Société | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 03/10/2013
Réagir Par

Modem et Nogent Démocratie feront leurs primaires à deux

Publicité

L’invitation du Modem à départager les candidatures de centre-droit aux municipales de Nogent-sur-Marne à travers des primaires qui devraient se tenir les 1er et 8 décembre n’a pas vraiment reçu un écho positif de la part des différents prétendants à la mairie sollicités, en dehors de Michel Gilles, conseiller d’opposition leader de Nogent Démocratie.  Karine Renouil (UDI qui se présentera sans étiquette), Claude Slobodansky (président de l’association des commerçants qui n’a pas encore décidé s’il se présentait ou non) et Marc Arazi, conseiller d’opposition leader de Nogent c’est maintenant,  ont tous trois décliné.

Karine Renouil a refusé d’emblée, indiquant que la proposition arrive trop tard dans la campagne et qu’elle ne souhaite pas s’enfermer dans le seul créneau du centre-droit (voir sa réponse détaillée). Claude Slobodansky, qui s’était déclaré plutôt partant sur le principe, a décliné pour des raisons de forme. « La proposition est déjà complètement ficelée avec les dates et les modalités, je n’aime pas cette manière de procéder. Et puis, je ne m’inscris pas dans le cadre d’un ‘tout sauf Martin’, cela ne constitue pas un programme« , explique le président de l’UCN (Union des commerçants nogentais). Marc Arazi, lui, déclare ne pas se sentir concerné par des primaires de centre-droit, souhaitant rassembler beaucoup plus largement.  Le représentant de Nogent c’est maintenant se dit aussi un peu agacé par cette injonction à  répondre aux initiatives du Modem, dans leurs modalités, mais indique qu’il n’exclut en revanche aucune discussion avec toutes les formations en lice pour les municipales.

Michel Gilles, en réponse, se défend de toute démarche comminatoire pour obliger les partis à se positionner par rapport à la manière de voir du Modem et de Nogent Démocratie. « Cela fait depuis le mois de février que j’ai invité les autres candidats potentiels à travailler ensemble pour étudier la compatibilité de nos programmes, et nous nous sommes rencontrés plusieurs fois avec certains d’entre eux. Mais les choses n’avancent pas car tout le monde veut être tête de liste. Je suis convaincu que si nous allons à quatre aux élections, notre score ne nous permettra même pas de passer le premier tour pour envisager des alliances. Quelle solution alternative aux primaires proposent les autres? », questionne le conseiller d’opposition.

Qu’ils soient deux ou plus, le Modem et Nogent Démocratie devraient en tout cas poursuivre leur démarche jusqu’au bout, au moins pour se départager entre eux. Et d’ici décembre, peut-être seront-ils rejoints. Et si le maire sortant, Jacques JP Martin, investi par l’UMP mais aussi l’UDI souhaitait participer à  cette primaire  de centre-droit ? « Chiche!« , répond Michel Gilles.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags municipales, Nogent
31 commentaires pour Modem et Nogent Démocratie feront leurs primaires à deux
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi