Education | Limeil-Brévannes | 06/09/2016
Réagir Par

Limeil-Brévannes en colère contre les ouvertures de classe de dernière minute

Limeil-Brévannes en colère contre les ouvertures de classe de dernière minute © RK2 Architectes

Alors que la majorité des villes dans lesquelles ont été annoncées de nouvelles ouvertures de classes se réjouissaient, Limeil-Brévannes, qui, avec Choisy, a obtenu quatre ouvertures d’un coup, s’agace de ces annonces de dernière minute.

« L’Education nationale plante la rentrée scolaire de Limeil-Brévannes! dénonce ainsi la maire LR de la ville, Françoise Lecoufle. Les services municipaux ont travaillé tout l’été à la construction de salles de classe et d’extensions d’école, en fonction des 6 postes d’instituteurs ouverts par l’Éducation nationale en juin dernier« , poursuit l’élue. « La ville a réalisé l’ensemble des travaux en temps et en heure cet été pour être fin prêts le 1er septembre. Seulement 4 jours après la rentrée, coup de théâtre ! L’Éducation nationale accepte finalement de nommer 4 instituteurs supplémentaires. Je salue cette décision, nécessaire et attendue, mais  regrette qu’elle n’ait pu être anticipée« , ajoute l’édile tout en indiquant que le nécessaire sera fait d’ici lundi prochain.

En l’espace de trois ans, la ville a accueilli 27 nouvelles classes.
Lundi 5 septembre, quatre nouvelles ouvertures ont été annoncées à l’issue du CTSD  : une à l’école élémentaire Jean-Louis Marquèze, une à l’lémentaire Martine Soulié et deux à l’élémentaire Pasteur.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *