Entreprises | Rungis | 13/01/2017
Réagir Par

Le patron de la CPME (ex CGPME) fait la revue de ses troupes au MIN de Rungis

Le patron de la CPME (ex CGPME) fait la revue de ses troupes au MIN de Rungis © FB

Le président de la CPME (ex CGPME), François Asselin, était sur le MIN de Rungis ce jeudi 12 janvier, pour rencontrer ses adhérents. Bonne nouvelle pour la fédération qui fédère des dizaines de milliers de PME, 

elle va bénéficier d’un nombre de délégations dans les différentes instances de concertation nationale,  qui ne sera plus seulement proportionnel au nombre de salariés employés mais au nombre des entreprises adhérentes. Ce qui change beaucoup la donne pour cette fédération de petites structures. «Avec la publication des résultats de la représentativité patronale dans le courant de l’année, nous allons avoir une répartition plus équitable des mandats. Nous avons déjà beaucoup travaillé pour placer des représentants aux Urssaf, à la CPAM, au RSI, mais nous allons multiplier par dix notre présence aux conseils des prud’hommes par exemple», se réjouit Philippe Roubaud, président de la CPME Val-de-Marne qui compte 700 adhérents.

Ce jeudi, les patrons départemental et national de la CPME ont été échanger avec leurs nombreux adhérents du MIN, en faisant la tournée complète, depuis la marée avant le lever du jour jusqu’aux halles des fleurs et au CFA poissonnerie dans la matinée.  «On rencontre des gens qui aiment le métier qu’ils font et qui sont très reconnaissants envers leurs salariés. Rungis est construit autour et par des PME, c’est un exemple de bon sens appliqué aux relations entre producteurs et consommateurs. Nous avons eu beaucoup de témoignages tout au long de cette matinée sur les besoins en main d’œuvre. Il y a de nombreuses contraintes qui pèsent sur ces entreprises (pénibilité, l’obligation de dénoncer les salariés flashés sur la route, pression fiscale) qui peuvent tuer l’entrepreneuriat», estime François Asselin, présidant la CPME depuis deux ans.

 

Cet article est publié dans avec comme tags , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *