, j’en suis convaincu, devra être mené d’abord au niveau local.
    Ce combat, j’ai souhaité le porter à travers des actions concrètes contre le réchauffement climatique, en passant un marché à performance énergétique permettant une économie d’énergie allant jusqu’à 80 % sur les éclairages,
    en ayant des exigences très fortes en matière de construction des nouveaux équipements de la Ville et de
    réhabilitation des bâtiments existants, en initiant la conversion « verte » de la flotte de véhicules municipaux ou encore en adoptant une charte promouvant au sein du Territoire les achats écoresponsables.
  • Ce combat se traduit enfin par des mesures de défense et de préservation du biotope. Cela restera un fil
    directeur lors de mon second mandat.

 

  •  Ce que j’ai fait : > L’élaboration et l’adoption d’un PLU très protecteur en matière d’environnement, limitant notamment
    la constructibilité dans les secteurs sensibles de notre Ville (Coteaux, Bords de Marne…)
    > Le classement en catégorie « zone naturelle » du parc du Château des Rêts et de la plaine des Bordes
    > La limitation de notre consommation en énergie, notamment par le renouvellement de l’éclairage
    public et la labellisation éco-énergie du projet « Corot 2 »
    > La conversion d’une partie de la flotte des véhicules municipaux à l’énergie verte
    > La création d’une délégation à la cause animale et la préservation du biotope
    > L’accueil des associations Faune-Alfort pour la préservation de la faune sauvage et APAC pour
    l’accueil des animaux de compagnie abandonnés
    > L’attention apportée à la Plaine des Bordes, avec un soutien de la Municipalité aux différentes
    associations présentes sur le terrain
    > La signature d’une charte favorisant les achats écoresponsables

 

  • Le marché à performance énergétiques  D’une durée de six ans, ce marché a débuté le 1er janvier 2018 avec pour objectif une rénovation de 60 % de l’éclairage de la Ville d’ici la fin du contrat. Il sera prolongé pour assurer la rénovation complète de l’éclairage public à horizon 2030. Cette opération est essentielle afin de lutter contre l’obsolescence de ces luminaires, leur surconsommation (80 % d’économies d’énergie ainsi réalisées) et la puissance moyenne souvent trop faible, occasionnant une insécurité nocturne dans certaines rues de Chennevières.
  • Les opérations de rénovation thermique dans les groupes scolaires
    Je tiens à ce que nos groupes scolaires soient exemplaires en matière d’économies d’énergie : Je veux que le futur ensemble architectural « Corot 2 » soit un modèle de bâtiment écologie ; il bénéficiera d’ailleurs de nombreuses subventions de la Métropole du Grand Paris et du Conseil Régional d’Île de France au titre de la qualité technique et environnementale du projet ; je m’engage à ce que l’ensemble des nouveaux équipements (stades, écoles des Hauts des Chennevières, etc..) présentent le même degré d’exigence. Des opérations de rénovation thermique sont d’ores et déjà prévues au Moulin à Vent et à Maurice Rousseau.
  • Maintenir et renforcer le ratio actuel de 41 m² d’espaces verts accessibles au public par habitant grâce à l’ouverture du parc du Fort puis l’acquisition et l’ouverture d’une partie du parc du Château des Rêts et l’extension du parc Corot ; réserver un espace dans le parc du Fort à la préservation de la biodiversité
    Préserver un ratio de 70 % de foncier non constructible dans les Coteaux pour lutter contre la densification de ce secteur de respiration urbaine, défendre les intérêts de la Ville dans le cadre de l’élaboration du PLU intercommunal
    • Renouveler le marché à performance énergétique
    • Renforcer l’isolation thermique des bâtiments communaux, notamment de l’école du Moulin, du gymnase du Moulin et des appartements communaux, ainsi que de l’école Maurice Rousseau
    • Passer la totalité de la flotte des véhicules municipaux à l’énergie verte
    • Dès 2020, mettre en application anticipée la loi EGALIM pour la restauration scolaire en faveur du bio
    et exigeant l’usage de véhicules propres par les prestataires
    • Créer une maison de l’animal en ville pour la défense du biotope et l’accueil des animaux abandonnés
    • Se mettre en adéquation avec les demandes des Voies Navigables de France pour faciliter l’accès à la Marne.
  • La signature d’une charte favorisant le développement des achats écoresponsables au sein de Grand Paris Sud-Est Avenir Cette charte a vocation à aboutir à la mise en oeuvre d’une politique d’achats plus respectueux de l’environnement et s’inscrivant dans les objectifs de meilleure performance énergétique, de réduction des gaz à effet de serre, de préservation des ressources naturelles et de restriction des déchets et polluants.
  • Alors que la flotte de la Ville ne comptait qu’un seul véhicule « propre » en 2014, la Municipalité s’est équipée depuis de douze véhicules roulant au bioGNV (gaz naturel véhicule), un carburant écologique et économique. 28,5 % de la flotte est désormais « propre » (quand l’obligation légale est de 20 %), et cette conversion sera totalement achevée lors du prochain mandat.
  • J’ai mis en place, dès le début de ma mandature, une délégation à la cause animale, afin de sensibiliser
    les Canavérois au sort des animaux familiers ou sauvages présents sur notre territoire. De nombreuses actions de sensibilisation sont organisées dans ce cadre en partenariat avec différentes associations et écoles de la Ville. Parmi les actions importantes en la matière, on peut citer la préservation de la faune sauvage avec notamment l’accueil dans des locaux au Fort de l’association Faune Alfort pour la préservation du biotope. Ces locaux comprennent une nurserie, des salles d’élevage pour les nombreuses espèces d’oiseaux et les quelques mammifères recueillis, une salle de vol et une infirmerie. Un local proche est doté de grandes volières de réhabilitation. Cette action sera poursuivie par la création d’espaces réservés au biotope dans le Parc du Fort une fois réhabilité. On peut également citer le soutien à l’APAC, association qui agit en faveur des animaux de compagnie ou abandonnés. Lors du second mandat, des caniparcs seront également créés.
  • Le Parc du Fort sera bientôt entièrement réhabilité et ouvert aux Canavérois, ce qui permettra aux habitants de disposer d’un véritable poumon vert au coeur de la Ville. Certains espaces seront réservés à la préservation du biotope. Ce projet a été considéré par la Métropole du Grand Paris et par la Région Île-de-France comme prioritaire. 1,5 millions d’euros lui ont été consacrés à ce titre par ces deux institutions.
  • Les fossés qui entourent le Fort seront réaménagés et rendus accessibles. Le Théâtre de verdure sera rénové et des animations pourront s’y tenir. Un parcours sportif sera également construit à côté du collège Molière. Des espaces seront réservés au biotope, avec l’installation en particuliers de ruches et de
    volières de rétablissement des oiseaux. Sur l’ensemble du site, des cheminements seront créés. Ils permettront de relier les différents espaces et entrées du parc. Une nouvelle entrée piétonne sera d’ailleurs aménagée depuis la rue Aristide Briand, permettant d’accéder à la Poudrerie, agrémentée par la création d’un square. Un parking non imperméabilisé au nombre de place plus élevé sera reconstitué.
    Les travaux se dérouleront sur plusieurs phases, dont la première sera achevée au printemps 2020.

 

Urbanisme

  • Poursuivre de façon volontariste la rénovation des voiries et de l’éclairage public
    • Redonner au centre-ville historique sa dimension patrimoniale, et oeuvrer à l’installation de nouveaux commerces
    • Créer une polarité complémentaire au Nord de la ville en prolongeant le lien transport/logement avec l’arrivée d’Altival, y construire un nouvel équipement sportif à proximité du collège Molière
    • Créer un mail piétonnier reliant le centre-ville à l’ensemble Corot 2, puis au futur quartier d’Entrée de ville Nord et au Transport en Commun en Site Propre. Des liaisons piétonnes seront également créées notamment au sein du Parc du Fort.
    • Engager de manière volontariste les travaux de rénovation urbaine au Bois l’Abbé, avec le démarrage anticipé de la réhabilitation de la résidence Clément Ader et du stade Armand Fey
    • Accueillir un centre culturel de 3 600 m² financé par le Territoire ainsi qu’une résidence pour personnes âgées avec centre médical à proximité du théâtre
  • La réhabilitation et l’ouverture au public du parc du Fort ;
    • La construction à proximité du collège Molière (qui sera réhabilité par le Département) d’un nouvel équipement sportif en remplacement du stade A. Briand, comprenant un stade omnisport et un gymnase, pour un ensemble de type campus cerné d’espaces verts ;
    • La requalification de la RD4 ;
    • La création autour du tracé du TCSP d’une trame verte et bleue.
  • Une dynamique renforcée et repensée autour du centre-ville historique, dont le périmètre s’étendra de la rue du Général de Gaulle à l’ouest à la rue Aristide Briand à l’est, et de la rue des fusillés de Châteaubriant au Nord à la rue de la république au Sud. Avec la construction d’un centre culturel de 3 600 m² et d’une résidence pour personnes âgées  à proximité du théâtre. Avec un projet urbain qui devra permettre de regagner en attractivité, notamment commerciale, et de valoriser l’espace environnant de l’Église et de la rue du Général de Gaulle. Le bâtiment de l’ancien conservatoire restera dans le domaine communal ; Avec la création d’un mail urbain reliant ce périmètre au nouvel ensemble Corot 2 en centre-ville puis à la RD4 et aux Hauts de Chennevières, pour créer des connexions avec le reste de la Ville. Des liaisons piétonnes seront également créées notamment au sein du Parc du Fort.
  • La réhabilitation tant attendue du quartier du Bois-l’Abbé  Après que la Ville a obtenu l’avis favorable de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) pour le renouvellement du quartier du Bois l’Abbé à Chennevières et Champigny, un protocole de préfiguration a été approuvé en Conseil municipal le 12 décembre 2018, puis signé le 5 février 2019 avec toutes les parties prenantes. Cette opportunité offerte à la Ville est le fruit d’un long travail entrepris par l’actuelle Municipalité en étroite collaboration avec l’État, la commune de Champigny, les établissements
    publics territoriaux Grand Paris Sud Est Avenir et Paris Est Marne et Bois. C’est surtout un acte fort pour le quartier du Bois l’Abbé, qui avait été totalement négligé par les municipalités précédentes. Celles-ci n’avaient en effet même pas jugé utile de proposer son inclusion dans le plan ANRU 1 qui était pourtant mieux financé par l’État, contrairement à Champigny qui a saisi cette opportunité pour entamer dès le
    premier plan la requalification de la partie campinoise. Notre conception de l’action locale, c’est qu’elle
    doit profiter à tous les Canavérois, où qu’ils vivent. Nous tenons à ce que tous les quartiers de la Ville soient également attractifs, ce qui profitera à l’ensemble de Chennevières.
    Le plan doit permettre de définir, en concertation avec les habitants du quartier, des actions autour
    des cinq axes suivants :
    • La requalification des espaces publics et opérations de désenclavement du quartier
    • La réhabilitation de l’habitat dégradé, et notamment de la Résidence Clément Ader
    • La requalification des espaces publics
    • La création d’une maison médicale
    • Le renforcement de l’offre commerciale
  • Travaux bénéficiant d’un démarrage anticipé : La réhabilitation de la Résidence Clément Ader en lien avec le bailleur social I3F La reconstruction du complexe sportif Armand Fey À moyen terme, l’école des Hauts de Chennevières sera également reconstruite
  •  L’arrivée de nouveaux modes de transports, parmi lesquels le Transport en Commun en Site Propre
    (TCSP) Altival pour lequel j’ai oeuvré activement avec le Territoire et la Métropole du Grand Paris tout
    au long de ma première mandature, répond à cette exigence. Altival rendra possible une mise en oeuvre
    équilibrée et harmonieuse des projets d’aménagement de la Ville, et offrira une liaison avec le réseau du Grand Paris Express.
    Je souhaite aussi développer les circulations propres et douces à l’usage des Canavérois, pour répondre aussi bien à l’enjeu écologique qu’à l’évolution des besoins et des modes de vie des habitants. Un mail urbain sera créé, reliant les différents quartiers de la Ville entre eux et à Altival, de même que des mails piétonniers et cyclables. Nous ferons également, en lien avec le territoire, en sorte que les Bords de Marne soient desservis et raccordés au RER dès 2020.
    Enfin, une réflexion portant sur l’installation de bornes électriques à Chennevières a été ouverte avec la Région Île-de-France, et les moyens d’une promotion de location de vélos électriques sont également à l’étude. Le soutien de la Métropole du Grand Paris a également été sollicité.
  • Obtenir l’extension du tracé du bus en site propre ALTIVAL à d’autres points de la Ville
  • Réaménager la RD4 en complément de l’arrivée d’ALTIVAL, avec la création de pistes cyclables et de trottoirs aux normes
  • Favoriser les circulations douces par la création d’un mail urbain allant du centre historique à la RD4 et aux Hauts de Chennevières, et de mails piétons et cyclables
  • Créer dès 2023 deux niveaux de parking souterrains en remplacement du parking en face de l’Hôtel de ville, financés par le Territoire, ainsi qu’un parking de 160 places dans le futur ensemble Corot 2
  • Accueillir la desserte en transport des bords de Marne rue de Champigny en 2020
  • Étendre à Chennevières le réseau Vélib Métropole
  • Mettre en place des bornes de recharge électrique en relation avec les communes voisines

Logements

Sécurité

  •  Des recrutements dans la police municipale
    > La relocalisation des locaux de la police
    municipale en centre-ville
    > L’armement des fonctionnaires de police
    > Le redéploiement de la vidéoprotection
    > La signature du Contrat de Reconquête Républicaine au Bois l’Abbé et l’arrivée de la Police de Sécurité du Quotidien
    > La mise en place du dispositif Canavérois vigilants au Belvédère et à Mon Idée
    > Le renforcement de la sécurité routière par la mise en place de « zones 30 » aux abords des écoles ainsi que de petits bonshommes jaunes sur les lieux stratégiques de passages des enfants
    > L’effort financier en faveur de la propreté avec notamment le nettoyage mécanisé des rues à la balayeuse laveuse tous les mois
  • La nouvelle Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, signée en 2018 pour la
    période 2018-2021, a pour objectif de décloisonner les interventions des professionnels du champ
    éducatif, de la prévention, de l’intervention sociale, de la police et de la justice.Le 29 novembre 2018 a été signé le Contrat de Reconquête Républicaine (CRR) du quartier du Bois l’Abbé–Mordacs en présence du Préfet du Val-de-Marne. Cette convention doit permettre de renforcer la présence des forces de l’ordre dans ce quartier.
  •   L’extension systématique des horaires de la police municipale le samedi soir afin d’éviter les tapages nocturnes et la mise en place de brigades de nuit.
    • Le renforcement des effectifs de la police municipale dans les secteurs sensibles ou devenus sensibles
    • L’augmentation du nombre de caméras de 20 % et l’augmentation progressive de leur qualité et de leur efficacité
    • L’extension du dispositif Canavérois vigilants aux quartiers qui en feront la demande dans le cadre des comités de quartier.
    • L’amélioration de l’éclairage public (60 % de l’éclairage public renouvelé en 2023 – la totalité en 2030), qui contribue à la sécurité des habitants
    • Le renforcement de l’effort de sensibilisation à la sécurité routière déjà entrepris dans les écoles, la
    nomination d’un conseiller municipal délégué à la sécurité routière
    • Le renforcement des efforts en matière de propreté urbaine notamment dans les endroits les plus critiques et dans les lieux de dépôts sauvages, grâce à l’exploitation du renforcement de la vidéo surveillance et des caméras nomades.

Social

  •  Le projet de renforcement des services de l’espace socioculturel désormais dénommé « La Colline » permettra, par un regroupement des services emploi, santé et social, de faciliter leur accès aux habitants du Bois l’Abbé, et contribuera à lutter contre la fracture numérique dont sont victimes bon nombre de nos concitoyens.
  • Projet de Résidence pour personnes âgées, doublée d’un centre médical et paramédical accessible à tous ; construit sur une exigence de très grande qualité, et sur la volonté de promouvoir le lien intergénérationnel.
    Ainsi, la Résidence disposera de nombreuses installations et services ouverts au grand public, et notamment aux écoles et aux associations :
    • Un restaurant en rez-de-chaussée, avec une production des plats sur place ;
    • Une salle de projection en rez-de-chaussée également ;
    • Une salle de sports, une piscine couverte et des salles de soins au sous-sol ;
    • Un centre médical avec six médecins.
  • Développer l’action du CCAS sur la base d’une étude en cours sur les besoins sociaux de la Ville
  • Rapprocher les services municipaux de la population par la mise en place d’une gestion simplifiée avec les usagers en développant notamment les bornes d’accès automatisées au CCAS et au centre municipal La Colline, actuellement espace socioculturel
  • Etendre l’action du nouvel espace du Bois l’Abbé en faveur des jeunes en relation avec le Point Rencontre Informations Jeunesse
  • Renforcer les liens et interactions entre le centre municipal La Colline, le CCAS, le PRIJ et l’Epicerie solidaire

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Des Comités de quartiers ont été créés à Chennevières dès mon arrivée en 2014
    Par ailleurs, j’ai cherché tout au long de ma mandature à être en permanence en contact avec les Canavérois.
    J’ai ainsi tenu, pendant ces six années, à les recevoir tous les samedis matin afin de répondre à leurs sollicitations  Ces rencontres seront maintenues. En outre, un conseil municipal de la jeunesse sera créé lors de mon second mandat pour poursuivre dans cette voie. Enfin, une mission de sensibilisation des jeunes Canavérois à la vie démocratique et l’engagement citoyen sera créée pour lutter contre le désinteressement des jeunes à la politique.
  • Affecter un budget participatif aux comités de quartier
    • Créer un Conseil municipal dela jeunesse
    • Maintenir les rendez-vous du samedi
  • Focus Projet    Les budgets participatifs des comités de quartier  Lors de la seconde mandature, seront mis à disposition des différents comités de quartier de la Ville des enveloppes de budgets participatifs. Les habitants pourront ainsi décider ensemble et en autonomie la mise en oeuvre de projets pour leur quartier (jardins partagés…), financés par ces enveloppes.

Finances locales

  • Maintenir Chennevières parmi les villes les moins imposées du Territoire (GPSEA)
  • Réaliser les travaux de construction ou de rénovation nécessaires et non engagés sur les précédents  mandats, tout en maitrisant l’équilibre du budget communal.  Malgré un retrait financier massif de l’Etat lors de mon mandat, Chennevières reste parmi les villes les   moins imposés du territoire.

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Le projet « Corot 2 » sera prêt à la rentrée scolaire 2020 Le projet « Corot 2 » sera construit dans un secteur aujourd’hui non construit, entre l’Entrée de ville Nord également en projet de développement. Il comprendra le groupe scolaire Germaine TILLION, composé de douze classes (4 maternelles et 8 élémentaires), doté d’un service de restauration scolaire, d’un accueil périscolaire maternel et élémentaire, et d’espaces extérieurs adaptés aux besoins des écoles. Un équipement polyvalent (salle de sport, de spectacles…) permettant d’accueillir jusqu’à 1 000 personnes et construit en complément du centre Jean Moulin.
    Cet équipement, à usage scolaire et périscolaire, pourra également être utilisé pour accueillir
    des activités festives municipales. Un terrain multisports extérieur de type « city stade » et un jardin pédagogique ; Un parking souterrain de 160 places pour permettre l’accès à ces différents équipements. Les bâtiments sont certifiés Haute Qualité Environnementale. L’ensemble sera mis en service pour la rentrée scolaire 2020. Le projet « Corot 2 » bénéficiera de subventions de la Métropole du Grand Paris pour sa qualité environnementale et du Conseil Régional d’Île-de-France, pour un montant total de 1,3 millions d’euros.
  • Prolongation du projet « Corot 2 » par la création d’un espace vert récréatif et la création d’un mail urbain
  • Rénovation, dans le cadre d’un marché à performance énergétique, des écoles du Moulin et Rousseau ainsi que du gymnase du Moulin
  • Reconstruction de l’école des Hauts de Chennevières dans le cadre de l’ANRU 2
  • Opérations d’embellissement et de remise aux normes (accessibilité, sécurité) au sein des groupes scolaires du Moulin à Vent et de Maurice Rousseau
  • Ouverture d’un point relais pour la jeunesse au Moulin
  • Poursuite des voyages éducatifs
  • Ouverture plus large de l’accès à la culture pour les enfants
  • Extension des rencontres entre groupes de jeunes avec toutes nos villes jumelées
  • Intensification des rencontres intergénérationnelles

Jeunesse

  • Sensibilisation des jeunes à la vie démocratique Compte tenu du désintérêt croissant, voire de la défiance, des citoyens et particulièrement des plus jeunes d’entre eux pour la vie politique, une mission sera conduite afin de sensibiliser les jeunes Canavérois à l’engagement citoyen et à la vie démocratique de leur Ville.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • L’amélioration dès 2020 de la restauration scolaire en application de la loi Agriculture et Alimentation (EGALIM), notamment via l’amélioration des
    infrastructures des cuisines

Développement économique

Loisirs Culture

  • Poursuivre les travaux de l’église Saint-Pierre
  • Réhabiliter le Fort
  • Continuer la labellisation des maisons remarquables de Chennevières
  • Créer un musée à Chennevières au sein d’un bâtiment public visité par les Canavérois et les publics scolaires
  •  Préserver et restaurer le bâtiment de l’actuel conservatoire pour un usage valorisant le patrimoine de Chennevière
  • Nouveaux équipements :
  • Un centre culturel de 3 600 m², comprenant médiathèque, conservatoires de musique et de danse, accueil des associations culturelles et un parking en sous-sol  sera construit à côté du Théâtre Roger Lafaille. Cet équipement disposera en outre d’un espace terrasse sur le toit. Il sera entièrement financé par GPSEA.

Sport

  • Construire un centre culturel de 3 600 m² à Chennevières
  • Étendre les horaires d’ouverture des équipements sportifs et culturels y compris le dimanche
  • Réhabiliter le théâtre Roger Lafaille (mise aux normes d’accessibilité, amélioration du confort et de l’acoustique, embellissement du hall d’entrée, création d’un foyer à l’étage
  • Reconstruire la piscine des Bordes, reconstruire et relocaliser le stade Aristide Briand
  •  Réhabiliter le gymnase du Moulin
  • Reconstruire le complexe sportif Armand Fey à brève échéance dans le cadre de l’ANRU 2
  • Un stade omnisport doublé d’un gymnase sera construit dans le cadre du développement de l’Entrée de ville Nord ;
  • Le Gymnase du Moulin sera également rénové, et un terrain multisports extérieur de type « city stade » sera construit dans le cadre du projet « Corot 2 » ;
  •  Le complexe sportif Armand Fey sera reconstruit à court terme dans le cadre de l’ANRU 2 ;
  •  La piscine des Bordes sera reconstruite sur sa localisation actuelle et complétée par un terrain multisports et une piste d’athlétisme, le tout financé par Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA).

Jean-Pierre Spilbauer

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Jean-Yves Le Bouillonnec

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Jérôme Hajjar

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Augmenter au maximum la part des produits BIO pour la restauration scolaire, réserver les terrains agricoles de la Plaine de Montjean aux jardins associatifs partagés et au maraîchage.
Créer un verger d’arbres fruitiers, un vignoble et une ferme pédagogique dans la ville, sur la plaine de Montjean.
Allouer une aide financière pour l’achat d’un vélo électrique, étudier la mise en place de vélos en libre-service, développer le réseau des pistes et voies cyclables et installer des parkings à vélos sécurisés.
Procéder au bilan thermique des bâtiments municipaux (crèche, écoles …) et faire les travaux nécessaires, suite à ce bilan, pour minimiser les frais.
Développer le recyclage : récupération des capsules café et des piles usagées, installation de collecteurs pour déchets électriques & électroniques, suppression totale des sacs plastiques non recyclables.
Continuer la rénovation de l’éclairage urbain en généralisant l’emploi des lampes à basse énergie et renforcer l’éclairage des zones à risques.
Lutter contre toutes les pollutions (bruit, qualité de l’air, état du Rû) en respectant la faune et la flore.
Interdire la chasse sur notre commune et trouver un accord avec la ville de Wissous.

Urbanisme

La réalisation de deux accès à l’autoroute A106 (sens Paris et Orly) sur l’avenue Charles Lindbergh, face au siège de Super U de l’ICADE.
L’inversion du sens de circulation de la rue de la Vanne pour un accès direct à l’A6 direction Paris via la rue Paul Hochart.
La création d’une sortie directe vers l’A86 en direction de Créteil et l’A4 depuis le rond-point du stade et la Porte de Rungis (MIN), en ouvrant le raccordement le long du tramway et du parking de Burger King (120 m nous séparent aujourd’hui de cet accès direct).
L’attribution aux Rungissois d’une carte gratuite de circulation permettant la traversée du MIN vers l’A6, l’A86, la D7 (RN7) et la Belle Epine, offrant ainsi aux Rungissois un gain considérable de temps.
L’ouverture de la sortie de l’A6 aux véhicules légers des particuliers, sens province-Paris, dans la cuvette de Wissous.

Quartier Le Lagué
La réalisation d’un parking de grande capacité (80/100 places) par l’extension du parking actuel sur les terrains de tennis. Ce nouveau parking sera utilisable par les sportifs, les visiteurs du Parc de la colline Cacao et par les clients des commerces du Lagué.
La transformation du pôle sportif de l’Évasion avec la reconstruction des terrains de tennis extérieurs et l’édification d’une halle des sports, halle nécessaire pour pallier la sur-fréquentation de l’Espace du sport. Cette halle servirait aux associations et également aux écoles dont le nombre d’élèves va croître.
La clôture du parc de la colline Cacao qui sera ainsi protégé et surveillé, la décision sera soumise à une consultation de la population.
L’amélioration de la vidéo-surveillance et l’ouverture d’une annexe de la Police municipale dans le quartier.

Logements

Repenser la commission d’attribution des logements sociaux, avec la création d’une charte ayant pour objectif transparence et égalité.
Privilégier la construction de petits immeubles dans la ville (dans des « dents creuses ») plutôt que d’étendre la surface bâtie.
Aider à l’accession à la propriété, en priorité pour de jeunes Rungissois.

Sécurité

L’adaptation des missions de la Police municipale, l’amélioration des collaborations avec la Police, la Gendarmerie et les Douanes, l’optimisation des moyens humains pour être au plus près des soucis des Rungissois.
L’ouverture d’une annexe de la Police municipale dans les quartiers du Lagué et de Montjean.
La mise à niveau technique des matériels de vidéosurveillance et leur redéploiement dans la ville.
La création d’un NUMÉRO VERT dédié à la sécurité.
La sécurisation et la multiplication des parkings-vélos.

Social

Santé
Mettre en place une mutuelle municipale.
Créer un lien entre la Maison de santé et le centre médical des Halles (MIN) pour faciliter la consultation de spécialistes.
Améliorer, pour les personnes à mobilité réduite, l’accès aux bâtiments et la circulation dans la ville (traversées de rues, trottoirs…).
Former nos enfants aux gestes de premiers secours.
Renforcer les actions de prévention sur les dangers de consommation de tabac, alcool et drogue.

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Organiser un atelier participatif au moins une fois par an (réunion publique) pour toute décision importante
Mettre en place des conseils de quartier,chacun étant animé par un conseiller municipal délégué.
Organiser une consultation voire un référendumpour tout projet important engagé par la commune.
Repenser la cérémonie des voeux en conviant toute la population.
Diffuser le conseil municipal en direct sur le site web de la mairie.

Finances locales

Améliorer la formation et le bien-être au travail des agents municipaux.
Favoriser leur accès au logement dans la ville.
Repenser l’attribution des subventions aux associations de manière transparente en favorisant celles qui ont une action directe au bénéfice des habitants.
Créer un espace partagé « Emploi » dédié aux incubateurs d’entreprises, aux demandeurs d’emplois et de stages avec l’aide de bénévoles.
Lancer un audit des finances locales pour identifier les pistes de baisse d’impôts locaux.
Réformer la commission municipale d’appel d’offres pour la rendre plus transparente avec l’aide de compétences externes.
Valoriser le patrimoine immobilier de la ville en réévaluant les coûts d’entretien des bâtiments municipaux et leurs charges fixes (fournisseurs d’énergie, assurances, etc…), cela en toute transparence.

Seniors

Créer un service unique d’aide numérique gratuit en mairie pour résoudre leurs problèmes administratifs sur internet (impôts en ligne, documents, réservations diverses…).
Aider financièrement les Anciens pour s’équiper d’un système d’alerte détection chutes ou téléassistance.
Faciliter le maintien, voire l’hospitalisation, à domicile, avec toutes les aides nécessaires.
Organiser des visites de bénévoles à domicile et à l’EHPAD pour lutter contre la solitude et créer du lien intergénérationnel.

Education - Jeunesse - Petite enfance

Soutenir et encourager les projets pédagogiques des enseignants (maternelles, primaires et collège).
Renforcer l’aide à l’apprentissage de l’anglais dans les écoles pour atteindre au moins le niveau A1 et favoriser les échanges avec les enfants de notre ville jumelée.
Moderniser les équipements scolaires existants et rétablir les navettes pour les activités périscolaires.
Offrir un « kit rentrée » aux élèves de CP, récompenser les élèves qui passent en Sixième et ceux qui obtiennent le Brevet et le Baccalauréat.

Créer le club jeunesse (avec encadrement) pour soutenir les projets des jeunes de 15 ans et plus.
Développer une application numérique « jeunesse » pour informations et échanges (projets, actualités …).
Aider financièrement les jeunes entre 15 et 20 ans pour l’obtention du permis de conduire.
Dynamiser le service de recherche d’emploi et de stage avec les entreprises (ICADE, MIN, ADP).
Faciliter l’accès au logement pour les jeunes qui débutent dans la vie professionnelle.
Créer de nouvelles aires de jeux pour les petits.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Augmenter au maximum la part des produits BIO pour la restauration scolaire

Développement économique

Commerces
D’aider à la création d’une association des commerçants rungissois pour les fédérer.
De créer un marché des « produits du terroir » tous les vendredis après-midi sur la place Général de Gaulle, en profitant du stationnement des parkings avoisinants.
De soutenir les commerçants pour obtenir des loyers plus adaptés.
D’organiser le marché de Noël conjointement avec l’association des commerçants.
De créer un parking de grande capacité dans les quartiers du Lagué et de Montjean pour faciliter l’accès aux commerces.
D’adapter la halle de la place Louis XIII au stationnement des véhicules 100% électriques et étudier sa végétalisation.

Loisirs Culture

La gratuité des spectacles jeune public pour les enfants des crèches et des écoles rungissoises en temps scolaire.
Des chèques Culture pour les jeunes Rungissois.
Un « PASS Rungissois » pour les spectacles de l’Arc-en-Ciel pour toute la saison à un prix avantageux.
Un évènement Cinéma pour les jeunes au théâtre ou en plein-air.
La dynamisation de la Maison pour tous et l’ouverture des Parasols aux jeunes encadrés par un adulte.
L’organisation d’une animation “FÊTE NATIONALE”.
La redéfinition des missions de l’EPIC qui gère le théâtre de l’Arc-en-ciel et la réalisation d’un audit en début de mandat.
Un grand sondage annuel sur les attentes des Rungissois.
Création d’une maison des arts (expositions, galeries…) et d’un musée sur ’histoire de notre ville.

Sport

La construction d’une nouvelle halle des sports proche du Centre Évasion pour les associations et les enfants des écoles.
Le développement de la féminisation des pratiques au sein des associations.
Le développement d’une mobilité active à chaque âge de la vie notamment pour les seniors : Tai-Chi-Chuan, Qi Gong, gym suédoise, Brain ball, etc.
L’expansion de la ville « cyclable » et l’essor des liaisons douces vers les villes voisines.
L’étude d’un partenariat avec les salles de sport de l’Icade.

Johan Ankri

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Jonathan Rosenblum

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Interdiction des camions, poids lourds et convois exceptionnels de traverser le centre-ville
Installation de places réservées aux deux roues sur l’ensemble de la ville
Installation de bornes de recharge pour véhicules électriques et 3000 arceaux pour vélo
Tracer des pistes cyclables en continuité avec les villes voisines
Installer des « bike-safe » engare de Maisons-Alfort-Alfortville et Vert de Maison
Mise en place de navette électriques gratuites pour desservir des endroits clés de la ville
Création de véritables squares et parcs verts sécurisés et attractifs
Embellissement et végétalisation des bâtiments publics
Aide à l’émergence de mesures concrètes sur le tri sélectif
Création d’une ferme pédagogique dans les quartiers sud avec jardins potagers

Urbanisme

Stopper la dérive du « tout béton »
Revalorisation des entrées de ville, repenser leur esthétique
Révision du PLU, imposition d’une charte de la construction propre
Délivrance des permis de construire sous condition de lutte contre le réchauffement climatique
Rénovation des rues les plus dégradées (trottoirs et routes), remplacement du mobilier urbain existant quand c’est nécessaire
Extension du stationnement résident à l’ensemble de la ville
Création de passerelles piétonnes accessibles les mobilités douces entre Alfortville et les villes voisines

Logements

Transparence dans l’attribution des logements sociaux
Rénovation des logements insalubres et des hôtels indignes avec les bailleurs sociaux
Construire moins, mieux, de manière coordonnée et harmonieuse
Domiciliation administrative des sans-abris dans des CCAS
Mise en place d’un guichet municipal unique pour aider les particuliers dans leurs démarches administratives pour la rénovation thermique de l’habitat

Sécurité

Augmentation des moyens de la police municipale pour étendre leur service aux nuits
Réduction de la vitesse des voitures en ville et introduction de ralentisseurs aux abords des lieux à forte fréquentation
Recrutement d’intervenants chargés d’intervenir dans les commissariats en faveur des victimes de violences sexuelles ou sexistes
Amélioration des éclairages publics

Social

Dynamiser les maisons de quartier, vrai lieu du lien social, d’éducation et de partage
Renforcer l’esprit associatif, véritable facteur de solidarité (augmentation de leurs dotations)

Handicap

Redonner aux piétons leur place et tracer de vrais trajets urbains à disposition des malvoyants et personnes à mobilité réduite
Mise en accessibilité de l’ensemble des bâtiments publics

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Création d’un conseil consultatif citoyen (proposition sur des sujets d’avenir, échange d’idées, implication dans l’élaboration des politiques publiques)

Finances locales

Réalisation d’un audit complet des finances de la ville

Seniors

Réaliser des actions de sensibilisation des aînés et des personnes isolées notamment grâce aux nouvelles technologies et aux échanges intergénérationnels

Education - Jeunesse - Petite enfance

Création de nouvelles crèches et mis en place de critères d’attribution objectifs et transparents dans l’attribution des places
Application du service minimum dans les établissements scolaires les jours de grève
Entame de négociations sur l’augmentation des auxiliaires de vie scolaire (AESH)
Renforcement de la prévention contre le décrochage scolaire

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Réduction de la cotisation foncière des entreprise (alignement sur le taux moyen départemental)
Réduction supplémentaire de la CFE en cas d’embauche en coordination avec la mairie
Redynamisation de l’offre commerciale sur l’ensemble de la ville notamment aux extrémités nord et sud
Installation d’un marché attractif à prix abordable et privilégiant les producteurs et artisans locaux et régionaux
Rénovation des zones industrielles existantes
Faire de la ZI des Jardins d’Alfortville un bassin de vie et une pépinière d’entreprise

Loisirs Culture

Nourrir une programmation artistique ambitieuse
Développer les échanges linguistiques via les jumelages avec d’autres villes européennes
Création d’un festival en commun avec les villes voisines autour de thèmes fédérateurs

Sport

Equipement de parcours de santé de qualité adaptés à toutes les tranches d’âge
Accompagnement plus fort des clubs s’engageant dans la pratique féminine et le handicsport
Maintien et rénovation des city stades notamment ceux de Micolon, du Grand ensemble et de Nelson Mandela
Rénovation du complexe sportif du Val-de-Seine et diversification de l’offre (terrain de tennis, synthétique, gymnase,…) pour en faire un vrai pôle sportif d’excellence

Joséfa Torres

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Militante de Lutte ouvrière, je suis aussi représentante du personnel depuis plus de trente ans. Avec mes camarades, nous tentons de transmettre nos idées, de faire prendre conscience à nos collègues qu’ils ont une force considérable du fait de leur nombre et du fait de leur activité. Sans nous, pas un médicament ne serait produit. Sans notre travail à tous, rien ne fonctionnerait dans la société. Alors, cessons de subir, organisons-nous ! Pour ces élections, à Choisy-le-Roi, nous sommes 43 sur la liste destinée à « faire entendre le camp des travailleurs ». Choisy est une ville ouvrière de la proche banlieue parisienne. Comme beaucoup d’autres, elle a subi de plein fouet la fermeture de nombreuses entreprises. Aujourd’hui, la majorité des habitants qui ont un emploi doivent se rendre à Paris ou ailleurs. Des hordes de travailleurs voyagent matin et soir, attendent sur les quais bondés du RER C, jouent des coudes pour monter dans des trains surchargés, subissent des conditions de transport éprouvantes, qui s’ajoutent à celles de l’exploitation. Et qui s’ajoutent aussi aux raisons de la colère

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Joseph Terribile

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Julien Guignard

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Mener une politique de sobriété énergétique (généralisation des Leds pour l’éclairage public, véhicules
communaux alimentés en énergie renouvelable … ).
– Favoriser les circuits courts et le tri des déchets dans la restauration collective.
– Permettre l’accès aux transports en commun sur la commune ( agir pour augmenter la fréquence des RER, des bus, l’amplitude horaire et faciliter l’accès à la nouvelle ligne de Tram).
– Mobilités actives dans l’espace public (développement et sécurisation des pistes cyclables, bornes de location vélos /trotinettes, Pédibus pour les trajets scolaires, navettes sur la Seine type « Passeur de rives » présents sur des communes voisines … ).
– Réemployer et valoriser les déchets (recyclerie-ressourcerie, écocomposteurs de proximité … ).
– Accompagner associations et coopératives de consommateurs (type « AMAP », ruches alimentaires … ).
– Adopter une politique d’achats publics responsables incluant des dispositions sociales, environnementales et locales
(restauration collective, généralisation des logiciels libres dans les services municipaux, … ).

Urbanisme

Nuisances sonores

Mettre en place une onde verte (synchronisation des feux de circulation avec une vitesse ciblée) sur l’avenue de la République et l’avenue Le Foll pour en limiter le bruit.
– Concernant les habitations en limite de voie ferrée, l’installation d’écrans anti-bruit permettrait de réduire la gêne occasionnée par la circulation des trains.
– Aéroport d’Orly : défendre la mise en place d’une alternance concernant l’utilisation des pistes comme lors des derniers travaux de l’aéroport.

Plan d’urbanisme

Afin de permettre aux Villeneuvois et aux acteurs économiques de la ville de prendre part aux décisions qui impactent leur cadre de vie, des phases de consultation seront mises en place, sous forme d’enquêtes ou de
réunions publiques.
– Ce PLU garantira le bon équilibre entre développement et cadre de vie

Circulation

-Adopter un plan pluriannuel de rénovation de la voirie
Devant l’étendue des voies à refaire, un plan de financement des actions prioritaires et progressives doit être
programmé.
– Le plan de rénovation des routes sera établi de manière équitable au territoire (L’état actuel des routes de la zone industrielle ne permet pas l’installation d’un foyer d’activité attractif pour les entreprises).
– Sécuriser les espaces de circuation pour les piétons, réhabiliter certains points sensibles (pont de la voie de Seine, Paul Painlevé, les abords de l’avenue de la République, le pont de l’avenue Le Foll ).

Logements

– Rendre transparente la commission d’attribution des logements.

Sécurité

  • Définir les missions de la police municipale en donnant la priorité aux besoins relevés, grâce à un diagnostic réalisé avec les habitants et renforcer son rôle de prévention et d’accompagnement.
    – Renforcer le conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance  (actions de préventions).
    – Renforcer le plan de lutte contre les inondations en étudiant la faisabilité de mesures de protection pour les
    habitants touchés lors des crues de la Seine.

Social

Santé

Impulser la création d’une maison médicale.
Faciliter l’installation de praticiens pour adapter l’offre à l’augmentation de la population.

Handicap

Respect de la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap ( école, sport, loisirs … ).

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Avec l’ensemble de notre liste et les habitants de la commune, nous inventerons une démocratie locale, ouverte, de qualité, fondée sur les cinq engagement suivants :
– Nous veillerons à créer des partenariats avec les habitants, les organisations locales (associations, syndicats, entreprises … ) et les autres acteurs politiques (opposition du Conseil municipal, Intercommunalité … ).
– Nous organiserons une culture de dialogue en valorisant l’expression de la diversité des points de vue. Les débats sont le signe d’une démocratie vivante !
– Nous partirons des besoins et des usages des habitants pour élaborer les politiques publiques.
Nous co-eonstruirons avec les habitants en allant à leur rencontre, sur leurs lieux de vie, pour comprendre leur quotidien, dans et en dehors de la commune.
– Nous mettrons en place des conditions qui permettent à la vie citoyenne et associative d’impliquer plus largement les habitants, en aménageant des lieux ( espaces publics, maisons des citoyens … ), en prévoyant des moyens pour favoriser les initiatives collectives d’intérêt général, en créant des liens entre les habitants et en animant du débat public, tout en respectant l’indépendance des associations.
– Nous encouragerons la diffusion d’informations transparentes et compréhensibles en rendant accessibles à toutes et à tous les données publiques et les informations concernant les politiques municipales.

Finances locales

Garantir la stabilisation des taxes, du taux d’imposition et de l’endettement grâce à la mise en place d’un
pacte budgétaire.

Seniors

  • Mettre en place un pôle gérontologique (permanences CLIC et MAIA, associations d’aide au maintien à
    domicile … ).
  • Impulser une dynamique de travail en réseau au niveau communal et départemental afin de développer le maintien à domicile et mieux accompagner les proches.
  • Généraliser les ateliers santé ( ateliers mémoire, yoga, gym douce)
  • Étudier le projet de construction d’un EHPAD public inter-communal.
  • Aider à la prise en charge financière pour l’accès à la téléassistance.
  • Attribuer les colis et ouvrir la participation aux animations, à tous les retraités, sans condition d’âge.

Education - Jeunesse - Petite enfance

Proposer un projet ambitieux pour la jeunesse en créant une Direction de la Jeunesse et de l’tducation
Populaire:
– Intégrer les permanences de la Mission Locale à la DJEP.
– Augmenter les postes de jobs d’été pour les 18/25 ans.
– Créer un Conseil Municipal des Jeunes dans la continuité du Conseil Municipal des Enfants.
– Mettre en place des Assises de la Jeunesse qui valoriserait la réussite des jeunes ( obtention de diplômes,
jeunes entrepreneurs, jeunes artistes … ).
– Développer des « forums santé » afin de prévenir les conduites à risque
– Développer les offres d’animation pour les 11/17 ans et les 18/25 ans.
S’adapter aux besoins des familles :
– Rendre transparente la commission d’attribution des places en crèches.
– Proposer un accompagnement à la parentalité.
Promouvoir l’éducation:
– Accentuer la collaboration entre les services municipaux et l’Education nationale ( culture, sport, enfance).
– Permettre aux écoles de se doter d’un parc informatique à la mesure des enjeux du numérique aujourd’hui

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Permettre la redynamisation des commerces du centre ville et des différents quartiers de la ville.
– Exercer le droit de préemption pour la commune d’acheter les baux commerciaux et de fonds artisans pour
les rétrocéder à des commercants en favorisant des commerces diversifiés adaptés aux besoins des habitants,
répartis de façon cohérente sur tout le territoire (LOI DUTREIL).
– S’appuyer sur les manifestations majeures de la ville pour favoriser l’activité économique (foires, marchés ponctuels, salons commerciaux).

– Favoriser l’installation d’entreprises près la gare dans une zone d’activités rénovée permettra à la commune d’améliorer son attractivité.
-Répartir les événements municipaux sur tout le territoire de la commune afin que l’ensemble des quartiers soit investi par les habitants

Loisirs Culture

  • Partenariats avec les communes voisines, le département et la région pour améliorer les offres culturelles, sportives et de loisirs, permettre l’utilisation des espaces verts ou sportifs (Grand Godet, espace de la Pierre Fitte, valorisation de la Seine).
  • Elaborer une offre culturelle élargie et étoffée à destination de tous (notamment dans le cadre scolaire avec
    la construction de parcours culturels pour les élèves, en collaboration avec les instances de l’Education
    nationale) .
  • Ouvrir plus largement le centre culturel aux associations et aux écoles. L’accès au centre culturel doit
    être élargi. Compte tenu de sa taille, la programmation pourrait être plus importante et offrir des spectacles
    aux écoles et aux associations de la ville .
  • Réhabiliter la bibliothèque en médiathèque et en faire un pôle culturel multi-âges pour notre ville.

Sport

  • Etoffer l’offre actuelle de pratiques sportives, notamment en créant une école municipale des sports.
  • Le partenariat et le soutien apporté à toutes les associations doivent être renforcés
  • Planifier la rénovation des installations sportives pour répondre aux besoins des familles villeneuvoises.
  • Accompagner et soutenir les clubs
  • Valoriser nos clubs et nos athlètes de haut niveau.

Kamale Sobhi

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Créer une « brigade verte », police municipale de l’environnement, pour combattre les dépôts sauvages, les nuisances sonores et autres formes de pollutions
  • Mener des campagnes de sensibilisation et d’action auprès des habitants pour la protection de l’environnement et le vivre ensemble
  • Planter un arbre dans la ville à chaque naissance et protéger la biodiversité locale (choix des essences d’arbre, fauchage raisonné dans les parcs municipaux, installation d’hôtels à insecte et nichoirs à oiseaux)
  • Augmenter le nombre de ruches sur les toits des bâtiments municipaux
  • Végétaliser la ville
  • Développer des éco-quartiers avec des jardins partagés et des aires de jeux pour enfants
  • Développer l’agriculture bio « urbaine » en soutenant le maraîchage local et la vente en circuit court de leur production
  • Former dès la maternelle tous les élèves aux économies d’énergie ainsi qu’à la lutte contre le gaspillage
  • Optimiser le recyclage par le tri sélectif, la formation des habitants et une meilleure gestion des poubelles
  • Généraliser le compostage dans les habitats collectifs
  • Favoriser les industries et les moyens de transport à faible émission de carbone
  • Développer un plan vélo : aide à l’achat, location, développement de pistes cyclables et de stationnements sécurisés
  • Acquisition d’une flotte communale de mini-bus électriques pour desservir les quartiers à l’écart des transports existants
  • Aider les habitants dans leur conversion vers un véhicule électrique
  • Aider à la rénovation et à l’isolation des bâtiments énergivores
  • Développer le numérique pour optimiser la gestion de tous les flux (circulation automobile, stationnement, gestion des déchets, etc.…).

Urbanisme

  • Mise en place d’un plan propreté
  • Aménager les entrées de ville
  • Recrutement d’un manager de centre-ville
  • Maintenir la construction d’ensembles immobiliers pour permettre l’accès à la propriété
  • Aménager et valoriser les quais de Seine
  • Etudier la mise en place d’une guinguette

Logements

  • Œuvrer pour le gel des loyers et la réduction des charges du parc social
  • Rénover les logements sociaux et les bâtiments scolaires
  • Donner la possibilité d’accéder à la propriété de logements sociaux
  • Améliorer l’attribution des logements sociaux en instaurant une commission d’attribution plus équitable et transparente

Sécurité

  • Installer des radars pédagogiques et des balisages lumineux pour sécuriser les passages piétons autour des écoles et des lieux publics
  • Créer un lieu d’accueil, d’écoute et d’accompagnement des victimes d’agression et d’incivilités, en particulier pour les femmes et enfants victimes de maltraitances
  • Établir un programme de vidéo-protection, en partenariat avec les services de police et les citoyens
  • Doubler les effectifs de la Police Municipale et leur donner plus de moyens et les formations adaptées
  • Améliorer la coopération des centres d’appel

Social

  • Favoriser la création de maisons médicales

Handicap

  • Adapter les aménagements routiers et l’accès aux trottoirs pour les personnes à mobilités réduites et aux poussettes
  • Poursuivre l’installation de modules sonores aux feux pour faciliter et sécuriser le déplacement des personnes déficientes visuelles
  • Créer un service municipal d’aide aux personnes malades ou handicapées pour soulager les aidants en difficulté

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Création d’un budget participatif dans les Conseils de Quartier
  • Signer la charte ANTICOR
  • Étendre les horaires d’ouverture des services municipaux
  • Développer des services numériques (application mobile de la ville) pour faciliter les démarches
  • Favoriser l’accompagnement des personnes non familiarisées avec le numérique
  • Transparence pour l’attribution des marchés
  • Retransmettre en direct les sessions du conseil municipal (site internet et application mobile de la ville, réseaux sociaux)

Finances locales

  • Geler les impôts locaux
  • Mettre en place un meilleur contrôle de gestion du budget (prévu/réalisé).
  • Etablir un plan pluriannuel d’investissement

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Augmenter le nombre de places en crèche et le nombre d’assistantes maternelles agrées
  • Créer un dispositif d’écoute et d’action pour développer le parrainage des enfants en décrochage scolaire

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Création d’une Maison de l’Attractivité, du Commerce et de l’Artisanat qui facilitera les relations avec la municipalité, reçoit également les investisseurs et les porteurs de projets
  • Accueillir et accompagner des incubateurs d’entreprises innovantes

Loisirs Culture

  • Créer un espace pouvant accueillir les événements festifs (mariages, fêtes de familles, etc…)

Sport

Karine Renouil

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Urbanisme

Logements

Sécurité

Social

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

Loisirs Culture

Sport

Lara Bakech

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Création de promenades vertes dans la ville notamment sur les quais et les axes centraux de la ville
Lancement d’un plan vélo avec l’établissement de pistes cyclables sécurisées et de services de stockage de vélos
Lancement d’un plan piéton pour rendre accessibles et sécuriser l’ensemble des trottoirs, faciliter les déplacements de tous et sécuriser les passages piétons grâce à une circulation apaisée
Développer et valoriser le transport fluvial comme transport collectif
Mettre en place un service municipal de pédibus et de vélobus pour accompagner les enfants à l’école
Diagnostic pour développer l’usage de la géothermie municipale
Création d’un service municipal de compostage pour améliorer la gestion des déchets
Développement du maraîchage urbain
Instaurer une initiative « Alfortville respire » avec des dimanches sans voitures
Accélérer la décontamination des sols (arsenic, plomb et cyanure)

Urbanisme

Refonte du PLU pour unifier la ville, intégrer plus d’espaces verts et stopper la bétonisation
Arrêt de la vente de terrains municipaux aux promoteurs et réappropriation du foncier
Respect des normes de Haute Qualité Environnementale pour la construction et la rénovation de tous les bâtiments
Soutien aux rénovations à haute efficacité énergétique, en accompagnant en particulier les ménages en situation de précarité énergétique

Logements

Encadrement de prix des loyers, priorité aux Alfortvillais pour le relogement sur Alfortville sans augmentation de loyer
Mise en place systématique de quotas de logements sociaux, lors de la construction et la rénovation d’immeubles
Veille sur l’effectivité des droits citoyens des habitants des résidences sociales d’Alfortville : domiciliation et accès aux services municipaux
Définition et publication par le conseil d’éthique municipal des critères d’attribution de logements sociaux et d’évaluation de leur application

Sécurité

Bilan de l’organisation et de l’action de la police municipale, de la vidéosurveillance
Remunicipalisation de la gestion du stationnement
Favoriser le vivre-ensemble dans le parc de logement collectif en s’appuyant notamment sur les gardiens d’immeuble
Travailler au partage de l’espace commun sur la voie publique (comportement à risque de deux-roues et trottinettes électriques, nuisances sonores, incivilités,…

Social

Création d’une Maison des familles accueillant associations et dispositifs municipaux d’aide à la parentalité
Ouverture de points d’accès aux droits, sans rendez-vous pour orienter les usagers vers les services compétents
Adaptation des horaires des services publics à tous les usages
Renforcement des campagnes d’information et de prévention (aides sociales, actions de santé publique, services municipaux,…) et la facilitation de la participation des habitants.
Intervention d’associations de lutte contre les discriminations en les rémunérant, dans les écoles et centres de loisirs
Financement des cours gratuits d’alphabétisation et de français
Clarifier les critères d’attribution des subventions aux associations
Mieux reconnaître l’expertise et le rôle délibératif et critique des associations dans la vie de la cité
Encourager une dynamique inter-associative autonomie et la doter des moyens nécessaire, notamment avec des commissions au sein du conseil de ville
Mieux informer sur les activités des associations, notamment avec la mise en place d’un agenda ouvert et participatif consultable pour tout le monde

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Élaboration d’un nouveau règlement intérieur du conseil municipal pour permettre l’intervention directe et le contrôle de l’action municipale par les citoyens, élargir le rôle des élus d’opposition et organiser de nouvelles instances citoyennes
Instauration de la présence de citoyens dans toutes les commissions clefs du conseil municipal (budget, fiscalité, urbanisme, santé, solidarité, services publics locaux,…)
Création d’un conseil de ville (rassemble des habitants et propose en indépendance des projets soumis au conseil municipal)
Création d’un comité d’éthique municipal (organisme indépendant chargé du contrôle et de l’évaluation permanent de l’action municipale, garant du bilan des propositions et du règlement intérieur)
Création d’un conseil des enfants (organe consultatif qui garantie aux responsables le point de vue des enfants sur toutes les problématiques de la ville)
Restauration de la collégialité du conseil municipal avec une réduction des compétences exclusivement déléguées au maire
Rédaction du journal municipal par le conseil de ville comme outil citoyen au service de la transparence de l’action municipale et de l’implication de tous

Finances locales

Titularisation des agents municipaux contractuels
Municipalisation d’équipements pour faire baisser leur coût et améliorer leur qualité de service (piscine, péniche)
Réalisation d’un audit pour évaluer l’ensemble des délégations de service public ainsi que les partenariats publics-privés
Réduction de la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) et les impôts sur les petits commerces, artisans et petits entreprises et sur les activités à but non lucratif, dont le montant sera compensé par la hausse des taxes sur les grandes surfaces, sur la publicité et fin des avantages fiscaux de la ZAC au sud (Chronopost, DHL, Sogaris, doivent eux aussi payer leur juste part à la vie de la commune)
Garantir la transparence du débat budgétaire avec la diffusion de documents au conseil d’éthique municipal, au conseil de ville
Nomination d’un membre de l’opposition municipale à la présidence de la commission des finances municipales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Ouverture d’un espace dédié aux jeunes qui pourront librement y organiser des événements, des ateliers, en autogestion, avec le soutien d’équipes bénévoles et salariées de ce lieu
Création d’un conseil citoyen de l’éducation
Formations de tous les représentants de parents d’élèves en collaboration avec les fédérations représentatives

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Orientation de la cuisine centrale vers les circuits courts, la production bio et la disparition du plastique
Assouplissement de la grille du quotient familial et lancement d’une réflexion sur la mise en place de la gratuité de la cantine
Mise en place d’une cantine bio et sans plastique grâce à l’orientation de la cuisine centrale vers des circuits-courts et une cuisine « fait maison »

Développement économique

Recrutement d’agents municipaux dans le secteur de l’emploi et du commerce
Création d’un second cente-ville autour de la place Achtarak
Création de nouveaux commerces aux Chantereine et place du petit pont
Engager la commune dans l’expérimentation « Territoire zéro chômeur de longue durée »
Création d’une entreprise municipale à but d’emploi qui peut devenir employeur en dernier ressort afin de permettre à tous les Alfortvillais d’effectuer des missions d’intérêt général
Aide à l’installation de coopératives et structures de l’économie sociale et solidaire

Loisirs Culture

Création d’un espace de convivialité
Politique proactive d’accueil des métiers artistiques et culturels sur la ville et de soutien aux projets d’éducation populaire
Rééquilibrage de l’offre culturelle entre le nord et le sud en mettant notamment en place un service de navette pour relier le sud aux lieux culturels

Sport

Laure Thibault

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Organiser chaque année les journées de l’environnement
  • Distribuer gratuitement des éco-composteurs et des récupérateurs d’eau de pluie
  • Installation de nichoirs, d’hôtels à insectes, arrosage goutte à goutte dans les espaces verts
  • Expérimenter l’éco pâturage : moutons et chèvres
  • Éditer régulièrement un guide de la biodiversité à Boissy
  • Créer une brigade de police de l’environnement avec pour mission d’assurer une veille permanente pour prévenir les incivilités et les atteintes à l’environnement
  • Créer un permis de végétaliser qui permettra aux volontaires de participer à la végétalisation de la ville
  • Implanter une serre pédagogique à destination des enfants
  • Développer une ferme pédagogique accessible à tous les publics
  • Installer plus de poubelles dans l’espace public : poubelles de tri et des collecteurs de mégots de cigarettes
  • Création d’un poste de conseiller municipal délégué à la cause animale et à la place de l’animal en ville
  • Éditer un guide de l’animal en ville
  • Signer une convention avec une association chargée de prendre en charge les chats errants en vue de les identifier, les vacciner et les stériliser.
  • Interdire les cirques avec animaux sauvages sur la commune

Urbanisme

  • Aménagement de la rue de Paris “de façon plus rectiligne” avec la création de places de stationnement supplémentaires
  • Installation de plateaux surélevés aux intersections et passages piétons ainsi que d’un radar
  • Remplacement des pavés actuels par un pavement antidérapant et suppression des pavés d’écoulement des eaux au centre de la rue
  • Mise en place d’un sens de circulation qui permettra d’avoir une entrée et une sortie différentes au niveau du marché de la Ferme
  • Installation au parking du marché de la Ferme une barrière permettant aux véhicules de sortir hors des horaires d’ouverture
  • Mettre aux normes la voirie communale en matière d’accessibilité (aménagement de pentes douces sur les trottoirs, pose de bandes podotactiles, indications sonores…)
  • Allonger le couvre-feu de l’aéroport d’une heure
  • Plafonner le nombre de gros-porteurs à 8.5% du trafic aérien
  • Volonté d’interdire les avions les plus bruyants après 22h
  • Élargir le périmètre d’aides à l’insonorisation pour prendre en compte l’ensemble du quartier de la Haie Griselle

Logements

  • Mise en place dans chaque nouveau programme immobilier, des logements pour les femmes victimes de conjoints violents, et pour leurs enfants

Sécurité

  • Mise en place d’un groupe de travail spécifiquement dédié aux violences faites aux femmes au sein du Conseil local de la sécurité et de la prévention de la délinquance (CLSPD)

Social

  • Implanter une épicerie sociale et solidaire
  • Mise en place d’un chantier citoyens au moins une fois par an où les habitants participeront à  l’embellissement de la ville
  • Création d’une maison des femmes pour assurer aux victimes un accompagnement
  • Mise en place dans chaque nouveau programme immobilier, des logements pour les femmes victimes de conjoints violents, et pour leurs enfants

Handicap

  • Proposer l’attribution de subventions aux associations œuvrant dans le domaine du handicap
  • Répertorier sur le plan de la ville et dans le guide de la ville les bâtiments et commerces accessibles
  • Rendre le site internet municipal accessible aux malvoyants avec également l’écriture FALC (Facile à Lire et à Comprendre) dans les documents municipaux
  • Mise en place un service de navettes électriques gratuit et accessible aux personnes à mobilité réduite

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Mettre en place une commission extra-municipale composée d’élus de la majorité et de l’opposition, de dirigeants associatifs et de citoyens volontaires
  • Créer des rencontres entre les associations et organiser une grande soirée des bénévoles

Finances locales

Seniors

  • Proposer aux personnes âgées de déjeuner dans les cantines scolaires

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Rendre plus transparent le processus d’attribution des places en crèches (calendrier, critères…) et réserver les places prioritairement aux enfants dont le ou les parents travaillent
  • Développer des activités pour les enfants comme le programme DEMOS, projet à destination des quartiers prioritaires, centré sur la pratique musicale en orchestre (coordonné par la Cité de la musique – Philharmonie de Paris) ainsi que des activités en partenariat avec des associations de défense de l’environnement comme Faune Alfort
  • Offrir à chaque enfant scolarisé entre le CP et la Terminale un accès gratuit à un dispositif de soutien scolaire en ligne comme Civiscol
  • Développer des journées de rencontres avec les entreprises à destination des collégiens et des lycéens

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Mise en place d’une grande banque d’offres de stages et de contrats d’apprentissage, alimentée par les entreprises de la ville et les partenaires
  • Inciter les commerces de qualité à s’installer à Boissy en appliquant le droit de préemption
  • Finaliser la boutique éphémère de la rue de Paris
  • Remise en place de la semaine commerciale de Boissy
  • Lancement d’un label « Fabriqué à Boissy »
  • Suppression de la taxe sur les enseignes pour les PME et artisans
  • Diversifier l’offre commerciale sur le marché de la Ferme
  • Créer un télé-centre (structure de proximité pour le télétravail) pour faciliter le travail à domicile
  • Création d’un incubateur d’entreprises
  • Recruter un agent dédié à informer, orienter, accompagner et faciliter les démarches liées à une installation ou une création d’entreprise et répertorier les locaux vacants
  • Favoriser les petites entreprises et les artisans dans les commandes publiques de la collectivité à travers un « Small Business Act » : dispositif qui permet aux PME de répondre plus facilement aux marchés publics
  • Création d’une newsletter économique à destination de tous les professionnels tous secteurs confondu
  • Créer un dispositif coup de pouce qui permettra de financer un projet (permis, études, formation), en échange d’une action citoyenne auprès de la ville ou des associations

Loisirs Culture

  • Organiser la fête de la musique
  • Développer à la médiathèque le fonds des livres audio
  • Organiser un “bal populaire” en plus du feu d’artifice pour la fête nationale
  • Créer une fête de la ville
  • Organiser une foire commerciale
  • Organiser une « Fashion Boissy Week »
  • Organiser un carnaval annuel
  • Proposer une partie « Brocante – Antiquités » lors de l’annuel vide grenier

Sport

  • Obtenir le label « terre de jeux » pour Boissy en vue des Jeux Olympiques 2024
  • Organiser des évènements sportifs : journées sportives régulières, stages multisports pendant les vacances, Olympiades de Boissy

Laurent Cathala

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Porter à 200 le nombre de jardins familiaux sur la ville et expérimenter l’agriculture urbaine
  • Réintroduction de ruches et d’abeilles, développement de fleurs sauvages, traitement non chimique des espaces verts
  • Nommer un paysagiste en chef écologue dans les services de la ville
  • Rendre baignable la Marne
  • Systématiser la récupération des eaux de pluie
  • Étendre vers le CHIC et le nord de la ville le réseau de chauffage urbain
  • Installer des bornes de recharges électriques dans l’ensemble des parkings publics de la ville
  • Généraliser les composteurs et systèmes de tri pédagogiques dans les écoles
  • Expérimenter la collecte sélective des biodéchets dans les écoles et chez les particuliers
  • Remplacer tous les distributeurs de boissons et friandises par des distributeurs de fruits locaux et d’aliments énergétiques issus de l’agriculture bio et locale
  • Étendre l’implantation des conteneurs enterrés
  • Organiser tous les ans une journée de mobilisation citoyenne de reconquête des espaces publics et de nettoyage de la ville
  • Mettre en place une application mobile de signalement des désordres sur l’espace public
  • Porter à 10 % la part modal du vélo à l’horizon 2030 en étendant les voies cyclables sur les parcours principaux, augmenter les stationnements sécurisés à proximité des transports et services publics
  • Aides à l’achat de vélos à assistance électrique en complément de celles de la Région Ile-de-France et de la Métropole du Grand Paris
  • Etendre vers le CHIC et le nord de la ville le réseau de chauffage urbain avec le projet de modernisation de l’usine et du centre de valorisation énergétique VALO’Marne qui intègre la station de production d’hydrogène pour alimenter une flotte de véhicules propres
  • Systématiser les labels « Haute Qualité Environnementale » dans les projets d’aménagement, les programmes de logements et la construction des équipements publics sur la ville.

Urbanisme

  • Aménager les écoles et assurer de meilleures conditions d’accueil pour faire face aux épisodes de canicule
  • Rénovation du stade de la Habette
  • Généraliser les zones 30 dans le centre ancien
  • Créer un Centre Aquadulique intégrant des bassins extérieurs et couverts dont une piscine dotée d’un bassin de 50 mètres par 25 avec fosse de plongée  ainsi que des espaces de jeux
  • Créer une piscine naturelle biotope sur les bords de Marne
  • Aménagement d’une nouvelle halle de marché couverte de proximité
  • Construction de trois nouveaux bâtiments socioculturels (Mont-Mesly, Village, Kennedy)
  • Dans le Haut du Mont-Mesly, favoriser mixité sociale et construction de nouveaux logements à prix abordables autour de nouveaux équipements publics (cité éducative, équipement socioculturel, maison des seniors, halle de marché rénovée) avec une forêt urbaine de 1 000 arbres nouvellement plantés
  • Aménagement d’une nouvelle offre diversifiée de logements à l’Echat, la création de commerces de proximité et l’implantation de nouveaux équipements publics (rectorat, crèche)
  • Garantir dans le cadre des projets d’aménagement l’exigence environnementale en matière de bâti

Logements

  • Adopter un plan d’investissement pour la rénovation thermique des logements de Créteil Habitat
  • Favoriser la construction privée à des prix maîtrisés et développer les dispositifs d’accession sociale à la propriété
  • Favoriser le maintien dans les logements des familles en difficulté par un accompagnement financier et prévenir les expulsions locatives en lien avec les partenaires institutionnels, les bailleurs et les associations
  • Soutenir la production de logements pour étudiants, notamment en développant le projet de campus étudiants sur l’ex centre de tri de La Poste
  • Envisager la mise en place d’une bourse d’échanges de logements pour le parc social de Créteil Habitat
  • Apporter une aide aux propriétaires et aux copropriétés privées qui s’engagent pour la rénovation énergétique de leurs habitations.

Sécurité

  • Engager une nouvelle phase de déploiement du réseau de vidéo-protection de l’espace public
  • Assurer le déploiement d’une unité de gardes urbains, prévenant et sanctionnant les incivilités en matière de dépôts sauvages et de stationnement anarchique
  • Conduire un nouveau programme de travaux de sécurisation de l’espace public, fluidifiant les interventions de la police nationale (désenclavement, éclairage public…)
  • Développer des aménagements et des marquages au sol pour limiter la vitesse et les risques d’accidents sur la voie publique
  • Favoriser la synergie des interventions menées entre la police nationale et les services de la ville
  • Poursuivre les actions de prévention et de médiation en matière de tranquillité et de sûreté publiques en lien avec les clubs de prévention, les associations et les bailleurs sociaux
  • Porter une vigilance particulière à la lutte contre les violences conjugales en apportant aux victimes un soutien à leur hébergement d’urgence et à leur relogement
  • Agir en faveur de la lutte contre les addictions, et plus précisément la toxicomanie en lien avec l’association « Drogues et Société »
  • Développer des dispositifs de soutien à l’exercice de la fonction parentale pour les parents de jeunes exposés à la délinquance ou engagés dans un parcours délinquant

Social

  • Mettre en place un outil numérique “Solidarité Créteil”
  • Créer une nouvelle mutuelle santé communale
  • Créer un nouvel équipement apportant des conseils et un accompagnement individualisé en matière d’accès aux droits, d’aide aux démarches administratives et numériques
  • Mieux informer sur les lieux de soins gratuits et les aides en matière de complémentaire santé
  • Favoriser l’accès à la médecine de ville via l’implantation de communautés professionnelles territoriales de santé, le regroupement de médecins et le recours à la télémédecine
  • Actions de prévention santé auprès des jeunes, des parents, des personnes âgées, développer des campagnes d’information et des semaines thématiques en associant les partenaires de la Ville et poursuivre les travaux du Conseil Local de Santé Mentale
  • Pérenniser l’organisation d’ateliers linguistiques visant à l’apprentissage du français dans le cadre de parcours d’intégration ou d’insertion sociale et professionnelle
  • Renforcer le soutien au réseau associatif d’accompagnement et de protection des victimes de violences conjugales et intrafamiliales
  • Renforcer dans les contrats de ville les actions pédagogiques de lutte contre les discriminations et toutes les formes de racisme, de sexisme et d’homophobie
  • Approfondir les coopérations décentralisées avec nos villes-soeurs
  • Développer de nouvelles coopérations internationales notamment dans les domaines du changement climatique et du développement durable

Handicap

  • Garantir 100% d’accessibilité en 2024 pour les bâtiments communaux recevant du public et l’espace public
  • Augmenter les moyens du Point info handicap du CCAS
  • Mettre en place une nouvelle aide pour l’acquisition d’équipements informatiques spécifiques ou la réalisation de travaux d’adaptation de leur logement
  • Renforcer les dispositifs de sensibilisation à la différence et aux situations de handicap à destination des plus jeunes

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Mettre en place un budget participatif sur l’utilisation d’une partie des crédits d’investissement du budget municipal
  • Créer une nouvelle maison des associations
  • Création d’espaces de proximité dans plusieurs quartiers pour accompagner dans les démarches numériques
  • Création d’un centre de ressources sur le numérique
  • Création d’un nouveau service public municipal du numérique
  • Renforcer davantage les prérogatives des conseils de quartier, en triplant les crédits d’investissement mis à leur disposition
  • Elargir les compétences et le rôle de la commission consultative des services publics locaux
  • Créer un portail des associations
  • Renforcer les liens entre élus et population : toute demande de rendez-vous doit trouver une réponse dans les 15 jours et tout courrier dans les 10 jours.
  • S’engager sur une représentation des forces de l’opposition dans les instances municipales
  • Créer un guichet unique des services publics municipaux permettant de simplifier toutes les démarches

Finances locales

 

  • Augmenter la part de financements extérieurs pour les projets (recherche de subventions, financement participatif…)
  • Poursuivre le travail d’optimisation des services publics municipaux
  • Mettre en place un budget participatif sur l’utilisation d’une partie des crédits d’investissement du budget municipal: chacun pourra proposer et prioriser des projets
  • Renforcer les clauses sociales et environnementales dans la commande publique

 

Seniors

  • Ouvrir des maisons des seniors dans plusieurs quartiers de la ville (Foyer Soleil des Bordières, ex-gendarmerie au centre ancien, Mont-Mesly)
  • Mettre en place des “passeports activités seniors” permettant la pratique d’activités sportives, culturelles et des loisirs dans les clubs seniors et les associations
  • Mettre en place un conseil consultatif des seniors
  • Créer un service public unique du maintien à domicile et une simplification des prises en charge (aides dans la vie quotidienne, démarches administratives, maintien du lien social, anticipation des fortes chaleurs)
  • Étendre les horaires d’intervention des services et diversifier le contenu de leurs missions
  • Maintenir les 3 résidences autonomie offrant un logement avec des services à un prix raisonnable et proposer une offre diversifiée d’animations (y compris numériques)
  • Développer des formes innovantes d’habitat au travers de résidences services ou de la mise en oeuvre d’habitat intergénérationnel,
  • S’engager dans la démarche « Ville amie des ainés » et adhérer au réseau francophone

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Créer une “banque des stages”, du Territoire en lien avec les collèges, les lycées et l’université pour aider les jeunes à construire leur orientation et leur faire découvrir le tissu économique et social
  • Proposer des solutions personnalisées aux enfants en difficulté (programme de réussite éducative, accompagnement à la scolarité le soir) pour prévenir le décrochage scolaire
  • Finaliser le déploiement du plan numérique pour les écoles dès fin 2020
  • Restructuration du groupe scolaire Victor Hugo dans le Centre ancien et la reconstruction de celui des Buttes
  • Développer 15 000 m² de nouvelles salles de cours et conférences pour répondre aux besoins de l’université
  • Mener des animations de sensibilisation à l’égalité filles-garçons, à la lutte contre les stéréotypes ainsi qu’à l’éducation aux médias et à l’usage des réseaux sociaux
  • Mettre en place des accueil enfants-parents dans les relais assistantes maternelles proposant une aide à la parentalité
  • Renforcer les modes de soutien à la parentalité
  • Étendre l’événement “Journée des métiers” à l’ensemble des collèges et lycées
  • Créer un guide pratique centré sur “l’entrée dans la vie adulte”
  • Mettre en place pour tous les jeunes un parcours d’accompagnement à la citoyenneté
  • Construction d’une nouvelle crèche au sein de la cité éducation du Haut du Mont-Mesly et un troisième relais assistantes maternelles
  • Développer 15 000 m2 de nouvelles salles de cours et de conférences pour répondre aux besoins de l’Université confrontée à l’augmentation du nombre d’étudiants
  • Poursuivre le soutien aux filières dans les domaines de la santé, de l’économie du sport, des objets connectés, des éco-activités et de l’aérospatial, en lien avec le campus du spatial de l’université
  • Mettre en place un plan de lutte contre toutes les discriminations dans l’accès à l’emploi en particulier au bénéfice des jeunes et des femmes
  • Finaliser le déploiement du plan numérique pour les écoles dès fin 2020
  • Mener sur et en dehors du temps scolaire des animations de sensibilisation à la citoyenneté, à l’égalité filles-garçons, à la lutte contre les stéréotypes et les discriminations ainsi qu’à l’éducation aux médias et à l’usage des réseaux sociaux
  • Mettre en place des accueils enfant-parents dans les relais assistantes maternelles afin de permettre la rencontre de professionnels de la petite enfance pour des conseils et une aide à la parentalité
  • Mettre en place un portail de la petite enfance simplifiant les démarches des familles en leur fournissant des informations essentielles sur la vie de la crèche ainsi qu’un espace de partage et d’échange avec les professionnels.
  • Renforcer les modes de soutien à la parentalité : café des parents, permanence d’accès aux droits pour les familles avec l’association Nouvelles Voies, Atelier santé Ville…

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Doubler la part de produits bio dans tous les secteurs de restauration collectives de la commune
  • Mettre en place un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires et supprimer l’utilisation de matériaux plastiques à usage unique et non recyclables
  • Doter les offices de restauration scolaire de tables de tri afin de valoriser une démarche pédagogique de tri sélectif des déchets
  • Développer les circuits courts avec un Plan Alimentaire
  • Garantir l’objectif de 50 % de produits bio dans la conception des repas dans les cantines scolaires et les centre de loisirs
  • Doter les offices de restauration scolaire de tables de tri

Développement économique

  • Expérimenter un projet de ressourcerie dans une logique de réinsertion par l’activité économique mais aussi de réemploi des objets et vêtements à des prix accessibles
  • Engager une concertation sur l’extension des horaires et des jours de tenue du marché
  • Mener, dans le cadre de l’opération urbaine du Haut du Mont-Mesly, l’aménagement d’une nouvelle halle de marché couverte de proximité

Loisirs Culture

  • Mettre en place le premier ballet international des danses urbaines/hip hop de France et partenariat avec la Maison des Arts de la Culture et le Centre Chorégraphique National
  • Elargir les offres d’initiation à la pratique d’activités culturelles, artistiques, éducatives et sportives en complémentarité de la scolarité pour les enfants
  • Créer et rénover des fresques artistiques de grand format dans la ville
  • Création d’un centre dédié à l’histoire de la ville, aux nouvelles formes d’urbanité et aux liens entre art et villes du monde
  • Moderniser et compléter le réseau des équipements culturels, avec la construction de 3 nouveaux bâtiments pour les équipements socioculturels (Mont-Mesly, Village, Kennedy)
  • Créer 2 pôles d’éducation aux images à la faveur de la réhabilitation des cinémas La Lucarne et Le Palais
  • Lancer un festival « Créteil l’Eté » et une saison culturelle pour le jeune public
  • Construire un nouveau studio de danse pour le Centre Chorégraphique National
  • Créer et rénover des fresques artistiques de grand format dans la ville.

Sport

  • Créer un cluster Sport-Santé en lien avec la Fédération française du Handball
  • Construire un nouveau studio de danse pour le Centre Chorégraphique National permettant l’accueil du public
  • Développement des activités sportives pour les seniors, soutien aux pratiques handisport, aides financières pour les familles en difficulté
  • Rénovation du stade de la Habette, construction d’un centre aqualudique et d’une piscine de 50 mètres par 25 avec fosse de plongée sur le site de La Brèche, transformation de la Halle Pasteur en y intégrant une nouvelle salle de boxe
  • Développer l’Académie du Football parrainée par Blaise Matuidi.
  • Renforcer les parcours vélos, running et d’entraînements sportifs en plein air

Laurent Jeanne

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  •  Développer le fleurissement et la plantation d’arbres en plus grand nombre dans de nombreux quartiers
  • Favoriser le maillage des transports en commun en particulier pour les quartiers excentrés comme Coeuilly et le Bois l’Abbé
  • Agir pour renforcer les stations Vélib en fonction des besoins, et favoriser le déploiement du vélo électrique avec un soutien complémentaire à l’offre d’achat de la Région et de Véligo en location
  • Développer les pistes cyclables
  • Développer les zones 30 km/h p
  • Accélérer le plan pluriannuel de changement de l’éclairage public pour passer à des modes plus écologiques à basse consommation avec près de 50% de consommation électrique en moins
  • Développer les espaces publics pour les piétons et favoriser les nouveaux modes de transports dans un cadre réglementé
  • Planter près de 2 000 arbres de plus pendant la mandature sur l’ensemble de la commune
  • Mettre en place une véritable charte de l’environnement pour Champigny avec un Agenda 21 (calendrier environnemental)
  • Recréer des îlots verts dans le centre-ville, et dans les quartiers qui manquent de jardins et d’espaces verts (Bois l’Abbé, Mordacs, 4 cités)
  • Mettre en place une administration ECO Responsable et avec les habitants de fixer sous deux ans des objectifs partagés
  • Favoriser le recyclage et le tri sélectif avec l’Etablissement Paris Est Marne et Bois
  • Renforcer la politique de sensibilisation du tri sélectif et des 100 éco-gestes
  • Mettre à dispositions des composteurs individuels
  • Mettre en place un plan pluriannuel d’optimisation des équipements municipaux
  • Promouvoir la mise en œuvre de bâtiments BBC (Bâtiment Basse Consommation) et BEPOS (Bâtiment à Energie Positive) notamment pour le nouveau Centre Technique Municipal et la nouvelle médiathèque du centre-ville avec des systèmes de récupération de l’eau
  • Favoriser les systèmes ENR (système solaire de chauffage)
  • Renforcer la présence des ruches de quartier avec des associations
  • Implanter une recyclerie
  • Mettre en place un projet de maraichage de proximité en collaboration avec un Espace Dynamique d’Insertion et un Etablissement et Service d’Aide par le Travail comme l’ESAT Pierre SOUWEINE
  • Créer un référent médiateur associatif pour le développement des jardins potagers éducatifs et productifs au sein des résidences
  • Céer un espace éducation santé pour les chiens
  • Multiplier des refuges pour oiseaux afin d’aider au développement des espèces et de la biodiversité
  • Favoriser l’installation de ruches sur des propriétés communales et mettre en place des espaces avec des poules au sein des écoles pour expliquer les vertus
    environnementales de ces animaux
  • Subventions dans le cadre d’objectifs partagés avec des associations, notamment en matière de stérilisation (chats errants)
  • Intervention de la police municipale pour les animaux errants et le respect des lois en vigueur

Urbanisme

  • Revoir le Plan Local d’Urbanisme
  • Requalifier les entrées de ville
  • Créer des navettes inter-quartiers, si possible électriques en collaboration avec IDF Mobilités
  • Construire un parking public souterrain en centre-ville sous la place du Marché
  • Travailler avec Joinville pour un parking partagé sur le secteur de la Fourchette de Champigny
  • Développer les zones bleues, les dépose-minutes, en accord avec les commerçants
  • Revoir les plans locaux de déplacement en concertation avec les habitants
  • Travailler pour un projet de qualité de la Voie de Desserte Orientale (VDO) du fort de Champigny à Leclerc
  • Adapter le mobilier urbain aux personnes à mobilité réduite ou handicapées grâce à des guidages sonores et une
    signalétique adaptée.
    > Fermer les accès devant les écoles à la circulation aux heures d’entrée et de sortie d’école, si nécessaire.
  • Réserver le tissu pavillonnaire, rénover les quartiers composés de logements sociaux et renforcer la présence de petits collectifs
  • Mettre en place une politique de parcours résidentiel d’accession à la propriété en privilégiant les campinois
  • Instaurer une politique de diversification des bailleurs sociaux e
  • Mettre en place une commission d’attribution des logements sociaux avec transparence et la publication d’un bilan annuel accessible à tous les élus
    de la majorité comme de l’opposition
  • Réserver les logements en accession sociale à la propriété, exonérés des impôts fonciers (dispositif PSLA – Prêt Social Location Accession)
  • Créer une Charte Qualité Habitat avec des conventions à prix maîtrisés pour les promoteurs et bailleurs afin de privilégier les campinois avec un pourcentage de logements réservés à prix préférentiel
  • Développer les petits programmes en accession à la propriété
  • Ne plus construire de logements sociaux sauf autour de la Voie de Desserte Orientale (VDO) dans le cadre la reconstitution de l’offre liée à la Rénovation Urbaine du Bois l’Abbé avec l’ANRU
  • Mettre en place un Plan Qualité rénovation pluriannuel d’entretien et de propreté des plus de 150 KM de voiries avec des normes d’accessibilité
  • Mettre aux normes les dos d’âne qui ne respectent pas la législation
  • Garantir un entretien régulier des bâtiments publics en particulier des écoles avec un plan de reconstruction pour les 5 écoles vétustes prioritaires
  • Harmoniser le mobilier urbain
  • Mettre en place un plan général stationnement rue par rue en relation avec les commerçants et les habitants
  • Instaurer un système de traitement des demandes de chacun pour la propreté et la voirie avec une application smartphone, par SMS et courriel avec un suivi individualisé
  • Rénovation urbaine du Bois l’Abbé avec l’ANRU, et la ville de Chennevières-sur-Marne : mail Rodin, création d’une maison de santé, résidentialisation avec des nouveaux aménagements pour le stationnement, la reconstitution de l’offre de logements sociaux dans le secteur de la VDO
  • Quartier Maroc : préserver le caractère pavillonnaire du quartier, renforcer l’attractivité commerciale de l’avenue Roger Salengro et de la Fourchette, rénovation de l’école Jacques Decour et réaménager le centre Jean Vilar
  • Coeuilly – Village Parisien : un plan pluriannuel de rénovation de la voirie et de mise en œuvre de l’assainissement en concertation avec l’Etablissement Public de Territoire Paris Est Marne et Bois, revoir le zonage du PLU sur les secteurs des avenues Salvador Allende et Maurice Thorez et préserver les secteurs pavillonnaires des quartier, repenser l’offre culturelle autour de Gérard Philipe, conserver le centre de santé municipal, refaire le Stade Léon Duprat avec un terrain synthétique et un espace de jeux pour les enfants
  • Les Coteaux – Musselburgh : Agir pour améliorer la sécurité routière sur les grands axes, Talamoni, Marx Dormoy et Musselburgh, amélioration de la qualité des accès au quartier, en concertation avec le Territoire, démarrer un programme pluriannuel de travaux d’assainissement sur une partie des Côteaux
  • Les 4 Cités – Simonettes : ouvrir le commissariat de la police municipale dans le quartier, ou à proximité de la gare, exigence d’entretien à l’égard des bailleurs IDF Habitat et Valophis avec un comité de suivi ville locataires, renforcer l’attractivité commerciale du quartier avec de nouveaux aménagements, une nouvelle offre de services publics et garantir la mise en place d’un distributeur automatique, mettre en place un plan d’actions solidaires pour régler la situation des personnes sans domicile fixe
  • Les Mordacs : ouvrir un nouveau supermarché de proximité à la suite de la fermeture de Franprix, exigence d’entretien à l’égard des bailleurs IDF Habitat et Valophis avec un comité de suivi ville -locataires, anticiper une nouvelle approche des transports avec l’arrivée d’Altival et du Grand Paris Express en lien avec la future gare de Bry-Villiers-Champigny
  • Le Plant : préserver le caractère pavillonnaire, renforcer l’attractivité commerciale de l’avenue Roger Salengro, de la Fourchette et du
    carrefour Stalingrad, revaloriser l’entrée de la ville au niveau de la Fourchette, installation d’un distributeur automatique de billets
  • Le Plateau : végétalisation des espaces publics sur une partie des 15 hectares disponibles de la Voie de Desserte Oriental, exigence d’entretien à l’égard du bailleur IDF Habitat avec un comité de suivi ville – locataires, reconstruire les deux écoles du quartier Eugénie Cotton et Henri Bassis
  • Polangis : refuser de doubler le nombre de logements prévus résidence Langevin, mettre en place un bureau de vote dans le quartier au niveau de la fourchette de Champigny avec la création d’un Local Commun Résidentiel, renforcer la coopération avec Joinville pour répondre aux demandes de scolarisation mutualisées entre les deux villes,préserver le Parc du Tremblay qui pourrait être remis en question avec une nouvelle ouverture
  • Le Tremblay : préserver le caractère pavillonnaire du quartier, renforcer l’attractivité commerciale au carrefour Stalingrad – De Gaulle, mettre en place un plan de stationnement avec une approche concertée du partage de la voirie
  • Centre Ville : construction d’une nouvelle médiathèque Rousseau végétalisée avec une salle de spectacle et des espaces évènementiels, création d’une halle couverte, réaménager la Place du Marché, en liaison avec la Marne, vers la future gare du Grand Paris Express de Champigny Centre, créer des espaces piétonniers pour définir le cœur de ville, qualifier la RD4 entre la future gare de Champigny et la Mairie en un axe commercial,  travailler à la mise en œuvre d’activités près des gares du Grand Paris Express en permettant  l’installation d’entreprises

Logements

Sécurité

  • Sécuriser les abords des transports en commun (autour des gares et des arrêts de bus) grâce à la vidéoprotection et la police municipale
  • Assurer la sécurité des enfants aux abords des écoles avec des zones 30 devant les groupes scolaires et du personnel dédié à cette mission, en utilisant si nécessaire la police municipale
  • Renforcer la politique de sécurité routière avec des passages piétons face à chaque arrêt de bus, des passages réhaussés devant les écoles, des radars pédagogiques
  • Lutter contre les voitures « ventouses » avec la vidéo-protection et la police municipale
  • Créer un poste de police municipale équipé d’un Centre de Supervision Urbaine (CSU) de vidéoprotection dans le quartier du centre-ville ou dans le secteur des 4 cités
  • La Police Municipale sera équipée avec des caméraspiétons afin de pleinement sécuriser les interventions
  • Instaurer avec l’Etat, un nouveau Contrat Local contre les violences faites aux femmes
  • Mise en œuvre du dispositif « voisins vigilants et solidaires » avec un suivi opéré en collaboration avec la police municipale

Social

  • Mettre en place une mutuelle généralisée à des conditions préférentielles et pouvant être ouverte à des campinois n’ayant pas de complémentaire santé
    (étudiant, retraité, chômeur)
  • Développer le concept des maisons de santé par quartier et une pépinière de
    jeunes médecins en collaboration avec la faculté de médecine de Créteil
  • Créer un lieu du type Maison de la famille afin de mettre en place une politique de soutien à la parentalité accompagné d’un suivi individualisé et formalisé par un contrat entre la Mairie et les personnes suivies. Ce lieu de médiation renforcée permettra de lutter contre les violences faites aux femmes en lien avec la Maison du Droit et de la Justice
  • Mettre en place, avec l’Etat, un nouveau Contrat Local contre les violences faites aux femmes, ce contrat permet une mutualisation des informations entre les acteurs : police, justice, santé, éducation nationale, associations et
    ville
  • Maintenir le centre de Rouquès à Coeuilly.
  • Déplacer le centre municipal de santé au sein d’un des projets du centre-ville afin de le rendre accessible aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR) et de le moderniser. Ce transfert sera financé par la vente des locaux actuels du centre Maurice Ténine

Handicap

  • Déployer un service de GPS piéton intelligent pour les personnes à mobilité réduite en collaboration avec une structure comme Street-Co
  • Mettre aux normes la voirie et les bâtiments publics pour les personnes à mobilité réduite avec un plan suivi par un élu dédié
  • Travailler en collaboration avec la MDPH pour offrir une palette d’actions aux plus de 1 600 allocataires et plus de 450 enfants en situation de handicap à Champigny
  • Déployer un service de GPS piéton intelligent pour les personnes en situation de handicap en collaboration avec une structure comme Street-Co
  • Créer un nouveau service internet d’e-administration pour les personnes en situation de handicap, comme la surdité, avec un guichet à distance géré par une personne en interface grâce à la solution TADEO ACCEO entreprise Val de Marnaise
  • Organiser une rencontre une à deux fois par an pour échanger entre professionnels et créer un temps de rencontres pour les parents
  • Une charte pour la prise en compte du handicap sera signée et suivie entre les associations et la ville afin de pouvoir bénéficier du label Champigny ville Handi Accueillante

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Réinventer les conseils de quartiers avec une responsabilité partagée entre les élus et les habitants des quartiers, avec des nouveaux modes de prises en compte des avis avec une application en complément des réunions physiques
  • Arriver à faire un référendum d’initiative locale (RIL)
  • Mettre en place une commission composée de citoyens, d’élus et de référents extérieurs afin de garantir le processus de co-construction des projets qui devra établir un rapport d’activité tous les deux ans afin de communiquer sur le processus d’avancement
  • Faire de Champigny une « ville modèle de l’Internet » pour rapprocher les habitants et l’administration municipale avec plus d’interaction permanente grâce au service « Allo Mairie » avec une application de signalement de tous les problèmes signalés par les citoyens : voirie, éclairage public, problèmes de stationnement ou de conflits de voisinage
  • Créer un conseil municipal de la jeunesse avec une implication forte des 36 écoles de la ville : le conseil des jeunes disposera d’un cadre d’intervention avec des moyens propres, ces élus jeunes pourront être des ambassadeurs de la démocratie dans les quartiers
  • Conseils de quartiers semestriels : comptes rendus suivis et un budget participatif de projet de quartier
  • Travailler et encourager les initiatives locales, en participant financièrement à des projets locaux sur la base d’évaluations transparentes, en faisant appel
  • Mettre en place une réunion annuelle des conseils de quartier et des conseillers municipaux des jeunes et des seniors afin de faire une synthèse
  • Publier un bilan à mi-mandat
  • Diffuser les Conseils Municipaux par internet sur le site de la ville avec « Champigny Notre Ville TV – Net » pour informer les citoyens
  • Donner de nouveaux droits à notre opposition municipale avec un vrai local au sein de la Mairie
  • Dématérialisation des procédures internes et externes
  • Accompagner la digitalisation des services publics avec des accueils adaptés au cas de chacun, pour faciliter les informations et formalités entre les habitants et la Mairie
  • Protection des données personnelles et mise en œuvre d’une application « Champigny – ma ville en poche» : consultation citoyenne régulière sur des sujets particuliers
  • Mettre en œuvre une politique de soutien à la formation informatique de base avec un travail réalisé en collaboration avec les associations campinoises pour réduire la fracture numérique
  • Mettre en place dans les zones à forte densité d’habitat des capteurs de stationnement afin de donner les informations sur la disponibilité des places pour se garer (centre-ville, la Fourchette, le Bois l’Abbé …)
  • Créer un accueil du public avec un guichet unique physique au sein de la Mairie et ses annexes et en réseau
  • Instaurer des Espaces publics numériques avec des visio-guichets, notamment pour les personnes en situation de handicap mais aussi pour tous les citoyens
    qui ne sont pas en mesure de se déplacer avec les services du type TADEO
  • Créer des espaces France Services en collaboration avec l’Etat
  • Tendre vers une administration zéro papier pour faciliter la transmission des informations des habitants réduire les coûts et avoir une approche respectueuse de l’environnement
  • Faire des espaces d’accès aux services municipaux au sein des deux médiathèques « Ma Mairie en ligne »

Finances locales

  • Ne pas augmenter la rémunération des élus
  • Ne pas augmenter le taux de la taxe foncière pendant les 6 années du mandat
  • Réaliser un audit financier complet des finances communales
  • Augmenter le potentiel fiscal avec l’implantation d’entreprises et la  construction de petites résidences pour accroître le nombre de contribuables éligibles aux impôts, envisager ensuite une baisse progressive de la taxe foncière
  • Renégocier les taux de la majorité des emprunts
  •  L’endettement destiné à la construction de nouveaux HLM sera réorienté vers : reconstruction des écoles, aménagement du centre ville et des quartiers
  • Mettre en place un Pacte de Responsabilité locale avec les entreprises campinoises par des mesures fiscales adaptées a
  • Mettre en œuvre une politique d’optimisation des achats et intégrer des clauses environnementales et sociales
  • Mettre en place un plan de réduction des dépenses, hors frais de personnel, de deux millions d’euros sur les contrats et les travaux mal gérés
  • Développer la dématérialisation des procédures internes et externes
  • Mettre en œuvre un plan d’investissement pluriannuel dans la perspective d’un développement durable de la ville

Seniors

  • Favoriser les échanges, les sorties culturelles et les rencontres intergénérationnelles avec des clubs séniors et accompagner la connaissance du numérique avec les structures adaptées
  • Soutenir activement les associations et les structures d’aide au maintien à domicile : le portage des repas à domicile, le transport pour des petits trajets, les aides ménagères
  • Mettre en place une Commission Consultative Seniors
  • Conserver et développer des activités conviviales, culturelles et festives : banquet des anciens, bal, ballades dans la ville, voyages
  • Favoriser la création d’une nouvelle maison de retraite à tarifs maîtrisés
  • Faciliter les procédures administratives et établir un suivi personnalisé
  • Ouvrir la possibilité de restauration à des séniors non-résidents
  • Soutenir et faciliter les accès aux épiceries solidaires de notre ville
  • Faire vivre le devoir de mémoire avec les associations d’anciens combattants auprès des plus jeunes et avec l’outil que constitue le Musée de la Résistance Nationale

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Poursuivre le soutien financier aux crèches municipales
  • Garantir la transparence des attributions des places en crèche
  • Encourager l’installation de crèches interentreprises et de crèches associatives
  •  Améliorer la qualité du Relais des Assistantes Maternelles tout en proposant des innovations des services en matière de suivi pour les parents
  • Encourager la création des Maisons d’Assistantes Maternelles pouvant accueillir dans un cadre convivial et professionnel jusqu’à 16 enfants
  • Renforcer les activités de type ludothèque avec une approche ESAR (E – pour les jeux d’exercice psychomoteur, S – pour les jeux symboliques destinés
    aux enfants à partir de 2 ans, A – pour les jeux d’assemblage, R – pour les jeux de règles) en liaison avec le réseau des assistantes maternelles
  • Permettre l’accueil des enfants à partir de 7H30 et mettre en place une continuité de service dans les écoles
  • Rénover des écoles maternelles et primaires:  Jacques Decour, Romain Rolland, Jacques Salomon, Henri Bassis, Eugénie Cotton et la primaire de
    Maurice Thorez
  • Développer des activités nouvelles (ateliers numériques, théâtre, musique, langue, sports variés) sur le temps périscolaire en fin de journée, et pendant
    les vacances en lien avec les associations sportives et culturelles
  • Permettre aux enseignants volontaires de gérer la pause méridienne contre rémunération
  • Mettre en place un service public minimum en cas de grève
  • Encourager les initiatives d’école ouverte pour l’accès au collège et aussi les opérations de rencontre avec les associations du secteur du handicap, pour changer le regard des enfants
  • Renforcer les liens entre les centres de loisirs et les écoles avec des projets de type espaces jardins pédagogiques
  • Renforcer le travail de la Ludothèque des Cités Jardins en partenariat avec les associations et les écoles
  • Créer un conseil municipal des jeunes pour renforcer la citoyenneté
  • Permettre aux adolescents de monter des projets au sein des structures municipales (médiathèque, au sein d’une nouvelle structure puisque le Maire a prévu de supprimer le bâtiment du Quai de la Réussite)
  • Créer un nouvel espace d’accompagnement sur la base d’une pépinière d’initiatives pour les jeunes
  • Créer un partenariat ville – Région dans le cadre de la formation professionnelle pour mettre en condition d’employabilité des jeunes sans qualification
  • Créer un Pass Activité Jeunes pour les activités sportives, culturelles et les évènements campinois, mais aussi des réductions négociées avec les commerçants campinois partenaires de l’application «Champigny ma ville en poche»
  • Disposer d’un service jeunesse numérique autour d’un Point Information
  • Etablir un plan de travail autour des décrocheurs scolaires avec des stages de remobilisations avec les lycées et un programme de suivi sur l’année scolaire
  • Soutenir des actions de lutte contre l’illettrisme et travailler un partenariat avec l’école de la deuxième chance
  • Faciliter l’accès aux installations municipales comme les studios d’enregistrement

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Augmenter la part des aliments en circuit-court et en bio
  • Favoriser les circuits courts de distribution avec les producteurs environnants et les AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne)
  • Choix d’un menu végétarien, éviter l’alimentation industrielle en barquette

Développement économique

  • Mise en place autour des gares du Grand Paris Express et de la Voie de Desserte Orientale (VDO) des centres d’affaires connectés et un pôle numérique
  • Créer un pôle de compétences dans le domaine du bâtiment et des énergies renouvelables sur le secteur des Simonettes Nord en lien avec les Compagnons du Tour de France soutenus par la Région Ile-de-France
  • Créer un Fab Lab international autour des objets connectés et des nouvelles technologies en lien avec le pôle de compétences des métiers du bâtiment et des transports avec le Grand Paris Express
  • Création d’infrastructures et fiscalité allégée
  • Aménagement des zones foncières aux abords des futures gares du Grand Paris comme en face de la future gare du centre où il y avait Euromaster, pour créer près de 500 emplois avec des entreprises en lien avec Air Liquide
  • Créer de nouveaux postes au sein du service économique dont un chargé d’aide à la création d’entreprises (juridique, locaux, aide à l’obtention de financement dont prêts d’honneur en partenariat avec la Chambre de Commerce et de l’Industrie)
  • Favoriser l’activité économique des Tiers Lieux comme celui du quartier du Maroc ou du quartier du Bois l’Abbé avec un contrat de partenariat ville – Région
  • Soutenir fiscalement l’installation de nouvelles PME et de nouveaux commerces
  • Nouveau centre commercial autour d’une halle couverte et permanente avec des espaces dédiés au bio
  • Créer des pôles commerciaux par quartier avec des aménagements adaptés :
    fourchette de Champigny, RD4, centre-ville, carrefour de Stalingrad, Plateau, République, Coeuilly, Village Parisien, Bois l’abbé, Mordacs
  • Créer des boutiques éphémères
  • Créer un poste de Manager Professionnel qui aura en charge l’animation et la dynamisation de tous les commerces et le déploiement des mesures incitatives en faveur de la diversification des commerces
  • Avoir un paysage urbain avec une signalétique modernisée et dédiée aux commerces et intégrer des locaux commerciaux au sein des immeubles
    sur les grands axes
  • Aider les commerçants qui souhaitent rénover leurs commerces ou les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite en complément des subventions des collectivités publiques
  • Encourager les associations de commerçants notamment dans la création d’un site internet commun, géré par la ville, et d’une application smartphone
    (présentation, promotions, fidélité) avec géolocalisation des commerçants
  • Mettre en place le commerce associé avec les grandes surfaces permettant, par exemple, d’avoir un poissonnier en centre-ville en partenariat avec des
    enseignes comme Leclerc ou Intermarché
  • Réorganiser la Fourchette de Champigny avec la création d’un parking et des circulations douces
  • Rénover le centre commercial du Bois l’Abbé grâce aux fonds de la Région Ile-de-France
  • Etudier la mise en place d’un marché le vendredi en fin de journée sur la contre-allée de l’Avenue de la République au niveau de l’Intermarché
  • Augmenter les salaires des employés de façon progressive avec une refonte du régime indemnitaire et octroyer tous les ans une prime de fin d’année basée sur l’assiduité pouvant aller jusqu’à un demi mois de salaire
  • Développer une politique préventive de bien-être au travail avec des possibilités d’activités sportives et culturelles municipales et des partenariats privés
  • Développer des possibilités de télétravail pour des postes adaptés

Loisirs Culture

  • Créer des évènements artistiques sur plusieurs weekends autour du Street Art, de la sculpture, de la musique, des animations autour de la future médiathèque, des master-class pour des rappeurs et/ou Youtubeurs, un
    week-end autour de la culture numérique
  • Récréer les Médiévales
  • Proposer la mise en place d’un Salon du livre avec les médiathèques et notre nouveau libraire
  • Promouvoir une programmation avec des spectacles de jeune public, des comédies musicales, des opérettes, de la danse, des musiques classiques et d’avant-garde, de variété
  • Poursuivre la politique d’aide à la création artistique comme le festival des petites formes
  • Créer un festival international du clown « Champigny Clown » pour les petits et les grands avec un langage universel sur le monde
  • Participer et soutenir les manifestations privées comme le festival « Cours et Jardins »
  • Mettre en place une meilleure communication et une transparence de la politique culturelle
  • Garantir la pérennité de l’offre cinématographique du STUDIO 66
  • Intégrer la culture à l’école par des ateliers découverte théâtre, musique, danse
  • Kiosque pour vendre des billets de spectacle de Champigny

Sport

  • Créer des centres d’initiations sportives pour les enfants et les adolescents pendant les vacances scolaires
  • Développer le sport à l’école au travers d’initiations avec les clubs de la ville
  • Développer les opérations sportives grand public avec le concours de « sport truck » disposant de tous les équipements pour une pratique en plein air
  • Rendre transparente les attributions des subventions des associations
  • Adapter les équipements aux habitudes et aux contraintes des habitants
  • Mutualiser les équipements sportifs d’investissements communaux comme une piscine à énergie positive avec une cuve inox en partenariat entre Champigny et Chennevières
  • Agir pour mutualiser les coûts de la patinoire municipale dans le cadre de l’intercommunalité avec Paris Est Marne et Bois
  • Développer les structures éphémères pour des évènements spécifiques comme sur le parc du Tremblay
  • Rénover le stade René Rousseau : vestiaires, terrain synthétique qui pourra être utilisé par tous les temps, pour les compétitions de Football et de Rugby
  • Créer un nouveau skate-parc et un nouveau city-parc de quartier
  • Refaire le terrain du stade Léon Duprat en synthétique
  • Mettre en place une couverture partielle du boulodrome du Quai du Viaduc
  • Agir pour mettre en place une structure de centre équestre pour enfants sur le secteur du parc du Tremblay partagée avec Joinville le Pont
  • Créer une course populaire de type « foulées campinoises » ouverte sur l’extérieur
  • Organiser une cérémonie annuelle de mise à l’honneur des sportifs de la ville
  • Accompagner des jeunes campinois dans l’obtention de diplômes d’éducateurs sportifs comme nous le faisons avec la Région pour une association campinoise
  • Créer une nouvelle structure « La Maison des Sports de Combat »
  • Créer des centres d’initiations sportives pour les enfants et les adolescents pendant les vacances scolaires
  • Développer les opérations sportives grand public avec le concours de « sport truck » disposant de tous les équipements pour une pratique en plein air

Laurent Périchon

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Développement des liaisons douces piétonnes et des pistes cyclables. Au parc Jacques Duclos, la 2e tranche qui va commencer illustrera concrètement notre volonté de développer la nature en ville. La coulée verte (Tégéval) qui longe l’avenue Julien Duranton fera bientôt sa jonction avec Limeil et par la suite ce sont 20 kilomètres que l’on pourra parcourir en vélo, à pied, en trottinette etc.
  • Concernant l’éclairage public, nous avions un programme sur dix ans, nous en sommes à la 8e année. 1 095 luminaires ont déjà été remplacés sur 1 361. Tout sera fini à la fin de l’année 2020. Nous en sommes à près de 41% d’économie d’électricité pour un objectif de 38% en fin de marché, soit près de 70 000 euros. Dans les années à venir, nous voulons une ville plus connectée ; par exemple les places de parking en centre-ville, des poubelles connectées pour un meilleur entretien et une réactivité plus efficace, le Wifi public…
  • La ville se constitue un parc de véhicules électriques, mais nous voulons aussi nous inscrire dans des projets de location de vélos électriques. Nous diminuons l’utilisation des plastiques, particulièrement dans le domaine de la vaisselle jetable.
  • La propreté de la ville reste une question préoccupante. Les dépôts sauvages sont un réel problème et ces incivilités restent monnaie courante, malgré la mise à disposition d’une déchetterie mobile. Notons également l’organisation de la fête de l’environnement en septembre. L’implication des Valentonnais grandit, mais il nous faut redoubler d’efforts pour que chacune et chacun soit sensibilisé(e) à cette importante question. L’arrivée très prochaine de la géothermie, une énergie naturelle, propre, locale, renouvelable et économique, alimentera en eau chaude et chauffage des centaines de logements et les bâtiments publics. Avec cette énergie renouvelable peu coûteuse qui va permettre de réaliser des économies, Valenton combat de manière concrète l’épuisement des ressources de la terre.

 

Urbanisme

(Voir écologie et logements)

Logements

  • Construction d’environ 350 logements dont 180 à l‘îlot Curie, à proximité du futur collège. la résidence intergénérationnelle (rue du 11 novembre), les 90 logements destinés aux jeunes, aux personnes âgées et aux familles à parts égales seront livrés en 2021.
  • Nous allons poursuivre le développement de programmes de logements en accession sociale garantissant un parcours totalement sécurisé.

Sécurité

  • Nous avons obtenu que le périmètre d’intervention du commissariat soit modifié. Le rattachement de Limeil-Brévannes a été acté, avec Valenton et Villeneuve Saint Georges.
  • Nous avons créé quatre postes de Gardes Urbains pour améliorer la prévention et assurer la sécurité sur la voie publique.
  • Une expérimentation de télésurveillance est menée autour du gymnase Paul Langevin

Social

Santé

  • Nous avons engagé des actions sur les questions : bucco-dentaire, prévention du cancer, prévention du SIDA et des MST auprès de la jeunesse.
  • La Maison de Santé, dont la construction a démarré, sera livrée en 2021. L’ouverture prochaine va permettre de créer une antenne médicale au Val Pompadour.
  • Concernant les violences faites aux femmes,  une permanence a été créée au Relais social

Handicap

  • Nous avons travaillé avec divers partenaires pour que chacun trouve sa légitime place dans notre ville : classe ULIS spécifique pour les enfants porteurs d’un handicap, formations, forum Handi-Valenton, mise à disposition de créneaux dans un gymnase pour le sport adapté, création d’un poste de référent handicap. Nous allons continuer dans ce sens, car il y a encore à faire

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Durant le mandat, près de 300 rencontres publiques ont eu lieu dans tous les quartiers de la ville. Tout projet, grand ou petit, se doit d’être discuté avec les citoyens et les utilisateurs. C’est ce que nous pratiquons déjà depuis de nombreuses années, mais il nous faut aller plus loin.
  • Nous défendons toujours l’idée que les étrangers puissent voter aux élections locales
  • Durant ce mandat nous avons créé le nouveau service de « Participation citoyenne ». Il vient en aide aux divers conseils citoyens dont celui du Conseil Communal des enfants, qui existe depuis de nombreuses années et permet aux enfants de faire valoir leur droit à l’expression, de proposer et d’agir.  L’instance jeunesse balbutie encore un peu, mais justement le service est là pour l’aider à se développer, s’affirmer et à être force de proposition. Le conseil citoyen, qui agit déjà, est présent dans beaucoup d’initiatives. Le conseil communal des seniors, quant à lui, est en phase de constitution.
  • Un observatoire des politiques publiques sera conduit à tenir un rôle aux côtés de l’assemblée municipale.
  • Pour accompagner ces initiatives citoyennes et celles à venir, un budget communal participatif sera dédié.

Finances locales

Seniors

  • Renforcement du service d’aide à domicile pour que nos seniors puissent continuer à vivre chez eux en toute sécurité.

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Concernant l’espace Ambroise Croizat qui accueille les services en charge des actions éducatives et socio-culturelles, notre projet consiste à créer un niveau supplémentaire au bâtiment pour favoriser l’accueil de nouveaux services et permettre la création de nouvelles places de crèche. Pour les parents qui emploient une assistante maternelle, nous continuerons à leur proposer une allocation différentielle, ramenant le coût des frais de garde au même niveau qu’en crèche.
  • Concernant nos écoles, beaucoup de travaux ont été entrepris, avec pour certaines des rénovations importantes, comme l’école Danielle Casanova ou encore Henri Wallon. Très prochainement ce sera le tour de l’école Paul Éluard de faire peau neuve : travaux d’embellissement, isolation thermique et mise en accessibilité. Nous programmons la mise en place d’un self dans chaque école élémentaire, afin notamment de lutter contre le gaspillage alimentaire.
  • Enfin toutes nos écoles seront dotées de classes numériques mobiles.
  • Au Val Pompadour, après l’acquisition des locaux de l’ex-restaurant, nous allons y transférer le centre de loisirs de l’école Jean Jaurès pour agrandir cette dernière. Ces nouveaux locaux permettront également d’y installer de façon pérenne le réseau d’assistantes maternelles du Val Pompadour.
  • Nous avions envisagé de consacrer le foyer Gulliver, situé rue Francisco Ferrer, aux activités dédiées à la jeunesse. Après concertation avec les principaux intéressés et le service concerné, ils ont décidé de rester à l’espace Mandela. Dans le bâtiment Gulliver nous prévoyons d’ores et déjà la création d’un réfectoire pour les élèves de Marcel Cachin et libérer ainsi des mètres carrés pour l’école. Ce bâtiment qui est très grand pourrait aussi accueillir des ateliers culturels, des associations et le service Retraités dont les locaux actuels ne sont plus adaptés

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Avec l’installation dans les écoles des lignes de self, nous voulons lutter contre le gaspillage alimentaire et dans le même temps, avec des tables de tri, utiliser les déchets comme compost. Des expériences ont commencé dans certaines écoles, on constate grâce à leur valorisation une diminution de 30 à 40% des déchets.

Développement économique

  • Ce n’est de la compétence officielle de la commune, mais nous avons décidé d’engager un travail partenarial avec les acteurs économiques, de formation, d’insertion et Pôle emploi. Des actions d’accompagnement à l’emploi obtiennent de bons résultats, ainsi que des journées Job-dating, des itinéraires vers l’emploi et des rencontres régulières avec les entreprises locales afin que les emplois bénéficient aux Valentonnais.

Loisirs Culture

  • Durant ce mandat, les premiers aménagements de ce que l’on nomme entre nous « le château » ont commencé. Une esplanade a été réalisée dans la continuité du réaménagement du parc Jacques Duclos, dont la deuxième tranche va bientôt débuter. Nous souhaitons que ce dernier devienne un lieu de vie. Des premières rencontres ont fait émerger la nécessité d’une médiathèque, aussi allons-nous lancer une étude de faisabilité intégrant une extension du bâtiment nécessaire à la création d’un tel équipement
  • Soutien au Centre culturel de l’Association Franco-Turque
  • Festival Carnavalenton où s’exprime la diversité de communautés et des cultures, comme l’on dit « on fait le tour du monde pour pas cher ».
  • Projet de boîte à lire
  • Nous continuerons de porter la dynamique créée au sein de la bibliothèque avec ses nombreuses actions : révisions scolaires, accès WIFI, débats, création d’un portail numérique…
  • Maintien et développement des séjours familiaux.

Sport

  • Le gymnase Gérard Roussel a permis de répondre à de nouveaux besoins en matière sportive.
  • Un city-stade et une aire de fitness sont disponibles le long du Tégéval.
  • Un nouveau gymnase de 800 m2, livré avec le futur collège pour la rentrée 2021, sera édifié sur le site de Joliot Curie, financé par moitié par la ville.
  • Une réflexion est engagée pour un nouvel équipement à destination des footballeurs et footballeuses, la décision sera prise en concertation.
  • Réflexion autour d’une nouvelle définition des aides aux projets jeunes.
  • Projet de course pour les grands et les petits, sportifs ou pas, seul ou en famille, qui portera le nom de « la valentonnaise »

Léonor Brucker

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Créer un guichet d’information dans le service urbanisme : pour accompagner les projets de rénovation énergétique et d’habitat durable en centralisant les dispositifs existants
  • Intensifier la végétalisation de la ville : étendre la coulée verte, développer des jardins en toitures d’immeubles, remplacer le bitume par de la pleine terre partout où c’est possible
  • Rénovation écologique des écoles : rénover le bâti, végétaliser les espaces
  • Créer des places de stationnements vélo : à chaque station de métro, des deux côtés de la D7 et dans chaque quartier près des commerces
  • Repenser le plan vélo avec les usagers : tracer des pistes réfléchies et sécurisées pour les familles, favoriser les mobilités professionnelles
  • Au sein d’un service dédié, proposer un accompagnement vers les différents dispositifs d’aide au changement de véhicule ou à l’acquisition de vélos électriques
  • Généraliser le compostage individuel ou collectif et favoriser les composteurs dans les écoles
  • Collecter 1 fois par mois les déchets verts
  • Installer un atelier de réparation participatif dans un local municipal, un « Repair café »
  • Améliorer la collecte de déchet en clarifiant l’information pour développer les bons réflexes de tri
  • Repenser les poubelles municipales pour qu’elles deviennent sélectives
  • Créer une brigade de verbalisation pour lutter contre les dépôts sauvages d’encombrants, en lien avec la police municipale
  • Sanctuariser les espaces verts actuels et confier à des régies de quartier une partie de leur gestion, conjointement avec la municipalité
  • Installer des zones à arceaux aux abords des futures gares  pour les vélos en dans chaque quartier

Urbanisme

  • Offrir aux habitants des espaces extérieurs agréables à vivre en travaillant en partenariat avec les bailleurs sociaux, en priorité dans le sud de la Ville pour améliorer les parcs, allées, jeux d’enfants, espaces canins…
  • Réaliser un plan trottoirs et cheminements (état du revêtement, déplacement des poteaux gênants, éclairage, sécurisation)
  • Proposer des places de stationnement aux abords des futures gares  p
  • Créer des espaces publics numériques dans les quartiers : découvrir ou développer sa culture numérique, depuis l’initiation à Internet jusqu’aux ateliers de fabrication numérique ou de codage
  • Défendre auprès des promoteurs l’accession à la propriété à prix maîtrisé grâce aux réserves foncières
  • Exiger dans les programmes en construction une réelle mixité au palier
  • Déployer des dispositifs connectés pour optimiser la gestion des déchets, du stationnement, de l’éclairage, des bâtiments, de la circulation ou encore de la mobilité

Logements

  • Planifier les rénovations de l’habitat social avec les bailleurs
  • Des critères d’attribution de logements sociaux transparents grâce à un barème de points
  • Affichage des critères et attribution des logements par le résultat de la notation, tenant compte de la situation familiale ainsi que de l’ancienneté de la demande
  • Faciliter le parcours résidentiel dans le parc logement social (OPH et bailleurs), et simplifier par exemple le changement de logement en fonction de l’évolution de la taille de la famille au cours de la vie

Sécurité

  • Mieux répartir les équipe de la police municipale, créer un lien de proximité
  • Réserver un accueil spécifique aux femmes victimes de violence avec des policiers municipaux formés, un élu municipal dédié et une permanence téléphonique (24/24) pour orienter les victimes vers des solutions d’aide à proximité
  • Réactiver le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, en regroupant l’ensemble des acteurs luttant contre la délinquance et les trafics
  • Lancer une application smartphone BIP SOS permettant l’envoi en temps réel d’une alerte géolocalisée à la police municipale, et faciliter les interventions rapides

Social

  • Un adjoint sera spécifiquement dédié au Centre Communal d’Action Sociale
  • Guichets uniques dans tous les quartiers : dans les mairies annexes, les MPT ou les structures ouvertes
  • Les permanences des élus seront également décentralisées
  • Renforcer l’accompagnement des familles monoparentales à la maison des Parents ou dans les Maisons Pour Tous, un appui spécifique leur sera proposé par la M2IE pour l’aide à l’emploi et dans les maisons de santé (garderies éphémères)
  • Instauration du quotient familial pour toutes les activités quel que soit l’âge
  • Faciliter la création d’une maison de santé pluridisciplinaire
  • Agrandir et rénover le Service d’Accueil Médical Initial (SAMI)
  • Pérenniser les centres de santé municipaux

Handicap

  • Mettre en place le FALC pour toutes les démarches administratives et informations de la ville : Le Facile A Lire et Comprendre (FALC)
  • Rendre accessible la voirie aux personnes à mobilité réduite : avant tout travaux de voirie, consulter les associations pour anticiper les difficultés qui pourraient être oubliées
  • Rendre les écoles accessibles à tous les enfants :
  • Soutenir les bailleurs sociaux et les propriétaires privés pour augmenter l’offre de logement accessible aux personnes en situation de handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Installer des structures multi-associatives dans les quartiers en encourageant les structures ouvertes
  • Créer un diplôme citoyen pour les enfants : une action réalisée seul ou collectivement (solidarité, gestes qui sauvent, écologie…) sera reconnue et valorisée par un diplôme
  • Un Conseil municipal transparent : public et accessible à tous avec une retransmission en direct sur les réseaux sociaux
  • Proposer un site Open Data pour permettre à tous d’accéder aux données de la ville et tous les documents (appels d’offres, conseils municipaux, etc)….
  • Le site de la mairie sera rénové pour proposer davantage de démarches en ligne
  • Rendre le droit aux Parents d’élèves élus d’utiliser les locaux scolaires pour leurs réunions d’association.
  • Relancer les conseils citoyens

Finances locales

  • Mobiliser de nouveaux financements en recourant aux fonds européens en profitant des dispositifs de l’Etat et des aides pour la sauvegarde du patrimoine
  • Mettre en place un questionnaire annuel pour définir les priorités budgétaires
  • Proposer la vice-présidence de la commission des finances à un élu de l’opposition

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Mettre en place un service d’information : pour pouvoir répondre aux besoins d’information des parents sur les différents modes de garde et les accompagner dans leurs choix.
  • Apporter plus de transparence dans l’attribution des places en crèches
  • Implantation d’un lieu intergénérationnel conjuguant un EHPAD avec un Établissement d’Accueil de Jeunes Enfants (EAJE) : en horaires atypiques 24H/24, 7J/7j, pour les petits de 0 à 6 ans. Les enfants porteurs de handicap pourront y trouver un encadrement formé à leur accueil
  • Construire une à deux écoles supplémentaires : en fonction d’une étude réalisée dès la première année de mandat
  • Augmenter le nombre d’ATSEM
  • Bâtir un Projet Éducatif Territorial labellisé Plan Mercredi : ce label permet d’augmenter les subventions de l’Etat au périscolaire, avec un projet pédagogique ambitieux qui inclut le sport, la culture et la citoyenneté. Il faut notamment proposer aux enfants la pratique régulière d’un sport le mercredi au sein du centre de loisirs
  • Créer une structure ouverte dans le sud-est de la ville pour permettre à tous les jeunes de bénéficier d’un accueil ouvert. Dans chaque structure, on pourra retrouver des permanences de La Maison des initiatives, de l’Insertion et de l’Emploi (M2IE) pour accompagner les jeunes dans leurs projets
  • Mettre en place des contrats d’échanges avec la mairie  pour financer les projets des jeunes (passer le permis, monter un groupe de musique, payer une formation…) en échange de services pour la collectivité : aide aux devoirs, aides aux personnes âgées, action citoyenne ou écologique
  • Développer le mentorat entre des jeunes au parcours fragile et des étudiants ou jeunes actifs : avec l’aide d’associations locales, accompagner ces jeunes de manière personnalisée, au-delà du cadre scolaire
  • Toutes les classes de CM1 partiront en classe verte chaque année et les voyages proposés par la ville durant les vacances seront élargis

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Revenir à une cantine communale ou intercommunale : pour gérer en direct les repas des élèves et des seniors : davantage d’aliments locaux, d’agriculture raisonnée, moins de contenants plastiques, moins de gaspillage alimentaire.

Développement économique

  • Renforcer le budget et étendre la Maison des Initiatives, de l’Insertion et de l’Emploi (M2IE)
  • Ouvrir des espaces de coworking et des permanences M2IE : dans toute la ville grâce à la mise à disposition de locaux municipaux et en nouant des partenariats avec des acteurs privés du territoire
  • Accompagnement renforcé des projets du plus jeune âge jusqu’à nos aînés, parce qu’il n’y a pas d’âge pour entreprendre, innover et performer dans son domaine (sport, culture, entrepreneuriat)
  • Développer des pépinières et hôtels d’entreprise, notamment ceux orientés vers la Santé, en synergie avec le projet Campus Grand Parc
  • Marché Auguste Delaune : projet de réhabilitation concerté avec les habitants avec un espace pour les associations, les entreprises, café…
  • Accompagner activement les commerçants dans leur maintien ou leur installation en étant acteur du parc immobilier commercial, facilitateur des projets d’ouverture de commerce, soutien actif en début d’activité. Soutenir également les solutions de e-commerce pour les commerces de proximité
  • Lancer une enquête sur les risques psycho-sociaux (RPS), sous la forme d’un questionnaire anonyme
  • Effectuer un bilan sur la qualité de vie au travail des agents municipaux avec un baromètre social pour donner son avis sur leurs conditions de travail

Loisirs Culture

  • Créer une nouvelle Maison Pour Tous à l’ouest de la Ville pour permettre aux habitants de concevoir et réaliser leurs projets
  • Un Plan Mercredi qui mettra en avant les Arts Vivants : pour permettre au plus grand nombre d’enfants de bénéficier d’une éducation artistique, notamment grâce aux liens forts que la ville entretient avec le Théâtre Romain Rolland et les Conservatoires municipaux de danse et de Beaux-Arts
  • Mettre en valeur l’histoire de la ville et son patrimoine
  • Organisation d’un carnaval multiculturel
  • Renforcer les liens entre les médiathèques et les écoles en augmentant les visites scolaires

Sport

  • Mettre en place des navettes électriques pour rallier les installations sportives et culturelles depuis les écoles de quartier
  • Créer des espaces sportifs dans les parcs municipaux avec des installations qui permettent de pratiquer gratuitement des activités vélo, stepper…En y associant des cours de sport et de parcours urbains en libre accès 2 fois par mois

Linda Bouifrou

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Élaborer une charte de la nature et de la biodiversité, en favorisant les espaces arborés et végétalisés
  • Promouvoir « une trame verte » pour que tout cristolien soit à moins de 300m d’un espace vert
  • Investir les espaces verts au pied des immeubles avec des jardins partagés
  • Permettre la transmission d’une écocitoyenneté au quotidien : le respect de la nature et des êtres vivants dès le plus jeune âge, sera inscrit comme une des priorités du PEDT – Projet Éducatif Territorial
  • Adopter un plan ambitieux et pluriannuel de rénovation thermique et d’économie d’énergie pour les bâtiments publics comme pour les logements
  • Veiller à l’économie d’énergie des établissements publics : organiser un guide de bonne conduite qui stipule les bons gestes à adopter, comme par exemple éteindre les lumières lorsque le personnel quitte une pièce, éviter la veille du matériel  (ordinateur, imprimante, etc.), diminuer la climatisation et renouveler l’air des bureaux pour s’oxygéner et diminuer la concentration des polluants
  • Faire des économies d’éclairage urbain, en éteignant un lampadaire sur deux la nuit
  • Gestion public de l’eau après la fin du contrat entre le SEDIF et Veolia le 31 décembre 2022, en créant une régie publique
  • Faire une cartographie des points d’accès à l’eau potable dans la ville et la diffuser auprès des services sociaux et sur une carte interactive sur le net et/ou une application Smartphone
  • Ouverture de bains douches publics et/ou la mise en place de douches et de toilettes mobiles, à l’image du projet Mobil’Douche
  • Ré-ouvrir les fontaines publiques pour lutter contre la précarité eau et procéder à l’installation et le maintien de points d’eau potable et d’accès à l’assainissement dans les squats et bidonvilles
  • Créer des mares, des bassins et des cours d’eau urbains, en privilégiant des solutions naturelles (végétation, zones humides)
  • Promouvoir la réutilisation des eaux de pluie comme ressource pour l’arrosage, pour le nettoyage des voiries, etc
  • Participer à la dépollution des cours d’eaux, de la Marne, du lac et du canal par l’organisation régulière d’animation de sensibilisation et de nettoyages collectifs
  • Aménager les espaces eaux : le lac comme les bords de Marne doivent être mieux aménagés en lieu de vie permettant d’accueillir des activités de loisirs : pistes cyclables, ballades, des fêtes populaires. La ville pourrait même envisager une piscine naturelle en proximité du lac, alors aménagée en espace estival à comportement
  • Associer les maraîchers, les jardiniers particuliers, et les collectivités territoriales vers l’interdiction des pesticides de synthèse sur l’ensemble du département
  • Éviter l’usage des produits à base de solvants (peinture à l’huile, essence, térébenthine, etc), et instaurer une norme de produits de nettoyage issus de matériaux naturels
  • Piétonniser les abords des écoles
  • Agir pour protéger les cristolien.ne.s contre les ondes et les antennes relais téléphonie et autre en ouvrant un débat public sur ce thème
  • Lutter contre la pollution visuelle par la mise en place d’un règlement local de publicité et contre l’affichage sauvage, notamment en période électorale
  • Systématiser des ateliers de sensibilisation « Consom’Acteur » dans les collèges et lycées
  • Privilégier dans la commande publique les produits en vrac, en conditionnement économique
  • Préconiser le tri : Inciter les habitants à opter pour le tri sélectif
  • Refuser le 3ème incinérateur de déchet
  • Proposer un service de navettes associatives et/ou communales, notamment pour les personnes âgées, les jours de marchés, gratuitement ou en petit tarif
  • Accélérer la réalisation des itinéraires du Schéma Départemental des Itinéraires Cyclables (SDIC) identifié comme étant prioritaires, avec l’interconnexion cyclable vers les bouches de métro et de transports en commun en site propre
  • Multiplier les parkings vélos (sécurisés), aux carrefours, aux stations de transports en commun et à proximité des collèges, développer les marquages, les abaissements de trottoirs et les double-sens cyclables
  • Encourager les mobilités durables par le biais du covoiturage, en proposant une plateforme en ligne sur le site de la mairie ou une application mobile prise en charge par la municipalité
  • Limiter la vitesse de circulation de certaines rues: à 30Km/h pour une circulation apaisée
  • Réduire le besoin en transport en préconisant le télétravail 1 à 2 fois par semaine
  • Créer des jumelages inter-jardins entre quartiers, avec d’autres villes françaises ou à l’international
  • Proposer des formations gratuites pour les habitant.e.s en maraîchage urbain
  • Faire de la « seed grenade« , l’arme verte des quartiers: Il s’agit d’une petite boule de terreau et de compost contenant des graines, qu’il suffit de lancer par-dessus les palissades, la pluie se chargeant d’arroser les semences

Urbanisme

  • Contrôler l’urbanisme en équilibrant satisfaction des besoins en logements abordables, lutte contre la spéculation foncière, densité urbaine et espaces verts
  • Décloisonner les quartiers par des passerelles socioculturelles via le réseau des MJC et tissu associatif, initiatives inter-quartiers portées par des habitants
  • Occuper les terrains éphémères et bâtiments voués à la démolition avec des initiatives citoyennes et culturelles (jardins, pratiques artistiques…)

Logements

  • Plafonner les loyers
  • Favoriser les initiatives d’habitat participatif : mise en place une véritable plateforme de services entre le Crous et le CCAS qui permettra de légiférer sur les droits et devoirs des partis, pour protéger les concernés
  • Diversifier l’habitat social par la construction de logements en nouveaux matériaux en favorisant les coopératives d’habitants et les structures d’insertion
  • Développer une offre nouvelle de logements en accession sociale à la propriété, en locatif libre et intermédiaire, de qualité et abordables; dans les nouveaux projets urbains, favoriser des programmes mixtes avec une part de logements sociaux de 25%, répartis sur le territoire
  • Plan d’isolation thermique du logement ancien pour réduire les factures de chauffage et d’électricité
  • Mettre  en œuvre des critères transparents de l’attribution de logement social et publier chaque année un rapport sur les  attributions de logements  sociaux
  • Proposer la mise en place d’une commission locale  qui sera en charge des propositions d’attributions de logement sur  la base d’une grille de critères et d’un barème  prenant en compte les revenus, le statut professionnel, la situation familiale et la nature et l’ancienneté de la demande
  • Faire un inventaire des logements sociaux dont la densité d’occupation est inférieure à la norme taille/ nombre d’habitants, pour procéder à des échanges entre familles ou simplement proposer des logements plus adaptés aux familles
  • Construire dans la ville des logements dédiés pour l’accueil des populations précaires: villages d’insertion pour ROMS et pour personnes SDF, aires d’accueil pour les gens du voyage, etc.
  • Prévoir un centre d’accueil spécifique (foyers) pour l’accueil des femmes victimes de violence
  • Pas d’expulsion sans relogement et mise en place de permanences d’accompagnement pour les familles en impayés de loyers, les aider à cibler leur problématique et éviter le stade de l’expulsion
  • Construire des résidences étudiantes et/ou pour jeunes actifs

Sécurité

  • Remettre en place les médiateurs de rue, comme le fait l’association Pluriel 94
  • Les incivilités de voitures garées sur les places réservées aux personnes handicapées ou à cheval sur les trottoirs seront condamnées à des travaux d’intérêts généraux au profit d’associations de personnes handicapées
  • Installer la vidéo-protection dans tous les parkings publics souterrains et en expérimentation dans les secteurs sensibles en partenariat avec les bailleurs et le commissariat
  • Elaborer un plan local pour l’égalité des droits
  • Promouvoir des événements réunissant les habitants de différentes obédiences et horizons culturels, par la voie culturelle, artistique, sociale, solidaire, et humanitaire

Social

  • Créer un poste de maire-adjoint ou de conseiller municipal dédié à ce secteur
  • Travailler avec Proj’aide pour mieux aider les associations à se former et être plus efficaces dans la recherche de fonds
  • Créer une commission municipale de la solidarité et de la coopération internationale

Handicap

  • Augmenter le nombre de places de stationnement réservées aux personnes à mobilité réduite, notamment aux abords des équipements publics, médicaux, sportifs et culturels
  • Rendre plus accessible le guide communal pour personne handicapée et sa famille, en proposant le format braille et audio, et en le diffusant auprès des comités de quartier, les bailleurs sociaux, etc.
  • Rendre plus visible « Le Point info handicap », lieu d’accueil, d’écoute et d’accompagnement communal

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Mieux faire connaitre les conseils citoyens et les dissocier complètement de la gouvernance des comités de quartier
  • Créer un droit de saisine du conseil municipal pour les citoyens, permettant  d’inscrire à l’ordre du jour  du Conseil Municipal les sujets soutenus  par plus de 300 habitants de  Créteil incluant les jeunes de plus de 16 ans et les étrangers
  • Mettre en place un  Conseil de la Vie Citoyenne, composé de représentants des comités de quartier, des associations, du  Conseil de jeunes, de responsables d’équipements, etc., associé à l’organisation des  Assises de la Ville
  • Mettre en place un Conseil des Anciens et un réseau senior des bénévoles pour leur ville
  • Assurer une meilleure transparence de l’action des élus, informer de l’évolution de leurs missions
  • Développer des outils numériques au service d’une  démocratie locale vivante, avec notamment des sites internet participatifs pour les habitants, qui peuvent ainsi, de chez eux, donner un avis, faire une proposition, participer à une consultation
  • Diffuser  les séances du conseil municipal en direct sur  Internet et mettre en  ligne l’ensemble des rapports et documents à  l’ordre du jour
  • Améliorer l’accès aux services municipaux en développant l’e-administration
  • Ouvrir un débat public sur les nouvelles technologies (5G, Linky, protection des données personnelles, …) et leur impact sur le quotidien en terme financiers, santé et sécurité

Finances locales

Seniors

  • Création des maisons de retraite ouvertes sur l’extérieur ; sur la vie des quartiers via l’instauration d’un conseil des ainées
  • Déployer un effort de formation en faveur des bénévoles qui souhaitent accompagner les seniors et éventuellement créer un label similaire à celui du programme national Monalisa qui œuvre contre l’isolement social des personnes âgées
  • Développer des initiatives de convivialité et de rencontre pour nos aînés, des échanges intergénérationnels notamment par le bais de jumelage entre maisons de retraite et établissements scolaires
  • Soutenir les pratiques associatives et sportives des seniors, notamment par les parcours santé, appareils de gymnastique en libre-service dans les parcs

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Ré-ouvrir les clubs jeunes dans les MJC et organiser des temps de rencontre entre ces clubs
  • Offrir des espaces de rencontres encadrés ou autonomes, aux jeunes de nos quartiers
  • Lutter contre le harcèlement à l’école avec la mise en place d’une Cellule Itinérante Conseil Ecoute – CICE – faire lien avec la Maison de l’adolescent  et l’Espace Droits Famille, étendre cette initiative en dehors des établissements
  • Former la communauté éducative en termes de prévention, et d’accompagnement contre le harcèlement et les discriminations
  • Créer une cellule d’aide à la découverte du monde professionnel qui pourrait déboucher sur une «maison des métiers» animée par les parents, valorisant leurs corps de métier, et par des professionnels extérieurs bénévoles
  • Permettre que chaque enfant ait accès à l’aide aux devoirs en coordonnant l’inscription via une interface de la mairie en début d’année qui redistribuera sur les équipements financés en fonction de l’adresse de l’enfant, sa classe et ses difficultés
  • Mettre en place un budget participatif géré par tous les acteurs (collégiens, personnels, parents d’élèves, élus locaux, associations) qui porterait à la fois les actions de la vie scolaire, et la vie du quartier
  • Œuvrer pour un plus grand nombre de places de crèches
  • Promouvoir des crèches à horaires décalés et aux modes d’accueil diversifiés
  • Soutenir les initiatives associatives  à créer de nouvelles crèches et halte-garderies avec des éco-conditionnalités: jardin bio, réduction de la production de déchets, etc.
  • Renforcer l’installation des assistantes maternelles et les aider par une mise en réseau.
  • Étendre le domaine de responsabilité des conseils de crèche pour associer davantage les parents à la vie des crèches

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Privilégier dans la commande publique les produits locaux dont le bio et issus du commerce équitable
  • Inscrire une part, si ce n’est pas la totalité, de bio dans la restauration collective : dans les cantines scolaires, les cantines municipales, dans les maisons de retraite ainsi que pour les livraisons de repas à domicile pour les personnes âgées
  • Instituer l’alternative végétarienne quotidienne dans les cantines
  • Faire du temps repas à la cantine un moment d’éducation à l’alimentation, à la saisonnalité des produits, et à la lutte contre le gaspillage en invitant des associations pour venir parler de la précarité alimentaire et/ou du commerce équitable

Développement économique

  • Réfléchir collégialement à des solution pour développer le tissu économique avec éventuellement le soutien de l’université de Créteil par les masters Economie et Développement des territoires
  • Créer un club de parrains pour accompagner individuellement les jeunes en recherche d’emploi et proposer aux entreprises qui s’installent des conventions d’objectifs pour l’embauche de jeunes et l’accueil de stagiaires
  • Développer les formations de qualification
  • Soutenir les initiatives entrepreneuriales: offrir un cadre administratif souple, favoriser l’émergence d’un réseau de solidarité, l’adosser à des facilités de financement
  • Créer une maison de l’économielieu qui puisse réunir les différents acteurs à l’échelon de la ville, offrir écoute et conseils pour les porteurs de projet, en centralisant notamment les appels à financements
  • Créer des plates-formes ou des parcs d’activités professionnels où pourront se rendre les salariés afin de réduire le temps passé dans les transports et où les petites structures sans locaux ou les auto-entrepreneurs peuvent louer salle et logistique en co-working.

Loisirs Culture

  • Repenser le format du forum culturel (septembre)
  • Encourager les cultures émergentes, les lieux alternatifs et les pratiques amateurs en accompagnant les acteurs dans leurs projets et en leur facilitant l’accès aux salles
  • Développer les processus d’organisation d’événements éco-responsables : sans plastic, avec des produits bio, sans gaspillage logistique
  • Municipaliser le comité de jumelage pour mieux porter la coopération décentralisée

Sport

  • Investissement dans les différents équipements sportifs publics et soutien aux pratiques collectives en clubs et associations
  • Développer le « sport dans la cité » pour tous les publics, les pratiques libres sportives dans les parcs et les équipements sportifs municipaux
  • Ouverture des gymnases le dimanche

Lionel Kahan

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Appliquer les 32 propositions du Pacte pour la Transition
  • En coordination avec le conseil départemental, proposer la création d’une ferme municipale à but pédagogique sur le site du parc des Lilas
  • Mise  en place des terrains potager à disposition des Vitriots sur une partie du parc des Lilas
  • Favoriser l’implantation du maraîchage Bio
  • Gérer les espaces verts selon un style “sauvage” et “naturel”, via la permaculture
  • Réaliser une cartographie thermique de la ville pour déterminer les zones les plus sensibles à la chaleur pour faire les aménagements nécessaires.
  • Végétaliser les zones les plus “chaudes”
  • Modifier le plan local d’urbanisme (PLU), en augmentant le pourcentage minimal
    obligatoire d’espaces verts par construction nouvelle
  • Expérimenter au niveau municipal des moyens d’économies d’usage public d’électricité: usages de diodes électroluminescentes basse consommation pour l’éclairage public, asservissement horaires en fonction des rues et quartiers, détecteur de lumière naturelle ou détecteur de présence
  • Permettre aux ménages les plus précaires de réaliser des travaux visant à réduire leur consommation d’énergie en s’appuyant sur un programme de Fonds Sociaux d’Aide aux Travaux de Maîtrise d’Énergie (FSATME)
  • Généraliser les composteurs gratuits pour les déchets organiques
  • Expérimenter pour les transports de documents ou de matériels, la livraison à vélo et les triporteurs (sociétés éthiques) entre les sites municipaux
  • Accompagner les copropriétés qui veulent végétaliser leur toit par des conseils et subventions
  • Augmenter la quantité de mobilier urbain d’agrément et d’hygiène: toilettes publiques gratuites, fontaines, bancs, poubelles, cendriers
  • Obliger l’extinction totale des enseignes numériques à la fermeture des magasins
  • Augmenter la transformation des voies de circulation pour favoriser les vélos en consultant les associations de cyclistes pour déterminer les zones à aménager en priorité
  • Créer des pistes cyclables de manière ciblée et rationnelle pour poursuivre l’achèvement du réseau vitriot avec pour objectif en 2030 avoir 12% des déplacements à vélo
  • S’engager à rembourser les salariés de la mairie qui viennent en vélo sur la base de l’indemnité kilométrique vélo
  • Implanter des places de stationnement supplémentaires pour vélos
  • Favoriser la mise en place d’ateliers associatifs de réparation de vélos
  • Etudier la possibilité d’implantation de prises de rechargement pour vélos électriques dans les abris vélos

Urbanisme

  • Favoriser le développement des services publics de proximité dans tous les quartiers (crèches et micro-crèches, maison de quartier, poste, pôle administratif, centre médico-social…).
  • Interdire l’utilisation des espaces d’affichage associatif par les sociétés commerciales

Logements

  • Mener une politique fiscale incitative pour diminuer le nombre des logements inoccupés
  • Réaffirmer l’opposition à la loi ELAN qui oblige à la fusion d’organismes gérant l’immobilier social municipal (SEM et l’OPH)

Sécurité

  • Augmenter l’effectif d’une police municipale de proximité, avec l’embauche de 20 personnes en 6 ans
  • Etudier la faisabilité de subventions pour la formation des agents à une tradition ou un art martial
  • Établir un plan de patrouille saisonnier détaillé en concertation avec les syndicats de police municipale
  • Étendre le fonctionnement de la police municipale toute la nuit
  • Si la création de la vidéo surveillance est validée par un RIC Communal, alors autorisarion de l’accès à la vidéo surveillance à tous les acteurs de terrain en charge de la sécurité
  • Demander l’application systématique de travaux d’intérêt général (TIG) pour les délits
  • Renforcer la coordination entre les médiateurs de quartiers, les concierges, et les services de police municipale
  • Etudier l’ouverture de locaux de police municipale dans les zones déterminées comme prioritaires

Social

  • Le CCAS devient Vitry-Fraternité
  • Optimisation et regroupement des acteurs sociaux institutionnels et associatifs en un
    même lieu pour réduire les délais de mise en place des actions  sociales
  • Création d’un centre d’accueil pour les urgences sociales ouvert tous les jours 24h/24,
  • Construction d’un complexe hôtelier d’une capacité d’accueil d’environ 90 personnes, constitué de chambres individuelles et d’appartements familiaux pour répondre aux besoins de logements d’urgences de courts et moyens séjours
  • Création en partenariat avec un organisme mutualiste d’une mutuelle communale à
    destination des habitants à faibles revenus
  • Réflexion sur le contenu d’une politique municipale intergénérationnelle
  • Réalisations d’un audit sur les besoins de logements et de places en crèche et en maison de retraite

Handicap

  • Aménagement de l’espace public

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Création du Référendum d’Initiative Citoyenne Communal (RIC Communal)
  • appliquer les 30 mesures anti-corruption de l’association Anticor
  • Tous les candidats de la liste ont fourni un extrait de leur casier judiciaire
    faisant apparaître qu’il n’existe aucune condamnation inscrite au bulletin n° 3
  • Engagement que le maire et ses principaux adjoints n’exerceront pas
    d’autres mandats électifs (départemental, régional ou national)
  • Le maire s’engage à ne pas effectuer plus de deux mandats consécutifs
  • Mandater un cabinet spécialisé dans les finances publiques, afin de faire réaliser un audit général des finances de la ville ainsi qu’une cartographie des moyens humains, un nouvel audit sera réalisé selon les mêmes critères et règles, au second semestre de la dernière année du mandat
  • Mettre en place une Commission de contrôle financier pour examiner les comptes détaillés des entreprises liées à la municipalité par une convention financière
  • Encourager la formation anti-corruption des conseillers municipaux et rendre public le nom des organismes formateurs
  • Créer une commission de suivi des contrats de la commande publique, qui examinera notamment leurs avenants et leurs contentieux
  • Créer une commission de surveillance des dépenses liées à la communication, aux voyages, aux réceptions, aux frais de bouche et aux invitations
  • Diffuser les vidéos des conseils municipaux sur le site internet de la mairie
  • Rendre publique l’assiduité des conseillers municipaux aux séances plénières
  • Mettre en ligne les délibérations, arrêtés réglementaires, comptes-rendus des séances plénières, rapports des concessionnaires, rapports annuels sur le prix et la qualité du service,
    observations de la chambre régionale des comptes, le montant des indemnités perçues par chaque conseiller municipal, la liste des bénéficiaires de logement ou de voiture de fonctions, le nombre et la rémunération des collaborateurs de cabinet et le montant de leur frais de représentation et les avantages en nature dont ils bénéficieront, les frais d’avocats engagés par la commune et les jugements rendus…
  • Suivre les avis de la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA)
  • Généraliser l’usage de “l’open data”, pour les données relatives à la commune
  • S’opposer à l’utilisation de machine à voter
  • Mise en place d’une déclaration obligatoire avant chaque vote lors d’une séance plénière, pour détecter un conflit d’intérêt direct ou indirect entre un élu et une décision soumise
    au vote prévu à l’ordre du jour
  • Rédiger et appliquer auprès des agents publics, une charte de déontologie
  • Le maire suspendra de ses fonctions exécutives tout élu mis en examen pour atteinte à
    la probité et retirera définitivement les fonctions exécutives à tout élu condamné pour atteinte à la probité

Finances locales

  • Financer en priorité les emprunts municipaux avec des fonds éthiques, écologiques et de préférence français

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Imposer le « zéro plastique » à commencer dans la restauration rapide

Développement économique

  • Stabiliser la fiscalité sur les entreprises
  • Réaliser un projet d’aménagement de commerces, d’équipement culturel et d’activités économiques autour de la nouvelle station de métro au centre de Vitry
  • Municipaliser les services externalisés au privé en ne renouvelant pas ou en annulant dès que possible les délégations de service public pour les services sous traités dans le secteur privé
  • Favoriser l’installation d’artisans grâce à l’aménagement de locaux adaptés
  • Mettre en place des boutiques éphémères avec des loyers modérés et évolutifs

Loisirs Culture

  • Maintenir les projets culturels en privilégiant l’aide au financement des petites structures et associations culturelles de quartier
  • Mettre à l’honneur un quartier différent de Vitry-sur-Seine chaque année dans le cadre d’un “Voyage à Vitry”
  • Lancer des appels à projets pour l’occupation des bâtiments publics disponibles : regroupement d’associations à vocation culturelle (expositions,spectacles…)
  • Mettre l’accent sur la mise à disposition de locaux afin d’organiser des conférences (au moins 1 par mois) et des cours d’éducation populaire
  • Renforcer et diversifier les échanges avec les villes jumelées : Burnley, ville anglaise, Kladno, ville tchèque, Meissen, ville allemande.

Sport

  • Augmenter l’amplitude horaire des infrastructures communales, permettant par exemple l’accès en soirée des équipements sportifs tel que la piscine

Luc Carvounas

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Plantation de 1000 arbres en 6 ans dans des arbres fruitiers
Plantations de plusieurs forêts urbaines
Végétalisation des toits des équipements publics
Création d’un jardin public de 900m2
Conversion du parc auto municipal en véhicules hybrides et électriques
Création d’îlots de fraîcheur dans les cours d’écoles
Installation de 1200 arceaux pour vélos et deux roues
Construction d’un second puits de géothermie et extension du réseau
Implantation d’une usine hydroélectrique sur la Seine
Nomination d’un élu délégué à la condition animale
Prise en charge du contrôle animal vétérinaire annuel des animaux de compagnie de familles modestes
Étude de la possibilité de créer un centre de santé vétérinaire pour ‘alléger » les dépenses médicales
Interdiction des cirques avec des animaux sauvages
Autorisation des berges de Seine aux chiens avec un parcours santé et des jeux spécifiques dédiés
Avis négatif à l’implantation d’antennes-relais

Urbanisme

Engagement à ne pas dépasser le seuil de 45 000 habitants
Révision du PLU pour y intégrer divers engagements (charte constructeur, charte des droits de l’Homme)
Réaménagement des quais et des berges
Favoriser les franchissements de Seine
Réhabilitation de la passerelle piétonne GRT gaz entre le sud d’Alfortville et les Ardoines à Vitry

Logements

Nouvelles constructions dans le quartier de la gare de Maisons-Alfort-Alfortville
Poursuite de la réhabilitation des immeubles du Grand Ensemble
Livraison de nouveaux logements dans le quartier de la gare Vert-de-Maisons
Étude de la possibilité de se porter caution pour les jeunes voulant s’installer dans leur premier logement

Sécurité

Recrutement de policiers municipaux supplémentaires
Objectif de service de police municipale ouvert 24h/24 et le week-end
Armement des policiers municipaux
Installation d’un poste de police municipale dans le sud de la ville
Poursuite du déploiement de la vidéo-surveillance
Sécurisation des parkings en sous-sol des logements sociaux
Ouverture d’un hébergement d’urgence 24h/24 pour les femmes victimes de violences conjugales et intrafamiliales en partenariat avec le département

Social

Étude à la mise en place d’un revenu minimum de base pour les plus démunis
Ouverture d’un nouvel espace de santé à Chantereine
Ouverture d’une maison France service place San Benedetto
Création d’un local associatif de l’égalité en coworking associatif
Création d’un café des mamans
Création d’une recyclerie-ressourcerie

Handicap

Élargissement des trottoirs pour permettre aux personnes à mobilité réduite de pouvoir se déplacer
Mise en accessibilité de l’hôtel de ville

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Diffusion du conseil municipal en direct
Dotation d’un budget participatif de 10 000 euros par an pour les comités de quartier
Création d’une banque du temps (échange de son temps libre contre un service)
Implication des associations, ONG, lobbys citoyens dans la gouvernance de la ville
Retrait de délibération de l’ordre du jour si pétition recueillant 30% du corps électoral de la ville et rediscutée avec les habitants
Organisation une fois par trimestre de débats de sociétéDév

Finances locales

Pas d’augmentation des taux d’imposition locaux pendant tout le mandat
Engagement à la maîtrise de l’endettement
Engagement à préserver le budget affecté au CCAS
Engagement au maintien des subventions significatives au monde associatif
Engagement au maintien des tarifs bas pour les accueils de loisir sans hébergement, les garderies et les cantines

Seniors

Construction d’une résidence senior le long de la rue Verdun
Création d’une conciergerie municipale pour répondre aux besoins des seniors notamment ceux vivant seuls et isolés
Une programmation par mois dans la salle de cinéma du POC sera gratuite pour les seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

Développement de nouvelles aires de jeux pour les petits (2 à 5 ans) et d’espaces pour les adolescents
Lancement d’une bourse jeunes pour 5 jeunes par an ayant un projet professionnel (3000 euros chacune)
Étude de la possibilité d’accompagner financièrement les jeunes de 18 à 25 ans au passage du permis de conduire
Renforcement du budget du service jeunesse
Réhabilitation de cinq écoles
Agrandissement du collège Barbusse

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Suppression du plastique
Tendre vers le 100% et les circuits courts pour les repas
Poursuite du portage des repas à domicile avec le CCAS

Développement économique

Création de 1600 m2 de nouveaux commerces au Grand Ensemble
Création de 2000 m2 de nouveaux commerces sur les terrains SNCF
Favoriser le développement de grandes artères commerçantes en ville autour des rues Charles de Gaulle, Paul Vaillant-Couturier, Dolet et Veron
Installation d’un Marché de pays une fois par an
Ouverture de la ZI des Jardins d’Alfortville à la population avec la création d’un grand parc et d’un lac

Loisirs Culture

Création du festival des mini-concerts en centre-ville
Demande au GPSEA d’ouverture des médiathèques le dimanche
Construction d’une nouvelle médiathèque dans le sud d’Alfortville
Création d’un nouveau centre socio-culturel
Restructuration du 148 avec l’ajout d’un studio de répétition pour les musiciens de la commune
Construction d’une nouvelle Maison de la culture arménienne
Création d’un roof top de la commun sur le toit du centre d’art contemporain le Traverse
Deux fresques Street art par an dans la ville
Création d’une nouvelle Maison des cérémonies avec bowling et espace de restauration

Sport

Réhabilitation du palais des sports
Couverture des cours de tennis
Restructuration du complexe sportif du Val-de-Seine avec GPSEA et l’installation de gradins pour les terrains
Construction d’un nouveau gymnase entre le centre-ville et la rue Charles de Gaulle
Création d’un nouveau terrain de foot à Val-de-Seine en accès libre
Participation aux Jeux Olympiques 2024 dans le cadre du label Terre de jeux JO2024
Retransmission de grands événements sportifs sur écrans géants
Faire en sorte que les équipements sportifs municipaux soient ouverts au public plus longtemps les week-end

Mamadou Sy

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Créer une délégation générale au développement durable
  • Réduction des déchets plastiques ou autres en intégrant dans les marchés publics des critères environnementaux
  • Développer l’agriculture urbaine avec des permis de végétalise, jardins familiaux et partagés
  • Développement de ressourceries et de lieu de vie associatif
  • Développer les espaces verts
  • Mise en place d’un plan de liaisons douces (itinéraires piétons végétalisés, pistes cyclables) interquartier

Urbanisme

  • Politique de construction et de rénovation des bâtiments publics et communaux avec de l’énergie positive et la réduction des consommations énergétiques
  • Créer des ateliers d’urbanisme populaires ouverts à tous

Logements

  • Créer une commission d’habitants volontaires et tirés au sort pour
    participer aux commissions d’attribution des logements sociaux, avec la mise en place d’un système à point pour l’attribution, qui tiendra compte de critères objectifs sélectionnés avec les habitants (ancienneté de la demande, composition familiale, situation particulière, etc.)
  • S’engager à ré-étudier toutes les demandes de logements sociaux, et apporter les réponses à chacun lorsque la demande dépasse le délai moyen d’attribution
  • Créer une plateforme d’échange sur le patrimoine d’IDF, qui sera élargie aux autres bailleurs
  • Imposer à l’ensemble des bailleurs des réunions par semestre avec la ville et les habitants
  • Dans les ensembles d’habitat collectif, accompagner des projets autour de la végétalisation et de l’embellissement des parties communes en collaboration avec les associations et la Maison des Arts Plastiques (street art, chantiers d’insertion, etc.)

Sécurité

  • Créer une brigade verte et une équipe mobile contre les incivilités et les dépôts sauvages
  • Augmenter le nombre de médiateurs
  • Mise en place d’une plate-forme de signalement en lien avec une unité mobile pour gérer les incivilités (dépôts sauvages, tapage nocturne, squat, dégradations, etc.)

Social

Handicap

  • Améliorer l’accueil des enfants porteurs d’handicap sur le temps scolaire et périscolaire en formant le personnel municipal

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Conseils de quartiers : mise en place de projet financé entre autres par la Taxe Foncière des Propriétés Bâties (TFPB) et par la ville au travers d’un budget participatif
  • Chaque quartier sera doté d’un élu référent
  • Créer des instances participatives (conseil jeunesse, conseil des enfants, etc.)
  • Utiliser le référendum d’initiative citoyenne
  • Créer un droit d’interpellation par pétition, contenant au moins 200 signatures de Campinois inscrits sur les listes électorales, pour engager un référendum ou un débat au conseil municipal
  • Utiliser le référendum local qui permet aux électeurs d’une collectivité territoriale, de décider par leur vote de la mise en œuvre ou non d’un projet concernant une affaire locale et qui donc vaudra décision du conseil municipal
  • Diffuser en direct et en différé de toutes les séances municipales
  • S’engage à ne pas siéger plus de deux mandats consécutifs au conseil municipal et à ne cumuler aucun autre mandat électif que ceux liés au statut de conseiller municipal

Finances locales

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Convoquer dès les premiers mois de la mandature des états généraux
    de l’éducation pour toutes les questions liées à ces métiers dans le cadre du service public municipal
  • Réimplanter des structures jeunesse aux abords des grandes cités scolaires
  • Ouvrir l’acceuil du matin à partir de 7h20
  • Renforcer l’encadrement sur le temps de la restauration scolaire

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Passage au bio dans les cantines municipales
  • Proposer des menus végétariens
  • Lutter contre les perturbateurs endocriniens contenus dans les vaisselles plastiques et dans les emballages alimentaires
  • Développement et renforcement des Amaps
  • Mise en place de tickets restaurant aux côtés des cantines municipales

Développement économique

  • Relancer le projet de transformation de l’autoroute A4 en avenue métropolitaine
  • Favoriser et accompagner la création de clubs d’entreprises
  • Élaborer avec les clubs d’entreprises, les entreprises locales, les habitants
    un plan tertiaire de proximité «à coût modéré», répondant aux besoins locaux
    (prix/dimensionnement, pépinières d’entreprises, hôtels d’entreprise, cités
    artisanales.)
  • Privilégier dans la commande publique le dispositif de « marché public
    simplifié » pour réduire les délais et faciliter l’accès aux TPE/PME aux projets
    communaux et l’intégration de critères d’attribution environnementaux (critère de proximité géographique par exemple) et sociaux (insertion professionnelle des publics en difficulté, apprentissage)
  • Développer les missions confiées à la Société Publique Locale (SPL)
    Marne et Bois
  • Associer les acteurs économiques de la ville (commerçants, entrepreneurs) à des rencontres régulières

Loisirs Culture

Sport

  • Développer des lieux de vie et de pratique sportive le long de la marne
  • Associer les usagers des équipements sportifs à travers les clubs et les
    associations à la gestion de leurs lieux de pratique
  • Développer le « sport dans la cité » : ouverture des gymnases le dimanche, construire des citystades, des agrès sportifs en accès libre dans tous les espaces verts de la ville en partenariat avec le Département

Marc Arazi

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Structurons et élaborons une démarche environnementale exemplaire en définissant un véritable plan d’action écologique
  • Respectons la signature des 17 engagements du «Pacte de transition» signé avec le collectif nogentais
  • Mettons en place un éco-quartier pilote en matière de diversité énergétique et d’économies d’énergies
  • Maîtrisons l’implantation des antennes-relais dans la Ville et du Wi-Fi dans les écoles. Réalisons des mesures régulières de rayonnements dans les écoles et les crèches
  • Respectons un moratoire concernant le déploiement de la 5G
  • Développons les « classes découverte» en tant qu’outil d’apprentissage de l’environnement et de la citoyenneté
  • Créons une structure nogentaise de conseils et d’aide sur les problématiques environnementales
  • Embellissons la ville en valorisant les espaces verts, en rénovant les équipements urbains et en enfouissant progressivement tous les réseaux aériens
  • Facilitons les mobilités non motorisées des différents usagers de la ville : piétons, cyclistes, personnes âgées, enfants, porteurs de handicap…
  • Améliorons la propreté des rues, des bords de Marne et des alentours des établissements scolaires
  • Créons un premier lieu de partage et de rencontre à proximité du Marché Galliéni, notamment pour y organiser des activités sources de lien social (café d’autrefois)
  • Désenclavons les quartiers isolés par la mise en place d’une navette sur un tracé périphérique
  • Mettons en place une brigade verte pour verbaliser les incivilités du quotidien et combattre les outrages portés aux espaces verts et équipements urbains

Urbanisme

  • Révisons à la baisse les règles d’urbanisme (PLU) dès le début du mandat pour une nouvelle respiration dans la ville
  • Encadrons strictement la construction d’immeubles dans les zones pavillonnaires
  • Accroissons les espaces verts partout dans la ville, protégeons les berges de la Marne et favorisons la bio diversité
  • Embellissons nos entrées de ville, en commençant par la place Leclerc et donnons une identité harmonieuse à chaque quartier
  • Repensons l’aménagement du centre ville et du marché en cohérence et en concertation avec les attentes des commerçants et des Nogentais
  • Réorganisons le plan de circulation en intégrant les mobilités douces et les transports propres avec pour objectif de désenclaver les quartiers les plus excentrés
  • Développons nos espaces verts, la biodiversité des îles et berges de la Marne
  • Embellissons nos entrées de ville en commençant par la place Leclerc et donnons une identité harmonieuse à chaque quartier
  • Repensons l’aménagement de notre centre-ville et du marché en cohérence avec les attentes des commerçants et des Nogentais
  • Créons un parking d’entrée de ville sous la place de la Mairie
  • Modernisons, en coopération avec le Département ou l’État les voiries et équipements urbains des grands axes

Transports

  • Réalisons des places de stationnement dans les zones sous-dotées par un travail conjoint avec les conseils de quartier
  • Développons les activités de la «navette» en partenariat avec la RATP pour permettre un meilleur déplacement des habitants vers le centre (avec carte gratuite pour les seniors) et vers les bords de Marne
  • Améliorons la sécurité des cyclistes en réaménageant les voies
  • Etudions l’intérêt et la faisabilité d’un parking souterrain sous ’esplanade de la Mairie.
  • Rendons piétonne la partie centrale de la Grande rue Charles de Gaulle quelques samedis par an pour développer l’animation du centre ville
  • Aménageons des parcs à vélos et des parcours cyclables protégés en liaison avec les communes limitrophes : Paris pour le bois de Vincennes, Joinville et le Perreux pour la Marne

Logements

  • Développons une offre de logements sociaux adaptée aux besoins des familles

Sécurité

  • Renforçons la présence de la police municipale sur le terrain pour assurer à tous les Nogentais une sécurité effective
  • Créons une nouvelle antenne décentralisée de police municipale dans le quartier des Maréchaux comme nous le préconisions déjà depuis 2014
  • Améliorons les outils de prévention
  • Encadrons davantage la verbalisation en limitant l’usage de la vidéo ou le recours à des prestataires commerciaux privés
    pour la gestion du stationnement payant
  • Mettons en place un médiateur pour faciliter la résolution des litiges de la vie courante
  • Instaurons un dialogue constructif régulier sur la sécurité dans les réunions de quartier

Social

  • Redéployons les ressources pour augmenter les actions sociales de la ville
  • Prévoyons d’aider à trouver un successeur à l’association « Entraide et fraternité nogentaise »

Handicap

  • Intégrons le handicap dans toutes les décisions de la commune et du territoire

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Associons les Nogentais aux décisions de la ville grâce à des conseils de quartier véritablement participatifs et constructifs avec nomination d’un rapporteur au conseil municipal
  • Mettons en place une charte qui engage les élus à participer activement et positivement à la gestion municipale dans le respect des règles d’équité et de bonne conduite (les élus minoritaires recevront aussi une indemnité d’élu(e) sans augmentation de budget)
  • Garantissons la transparence des informations en diffusant en vidéo l’intégralité des conseils municipaux et territoriaux.
  • Nommons à la présidence de la commission des finances communales un membre choisi par l’opposition
  • Créons un jury citoyen renouvelable pour assurer l’équité des services délivrés par la ville, notamment l’attribution des logements et des places de crèches
  • Soyons vigilants en ce qui concerne la répartition des pouvoirs et des compétences au sein des regroupements territoriaux (territoires, région, département, métropole, …)
  • Rapprochons-nous des communes avec lesquelles nous partageons des réflexions et perspectives communes au sein de Paris Est Marne & Bois

Finances locales

  • Faisons analyser via un audit financier indépendant la situation de la commune pour établir un plan d’action responsable
  • Recentrons nos actions sur les besoins essentiels avec pour objectif aucune augmentation d’impôts durant la mandature
  • Gérons avec transparence et efficacité dans l’intérêt des Nogentais
  • Stabilisons les dépenses du budget de fonctionnement sur les prochains exercices tout en baissant les frais de représentations et de communications
  • Renégocions aux échéances les contrats engageant la Ville qui le nécessitent
  • Réorientons le plan d’investissements sur les besoins essentiels : écoles, crèches, sécurité, aides au logements,…
  • Affectons les économies réalisées à des initiatives citoyennes
    prioritaires

Seniors

  • Favorisons le maintien des personnes âgées à leur domicile en augmentant l’offre et en veillant à la qualité de services à leur attention
  • Encourageons et soutenons les actions oeuvrant en faveur du lien social intergénérationnel
  • Promouvons la construction d’une résidence pour personnes âgées dépendantes
  • Dynamisons les services et les activités à destination des séniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Mettons en priorité l’accueil petite enfance en soutenant les différents modes de garde (assistantes maternelles, gardes à domicile)
  • Améliorons les crèches confiées en délégation de service public et fixons-nous un objectif de 350 berceaux municipaux en 2023 (276 places en 2018 selon la ville)
  • Créons des micro-crèches à proximité des quartiers
  • Privilégions les activités culturelles : musiques, danses, arts graphiques… dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires
  • Menons dès la première année les études techniques et financières pour décider de la pertinence d’une reconstruction de l’école Victor Hugo en face du pavillon Baltard et d’un réaménagement des locaux modulaires actuels pour permettre aux enfants d’y étudier dans les meilleures conditions
  • Anticipons les besoins futurs, tant en nombre qu’en types de classes, afin de permettre l’accueil des élèves dans des conditions optimales d’éducation
  • Créons une « école des parents » pour accompagner les familles par la mise en place de conférences, d’ateliers thématiques et de rencontres avec des professionnels de l’enfance
  • Aidons les jeunes en recherche de stages ou d’apprentissage avec la mise en place d’une structure de parrainage bénévole sous l’égide de la ville et composée de professionnels
  • Créons des nouvelles activités (studio multimedia, skate-park…).
  • Instaurer des tickets «Activités jeunes»
  • Renforçons la politique Jeunesse pour la rendre plus ambitieuse et
    plus accessible à tous
  • Développons les activites sportives sur les terrains de sport le long de la Marne. Accroître l’offre d’équipements municipaux disponibles et faciliter leur accès
  • Développons l’offre «Sports en famille» et créer sur le même principe des challenges multisports inter-quartiers avec le concours des associations de la commune

Restaur