Comparatateur des programmes des élections municipales à Boissy-Saint-Léger

Les résultats des municipales à Boissy-Saint-Léger : Cliquer ici

Sélectionner deux candidats aux municipales 2020 à Boissy-Saint-Léger pour comparer leurs programmes :

Fabrice Ngaliema

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Utiliser des produits d’entretien plus respectueux de l’environnement
  • Éviter le jetable et réduire la consommation de papier
  • Re-végétaliser des espaces bitumés pour lutter contre l’imperméabilisation des sols
  • Planter des arbres et des jachères fleuries
  • Récupérer les eaux de pluie des toitures des bâtiments communaux
  • Organiser chaque année, quartier par quartier, avec leurs habitants, un nettoyage général des espaces publics
  • Améliorer l’isolation thermique des bâtiments communaux et des immeubles des bailleurs sociaux
  • Installer des panneaux photovoltaïques sur des bâtiments communaux (comme sur le gymnase A. Dunois)
  • Diffuser un guide aux habitants pour faire des économies d’énergie chez soi
  • Installer des bornes de recharge pour les véhicules électriques sur les parkings publics
  • Installer une « ressourcerie » avec le Territoire GPSEA
  • Installer des arceaux et des parkings à vélos
  • Développer l’agriculture urbaine : jardins partagés, échanges autour des récoltes, soutien au réseau des AMAP

Urbanisme

  • Multiplier les bancs sur les cheminements importants
  • Installer des bornes fixes afin d’empêcher un accès des véhicules non autorisés en zone piéton
  • Restaurer l’église (vitraux, nettoyage intérieur…)
  • Construire des logements relais pour accompagner la réinsertion de familles en difficulté, avec l’aide d’associations qualifiées sachant s’adapter aux situations (Fondation Abbé Pierre, …)
  • Construire un hôtel
  • Étudier la possibilité de rendre la rue de Paris à sens unique après la mise en service de la déviation de la Nationale
  • Sécuriser les parkings souterrains de la ville
  • Remettre en état de fonctionnement la maison solaire du gardien du cimetière
  • Négocier une augmentation de fréquence de bus le soir, le week-end, les jours fériés et pendant les vacances
  • Clarifier les critères d’attribution des logements et permettre à chaque demandeur de suivre l’avancée de son dossier à travers un site Internet dédié

Logements

Sécurité

  • Élargir les heures d’intervention de la police municipale
  • Développer les caméras de vidéoprotection
  • Réguler la vie nocturne en organisant une présence humaine de médiation
  • Accueillir et accompagner les victimes d’actes de délinquance
  • Ramasser sans exception les dépôts sauvages dans un délai maximal de 48h
  • Sanctionner systématiquement par des amendes très dissuasives, les individus salissant ou dégradant les espaces publics
  • Améliorer l’éclairage dans les lieux publics
  • Encadrer la pratique de moto-cross dans un lieu adapté

Social

  • Agir auprès des bailleurs et de la justice pour exiger le retrait du bail du conjoint violent
  • Créer une maison de santé
  • Favoriser la colocation intergénérationnelle par l’attribution d’une aide municipale.
  • Mettre en place un Conseil des Anciens et un réseau de seniors bénévoles pour leur ville
  • Créer au sein des structures de la ville un espace et du temps dédiés aux partages et aux échanges intergénérationnels
  • Ouvrir l’agence postale communale les samedis matin

Handicap

  • Favoriser le recrutement de personnes handicapées dans les services de la commune

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Organiser des permanences hebdomadaires du maire et des adjoints où les habitants rencontrent les élus sans RDV
  • Nouveau site Internet de la ville avec application et nouveaux services en ligne

Finances locales

  • Maintenir le taux des impôts locaux

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Équiper toutes les écoles avec du matériel numérique de qualité et adapté aux usages éducatifs
  • Encadrer les élèves temporairement exclus du collège et du lycée durant le temps de leur sanction
  • Former les enfants à la médiation
  • Proposer à la police d’organiser des campagnes de sensibilisation contre le harcèlement et la cyber-violence
  • Développer les classes citoyennes
  • Réduire le délai d’inscription dans les centres de loisirs
  • Réhabiliter les locaux d’accueil périscolaire de l’école Rostand
  • Donner accès à l’aide aux devoirs à tous les enfants de la ville
  • Proposer un service de ramassage scolaire à pied : le pédibus

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Réduire le délai d’inscription à la cantine scolaire
  • Éviter le gaspillage alimentaire dans les restaurants scolaires avec le tri des déchets
  • Choisir une vaisselle végétale pour les cantines scolaires contre les perturbateurs endocriniens
  • Mettre en place un service minimum pour les cantines et les accueils périscolaires

Développement économique

  • Créer une antenne jeunesse sur le haut de la ville
  • Créer un foyer de jeunes travailleurs
  • Instaurer des parrainages pour la recherche d’un emploi (un ancien parraine un jeune)
  • Créer un espace virtuel pour proposer les offres d’emploi
  • Créer une maison de l’emploi
  • Créer un espace de coworking
  • Ouvrir un marché dans le quartier de la Haie Griselle
  • Augmenter le nombre d’apprentis et stagiaires au sein des services municipaux
  • Chaque année, suivre au moins cinq jeunes en alternance

Loisirs Culture

  • Organiser un circuit pour visiter des villes de la Marque Ville Impériale
  • Équiper correctement les aires de jeux et en créer d’autres
  • Ouvrir l’Almo les mardi, jeudi et vendredi, de 16 h 30 à 18 h pour accueillir les enfants bénéficiant d’un accompagnement scolaire
  • Organiser des visites de la forêt de Grosbois
  • Créer une salle de spectacle polyvalente de grande capacité
  • Développer les échanges culturels, sportifs, associatifs, scolaires, avec la ville de Lauda, pour mieux partager les méthodes de gestion mises en œuvre par chacune des deux villes.
  • Créer un réseau d’hébergement des amis allemands chez l’habitant
  • Créer des espaces pour organiser des barbecues

Sport

  • Créer un Ticket Sport qui permettra grâce à une convention avec les associations sportives boisséennes de prendre en charge 50 % des frais d’inscription pour les habitants de moins de 25 ans et de plus de 60 ans
  • Ouvrir une salle de musculation municipale
  • Favoriser l’émergence d’un club de football amateur de haut niveau
  • Aménager un parcours de santé
  • Augmenter les heures d’ouverture de la piscine pendant les vacances scolaires
  • Remettre les stages multi-sports pendant les vacances scolaires

Laure Thibault

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Organiser chaque année les journées de l’environnement
  • Distribuer gratuitement des éco-composteurs et des récupérateurs d’eau de pluie
  • Installation de nichoirs, d’hôtels à insectes, arrosage goutte à goutte dans les espaces verts
  • Expérimenter l’éco pâturage : moutons et chèvres
  • Éditer régulièrement un guide de la biodiversité à Boissy
  • Créer une brigade de police de l’environnement avec pour mission d’assurer une veille permanente pour prévenir les incivilités et les atteintes à l’environnement
  • Créer un permis de végétaliser qui permettra aux volontaires de participer à la végétalisation de la ville
  • Implanter une serre pédagogique à destination des enfants
  • Développer une ferme pédagogique accessible à tous les publics
  • Installer plus de poubelles dans l’espace public : poubelles de tri et des collecteurs de mégots de cigarettes
  • Création d’un poste de conseiller municipal délégué à la cause animale et à la place de l’animal en ville
  • Éditer un guide de l’animal en ville
  • Signer une convention avec une association chargée de prendre en charge les chats errants en vue de les identifier, les vacciner et les stériliser.
  • Interdire les cirques avec animaux sauvages sur la commune

Urbanisme

  • Aménagement de la rue de Paris “de façon plus rectiligne” avec la création de places de stationnement supplémentaires
  • Installation de plateaux surélevés aux intersections et passages piétons ainsi que d’un radar
  • Remplacement des pavés actuels par un pavement antidérapant et suppression des pavés d’écoulement des eaux au centre de la rue
  • Mise en place d’un sens de circulation qui permettra d’avoir une entrée et une sortie différentes au niveau du marché de la Ferme
  • Installation au parking du marché de la Ferme une barrière permettant aux véhicules de sortir hors des horaires d’ouverture
  • Mettre aux normes la voirie communale en matière d’accessibilité (aménagement de pentes douces sur les trottoirs, pose de bandes podotactiles, indications sonores…)
  • Allonger le couvre-feu de l’aéroport d’une heure
  • Plafonner le nombre de gros-porteurs à 8.5% du trafic aérien
  • Volonté d’interdire les avions les plus bruyants après 22h
  • Élargir le périmètre d’aides à l’insonorisation pour prendre en compte l’ensemble du quartier de la Haie Griselle

Logements

  • Mise en place dans chaque nouveau programme immobilier, des logements pour les femmes victimes de conjoints violents, et pour leurs enfants

Sécurité

  • Mise en place d’un groupe de travail spécifiquement dédié aux violences faites aux femmes au sein du Conseil local de la sécurité et de la prévention de la délinquance (CLSPD)

Social

  • Implanter une épicerie sociale et solidaire
  • Mise en place d’un chantier citoyens au moins une fois par an où les habitants participeront à  l’embellissement de la ville
  • Création d’une maison des femmes pour assurer aux victimes un accompagnement
  • Mise en place dans chaque nouveau programme immobilier, des logements pour les femmes victimes de conjoints violents, et pour leurs enfants

Handicap

  • Proposer l’attribution de subventions aux associations œuvrant dans le domaine du handicap
  • Répertorier sur le plan de la ville et dans le guide de la ville les bâtiments et commerces accessibles
  • Rendre le site internet municipal accessible aux malvoyants avec également l’écriture FALC (Facile à Lire et à Comprendre) dans les documents municipaux
  • Mise en place un service de navettes électriques gratuit et accessible aux personnes à mobilité réduite

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Mettre en place une commission extra-municipale composée d’élus de la majorité et de l’opposition, de dirigeants associatifs et de citoyens volontaires
  • Créer des rencontres entre les associations et organiser une grande soirée des bénévoles

Finances locales

Seniors

  • Proposer aux personnes âgées de déjeuner dans les cantines scolaires

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Rendre plus transparent le processus d’attribution des places en crèches (calendrier, critères…) et réserver les places prioritairement aux enfants dont le ou les parents travaillent
  • Développer des activités pour les enfants comme le programme DEMOS, projet à destination des quartiers prioritaires, centré sur la pratique musicale en orchestre (coordonné par la Cité de la musique – Philharmonie de Paris) ainsi que des activités en partenariat avec des associations de défense de l’environnement comme Faune Alfort
  • Offrir à chaque enfant scolarisé entre le CP et la Terminale un accès gratuit à un dispositif de soutien scolaire en ligne comme Civiscol
  • Développer des journées de rencontres avec les entreprises à destination des collégiens et des lycéens

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Mise en place d’une grande banque d’offres de stages et de contrats d’apprentissage, alimentée par les entreprises de la ville et les partenaires
  • Inciter les commerces de qualité à s’installer à Boissy en appliquant le droit de préemption
  • Finaliser la boutique éphémère de la rue de Paris
  • Remise en place de la semaine commerciale de Boissy
  • Lancement d’un label « Fabriqué à Boissy »
  • Suppression de la taxe sur les enseignes pour les PME et artisans
  • Diversifier l’offre commerciale sur le marché de la Ferme
  • Créer un télé-centre (structure de proximité pour le télétravail) pour faciliter le travail à domicile
  • Création d’un incubateur d’entreprises
  • Recruter un agent dédié à informer, orienter, accompagner et faciliter les démarches liées à une installation ou une création d’entreprise et répertorier les locaux vacants
  • Favoriser les petites entreprises et les artisans dans les commandes publiques de la collectivité à travers un « Small Business Act » : dispositif qui permet aux PME de répondre plus facilement aux marchés publics
  • Création d’une newsletter économique à destination de tous les professionnels tous secteurs confondu
  • Créer un dispositif coup de pouce qui permettra de financer un projet (permis, études, formation), en échange d’une action citoyenne auprès de la ville ou des associations

Loisirs Culture

  • Organiser la fête de la musique
  • Développer à la médiathèque le fonds des livres audio
  • Organiser un “bal populaire” en plus du feu d’artifice pour la fête nationale
  • Créer une fête de la ville
  • Organiser une foire commerciale
  • Organiser une « Fashion Boissy Week »
  • Organiser un carnaval annuel
  • Proposer une partie « Brocante – Antiquités » lors de l’annuel vide grenier

Sport

  • Obtenir le label « terre de jeux » pour Boissy en vue des Jeux Olympiques 2024
  • Organiser des évènements sportifs : journées sportives régulières, stages multisports pendant les vacances, Olympiades de Boissy

Christian Larger

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Planter des arbres fruitiers, créer d’autres jardins et potagers partagés
  • Installer des ruches et créer des zones de Bzzz (semences de fleurs mellifères)
  • Envisager l’écopâturage
  • Encourager les AMAP et marchés bio en circuit court
  • Interdire dans les services municipaux et dans les écoles l’usage du plastique à usage unique
  • Mettre en place des achats écoresponsables : papier recyclé, fournitures et matériels pédagogiques fournis par des fabricants engagés
  • Proposer d’adopter une poule pour réduire les déchets alimentaires
  • Végétaliser les murs de certains bâtiments et les toits des abribus
  • Faire des ateliers « zéro déchet » pour apprendre à fabriquer soi-même ses produits ménagers
  • Installer de nombreux arceaux de fixation pour vélos, généraliser le double sens cyclable et les « cédez-le-passage cycliste au feu
  • En cas de chute de neige importante, mettre en place des procédures de dégagement des voiries piétonnes et véhicules, sans dépôt de sel, faire appel à la collaboration des riverains
  • Utiliser la grille des indicateurs objectifs de propreté (IOP) de l’association AVPU (association des villes pour la propreté urbaine)

Urbanisme

  • Aménager les clôtures pour favoriser la circulation des petits animaux
  • Aménagement de la rue du Général Leclerc : trottoirs élargis, une voie cyclable dans le sens de la montée, une voie de bus dans le sens de la descente partagée avec les vélos, une seule voie dans chaque sens pour la circulation résiduelle (automobiles, deux-roues motorisés et camions), couverture de la tranchée couverte comme les délaissés de terrains seront en priorité consacrés aux espaces naturels, aux lieux de promenade et de convivialité, aux cultures partagées, aux circulations douces
  • Accroître la fréquence de la ligne 23 Boissy-St-Léger – Créteil, et ouvrir le couloir de bus inutilisé entre la déviation et la Haie Griselle
  • Faire une charte des chantiers pour réduire les nuisances
  • N’autoriser les gros chantiers que dans le cadre d’une planification pour en
    limiter le nombre en simultané sur la ville
  • Etudier la possible extension du Plan de Gêne Sonore sur la totalité de la commune ouvrant droit à indemnisation des travaux de rénovation acoustique

Logements

Sécurité

  • Créer une police territoriale qui mutualisera les polices municipales existantes au sein de GPSEA (Grand Paris Sud Est Avenir, notre territoire)
  • Les motos et scooters qui font des rodéos seront systématiquement saisis

Social

  • Mettre en place un partenariat avec le CIDFF du Val-de-Marne, le Planning Familial , Tremplin 94 SOS femmes et d’autres organismes venant en aide aux femmes victimes de violence
  • Activer un réseau d’entraide avec des référents par quartier (élus ou pas)
  • Créer une Maison des solidarités pour y installer des associations ou organismes caritatifs
  • Agir au sein de GPSEA pour mettre en place sur le territoire une aire de grand passage pour les Gens du voyags et un village d’accueil permettant l’installation des Roms
  • Instituer une nouvelle cérémonie annuelle pour célébrer la Paix, en hommage aux victimes de conflits, en France et ailleurs dans le monde

Handicap

  • Mettre des bandes podotactiles sur tous les passages piétons et sur les allées de la Haie Griselle
  • Installer des bornes sonores pour signaler l’entrée des bâtiments publics
  • Insérer des articles dédiés aux handicaps dans les cahiers des charges des entreprises intervenant dans la commune
  • Verbaliser les véhicules stationnés sans carte spécifique sur les places handicapés ou sur les espaces réservés aux piétons ou aux cyclistes
  • Organiser régulièrement des déambulations exploratoires pour constater les difficultés auxquelles sont confrontés les handicapés visuels et moteurs

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Rétablir les forums de quartier, avec une autonomie et des moyens financiers
  • Les habitants intéressés, français et étrangers, seront invités à s’inscrire sur une liste à partir de laquelle les membres des forums de quartier seront tirés au sort
  • Permettre à l’opposition municipale de présenter un point à l’ordre du jour de chaque conseil municipal qui fera l’objet d’une délibération
  • Réunir au moins une fois par trimestre les responsables des groupes d’élus pour transmettre les informations et débattre des sujets d’actualité sur la ville
  • Modifier les statuts de l’ASGE pour y associer les habitants, les membres des conseils syndicaux ou d’amicales de locataires ainsi que les personnels
  • Créer une maison des associations, avec un agent communal pour les aider dans leur fonctionnement, les démarches administratives, l’élaboration des fiches de paie, la recherche de subventions, la communication
  • Mise en place d’un référendum local d’initiative citoyenne (« espérons que la loi, qui l’interdit pour le moment l’autorisera bientôt »)

Finances locales

  • Participer financièrement à la création d’une Maison de Santé pluridisciplinaire

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Construction d’une nouvelle école ou l’agrandissement des écoles existantes

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Revoir le fonctionnement du SIRM (Syndicat Intercommunal de Restauration Municipale), envisager de remunicipaliser la cuisine

Développement économique

  • Mettre en place une « boutique éphémère » dans un local que la ville achètera
  • Faire une signalétique correcte de la zone d’activité de la Haie Griselle, et la renommer pour ne pas la confondre avec le quartier d’habitations

Loisirs Culture

  • Exposer dans la ville des poèmes ou d’autres œuvres d’art
  • Créer une scène ouverte permettant aux amateurs ou aux professionnels de se produire et de se rencontrer
  • Créer un Café littéraire, rencontres musicales et théâtrales
  • Organiser chaque année une semaine des cultures, pour rendre hommage au multiculturalisme
  • Préserver et renforcer le jumelage avec Lauda-Königshofen, engager un autre jumelage, avec une ville d’un autre pays de l’Union Européenne, ou une ville hors UE

Sport

  • Faire une journée multi-sports avec les clubs pour les plus jeunes

Bernard Semser

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

Nature

  • Préserver la forêt de Gros Bois contre les promoteurs
  • Valorisation de la faune et la flore
  • Protection des animaux sauvages, lutte contre la chasse et cause animale
  • Création d’une régie municipale de l’agriculture pour développer une ferme (Production de légumes, fruits et oeufs
    pour les écoles Production de légumes rares Élevage de poules et de lapins Introduction de ruches et d’abeilles)
  • Aménagement de jardins partagés aux pieds des immeubles gérés par les habitants dans chaque quartier
  • Concours de légumes anciens
  • Bourse aux graines entre habitants
  • Initiation au jardinage et au respect de l’environnement
  • Préservation des espaces verts contre tout projet de construction
  • Récupération des eaux de pluie qui alimenteront les jardins partagés

Energie

  • Création d’un service dédié aux énergies renouvelables et aux énergies positives
  • Mise aux normes environnementales des bâtiments en isolation thermique et phonique
  • Favoriser la construction d’habitations à énergie positive
  • Lancement d’une étude pour chauffer les habitations par géothermie
  • Étude sur la pose de panneaux solaires et végétalisation des toitures

Propreté

  • Lutter contre la prolifération des rats
  • Mise en place de conteneurs enterrés pour ne plus avoir des poubelles dans les rues qui débordent
  • Verbalisation des dépôts sauvages
  • Améliorer l’offre de tri sélectif et développer des actions de sensibilisation
  • Consignes pour les canettes, bouteilles en plastique et en verre
  • Actions de sensibilisation sur «le vivre ensemble» et la propreté urbaine
  • Verbalisation des personnes qui sont prises à jeter des déchets dans les espaces publics
  • Verbalisation des propriétaires d’animaux en cas de non-respect des normes d’hygiène

Transports publics

  • Réalisation d’une étude pour la construction d’un téléphérique qui reliera Boissy au métro Pointe-du-Lac, ainsi que les villes de Lésigny, Marolles, Sucy, Boissy, Bonneuil et Créteil et qui desservira les quartiers : Bois Clary, Centre/progrès et Savereau, RER A et Haie Griselle

Vélos

  • Aménagement de pistes cyclables sur l’ensemble de la ville
  • Matérialisation et sécurisation des cyclistes et des espaces piétons
  • Favoriser et inciter la pratique du vélo
  • Aide à l’achat de vélos électriques

Urbanisme

  • Finalisation et ouverture de la déviation de la RN19
  • Aménagement de la tranchée couverte en espace de jeux pour les enfants (Quartier Centre et Progrès)
  • Requalification de l’avenue du Général Leclerc avec des voies bus, vélos et élargissement des trottoirs
  • Réfection de l’ensemble des rues du quartier du Bois Clary et Savereau
  • Enfouissement des réseaux électriques
  • Mise en place de «tourne-à-gauche» direction Paris sur les routes «Sente des Pressoirs et «rue Chirol» au niveau de la RN19
  • Mise en place d’un stationnement résidentiel
  • Nous maintiendrons une passerelle pour accéder au RER
  • Accès personnes handicapées au RER
  • Maintien d’une activité commercial pendant les travaux de démolition du centre commercialM
  • Mise en place de commerces de proximité
  • Création d’un marché sur la place du Forum

Logements

Sécurité

  • Lutter contre les trafics de drogues
  • Tolérance zéro contre les actes de délinquance
  • Renforcer la vidéo surveillance
  • Renouer les liens avec le commissariat et demander plus d’effectifs de police
  • Lutter contre les incivilités (rodéo de moto, déchets sauvages)
  • Mise en place d’éducateurs de rue pour prévenir les actes de délinquance
  • Redéfinir les missions de la police municipale
  • Mise en place d’une police de proximité et mission d’îlotage auprès des commerçants et des habitants
  • Renouer le lien social par le sport et la culture

Lutte contre les violences faites aux femmes

  • Mise en place d’un point d’accueil confidentiel pour écouter et recevoir les personnes
  • Lutter contre les stéréotypes à l’école et dans la rue
  • Actions et débats dans les écoles autour du droit des femmes
  • Lutter contre les propos sexistes dans l’espace public
  • Travail avec la police nationale et municipale sur les risques encourus en cas de violence conjugale, propos sexiste, ou atteinte à l’intimité ou l’intégrité d’une personne

Social

Santé

  • Création d’une maison de la santé pour favoriser l’implantation de médecins et spécialistes
  • Aider et accompagner les personnes âgées en retour d’hospitalisation
  • Coordonner les actions gérontologiques communales et oeuvrer en réseau local

Handicap

  • Diagnostic complet sur l’accessibilité et renforcement des mesures
  • Former le personnel communal à l’accueil des personnes porteuses de handicaps
  • Mise en accessibilité de la voirie, des espaces publics et des bâtiments
  • Respecter la législation sur l’accessibilité numérique
  • Favoriser la pratique sportive et culturelle Soutien aux grandes manifestations sportives handisport
  • Nous maintiendrons une passerelle pour accéder au RER

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Démocratie locale

  • Mise en place d’une permanence des élus
  • Création des comités de quartier, élus par les habitants, disposant d’un budget voté par le conseil municipal
  • Retransmissions des conseils municipaux en direct
  • Participation des Conseils syndicaux et associations d’habitants à la gestion de l’ASGE
  • Signature de la Chartre ANTICOR pour assurer la transparence du fonctionnement de la mairie.
  • Mise en place d’un nouveau jumelage voté par les habitants
  • Retrouver le niveau de subventions supprimées par les gouvernements
  • Mise en place d’un Conseil des Aînées sur les grands projets de la ville

Services publics

  • Retour en gestion publique des réseaux d’eau et d’assainissements
  • Mise en place d’une régie publique d’électricité
  • Concertation avec les habitants sur l’intégration du budget d’entretien des espaces verts de l’ASGE sur le budget de la ville
  • Pétition et lutte pour retrouver le bureau de poste rue de Paris
  • Mettre fin à la précarisation des agents de la ville pour un meilleur service rendu aux habitants

Numérique

  • Mise en place d’une application et d’un portail citoyen
  • Alerter en temps réel d’un problème ou signaler des désordres sur l’espace public et suivre son évolution
  • Suivi des projets et travaux
  • Plateforme participative pour l’organisation de débat public
  • Information sur les entreprises de la ville
  • Développer un réseau social des habitants sur différents sujets
  • Refonte du site internet de la ville
  • Aide et assistance pour les personnes isolées

Finances locales

Seniors

  • Création d’un Conseil des aînés qui aura pour fonction de donner avis et recommandations
  • Identifier les personnes en situation de rupture sociale
  • Créer du lien intergénérationnel avec des activités communes notamment dans la «transmission des savoirs»
  • Assurer le bien-être, le bien-vivre, la dignité et l’égalité des traitements de nos aînés
  • Mise en place d’ateliers, conférences et rencontre autour de la prévention et la sécurité avec la police municipale
  • Service «petits travaux» et «informatique » en lien avec des ateliers d’insertion

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Rénover et moderniser l’ensemble des écoles de la ville
  • Rénovation du matériel informatique dans les classes
  • Végétaliser les cours d’école
  • Mise en place d’actions d’éducation au civisme en lien avec l’intérêt général
  • Ouverture de salles de classe
  • Création d’une ferme urbaine gérée par les enfants des centres de loisirs
  • Remettre les stages multisports
  • Simplifier les démarches administratives pour les parents
  • Renforcer les modes de soutien à la parentalité
  • Mise en place pour tous les jeunes un parcours d’accompagnement à la citoyenneté
  • Action dans les écoles sur l’égalité filles-garçons
  • Éduquer les jeunes aux risques des médias et à l’usage des réseaux sociaux dans le cadre d’une violation de l’intimité de la personne et de son intégrité

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Cantine gratuite pour tous
  • Limiter les aliments gras, salés et sucrés et mise en place de repas bio
  • Favoriser les légumes de saison
  • Reprise de la restauration scolaire en régie publique
  • Suppression des couverts plastique
  • Opération «Zero déchets»
  • Mise en place de circuits courts dans la restauration avec la création d’une agriculture municipale et responsable
  • Mise en place de composteurs collectifs à l’usage des écoles et des habitants

Développement économique

  • Favoriser l’implantation de nouveaux commerces de proximité dans tous les quartiers (notamment au Bois Clary et Savereau)
  • Ouverture d’une épicerie biologique en lien avec les producteurs locaux
  • Interdire la transformation de commerces en habitations
  • Concertation avec les commerçants pour la mise en place d’événements commerciaux
  • Création d’un marché dans le quartier de la haie Griselle
  • Mise en place d’un conseiller emploi en lien avec la mission locale pour orienter les personnes et les demandeurs d’emploi
  • Création d’un réseau d’échange des savoirs intergénérationnels
  • Mettre en place un partenariat avec les entreprises de la ville pour les personnes en stage ou en recherche d’emploi
  • Aide, conseil et accompagnement à la création d’entreprises

Loisirs Culture

  • Construction d’un centre culturel avec salle de spectacle et salles de réunion.
  • Créer un «Pass Culture» donnant accès à tous les spectacles de la ville
  • Convention avec une Compagnie de théâtre à résidence
  • Partenariat avec les associations pour la mise en place de tarifs «découverte» à chaque début de saison.
  • Réorganiser la fête de la musique sur l’ensemble des quartiers

Sport

  • Construction d’un nouveau gymnase
  • Mise en place d’une assemblée annuelle des associations pour écouter les attentes et les remarques
  • Refonte des critères d’attribution des subventions basés sur le projet sportif
  • Augmenter les créneaux des salles de réunion
  • Remise en place des stages multisports pendant les vacances scolaires
  • Soutien aux pratiques sportives des séniors
  • Soutien aux actions pour la pratique du sport pour lutter contre l’obésité
  • Création d’un «Pass Sport» pour la découverte des activités en partenariat avec les associations

Maryse Michel

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

 

  • Aménagement paysager de l’ancienne N 19
  •  Préservation pour les générations futures de tous les espaces naturels existants.
  • Création de nouveaux espaces verts et réimplantation dans les zones urbaines.
  • Réduire l’empreinte carbone des services municipaux.
  • Installation de bornes de recharge pour tous véhicules électriques.
  • Soutien aux associations qui luttent contre les nuisances sonores
  • Organiser des points de « covoiturage » sur la ville.
  • Labelliser Boissy-Saint-Léger comme « Ville des Animaux ».

 

Urbanisme

  •   Instauration d’un moratoire sur les constructions et révision si possible des projets en cours, pour modification ou arrêt éventuel.
  • Retour à deux voies de circulation de la N 19 avec voie bus et piste cyclable adjacentes et limitation de son urbanisation.
  •  Révision du plan de circulation de la ville.
  • Retour de la navette gratuite pour le marché accessible à tous.
  • Redéfinir l’amplitude horaire des parkings municipaux.

Logements

  • Réadapter l’offre HLM vers les classes moyennes et les jeunes en premier emploi.
  • Favoriser le logement des jeunes couples boisséens pour maintenir un lien familial sur la ville.

Sécurité

  • Donner de nouveaux moyens à une police municipale formée et armée en totale coopération avec la police nationale.
  • Augmentation des caméras de vidéo-surveillance et création d’un centre de contrôle en lien avec les communes voisines.
  • Réduction des incivilités et des nuisances sonores dans les quartiers.
  • Développement du plan d’éclairage urbain des zones dangereuses
  • Amélioration de la circulation piétonne pour tous en repensant le positionnement de certains passages protégés.
  • Création d’une ligne directe « Allo Madame le Maire » pour pouvoir répondre rapidement aux problèmes les plus criants.

Social

Santé
– Lutter contre la désertification médicale.

Handicap

  • Créer une aire de jeux accessible aux enfants handicapés.

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Finances locales

  • Gérer en toute transparence.
  • Limiter les garanties d’emprunt aux bailleurs sociaux.
  • Mutualisation de l’organisation d’événements ou d’animations avec des communes avoisinantes.
  • Diminution des coûts. Par exemple, conversion progressive de tout l’éclairage en LED et panneaux solaires.
  • Rechercher toutes les aides et subventions pour mener à bien nos projets.
  • Revaloriser le foncier grâce à nos actions.

Seniors

  • Réserver des appartements en centre-ville pour nos anciens seuls et isolés.
  • Développer l’échange intergénérationnel.

Education - Jeunesse - Petite enfance

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Favoriser la réimplantation de commerces de bouche par le biais de la préemption de locaux commerciaux.
  • Réinstaller des commerces de proximité dans les quartiers.
  • Attirer des entreprises à fort besoin en main d’oeuvre dans la zone industrielle pour favorise l’emploi local.
  • Ré-ouvrir la cuisine centrale pour fournir les cantines, les personnes âgées, les fêtes associatives ou les accidents de la vie ponctuels.
  • Privilégier les producteurs locaux.
  • Associer une brasserie à la cuisine centrale.
  • Dynamiser le marché.

Loisirs Culture

  • Améliorer la communication événementielle dans la ville.
  • Organisons à nouveau des fêtes populaires : salon Nature, fête des Orchidées, Rétro-mobile, Carnaval, etc.
  • Recréer un lien fort avec le château de Grosbois et développer les activités autour du label « Ville Impériale ».
  • Conserver et maintenir notre patrimoine.
  • Développons un autre jumelage.
  • Boissy « Capitale Mondiale des Orchidées » aura son écomusée ludique et interactif.

Sport

 

  • Soutenir les associations dans leurs activités.
  • Créer la journée « Sport pour Tous » et un challenge inter-associations.
  • Développer des sections handisports.
  • Penser de nouveaux horaires pour les structures sportives.
  • Accroître les activités du centre aquatique.

 

André Yon

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Renforcer les transports collectifs (en particulier la ligne 6 insuffisamment desservie)

Urbanisme

Logements

  • Un logement pour tous ! Dehors les spéculateurs !
  • Offrir de véritables logements HLM

     

Sécurité

  • Boissy n’est pas une zone de non droits !
  • Non à la paupérisation ! Mettre fin aux trafics et à l’insécurité !

Social

  • Propreté de la ville, non à la prolifération des rats : retour en régie municipale des ordures ménagères et de l’eau!
  • 100 % services publics
  • Non à la précarisation des agents communaux
  • Non à la baisse des allocations de chômage !
  • Le retour des ordures ménagères et de l’eau en régie municipale, l’arrêt de toute privatisation des services publics, le déblocage de tous les moyens indispensables au rétablissement d’une situation répondant à l’hygiène et la dignité des personnes, sous le contrôle direct et effectif de la population et de ses élus municipaux
  • Rouvrons le centre de Sécurité sociale
  • Aidons les personnes à la recherche d’un emploi, donnons un vrai travail et un vrai salaire
    à tous…
  • Interdire les licenciements et à rétablir tous les postes supprimés
  • Recrutons tous les agents nécessaires
  • Renationalisons EDF et la Poste pour rouvrir les bureaux,

Handicap

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Non à la disparition de la commune dans le Grand-Paris ! Démocratie communale !

Finances locales

  • Que l’Etat rembourse à Boissy les 4,64 millions de baisse des dotations ! Non à l’austérité !

Seniors

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Priorité à l’Ecole ! Droit de nos enfants à l’instruction ! L’Education doit rester nationale !
  • Donnons à l’école les moyens d’assurer à chaque jeune instruction et diplôme,

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Reconstruisons le centre commercial

Loisirs Culture

Sport

Moncef Jendoubi

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • Intégrer le développement durable au cœur des actions municipales
  • Profiter des atouts environnementaux de notre ville pour agir sur la dynamique localeNous avons l’immense chance de disposer de vastes espaces verts et forestiers classés (forêts NotreDame, de Grosbois, du Piple…) qui représentent 72,5 % de la surface de notre commune. Les Boisséens doivent en tirer profit.Nous souhaitons y mener des projets, en lien avec leurs propriétaires et gestionnaires, en développant des activités pédagogiques (visites guidées “nature”, circuits de découverte, ruchers éducatifs…), sportives (parcours sportifs, d’orientation…), des animations publiques, une Maison de la Forêt qui profitera aux scolaires, aux accueils de loisirs et au public. Nous y reprogrammerons le Salon de la Nature.
  • Notre commune était célèbre comme “Capitale mondiale de l’Orchidée” jusqu’à la destruction des serres Lecoufle rue de Paris et l’éparpillement mondial des collections. Nous souhaitons que l’orchidée, symbole phare de notre patrimoine, retrouve sa place.
  • Nous soutiendrons les associations de protection animale et rédigerons une Charte locale des droits des animaux.
  • Notre ville dispose également d’arbres remarquables identifiés dans le Plan local d’urbanisme. Nous pouvons étendre le nombre d’arbres à préserver.
  • Mais nous nous engageons aussi à renforcer la protection juridique de la nature, des arbres et de la biodiversité en général après en avoir réalisé un état des lieux. Nous adopterons alors une Déclaration locale des Droits de l’Arbre afin de mieux les protéger. Nous veillerons à ce que chaque arbre coupé soit remplacé. Nous planterons le plus grand nombre d’arbres possibles, dans les parcs, les jardins partagés et nos rues, et, a minima un arbre pour célébrer la naissance de chaque enfant boisséen. Nous organiserons chaque année une cérémonie de parrainage des arbres avec leur famille.
  • Développer des pratiques écologiquement responsables
    Avec le réchauffement climatique et les désordres climatiques mondiaux, chacun a pris conscience de la nécessité d’agir pour préserver notre milieu de vie. C’est pourquoi nous engagerons une politique rigoureuse de protection de notre environnement et de sa biodiversité, de réduction de la consommation d’énergie fossile et d’émissions de gaz à effet de serre.
  • Nous améliorerons nos pratiques (zéro produits phytosanitaires, récupération des eaux pluviales pour l’arrosage, plantations massives d’arbres d’ornement et de fruitiers, implantation de ruchers urbains et forestiers…).
  • Nous mettrons ainsi en œuvre, avec le territoire Grand Paris Sud-Est Avenir, les 50 actions phares du Plan Climat Air-Energie territorial (PCAET) 2019-2025 : économies d’énergie et d’eau, énergies renouvelables, déplacements propres et collectifs, qualité e l’air, économie circulaire et durable, recyclage, alimentation saine, rénovation des logements, éco-exemplarité, préservation des espaces naturels…
  • Nous ferons la promotion d’une «trame verte» pour que chaque Boisséen puisse se loger à moins de 500 m d’un espace vert. Nous valoriserons les jardins et parcs publics et leur patrimoine arboré. Nous soutiendrons le développement de l’agriculture urbaine : jardins et vergers partagés, échanges autour des récoltes, soutien à l’AMAP de Boissy-Limeil.
  • Nous nous engageons à ramener de la nature en ville. Dans cet objectif et pour lutter contre les îlots de chaleur, nous supprimerons le béton et le bitume inutiles des espaces publics et procéderons à leur végétalisation.
  • Les agents des Espaces verts appliqueront des méthodes écoresponsables. Nous leur demanderons de réserver des espaces en jachères fleuries ou en friches pédagogiques destinées à l’observation de la nature en ville. Nous généraliserons les fauches tardives et communiquerons auprès de la population pour les identifier… Nous développerons le fleurissement de la ville sur tous les bâtiments communaux, écoles, accueils de loisirs.
  • Nous ferons des intersections de rues des espaces fleuris qui embelliront la ville (une intersection = un fleurissement).
  • Nous étudierons avec l’agence des espaces verts de la région Ile-de-France la possibilité de créer un parcours permanent d’orientation en forêt de Grosbois.
  • Les écoles deviendront des lieux exemplaires en matière d’écologie (végétalisation des cours de récréation pour une meilleure climatisation naturelle, formation aux “gestes verts”, service de produits sains, bio, locaux et de qualité à la cantine grâce à des contrats passés avec des agriculteurs locaux, recyclage des déchets et fabrication de compost pour les potagers pédagogiques, généralisation des produits éco-détergents à tous les niveaux d’entretien du linge ou des bâtiments communaux.
  • Rassemblement citoyen a signé la Charte #MaVilleAntiGaspi, construite sur trois piliers : la prévention, la collaboration entre acteurs et la sensibilisation afin de faire de faire de nous des ambassadeurs de la lutte contre le gaspillage alimentaire de notre commune.
  • Nous mesurerons annuellement la consommation énergétique des bâtiments publics et reverserons 50 % des économies réalisées par les écoles ou les services municipaux en dotation ou équipement supplémentaire pour eux. Nous généraliserons l’éclairage par led dans les locaux municipaux et les espaces publics et équiperons de détecteurs de présence les zones de passage. Nous réétudierons l’équipement en panneaux solaires des bâtiments communaux les plus adaptés. Nous encouragerons la rénovation thermique des logements pour lutter contre la précarité énergétique.
  • Nous lutterons également contre la pollution visuelle et sonore et améliorerons le règlement local et territorial de publicité. Nous serons vigilants sur les lieux d’implantation des antennes de téléphonie mobile.
  • L’eau étant un bien précieux, nous installerons des anti-gaspillage d’eau sur tous les robinets des écoles, accueils de loisirs, services municipaux et salles ouvertes au public.
  • Nous améliorerons la bonne pratique du tri sélectif pour que les Boisséens soient les acteurs de leur transition écologique. Nous relancerons la diffusion des composteurs, a minima pour les zones pavillonnaires et les écoles.
  • Nous mènerons des études quant à l’opportunité d’un réseau de chauffage par géothermie ou par puits canadiens, sources d’énergie renouvelable qui préserve la planète et permet aux usagers des économies sur leur facture ainsi que, pour certains immeubles, l’enfouissement de conteneurs de tri sélectif.
  • Dans plusieurs rues, nous limiterons la vitesse de circulation à 30 Km/h pour une circulation apaisée et aménagerons l’espace public (trottoirs, traversées…) pour que chacun puisse circuler et se promener en toute sécurité.
  • Nous compléterons le maillage des pistes cyclables afin que les Boisséens puissent se rendre plus facilement d’un quartier à l’autre et rejoindre les réseaux territoriaux et départementaux (action 7 du Plan Climat Air Énergie territorial : “routes à vélos”). Nous installerons des parcs à vélo sécurisés près des lieux les plus fréquentés comme le Marché ou les écoles.
  • Nous formerons les agents municipaux à l’écoconduite et favoriserons, par des partenariats, les stages destinés à la population.
  • Développer les animations et l’éducation citoyenne au développement durable Par des actions d’éducation, d’animation et des défis citoyens, nous favorisons la reconnexion de l’homme avec la nature et la généralisation des bonnes pratiques afin que les Boisséens soient les acteurs de la transition écologique : jardins partagés en pied d’immeubles, concours annuel “Foyer zéro déchet», défis pour que chaque citoyen ou famille accomplisse chaque jour une nouvelle action écologique, solidaire ou de consommation responsable, organisation d’éco-visites des initiatives écologiques de la ville, système de troc alimentaire en ligne…
  • Nous organiserons, en partenariat avec l’ONF et l’AEV, des journées de ramassage des déchets aux abords de la forêt avec les écoles, les structures enfance et jeunesse et les citoyens volontaires. Les participants bénéficieront en retour d’une visite guidée du milieu forestier.
  • La commune participera à la Journée européenne du Patrimoine en septembre en ouvrant aux Boisséens certains bâtiments communaux comme le Centre technique municipal (CTM), les Espaces verts… Plusieurs types de parcours-promenades et découverte de l’urbanisme local seront proposés.
  • Développer les animations et l’éducation citoyenne au développement durable
    Par des actions d’éducation, d’animation et des défis citoyens, nous favorisons la reconnexion de l’homme avec la nature et la généralisation des bonnes pratiques afin que les Boisséens soient les acteurs de la transition écologique : jardins partagés en pied d’immeubles, concours annuel “Foyer zéro déchet», défis pour que chaque citoyen ou famille accomplisse chaque jour une nouvelle action écologique, solidaire ou de consommation responsable, organisation d’éco-visites des initiatives écologiques de la ville, système de troc alimentaire en ligne…
  • Améliorer la propreté de la ville au quotidien
    Afin d’améliorer la propreté de la ville, nous augmenterons la fréquence de nettoyage des espaces publics les plus vulnérables et ferons systématiquement et rapidement enlever les dépôts sauvages identifiés ou signalés par les Boisséens.En parallèle, nous mettrons en place des caméras de surveillance dans les zones sensibles et ferons rechercher par la police municipale les auteurs d’incivilités (dépôts sauvages, dégradations des espaces publics et des végétaux, affichages hors des panneaux dédiés, jets de pain aux abords des lacs…). Nous les verbaliserons et leur facturerons la remise en ordre.Enfin, jusqu’à obtention de résultats significatifs, nous multiplierons les campagnes de dératisation et de stérilisation des pigeons.

Urbanisme

  • Maîtriser l’urbanisation de Boissy-Saint-Léger
  • Le projet de la ZAC La Charmeraie est engagé mais nous négocierons avec l’aménageur pour y ajouter davantage d’équipements et de services publics, d’espaces pour les structures enfance et jeunesse, de salles associatives, de commerces et de bureaux (améliorant ainsi l’offre d’emplois locaux). Cette ZAC dont les travaux vont bouleverser le quartier pendant 10 ans doit, en priorité, être utile aux Boisséens qui y vivent déjà.Nous remplacerons une partie des 650 logements prévus par une résidence hôtelière et une résidence étudiante. Nous y réduirons la part du béton et élargirons les espaces verts. Nous y ajouterons davantage de places de stationnement. Nous finaliserons le projet de rénovation urbaine de l’actuelle HaieGriselle (ANRU) en signant une convention de mise en oeuvre du projet de rénovation qui déterminera les engagements financiers et le contenu des actions à mettre en place. Nous favoriserons la réhabilitation des immeubles anciens.Pour les futures constructions dans la ville, nous signerons une charte de la promotion et de la construction avec les promoteurs. Elle leur imposera de vendre les logements neufs 20 % moins chers aux primo-accédants et d’organiser une journée de prévente réservée aux Boisséens. Leur engagement portera aussi sur l’emploi, le respect de l’environnement, leur contribution à l’aménagement d’équipements publics et le respect de l’identité de la ville. Ce document sera exigible pour le dépôt du permis de construire.Nous lutterons contre la construction de projets immobiliers de plusieurs centaines de logements comme ce qui pourrait être envisagé le long de la RN19 et en bordure du quartier Savereau.Nous prolongerons le programme de réhabilitation des façades des bâtiments en centre-ville dans le cadre de l’Opération programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) et y intégrerons les devantures des commerces.Nous poursuivrons la réfection ou le réaménagement de rues et l’enfouissement des réseaux. Nous veillerons au déploiement de la fibre pour tous les Boisséens et les écoles.Enfin, nous exploiterons l‘arsenal juridique à notre disposition pour lutter contre l’habitat indigne qui présente des risques pour la santé et la sécurité de ses occupants et contre les marchands de sommeil qui exploitent nos concitoyens les plus fragiles.Nous étendrons les espaces verts et récréatifs, en particulier dans les quartiers Savereau et Centre.
  • Transformer l’ancienne RN19 en boulevard urbain apaisé    Cette requalification sera essentielle pour retrouver une ville agréable et une mobilité inter-quartiers. Nous empêcherons que ce boulevard devienne une voie de délestage lors des saturations du tunnel ou qu’il soit cerné d’immeubles. Nous mobiliserons tous les financements nécessaires à cette requalification et travaillerons avec la ville de Limeil-Brévannes, le Conseil
    départemental et les services de l’État pour mener les études urbaines et paysagères nécessaires. Nous
    rédigerons un cahier des charges tel que la totalité de la voie et ses abords seront réaménagés selon les
    attentes des Boisséens. Il nous faudra ramener la circulation automobile sur deux voies, aménager une voie de bus en site propre, élargir les trottoirs mais aussi inclure des pistes cyclables. Nous réduirons la vitesse et la dangerosité par des aménagements astucieux. Nous y ferons revenir du végétal (arbres, massifs floraux) afin de rendre plus aérée et accueillante cette zone de circulation partagée. Nous y privilégierons l’installation de commerces, activités, locaux alternatifs comme des espaces de   coworking de s’installer le long du boulevard, sans oublier des zones de stationnement ou de livraison.
  • Nous réorganiserons la circulation de ce boulevard et des rues adjacentes. Nous aménagerons par exemple deux ronds-points paysagers entre le boulevard de la gare et la rue de    Paris à hauteur de la gare routière ainsi ainsi qu’entre l’avenue du Général de Gaulle et le pont Nelson   Mandela. Et nous permettrons le tourne-à-gauche au débouché de la rue Chirol afin de faciliter la circulation vers Paris des habitants du quartier Savereau/Gare.
  • Créer un pôle de vitalité urbaine dans le quartier Gare
    Le quartier de la Gare (bd de la gare, bas de la rue de Paris, bas de la RN 19 réaménagée) sera requalifié
    pour devenir un pôle urbain dynamique. Il concentrera de nombreux services utiles aux Boisséens :
    transports en commun, commerces, restaurants, services publics, Maison de Santé, crèche… Il formera
    ainsi une articulation entre la Haie Griselle et le reste de la ville. Nous y rendrons l’offre commerciale plus attractive en réaffectant les locaux vides et requalifierons les espaces publics.
  • Nous travaillerons avec l’établissement public territorial du Grand Paris Sud-Est Avenir et les transporteurs pour sécuriser la gare routière, faciliter l’intermodalité des modes de transport, améliorer l’offre de stationnement ou l’information des usagers.
    Nous sécuriserons la dépose-minute et la ferons respecter.

 

  • Réaménager les marges de la déviation de la RN 19

          Les friches situées de part et d’autre de la déviation constituent un atout écologique indéniable et une                  opportunité pour notre ville. Elles deviendront des espaces tampons entre le bourg et la forêt.

          Nous respecterons le projet d’aménagement de la couverture de la déviation mais serons vigilants quant              aux travaux qui seront entrepris pour rétablir l’intégration paysagère de la tranchée couverte, une qualité  de cheminement et de circulation, pour créer des jardins, des aires de jeux et des places de stationnement en nombre suffisant pour végétaliser les délaissés. Aux abords de la tranchée ouverte, derrière la rue de la Lune, nous veillerons à ce qu’un couloir écologique permette le passage de la faune.

  • Réorganiser le Centre historique
    Le projet mené sur la partie centrale des délaissés de la déviation de la RN19 doit redonner une vitalité
    au centre historique en réaffirmant sa fonction symbolique, historique, récréative et touristique…
    Il doit également retrouver une dynamique commerciale. Nous poursuivrons la réhabilitation des
    façades de et devantures (OPAH : opération programmée d’amélioration de l’habitat).
  • Nous ouvrirons valoriserons le Marché de la Ferme en attirant des producteurs locaux ainsi que des marchands ambulants et des commerçants plus diversifiés et offrant une plus large gamme de prix.
    Nous recréerons les places de stationnement supprimées par les travaux
    de la déviation (non prévues à ce jour).
  • Un aménagement réalisé à hauteur de la future sortie du parking de la Ferme, au carrefour des rues de Sucy, Mercière et G. Picot, apaisera la circulation rue de Sucy.
    Nous constituerons un couloir écologique entre les forêts du Piple et de Grosbois à hauteur du rond-point du Bois-Clary.
  • Conduire un projet d’accompagnement global sur la Haie Griselle
  • Nous avons une grande ambition pour la Haie Griselle ! Avec de la volonté, ce quartier peut devenir le lieu de tous les meilleurs. Sa localisation près des grandes infrastructures de transport, ses nombreux équipements (scolaires, culturels, sportifs et commerciaux), sa population jeune et dynamique et sa structure de parc habité piétonnier sont des atouts indéniables. Bien sûr, faire de ce quartier un phare pour Boissy ne se fera pas sans mal. Il faudra, en premier lieu, régler les nuisances qui perturbent la vie des habitants grâce à la mise en place, en lien avec la police nationale, d’une police de sécurité du quotidien et la réactivation réelle du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance.
    Grâce au centre social M. Catonné, nous renforcerons également les cours d’apprentissage du français, l’accompagnement des familles vers l’accès aux droits, le soutien à la parentalité par le biais d’un café des parents et le lancement d’une structure Femmes-Relais.Dans un même temps, nous engagerons une réhabilitation ambitieuse de l’actuel quartier de la Haie Griselle avec les bailleurs et en lui réservant les moyens de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine destinés à ce jour au projet de La Charmeraie. Nous ferons vivre la mixité sociale en obtenant des moyens pour la réhabilitation des logements sociaux vacants et la non-application du Supplément de Loyer de Solidarité (SLS). Nous améliorerons ainsi le cadre de vie de tous et accueillerons les nouveaux habitants dans de bonnes conditions.Nous ferons la promotion de la bourse d’échanges de logement du secteur social destinée aux Franciliens “Echanger-Habiter” et inciterons les bailleurs sociaux à y souscrire. Nous travaillerons ensemble à l’équilibre social du quartier et de la ville, notamment en expérimentant la transformation d’une partie du parc social existant en logements spécifiques (jeunes, étudiants, personnes âgées…).Nous rénoverons ou remplacerons, selon sa vétusté, la passerelle du RER. Il serait en effet beaucoup trop accidentogène de laisser se croiser, du matin au soir, les flux importants de véhicules circulant sur l’avenue du Général de Gaulle ou les pistes cyclables et les Boisséens, adultes et enfants, qui doivent emprunter le tunnel du RER pour se rendre au travail ou à l’école. Nous équiperons la passerelle pour la rendre accessible aux parents avec poussettes et aux personnes à mobilité réduite qui, sans elle, seront contraints de contourner les voies ferrées par la RN19 et le Pont sous le RER.En lien avec Grand Paris Sud-Est Avenir, nous requalifierons les parcs d’activités de la Haie Griselle.La résidence hôtelière de La Charmeraie que nous ferons ajouter offrira des meublés et des services pour les entreprises à proximité. La création d’une nouvelle résidence étudiante au sein du quartier aidera les jeunes boisséens à étudier dans de meilleures conditions.Enfin, nous signerons une convention avec le foyer Adoma pour que les jeunes actifs boisséens trouvent plus facilement à se loger dans la résidence reconstruite.Nous encouragerons les réhabilitations ambitieuses du parc social, mobiliserons les dispositifs de rénovation thermique des logements collectifs et individuels. Nous soutiendrons les syndics de copropriété coopératifs et la formation des copropriétaires. Nous proposerons des expériences de cogestion permettant à la fois une amélioration du cadre de vie mais aussi une baisse des charges locatives. Nous soutiendrons les expériences de colocation et d’habitat intergénérationnel.

Logements

Voir urbanisme

Sécurité

  • Assurer la sécurité du quotidien et conforter la tranquillité publique
    Restaurer la sécurité dans la ville et notamment dans la Haie Griselle constitue un enjeu important de notre projet pour la ville. Si conforter la tranquillité publique consistera à tendre la main à ceux qui en ont besoin, nous marquerons une forme d’autorité avec les autres. Nous renforcerons ainsi notre partenariat avec la police nationale, la justice et les bailleurs sociaux.
    Nous redéfinirons les missions de la police municipale. Elle deviendra une police de proximité, de propreté et de l’environnement, chargée de lutter contre les infractions au stationnement, les dépôts sauvages, les jets de déchets, les nuisances sonores… En lien avec les services de justice, nous proposerons des travaux d’intérêt général pour que les auteurs, pris en flagrant délit de dégradation, puissent réparer leurs fautes aux côtés des agents de la propreté. Nous devrons faire assermenter les agents qui ne le sont pas.Nous les doterons des moyens nécessaires et notamment d’un réseau renforcé de vidéo-surveillance pour qu’ils puissent intervenir dans tous les quartiers et mener à bien ces nouvelles tâches. Selon nos opportunités financières, nous augmenterons ses effectifs.Nous mettrons en place une application mobile d’alerte en relation directe avec la police municipale (éclairage, incivilités).Nous déploierons ensuite d’autres moyens humains sur le terrain (gardiens à qui nous proposerons d’être assermentés, syndics de copropriété, médiateurs…) et travaillerons à davantage de concertation, de prévention et de médiation.Nous exigerons de l’État des moyens d’action supplémentaires pour la police nationale afin qu’ils soient en effectifs suffisants pour remplir leurs missions et démanteler les trafics.Nous développerons les moyens de vidéo-surveillance (avec une supervision conjointe entre la police municipale et la police nationale) dans tous les lieux publics vulnérables de la commune afin de lutter contre les trafics et l’insécurité.Nous initierons un dispositif inter-bailleurs de médiateurs/ correspondants de nuit (numéro vert).Nous réaménagerons la voirie et les espaces verts de plusieurs lieux de passage mettre un terme aux rodéos sauvages.Nous solliciterons le Département afin de renforcer les moyens en éducateurs spécialisés du Club de prévention.Nous donnerons un véritable rôle au Comité local de sécurité et de prévention de la délinquance en créant puis réunissant les groupes de travail prévus entre ses membres. Dans le même temps, nous nous doterons des moyens appropriés d’observation de la délinquance pour mieux analyser, communiquer et démystifier le sentiment d’insécurité en énonçant des chiffres précis.Nous redisciplinerons le stationnement, notamment sauvage par un réaménagement judicieux de la voirie et la plantation de végétaux. En

    centre-ville, nous créerons des places de stationnement et mettrons certaines rues en “zone blanche” pour que chaque résident qui ne dispose pas de place de parking sur sa propriété trouve plus facilement à se garer.

    Nous renforcerons l’éclairage des zones sensibles ou trop sombres.

    Nous accentuerons les interventions pédagogiques de prévention routière en milieu scolaire et auprès des jeunes et des seniors.

    Nous développerons le balisage des zones piétonnes, des pistes cyclables et installerons des dispositifs de protection des piétons lors des traversées de rue.

    Nous mettrons en place une permanence régulière, au centre social, pour rapprocher les Boisséens des dispositifs d’aide aux victimes, trop éloignés de notre commune.

    Nous adhérerons au dispositif “Voisins vigilants” afin rassurer la population, améliorer la réactivité des forces de sécurité contre la délinquance d’appropriation et accroître l’efficacité de la prévention de proximité.

     

Social

  • Apprendre à mieux vivre ensemble et à se respecter
    Nous lutterons contre tous les racismes, discriminations, sexismes et violences faites aux femmes et mènerons des actions en faveur de l’égalité femmes-hommes. Nous réaffirmons notre attachement à la laïcité et permettrons à chacun d’exercer son culte dans la dignité et le respect qui lui est dû.
    Notre ville est multiculturelle. Nous devons en tirer profit pour nous enrichir mutuellement.
    Nous développerons le vivre-ensemble dans chacune de nos actions et, par exemple, lors de l’organisation de manifestations festives à l’échelle de la ville comme une Fête annuelle de la Ville. Nous étudierons, avec le Territoire, la possibilité de créer une nouvelle grande salle pouvant accueillir des événements festifs et familiaux. Nous animerons des lieux conviviaux dans certaines structures (Centre Social, Médiathèque…).
  •  Nous favorisons l’ouverture d’un café associatif, lieu de rencontre intergénérationnel où l’on pourra s’installer devant une boisson sans autre obligation de participation, mais où chaque association pourra, en lien avec la ville, trouver de l’aide, un conseil, un partenariat, un échange de savoirs et de savoir-faire (notamment pour la communication et la comptabilité) ou mettre en commun du matériel (vidéoprojecteur, matériel d’exposition, ordinateur…). De là, pourra naître un Club informatique ou d’autres projets. Ce lieu servira aussi à de petites expositions, à des rencontres amateures, pour faire de la poésie, de la philosophie, de la musique, chanter, jouer à des jeux de société, faire du théâtre…
    Nous développerons le parrainage intergénérationnel afin que les plus jeunes puissent davantage bénéficier de l’expérience des anciens. Dans cet esprit, nous accueillerons les nouveaux arrivants dans la ville par des rencontres avec des Boisséens déjà installés.
    Nous favoriserons les initiatives visant à développer la citoyenneté, la solidarité et les valeurs de la République. C’est ainsi que nous proposerons aux Boisséens de tous âges des rencontres, conférences, journées ou des stages citoyens solidaires ou humanitaires.
  • Renforcer l’action sociale : L’action sociale des communes est facultative au sens où elle dépasse le contour des aides sociales obligatoires. Mais elle est essentielle pour ne laisser aucun Boisséen de côté et l’aider à faire face aux aléas de la vie. Nous poursuivrons donc ces aides facultatives (surendettement, arriérés de loyers, aide aux départs d’enfants en classes de découverte…). Nous suivrons les dossiers des demandeurs jusqu’au retour à une situation normale pour le demandeur.Nous reprendrons en charge le suivi des dossiers des demandeurs du RSA jusqu’à leur réinsertion et élargirons l’aide aux familles.Nous instaurerons plus d’équité dans le système de voyages annuels des seniors afin de les rendre accessibles à tous, en donnant la priorité à ceux qui sont peu ou ne sont jamais partis et en aidant davantage les plus modestes.Nous élargirons le système de navette pour le marché, le cimetière, les zones commerçantes et mettrons en place un système de bons de taxis afin que les seniors puissent se rendre plus facilement à des rendez-vous sociaux, médicaux et hospitaliers.Afin de rompre l’isolement des personnes âgées, nous créerons un dispositif de visiteurs réguliers au moyen du bénévolat (stage ou service citoyen).Avec le Syndicat intercommunal de restauration municipale (qui fabrique les repas distribués pour Boissy, Bonneuil et Villeneuve-St-Georges), nous améliorerons la qualité des repas portés à domicile et élargirons les conditions d’accès des bénéficiaires.Enfin, nous développerons un système de logements solidaires pour que les seniors qui le souhaitent puissent, sous contrôle du CCAS, proposer une chambre à un(e) étudiant(e) en échange d’un faible loyer ou de services.
  • Rendre la santé accessible à tous
    L’appauvrissement de l’offre de santé locale est devenue un sujet de préoccupation majeur pour les Boisséens. Cette offre se réduit au fil des départs des praticiens de santé. De nombreux médecins ne peuvent plus prendre de nouveaux patients. Or, nous avons l’ambition, avec les acteurs de santé locaux et les habitants, de rendre la santé accessible à tous et à tous les âges de la vie. Des solutions existent et 12 communes du Val-de-Marne ont déjà mis en place un contrat local de santé ou créé une Maison de Santé.A Boissy-Saint-Léger, malgré les promesses, rien n’a encore vu le jour ! Afin de nous inscrire dans le cadre de l’organisation de la médecine pour les jeunes médecins et lutter contre la désertification médicale, nous formaliserons la création de cette Maison de Santé Pluriprofessionnelle.Nous la localiserons dans un des centres actifs de la ville et participerons à son financement. Elle s’inscrira par ailleurs dans les projets des Communautés professionnelles territoriales de Santé, pour partiesfinancées par l’ARS. L’une d’elle est déjà en cours de réflexion et implique notamment Boissy-Saint-Léger.Nous formaliserons un diagnostic précis des besoins présents et futurs en matière de santé, en partenariat étroit avec les moyens humains de la ville (acteurs de santé au sens large : médecins spécialistes et généralistes, infirmières, kinésithérapeutes, pharmaciens, psychologues, diététicienne, assistantes sociales…) et ses structures de santé. C’est le but du Contrat local de santé que nous mettrons en place et financerons par des subventions de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France.En partenariat avec les psychologues, les chirurgiens-dentistes, la diététicienne de la ville, nous mettrons en place un Atelier Santé Ville afin de renforcer, notamment auprès des plus jeunes, les actions de prévention contre les conduites addictives/les drogues, l’obésité, et pour l’hygiène bucco-dentaire.Nous créerons des passerelles avec les résidences pour personnes âgées, EHPAD et établissements hospitaliers.Dans le cadre des urgences, nous reverrons les liens avec le SAMI de Limeil-Brévannes dont dépend Boissy-Saint-Léger.

    En lien avec les spécialistes de la petite enfance de la ville et du

    département, nous faciliterons l’accès des jeunes et des jeunes couples au planning familial.

    Afin de développer, une activité physique, facteur de santé et de bien-être, pour le plus grand nombre de Boisséens, et en partenariat avec les coachs sportifs, les assistants d’activités physiques et les kinésithérapeutes, nous créerons des parcours de santé de différents niveaux, en milieu urbain et forestier.

    Nous faciliterons la réouverture de salles de sport et négocierons un tarif social avec les salles existantes.

    Nous informerons les Boisséens des possibilités de prise en charge d’une partie des abonnements aux salles de sport.

    Nous étudierons l’opportunité de la mise en place d’une mutuelle à destination des Boisséens.

  • Améliorer l’offre de transportsL’amélioration de la desserte de Boissy-Saint-Léger par les transports en commun sera le fruit d’un étroit partenariat avec les transporteurs, le Territoire et la Région.Nous solliciterons l’arrivée de la ligne 104 à la gare routière puis, dans une stratégie commune avec les villes voisines, le redéploiement des parcours des autobus 23, 12, K, J1 et J2 afin de mieux desservir nos quartiers, les centres hospitaliers de Créteil et de Villeneuve-Saint-Georges et l’université de Créteil.Pour désenclaver le quartier du Bois-Clary, nous demanderons une hausse de fréquence du bus Situs 5 les soirs, week-ends et congés d’été.

    Enfin, nous proposerons de remettre en service les arrêts d’autobus fermés le long du quartier de la Haie Griselle.

    Nous mettrons en place, avec le CCAS, un système de bons de transport pour que les seniors et les personnes à mobilité réduite non véhiculés puissent se déplacer plus facilement vers les cabinets médicaux et centres hospitaliers.

    Enfin, nous veillerons à faire renaître, en lien avec Ile-de-France Mobilités, la Région, l’Etat et les villes concernées, le projet de tram-train Orly/Rungis-Sucy, avec un arrêt au nord de la Haie Griselle, qui constituerait le premier maillon d’une future rocade ferrée en moyenne couronne.

  • Mettre fin à la fracture numériqueL’expansion du numérique se poursuit dans tous les secteurs d’activité et le télétravail vit un essor sans précédent. C’est une chance pour tous et notamment pour les Boisséens les moins qualifiés qui pourront bénéficier de formations gratuites de qualité grâce au partenariat que nous mettrons en place avec la Grande École du Numérique.Mais avant tout, chaque Boisséen doit bénéficier d’un accès à internet de haute qualité et rapide ; c’est pourquoi nous travaillerons avec l’opérateur pour que la totalité de la ville soit rapidement couverte par la fibre optique et nous accompagnerons les usagers à l’utilisation des outils numériques.Nous renforcerons le réseau informatique des écoles, les relierons au réseau fibré et doterons chaque élémentaire de tablettes numériques.

    Nous mettrons en œuvre des actions de prévention contre les dangers d’Internet (cyberharcèlement, pratiques dangereuses…) et proposerons aux écoles de faire passer un « permis internet » à leurs élèves.

  • Assurer l’équité entre les usagers des services publicsNous donnerons les moyens financiers, matériels et humains à chaque service municipal de remplir ses missions et de répondre aux sollicitations des usagers.Nous étendrons les horaires d’ouverture de certains services municipaux pour les adapter au rythme de vie des Boisséens et notamment des actifs.Nous étudierons les résultats de l’étude déjà votée en conseil municipal concernant la transformation (envisagée) de l’ancien tribunal d’instance situé derrière la mairie en pôle administratif regroupant plusieurs services municipaux dispersés dans la ville.

    Nous veillerons à accueillir convenablement l’installation d’une Maison France Services (envisagée au sein du Centre social, espace pourtant trop exigu), des équipements publics nécessaires aux Boisséens et agirons pour le maintien des services publics de proximité.

    Pour plus de transparence et d’équité, nous mettrons en place une commission de proposition et d’attribution des logements et des places en crèche incluant des citoyens et représentants associatifs.

    Nous poursuivrons les actions contre les expulsions locatives et les coupures d’eau ou d’énergie qui menacent les familles en grandes difficultés.

Handicap

Au 21e siècle, il n’est pas acceptable qu’une personne porteuse d’un handicap ne puisse se déplacer facilement : escaliers, dénivelés, lampadaires, poubelles, poteaux et potelets, “trous en formation” sont trop nombreux dans les zones de passage.

Nous mettrons en place un réseau de personnes porteuses de handicap qui testeront l’accessibilité de nos voiries mais aussi l’Agenda d’accessibilité programmée (ADAP) des bâtiments communaux (établi depuis des années mais sans cesse reporté).

Avec la Charte Ville Handicap, nous rendrons ainsi la ville accessible à tous et accompagnerons le projet de vie de chacun en facilitant l’accès à l’école, au sport, à la culture, à l’emploi, à la citoyenneté, à l’autonomie.

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

  • Repenser la gouvernance et conduire la politique locale
  • Défendre les intérêts de Boissy dans la Métropole du Grand ParisNous nous engageons à défendre les intérêts de notre commune au sein de la Métropole du Grand Paris qui ne doit réduire ni nos compétences ni les pouvoirs des citoyens. Ce qui se fait à Boissy-SaintLéger doit être décidé avec les Boisséens, notamment sur les questions essentielles comme l’aménagement, le logement, le développement économique, les transports (axe routiers…). Nous travaillerons aussi à rendre la Métropole plus solidaire en réduisant les inégalités entre ses territoires, à mieux répartir les emplois et les logements sociaux, à préserver ou faire venir sur notre commune des services publics de qualité.Nous travaillerons d’abord avec les Boisséens mais créerons aussi des partenariats d’intérêt commun au sein du Grand Paris Sud-Est Avenir. Avec le déploiement de projets intercommunaux et d’un Contrat de Développement territorial, la ville s’impliquera dans toutes les coopérations utiles à ses habitants.
  • Donner la parole aux BoisséensAfin de rendre la parole aux Boisséens sur les grands projets les concernant, nous leur donnerons les moyens de mieux s’informer, de participer à des concertations et de s’engager au sein de projets. Pour ce faire, nous nommerons des élus référents pour chaque quartier. Ils animeront les Forums de quartier et seront des interlocuteurs privilégiés, notamment dans le cadre des permanences que nous mettrons en place.Nous apporterons notre appui au Conseil citoyen, créé dans le cadre du Contrat de ville, afin qu’il retrouve son dynamisme et sa force de proposition.Nous mènerons une concertation sur la constitution de la Maison du Projet dans le cadre de la rénovation urbaine de la Haie Griselle. Nous en ferons un espace d’information, d’écoute, d’échanges, notamment lors de réunions publiques périodiques.Au sein du budget municipal, nous mettrons en place un budget participatif pour que les Boisséens (individuels, Forums de quartier…) puissent proposer puis choisir, lors d’un vote, les projets les intéressant le plus.Nous poursuivrons notre soutien logistique et financier aux conseils municipaux d’enfants et de jeunes pour qu’ils puissent développer leurs projets. Nous solliciterons leurs souhaits et leurs propositions lors des décisions concernant l’enfance et la jeunesse.Notre Café associatif deviendra un lieu de rencontres intergénérationnelles et de développement de projets (humanitaires, citoyens, associatifs…).
  • Servir les citoyens en toute transparenceLa relation entre la ville et les usagers des services municipaux s’améliorera par davantage de démocratie locale, de transparence dans le fonctionnement et d’équité entre les citoyens.Cela passera par :Un accès facilité aux services municipaux, y compris par le renforcement des services en ligne ;
    • La création d’un droit de saisine du conseil municipal par les citoyens
    • La mise en œuvre d’un mode d’interpellation du maire par e-mail ou sms, de permanences d’accueil physique et téléphonique par le maire et chaque adjoint,
    • L’ouverture d’une application mobile simple et d’un numéro vert permettant de signaler des incivilités, dégradations ou dysfonctionnements, le déclarant étant tenu informé de la solution apportée.
    • La révision de la procédure de suivi du courrier afin que chaque Boisséen reçoive rapidement une réponse à sa demande.
    • Une amélioration de la gouvernance : chaque membre

    de la liste Rassemblement Citoyen a signé une charte de bonne conduite (contenant notamment la Charte Anticor et la Charte de l’élu local) confirmant son adhésion au projet, aux valeurs qui nous animent et l’engageant à tenir une conduite irréprochable au profit de la population tout au long du mandat.

    • Une commission permanente composée des 33 membres du conseil

    municipal sera instaurée afin de mettre tous les élus au même niveau d’information ;

    • Les conseils municipaux seront retransmis en direct sur les réseaux sociaux ; à la fin de chaque délibération, une réponse sera donnée aux questions déposées par le public avant le conseil sur les sujets à l’ordre du jour ; en fin de conseil, la parole sera offerte au public et il sera répondu aux questions diverses d’intérêt général transmises par écrit par les citoyens.
    • Nous associerons la population aux décisions par le biais de consultations ou de référendums locaux.
    • Un renforcement de la communication avec les Boisséens sur le site de la ville, les réseaux sociaux et lors des démarches en ligne, sans abandonner l’accueil physique au sein des services.
    • La création d’un comité “Zéro dépense inutile” composée d’élus et de citoyens pour rationaliser les dépenses courantes et faire des économies pour mieux investir dans des projets utiles.

    Nous reconnaîtrons le rôle des élus minoritaires, leur permettrons d’exercer leur droit à la formation, à l’information et à l’expression. Nous les associerons aux phases de négociation prévues dans les procédures d’attribution des marchés publics et des concessions, à la désignation des membres non élus de la Commission consultative des services publics locaux. Nous proposerons la vice-présidence de la commission permanente à un élu minoritaire. Nous réunirons régulièrement la Commission consultative des services publics locaux.

    Nous rendrons plus transparente l’action publique en publiant l’assiduité des élus municipaux aux séances plénières, le montant de leurs indemnités modulé selon leur participation effective, les documents municipaux communicables (délibérations, arrêtés réglementaires, comptes-rendus des séances plénières, rapports des concessionnaires, rapports annuels sur le prix et la qualité du service, observations de la chambre régionale des comptes…), la liste des bénéficiaires d’un logement municipal ou d’une voiture de fonction, le nombre et la rémunération des collaborateurs de cabinet, les frais d’avocats engagés par la commune et les jugements rendus… Nous suivrons sans délai les avis de la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA).

    Afin de lutter contre la corruption, nous nommerons un référent alerte éthique et une commission d’éthique, composée notamment d’élus minoritaires et de citoyens, exigerons de chaque élu qu’il signale et se déporte en cas de conflits d’intérêts et interdirons aux élus et agents publics d’accepter cadeaux ou avantages d’entreprises. Nous encouragerons la formation des conseillers municipaux et rendrons public le nom des organismes formateurs. Nous mettrons en place des formations déontologiques adaptées aux risques propres de chaque service municipal et signerons la Charte pour une commune plus éthique.

    Afin de mieux contrôler l’action municipale, nous mettrons en place une Commission chargée d’examiner les comptes des entreprises liées à la commune, de suivre les contrats de la commande publique, de surveiller les dépenses de communication, voyages, réceptions, frais de bouche et invitations.

    Afin qu’il puisse se consacrer pleinement à sa ville, le Maire n’exercera ni mandat départemental, régional ou national. Il n’effectuera pas plus de deux mandats consécutifs.

    Nous augmenterons le nombre de panneaux d’information et notamment de libre-opinion dans tous les quartiers.

Finances locales

Chaque euro devant être dépensé à bon escient, notre projet, exclusivement tourné vers les besoins et les attentes des Boisséens, s’adaptera parfaitement à la maîtrise des dépenses.

Nous gèlerons les hausses d’impôts fonciers et renégocierons régulièrement tous les contrats qui pourront l’être. Nous ferons la chasse à toutes les sources de gaspillage.

Nous soumettrons au vote des Boisséens les nouveaux grands projets absents du programme initial et qui nécessiteraient une hausse des dépenses ou d’impôts.

Pour chaque projet, nous rechercherons toutes les subventions possibles auprès des collectivités territoriales, de l’Etat, des organismes publics, des fondations et de l’Union européenne. Un agent municipal sera dédié à cette mission.

Nous dédierons une partie du budget d’investissement municipal à un budget participatif afin de réaliser les projets proposés et votés par les citoyens non élus et les Forums de quartier.

Seniors

Nous devons solidarité, accompagnement et convivialité à nos aînés.

Le Conseil consultatif des Seniors leur permettra notamment de davantage s’impliquer dans le choix des services, des sorties, des ateliers et des voyages qui leur seront destinés mais surtout de donner leur avis de « sages » sur les projets municipaux.

Tout au long de l’année et plus particulièrement lors de la semaine bleue, nous mettrons en place des dispositifs de prévention des risques (santé, internet, sécurité routière…), de prévention et gestion de la perte d’autonomie, d’aide au maintien à domicile, des ateliers mémoire, de soutien aux aidants, avec la coordination gérontologique intercommunale (CLIC).

Dans tous les quartiers, nous favoriserons les activités et initiatives qui leur sont dédiées dans un cadre municipal ou associatif : sport adapté, parcours de randonnée dans la forêt, installation d’appareils de gymnastique en libre-service dans divers espaces publics, rencontres et projets conviviaux et intergénérationnels, ateliers jeux, bricolage, débats, groupes de paroles…

Nous initierons des partenariats avec les accueils de loisirs par le biais d’activités et de transmission de savoir (jardinage, cuisine, bricolage, culture…) et mettrons en œuvre un réseau senior des bénévoles.

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Structurer la politique Enfance et Scolaire
    Ce sera l’une de nos grandes priorités car c’est par l’Éducation que nous résoudrons de nombreux problèmes du quotidien. Nous mettrons en œuvre les actions nécessaires répondant aux objectifs de la convention internationale des droits de l’enfant et de notre Projet éducatif territorial. Comme lesenfants et les jeunes ont droit à l’excellence, nous serons attentifs à ce que chaque tranche d’âge dispose des équipements et moyens nécessaires à son épanouissement.Rassemblement citoyen pour Boissy a choisi de s’engager à respecter les quatre engagements de l’UNICEF « Pour chaque enfant : respirer, apprendre, inclure, participer » : bien-être et qualité de vie des enfants, lutte contre l’exclusion et les discriminations visant les enfants, parcours éducatif de qualité pour chaque enfant et jeune du territoire, développement de la participation des enfants et de leur engagement dans la vie publiqueLa ville sera d’abord attentive aux tout-petits qui devront bénéficier, dans chaque quartier, des moyens de garde et équipements adaptés à leur âge. Nous augmenterons le nombre de places dans les structures Petite Enfance et créerons plusieurs aires de jeux. Nous soutiendrons la création d’un projet de crèche inter-entreprises.Avec les programmes immobiliers des dernières années ou en cours et les 650 logements de la Charmeraie à venir, nos locaux scolaires, périscolaires et de restauration scolaire sont saturés ou proches de l’être. Afin d’être en mesure de scolariser tous les enfants dans de bonnes conditions,  dédoubler les classes en zone d’éducation prioritaire ou limiter à 24 (au lieu de 30) le nombre d’élèves par classe en zone banale, nous étendrons la capacité d’accueil de l’école Vallou de Villeneuve pour en faire une école indépendante ou, sous réserve d’opportunité foncière, nous construirons (selon le foncier mobilisable rapidement) ou réaménagerons une école élémentaire à proximité immédiate des quartiers Centre-Gare-Savereau.Nous rénoverons et végétaliserons les cours d’école (espaces verts, jeux colorés au sol permettant un rééquilibrage des espaces de jeux entre filles et garçons…). Nous remplacerons le mobilier vétuste et embellirons les entrées et réfectoires de plusieurs écoles.Nous poursuivrons le partenariat avec les centres musicaux ruraux (CMR) ainsi que les classes citoyennes et écocitoyennes, les classes sans nuitées (classes d’eau, de théâtre, de musique…) ou de découverte du patrimoine.Pour donner à tous les enfants les mêmes chances de réussir, nous étendrons les clubs coup de pouce aux Grandes Sections de maternelle et les Contrats locaux d’Accompagnement à la Scolarité dans tous lesquartiers de la ville où des besoins se font sentir.

    Afin de ne plus laisser les familles en difficulté en cas de grève des personnels de l’Education nationale et afin de remplir nos obligations légales, la ville mettra en place un Service minimum d’Accueil. Nous étudierons la possibilité de l’étendre à la surveillance du repas de midi.

    Nous renforcerons la place des parents à l’école, développerons les dispositifs d’aide à la parentalité et les possibilités de faire des démarches en ligne grâce au Portail Famille.

    Nous réhabiliterons les Accueils de loisirs maternels J. Rostand et A. Dunois. Nous créerons une extension à l’Accueil de loisirs primaire de la rue de Marolles en y ajoutant les équipements nécessaires à des miniséjours d’enfants ou à l’accueil de groupes (sanitaires, douches…).

    Nous doterons l’école Vallou de Villeneuve d’un accueil de loisirs, la salle utilisée devant bientôt redevenir une salle de classe.

    Nous développerons les activités périscolaires qui aident à réussir et à se construire comme citoyen (études et soutien scolaire, sensibilisation à l’environnement, éveil à la science et à la philosophie, sorties culturelles…).

    Nous développerons un programme de réussite éducative (PRE) pour lutter contre l’échec et le décrochage scolaire dont l’objectif sera la prise en charge individualisée d’enfants âgés de 2 à 16 ans considérés comme « fragiles ».

  • Donner une place dans la ville aux jeunes et un avenirNous devons donner à nos jeunes boisséens les moyens et les ambitions de réussir. Pour cela, nous enrichirons la politique jeunesse au sein du Club des jeunes 12-17 ans, de l’espace jeunesse 18-25 ans, de la mission locale… afin de ne laisser aucun jeune de côté. Nous doterons de matériel ludique, artistique, sportif, informatique l’Accueil Jeunes «Dunois» pour le rendre plus attractif, sans oublier de renforcer les équipements et le confort du Club des Jeunes de la Pinède. Nous étudierons la possibilité d’installer, dans plusieurs quartiers, des espaces jeunes plus libres d’accès ou ouverts sur une plus large amplitude horaire.Nous encouragerons l’engagement citoyen des jeunes, leur expression artistique, leur mobilité, leur accès à la culture (dispositif chèque culture…), la création d’une WebTV. Nous élargirons les bourses au permis ou les aides à projet en échange d’un nombre d’heures d’engagement citoyen (aide à nos aînés et aux personnes en situation de handicap, participation à des chantiers citoyens…).

    Nous mettrons en place une «bourse aux stages» pour les collégiens et les jeunes en formation professionnelle.

    Nous renforcerons notre partenariat avec les collèges boisséens en soutenant leurs projets et par le biais d’un accueil de loisirs associé au collège (ALAC). Nous engagerons un partenariat avec la Cité des Métiers du Val-de-Marne pour accueillir une antenne à Boissy.

    Nous appuierons les écoles et collèges qui voudraient mettre en place des classes à option (musique, théâtre…) et des partenariats avec des établissements de renom (Grandes écoles, Cité de la Musique, Cité des Sciences…). Nous renforcerons notre partenariat avec les lycées alentours.

    Nous favoriserons l’implantation d’un centre de formation d’apprentis (CFA) spécifique aux métiers forestiers ou du bois.

    Afin que chaque jeune, et notamment les décrocheurs scolaires âgés de 16 à 18 ans, puisse être aidé individuellement à se former, s’insérer…, nous réunirons des équipes éducatives composées des différents organismes et services qui œuvrent en faveur de la jeunesse.

    Nous enrichirons spécifiquement la programmation citoyenne, culturelle et de loisirs destinée aux jeunes.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

  • Service de produits sains, bio, locaux et de qualité à la cantine grâce à des contrats passés avec des agriculteurs locaux, recyclage des déchets et fabrication de compost pour les potagers pédagogiques
  • Afin de faciliter la vie des familles, nous réouvrirons les accueils postscolaires de 18h30 à 19h. En lien avec le syndicat de restauration municipale, nous réduirons les délais de réservation des repas de cantine.

Développement économique

  • Se tourner vers l’économie sociale et solidaire (ESS).Nous favoriserons les projets d’économie sociale et solidaire de type ressourcerie, troc, microcrédit, café associatif, ateliers de réparation, prêt, navette les jours de marchés ou de spectacles…Nous leur donnerons l’accès aux marchés publics de la Ville aux entreprises relevant de l’ESS.
  • Améliorer les services rendus à la population et aux entreprises, favoriser l’emploi
  • Aider les entreprises à s’installer et à créer des emploisUne ville qui innove et va de l’avant crée une dynamique pour l’emploi, le commerce et les entreprises. La ville donnera l’exemple en recrutant plusieurs agents dédiés aux nouveaux services que nous offrirons à la population (policiers municipaux dans la mesure du possible, chargé de mission Tourisme, chargé de recherche de financements/subventions, guide(s) Nature…).Nous formerons davantage de jeunes (apprentissage, stages, services civiques) au sein des services municipaux. Nous favoriserons les reconversions professionnelles des actifs qui le souhaitent vers les métiers de demain. Enfin, nous mettrons en oeuvre un partenariat avec une entreprise d’insertion et développerons des chantiers d’insertion pour amener vers l’emploi les personnes en difficultés (jeunes, adultes).Au sein de Grand Paris Sud-Est Avenir, nous aiderons à la revitalisation des zones d’activité de la Haie Griselle pour les rendre plus attractives en offrant des services aux entreprises qui signeront avec la ville des conventions d’objectifs pour l’embauche de jeunes et l’accueil de stagiaires.Nous créerons un espace partagé (coworking) pour les auto-entrepreneurs et une bourse aux locaux disponibles pour promouvoir les opportunités de notre territoire.Une pépinière d’entreprises offrira un espace d’aide à la création d’activité et à la recherche de financement. Nous renforcerons le partenariat de la ville avec les chefs d’entreprises et le club d’entreprises et animerons des rencontres thématiques. Nous aiderons des jeunes entrepreneurs boisséens à reprendre des locaux vacants pour les transformer, par exemple, en espaces sportifs ou récréatifs indoor (escape game…).

    Nous mettrons en œuvre tous les moyens à notre disposition pour créer

    de l’emploi local. Nous encouragerons par exemple la création d’emplois francs pour les jeunes Boisséens dans les associations et les entreprises locales. Nous centraliserons dans une base de données en ligne toutes les offres d’emploi des entreprises et des services municipaux, et les publierons sur le site internet de la ville.

    Nous créerons un espace Emploi et un club de parrains pour soutenir et accompagner individuellement les demandeurs d’emploi et notamment les jeunes.

    Nous instaurerons une clause d’insertion, dans les marchés publics de la ville et du Territoire et agirons auprès des entreprises des futurs chantiers locaux (logement, voirie…) pour favoriser l’embauche de Boisséens.

    Nous soutiendrons la reprise ou la création de commerces ou d’entreprises par de jeunes Boisséens en leur apportant des aides (conseils, prêts municipaux à taux zéro…).

  • Dynamiser et diversifier le commerce local
    Nos rues commerçantes actuelles et futures (centre-ville, pôle gare, La Charmeraie…) et les commerces isolés de nos quartiers auront besoin du soutien municipal, territorial et métropolitain pour redevenir ce que les anciens ont connu.Nous travaillerons avec les commerçants, leurs associations, les chambres de commerce et d’industrie, des métiers et de l’artisanat pour mettre en place des mesures innovantes (boutiques éphémères…), favoriser l’implantation de commerces de proximité de qualité, multiplier et renforcer les animations commerciales, aider à la rénovation des devantures du centre ancien.Nous aiderons notamment à la réouverture des commerces qui proposeront les produits et services dont les Boisséens ont besoin au quotidien : commerces alimentaires, services et artisanat de proximité (cordonnier, pressing…). Nous accompagnerons notamment la reprise ou relance de commerces de proximité par des Boisséens.

Loisirs Culture

  • Valoriser l’image de la ville et affirmer l’identité locale
    Nous regrettons que notre commune soit davantage connue pour ses faits divers et son terminus du RER que pour son immense potentiel. Au travers de ses atouts environnementaux, de son patrimoine historique, des futurs aménagements que nous y réaliserons, des animations que nous mettrons en place, d’une véritable politique de communication et d’ouverture sur le monde, nous refonderons son identité. Nous en ferons une ville à la campagne où il fait bon vivre, une ville d’histoire, de paix, de culture, une ville sportive…
  • Valoriser le patrimoine boisséen et organiser une offre touristique localeQuelle ville du Val-de-Marne peut s’enorgueillir de 72,5 % de forêt, de deux châteaux, du Domaine de Grosbois qui allie patrimoine historique et centre d’entraînement du trotteur français de 412 hectares dans un cadre naturel exceptionnel, et d’avoir ainsi été accepté dans la prestigieuse Marque Ville impériale ? Pourtant, lorsque l’on évoque ces atouts aux Boisséens, peu les connaissent.Nous aurons donc la charge de leur faire découvrir notre environnement naturel au travers de visites, circuits pédestres, soutien aux associations animalières et de défense de l’environnement, mais aussi de transmettre la mémoire et l’histoire du territoire et de promouvoir notre patrimoine impérial. Nous assurerons la promotion des grands évènements de notre histoire locale et des Boisséens qui y ont laissé leur empreinte.

    Nous créerons plusieurs circuits touristiques et organiserons, par un partenariat renforcé avec le Domaine de Grosbois, les associations historiques et culturelles locales, la Marque Ville Impériale, les associations d’anciens combattants, les organismes publics en charge du tourisme, l’ONF, l’Agence régionale des Espaces verts…, des visites guidées de notre ville.

    Nous compléterons la signalétique des bâtiments témoins du passé. Nous créerons pour cela un poste de chargé de mission en vue de développer l’offre touristique locale et promouvoir notre patrimoine.

    À l’occasion d’une révision du Plan local d’urbanisme (PLU), nous inscrirons un volet de protection complémentaire de notre patrimoine (architectural, végétal, funéraire…).

    En parallèle, nous favoriserons l’implantation d’un hôtel ou d’une résidence hôtelière.

    Nous créerons un bloc sanitaire au centre aéré rue de Marolles pour y accueillir des mini-séjours d’enfants pendant les congés scolaires, ou, très ponctuellement des groupes de jeunes artistes ou sportifs, notamment lors d’échanges avec notre commune jumelle.

    En revanche, nous abrogerons la taxe de séjour appliquée aux hôtels où sont logés au mois des travailleurs modestes.

  • Faire vivre notre jumelage et développer les échanges internationauxNous affirmons notre attachement à notre jumelage avec Lauda-Königshofen en Allemagne. Nous en diversifierons les échanges en apportant notre soutien aux associations qui les font vivre. Nous initierons des liens entre nos services municipaux respectifs. Nous proposerons un échange entre deux classes d’élémentaire afin de susciter des vocations linguistiques avant l’entrée au collège. Nous organiserons une fête annuelle du jumelage.Nous expérimenterons un partenariat avec une ville anglophone et une ville espagnole afin de proposer des séjours linguistiques aux collégiens, lycéens ou adultes boisséens, ce qui pourrait amener de nouveaux jumelages.

    Enfin, nous engagerons une coopération décentralisée à long terme avec un village/une ville du continent africain et mettrons en œuvre un partenariat solidaire avec un village d’un pays en voie de développement. Cet échange serait également proposé au niveau scolaire pour des échanges par courrier ou internet.

  • Proposer une offre culturelle riche et variéeNous défendrons ardemment la culture qui ne peut être réduite à un simple produit de consommation. Elle nous apporte un supplément d’âme, crée du lien social, gomme nos a priori, nous remplit de connaissances, de beauté et d’espoir. Elle est notre oxygène et nous pouvons la respirer sans modération. Nous pouvons mettre en place une politique culturelle qui contribuera au rayonnement de notre ville. Pour cela, nous prendrons l’avis des usagers (grand public, écoles, accueils de loisirs, associations…) pour proposer une offre renouvelée et adaptée à leurs attentes.Nous étudierons, avec Grand Paris Sud-Est Avenir, l’implantation d’une grande salle de spectacle d’intérêt territorial dans la commune afin d’accueillir des prestations de belle envergure car ni la Salle des Fêtes ni le Forum ne correspondent à notre ambition culturelle.

    Nous réaménagerons dans chaque quartier des espaces d’information présentant les spectacles qui ont lieu dans la ville.

    Nous mettrons en place plusieurs grandes animations festives conviviales, intergénérationnelles et multiculturelles : Fête de la ville, du sport, du jumelage, des lacs… et des semaines thématiques reliées aux événements nationaux : fêtes du goût, de la lumière, de la science… Nous tirerons un bilan des festivals des Enchantées et du Rire avant de décider de leur maintien.

    Notre ville est riche de ses talents musicaux, de tous âges et de tous styles. Nous mettrons en place des scènes ouvertes pour les musiciens et chanteurs et soutiendrons quelques projets de création musicale de jeunes boisséens. Nous travaillerons en partenariat avec Grand Paris Sud-Est Avenir qui gère désormais nos équipements culturels comme les “B.S.L. Studios” du Forum dont nous étudierons la fréquentation. Nous tenterons de les ouvrir au plus grand nombre. Nous ferons de même pour l’école de musique de Boissy afin que les adultes puissent également suivre des cours.

    Nous proposerons des stages de musique pour les enfants et les jeunes pendant les congés scolaires. Ensuite, afin d’étendre l’offre de cours dispensés, nous étudierons la possibilité d’en délocaliser certains au sein des quartiers.

    Le spectacle vivant pour jeune public existe depuis longtemps à Boissy mais nous enrichirons sa programmation et son utilité pédagogique. Nous proposerons d’accueillir plusieurs compagnies en résidence et remettrons en place des ateliers théâtre pour enfants, jeunes et adultes.

    Nous ferons venir des spectacles dans tous les quartiers, voire dans les écoles ou groupes scolaires les plus éloignés des salles culturelles traditionnelles.

    Le cinéma du Forum correspond à un besoin de proximité pour les enfants et les seniors. Cependant les horaires adultes ne sont pas adaptés et la salle vieillit. Nous prévoirons sa rénovation et sa modernisation. Nous poursuivrons les dispositifs à destination des scolaires mais en réétudierons la programmation en lien avec les enseignants. Nous programmerons régulièrement des films d’Art et d’Essai dont les débats seront animés par des spécialistes.

    Nous poursuivrons les sorties tout public à la journée ou demi-journée avec des destinations variées (visites culturelles, historiques, théâtre, spectacle…).

    Notre commune est adhérente de l’association des Saint-Léger de France et d’ailleurs. Cette association organise des échanges et des rencontres festives entre les 73 communes ayant Saint-Léger dans leur nom. Nous rendrons à tous les Boisséens la possibilité de participer aux grands rassemblements festifs et aux échanges organisés dans ces différentes villes.

  • Soutenir et valoriser les associations localesLes associations boisséennes sont nombreuses, diversifiées et dynamiques, ce qui constitue une richesse considérable qui n’est pas assez valorisée. Nous devrons rétablir un climat de confiance entre elles et la ville, travailler en partenariat, écouter et répondre à leurs attentes.Nous les accompagnerons dans leurs projets, simplifierons les dossiers de demande de subvention, rencontrerons chacune d’elle et signerons ensemble une convention qui simplifiera son fonctionnement.

    Nous intégrerons les rendez-vous “tout public” des associations boisséennes dans la programmation municipale annuelle.

    Nous mènerons un audit de l’usage de toutes les salles municipales et, si besoin, nous élargirons notre offre de salles prêtées aux associations. Nous mettrons en place un système de réservation des salles municipales par internet et faciliterons la gestion des clefs, des badges (dispositif qui n’oblige pas les associations à se déplacer dans toute la ville) et du matériel.

    Nous créerons chaque année des appels à projet pour soutenir les actions innovantes, citoyennes, solidaires, humanitaires…, notamment des jeunes.

Sport

  • Faire de Boissy une ville sportive et une “Terre de Jeux 2024”Nombreux sont les sportifs boisséens performants qui ont remporté des titres nationaux ou internationaux et des médailles olympiques. Ils sont des atouts forts pour notre ville ; notre troisième gymnase va ainsi porter le nom de la handballeuse Paule Baudouin, ce dont nous pouvons être très fiers.C’est pourquoi nous initierons, avec le mouvement sportif local, un engagement fort en faveur du sport de haut niveau mais aussi du sport pour tous, au travers de ce nouveau gymnase, de la mise au niveau de certains équipements et en soutenant les pratiques collectives en club ou en association.

    Mais le sport doit également investir librement les espaces urbains et nos espaces verts. Nos équipements doivent être ouverts, selon la demande, les dimanches et pendant les vacances scolaires. Nous développerons les actions en faveur du handisport et proposerons d’en accueillir des manifestations régionales ou nationales, voire internationales.

    Nous solliciterons les labels Boissy “Terre de Jeux 2024” et “Génération 2024” lancés à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de l’été 2024. Ils feront entrer notre ville dans une dynamique hors-norme, contribueront à faire des Jeux un projet national mais aussi scolaire et local et participerons à l’animation de la ville. Nous partageons la conviction que le sport change les vies et nous voulons bénéficier de cette énergie unique. Devenir “Terre de Jeux 2024”, c’est nous engager à faire vivre à tous les Boisséens les émotions des Jeux, changer leur quotidien et permettre au plus grand nombre de vivre l’aventure olympique et paralympique.

    Nous lancerons une fête du sport boisséen. Nous ferons la promotion des événements sportifs locaux et inciterons les Boisséens à venir encourager leurs équipes.

    Afin de compléter l’action des associations sportives, la ville organisera de nouveaux événements sportifs annuels.

    Nous solliciterons le Grand Paris Sud-Est Avenir en vue d’élargir les horaires d’ouverture de la piscine territoriale afin que les actifs puissent s’y rendre en soirée. Nous souhaitons y proposer de nouvelles activités et des soirées thématiques.

    Nous créerons deux nouvelles salles de sport au Forum par extension sur le Mail.

Régis Charbonnier

Écologie (transition écologique, vélo, animaux...)

  • L’amélioration de la qualité de vie, la préservation de la biodiversité, la protection de notre environnement
    et la mise en valeur de notre ville et de ses habitant.e.s.
  • Aménagement paysager du tunnel de la déviation
    *Projet validé avec les habitants dont l’essentiel des investissements sera réalisé par l’Etat avec la création de nouveaux espaces verts généreux, aux plantations diversifi ées soit 8 hectares d’espaces verts aménagés en plein centre-ville.
  • Y seront intégrés des circulations douces, des espaces de jeux pour les tous petits et les enfants ainsi que
    des jeux d’eau, avec un recyclage de l’eau pour protéger cette ressource et une augmentation de l’offre de
    stationnement autour de notre très beau marché.
  • Création d’une Maison de la Nature et de l’Environnement
    * En partenariat avec l’ONF et le Territoire GPSEA
  • Une éco station bus sur le pôle Gare
    * Réalisation, dans les meilleurs délais, de ce projet contribuant à végétaliser le pôle gare tout en renforçant sa sécurité (circulation, éclairage, vidéo-protection, signalisation) et en l’ouvrant davantage sur son environnement et sur la ville/en lien avec IDF Mobilités et GPSEA
  • Un écologue pour protéger et redévelopper la biodiversité
    * Travail partenarial avec un écologue pour intégrer dans tous les projets communaux, astuces, moyens
    et aménagements permettant de poursuivre la protection de la biodiversité et de renforcer celle-ci.
  • • Désimperméabilisation
    des sols
    * Dans le quartier historique de la Haie Griselle (dans le cadre du PRIR) et au terme d’une étude globale engagée sur toute la partie urbanisée de notre ville, identifi cation de tous les espaces pouvant être végétalisés. Mise en œuvre d’un programme pluriannuel de dés-imperméabilisation des sols.
  • Candidature de notre ville au concours des villes et villages fleuris pour l’obtention de la 4eme fl eur.
    • Implantation d’une ferme pédagogique au square H. Dunant
    • Création d’un espace de 4 hectares d’agriculture urbaine en cœur de ville en partenariat avec la SAFER, situé sur le Tillot, le long de l’Allée de la Pompadour
    • Réaménagement d’un abri pour les randonneurs et du terrain de pétanque sur l’emprise de l’ancien marché du Bois Clary
    • Création de nouveaux jardins partagés ou familiaux comme autant de lieux de vie, d’échanges et de lien social.
  • Maintien des dispositifs et animations déjà mis en place : troc aux plantes, semaine du Développement
    Durable, mise à disposition de composteurs auprès de GPSEA, gestion raisonnée des espaces verts.
    • Mise en place d’un dispositif d’aide à l’acquisition de récupérateurs d’eau de pluie et de composteurs avec l’aide du Territoire GPSEA.
  • Contre la pollution visuelle :
    * Avec notre territoire GPSEA nous avons élaboré un Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPI) à faire approuver par le Conseil Municipal. Il sera mis en œuvre et appliqué avec fermeté pour lutter contre la prolifération des panneaux publicitaires et nous pérenniserons notre partenariat pour
    supprimer les tags.
    • Requalification du parvis du Boécien avec végétalisation et plantation d’arbres en partenariat avec la copropriété.
  • Contre les nuisances aériennes et sonores :
    * Adhésion de la ville à l’association AVEVY et subventionnement de OYE 349 qui luttent activement à nos côtés pour protéger les riverain.e.s de l’Aéroport d’Orly et les Boisséen.ne.s des nuisances aériennes.
    * Poursuite de notre combat pour faire respecter et élargir d’une heure les horaires du couvre-feu nocturne et le plafonnement du nombre de vols à 200 000 / an et de créneaux à 250 000
    * Élargissement du Plan de Gêne Sonore : nous combattrons avec les riverain.e.s pour l’obtenir.
    * Poursuite de notre lutte contre la privatisation des Aéroports de Paris (ADP).
    * Ouverture de la déviation de la RN19 permettant de réduire conséquemment les nuisances sonores
    liées au trafi c routier dans le centre-ville et le flux des véhicules traversant la ville.
    * Pour aller plus loin, en concertation avec les Boisséen.e.s, nous examinerons « ensemble » la possibilité
    de réduire à 30 km/h la vitesse des véhicules dans certaines rues ou portions du centre-ville. C’est bon pour la sécurité et pour l’environnement.

Urbanisme

  • Mise en service de la déviation RN 19 dès fin Avril 2020
  • Aménagement paysager du tunnel de la déviation
  • Création d’une sortie du Parking de la Ferme
    * Pour faciliter l’accès de tous les usagers création d’une sortie séparée du parking
    de la ferme.
    * Accessibilité du parking 24h sur 24 et sécurisation de sa sortie grâce à
    un carrefour à feux en face des rues Mercière et G.Picot.
    * De nouvelles places de stationnement aménagées pour notre marché et la salle des fêtes.
  • Requalifi cation de l’avenue
    du Général Leclerc (ex RN 19)
    * Un seul objectif en association avec les riverain.ne.s et Boisséen.ne.s : contribuer à redonner le plus de place possible à la nature en ville et au végétal (plantation d’arbres).
    * Création de nouvelles pistes cyclables, de trottoirs élargis et plus sûrs, de traversées piétonnes sécurisées par des plateaux traversants qui limiteront la vitesse et réduiront la coupure entre les quartiers situés de chaque côté de l’ancienne RN19
    * Aménagement de places de stationnement le long de l’avenue
    * Assainissement et mise en place de réseaux séparatifs des eaux pluviales/eaux usées, réalisés par le Territoire GPSEA.
  • Zac La Charmeraie
    * Les travaux d’aménagement de la partie du centre commercial Boissy 2 hébergeant provisoirement les
    commerces sont en cours.
    * Les travaux de la démolition de la 1ere partie du centre (coté Forum) débuteront durant l’été 2020 ainsi que la réalisation des nouveaux commerces, de la première tranche des logements en accession à la propriété, et de ceux de la résidence sociale qui remplaceront l’ancien foyer ADOMA.
    * Un parking souterrain de 320 places (dont 100 publiques) sera créé sous le nouveau supermarché et au plus près des équipements publics lors de la réalisation de cette première phase des travaux.
    * Une consultation sera engagée auprès des Boisséens qui choisiront le maintien ou non d’une passerelle qui de toute façon devrait être à terme remplacée.
    • Embellissement des entrées de ville
    * Construction du gymnase Paule Baudoin contribuant à embellir l’entrée de la ville en venant de Créteil.* Des aménagements complémentaires  seront entrepris pour améliorer l’image des autres entrées de ville de la commune.
    • Réfection des rues, modernisation de l’éclairage public, enfouissement des réseaux
    * Rénovation de l’assainissement avant l’enfouissement des réseaux.
    * Dans le cadre de l’important programme déjà engagé de réfection des voiries Achèvement de l’enfouissement des réseaux* Dès 2020 : – Enfouissement des réseaux et raccordement de la fi bre optique passée en souterrain avenue des Châtaigniers (entre Combernoux et Marolles)
    – Réfection et enfouissement rue du Temple et avenue Parc
    (entre Louis Wallé et Marolles)
    – Puis durant le mandat, en associant les riverains au choix des
    équipements, les rues suivantes :
    République et Marolles – avenue du Progrès – bld Léon Révillon – rues Mercière et de l’Eglise avec une
    requalification du parvis de l’Eglise Saint léger, rues de Paris, Stéphanie, Chirol, Louise Chenu avec
    sécurisation carrefour Hottinguer/F.Baudin ; rue de la Pompadour.
    * Chaque nouvelle rue refaite à neuf fera l’objet d’une étude d’éclairement pour réduire le nombre des mâts d’éclairage qui seront remplacés par la technologie leds plus économe et plus effi cace pour
    la sécurité. Tous les quartiers profi teront de ces rénovations.
    * Le raccordement à la fi bre optique sera achevé dans toute la ville d’ici fin 2020.
  • Requalification et extension du parking du Clary et de la Boulangerie du Bois Clary
    • Isolation thermique des bâtiments communaux
    * Poursuite active du programme d’Isolation Thermique par l’Extérieur des bâtiments communaux.
    * Les rénovations ou constructions qui seront entreprises intégreront les critères environnementaux les plus performants. Tout nouveau bâtiment public sera neutre du point de vue de son empreinte environnementale.
  • Nouvelles pistes cyclableset sentes piétonnes
    * Un objectif : terminer le maillage de notre ville prévu dans le schéma communal de développement des
    pistes cyclables dont la ville s’est dotée avec l’aide fi nancière du Territoire, du Département et de la Région.
    * Réalisation de nouvelles pistes cyclables boulevard Léon Révillon, avenue du Général Leclerc. Seront
    achevées celles autour du quartier de la Haie Griselle avenue Charles De Gaulle ou créées le long du Parc d’activités.
    * Renforcement des connexions de nos pistes cyclables avec les pistes Départementales et Régionales dans le cadre du Plan Local de Déplacement et du Plan Vélo du Territoire.
    * Après la création des sentes piétonnes des Orchidées (rue de Paris) et le prolongement de la sente des Glaisières jusqu’à la rue de Bellevue, nous prolongerons la sente des Orchidées jusqu’au Belvédère de la rue Lacarrière et nous rénoverons toutes les sentes existantes pour les mettre en valeur.                                * Création d’une sente, à l’arrière de la mairie, entre le site de la Ferme et le lycée G. Budé.
    * Renouvellement de l’aide fi nancière communale (350 €/famille) pour l’achat d’un Vélo à Assistance Electrique (VAE) mise en place pour tou.te.s les boisséen.ne.s et cumulable avec l’aide
    de la Région Ile de France.
    * De nouveaux arceaux / vélos compléteront le maillage existant et des bornes de recharge électriques
    seront créées aux emplacements stratégiques.
  • Poursuite des démarches pour la création d’une station de Tram / Train dans le Parc d’Activités de la Haie Griselle et du travail déjà engagé pour faire inscrire cette station dans le CPER 2020/2026 et pour le prolongement de la ligne de Bus 104 jusqu’à la Gare de Boissy.

Logements

Sécurité

  • Poursuite des démarches pour obtenir le renforcement des moyens matériels et des effectifs de notre
    Commissariat.
    • Extension du réseau de caméras de vidéo-protection
    * Une étude a été réalisée dans le quartier de la Haie Griselle : nous implanterons, dès que possible, à l’aide des subventions que nous avons sollicitées, des caméras sur l’ensemble du quartier et dans les zones sensibles de la ville.
    * Réalisation d’une étude d’implantation d’un Centre de Supervision Urbain.
    Bilan de la mise en place des médiateurs pour étendre leur zone d’intervention à tout le quartier.
  • Poursuite des actions engagées pour l’application de la décision de justice rendue sur l’évacuation du campement présent en entrée de ville (terrains de l’Etat à Bonneuil sur Marne) avec l’accompagnement social nécessaire dû à tout être humain.
    • Pérennisation de tous les dispositifs existants de prévention et d’éducation au bénéfice des enfants, des jeunes et de la protection des ainés et des biens (Opération Tranquillité Vacances).
    • Amplification de la lutte contre les rodéos motos
    Mise en place de caméras de détection du niveau du bruit émis pour verbaliser les auteurs de ces troubles
    à la tranquillité publique et pour faire procéder par la police nationale à la confiscation des engins.

Social

  • Ouverture d’une Maison France Service
    * Dans un même espace des agents professionnels qui orientent, conseillent et accompagnent les habitant.e.s auprès des partenaires utiles : CPAM, CNAV, Pôle Emploi, CAF, MSA…
  •  Ouverture d’une Maison de Santé Pluridisciplinaire regroupant une quinzaine de praticiens de santé et de médecins
    * Orientation vers la santé des Femmes et des Enfants (prévention, sexualité, violences)
  • Achèvement des études pour la construction d’un Pôle administratif avec un accueil unique pour simplifier les démarches administratives des Boisséen.ne.s

Renforcement du soutien aux associations de solidarité : Secours Populaire, Secours Catholique, Restos du Coeur et d’autres encore.

  • Création d’une Maison des Solidarités en lieu et place de l’ancienne cuisine centrale désaffectée qui regroupera :
    * Une Ressourcerie pour détourner de la destruction des produits utiles à d’autres et de valoriser et de recycler ce qui peut l’être. L’objectif en est de détourner 200 tonnes / an du circuit de collecte et de traitement des déchets et de donner une seconde vie aux objets
    * Une Epicerie sociale et solidaire Commerce de proximité permettant à un public en diffi culté économique de réaliser ses courses et de choisir les produits qu’il souhaite consommer en proposant des denrées de qualité entre 10% et 30% de moins que leur valeur marchande
  • Droits des Femmes :
    * Recherche d’un local pouvant accueillir les femmes en semaine et en fi n d’après-midi, quelles qu’elles    soient, pour discuter, se retrouver, boire un café ou un thé, exposer leurs problèmes à des            professionnels qui viendraient une ou deux fois par semaine, en lien avec leCIDFF.
    *Création d’un groupe de paroles qui leur permette de s’exprimer
    *Développement de l’affichage et de la communication concernant les violences physiques, psychologiques et sur leur accès aux droits (internet, parentalité, protection de l’enfance ,etc…)
  • Soutien aux associations de quartiers qui favorisent le lien social et développent l’animation dans
    les quartiers de la ville.
  • Projet de réalisation d’une Maison d’Accueil Jeunes Adultes Autistes en partenariat avec la Fondation Perce Neige ou un autre projet à caractère humanitaire.

Handicap

  • Achèvement du Programme de mise en accessibilité (pour Personnes à Mobilité Réduite) de l’ensemble des
    bâtiments communaux.

Démocratie locale (participation des citoyens, démarches administratives

Mise en place d’un Budget participatif
* Processus démocratique innovant dans lequel les habitant.e.s pourront affecter une partie du budget
de la commune à des projets d’investissement qu’ils/elles choisiront.
Chaque Boisséen.ne aura ainsi le pouvoir de proposer toutes sortes d’idées de projets qui seront soumis au vote des habitant.e.s. Les projets retenus seront réalisés et financés par la ville.
• Reconduite des réunions publiques « Les Élus à votre écoute »
* Véritable exercice d’échanges et de co-construction entre les habitants, le Maire et les élus, spécifi quement pour chaque quartier à propos de la faisabilité et de la mise en place de tous types de projets améliorant la vie quotidienne (rénovation de rues, circulation, stationnement, aménagement urbain, propreté,
sécurité…)
* Consultation des habitant.e.s en direct pour les associer aux décisions qui les concernent.
• Poursuite des consultations des habitant.e.s à propos des projets de la ville à l’image de ce qui a été mis en place pour le choix du nom du futur gymnase Paule Baudouin, des aménagements paysagers de la déviation de la RN19, du choix des deux arbres (liquidambars) plantés devant la Maire ou encore du parvis du Boécien.
• Organisation d’une Journée de la Paix en partenariat avec le Comité Boisséen du Mouvement pour la Paix, les écoles et le Conseil Municipal des Jeunes.

Finances locales

Seniors

  • Création d’une Maison des Seniors
    * Espace référence de lien social dans lequel les seniors pourront se retrouver pour leurs activités, ateliers et moments de convivialité.
    * Espace favorisant le lien intergénérationnel : accueil et mise en place d’activités transverses avec les
    écoles et centres de loisirs
    * Mise en place d’un colis de fin d’année offert par la Municipalité aux seniors ne pouvant pas venir au Banquet des Anciens.
    • Création d’un parcours de santé seniors adapté à l’éveil musculaire et à la gym douce.
    • Recherche d’un partenaire pour la création d’un EHPAD.

 

Education - Jeunesse - Petite enfance

  • Poursuite de la lutte contre la fermeture de classes                                                                                                        Pérennisation de l’Agence Postale Communale et Permanence d’accès aux droits en partenariat avec le Département au Centre Social Michel Catonné
    Maintien de toutes les permanences existantes et gratuites d’accès aux droits
  • Poursuite de la lutte contrela fermeture de classes
  • Poursuite et achèvement du programme de rénovation :
    * Des salles de classe, halls d’accueils, préaux, bureaux des directeurs et du remplacement à neuf du mobilier scolaire et de l’équipement numérique des écoles.
    Engagement dès 2020 d’une étude d’extension de l’école Vallou : Construction de 3 classes de plus afin
    d’aboutir à la création d’un nouveau secteur scolaire (Savereau/Vallou) et d’éviter aux enfants de ce quartier de monter à Dunois.
  • Augmentation de la capacité d’accueil de l’école des Châtaigniers en transformant la bibliothèque
    en salle de classe.
    Réalisation d’une étude globale pour la construction d’une nouvelle école « si nécessaire » afin
    d’accueillir dans les meilleures conditions les enfants et mettre en application les nouvelles directives
    de l’Education Nationale concernant l’instruction obligatoire pour les enfants de 3, 4 et 5 ans.
  • * Dédoublement des grandes sections (en REP) des CP et des CE1
    * Eff ectif maximum de 24 enfants par classe en Grande Section en zone banale et en zone REP selon les directives en attente pour CP ou CE1
    Mise en place du service minimum d’accueil en lien avec les familles.
    Isolation phonique et thermique du groupe scolaire Prévert.
    Création d’un Réseau d’Écoute et d’Aide à la Parentalité avec les familles.
    Achèvement de la réfection de tous les restaurants scolaires
    * Généralisation dans tous les restaurants des tables de tri et bacs à compost pour alimenter les jardins
    potagers des écoles
    Construction d’un nouvel accueil de loisirs à A. Dunois en remplacement des anciens préfabriqués énergivores.
  • Après l’ouverture de deux minis-crèches (Centre) et d’une crèche (rue de Paris) : 2 nouvelles structures (crèches) seront ouvertes :
    – à Savereau ( bld de la Gare) une crèche de 35 berceaux dès septembre 2020
    – à la Hetraie une crèche publique intercommunale de 60 berceaux avec le département et la ville de
    Limeil Brévannes dont 20 berceaux réservés aux Boisséen.ne.s dès septembre 2022.* Toutes ces places seront au même tarif que nos places en crèche communale, selon le quotient familial des familles.
    * Soutien à la création d’une Maison d’Assistantes Maternelles (dans le Centre) par des Boisséen.ne.s avec notamment une éducatrice de formation.
    Reconstruction d’un pôle petite enfance en extension de la Maison de l’Enfance et de la Famille pour accueillir la crèche collective, la crèche familiale et le centre de PMI avec l’aide financière du Département.
  • Création d’une Maisonde la Jeunesse avec Pôle spécifique dédié à l’emploi
    * Construction dans le lot 1 de la ZAC « La Charmeraie » d’une permanence pour aider nos jeunes dans
    la recherche d’un stage, d’une école, d’une formation ou d’un travail.
    Développement de notre partenariat avec l’école de la 2ème chance pour off rir un espoir et une perspective après un échec
    • Mise en place d’un BAFA citoyen pour résorber le déficit d’animateurs. La ville financera ce dispositif pour un groupe de 20 jeunes de 17 à 25 ans chaque année.
    * Etude pour étendre ce dispositif au Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA)
    qui offre des débouchés immédiats d’emplois notamment au sein de nos piscines « territoriales » gérées par GPSEA
    • Élargissement des élections du Conseil de Jeunes aux lycéen.ne.s de G. Budé Mise en place d’un « réseau social jeunes » géré et modéré par le Conseil Municipal des Jeunes
    • Mise en place d’ateliers « petits journalistes » (son et vidéo) pour développer le plaisir de
    faire « ensemble » et le sens critique des jeunes
    • Reconduction du recrutement de 3 à 5 jeunes en Service Civique dans les services de la ville, tous les ans, et suivant les besoins et les opportunités.
  • Poursuite des chantiers d’insertion et des chantiers participatifs déjà mis en place avec les jeunes qui sont fi ers de leurs réalisations.
    • Soutien pour la création d’une structure associative de jeunes du quartier Savereau pour développer des activités ciblées pour la jeunesse.

Restauration collective (cantines, repas à domicile)

Développement économique

  • Ouverture de 7 nouveaux commerces en 2020/2021 Rue de Paris (Programme du Jardin des Orchidées) : Supermarché, primeur, poissonnier, parapharmacie, boulangerie artisanale, boutique pour équipement paramédical, pizzeria.
    •Ré Ouverture de la Librairie/ Maison de la Presse avec l’aidede la Municipalité qui a loué un logement aux repreneurs pour les domicilier à proximité et leur donner les meilleures chances de réussir
    • Ouverture d’une boutique éphémère rue de Paris :
    acquisition par la ville d’un local pour offrir la possibilité aux artisans et aux porteurs de projet de venir tester et lancer leur activité
    • Dans le cadre de la Zac Charmeraie : ouverture de plusieurs commerces dont un Hypermarché, une boucherie, une pharmacie et une brasserie.
    • Poursuite du soutien de la ville au Club des Entreprises
    • Poursuite du travail partenarial et du soutien aux associations de commerçants qui doivent redevenir neutres afin de travailler ensemble « sans préjugés » au profi t des tous les habitants. Mise en place d’une semaine commerciale.
    • Conventionnement avec la CCI pour un accompagnement au développement du numérique afi n d’aider les commerçants face à la concurrence d’Internet
    • Utilisation du Droit de Préemption de la ville sur les baux commerciaux et fonds de commerce afi n de pérenniser les activités existantes et de contribuer à enrichir leur variété en vue d’offrir aux Boisséen.ne.s de nouveaux produits ou services.
    • Maintien de l’exonération (mise en place par la ville) de la taxe sur les enseignes (TLPE/ moins de 7 m2) pour les petits commerces et artisans de la ville
    • Recherche d’un investisseur pour la construction d’un hôtel de qualité.
    • Soutien au Marché de la Ferme :
    * Aménagement d’un espace Bio et mise en avant des producteurs locaux à des conditions préférentielles, pour favoriser les circuits courts.
  • Réfection du parvis sur la façade du marché et implantation d’une verrière pour créer une nouvelle double allée permettant d’élargir l’off re commerciale et d’ amener davantage de diversité conformément aux souhaits exprimés par les Boisséen.ne.s selon l’étude récente réalisée par la ville.
    Marché de Noël Association et Implication des commerçants du Boulevard de la Gare et de la Rue de Paris Reconduction du petit train de Noël qui traverse tous les quartiers de la ville, très apprécié l’année dernière aussi bien par les petits que par les grands.
  • Création d’un espace de Coworking en lien avec la requalifi cation de l’immeuble de bureaux 3 Av Charles de Gaulle qui permettra la création de cet espace et d’une brasserie en pied d’immeuble
    • Maintien du Forum de l’Emploi, dudispositif Jobs d’été. Par ailleurs la ville continuera à accueillir dans ses services des jeunes de tout âge, des collégien.ne.s aux élèves ingénieurs afi n de leur permettre de réaliser les stages dont ils ont besoin.
    • Création de 5 000 m2 de commerces et de 4 000 m2 d’activités dans la ZAC de la Charmeraie

Loisirs Culture

Équipements culturels
* Construction avec GPSEA d’un Auditorium à rayonnement intercommunal avec une vraie salle de spectacle et des salles de répétition.
* Création d’un parking souterrain sécurisé pour faciliter l’accès aux équipements culturels (cinéma, médiathèque André Hellé, salles du Forum).

• Renforcement de la communication culturelle sur les réseaux sociaux et Facebook de la ville et création d’un nouveau site internet dédié pour mieux partager les événements.
• Remplacement des panneaux lumineux d’information par des éléments plus visibles et lisibles.
• Réalisation de nouveaux spectacles ou animations « hors les murs » partout dans la ville. Déambulation
dans les rues, sur le pôle gare modernisé, place du marché à la Ferme. Organisation d’un théâtre de verdure au Bois Clary (Centre Aéré).
Création d’un Carnaval annuel avec les associations culturelles (Antilles) et création d’une Fête de la Ville.
• Réflexion pour la création d’une aire d’accueil des camping-cars afin de favoriser le tourisme.

Création d’ « ateliers associatifs municipaux » Pour aider à former les nouveaux responsables associatifs qui en ont besoin et développer avec les associations qui le souhaitent des contrats de partenariats pour renforcer nos liens et notre coopération au profit de tous les Boisséen.ne.s.
• Organisation d’une journée au profit des bénévoles de toutes les associations qui toute l’année œuvrent au service des autres.

Sport

Équipements
* Livraison d’ici fi n 2020 du nouveau gymnase Paule Baudouin en cours de construction.
* Requalification lourde du gymnase Amédée Dunois (Progrès).
* Nouveau terrain de football synthétique au stade Marcel Laveau (Savereau)

*Réalisation / Mutualisation de nouvelles salles associatives dans la ZAC de la Charmeraie pour répondre aux
nouvelles demandes (Haie Griselle).
* Création d’un terrain de pétanque dans le square Henri Dunant (Bois Clary)
et réhabilitation de celui en lisière du Piple et de l’ancien marché
* Candidature de la ville pour le Label « Terre de Jeux » en vue des Jeux Olympiques 2024

Toute l'actualité des municipales à Boissy-Saint-Léger : Cliquer ici Toute l'actualité des municipales dans le Val-de-Marne : Cliquer ici

A lire aussi