Publicité
Loisirs | Vincennes | 16/10
Réagir Par

Le chef étoilé Jacky Ribault choisit Vincennes

Le chef étoilé Jacky Ribault choisit Vincennes © Alban Couturier

Alors que les restaurants étoilés sont principalement situés dans la capitale ou à l’ouest parisien, le chef Jacky Ribault, qui a décroché sa première étoile en 2014 pour son restaurant Qui plume la lune, entre Bastille et République, relève le défi à Vincennes.

Pour le Noiséen, la gastronomie ne s’arrête pas à l’Ouest et c’est dans l’îlot Fontenay, un nouvel ensemble immobilier de centre-ville qui comprend logements et commerces entre la rue de Fontenay et la rue de l’Eglise, que le chef composera son deuxième opus fin janvier début février 2018. « Les restaurants ouvrent plutôt dans l’ouest, autour de Boulogne, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, il n’y pas pas énormément de concurrence à Vincennes et la ville est parfaitement située« , indique-t-on dans l’équipe du restaurateur. Si les travaux ont tout juste commencé et que le concept n’est pas encore dévoilé, une chose est sûre, il ne s’agit pas ici de proposer une réplique bistrot de Qui plume la lune, mais bien une nouvelle proposition gastronomique en vue de s’offrir une deuxième adresse dans le Michelin. Le restaurant, déployé sur 300 m2, devrait compter une trentaine de couverts et sera « complètement différent du restaurant actuel« .

Jacky Ribault : de la Bretagne à l’Est parisien en passant par le Japon

Né en 1970 en Bretagne, Jacky Ribault passe sa jeunesse dans la ferme de ses parents, apprenant à faire les gâteaux chez sa grand-mère. S’il rêve un temps de devenir boulanger-pâtissier, il se lance en apprentissage cuisine à Rennes puis bourlingue de Chamonix à Zurich avant de découvrir ses maîtres parisiens, Alain Passard à l’Arpège, Philippe Legendre chez Taillevent, et encore Pierre Gagnaire et Pierre Hermé pour la pâtisserie.  Son choc culturel viendra du Japon, où il va apprendre les méthodes traditionnelles pour officier au Shozan, un restaurant franco-japonais du 8ème arrondissement parisien (aujourd’hui remplacé par le Ginger). C’est fin 2010 qu’il se lance en solo, déjà dans l’Est parisien mais intramuros, avec Qui plume la lune, au 50 rue Amelot. Un restaurant de 26 couverts sans carte ni menu, où la cuisine s’élabore selon l’inspiration du chef, avec des produits bio ou issus de l’agriculture raisonnée. Jacky Ribault est par ailleurs co-animateur de l’émission de cuisine Toque Show sur M6.

A lire aussi :

Troisième année sans restaurant étoilé en Val-de-Marne

Chez Solange à Villecresnes : cuisine créative et participative en plateau briard

Les mets de Mo à Créteil : gastro mais pas trop

Pur Sang : un resto pour les viandards au Perreux-sur-Marne

Michelin 2016 : pas d’étoiles en Val-de-Marne mais 9 assiettes de consolation

 

 

 

 

 

Cet article est publié dans avec comme tags Bio, Est Parisien 2, gastronomie, Restaurants, Vincennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *