Santé | Val-de-Marne | 14/03/2018
Réagir Par

Greffe hépatique: l’ARS publie un erratum

Greffe hépatique: l’ARS publie un erratum

Dans un communiqué publié ce mardi 13 mars, l’Agence régionale de santé indique que c’est par erreur que le projet régional de santé Ile-de-France mis en ligne pour concertation n’affiche qu’une seule autorisation de centre de transplantation hépatique et précise que le document va être corrigé et à nouveau publié.

(Voir notre article d’hier sur ce sujet)

« Le Projet régional de santé Île-de-France – actuellement soumis à consultation publique – prévoit d’accompagner les regroupements de centres de transplantation permettant un renforcement des ressources humaines spécialisées et des plateaux techniques pour l’ensemble des greffes, y compris la greffe de foie. Pour cette activité, il existe aujourd’hui 4 centres autorisés à pratiquer la greffe de foie pour les adultes en Île-de-France. Toutes les autorisations sont détenues par l’AP-HP (Pitié-Salpêtrière, Beaujon, Paul Brousse, Mondor). Concernant l’organisation des centres de transplantation hépatique dans le Val-de-Marne, l’AP-HP conduit actuellement des réflexions avec l’ensemble des acteurs concernés, y compris les élus. Le Projet régional de santé souhaite laisser la possibilité de deux autorisations pour cette activité pour le Val-de-Marne. C’est donc par erreur que le document actuellement soumis à consultation publique indique une borne haute à 1 autorisation au lieu de 2 dans les tableaux de la page 231 du schéma régional de santé. La volonté de l’ARS est en effet d’accompagner les équipes de l’AP-HP dans leur réflexion dans l’organisation de la greffe hépatique dans la Val-de-Marne, quelle que soit leur décision. Les documents seront corrigés en conséquence et à nouveau publiés sur le site de l’ARS Île-de-France dans les prochaines heures », indique l’ARS.

Voir notre dossier sur ce sujet

A lire aussi

Greffe hépatique: le retournement de l’ARS suscite la colère

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi