Société | Limeil-Brévannes | 10/04
Réagir Par

Nouvelle prison à Limeil ou à Choisy? La maire de Limeil veut sortir du flou

Alors que la maire de Limeil-Brévannes, Françoise Lecoufle, a appris incidemment, via une formalité administrative, qu’un possible projet de prison pour détenus en fin de peine était à l’étude près du quartier des Temps durables, 

elle attendait avec impatience les éclaircissements du préfet à ce sujet, lors d’un rendez-vous qui se tenait le vendredi 6 avril dernier. L’annonce d’une prison près de l’éco-quartier qui a déjà connu un certain nombre de difficultés avait provoqué la colère de l’élue et de ses habitants. Une manifestation contre le projet a réuni un millier de personnes le 24 mars dernier et une pétition près de 5 000 signatures.

Sollicitée sur le sujet, la préfecture avait indiqué que Limeil-Brévannes était effectivement à l’étude pour ce projet mais qu’il ne s’agissait pas du seul site. Une autre ville était concernée, indiquait le préfet lors d’un point presse, sans préciser laquelle tant le sujet est sensible.

Ce vendredi 6 avril, la maire de Limeil-Brévannes s’est faite préciser le nom de l’autre ville où est étudié ce projet de prison de fin de peine (un centre fermé pour détenus qui purgent leurs deux dernières années). Il s’agit de Choisy-le-Roi. Mais là encore, aucune procédure d’information officielle n’a été engagée, sans doute pour ne pas déclencher de réaction d’hostilité pendant la phase d’étude. « C’est Françoise Lecoufle qui m’a informé. Je tombe des nues. Je ne me souviens pas que nous n’ayons jamais évoqué ce sujet dans le cadre de l’OIN (Opération d’intérêt national Seine Amont). J’attends désormais des explications officielles de la part du préfet« , réagit Didier Guillaume, maire de Choisy-le-Roi.

Pas de quoi rassurer la maire de Limeil qui dénonce le flou de la situation et demande au préfet du Val-de-Marne « l’officialisation d’un discours clair pour assurer une meilleure concertation au sein du département ».  Dans un courrier adressé au préfet, l’édile exige la tenue d’une conférence de presse commune avec ce dernier « afin de présenter, en toute transparence, la nature des établissements pénitentiaires envisagés, les critères de choix d’implantation, le calendrier de la concertation avec les élus locaux, les délais de la procédure avant les décisions définitives et réglementaires ainsi que l’échéancier des travaux. »

Tout en mesurant  « la difficulté pour l’Etat à trouver des terrains fonciers« , l’édile indique que « les Val-de-Marnais ne peuvent être davantage ignorés, les élus locaux ne peuvent être davantage méprisés ».

A lire aussi

Un millier de personnes manifestent contre une prison à Limeil-Brévannes

Limeil-Brévannes vent debout contre le projet de prison semi-ouverte

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

13 commentaires pour Nouvelle prison à Limeil ou à Choisy? La maire de Limeil veut sortir du flou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *