Société | Nogent-Sur-Marne | 09/02/2010
Réagir Par

Flottements autour du statut de Marc Arazi au Conseil Municipal

Le Conseil Municipal de Nogent-sur-Marne, qui se déroulait lundi soir à la Salle Charles de Gaulle, a été l’occasion de nommer les remplaçants de Marc Arazi (ex-tête de liste Nogent c’est maintenant, rallié à la majorité municipale au second tour) pour la quasi-totalité de ses délégations. Le maire, Jacques J.P. Martin (UMP), lui avait en effet signifié il y a trois semaines qu’il ne faisait plus partie de sa majorité  (voir les positions de chacun explicitées dans nos précédents billets). Marc Arazi n’a pas souhaité siéger, et c’est donc en son absence que s’est joué ce nouvel épisode de la recomposition de la majorité municipale.

Anne Renoux, seconde conseillère municipale issue de la liste Nogent c’est maintenant, n’est pas concernée par cette mesure et ne s’est pas exprimée sur la question. C’est par la voix de Michel Mastrojanni, conseiller municipal Progrès et Solidarité (PS), qu’a été formulé le paradoxe de cette nouvelle donne : si le maire refuse désormais à Marc Arazi le titre d’élu de la majorité, il n’est pas prêt pour autant à lui accorder le statut de membre à part entière de l’opposition — avec les obligations qui s’y rapportent, notamment celle de bénéficier d’une tribune dans le magazine municipal et sur le site Internet de la ville, comme l’a sollicité l’ancien allié. Le Maire a clairement indiqué qu’il était pour lui « hors de question d’accepter un nouveau groupe d’opposition d’une seule personne » bien que Michel Mastrojanni et Estelle Debaecker aient rappelé qu’une telle situation s’est déjà présentée lors de la précédente mandature. Pour l’instant, l’ancienne tête de liste Nogent c’est maintenant est donc exilée de toute formation reconnue au sein du Conseil Municipal, quoi que William Geib (PS) lui ait –par humour sans doute– proposé de rejoindre la sienne.

Incertitude juridique

D’un point de vue juridique, les conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale ont le droit à un certain nombre de moyens pour exercer leur mandat, comme un espace dans le bulletin municipal ou la mise à disposition d’un local, mais la loi ne précise pas si le conseiller d’opposition peut revendiquer son statut de manière individuelle ou doit nécessairement le faire au sein d’un groupe. Lire à ce sujet une note du cabinet d’avocats Gaia qui indique que le droit d’expression des « conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale » ne semble pas pouvoir être réservé aux seuls groupes, tant il est vrai que les droits reconnus aux élus minoritaires sont consubstantiels à l’exercice même des mandats locaux, qui demeurent individuels. En principe, ces modalités sont à préciser dans le cadre de la commission du règlement intérieur.

Marc Arazi conserve deux délégations

Après avoir initialement prévu de lui retirer l’ensemble de ses délégations, le Maire a finalement choisi de lui en laisser deux : celles  de membre de la Commission du règlement intérieur du Conseil Municipal et de membre de la Commission ad hoc nuisances, risques technologiques et naturels (sujet de prédilection du conseiller municipal eu égard à son combat contre les nuisances dues aux émissions électromagnétiques des antennes-relais de téléphonie mobile). Le Maire en a justifié le maintien par le fait qu’il s’agirait de fonctions « techniques » dans lesquelles ses compétences  pouvaient continuer à s’exercer [sans risque de nuire à la cohérence de la communication municipale].

L’opposition et Anne Renoux ne souhaitent pas prendre part aux votes

Lors de l’élection des personnes vouées à succéder à Marc Arazi pour toutes ses autres délégations (voir ci-dessous), la totalité des membres des deux groupes d’opposition n’ont pas pris part au scrutin, tout comme Anne Renoux, ancienne co-listière de Marc Arazi sur sa liste Nogent c’est maintenant. Les groupes d’opposition ont tenu à souligner qu’il s’agit pour eux d’une affaire interne au fonctionnement de la majorité municipale.

Ont été élus pour succéder à Marc Arazi :

  • Délégué de la Commune au Conseil de la Communauté d’Agglomération de la Vallée de la Marne : Jean-Jacques Pasternak (par vote à bulletin secrets, avec 24 suffrages exprimés, dont 23 pour M. Pasternak et 1 vote blanc)
  • Déléguée de la Commune au sein du Conservatoire de musique et d’art dramatique Francis Poulenc : Aurélie Ossadzow (par vote à bulletins secrets, avec 24 suffrages exprimés dont 21 pour Mme Ossadzow et 3 blancs)
  • Délégué du Conseil Municipal au Conseil d’Administration de l’Office public de l’Habitat de Nogent : Jean-René Fontaine (par vote à main levée à l’unanimité des suffrages exprimés)
  • Délégué du Conseil Municipal au sein du Conseil d’Administration du Lycée Edouard Branly : Stéphane Hirt (par vote à main levée à l’unanimité des suffrages exprimés)
  • Délégué du Conseil Municipal au sein du Club des Villes cyclables : Jean-Jacques Pasternak (par vote à main levée à l’unanimité des suffrages exprimés)
  • Délégué au sein de l’association des Communes pour la protection des habitants et la protection des risques d’inondation de la Marne et de la Seine en Val de Marne : Chantal Letouzey (par vote à main levée à l’unanimité des suffrages exprimés)
Cet article est publié dans avec comme tags Arazi Martin, Elections - Politique, FB, , Nogent
38 commentaires pour Flottements autour du statut de Marc Arazi au Conseil Municipal
  • Livre intéressant à décliner au niveau de la municipalité :
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/evaluation-politiques-publiques/index.shtml

  • Dernière minute : dans un communiqué publié ce matin sur son blog, Marc Arazi signale qu’il va saisir le juge des référés pour faire valoir les droits attachés à son nouveau statut d’élu minoritaire, et notamment celui de publier une tribune dans le prochain Nogent Magazine en mars 2010. Lire ici : http://arazi.fr/wp2/2010/02/marc-arazi-nogent-sur-marne-2/

  • @Arena
    Le décliner dans les collectivités locales serait effectivement un grand progrès, mais pour qu’une évaluation soit pertinente il convient qu’elle soit faite par des personnes indépendantes et cela n’est pas dans la culture napoléonienne de la France
    L’Etat est incapable de le faire (c’était pourtant un des objectifs de la RGPP) et il n’y avait que la Cour des Comptes sous P Seguin qui a comblé ce vide. La reprise en mains de la Cour va y remmettre « bon ordre »
    mais il n’est pas (encore) interdit d’espérer

  • mr arazi joue les effarouchés une fois de plus.Il parle au nom de ses électeurs mais de l’eau a coulé sous les ponts depuis l’élection ( m^me une partie de sa liste s’était désolidarisé entre les 2 tours).Qu’il nous parle plutôt de son groupe politique »nogent c’est maintenant » dont il est président et en toute transparence .n’est ce pas son cheval de bataille la transparence? composition du bureau, réunions , actions , adhérents , statuts , siège .C’est un grand mystère et On est très curieux sur le sujet . A défaut et celui d’être seul avec lui même , quel intérêt d’un tel battage pour une tribune …

  • L’affaire des parkings (épisode II) … et l’encre sympathique.

    4 places de parking soldées par la Mairie qui, face à l’opposition de certains conseillers municipaux, a finalement renoncé à consentir une ristourne au promoteur qui souhaite s’en porter acquéreur pour obtenir un certificat de conformité qui semble lui faire cruellement défaut. Comme l’a fort bien souligné William Geib, on ne solde pas un produit rare surtout lorsque l’acquéreur potentiel est fortement motivé pour acheter !

    Je n’ai toujours pas compris pourquoi la mairie n’a pas eu recours à une méthode plus classique de vente via une agence pour tenter maximiser le produit de la vente.

    Pour le reste, je regrette que Marc Arazi ne se soit pas déplacé.
    Il aurait eu l’occasion de se défendre car la présentation de ses divergences avec le Maire – par le Maire -me semble assez éloignée de la réalité.

    Cet épisode a un mérite : les prochaines promesses de la majorité municipale seront sans doute accueillies avec une plus grande circonspection.

    Pour répondre au message de 1nogentais relatif aux tribunes libres dans le journal municipal, il suffit de rappeler que le Maire avait juré craché signé de respecter le pluralisme en ouvrant les colonnes du magazine à la liste Modem. Après avoir beaucoup traîné des pieds, il n’a pas pu supporter la critique et a dénoncé unilatéralement son engagement écrit. Bien pratique l’encre sympathique.

  • Pour NOGENTAIS.

    EXCELLENT COMMENTAIRE.

  • tien le grand retour de la mère gourdin

  • 1nogentais bis excellente remarque!!!! et bien qualifiée!!!!!
    il ne manquait plus qu’elle dans ce debat de tres haut niveau.

  • Pour qu’il n’y ait pas d’amalgame 1nogentais bis n’a rien à voir avec 1nogentais
    on le voit d’ailleurs à la teneur du propos qui avec celui de Jean Rage n’a rien à dire qu’à cracher son venin haineux sur une personne sans rien apporter de constructif au débat ou faisant appel à la moindre réflexion intelligente . Qu’avez vous à dire Messieurs au sujet du billet .Probablement le néant car derrière vos ordianteurs vous n’y connaissez rien à la vie nogentaise. Jean rage + 1nogentais bis = degré 0 du débat

  • « mère gourdin » ? S’agit-il d’une reponsable d’une communauté religieuse ?
    Je constate une sérieuse envie de débattre sur les affares de la Ville… Mais qil y a les conseils de quartier : comment appréciez vous le travail très utile de ceux ci ? Je crois que deux postes au moins d’adjoints au Maire ont été créés pour cette activité municipale.

  • Merci d’avoir ouvert ce forum
    mais il faudrait que les derniers messages postés sur le forum apparaissent sur la page d’accueil, comme c’est le cas aujourd’hui pour les derniers commentaires
    sinon personne n’alimentera le débat
    PS Désolé, nous sommes des consommateurs exigeants

  • Pour MORFIN.

    La simple courtoisie chez vous et le respect d’autrui sont inexistants (votre épithète grossière) révèle bien votre goujaterie.

    En ce qui concerne les conseils de quartier, le moins que l’on puisse dire, c’est que vous avez toujours brillé par votre absence. Quant à moi, il y a longtemps que je n’en fais plus partie (démission personnelle).

    Il est toujours facile de déblatérer sur le Maire par le biais de NOGENT-CITOYENS. Auriez-vous le courage de lui faire part de vos états d’âme directement APRES VOTRE BRILLANTE DECLARATION ECRITE QUE J’AI SOUS LES YEUX.

    JEAN RAGE et VOUS faites bien LA PAIRE pour l’élévation du débat au niveau DU CANIVEAU.

  • On pouvait attendre mieux de NOGENTAIS BIS et JEAN RAGE qui se révèlent des commentateurs d’intérêt médiocre et bien ternes et de surcroît MUFLES.

  • Bonsoir 1 NOGENTAIS,

    Merci de votre sympathie à mon égard.
    J’ai beaucoup apprécié la dernière phrase de votre commentaire n°10 très pertinent.

    J’ajoute : JEAN RAGE + NOGENTAIS BIS + MORFIN = 1 TRIPLETTE DE MALAPPRIS.

    Peut-être nous connaissons nous ?
    Au plaisir de lire vos prochains commentaires.
    Bonne soirée.

  • Je confirme la demande de Michel Gilles et vous remercie par avance pour les commentateurs exigeants et constructifs que nous tentons d’être : cela promet d’être un outil très utile pour les nogentais soucieux d’un vrai débat citoyen.

  • Il semblerait que le projet du pôle RER n’ait pas été abordé au dernier conseil municipal …Est-il finalisé, fera t il l’objet d’une enquête publique, quel devrait en être l’échéancier etc.? Cela était présenté comme le projet majeur de la mandature, avez vous les uns et les autres des infos récentes à ce sujet et des commentaires ?

  • Le 11 janvier j’avais demandé au Maire un minimum d’informations sur le montage juridico-financier du projet RER. Le Maire avait répondu que nous aurions tout pour le conseil du 8 février
    Nous n’avons rien reçu et le sujet est reporté (difficulté à se mettre d’accord avec Eiffage ?)
    Le projet RER a été évoqué uniquement au titre du cadeau fait à Eiffage pour abaisser ses coûts en l’autorisant à ne construire qu’ une place de stationnement pour quatre studios dans sa résidence services (alors qu’il faut une place par studio pour une construction « normale »)
    cela va encore rendre plus difficile le stationnement aux abords du RER mais il paraît que c’est fait pour inciter les nogentais à abandonner la voiture !?
    le vrai motif est d’améliorer le bilan financier de l’opération pour Eiffage en lui accordant des dérogations. Position partagée par la grande majorité du conseil municipal (seulement deux votes contre : Michel Devynck et moi)

  • Si c’est pour inciter les nogentais à abandonner la voiture qu’on limite les places de stationnement, j’ai une meilleure idée : améliorer le réseau de bus à Nogent (tracé des lignes et fréquences) ; j’avais d’ailleurs envoyé un mail à Monsieur le Maire à ce sujet… il m’a répondu être d’accord avec moi… mais je ne sais si les choses avancent…

  • bonjour monique , suis moi meme utilisateur du bus et le probleme de la circulation en site protegé est reel pour le 114 ainsi que pour la frequence , j evite le sujet bien sur des pistes cyclables bien agréable pour se rendre au metro chateau de vincennes (humour) à quand un reel travail sur ce pojet

  • information du parisien de ce jour, le TA DE MELUN examinera cet après midi le recours déposé par Marc ARAZI concernant la tribune qu’il réclame dans le magazine de nogent et une permanence.

  • Marc Arazi dans l’opposition avec deux délégations?
    Existe-t-il d’autres cas ?
    Merci d’éclairer ma lanterne.

  • Les derniers développements de cette affaire relèvent du ridicule le plus abouti.

    En tout état de cause, on sent que le château est assiégé.

    Revirement sur l’école, revirement sur le statut de vrai-faux opposant de Marc Arazi qui se présente désormais comme un élu minoritaire tout en admettant avoir voté 98% des décisions prises par la majorité municipale …

    Ils perdent la main en ce moment à l’UMP avec tous ses alliés qui commencent à se plaindre après avoir compris que la pluralité était admise pourvu qu’elle demeure silencieuse.

    Grotesque.

  • Fébrilité, incohérence , effectivement ces derniers évènements traduisent quelque chose et appellent surtout d’autres choses et d’autres acteurs.
    Monsieur Martin doit pourtant achever son dernier mandat, comme il s’y est engagé depuis 2001, mais il apparaît évident qu’il ne doit pas se représnter aux futures cantonales. On ne peut pas tout gérer : le scolaire

  • Je poursuis : la présidence du groupe d’opposition au Conseil général, la communauté d’agglo, la Ville de nogent qui pourtant a de quoi occuper !
    Arazi était un conseiller disponible et qui pouvait rendre des services : alors pourquoi ces mises à l’écart pour ensuite se déjuger ? A ne rien comprendre et surtout quel temps perdu !

  • Celà a été dit par ailleurs par MFG: le maire veut autour de lui des gens compétents et solides. MA ne correspond PLUS à ces définitions, point!

  • Des services ? Lesquels ? Les antennes sont toujours là, nous n’avons toujours pas d’espaces cyclistes, toujours autant de pesticides dans les produits phytosanitaires.
    Présenter bien, et parler avec tout Nogent c’est bien. Mais agir c’est mieux !

  • ANNIE, C’est déjà beaucoup de s’intéresser aux nogentais, le maire actuel ne prend même pas le temps cle descendre dans la rue pour parler avec ses administrés, trop préoccupé par son avenir politique.

  • à 31 Annie : Inutile de le rappeler, il est bien évident pour toute personne sensée que Marc Arazi est responsable de la présence des pesticides dans les produits sanitaires. Et si il n’y avait que celà: les nuisances et pollutions multipliées par la densification, la biodiversité, la drogue, la délinquance…la liste est trop longue. (trop 2ème degré mon commentaire?)

  • En aucun ca MA est responsables de tous ces maux. Néanmoins lors de sa campagne il nous a joué le Super Ecolo. Sa délégation lui permettait quelques actes forts. Et, il est trés simple d’agir sur ceux cités plus haut. Être adjoint, c’est aussi bosser, pas uniquement se promener et abonder un blog. Je crois aux actes!
    Pour ce qui est du maire, il a été élu sous une étiquette UMP, ne soyons pas étonnés du résultat.

  • Pour Annie,
    J’ai bien lu: « Il est très simple d’agir sur ceux cités plus haut »
    dans lesquels il est question des produits alimentaires.
    J’aurais appris que ce domaine était dans les attributions d’une des délégation (laquelle?) de MA.
    Et, ce qui m’a fait un peu sourire, c’est de lire que MA n’était pas responsable de tous les maux que j’énumérais dans une liste très incomplète. J’avais pourtant pris soin de souligner qu’il y avait du 2ème degré dans ma réponse. L’humour n’est pas la chose la mieux partagée…
    Je n’ai pas vocation à défendre tel ou tel, mais il me semble bien que le clash s’est produit sur le Pôle RER, question environnementale de première grandeur s’il en est. Pour moi, il y a trois sortes d’électeurs:
    >> les partisans de l’urbanisme selon Nungesser/Martin
    >> ceux qui sont contre.
    >> et ceux qui s’en f…., du moment que ce n’est pas près de chez eux.
    Pour les antennes, je suis persuadé qu’il n’était pas dans son pouvoir de les faire disparaitre, alors que, me semble-t-il, le maire les accepte.

  • Pas de souci pour l’humour… J’avais compris. Quand aux pesticides je parle des produits phytosanitaires dans le traitement de nos espaces verts.
    Le clash vient de plus loin, l’affaire du pôle RER est le déclencheur. Et je partage de toute façon l’avis de MA sur le sujet.
    Pour ce qui est des antennes, je peux vous assurer qu’en voulant faire des compromis on avance pas. Ce genre de dossier se règle comme s’est réglé Marie Curie en son temps… Et croyez moi on se fait beaucoup d’ennemis. Il faut que MA comprenne que l’action politique s’est aussi se battre.

  • Annie:
    Jai lu trop vite phytosanitaire, j’ai enregistré « alimentaire »
    Mes neurones se font la paire…
    Puisque vous parlez de Marie Curie, en « mon temps » un peu sans doute avant le votre, après avoir créé avec Michel Laval, un vert d’avant les gauchistes, « NOGENT ECOLOGIE » nous avons attaqué Nungesser sur le sujet et distribué des tracts qui ne nous ont pas attiré la sympathie du prédécesseur de JPM… Pas plus que le jour ou nous avons mis une benne au marché central pour récupérer les papiers.
    En moins de huit jours, les points municipaux de récolte pour ce tri était en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *